Partagez
 

 Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha Empty
MessageSujet: Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha   Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha EmptyLun 8 Avr - 16:38

Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha 130409054312512775

La dernière heure du cours de métamorphose passa bien trop lentement pour les quatre jeunes filles du deuxième dortoir des première année à gryffondor, elles avaient tellement hâte de manger que la partie théorique ne les intéressait plus. Bon, d’accord, la partie théorique d’un cours de métamorphose n’était jamais une partie de plaisir mais là c’était encore pire que d’habitude car on était vendredi et il était onze heures passées. Pourtant elle faisait semblant d’écouter le professeur, car ce serait bien bête d’aller en colle alors que les cours étaient presque finis ! Vanity quitta son attitude à moitié éveillée et regarda ses copines en leur souriant. « Mademoiselle Cyreil, quel est l’origine du sortilège dont je viens de parler ? » C’était injuste ! Elle avait regardé -presque- le professeur tout le long, elle n’avait pas parlé or voilà qu’elle tournait à peine la tête et déjà le professeur la reprenait. Pour une fois qu’elle était à peu près sage ! En plus elle n’en savait rien du tout, zéro idée. Elle leva sa tête et, armée de son visage angélique et de ses yeux innocents, elle regarda le professeur. « Je, je ne sais pas monsieur, mais ça m’intéresserait beaucoup de l’apprendre. » Elle espéra de tout son cœur qu’il ne venait pas de le dire. Malheureusement aux ricanements de ses voisins elle comprit bien vite que si, il venait de l’expliquer. Et zut. Combien d’heures de colle cette fois-ci ? « Mademoiselle Cyreil, vous passerez à mon bureau à la fin du cours. » Vanity se fit toute petite et suivit la fin du cours du mieux qu’elle le put. Heureusement que la cloche sonna bien vite. Sans perdre son optimisme elle s’avança vers le bureau du professeur et avant qu’il ne puisse parler elle se lança. « Je suis vraiment désolée monsieur, mais c’était la fin du cours et j’avais très faim alors j’ai laissé mon esprit s’échapper quelques instants. » Elle s’excusait et lui offrait son visage le plus adorable possible. Personne ne pouvait y résister. Après tout elle n’était qu’un bébé, pas un fauteur de trouble. « Très bien, très bien, mais je veux un parchemin sur le sortilège avifors pour la semaine prochaine. » Elle n’était pas collée, quelle merveilleuse nouvelle ! Et même si elle devrait passer du temps à la bibliothèque pour comprendre ce sortilège, c’était beaucoup mieux que de voir Kensington en colle. Elle lui sourit, réellement reconnaissante. « Je vous le promet monsieur, merci beaucoup ! Et bon appétit ! » C’était sorti tout seul, elle ne réfléchissait pas réellement à ce qu’elle disait, beaucoup trop instinctive. Voilà pourquoi avec Vanity cela passait ou cela cassait. Beaucoup de personnes l’adoraient, la trouvant trop mignonne, beaucoup de personnes la détestaient la trouvant trop peste et trop directe.

Devant la porte, ses amies l’attendaient. « Quand je vous dit qu’il ne faut jamais perdre espoir ! JE NE SUIS PAS COLLEEEEE ! » C’était un cri du fond du cœur, il faut dire que les premières années qui étaient collées c’était mal vu, mais en plus c’était dur pour elles. En effet, ce n’était jamais plaisant d’être collé, dès le commencement de votre scolarité. Alors, pleines de bonnes humeur, les quatre fillettes se rendirent dans la grande salle pour prendre leur repas. Il ne leur restait qu’un seul cours et après elles seraient libre pour le week-end ! « Et bah, qu’est-ce que tu manges beaucoup Vani ! » La jeune enfant rigola et englouti toute son assiette de pomme de terre avant de répondre d’un air désespéré. « C’est pour prendre des forces, le dernier cours qu’il nous c’est potion … avec les serpentards. » La rouge et or n’avait pu retenir une grimace en prononçant le dernier mot, elle n’avait pas hâte de revoir sa chère et tendre ennemie : Misha Madigan. Elle s’était mise dos à la table des vert et argent, exprès, alors elle n’avait pas l’ambition de parler d’eux à table et lança un gros débat sur « La tarte tatin : avec ou sans glace à la vanille ? » Les deux camps s’affrontèrent avec vigueur durant tout le reste du repas, pendant que Vanity mangeait une bonne part de tarte tatin … avec de la glace à la vanille. C’était une incorrigible gourmande cette petite.

Hélas, l’heure tournait et bientôt ce fut le temps de se remettre à travailler. Le petite groupe de première année passèrent récupérer leurs affaires dans la salle commune, puis se lavèrent les dents –sisi très important– avant de redescendre dans les cachots. Il n’y avait pas à dire, les plus muclés de tout le château ce devait être les gryffondors, au vu de tous les étages qu’ils avaient constamment à monter et descendre ! Dire que la salle commune des poufsouffle était, d’après les rumeurs, proche de la grande salle … ils n’avaient presque rien à monter ! Hormis pour les cours. Accrochant bien ses lanières sur son dos Vanity commença à courir dans les escaliers en criant « La dernière en bas est une serpentarde mouillée. » avant de partir dans un fou-rire. Les fillettes coururent toutes plus vite les unes que les autres pour arriver en premier … et à l’heure. C’est donc essoufflées et mortes de fatigues que les gamines débarquèrent dans les cachots. Dire que Vanity n’avait même pas gagné. Elles reprirent leur souffle devant la salle, profitant d’avoir quelques secondes d’avances, malheureusement le professeur Yaxley arriva et les élèves durent rentrer. « Pour ce cours un peu spécial, vous vous mettrez en binôme que j’ai moi-même choisi. » Ainsi commença la longue liste des binômes qu’il appela un à un. C’était lui qui choisissait les places en plus. Vanity vit ses amies partir une à une avec un pincement au cœur. « Et les deux dernières, Madigan et Cyreil, tout au fond. » La jeune Vanity se retourna, et oui elle avait bien entendu. C’était injuste, pourquoi se retrouvait-elle avec la pire peste des serpentard ? Bon, c’est vrai qu’elles avaient toutes les deux de quoi faire du chantage à l’autre, qu’elles se vouaient toutes les deux la même haine et qu’elles devaient toutes les deux aussi heureuse l’une que l’autre d’être ensemble… mais tout de même ce n’était pas juste. Prenant sur elle-même, la jeune fille lui sourit de toutes ses petites dents et se rua sur la place contre le mur. « Première arrivée, première servie. AHAH. » chuchota-t-elle rapidement à son ennemie de toujours. Elle était fière de son coup. Le professeur Yaxley commença à expliquer quelle potion ils allaient préparer aujourd’hui mais Vanity écoutait d’une oreille distraite. Déjà elle était tout au fond et s’était difficile de suivre, ensuite il y avait Misha à côté d’elle. Elle avait envie de lui parler, de l’embêter. Cette fameuse Misha qui se faisait passer pour une sang-pur alors qu’elle ne l’était pas ! Qu’est-ce que cela avait fait rire Vanity quand elle avait compris que c’était la stricte vérité, la gryffondor, qui n’avait pas la langue dans sa poche, avait répliqué cela au pif alors qu’elle ne connaissait la jeune fille ni d’Eve ni d’Adam et bam elle était tombée juste. Un véritable coup de théâtre qui avait transformé la vie des deux enfants, parce que normalement Misha aurait dû être le bourreau de la gamine et Vanity n’aurait rien pu répliquer et tout le monde aurait trouvé cela normal. Maintenant leur haine être devenue légendaire, une grande était même venue la voir en la félicitant de ne pas se laisser faire. Sur le coup elle n’avait rien comprit, elle était juste heureuse d’avoir le soutiens d’une aînée chez les rouges et ors. Enfin le professeur se tut. La demoiselle n’avait rien écouté mais elle espérait que sa chance la sortirait de cette mauvaise passe et puisque tous les ingrédients étaient posés sur la table et que la potion était inscrite sur le tableau, il n’y avait que peu de risque qu’elles fassent tout exploser. « Une potion pour soigner les furoncles ? Je te conseille de bien l’apprendre celle-là, j’avais une idée qui me trottait en tête depuis un bon bout de temps. » chuchota encore la jeune enfant à son binôme occasionnel. C’était faux, elle n’avait jamais songé à lui provoquer une pousse accidentelle de furoncle mais cela pourrait être une excellente idée. Elle demanderait aux grands qui peuvent aller à pré-au-lard, chez Zonko il y a forcément une boite magique qui permet de faire pousser des affreux furoncles sur le beau visage de Madigan. Elle en rit d’avance et commença à préparer les ingrédients qu’il leur fallait pour préparer la potion. Voyant que l’autre ne faisait rien, elle la regarda d’un air étonné. « Bah alors tu te bouges, si tu crois que je vais faire la potion toute seule, tu te mets le botruc dans l’œil ma vieille. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha Empty
MessageSujet: Re: Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha   Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha EmptyMar 9 Avr - 6:43

Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha 130409073747999439

Une explosion retentit. Toute la classe se retourna vers la malheureuse qui tenait sa baguette loin d'elle, comme si ce petit morceau de bois pouvait lui faire faire une combustion instantanée.
- Miss Taylor, pourquoi la plume qui est devant vous a-t-elle explosé ?
La petite Serdaigle ne put répondre, les larmes lui montaient aux yeux. Elle était à deux doigts de craquer, cela pouvait se sentir. Misha ricana devant la détresse de sa camarade de classe. Sa voisine de table partagea son hilarité en silence. Elles se lancèrent un clin d'œil plein d'assurance pendant que le professeur de sortilège retirait des points à la Serdaigle.
- Et que cela ne recommence plus ! Allez, on recommence l'exercice, ce n'est pourtant pas bien compliqué ! On tourne et on abaisse !
Les élèves, dociles, repartirent de plus belle et les "Windgaridum Leviosa" emplirent la salle. Misha profita du bruit ambiant pour chuchoter à sa voisine, Olivia Tobias :
- Ce qu'elle peut être ridicule ! Ce n'est pourtant pas si compliqué ! Je suis sûr que c'est une Sang-Mêlé, il ne peut y avoir que ce genre de personne pour rater un truc aussi simple.
- Ouais, t'as trop raison. En même temps, Taylor, ça me dit quelque chose… On n'aura qu'à la suivre dans le couloir pour lui balancer quelques vannes, je suis sûr qu'elle va fondre en larme dans les toilettes ! répliqua doucement Olivia, provoquant un petit rire hystérique chez sa copine Misha.

La fin du cours arriva enfin, libérant les premières années. Ils allaient tout droit vers le week-end tant attendu. Misha et Olivia se dépêchèrent de ranger leurs affaires, écoutant à peine leur professeur qui insistait sur le fait que presque personne n'avait réussi à faire léviter la plume et qui les encourageait à s'entrainer.
- Tu parles, on a bien mieux à faire, lança Misha, mais loin du professeur.
- Ouais, suivons Taylor !
Les deux petites pestes se hâtèrent vers la sortie. Elles repérèrent leur cible malgré le tumulte et elles la suivirent dans les couloirs. Il n'était pas encore midi, aussi elles avaient un peu de temps devant elle avant de filer manger. Quand elles se retrouvèrent dans un couloir pratiquement vide, elles accostèrent leur victime :
- Hey, Taylor ! Alors, comme ça, on aime faire cramer les trucs ?
- Tu serais pas une minable Sang-Mêlé toi ?
- Mais si, ça se voit sur son visage… Il n'y a que les Sang-Mêlé qui font exploser les objets alors qu'il faut les faire léviter ! N'importe quoi !

La petite Serdaigle ne supporta pas plus les quolibets de ses assaillantes et elle partit en courant dans la direction des toilettes.
- Gagné, c'est gagné ! s'exclama Misha avec satisfaction, qu'est-ce qu'on a après le repas ?
- Cours de potion.
- Oh non, on sera encore avec une autre maison… Lesquels déjà ?
- Les fabuleux, les merveilleux Gryffondor !
Misha se tut tandis que les deux petites Serpentard se rendaient à la Grande Salle afin d'y prendre leur repas. Olivia n'avait pas remarqué le trouble de son amie. Elles mangèrent de bons appétits, il fallait dire que les mets étaient particulièrement délicieux. Les elfes de maison se surpassaient à chaque fois ! Pourtant, Misha avait la mine sombre à la table. Elle avait en face d'elle le dos de son ennemie jurée : Vanity. Ennemie qu'elle allait retrouver dans ce fameux cours de potion… Comment la petite Gryffondor allait-elle réagir ? Allait-elle chercher la bagarre comme cela lui arrivait souvent ? Ou bien, allait-elle se tenir sage, pour une fois ? Et elle-même, pourrait-elle se tenir tranquille ? Misha était souvent sur la sellette quand Vanity était dans le coin. Elles avaient beau avoir conclu un pacte, elle ne pouvait lui faire confiance et elle se demandait quand cette petite garce allait avouer à tout le monde qu'elle cachait sa véritable nature…

- Eh ben Misha, tu n'as pas faim ? Tu ne manges pas beaucoup on dirait…
- J'étais juste dans mes pensées… Je me demandais comment on allait pouvoir embêter nos chers amis Gryffonds…
- Han, je suis sûr que tu avais un nom en tête, sur qui tu voulais te défouler…
Olivia scruta la salle et son regard s'arrêta sur Vanity qui quittait les lieux. Misha suivit aussi des yeux son ennemie jurée. Leurs querelles étaient déjà presque devenues légendaires tant elles étaient à couteaux tirés ces deux là ! On aurait pu croire que la Gryffondor allait s'écraser face à la cruelle Serpentard, mais il n'en était rien.

Enfin, les deux amies finirent leur repas très tardivement tant elles papotèrent sur la façon de provoquer Vanity. Elles passèrent par leur salle commune, heureusement tout près de leur cours de potion et elles arrivèrent pile à l'heure. Le professeur Yaxley arriva bien trop vite au gout des petites filles qui durent entrer dans les cachots qui servaient de salle de classe.
- Pour ce cours un peu spécial, vous vous mettrez en binôme que j’ai moi-même choisi.
Misha soupira. Avec un peu de malchance, elle allait tomber sur un Gryffondor un peu débile et elle serait obligée de faire tout le travail ! Olivia fut rapidement appelée et Misha vit son amie partir devant, à côté d'une Gryffondor qui avait l'air particulièrement bête. Mais le plus terrible allait arriver…
- Et les deux dernières, Madigan et Cyreil, tout au fond.
Quoi ? Misha resta interdite pendant quelques secondes, tandis que l'information pénétrait son cerveau. Elle serait avec cette Vanity Cyreil, son ennemie jurée ? Elle qui pensait que tomber avec un Gryffondor bête serait la pire des choses, elle comprit que son professeur de potion avait fait pire qu'elle. Tandis que la Serpentard digérait cette douloureuse nouvelle, la Gryffondor avait bien joué son coup et s'était placé tout contre le mur, avec un plaisir évident. Qu'elle la garde sa place, après tout, être du côté de la sortie avait un gros avantage…

- Première arrivée, première servie. AHAH.
Misha répliqua entre ses dents :
- Parce que tu crois que tu as la meilleure place ? Essaie de sortir pour voir…
Misha lui sourit en retour, lui faisant comprendre que si la Gryffondor avait prévu de sortir rapidement à la fin du cours, qu'il faudrait lui passer sur les genoux… Et qu'elle ne se laisserait pas marcher dessus, au sens littéral du terme cette fois-ci ! En tout cas, peut-être que son ennemie ne l'avait pas entendue, ou alors elle était trop bête pour comprendre la signification de sa menace, mais cette dernière ne répondit pas. En arrière-plan, leur professeur de potion parlait, expliquant les origines et les bienfaits de la potion qu'ils allaient préparer pendant ce cours, mais Misha n'écoutait pas. Son cerveau de Serpentard et de peste était à son maximum pour embêter son ennemie de toujours et voisine provisoire. Hélas, elle ne fut pas assez rapide, puisque ce fut Vanity qui commença leur petite guerre :
- Une potion pour soigner les furoncles ? Je te conseille de bien l’apprendre celle-là, j’avais une idée qui me trottait en tête depuis un bon bout de temps.

La petite peste regarda Vanity avec des yeux ronds. Carrément ! Des furoncles, sur son joli petit visage ? C'était vraiment un coup bas. Misha regarda avec attention le tableau pour inscrire les ingrédients et la façon de faire la potion dans sa mémoire. On n'était jamais trop prudente. Elle nota fébrilement sur un morceau de parchemin le tout et jeta un regard vers son amie. Cette dernière semblait plutôt bien s'en sortir finalement. Elle lui envia sa voisine, qui certes, ne semblait pas à l'aise du tout avec la Serpentard, mais au moins, elle n'avait pas l'air d'avoir des intentions belliqueuses à son encontre, lui au moins…
- Bah alors tu te bouges, si tu crois que je vais faire la potion toute seule, tu te mets le botruc dans l’œil ma vieille.
Ce qu'elle pouvait l'énerver cette fille ! Misha serra les dents et fit la grimace avant de se tourner vers sa voisine et ennemie pour lui balancer d'une voix doucereuse :
- Parce que tu crois que je vais bosser pour toi, pour faire gagner des points à Gryffondor ? Là, c'est toi qui te fourres le Botruc dans l'œil, et bien profond si tu veux savoir !

Misha croisa les bras sur sa poitrine. Après avoir bien angoissé sur la perfection de son visage qui allait être sauvagement attaqué par cette petite traitre, elle n'allait tout de même pas l'aider dans sa potion. Mais en même temps, pénaliser Vanity, c'était se pénaliser aussi… Elle n'avait pas l'intention de recevoir une punition, voir même pire, une heure de colle, simplement pour la satisfaction de la partager avec son ennemie de toujours. Elle renifla avec mépris, puis regarda les notes du tableau où scintillaient les différentes étapes de la préparation de la potion. Elle n'avait pas l'air compliqué pourtant. Alors pourquoi cette petite gourde qui lui servait de voisine ne pouvait-elle pas la faire ? Une nouvelle idée lui vint à l'esprit et elle lança avec un petit sourire ravi :
- Ah oui, je vois. Tu préfères que ce soit moi qui commence, parce que tu es trop nulle pour le faire… Oui, je comprends, laisse donc faire la pro !
Elle prit la place devant le chaudron, tout en poussant légèrement sa voisine et commença à couper les racines qu'il fallait mettre dans la potion. D'après le tableau, il fallait couper d'une façon très régulière les racines, aussi elle les coupa avec soin et lenteur. Après tout, s'il fallait se salir les mains pour prouver à tout le monde que cette petite Vanity n'était qu'une moins que rien, elle n'allait certainement pas se gêner !
- Vois, et apprends… Après tout, ce n'est certainement pas ton père parti qui t'aurait appris à faire ça ! lâcha méchamment la Serpentard, ravie d'avoir pris l'ascendant sur son ennemie. Et un point pour Misha, un !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha Empty
MessageSujet: Re: Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha   Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha EmptyJeu 18 Avr - 6:55

Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha 130409054312512775

Vanity était presque heureuse alors que tout semblait aller au plus mal. Bon, il faut dire que son optimisme naturel l’empêchait de se morfondre, elle avait toujours l’espoir que tout s’arrange… et ce même si elle était en cours de potion, même si elle se coltinait Misha en binôme, même si la potion à faire avait l’air nulle. Voilà pourquoi elle s’était réjouie de pouvoir s’appuyer contre le mur. « Parce que tu crois que tu as la meilleure place ? Essaie de sortir pour voir… » avait pourtant craché la serpentard. Sans se départir de sa bonne humeur, la première année lui sourit de toutes ses dents. Oui bah elle n’allait pas la garder ici jusqu’à la nuit, le professeur Yaxley les aura virées bien avant, et puis l’autre gamine allait vouloir sortir, il lui suffisait juste de ne pas tenter de sortir la première. Tant pis elle perdrait son pari face à Anna qui l’avait défiée de sortir la première, seulement ce pari avait été fait avant de connaître la folie du professeur et des binômes. Non, rien de bien dangereux. Elle n’avait pas peur… et puis même si elle avait peur, elle avait envie de se battre et elle pouvait réaliser ça contre Misha. Au final, cela allait être bien et pour ce faire, Vanity lui parla de furoncle. C’était bas mais tellement dans le thème qu’elle n’avait pu faire autrement et c’était très bien tombait. La gryffondor en riait encore. « Parce que tu crois que je vais bosser pour toi, pour faire gagner des points à Gryffondor ? Là, c'est toi qui te fourres le Botruc dans l'œil, et bien profond si tu veux savoir ! » Nianiania. Vanity lui tira la langue -très très professionnelle comme attaque- et leva les yeux au ciel. De toute manière ses potions n’avaient jamais été parfaites et jamais elle n’avait ramené des points par ce biais-là. En fait elle ne ramenait que très rarement des points à sa maison, quelle vilaine rouge ! Elle commença donc à machiner un plan, si elle arrivait à faire faire la potion à la verte et argent, peut être qu’elle pourrait enfin ramener des points ! « Ah oui, je vois. Tu préfères que ce soit moi qui commence, parce que tu es trop nulle pour le faire… Oui, je comprends, laisse donc faire la pro ! » Et dire qu’elle n’avait rien eu à dire pour que la jeune fille s’y mette toute seule. Bingo. La brunette était un génie ! La rouge et or fit semblant d’être vexée et admira la jeune fille couper les racines. Elle mourrait d’envie de la faire bouger en lui faisant peur pour la faire sursauter ou autre… mais elle se serait mise toute seule dans le caca, il valait mieux laisser la ‘pro’ -ahah- faire son intéressante. « Vois, et apprends… Après tout, ce n'est certainement pas ton père parti qui t'aurait appris à faire ça ! » Si elle avait pu supporter les imbécilités de la fillette cela elle ne le laissait pas passer. Tout en elle était méchant, son air, son regard, ses paroles et même son ton. Et cette remarque était de trop. On ne s’attaquait pas à Vanity de cette manière, ou alors on ne s’y attaquait pas sans risque de dommage. La première année inspira un bon coup et lança son regard le plus noir à la jeune fille. « Mon papa m’a sûrement appris beaucoup plus que le tient qui … ne t’a jamais rien appris, puisqu’il n’a même pas voulu de toi. » C’était très très méchant, mais la rouge et or avait tellement souffert de l’absence de son père que la remarque lui arrivait droit au cœur comme une flèche aiguisée. C’était douloureux, parce qu’il n’était pas parti ou mort, non, parce qu’il les avait abandonné, et c’était insultant. A neuf ans la gamine s’était retrouvée maîtresse de maison, ce n’était pas une vie ! « Et la pro, la pro, c’est facile à dire. Tu sais même pas couper droit, regarde tes racines, c’est N’IMPORTE QUOI. » Elle haussait le ton, c’était instinctif et non choisi. C’était une manière de se défendre, une manière de mettre de la distance entre elle et l’autre gamine. Elle avait besoin de se protéger et crier lui semblait la solution. Les deux rangs devant elles se retournèrent. « Quoi vous voulez une photo ? » D’instinct, Vanity se mit la main sur la bouche. Elle n’avait pas pu parler en même temps que l’autre ? Ce n’était pas possible, elles n’avaient pas pu avoir la même idée en tête. C’était ridicule. Non pire, c’était une catastrophe. C’était impensable. Mauvais. Mince. Elle regarda la fillette à ses côtés et lui prit la racine des mains. « Bon je vais devoir arranger ce que la moche-nulle à fait à cette pauvre racine. » Elle venait d’inventer un nouveau surnom et elle en était fière en plus, qu’est-ce qu’elle était incroyable. Elle prit le couteau des mains de Misha qui le retint. Soit pour l’embêter, soit par jalousie mais dans tous les cas le mal était fait. « [color=khaki]MAIS T’ES… débile.[/color ] » Elle avait hurlé les deux premiers mots, puis elle avait senti le regard des autres sur elle, résultat Vanity avait baissé la voix. Pas besoin que toute la classe voit qu’elle saignait et pire encore, pas besoin que le professeur vienne voir ce qu’il se passait. Elle inspira et expira plusieurs fois. Le sang coulait. Elle se mordit la lèvre en regardant le désastre. Bon, la plaie était superficielle et le couteau ne l’avait que très peu entaillée mais elle saignait tout de même. Elle porta le doigt à sa bouche pour stériliser la plaie. Aussi bizarre que cela paraisse elle n’en voulait pas tant à Misha. C’était sûre que c’était totalement de sa faute et qu’elle allait le lui répéter pendant un bon bout de temps, c’était sûre qu’elle se vengerait mais pour l’instant ce qui était le plus grave depuis le début : c’était l’insulte. Quoique le fait qu’elles aient pensé la même chose en même temps était une catastrophe aussi. La rouge et or plongea son regard dans celui de la serpentard et lui lança. « J’espère que t’es fière au moins, non parce que même quand t’essaies de me tuer t’y arrive pas alors je vois pas vraiment ce que cela peut t’apporter d’autre que ta foutue fierté. » Vanity avait toujours trouvé que Misha était trop fière d’elle-même, comme si les serpentard et les sang-purs valaient mieux que les autres. Comme si. Ah ah.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha Empty
MessageSujet: Re: Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha   Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Chacun chez soi et les hippopotames seront bien gardés. | misha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-