Partagez | 
 

 T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Sam 6 Oct - 1:35


Il faisait noir, plongé dans une nuit obscure et sombre, un jeune homme se retournait encore et encore dans son lit. Même dans son sommeil il n’arrivait pas à être calme, il était empreint aux tourments de l’amour. Ces tourments si dévastateurs, bien plus dangereux que des tempêtes, plus ardents que des soleils brulants et plus meurtriers que des maladies exotiques. Oh oui ces tourments causaient la fin des hommes. Méfiez-vous, jeunes naïfs, vous jours sont comptés ! Plus sérieusement, Ellio ne dormait pas bien. Il était en sueur, ses draps étaient imbibés par sa sueur, il poussait quelques gémissements. Il était en plein cauchemar ! Le plus troublant c’est qu’au sein de son cauchemar, il n’y avait que des personnes très proches de lui, des personnes qui le connaissaient tellement, avec qui, il avait partagé les moments les plus importants de sa vie. En premier lieu se tenait Emily devant lui, plus belle et éblouissante que jamais. Elle était vêtue d’une robe toute simple blanche qui avait l’air de flotter sur elle ce qui lui donnait un air aérien. Comment décrire une telle beauté ? Tous les mots du monde ne suffisaient pas. Elle lui souriait, elle était à trois mètres à peine de lui, quelques pas suffiraient à la toucher. Alors Ellio tend la main et commence s’avancer vers elle mais voilà qu’elle s’éloigne de lui, pourtant lorsqu’il la regarde elle est immobile. Le jeune homme se met alors à courir mais elle continue à s’éloigner constamment. Alors il court plus vite jusqu’à qu’il ne puisse plus avancer, qu’il n’arrive plus à respirer calmement. Il regarde la jeune femme, la fixe, pourquoi s’éloigne-t-elle de lui ? Elle ne veut plus de lui, c’est ça ? Elle aussi. Elle a aussi décidé de le délaisser, après tout ne devrait-il pas s’y habituer ? Elle disparait alors laissant place à Marcus et Dalia, ensemble se tenant par la main. Le cœur d’Ellio se met alors à saigner, pas d’une manière métaphorique, non du sang s’échappe de sa poitrine colorant ainsi sa chemise blanche. La douleur est insoutenable et les deux protagonistes devant lui se mettent à sourire jusqu’aux oreilles. C’était cruel ! Comment pouvaient-ils lui faire ça ? Comment Marcus pouvait-il lui faire ça ? Il était son meilleur ami. La suite personne ne veut la voir… Elle implique de l’échange de salive.

C’est le matin, l’agitation est perceptible dans le dortoir masculin des quatrième années chez Serdaigle. Tout le monde se dépêche, enfile ses vêtements, il ne faut pas être en retard pour le petit déjeuner et les cours qui commencent après. Tout le monde se dépêche sauf Ellio Fisher-Baker. Ellio ne sent pas bien, il est épuisé, de mauvaise humeur et surtout il a mal au cœur. Oui, il ne sait pas d’où ça vient, il y a juste des journées comme ça où on n’est pas bien. Il ne se souvient absolument pas de son rêve complètement frappa dingue, tout ce qu’il a en tête c’est qu’il n’a aucune envie de manger or ses voisins ne parle que ça : de nourriture. « Ellio ? Vieux, tu fais une de ses têtes, t’es malade ? » Ellio se retourna vers son interlocuteur, le regard un peu vide. Il s’agissait de Flavien McQueen, un de ses amis si on pouvait dire. Les deux jeunes avaient des lits voisins depuis la première année et s’entendaient relativement bien. Ils ne trainaient pas ensemble en dehors de leur dortoir, ils parlaient bien mais ça n’allait pas plus loin. La relation leur convenait à tous les deux, ils avaient chacun leurs amis mais ils avaient bien ri ensemble par le passé dans ce dortoir. « Non ça va aller. J’ai juste mal dormi, je crois. » Un rire léger sortit alors de la bouche de Flavien, Ellio se retourna l’air mauvais. Il était en train de se foutre de sa gueule ? « Wow, calme-toi, pas la peine de me tuer du regard. C’est juste que oui, je peux te confirmer que t’as mal dormi. Je crois que tout le dortoir a dû l’entendre, tu bredouillais des paroles qui ne voulaient rien dire. » Au moins maintenant il était au courant, merci pour les informations. Ellio se décida enfin à s’habiller en étant toujours aussi perdu sur ce qu’il avait bien pu raconter pendant son sommeil. Sûrement pas quelque chose de très intéressant si on écoutait Flavien mais quand même. Ellio n’aimait pas ne pas savoir et ça depuis toujours.

Les cours de la journée avaient été terriblement éprouvants pour le jeune homme. D’habitude il était le premier à participer et à s’intéresser au cours mais aujourd’hui il n’avait pas pu. Mais heureusement pour l’heure c’était terminé, il allait pouvoir passer au moins deux bonnes heures dans son repère et il espérait bien qu’on le laisse tranquille. Son repère n’était nul autre que la bibliothèque. Il avait sa table, avec sa chaise même si certaines personnes continuaient à faire les difficiles en essayant de les lui piquer. Il y avait d’autres tables et d’autres chaises, lui avait choisi sa place, les autres feraient de même et tout le monde se porterait bien. Arrivé à la bibliothèque il put constater avec joie que sa place était libre alors c’est avec émotion qu’il se précipita avec calme néanmoins jusqu’à cette chaise mais il fut devancer par… « MARCUS DEGAGE ! » Ellio se rendit compte alors qu’il avait parlé fort. La preuve ? L’assistant bibliothécaire, Oli Stocker le regardait avec un air mauvais. Ellio, qui se trouvait alors à porter de la chaise continua sur un ton en dessus. « Si tu tiens à ton derrière, tu vas prendre une chaise, je peux te l’assurer. » Ellio n’ajouta pas qu’il avait rêvé de SA chaise toute la journée car ça aurait été un peu pathétique. Marcus obéit, parfait il n’y aurait pas de problème. Le Serdaigle posa son sac sur la chaise d’à côté et regarda Marcus qui se trouvait devant lui. « Désolé, c’était peut-être exagéré mais l’exposition au soleil est moins forte de ce côté, c’est mieux pour bosser. Tu sais que c’est ma chaise en plus. » L’exposition au soleil ? La plus grosse excuse bidon que le monde n’ait jamais inventé. Ellio battait des records aujourd’hui !

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Ven 28 Déc - 13:17




Se réveillant en nage, Marcus se redressa vivement dans son lit, se sentant presque coupable de ce dont il venait de rêver. Il se souvenait de chaque détail, de chaque instant, et c’était limite si l’odeur du parfum qu’il avait senti dans son rêve ne se faisait pas sentir dans son dortoir. Mais bon … Sûrement qu’une vulgaire illusion, ses sens lui jouaient un tour. Allez trouver du parfum pour femme dans le dortoir des mecs. Ç’aurait été bizarre. Mais genre totalement bizarre quoi. Peut-être … Non. Personne ici n’était tout de même suffisamment psychopathe ou fantaisiste pour déroger à une règle de survie basique, et survivre était le mot d’ordre chez les verts et jusqu’ici il s’en était plutôt bien tiré malgré une sœur résistante, pote avec l’un des fils Potter et fervente supportrice et joueuse de Quidditch de sa maison : Gryffondor. Non sérieusement, il s’en était plutôt pas mal sorti malgré ce handicap. En espérant qu’il n’ait pas tout grillé en poussant des bruits bizarres pendant son sommeil ou en murmurant un ou deux mots significatifs que tout un chacun aurait pu interpréter à sa façon et le tourner en ridicule. Mais visiblement non. Rien. Bah personne ne l’embêtait avec ça apparemment et il n’allait pas s’en plaindre. Se dépêchant d’aller prendre sa douche pour ne pas se retrouver en rade d’eau chaude comme tout bon dernier qui se lavait dans leur dortoir, le rouquin en sorti revigoré. Un bon petit déjeuner, et une bonne journée remplie s’annoncée… Enfin bonne journée… Il avait quand même pas mal d’heures de cours mais bon, que voulez-vous y faire ? Il débordait purement et simplement d’énergie voilà tout. Comme quoi être à jour dans ses devoirs c’était plutôt sympa : ça vous permettait de ne pas devoir tout faire à la dernière : moins de stress et plus d’heures de sommeil. Adieu les cernes qu’il avait accumulés récemment. Sortant de la salle commune en zigzagant entre tel et tel zombie, il retrouva Roxanne Weasley déjà assise en train de prendre son repas. Waow mais comment est-ce qu’elle faisait franchement ? Il la voyait se resservir, signe qu’elle ne venait pas tout juste de s’asseoir. S’asseyant à côté d’elle, en la saluant chaleureusement, il lui demanda de lui passer la carafe de jus de citrouille. D’un point de vue personnel il trouvait qu’ils s’entendaient plus que bien tous les deux, car oui il l’appréciait particulièrement malgré son nom de famille lourd à porter : car en plus d’être belle, jolie, fraîche, elle était marrante, riait à ses blagues, l’écoutait et le conseillait. Un peu comme une sœur qu’il aurait aimé avoir. Non pas qu’il n’en avait pas mais Blake … C’était Blake quoi. Il partageait pas tant que ça de choses non plus avec elle. Alors que Roxanne, elle, il lui racontait tout… Et notamment toutes ses histoires avec Cheryl et Dalia. Ça devait certes la saouler au bout d’un moment mais tout de même, c’était sympa de sa part d’être enfin l’unique personne sur qui il pouvait épancher ses problèmes amoureux qu’il trouvait for complexe. Bref Roxie, une fille super, et pas seulement avec lui, mais aussi super populaire. Car oui limite si elle n’avait pas tout. Fallait bien qu’elle compense avec son nom de famille de naissance et son statut de traitre à son sang comme certains sang purs qualifiaient les Weasley hein. Quittant la table avant elle –alors là grand mystère, à croire qu'elle parlait plus qu'elle ne mangeait-, il commença à grimper les escaliers, retrouvant ses amis qui avaient un peu lambiné derrière et qui avaient dû avaler en quatrième vitesse leur repas. Les abrutis… Ils allaient crever de faim jusqu’au midi. Bah tant pis pour eux… Et puis ce n’était pas comme si lui ne s’était jamais levé du mauvais pied non plus quoi…

La journée passa rapidement, une nouvelle volée de devoirs s’étalant dans leur agenda pour les jours qui suivaient. Génial. C’était décidé : direction la bibliothèque. Bah il n’avait pas non plus à se plaindre, peut-être qu’il y verrait une espèce rare qui hantait ces murs : un énergumène nommé Ellio aka son meilleur ami qu’il n’avait pas croisé depuis belle lurette. Sympa n’empêche … Avait-il fait quelque chose de grave ? Ok Marcus n’avait pas non plus fait des efforts monstres mais ce n’était pas lui des deux qui se terrait dans un repère quelconque. C’était Ellio l’ermite, pas l’inverse. Et en plus s’il le croisait, en prime il pourrait essayer de gratter certaines réponses sur les devoirs à faire qu’il avait sûrement dû avoir aussi. Ellio était toujours en avance sur tout. A croire qu’il vivait pour bosser. Il était tellement en manque des fois qu’il se décidait à donner des cours particuliers à Isy. Le calvaire total pour ce dernier quoi. Pas de Fisher-Baker en vue. Posant son sac sur la table inhabituellement vide où se trouvait d’habitude le bleu, le rouquin commença à parcourir les rayons, prenant un livre ici, un autre là, revenant finalement à sa place, les deux livres sous le bras. Apercevant furtivement le bleu qui rentrait dans la salle, Marcus s’assit rapidement, posant les deux livres devant lui, un air goguenard sur le visage. « MARCUS DEGAGE ! » . Ah bah bravo la discrétion. D’une classe franchement, à vous couper le souffle. Regardant le bleu l’air innocent, le vert qui ricanait sous cape se tourna vers son ami : « Hein quoi ? Pourquoi ? » . La réponse ne tarda pas un instant. « Si tu tiens à ton derrière, tu vas prendre une chaise, je peux te l’assurer. » . S’apercevant qu’Ellio n’était pas aussi souriant que d’habitude, et de loin, le Serpentard haussa un sourcil clairement surpris, se demandant ce qu’il avait pu bien faire pour prendre si cher pour une malheureuse chaise. Il avait plus d’une fois tourné le bleu en ridicule pour ses façons trop protectrices envers ‘‘son’’ bureau d’étude, mais tout de même, là il avait plutôt l’impression qu’il s’agissait de quelque chose de plus personnel. Se levant sans prêter gare aux regards furieux du bibliothécaire, le rouquin poussa ce qui était sur la table, s’asseyant à la table en face alors que le bleu s’excusait. « Désolé, c’était peut-être exagéré mais l’exposition au soleil est moins forte de ce côté, c’est mieux pour bosser. Tu sais que c’est ma chaise en plus. » . Finalement ce n’était que ça ouf. Souriant de manière narquoise, il regarda le bleu et argent avant de s’exprimer. « L’exposition du soleil hein… Et moi j’ai pas le droit de bosser ? Tu préfères bosser pour deux c’est ça ? Moi ça m’va franchement. Vas-y donnes-moi un cours comme tu fais à ce pauvre Isy. J’t’écoute je suis tout ouïe. » . Se stoppant dans sa remarque ironique, le Serpent savait qu’il n’était pas non plus au point d’avoir besoin de cours. Loin d’être cancre, il n’était peut-être pas premier de la classe mais s’en sortait pas mal au moins même si en en faisant plus il pourrait avoir de meilleures notes. Ne s’attardant pas sur la remarque enfantine qu’Ellio avait précédemment murmuré comme quoi il était censé savoir que c’était sa chaise –oui il le savait et alors ? L’envie d’être mesquin avait pris le dessus voilà tout, et puis une chaise restait une chaise-, il ne réalisa pas que ce que le bleu venait de dire s’appliquait à Dalia. Mais bon, avec Dalia il n’avait jamais non plus véritablement avancé non plus… Peut-être qu’un de ces quatre le sujet retomberait dans la discussion mais… « Dis-moi c’est moi où t’es un vrai p’tit rayon d’soleil aujourd’hui ? Qu’est-ce que t’as ? T’as avalé un truc de travers ? C’était la terrine de poisson d’hier soir ? J’savais que j’avais raison de pas la manger. Elle avait un goût bizarre, j’ai bien fait d’pas tout avaler » . Peut-être pour ça qu’il avait autant d’énergie aujourd’hui là où tout le monde ressemblait à un zombie. « Tu devrais faire gaffe à c’que tu manges hein. C’est pas en mangeant tout et n’importe quoi qu’tu vas attirer les filles hein… Et sinon avec Emily vous en êtes où ? C’était quoi ça au bal de Noël ? On a pas eu le temps d’en reparler, mais c’était quoi ça sale cachottier vas-y ! Même pas tu m’en as parlé et tout ! » . Apostrophé par une autre élève qui lui faisait les gros yeux –Serdaigle encore d’après sa robe, est-ce que la bibliothèque n’était peuplée que des ces êtres étranges ?-, le gamin lui répondit en lui faisant à son tour les gros yeux. Elle devait être en troisième année maximum et voilà que madame tentait de l’agresser. « Ouais bon c’est bon hein ! L’exposition du soleil, tout ça ! ». Tenant des propos sans rapport avec le fait qu’il parlait plutôt fort, le gamin en profita une dernière fois pour se moquer d’Ellio. Pauvre petit n’empêche. Voilà qu’en plus il avait des cernes … Bah il pouvait bien la lui laisser sa place au soleil. Un vrai gamin celui-là… Mais bon lui aussi. Et sa bonne humeur qui contrastait à merveille avec la lassitude et la tension palpable de son meilleur ami parfaisait le tout. A croire qu’il avait bu la carafe de café à lui tout seul ce matin… Non mais non hein ! Juste une ou deux tasses quoi. Enfin il lui semblait.

Revenir en haut Aller en bas


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Mar 29 Jan - 12:51


« L’exposition du soleil hein… Et moi j’ai pas le droit de bosser ? Tu préfères bosser pour deux c’est ça ? Moi ça m’va franchement. Vas-y donnes-moi un cours comme tu fais à ce pauvre Isy. J’t’écoute je suis tout ouïe. » Marcus qui lui sortait le coup qu'il avait pas le droit de bosser ? Non mais laissez Ellio rire ! Aucune crédibilité mon cher Cauldwell ! Et il voulait qu'il lui donne un cours ? N'avait-il pas compris qu'Ellio n'était pas franchement d'humeur en ce moment. Sérieux Marcus jouait au gars qui était trop cool, super, il fallait qu'il s'entraîne mais Ellio n'était pas dans le trip aujourd'hui, vraiment pas. Il était chiant en fait, souvent même. Vraiment pas facile pour son entourage, il pouvait être irritable pour un rien et être vachement désagréable. On plaignait ses proches sérieusement. Monsieur quand il avait ses moments c'est comme quand une femme à ses périodes, tout pareil. Vous attendez qu'une chose : le calme après la tempête. « Dis-moi c’est moi où t’es un vrai p’tit rayon d’soleil aujourd’hui ? Qu’est-ce que t’as ? T’as avalé un truc de travers ? C’était la terrine de poisson d’hier soir ? J’savais que j’avais raison de pas la manger. Elle avait un goût bizarre, j’ai bien fait d’pas tout avaler » La quoi ? La terrine mais Ellio se souvenait même plus si elle en avait manger, ça remontait déjà bien assez longtemps et puis on ne tombait pas malade ou on ne faisait pas la gueule à cause d'un vulgaire morceau de terrine. Des fois Marcus avait vraiment des idées bizarres. Lui aussi il était bizarre, lui aussi dans un sens il était chiant. Ah tous les deux ils faisaient la paire ! D'un côté tant mieux parce que sinon qui les supporteraient ? Il fallait bien deux personnes insupportables pour se supporter, vous suivez ? C'était d'une logique implacable. Ah on sentait l'homme intelligent chez Ellio, toujours en train de penser aux choses, leurs explications, leurs origines etc. Il ne faisait jamais les choses à moitié. « Tu devrais faire gaffe à c’que tu manges hein. C’est pas en mangeant tout et n’importe quoi qu’tu vas attirer les filles hein… Et sinon avec Emily vous en êtes où ? C’était quoi ça au bal de Noël ? On a pas eu le temps d’en reparler, mais c’était quoi ça sale cachottier vas-y ! Même pas tu m’en as parlé et tout ! » Il avait omis ce détail, oh vraiment ? Pas de cynisme, Ellio, voyons Marcus est ton meilleur ami. En effet Ellio n'avait dit à personne qu'il y allait avec Emily parce que de un il est vrai que sur le moment il voulait que ça reste entre eux. C'était leur moment, leur évolution, il ne voulait pas qu'une tiers personnes se mette entre eux. Ensuite il est vrai que son ego voulait créer la surprise. Il voulait en arrivant avec Emily que tout le monde soit abasourdi en les voyant tous les deux. Pourquoi cela ? Et bien parce qu'il voulait montrer qu'il avait tourner la page même si beaucoup pensait qu'il n'y arrivait pas et qu'il avait trouvé « mieux » dans le sens où Emily était plus respectable que Dalia selon les normes des mangemorts. Il ne l'avait pas dit à Marcus aussi car il voulait « se venger » de lui. En effet Ellio n'était pas en phase sur certaines choses avec son meilleur ami comme le fait qu'il continue de fréquenter son ex petit amie, Dalia. Oh oui Ellio n'était pas du tout ok avec ça mais il avait eu beau le dire subtilement à son ami, celui-ci n'avait pas céder. Peut-être fallait-il qu'il laisse tomber la subtilité ? Mouais, il pouvait aussi se taire et épargner Marcus. C'était tout de suite moins réjouissant pour lui mais l'amitié n'imposait pas de faire des compromis ? En fait être avec dans une relation d'amitié avec quelqu'un c'était comme être en couple, sauf qu'il n'y avait pas de sexe. On peut donc se demander si avoir des amis était une nécessité...

Enfin bref, Ellio essaya de se dire qu'il n'avait pas réellement pensé ce genre de trucs parce que c'était un peu dégueulasse tout de même. En plus il fut interrompu par Marcus qui envoyait balader une gamine qui protestait à cause du bruit, quelle rabat joie ! « Ouais bon c’est bon hein ! L’exposition du soleil, tout ça ! » L'idée du soleil était vraiment mauvaise, franchement la prochaine fois Ellio réfléchit plus avant de l'ouvrir ! Marcus n'allait pas le lâcher avec ça, le fourbe. En même temps à sa place n'en ferait-il pas de même ? Il y a des grandes chances que si ! En tout cas il repensa rapidement à cette fille qui avait râlé et il se dit qu'il aurait été capable d'agir de la même façon qu'elle. Que pouvait-on en conclure ? Qu'il méritait à la perfection son statut de VIP de la bibliothèque ou rat de bibliothèque comme on pouvait aussi le dire. Toute manière il fallait de tout pour faire un monde, Ellio était dans la case des bosseurs. Pas intello, il n'aimait pas vraiment le terme et puis intello ça donnait une mauvaise image. On imaginait tout de suite la garçon coincé, boutonneux, à lunettes et qui a un appareil dentaire. Bref pas vraiment un canon hors il était canon, personne n'irait contredire cela. « Ça va avec l'exposition au soleil. Tu le saurais, si tu venais plus souvent ici, mon vieux ! » Et toc. Il fallait bien remettre les compteurs à zéro. Marcus était peut-être son meilleur pote mais Ellio ne le laisserait pas prendre l'avantage ! C'était de bonne guerre et puis un peu compétition, c'était bon pour la santé, c'était saint ! « Et ouais excuse-moi je suis pas de super bonne humeur aujourd'hui. J'ai très mal dormi. » Ellio réfléchissait à ce qu'il avait oublié de dire. Marcus lui avait posé pas mal de questions et il s'y perdait un peu. « Je t'ai pas parlé d'Emily au moment du bal parce que y avait à rien à dire de particulier. On était pas ensemble, on y allait comme ça parce qu'on s'aime bien et disons-le franchement Emily est canon et sympa ! » Ellio employait des mots assez crus mais bon ils étaient flatteurs pour Emily et puis quand il était avec elle, il était beaucoup plus charmant. Il était avec son meilleur ami là, il n'allait pas faire un poème. N'allez pas croire qu'Emily était de la merde à ses yeux, c'était loin d'être le cas et c'était vérifiable ! « Mais enfin vu que tu abordes le sujet me laissant même pas le temps d'introduire subtilement le sujet, les choses ont changé. On sort ensemble maintenant. J'ai beaucoup hésité avant, parce que tu sais... A cause de ce qui s'est passé avec... Enfin bref tu sais avec qui mais je pense que maintenant c'est bon, je suis prêt. Enfin ça veut pas dire non plus qu'on va faire notre vie ensemble, soyons honnête y a très peu de possibilités que ça soit le cas. » Quel tue l'amour ! En même vu sa dernière relation, ça peut se comprendre. « Et puis ça va pas changer les choses d'un claquement de doigts mais disons que c'est un début. Je crois que Cheryl en est pas contente mais je m'en fiche en fait. » Ellio après quoi sortit un livre de son sac et l'ouvrit à la page qu'il avait corné précédemment. Il avait besoin de cette référence pour un devoir.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Dim 3 Mar - 14:08


Le voyant hésiter après qu’il avait faussement réprimandé l’une de ces rabat-joies de Serdaible encore et toujours à imposer le silence aux autres dans leur temple sacré qu’était la bibliothèque, Marcus haussa les sourcils, comme en attente de ce qu’Ellio allait lui dire. Il hésitait pour quoi ? Parce qu’il s’apercevait que sa remarque était bidon, ou parce qu’il se demandait s’il n’aurait pas pu se mettre à la place de la fille ? Sûrement la deuxième solution. A croire que la bibliothèque était comme une annexe de leur salle commune. La preuve, Ellio, un bleu comme par hasard, s’était auto-attribué une table depuis belle lurette et malheur à qui comme lui la prenait. Certes, lui l’avait fait exprès, mais pour les autres ? Ouhouh attention… Non, définitivement la deuxième solution. En plus quand on connaissait un peu le bleu, il était inutile de s’attendre à un aveu de la sorte de sa part. Buté comme pas possible et refusant toujours d'avouer quand il avait tort, c’était peut-être pour ça que Marcus s’entendait bien avec lui… Ils n’étaient pas si différents que ça au final. Enfin, Marcus, lui, n’avait pas un nom à coucher dehors. Ellio Pêcheur-Boulanger. La grande classe quoi. Ouais ouais… Sang pur … M’enfin fallait tout de même peser le pour et le contre. Parmi d’autres personnes qui faisaient valoir leur droit du sang, ils étaient nombreux à avoir un nom de famille plus … classieux. « Ça va avec l'exposition au soleil. Tu le saurais, si tu venais plus souvent ici, mon vieux ! » . Tout à fait. Vraiment. Tout à fait. Du Ellio tout craché. A croire que s’enfoncer dans sa bêtise était tout à fait naturel pour lui. Même là monsieur était obligé d’en rajouter une couche pour montrer qu’il avait raison. Bah. Le regardant d’un air narquois, le rouquin lui laissa cette semi-victoire. Le bleu était déjà suffisamment mal poilé pour en plus lui prendre la tête et lui montrer le tissu d’âneries que dans sa grande fierté il continuait à débiliter. Et puis en plus c’était même pas vrai ! Marcus venait ici ! De temps à autre … Mais bon pas suffisamment pour remarquer les subtiles nuances qu’avaient les reflets du soleil selon les différents endroits où on se trouvait dans la bibliothèque apparemment. « T’as sans doute raison … M’enfin si on continue à m’accueillir comme ça, j’risque pas de revenir bien souvent. ». Levant les yeux vers son meilleur ami, Marcus sourit alors que le Fisher-Baker redonnait un peu de mou. « Et ouais excuse-moi je suis pas de super bonne humeur aujourd'hui. J'ai très mal dormi. ». Ah ? Bon ok c’était une excuse valable. Pas très compréhensible dans l’immédiat vu que lui avait dormi comme une fleur, mais compréhensible. Mal de coup, sueurs froides, insomnies et bien d’autres… De quoi vous pourrir une soirée… Et la journée qui suit en général. Parfois même la semaine selon les devoirs que vous avez à reporter encore et encore au dernier moment. Bon pour ce dernier il ne devait en toute logique pas à y avoir matière à s’angoisser, nul doute que le bleu avait pris suffisamment d’avance pour se permettre de ne pas travailler une journée. Et pourtant, il était là, tapi dans sa caverne, son ‘‘antre du savoir et de la connaissance’’. Pas d’répit, aucun ! Comment pouvait-on autant se tuer au boulot ? A tous les coups il ne le reconnaissait pas mais il devait glandouiller tout autant que le reste des élèves de leur promo. Un coup de bluff. On ne pouvait pas travailler vingt-quatre heures sur vingt-quatre… Mais bon. Des excuses étaient des excuses, et mieux ne valait pas manquer celles du bleu, toutes rares qu’elles étaient.

« Je t'ai pas parlé d'Emily au moment du bal parce que y avait à rien à dire de particulier. On était pas ensemble, on y allait comme ça parce qu'on s'aime bien et disons-le franchement Emily est canon et sympa ! ». Mouais ça tenait la route. Mais bon la trs faible modestie du Fisher-Baker aurait dû quand même lui dicter d’aller se vanter auprès du rouquin, chose qu’il n’avait pas fait. Etait-il allé le dire à Isy et pas à lui ? Il lui demanderait … Même si ce genre de comportement méfiant n’allait attirer sur le pauvre Serpentard oublié de tous seulement de la moquerie et des ricanements. Non … Il lui demanderait oui, mais de manière détournée, plus fine, un truc casé dans la conversation comme ça ni vu ni connu hop. Hochant la tête, Marcus confirma les dires de son meilleur ami. Ouais ok. Emily était canon et sympa. C’était une amie très proche de Cheryl, il l’avait donc croisé souvent donc même si le côté sympa n’était pas vérifiable à cent pour cent, le côté canon en revanche… Comme réveillé d’un coup par la suite des paroles d’Ellio, Marcus se redressa, attentif, un sourire toujours en coin. « Mais enfin vu que tu abordes le sujet me laissant même pas le temps d'introduire subtilement le sujet, les choses ont changé. On sort ensemble maintenant. J'ai beaucoup hésité avant, parce que tu sais... A cause de ce qui s'est passé avec... Enfin bref tu sais avec qui mais je pense que maintenant c'est bon, je suis prêt. Enfin ça veut pas dire non plus qu'on va faire notre vie ensemble, soyons honnête y a très peu de possibilités que ça soit le cas. ». Han. Ok. Sympa. Niveau amitié on avait fait mieux ! Il avouait le mécréant ! Ils sortaient bien ensembles … Et pour qu’il le lui dise il avait fallu lui tirer les vers du nez … Honte à lui. Et en plus il osait se défendre… Lui subtil ? Il y avait mieux ! Bon certes. Monsieur avait eu le cœur brisé. Mais bon Emily… C’était pas comme si il avait besoin d’en avoir honte. Elle avait un an de plus qu’eux, mais bon draguer les filles plus âgées n’avait jamais dérangé Ellio jusqu’à maintenant. Le faciès faussement outré, Marcus se détendit rapidement alors que le flot de parole continuait. « Et puis ça va pas changer les choses d'un claquement de doigts mais disons que c'est un début. Je crois que Cheryl en est pas contente mais je m'en fiche en fait. ». Ah Cheryl … Ouais. Des mauvaises langues auraient dit que Cheryl n’était jamais contente, mais Marcus ne pensait pas à ça, ni à leur ridicule querelle familiale. La simple prononciation du prénom de la jolie lui avait fait perdre ses mots. Se pinçant les lèvres et levant les yeux comme s’il réfléchissait et cherchait quoi dire, le rouquin essaya de passer à autre chose… C’était bizarre qu’à chaque fois qu’il entendait le prénom de la demi-sœur d’Ellio il se crispait autant… A l’amour … Ou pas. C’était comme si à chaque fois les remords revenaient. Et se dire qu’il devait tourner la page était différent que de le faire pour de vrai. Ellio lui avait trouvé quelqu’un, une copine pour lui changer les idées. Marcus lui… Pas vraiment de copine en vue. Enfin si. Enfin non. Non personne en vue. Absolument personne…

« Ok. Sympa. C’est cool d’être ton meilleur pote. Et après monsieur me fait une scène pour sa chaise ? Pfff … ça date depuis quand ? Sauf si tu préfères garder tes petits secrets pour toi hein… ». Croisant les bras, s’adossant totalement sur le dos de sa chaise, le rouquin haussa un sourcil alors qu’il voyait son meilleur ami décorner une page qu’il avait dû lui-même marquer. Qui aurait cru qu’il s’en prendrait de la sorte à l’un de ses précieux livres. Un sourire fugitif passant sur les lèvres du rouquin alors qu’il était censé faire la gueule, celui-ci se ressaisit rapidement, passant du coq à l’âne. « En tout cas, j’ai trouvé que vous alliez pas du tout ensemble… J’voyais plus Emily avec quelqu’un de confiant, quelqu’un qui l’assume … Tu sais que j’la connais presque pas ? J’sais pas t’as une copine, tu la présentes à tes amis, sauf si t’as honte d’elle ou si t’as honte de … T’as honte de nous hein ? Isy j’comprends, mais moi ?! ». Ton badin, yeux rieurs, Marcus fixait méchamment Ellio à la fin de son petit discours, attendant sa réaction. S’il ne trouvait rien de mieux qu’espérer que le bibliothécaire allait se pointer et me demander de partir parce que je commençais à parler trop fort, il se fourrait le doigt dans l’œil. Jusqu’au coude ! M’enfin… La question était plus rhétorique qu’autre chose. Le bleu serait déjà allé l’envoyer balader s’il avait honte de lui. Et puis pourquoi aurait-on honte de lui ? Le sang ? Foutaises. Seule sa sœur pouvait tout faire foirer avec les autres si elle continuait ses discours pro-Résistants elle et son monsieur-je-sais-tout. « C’était une question rhétorique hein … Plus sérieusement, présentes-la nous un de ces jours… Non parce que j’me souviens t’avais présenté Da… Ta sœur hein… Tu fais quel devoir ? ». Sortant ses affaires l’air de rien, rouleaux, encre, plume, le rouquin put voir un membre du personnel passer entre deux rayons, qui dardait sur eux un regard peu sympathique. C’était la petite fille qu’était allée tout balancer, obligé. Les gamines c’était d’un chiant … ça devait être la version Serdaigle de Vani-machin … En attendant c’était lui qu’avait merdé en parlant de Dalia, la façon, dont il avait corrigé le tir craignant plus qu’autre chose… Dalia ou LE sujet sensible…

Revenir en haut Aller en bas


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Mar 19 Mar - 3:48


Avec sa délicatesse légendaire, le jeune Fisher-Baker n'avait même pas pensé au fait qu'évoquer sa demi-soeur pourrait faire un quelconque effet à son meilleur ami, et par quelconque effet, il s'agissait d'un souffrance due au fait qu'ils étaient sortis ensemble et que des sentiments persistaient chez les deux parties. Oh oui pas besoin d'être devin pour constater qu'ils s'aimaient encore mais parce qu'à quatorze ans on est jeune et cons, on fait des mauvais choix, Ellio n'était pas trop mal placé pour le savoir. Toute manière, il était légèrement égoïste alors sa gueule avant celle des autres, enfin sauf avec Marcus. Ouais son pote Marcus avait toujours été une exception parce que c'était son pote, son BFF pour la vie et que ben c'est important un meilleur ami, on le traite avec soin. Seulement depuis quelques temps même s'ils ne se l'avouaient pas, des divergences apparaissaient entre eux et pas des petites. Non des divergences qui pourraient bien foutre méchamment le bordel entre eux. Bien sûr, les divergences étaient dues à des filles, toujours les mêmes qui foutent le bordel. Sérieusement, ils devraient peut-être penser à une alternative... Marcus était pas dégueu... AH NON, jamais ! Ils étaient amis mais ça n'irait jamais de ce côté-là entre eux, enfin c'était évident que tous deux aimaient les filles. Beaucoup trop pour que ça change, ils aimaient les mêmes en plus, en général alors bon... Bref ne commençons pas avec les sujets houleux, l'ambiance était encore assez détendue, il fallait plutôt qu'ils en profitent. « Ok. Sympa. C’est cool d’être ton meilleur pote. Et après monsieur me fait une scène pour sa chaise ? Pfff … ça date depuis quand ? Sauf si tu préfères garder tes petits secrets pour toi hein… » Ellio releva la tête pour fixer son meilleur ami. Il remettait le sujet de la chaise sur la table. Décision dangereuse... « La chaise c'est très différent, ne tourne pas ça en dérision. » Il avait dit ça très sérieusement parce qu'il l'était mais bon au fond de lui il plaisantait. Du coup il n'avait même pas répondu aux questions de Marcus à propos d'Emily, toute manière la durée n'était pas quelque chose d'important et puis c'était tout à fait relatif dans le cas d'Emily et Ellio. Ils se tournaient autour depuis un moment mais après si Marcus voulait savoir depuis quand c'était vraiment officiel... Bah il n'avait qu'à être plus précis aussi. Ellio faisait vraiment le difficile parce que c'était évident que Marcus demandait depuis quand c'était officiel entre eux. Apparemment aujourd'hui, monsieur sa Majesté Fisher-Baker avait envie de faire chier. Pauvre Marcus, il devait subir ses crises... « En tout cas, j’ai trouvé que vous alliez pas du tout ensemble… J’voyais plus Emily avec quelqu’un de confiant, quelqu’un qui l’assume … Tu sais que j’la connais presque pas ? J’sais pas t’as une copine, tu la présentes à tes amis, sauf si t’as honte d’elle ou si t’as honte de … T’as honte de nous hein ? Isy j’comprends, mais moi ?! » Sérieusement Marcus ? Il était sérieusement en train d'utiliser cette technique sur Ellio. Pff, ça ne marcherait pas... Enfin Ellio avait quand même sa petite fierté, son petit ego et il ne fallait pas trop le chercher quand même. Cependant il ne put s'empêcher de sourire, Marcus était quand même super drôle. Ce côté un peu ironique, cynique tout ça, c'était lui et c'était bien pour ça que ça marchait bien avec Ellio. L'amitié n'était jamais du au hasard...

« C’était une question rhétorique hein … Plus sérieusement, présentes-la nous un de ces jours… Non parce que j’me souviens t’avais présenté Da… Ta sœur hein… Tu fais quel devoir ? » Ellio tiqua immédiatement bien sûr. Ce Da c'était forcément pour Dalia, pour qui d'autre ça serait ? Le pire dans tout ça c'est qu'il avait raison, il avait présenté directement Dalia à ses amis, en même temps à l'époque la moitié la connaissait déjà. Mais même son comportement avec Dalia était vraiment différent de celui qu'il avait Emily. C'est vrai quand il sortait avec Dalia, ils étaient tout le temps tous les deux, jamais l'un sans l'autre comme s'ils étaient collés avec de la glu. Avec Emily, peut-être était-ce seulement du au fait que ça soit le début, mais ils étaient assez libres. Ils ne traînaient pas tout le temps ensemble. Bien sûr cela pouvait être du à pleins de facteurs : ils avaient un an d'écart et donc ne fréquenter pas les mêmes personnes, Ellio était plus âgé et peut-être plus mature renforcé ce côté par le fait qu'Emily avait eu beaucoup de relations. Oui, il ne fallait peut-être pas de faire des comparaisons, les deux relations étaient très différentes. De toute manière, Ellio ne voulait pas s'abaisser à faire des comparaisons. Il en avait déjà fait, souvent en présence de Dalia et ça n'avait jamais amené quelque chose de bon. Il était bien avec Emily, il voulait seulement se rattacher à ça. Le reste n'avait pas d'importance, il voulait vraiment tourner la page avec Dalia... Seulement c'était comme si la page ne voulait pas se tourner. En même temps il la voyait pratiquement tous les jours, ses amis traînaient encore régulièrement avec elle. C'était comme si on lui balançait son souvenir à la gueule tout le temps. Bien que nombreux souvenirs soient à la base plaisants, ils devenaient à présent insupportables pour le jeune homme. Voilà la colère qui montait encore. Calme Ellio, calme... Non pas calme, il était mal d'accord ! Pourtant Marcus n'y était pour rien mais c'était lui qui était là. « Tu peux dire son nom, je peux l'entendre. J'ai dépassé ça. » Vu avec quelle agressivité il avait dit ça, on allait le croire. Oui Ellio, fait genre t'es un grand garçon insensible. C'était pas comme ça qu'il allait convaincre Marcus c'était sûr. « Non et puis tu vois avec Emily on va doucement, c'est une volonté de tous les deux. On est des gens matures, tu sais bien qu'elle a un an de plus. Enfin bref tout ça pour dire qu'on se surveille pas tout le temps ou quoi et que je te la présenterais officiellement plus tard. Tu la connais déjà toute façon. » Il s'arrêta rapidement avant de rajouter : « Et c'est de l'Histoire de la Magie. Tu veux participer ? » Ellio lui assigna un sourire moqueur, comme si Marcus voudrait bosser, la grosse blague. Le travailleur dans la bande c'était lui, Marcus était modéré moins et Isaac... une catastrophe mais Ellio travaillait dessus. Il était hors de question que ses amis prennent du retard et risque de redoubler. Ils auraient tous leurs diplômes et en même temps s'il vous plaît.

Ellio essaya de se repencher sur son devoir mais une question lui turlupinait l'esprit. Marcus avait dit ça sur le ton de la plaisanterie mais qu'est-ce qui disait à Ellio qu'il ne le pensait pas sérieusement ? Il ne voulait pas demander parce que Marcus allait se foutre de sa gueule mais ça l'inquiétait vraiment. Tant pis, Marcus n'aurait qu'à se foutre de sa gueule, il saurait bien trouver quelque chose pour répliquer. « Tu trouves vraiment qu'Emily et moi on va pas ensemble ? » Vas-y Marcus, tu peux te déchaîner.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Dim 7 Avr - 1:42


Hmmmm ce silence n’était pas de bonne augure. Zen Ellio, fiouu fiouu respire… Feuilletant le livre qu’il avait sorti à la va-vite, le rouquin faisait mine de s’intéresser, faisant comme s’il était véritablement en train d’étudier. Il attendait surtout qu’Ellio se remette de ses émotions… Il allait bien s’en remettre un jour quand même non ? Lui n’avait que tiqué en entendant le nom de Cheryl… Marcus était à deux doigts de frapper dans ses mains pour réveiller le Serdaigle qui regardait l’horizon, plongé dans ses pensées … même s’il ne regardait pas forcément l’horizon. « Tu peux dire son nom, je peux l'entendre. J'ai dépassé ça. » . Huh ? Ah oui vachement, on pouvait voir ça. Pas tant que ça surpris par le ton agressif employé par son meilleur ami, le Serpentard se retint néanmoins in extrémis de sortir son sourire narquois. Non mieux valait qu’il ne se moque pas de lui dans l’immédiat, Ellio avait le sang chaud, ça allait fuser… « Non et puis tu vois avec Emily on va doucement, c'est une volonté de tous les deux.» . Hmm normal, avec Dalia, le rouquin se souvenait que c’était assez … fusionnel. Toujours collés ensemble ces deux-là, mais bon ils étaient plus jeunes aussi. « On est des gens matures, tu sais bien qu'elle a un an de plus. » . C’était plus fort que lui. Retenant à nouveau un rire ouvert, le vert et argent pouffa avant de s’étouffer, toussant violemment. Ça lui apprendra… Ahah n’empêche. Ellio qui se disait mature comme s’il parlait de la pluie et du beau temps. Et le plus drôle c’était qu’il en avait l’air persuadé. Le bleu et bronze avait toujours voulu se donner l’image de l’adolescent mature, mais avec lui ça ne prenait pas. Est-ce qu’il avait choisi Emily justement parce qu’elle était plus vieille ? Pour ‘‘rentrer dans la cour des grands’’ ? A tous les coups c’était le cas au début… « Enfin bref tout ça pour dire qu'on se surveille pas tout le temps ou quoi et que je te la présenterai officiellement plus tard. Tu la connais déjà toute façon. » . Quelle beau gosse cet Ellio, décidément, un vrai petit adulte. La remarque intérieure du Serpentard le fit sourire alors qu’il acquiesçait de la tête pour dire qu’en effet il la connaissait un peu. Elle était loin l’époque où Dalia et lui étaient collés l’un à l’autre encore une fois. Du coup avec Emily c’était sérieux ou … Il s’agissait juste d’un passe-temps ? De toute façon il aurait beau creuser cette question, peu de chance pour que le bleu le lui dise… Il avait déjà mis dix ans à lui dire qu’il sortait avec quelqu’un d’autre, il n’allait pas avouer en même temps qu’il ne l’aimait pas et qu’elle lui servait de bouche-trou … Lui avait déjà essayé cette combine avec AB au bal de Noël, et ça avait plus ou moins porté ses fruits, il n’allait donc pas reprocher cette idée au Fisher-Baker ni lui faire la morale … ‘fin peut-être que si. Parce que bon lui avouer cette histoire de bal, c’était signer son arrêt de mort… Hey Ellio j’suis sorti avec AB pour rendre Dalia jalouse… Mais attend t’as fait pareil ? Avec Dalia aussi ? … Ouais non décidemment ça le faisait pas, et dire qu’il souhaitait revenir dans les jupons de Cheryl ne serait pas logique vu qu’après tout il avait bien dit clair et net qu’avec Cheryl ça marchait pas. Hmmm … « Et c'est de l'Histoire de la Magie. Tu veux participer ? » . Erk. Histoire de la Magie. C’était un peu intéressant ok, mais bon … Moins bien intéressant que les autres cours de pratique. Défenses contre les forces du bien. Ça c’était une matière qui claquait. Bon le nom était bizarre et la prof un peu une malade, mais bon tout de même… « Ah ouais, Histoire de la Magie, hmmm moyen, oublies-moi j’ai quelque chose de beaucoup plus intéressant à étudier… » . Se réappliquant dans son bouquin, le rouquin fit mine d’être super intéressé. Bon il devait avouer qu’il voulait susciter la curiosité de l’autre, qu’il lui pose la question fatidique, et là shazam, bim ! Relevant les yeux discrètement, le vert et argent s’aperçut que malgré le silence soudain, Ellio semblait en pleine réflexion, à deux doigts de poser sa question…

« Tu trouves vraiment qu'Emily et moi on va pas ensemble ? » . Surpris au plus au point, Marcus éclata de rire, avant de se couvrir rapidement la bouche avec sa main. Quoi ?! C’était donc ça ? Ahah… Quoique… Pourquoi est-ce qu’il doutait ? S’arrêtant soudainement de rire, le rouquin haussa les sourcils. Pourquoi il lui demandait comme ça son avis ? Ce n’était pas le genre d’Ellio a demander son approbation à lui, notamment côté cœur… « Attends, pourquoi tu me demandes ça ? J’croyais que vous étiez une sorte de couple super mature avec Emily ? Si j’te dis non, ça changerait quelque chose pour toi ? … C’est à cause de … Dalia ? » . Dis non s’il te plait Ellio… Ellio et Dalia avaient déjà eu leur chance… Dalia était sympa, jolie, drôle, pleine de joie de vivre, et quand elle lui souriait, il ne pouvait faire autrement que lui rendre un sourire crétin. C’était peut-être ça l’amour … Avoir l’air d’un débile devant la personne qu’on aimait. Ellio se cherchait voilà tout. C’était prouvé qu’entre le bleu et la rouge ça ne pouvait pas marcher, d’ailleurs ça n’avait pas marché même… Emily était un bon choix aussi, et il ne souffrirait pas autant avec elle vu qu’elle avait rejoint également le camp des Obscurs… Il fallait qu’il tente une autre approche, plus discrète … « Emily, j’la trouve bien plus sérieusement, c’est bien que vous y allez plus lentement, comme des personnes responsables, t’as déjà souffert non ? Limite si tu pleurais pas tous les jours après ta dernière rupture, j’m’en souviens hein. C’est bien tu vas d’l’avant, t’essaies de passer à autre chose, et elle aussi d’ailleurs, t’as bien vu elle est sortie avec Adrian Tymers pour le bal la dernière fois… T’accroches pas à elle comme ça, tu t’fais du mal mon vieux. » . Bon ok pour Tymers elle lui avait dit que c’était du flan, et si le bleu apprenait que ce qu’il venait de lui dire était à moitié intéressé il le jetterait par la fenêtre, cinquième étage ou pas… Mais bon ça il n’avait pas besoin de l’apprendre. Et puis quand même, d’un certain ôté il faisait ça pour Ellio hein. C’est vrai quoi, il le pensait vraiment, Ellio et Dalia avaient tous les deux souffert, basta, point final, ils n’allaient pas rester sur une petite amourette qu’ils avaient eu jusqu’à leurs treize ans quoi, ils avaient tous grandi depuis. Pourquoi ne prenaient-ils pas exemple sur lui et Cheryl hein ? Eux au moins ils étaient plus matures et arrêtaient de se tourner autour… Bon ok ce n’était pas forcément la situation que lui aurait souhaité, mais bon les faits demeuraient ! « Eh oh tu m’écoutes ? Allo ? T’as vraiment une sale gueule aujourd’hui … ».


Revenir en haut Aller en bas


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Sam 20 Avr - 7:51


Marcus éclata de rire. Ellio ne s'était pas attendu à ce que son meilleur ami se foute de sa gueule. À quoi jouait-il ? N'avait-il pas compris qu'Ellio ne faisait pas le malin là et qu'il avait vraiment des doutes et des inquiétudes ? Franchement ce n'était pas le moment de se foutre de sa gueule. Non, il avait besoin que Marcus le soutienne et le rassure ce qui était son rôle en tant que meilleur ami alors qu'il remplisse son rôle, le bougre ! Voilà pourquoi d'habitude il ne lui confiait pas tellement ses histoires de cœur. Marcus ne faisait que se payer sa tête alors que bon niveau cœur c'était loin d'être facile pour le jeune Fisher-Baker, il en avait jusque là. Voilà qu'il était limite énervé par le comportement puéril de Marcus, il aurait mieux fait d'en parler avec Singh. Elle au moins, elle était capable de prendre les choses sérieuses et de bien le conseiller. En tout cas elle allait pratiquement tout le temps dans son sens et il aimait cela. Elle avait énormément d'autres qualités et des fois elle osait le contredire, il ne fallait pas généraliser. « Attends, pourquoi tu me demandes ça ? J’croyais que vous étiez une sorte de couple super mature avec Emily ? Si j’te dis non, ça changerait quelque chose pour toi ? … C’est à cause de … Dalia ? » Aïe, peut-être que finalement il aurait mieux fait de se taire. De toute manière c'était évident que la question était louche et qu'elle impliquait un parallèle avec Dalia. Non mais c'est vrai qui avait toujours été LA fille dans son cœur avant Emily ? Dalia. Même aujourd'hui elle persistait même si Emily prenait sa place ou en tout cas un peu de place dans son cœur mais pour l'instant, elle n'arrivait à remplacer la Gryffondor. Marcus avait un regard plus extérieur qu'Ellio alors il était la personne la mieux placée pour l'aider. Il était très proche de lui mais il n'était pas lui, c'était son atout majeur. De plus Ellio avait confiance en son ami pour qu'il lui dise la vérité, il savait bien que Marcus n'hésiterait pas. En même temps c'était un gage d'amitié et c'était un peu le fondement de la leur. « Emily, j’la trouve bien plus sérieusement, c’est bien que vous y allez plus lentement, comme des personnes responsables, t’as déjà souffert non ? Limite si tu pleurais pas tous les jours après ta dernière rupture, j’m’en souviens hein. C’est bien tu vas d’l’avant, t’essaies de passer à autre chose, et elle aussi d’ailleurs, t’as bien vu elle est sortie avec Adrian Tymers pour le bal la dernière fois… T’accroches pas à elle comme ça, tu t’fais du mal mon vieux. » Bim, bam, boum et vas-y que je t'envoie un coup fatal. Il n'avait pas besoin de lui rappeler qu'elle était venue avec Tymers – le débile – au bal et qu'elle sortait avec lui. Il n'avait pas besoin de ça déjà d'un pour le détester et de deux pour se faire du mal. En plus Marcus qui lui rappelait l'état dans lequel il était après sa rupture avec Dalia, c'était comme s'il lui passait cette chanson trop triste et débile qu'il avait écouté en boucle durant des jours voir des semaines après la rupture. Il avait cherché un échappatoire et ça avait été une chanson en particulier. Certes ça ne donnait pas un aspect très viril de lui mais dans des cas comme ça, la virilité n'était pas une priorité.

Néanmoins avec son discours, Marcus marquait un point, il avait trop souffert pourquoi vouloir se faire d'avantage de mal ? À croire qu'il était masochiste sur les bords alors qu'il ne l'était pas ! Non, non il devait se ressaisir et faire confiance à Marcus. Il avait raison. Ils se connaissaient déjà depuis tellement longtemps qu'il devrait le savoir que Marcus était de bons conseils. C'était son côté têtu qui ressortait et qui voulait toujours avoir raison et être le meilleur. Il avait du mal à se lâcher et à faire confiance aux autres, enfin surtout les laisser prendre le contrôle et juste les suivre. « Eh oh tu m’écoutes ? Allo ? T’as vraiment une sale gueule aujourd’hui … » Ellio releva la tête vers Marcus. Décidement aujourd'hui Marcus n'avait pas de temps à perdre et n'aimait pas qu'on ne l'écoute pas. Peut-être que ça le gavait de devoir supporter Ellio et ses problèmes de cœur. Si c'était la situation inverse, Ellio serait gaver donc bon il n'avait pas de quoi être vexé. « Excuse, je réfléchissais à ça, à ce que t'as dit et t'as raison ! Je devrais pas me faire du mal comme ça mais j'avais pas l'intention de rompre avec Emily tu sais. » Il fit une pause et c'était tout à fait vrai. Il n'avait pas prévu de rompre avec Emily même s'il restait amoureux de Dalia, il le serait très certainement toujours mais tout son être lutait contre ce sentiment. Non, Marcus n'avait rien à craindre, la raison d'Ellio empêcherait toujours qu'Ellio retourne voir Dalia. Après tant que sa raison serait plus forte que son cœur, tout irait bien. « Enfin bon, on arrête de parler de ça, hein ? Non parce que bon on en a déjà assez parlé mais tu vois ton avis c'est important. Je veux dire c'est important que ma copine plaise à mon meilleur ami. Pas dans le sens où tu voudrais me la prendre. Je te connais, tu serais incapable de faire ça, hein ? Me prendre une de mes copines parce qu'on fait passer l'amitié avant tout. » Ellio hésita à faire ce trait d'humour mais il se permit de le faire : « C'est pour ça que tu peux être sûr que je sortirais jamais avec Cheryl. » Bon c'était surtout parce que c'était sa demi-sœur. Même s'ils n'étaient pas liés par le sang, ça serait quand même de l'inceste à ses yeux. AH, beurk ! Rien que d'y penser ça le dégouttait. « Isy est pas avec toi ? Approcher de la bibliothèque lui a donné de l'urticaire ? »

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Ven 24 Mai - 10:10


Enfin une reaction de la part d’Ellio! Hallelujah! « Excuse, je réfléchissais à ça, à ce que t'as dit et t'as raison ! ». Et en plus une réaction comme il les aimait … Bien sûr qu’il avait raison. Non parce que même s’il avait essayé de magouiller légèrement son ami vis-à-vis de ses sentiments pour Dalia, celle-ci l’avait quand même bien fait souffrir. Bon c’était plus ou moins Ellio qui avait commencé la dispute qui avait amené à la rupture, mais franchement la rouge et or était en tort aussi hein. Rejeter son copain juste parce qu’il changeait de camp… En plus voilà quoi résistant/obscur. Ils restaient quand même des élèves donc bon la portée de leur choix n’avait pas été trop monstrueuse. Encore il aurait rejoint les mangemorts mais aux dernières nouvelles le bleu et bronze n’avait pas LA marque (à avoir…). Et ça il n’avait pas besoin de foutre son meilleur ami à poil pour le vérifier. Est-ce que Dalia couperait les ponts avec lui si elle apprenait un jour que le rouquin voulait devenir mangemort plus tard ? Bon il hésitait un peu récemment sur ses aspirations futures mais quand même. Non. Leur couple devait battre de l’aile avant ! « Je devrais pas me faire du mal comme ça mais j'avais pas l'intention de rompre avec Emily tu sais. ». Ah. Ok. S’il le disait. Bah cool pour Emily et lui ! Enfin surtout d’avantage pour lui que pour Emily. C’était sûrement lui des deux qui gagnait le plus à sortir avec l’autre. « Ah bah voilà. Non mais de toute façon règle numéro une : Marcus a toujours raison. ». Bon ok ses chevilles étaient un peu gonflées pour le coup mais pour une fois que ce n’était pas tant le bleu qui prenait la grosse tête. D’habitude c’était lui qui se jetait des fleurs encore et encore. Il était déprimé aujourd’hui ? Il fallait profiter de son mutisme ! ça ne durerait pas… Tant mieux un peu tout de même. Un Ellio déprimé c’était un peu chiant. Mais bon en tant que meilleurs amis ils devaient se serrer les coudes même quand ça n’allait pas. « Enfin bon, on arrête de parler de ça, hein ? Non parce que bon on en a déjà assez parlé mais tu vois ton avis c'est important. ». Toujours utile et agréable d’entendre dire une telle chose. Heureusement que son avis importait. S’il le laissait parler dans le vent à chaque fois, il l’aurait envoyé péter il y a longtemps… « Je veux dire c'est important que ma copine plaise à mon meilleur ami. Pas dans le sens où tu voudrais me la prendre. Je te connais, tu serais incapable de faire ça, hein ? Me prendre une de mes copines parce qu'on fait passer l'amitié avant tout. » . Moment d’hésitation. Ellio avait découvert le pot aux roses ou quoi ? Limite ce qu’il disait sonnait comme une accusation. Il avait vu clair dans son jeu ? Non… Il le testait. Ouais ! Ellio sale infâme vermisseau ! Bien joué ! Il avait réussi à le faire hésiter. Marcus devait avouer qu’il avait le cul entre deux chaises à cet instant ci. « Euh… ». Ne sachant pas trop quoi répliquer vu que dépendamment du fait si Ellio avait des doutes ou autre il pourrait se faire insulter dans un cas comme dans l’autre, ce fut ce même meilleur ami qui le sauva sans le vouloir. Bon sa blague était de mauvais goût. Ellio et Cheryl… Déjà qu’ils se voyaient difficilement en peinture alors sortir l’un avec l’autre… Bon ok Cheryl faisait genre elle n’aimait personne, mais ça ne voulait rien dire. Il le savait que sous son masque de méchante peste des vertes, se trouvait une fille en or, trop bien pour les trois-quarts des élèves de Poudlard et surtout pour Eugène ce sale fils de poulpe.

Souriant à moitié à la réflexion sur Isy et son allergie à tout ce qui était manuel scolaire, le vert et argent se rassura. Ellio ne savait rien de ce qu’il pensait éprouver pour Dalia. Tant mieux. « J’crois qu’il t’évite depuis qu’il sait qu’on a un gros contrôle sur tout depuis le début de l’année en potions mardi prochain. ». Sourire amusé parce qu’il ne faisait que supposer –même si sa supposition était sans doute vraie-, le rouquin garda son sourire presque innocent et à la fois si sérieux. « Et sinon tu parles de Cheryl … Donc c’est que pour moi que tu sortirais pas avec ? Dis, si c’était le cas, tu serais considéré comme un consanguin ? ». Interrogation légitime même si d’après ce qu’il avait entendu dire, tous les sorciers de sang purs étaient tous un peu consanguins. En même temps à force de se marier qu’entre eux, c’était comme s’ils se mariaient entre cousins, oncles etc. Essayant d’imaginer Blake avec Clint ou lui avec Vanity, le rouquin faillit vomir. Dégueulasse. Erk. Bon aller mon grand. Lances-toi. Arrête de tourner autour du pot. Mais ça inclut aussi les ex ce truc d’amitié du coup ? … Haha non j’déconne, ouais l’amitié avant tout ! ». Bon. Amorçage de la discussion foiré. Il fallait parler d’autre chose. Euhh alors. La chaise, la chieuse, la bibliothèque. De qu… Ah oui. Son idée de sortir son bouquin avait tout simplement foiré, Ellio étant tellement centré sur ses petits problèmes de Pêcheur-Boulanger. Refermant d’un coup sec le livre qu’il avait devant lui, le gamin le prit et le jeta à moitié sur le plan de travail de son meilleur ami, à l’endroit. Il n’y avait pas de titre sur la couverture –et c’était normal- mais en ouvrant la première page il aurait vu un titre évocateur, ou tout du moins un titre qui lui parlerait à lui. « Regarde c’qui s’est glissé dans mon sac ce matin. J’sais pas comment on l’y a mis là. J’étais sûr de pas l’avoir perdu des yeux pourtant. ». Et ça, c’était l’entière vérité. Le bouquin était pas mal dans son genre quand même pour ce qu’il en avait lu mais y avait pas mal de conneries de temps à autre. Est-ce que ça pouvait être Blake qui commençait à s’inquiéter à sa façon de ses fréquentations ? « Tout savoir sur la résistance… Ouais le titre est pas super original… ». Il ne connaissait pas tant que ça de résistants. Ou alors ils s’étaient lancés dans une campagne de recrutement d’un coup. Là c’était carrément du rentre-dedans en ce qui le concernait, et il ne voyait pas à qui en parler à part Ellio. « T’en penses quoi ? ». A son tour de donner un avvis important et utile !


Revenir en haut Aller en bas


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Lun 3 Juin - 10:41


« J’crois qu’il t’évite depuis qu’il sait qu’on a un gros contrôle sur tout depuis le début de l’année en potions mardi prochain. » Ah bah ça, quand on ne révisait pas régulièrement, il ne fallait pas s'étonner de paniquer à l'approche d'un gros contrôle. Était-il donc le seul responsable ici ? Non mais c'est vrai, c'était une vrai bataille pour faire bosser Isy. Marcus s'en sortait pas trop mal mais ça pourrait être mieux. Lui il bossait car il pensait déjà à l'avenir. Il se voyait déjà en tant que quelqu'un d'important au Ministère. Il était destiné à faire de grandes choses, il le sentait au plus profond de son âme. De même qu'un jour, il serait le Chef du clan (Fisher-)Baker et il ferait tout pour que la gloire continue de resplendir sur la famille. « Et sinon tu parles de Cheryl … Donc c’est que pour moi que tu sortirais pas avec ? Dis, si c’était le cas, tu serais considéré comme un consanguin ? » Ah pas du tout, il se méprenait. Non mais parce que théoriquement, Cheryl et lui n'étaient pas liés par le sang. Ils n'étaient frère et sœur que sur le papier et ils pourraient très bien se marier ensemble, coucher ensemble et avoir des enfants, ça ne gênerait personne. Oui, ça serait parfaitement autorisé par la loi et puis il fallait avouer qu'ils feraient de beaux enfants tous les deux. Non mais objectivement, il fallait le reconnaître. « Mon cher Marcus, dois-je te rappeler que j'ai été adopté et que donc Cheryl et moi ne partageons pas le même sang ? » Il voulait le faire un peu flipper même si soyons honnêtes : ce genre de truc n'arriverait JAMAIS. Les deux Baker se détestaient bien trop pour ne serait-ce que bien s'entendre alors se mettre ensemble, aaaaaah, l'horreur ! « Mais je te rassure, je te la laisse. Je te la donne sur un plateau d'argent même si tu veux. » Il était tellement bon prince. Non mais franchement, Marcus ne savait pas la chance qu'il avait d'avoir un meilleur ami tel que lui. Y en a qui payerait pour n'être qu'ami avec lui. « Mais ça inclut aussi les ex ce truc d’amitié du coup ? … Haha non j’déconne, ouais l’amitié avant tout ! » Ah ouf, voilà qui le rassurait même s'il avait confiance en son meilleur amie. Cependant avoir des preuves de son amitié de temps en temps, ça ne faisait pas de mal. Bien au contraire, ça rassurait et comme ça on pouvait se dire qu'on avait été con pendant deux petites minutes. Le temps d'avoir émis l'hypothèse d'une trahison.

Bref Ellio allait se reconcentrer sur son travail, ignorant limite que Marcus était là mais il lui balança son livre sur son plan de travail. Ellio releva la tête, lui adressant rapidement un regard noir. Déjà parce qu'il faisait du bruit inutile dans ce temple de la tranquillité, du calme et du silence. Il parlait bien sûr de la bibliothèque mais aussi parce qu'il traitait mal un livre, s'en était limite de la maltraitance et qu'Ellio ne pouvait le tolérer. Et enfin, il le dérangeait. Non mais oh, là ! Marcus prenait un peu trop de liberté, il fallait qu'il pense à se calmer. Il n'était pas en face de n'importe qui. C'était un peu exagéré mais au fond de lui, le Fisher-Baker le pensait sincèrement. Si, si. « Regarde c’qui s’est glissé dans mon sac ce matin. J’sais pas comment on l’y a mis là. J’étais sûr de pas l’avoir perdu des yeux pourtant. » Une admiratrice qui lui faisait passer des mots doux dans un bouquin ? Ça serait une technique de drague très originale mais en tout cas forte louable. Au moins il serait sûr de tomber sur une fille qui avait de l'esprit ce qui pouvait s'avérer être très rare ces temps-ci. En tout cas Marcus avait piqué la curiosité de son meilleur ami. En effet, Ellio rapprocha le livre de lui et décida de l'ouvrir. « Tout savoir sur la résistance… Ouais le titre est pas super original… » Ok, le livre avait perdu beaucoup d'intérêt à ses yeux. Ses rapports avec la résistance étaient à présent... tendus. Ce n'était plus vraiment la tasse de thé d'Ellio mais bon puisque Marcus en parlait, il essayerait de faire un effort, pour lui. « T’en penses quoi ? » Qu'est-ce qu'il en pensait. Oh bah que déjà c'était vraiment une perte de temps ce truc là et qu'il n'y avait aucune raison d'y porter de l'intérêt mais bon il ne pouvait pas vraiment répondre cela. Bah non, ça ne ferait pas plaisir à Marcus. En même temps s'il était à sa place, ça ne lui plairait pas non plus. Surtout que bon il ne savait pas vraiment ce que ça signifiait même s'il avait sa petite idée. « Je pense que ta frangine a décidé de passer à l'attaque et te mettre la pression. Mais bon c'est pas comme si tu prévoyais de rejoindre les résistants, pas vrai ? » Ellio releva alors la tête pour jauger Marcus. Il voulait voir s'il avait raison ou pas mais ce qu'il vit ne lui fit pas particulièrement plaisir... « Tu y as pensé ou tu y penses ? Marcus c'est pas sérieux. Vu comme je te connais, je ne te vois pas du tout rejoindre les résistants. Ça ne te correspond pas du tout. » Ellio fit une rapide pause avant de rajouter. « En fait, le seul truc qui te relie vraiment aux résistants c'est le fait que ta propre sœur en fasse partie mais c'est tout. Moi je te vois plus chez les obscurs mais après tu fais bien ce que tu veux. Je ne t'obligerais jamais à rentrer dans un camp même si j'ai déjà essayé par le passé, je l'avoue. Mais maintenant on mûrit, tu fais bien ce que tu veux. Du moment que tu ne te changes pas en plus grand con que tu ne l'es déjà... » BAM, qui aime bien châtie bien.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Mar 30 Juil - 14:12



Blablabla encore ses grands airs et son discours sur l’adoption. Non mais il l’avait compris que Cheryl et lui n’étaient pas du même sang, ça ça faisait un moment. Tous les deux ne s’en cachaient pas, bien contents de ne pas avoir les mêmes gènes… Ah les histoires de famille n’empêche. Comment en étaient-ils venus à se détester Cheryl et lui. C’était vrai que tous les deux avaient des caractères bien trempés, mais bon de là à ne plus pouvoir voir l’autre en pâture… Et plus le temps passait plus ça empirait. ‘fin bon. Chacun ses problèmes. Lui avait déjà les siens avec Blake par exemple. Les embrouilles et tout, est-ce que c’était un truc commun à chaque famille ? Il devait forcément y avoir des frères et des sœurs qui s’entendaient bien, au lieu d’adorer jouer au chat et à la souris. Bwah il était mauvaise langue. Blake et lui ce n’était pas tant que ça la misère. Un gros problème de compréhension et pas assez de temps passé entre eux deux mais c’était tout. Il n’était pas à deux de lui arracher la tête avec les dents quoi. « Je pense que ta frangine a décidé de passer à l'attaque et te mettre la pression. Mais bon c'est pas comme si tu prévoyais de rejoindre les résistants, pas vrai ? ». Hmmmm c’est vrai que ça pouvait être Blake. Mais pourquoi ça maintenant ? D’un coup ? Si c’était elle, elle était bizarre. Genre vraiment bizarre. Parce que bon, il s’en souvenait très bien, elle ne voulait pas qu’il rejoigne les résistants quand il était plus petit, et n’avait jamais été très motivée depuis à l’intégrer à son petit groupe pourtant pas si regardant. Ils ne parlaient jamais de la résistance, rien. Ou si quand ils en parlaient c’était pour qu’elle fasse vite fait la grande sœur relou à vouloir le protéger des vilains obscurs. C’était peut-être Albus ? Ou Fred ? Non le deuxième n’aurait pas été si direct. Bah c’était peut-être quelqu’un d’inconnu, comme ça. Mais qui ? Et quand ? Un quatrième année, en cours ? Alors hmm qui est-ce qu’il connaissait … Dalia, AB… Ouais bof. « Tu y as pensé ou tu y penses ? Marcus c'est pas sérieux. Vu comme je te connais, je ne te vois pas du tout rejoindre les résistants. Ça ne te correspond pas du tout. ». Bonne question. Bonne remarque. Ah qu’il était chiant ce bleu à viser dans le mille. Il pouvait pas être perdu ou autre ? Limite s’il s’affichait comme en connaître plus sur son compte que lui-même. Stop Ellio, t’as pas la science infuse quoi merde ! M’enfin il ne donnait que son avis. Marcus avait donné le sien sur Dalia, maintenant l’autre lui renvoyait l’ascenseur. « En fait, le seul truc qui te relie vraiment aux résistants c'est le fait que ta propre sœur en fasse partie mais c'est tout. Moi je te vois plus chez les obscurs mais après tu fais bien ce que tu veux. Je ne t'obligerais jamais à rentrer dans un camp même si j'ai déjà essayé par le passé, je l'avoue. Mais maintenant on mûrit, tu fais bien ce que tu veux. Du moment que tu ne te changes pas en plus grand con que tu ne l'es déjà... ». Bam dans sa gueule. Ça c’était fait. Quel bâtard.  En tout cas, grosse blague. Ellio le mec trop mûr. Limite s’il arrêtait pas de ressasser ce mot pour s’en convaincre depuis le début. Mûr avec Emily, mûr avec Dalia, mûr avec ses devoirs, mûr par rapport à Isy le glandeur, et maintenant mûr parce qu’il voulait plus le recruter. C’était marrant n’empêche. Il avait tenté pour les résistants, mais depuis son changement de camp, rien, nada.

« Ouais ouais. Plus grand con que j’suis déjà ? T’en fais pas tu vas garder ton titre de roi des cons hein, j’compte pas te détrôner de sitôt ! ». Bouffe ça Ellio sale crevard. Ça t’apprendra à faire ton malin et ton mec hautement spirituel. Mais au fait, il faisait référence à sa propre histoire ? Vu comment il était narcissique ça aurait pu… Mais bon il n’était pas du genre à s’rabaisser comme ça. Pas du tout son style. « Et puis ouais non bah depuis quelques temps t’sais que les résistants ça m’intéresse plus, ‘fin surtout depuis que ma sœur a tapé sa crise pour qu’j’y rentre pas en première année quoi. Donc ouais j’y ai pensé… y a longtemps mais j’y ai pensé. Et j’t’avoue qu’là … J’y pense aussi. Un peu… Mais quand même quoi. ». Petite pause histoire de pouvoir enchaîner. Avale la pilule Ellio et c’est reparti. « Pas des masses mais bon ouais déjà y a ma sœur, y a l’fait que mon père soit moldu … Et puis… Limite ce serait plus pour le côté anti-obscur quoi. Parce que bon j’me dis regarde la réalité en face Marcus, t’es sang-mêlé, t’seras sûrement pas pris chez les mangemorts… Et franchement si t’es pas mangemort bah t’as pas un suuuuper avenir maintenant quoi. Puis bon après l’histoire de la fille obscure de Serdaigle qui s’est faite tuer au pif au bal… C’est un peu flippant l’côté sombre de la force et pas des masses rentable. ». Hésitant, le rouquin ralentit le rythme, reprenant son livre pour le ranger –il le brulerait peut-être après pour pas qu’il tombe entre les mains d’un pion, ou autre-avant d’adresser une question finale à son meilleur ami. « T’sais que tu sois résistant ou obscur, franchement j’m’en fous. T’sais que j’t’ai jamais vraiment fait chier avec ça mais maintenant j’te l’demande. Pourquoi t’as viré d’bord d’un coup ? Genre c’est quoi le côté blingbling des obscurs ? Parce que perso j’vois pas en fait. Limite soit t’es impartial soit t’es résistant quoi. Impartial ça veut pas déjà dire que tu t’soumets au Lord ? ». Bon après bien sûr que s’il rejoignait sa sœur il n’allait pas faire le porte étendard et prôner l’égalité pour tous. Mais juste qu’à long terme… Et bien… Si vraiment les résistants dans l’monde tout ça réussissait bah ça serait largement plus intéressant. Bon ok il pensait plus qu’à la récompense qu’autre chose mais bon… Chacun sa motivation. Les discours d’idéaux fumeux sans rien derrière c’est-à-dire sans intérêt ni cupidité, bah franchement, il n’en voyait pas l’utilité, et était presque sûr que personne à Poudlard avait choisi l’un des deux camps à 100% pour ses idéaux. Sa sœur par exemple. C’était clair qu’elle y était rentrée à cause d’Albus Potter –un résistant, allez savoir pourquoi…- et Pete-le-naze Levingston…
Revenir en haut Aller en bas


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Mer 31 Juil - 13:22


Ellio et Marcus c'était l'amour vache quand on y pensait. Difficile de croire qu'ils étaient meilleurs potes à certains moments mais ils s'aimaient réellement, ne croyez pas le contraire. C'était juste deux petits cons qui se la pétaient et qui avaient leurs hormones en ébullition. Bref c'était tout à fait normal si on s'en référait à la science. « Ouais ouais. Plus grand con que j’suis déjà ? T’en fais pas tu vas garder ton titre de roi des cons hein, j’compte pas te détrôner de sitôt ! » Et ta mère ? Il cherchait la merde le jeune Caudwell, il n'y avait pas à dire mais c'était un bel enfoiré ! Et puis à ce petite jeu-là, Ellio n'était jamais à court de répliques bien placées. « Qui dit de te prendre mon trône ? T'as la place du bouffon plutôt ! » Allez, voilà. Il pouvait continuer cela encore très longtemps. Bah oui parce qu'avec Marcus c'était quand même vachement drôle. En même temps c'était son meilleur ami alors encore heureux que c'était juste pour la blague, pour rigoler. Non parce que sinon on se ferait du soucis, beaucoup de soucis. Enfin bon, il était temps d'arrêter de faire les cons, le sujet redevenait sérieux. « Et puis ouais non bah depuis quelques temps t’sais que les résistants ça m’intéresse plus, ‘fin surtout depuis que ma sœur a tapé sa crise pour qu’j’y rentre pas en première année quoi. Donc ouais j’y ai pensé… y a longtemps mais j’y ai pensé. Et j’t’avoue qu’là … J’y pense aussi. Un peu… Mais quand même quoi. » Elio ouvrit grand les yeux. Qu'est-ce que Marcus était en train de lui raconter là ? C'était quand même pas sérieux ! Il pensait franchement à rentrer chez les résistants ? Il était tombé sur la tête ? Non mais parce que ça expliquerait tout. Mais allons Marcus n'avait rien d'un résistant. Ça serait vraiment une blague s'il les rejoignait. Ellio était sérieux, il ne croyait pas du tout son meilleur ami être résistant dans l'âme. Il aimait trop assurer ses arrières pour prendre ce risque-là. Peut-être qu'il lui faisait une blague en fait et que dans deux minutes, il allait lui dire genre « Mais non je me fous de ta gueule, t'as cru que j'allais rejoindre les résistants ? » Ellio espérait franchement que c'était une mauvaise blague. « Pas des masses mais bon ouais déjà y a ma sœur, y a l’fait que mon père soit moldu … Et puis… Limite ce serait plus pour le côté anti-obscur quoi. Parce que bon j’me dis regarde la réalité en face Marcus, t’es sang-mêlé, t’seras sûrement pas pris chez les mangemorts… Et franchement si t’es pas mangemort bah t’as pas un suuuuper avenir maintenant quoi. Puis bon après l’histoire de la fille obscure de Serdaigle qui s’est faite tuer au pif au bal… C’est un peu flippant l’côté sombre de la force et pas des masses rentable. » il poussait la blague super loin là quand même. Et puis c'était quoi ces conneries qu'il pourrait pas devenir mangemort ! Ellio était lui aussi sang-mêlé et ça ne l'arrêtait. Non mais franchement, Marcus trouvait de fausses excuses. Quant à la fille au bal, Ellio avait aussi eu les chocottes mais c'était passé. C'était un événement exceptionnel, il n'y avait aucune raison que ça se reproduise. Marcus s'en faisait beaucoup trop.

Bon la vérité aussi c'est qu'Ellio ne voulait pas douter de ses convictions et Marcus pointait clairement du doigt de sacrées failles. Et bien sûr que les obscurs c'était rentable. Il croyait sincèrement que les résistants l'étaient plus ? Mais dans quel monde vivait-il ? Qui avait fait fumé Marcus ? Que la personne se dénonce et vite. « T’sais que tu sois résistant ou obscur, franchement j’m’en fous. T’sais que j’t’ai jamais vraiment fait chier avec ça mais maintenant j’te l’demande. Pourquoi t’as viré d’bord d’un coup ? Genre c’est quoi le côté blingbling des obscurs ? Parce que perso j’vois pas en fait. Limite soit t’es impartial soit t’es résistant quoi. Impartial ça veut pas déjà dire que tu t’soumets au Lord ? » Et voilà Marcus redevenait chiant. Fallait-il vraiment qu'il pose la question ? Et le côté « blingbling » c'était quoi ? Non parce qu'Ellio ne connaissait ou en tout cas il ne voyait pas ce que voulait dire Marcus ce qui était assez frustrant. D'habitude il savait tout. Du coup dans ce genre de situations, Ellio faisait genre qu'il voyait de quoi on parlait. « Le côté blingbling ? N'importe quoi. Tôt ou tard, j'aurais fini par rejoindre les obscurs c'est tout. » Voilà limite je te pond ça et débrouille-toi avec ça. Sauf qu'Ellio ne pouvait pas laisser Marcus avec seulement ça pour réponse. Il décida donc de développer puisqu'il était trop gentil. Quelle grandeur d'âme ! « Je veux dire ma famille, les Baker sont des partisans du Seigneur des Ténèbres. Et c'est vrai que ma sœur, Ella est en cavale car c'est une Phénix mais je me vois pas être en cavale moi aussi. Je suis quelqu'un qui recherche la stabilité. Faut pas rêver, on est pas à l'aube d'une révolution Marcus. » Là Ellio était sincère. Franchement c'est pas une armée de gamins qui allait changer grand chose. Harry Potter avait essayé, on pouvait constater le résultat maintenant. « Maintenant tu veux savoir pourquoi et comment j'ai changé de camp ? Bah pour tout te dire, je me suis rendu compte que j'étais surtout chez les résistants à cause d'Ella et en parlant beaucoup avec Xander, il m'a fait prendre conscience de beaucoup de choses. Au début je voulais être juste impartial mais tu connais l'histoire, je me suis disputé avec Dalia, j'ai rompu, j'ai pété les plombs et voilà. » Petite pause. Ellio se rendit compte que ça ne sonnait vraiment pas bien dit comme ça. « Mais je ne regrette en aucun cas ma décision, je veux dire c'est le bon camp. C'est le camp rentable Marcus, vraiment. Regarde les résistants ont essayé de faire un truc avec leur Code Phénix, ils se sont ramassés la gueule. Ils finissent toujours par foirer. Tu peux pas envisager l'option sérieusement. Si tu les rejoins tu vas foncer droit dans le mur. Et si tu crois que ta sœur va assurer tes arrières, elle traîne avec le fils Potter... Il faudra déjà qu'elle assure les siennes. Reste impartial mais devient pas résistant, tu vas foutre en l'air ta vie comme ça ! »

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   Dim 18 Aoû - 11:00


Hmmm il n’aurait peut être pas dû à Ellio. Y avait qu’à voir comment il le traitait de bouffon. Bon ok c’était à charge de revanche mais bon le bleu était toujours du genre à penser que ce qui lui trottait pas la tête valait mieux que ce qui passait par la tête des autres. S’il voulait un vrai avis il aurait dû demander à … En fait tous ses potes étaient obscurs, Jude, Ellio, ou résistants… Dalia. Qu’est-ce qu’il allaient être objectifs alors qu’ils avaient déjà choisi leur camp. Il y avait qu’Isaac d’impartial mais bon Isaac c’était Isaac. Il vivait sa vie, et s’il lui demandait pourquoi il n’avait pas choisi de camp, à tous les coups il le regarderait dans le blanc des yeux et lui demanderait le plus sérieusement du monde quel gout pouvait avoir une glace parfum bile de crapaud. Peut-être que Matthew … Mais Matthew avait déjà ses emmerdes. « Le côté blingbling ? N'importe quoi. Tôt ou tard, j'aurais fini par rejoindre les obscurs c'est tout. ». Facile de le dire alors qu’il avait passé 3 ans chez les résistants ! Non mais les détails Ellio, les détails ! Pourquoi de A à Z ! Et qu’il n’aille pas lui dire qu’il n’y avait pas de côté blingbling ! On ne choisissait jamais un camp comme ça au pif. Peut-être était-ce le cas des rouges trop têtes de pioche mais en tant que digne représentant de Serdaigle, le Fisher-Baker ne pouvait pas se cacher derrière son idéologisme fumeux. « Je veux dire ma famille, les Baker sont des partisans du Seigneur des Ténèbres. Et c'est vrai que ma sœur, Ella est en cavale car c'est une Phénix mais je me vois pas être en cavale moi aussi. ». Ah ouais. Ella sa sœur. Elle était maintenant en cavale. C’était d’ailleurs pour ça qu’il avait flanché. Si sa sœur était toujours là est-ce qu’il aurait tenu le même discours, ou serait-il resté bien sagement avec Dalia ? Et si ça lui arrivait à lui aussi, si sa sœur partait et avec elle la pression d’être pour les ‘‘gentils’’ de part leurs origines ? Et pire encore, si elle partait, faisait la fuyarde comme ça, qu’est-ce que lui dirait, ferait ? Est-ce qu’il ferait genre il s’en moquait pas mal comme Ellio ? Ellio avait pas grandit avec sa sœur, sa vraie, il pouvait pas savoir pleinement mais bon quand même, il l’appréciait pas Ella ? Comment pouvait-il en parler avec un tel détachement genre ‘‘elle est en fuite, va sûrement crever mais bon tant pis pour sa gueule’’. « Je suis quelqu'un qui recherche la stabilité. Faut pas rêver, on est pas à l'aube d'une révolution Marcus. ». Gardant sa réflexion ironique pour lui, Marcus ne dit rien attendant la suite. L’autre était lancé, on pouvait plus l’arrêter. Il devait avoir peur que son meilleur ami rejoigne l’ennemi. Sérieusement si c’était ça c’était pas cool de sa part de juger par rapport aux camps…

« Maintenant tu veux savoir pourquoi et comment j'ai changé de camp ? Bah pour tout te dire, je me suis rendu compte que j'étais surtout chez les résistants à cause d'Ella et en parlant beaucoup avec Xander, il m'a fait prendre conscience de beaucoup de choses. Au début je voulais être juste impartial mais tu connais l'histoire, je me suis disputé avec Dalia, j'ai rompu, j'ai pété les plombs et voilà. ». Bon là il défendait pas vraiment sa cause. Dire qu’il aurait dû être seulement impartial et qu’il était passé obscur par esprit de contradiction avec son ex … Il était passé où l’Ellio mature du début ? « Mais je ne regrette en aucun cas ma décision, je veux dire c'est le bon camp. C'est le camp rentable Marcus, vraiment. Regarde les résistants ont essayé de faire un truc avec leur Code Phénix, ils se sont ramassés la gueule. ». Un point pour Ellio. C’était vrai qu’il avait souvent raison quand même mais ça il lui dirait pas, ses chevilles risqueraient d’exploser si on le renfonçait dans le rôle de leader-prophète des 4èmes qu’il s’était donné. « Ils finissent toujours par foirer. Tu peux pas envisager l'option sérieusement. Si tu les rejoins tu vas foncer droit dans le mur. Et si tu crois que ta sœur va assurer tes arrières, elle traîne avec le fils Potter... Il faudra déjà qu'elle assure les siennes. Reste impartial mais devient pas résistant, tu vas foutre en l'air ta vie comme ça ! ». Le mieux en fait ç’aurait été que tout le monde reste impartial. Pas d’problème comme ça, et puis ils auraient le temps de faire leur choix pendant leur vie d’adulte. Bon sauf les enfants Potter-Weasley qui auraient déjà fait le leur avant certainement mais bon voilà quoi. « Ouais … C’est vrai que j’arrête pas de dire à Blake qu’elle risque gros… mais bon v’la j’sais pas c’est ma sœur et j’devrais penser comme elle vu que bon on a la même situation non ? Mais t’imagines elle fait comme Ella ? Si elle s’casse comme ça ? J’sais pas c’que j’ferais j’t’avoue. Tu penses que t’étais chez les résistants pour elle seulement toi ? Moi j’me dis que s’il arrivait quelque chose à Blake je ... ça dépend mais j’sais pas c’que j’ferais. Après elle traine trop avec le fils Potter et l’autre là ouais, clairement. ». Réfléchissant un peu, le rouquin commençait à se dire que les résistants c’était pas vraiment le bon choix. Pas rentable oui. A être attaché à ce camp, on s’attirait que des ennuis, et quoi de plus normal si on était pas en accord ouvertement avec celui qui dirigeait l’école. Secouant la tête le Serpentard se remit les idées en place fronçant les sourcils. « Ouais, non. T’as raison, les résistants c’est pas rentable. C’est pas comme si j’y pensais vraiment non plus hein, mais toi, si t’es obscur c’est parce que t’es à 200% derrière le Lord non ? On est p’t’être pas à l’aube d’une révolution mais imagine plus tard. Tu seras pas dans la merde si tu le suis de trop prêt ? ». Regardant à droite à gauche comme pour guetter s’ils étaient espionnés, le Cauldwell continua en baissant un peu le ton. « J’veux dire, même si on dit qu’Il est immortel, c’est pas possible, donc quand … ‘fin t’sais, tu crois qu’il se passera quoi ? Y a quand même pas mal de monde pas d’accord avec Lui et ses partisans… Tu dis qu’c’est le plus rentable ? Faut qu’tu fasses la part des choses toi aussi non ? T’as même avoué que t’étais obscur qu’à cause de Dalia ! T’es passé à aut’ chose maintenant avec Emily regarde! ». Il avait retrouvé le droit chemin grâce à son meilleur ami, il était temps qu’il l’aide aussi un peu. Encore un coup d’marteau, finalement c’était bien d’en avoir parlé à Ellio, il lui avait fait retrouver le nord ! Maintenant il fallait convertir tout le monde (‘fin seulement ses amis) que c’était pas la peine de prendre partie quand on pouvait ne rien choisir. Bon il modérerait ses paroles d’avantage, parce que là pour l’instant vu comment il parlait du Lord, s’il se faisait cramer, il clamserait comme Jenny… Un frisson inexpliqué le parcourant d’un coup, le rouquin se frictionna le bras rapidement. « Ok le Code Phénix c’était casse-gueule et bien fait pour eux ils ont failli me faire la peau ! Mais dehors apparemment ça commence à bouger, y en a des vrais des phénix et ils doivent pas tous être en cavale comme ta sœur, t’penses pas que … ça sera pas toujours l’école quoi.». S’interrompant soudainement en entendant un bruit sur le côté, le vert et argent se retourna pour voir un bibliothécaire pas content au bout du couloir. Non mais aller il pouvait pas l’entendre depuis son bureau ! C’était l’autre cafard Vani-bleue à tous les coups ! Il la jetterait du haut de la tour d’astronomie elle aussi et bien fait pour sa gueule ! Se faisant engueuler parce qu’il parlait trop fort et dérangeait les gens, le Serpent chassé comme pas deux se fit jarter en bonne et due forme. Enfin… Plus des menaces qu’autre chose mais bon mieux valait pas énerver le personnel. Y avait qu’à voir Kensington la barge… « On … On en reparle ? Penses-y ! ». S’empressant de tout fourrer dans son sac en se promettant de bruler le livre, le rouquin espérait avoir fait un peu réfléchir Ellio comme lui l’avait fait réfléchir. McClary avait retourné le cerveau d’Ellio, Ellio avait retourné le sien quand il allait vaciller, peut-être que lui aussi pourrait retourner l’cerveau de quelqu’un. Et en plus, il faisait ça seulement parce qu’il pensait l’avenir après école de son meilleur ami. Pas cool s’il se retrouvait dans le feu de l’action et jeté à Azkaban ou pire… Et Blake, si y avait quelque chose, elle serait où elle ?


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO   

Revenir en haut Aller en bas
 

T'as une sale gueule aujourd'hui # MARIO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-