Partagez
 

 Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty
MessageSujet: Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm   Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm EmptySam 16 Juin - 4:36

Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm 0t7Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm -18th-10
RHIM & JAYCEE
True friendship nevers ends
No matter what


    Une ambiance morose flottait sur le château de Poudlard. Au dehors, le ciel était recouvert d'épais nuages gris qui menaçaient de déverser leurs trombes d'eau d'une minutes à l'autre et une petite brise soufflait, s'infiltrant dans les manteaux des élèves, leur chatouillant le cou de ses courants gelés. Le mois de Janvier était bel et bien installé en Grande-Bretagne, le froid se faisait de plus en plus vif et mordant, les jours se raccourcissaient plongeant de plus en plus tôt l'école dans la nuit. L'arrivée de la nouvelle année annonçait habituellement l'arrivée d'une grande soirée organisée dans le grand Hall mais cette année il n'en était rien, pas de fête prévue, pas de bal ou d'invitation à quelques soirées privées. Juste quelques décorations trainant dans le château. Les élèves étaient déçus mais ils savaient parfaitement ce qui leur valait cette punition, même si personne n'en parlait en public. Les rumeurs concernant les clans qui divisaient l'école allaient bon train et les professeurs n'avaient pu passer à côté. Pour la direction de l'école il était hors de question que les élèves prennent parti dans la situation politique du monde magique. Si il n'y avait que des Obscurs cela ne les aurait certainement pas tant dérangés mais la présence des Résistants prouvaient que les élèves étaient près à ce rebeller et c'était une pensée inadmissible pour les mangemorts désormais à la tête de l'école de magie.
    Mais quiconque y prêterait un minimum d'attention se serait rendue compte que ce n'était pas le seul changement qui avait touché le château. Depuis des mois le règlement se faisait de plus en plus dur et les professeurs montraient une féroce volonté à le faire respecter. Il n'était plus question de ballades dans les cuisines, de farces dans les couloirs ou de promenades nocturnes après le couvre feu. Les élèves les plus âgés devaient même s'occuper d'un plus jeune dont ils avaient l'entière responsabilité. Personne ne comprenait ce qu'il se passait mais chacun pouvait sentir que quelque chose ne tournait pas rond en ce moment dans le château. Il n'était pas rare de voir des professeurs discuter entre eux un air soucieux peint sur le visage ou qu'un élève se fasse engueuler pour avoir voulu sortir la nuit.

    Pourtant Jaycee arborait un sourire éclatant durant son cours d'histoire de la magie, comme la plupart des autres élèves la situation à Poudlard ne lui plaisait pas. Pouvoir sortir quand elle le souhaitait sans devoir se justifier auprès de chaque professeur rencontré lui manquait, la sensation de liberté qu'elle éprouvait lorsqu'elle arrivait au château chaque année s'effritait dangereusement. Pour le moment elle avait épargnée de la nouvelle règle qui imposait aux plus anciens élèves d'être le tuteur d'un petit nouveau mais en temps que huitième année elle savait que ce n'était plus qu'une question de temps alors elle aurait voulu profiter de ces dernières libertés au maximum. C'est là que le petit mot qu'elle avait reçut en plein milieu du cours prenait tout son sens.


    «Toi, moi. La salle de sortilèges, 19h30. J'me charge des boissons.
    Et ne sois PAS en retard.
    Rhîm»


    C'était un simple mot griffonné à la va vite sur un morceau de parchemin visiblement arraché à un cours trop ennuyant pour être gardé propre. Mais aux yeux de Jaycee c'était bien plus que ça, c'était la perspective d'une bonne soirée en compagnie d'une de ses meilleures amies, Rhîm Kaygizis. Même son ton autoritaire et sans appel la faisait sourire, il n'y avait qu'elle pour pouvoir parler ainsi a Jaycee sans s'attirer ses foudres et il n'y avait que Jaycee pour comprendre que au final cette note étant pleine d'affection. Sans attendre elle écrivit un rapide mot au dos du parchemin qu'elle avait reçu pour confirmer qu'elle serait au rendez-vous.

    Trois heures plus tard, les élèves commençaient à sortir de leurs salles communes, de la bibliothèque ou de divers endroit de l'école pour se diriger vers la grande salle où avait lieu comme tous les jours le dîner. Suivant le mouvement Jaycee sortie tranquillement de la salle commune des Gryffondor pour rejoindre le dédale de couloirs de l'école, mais contrairement à ces camarades elle n'entreprit pas de rejoindre la grande salle. Après avoir descendue quatre étages et avoir faillit se faire piéger par un escalier qui semblait avoir décider de changer sa direction à la dernière minute elle finit par atteindre l'étage où elle avait rendez-vous avec Rhîm. Précautionneusement la rouge et or entreprit de se diriger vers la salle de sortilège, de temps en temps elle lançait de furtifs regards dans son dos pour s'assurer qu'elle n'était pas suivit. Elle n'avait pas envie d'être suivit par des élèves trop curieux. Elle savait parfaitement qu'elle était censée se rendre dans la grande salle et elle savait aussi qu'elle risquait de belles remontrances si elle se faisait prendre mais pour le moment elle s'en fichait pas mal. Les heures de retenues ne lui faisaient plus peur maintenant, si elle voulait passer la soirée avec sa meilleure amie elle n'avait pas besoin de l'autorisation de mangemort pour le faire. Une fois seule devant la porte de la salle de sortilèges elle sortie sa baguette, un petit "alohomora" plus tard et elle entrait discrètement dans la salle déserte. Un petit sourire aux lèvres Jay referma la porte derrière elle, un coup d’œil à sa montre lui permit de voir qu'elle était presque à l'heure. Elle s'améliorait. Mieux, Rhîm n'était pas encore arrivée, encore quelques minutes de retard et elle pourrait retourner sa petite remarque à son avantage.

    En attendant que l'égyptienne arrive Jaycee reprit sa baguette et prépara la salle pour elle. Grâce à quelques sorts elle repoussa contre les murs les tables et les chaises qui servaient lors des cours pour avoir de l'espace. Dans une armoire elle trouva un grand nombre de coussins qui étaient utilisés pour les exercices pratiques lors des classes. D'un coup de baguettes ils atterrirent sur le sol où la jeune femme les disposa de telle sorte qu'elles pourraient s'installer confortablement. Rhîm se chargeait des boissons, elle avait donc fait tout ce qu'elle pouvait faire pour le moment. Une fois ces changements fait elle s'assit patiemment sur une des tables face à la porte pour attendre sa camarade Gryffondor.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty
MessageSujet: Re: Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm   Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm EmptyVen 22 Juin - 0:27

Un soupire s'échappait de ses lippes alors que la brune passait une main dans sa chevelure sombre pour les rejeter en arrière. Son regard aux couleurs chocolatés se dardait sur les lieux, lasse. Rhîm n'était pourtant pas du genre à rêvasser pendant les cours, mais aujourd'hui, la concentration semblait lui manquer cruellement. Au loin, la voix du professeur lui parvenait sans qu'elle ne puisse parvenir à s'y accrocher ou même en saisir le sens. Elle portait son attention sur lui, sans s'attarder sur ses propos. Elle se surprenait à toiser l'homme comme jamais elle ne l'avait fait auparavant. Voilà pourtant sept année qu'elle l'avait sous le nez, et pourtant, elle lui découvrait un nouveau visage, comme s'il était un inconnu qu'elle croisait pour la toute première fois. Elle ne pouvait le trouver beau, tout simplement parce qu'elle ne pouvait supporter ce qu'il est. Cela ne lui empêchait pas de lui trouver un certain charme, probablement conféré par son âge. Un frisson de dégoût lui parcouru l'échine. Elle secoua vivement la tête pour échapper à cette pensée. Elle se laissait tombé en arrière, son dos reposant ainsi contre le dossier de sa chaise. Elle s'emparait de sa plume, la trempe dans l'encre et griffonne rapidement quelques mots sur un bout de papier. Sortant sa baguette, elle s'empressait de faire parvenir le petit mot à Jaycee. Une soudaine envie de la retrouver, elle et elle seule. De profiter de sa simple présence, loin du brouhahaha incessant de la salle commune. De toute façon, la salle commune n'était pas un lieu très sûr lorsque l'on voulait se parler sincèrement, il y a toujours, ici et là, des oreilles mal intentionnées qui traînaient et rêvaient de colporter l'une ou l'autre rumeur. Jay et elle se voyaient souvent, mais elles n'avaient que très rarement l'occasion de parler sans être dérangé d'une façon ou d'une autre. Rhîm avait envie de retrouver Jay et puisque l'occasion ne se présente pas, Rhîm la provoque, tout simplement. Il faut dire que l’Égyptienne n'était pas vraiment patiente... Bien au contraire. Elle scrutait la blonde, à l'autre bout de la pièce, et attendait sagement que la réponse lui revienne. Enfin, ce n'était pas comme si elle lui avait laissé le choix. Le bout de papier vole dans sa direction et elle s'en emparait avant même que le professeur ait pu se rendre compte d'un quelconque échange entre les deux demoiselles. Elle dépliait précautionneusement le parchemin pour y lire les quelques mots de Jay. Elle ne pu réprimer un sourire, ravie mais impatiente que la journée se termine.

Evidemment, par pur esprit de contradiction, les heures semblèrent ne pas vouloir passer. Son regard scrutait l'horloge dont le tic tac ne cessait de la narguer, se prélassant avec une lenteur exagérée entre les minutes. Les conversations semblaient toutes plus insipides et fades les unes que les autres. Quand l'horloge indiqua enfin les dix neuf heures, Rhîm ne tenait plus en place. Elle devait avoir parcouru la salle commune de long en large, s'égosillant contre pas moins de trois élèves de premières années dont les rires étaient insupportable. Avec un peu de recule, ces rires ne l'étaient pas tant que cela, c'était simplement une excuse pour que le temps passe plus rapidement. Rhîm fit un crochet par les toilettes de Mimi Geignarde où elle avait planqué les quelques bouteilles qu'elle avait promises à Jay. C'était juste là, aux yeux de tous. Mais la planque était trop flagrante pour que l'on pense à chercher à cet endroit. Elle prit ensuite la direction de la salle commune. Elle avait attendu toute la journée et finalement, elle y était...Et avec un peu de retard qui plus est. Elle finit par pousser la porte de la salle de sortilège, découvrant la frimousse de son amie qui avait déjà arrangé les lieux. Un sourire malicieux se glissa sur ses lippes alors qu'elle déposait un baiser sur la joue de la blonde. Elle se laissa tombé gracieusement sur un coussin, déposant son butin entre elle. Et voilà. s'exclama-t-elle, triomphante. Pfiou... j'ai cru que cette journée ne se terminerait JAMAIS. Elle roulait des yeux, comme elle en avait souvent l'habitude, d'ailleurs. Elle se pencha sur les bouteilles de bière sorcière et les décapsula avec une bague spéciale qu'elle portait à son index. Elle en tendit une à son amie, un éternel sourire aux lèvres. Tchin, dans les yeux. Ouvrant grandement ses yeux pour regarder son amie, elle vint cogner sa bouteille contre celle de Jay avant d'en boire une gorgée. C'était une bière fruitée. Une bière de fille, comme Khôl adorait le lui fait remarquer. Tsss. Khôl. Elle préfèrait ne pas y penser, pas tout de suite. Elle laissant le liquide glisser dans la gorge. Alors, qu'est ce que tu racontes de beau? Rhîm avait le causant, alors mieux valait que la blonde ne commence à parler. L'alcool aidant, la brune pouvait rapidement devenir un moulin à parole. Puis, elle était curieuse de connaître les nouveaux épisodes marquant de la vie de sa Jaycee. Rhîm laissa son regard se promener sur la pièce, avec une moue dubitative. Elle fronça les sourcils, se tournant vers la porte. Mouai. Elle était peut-être parano, mais elle refusait que leurs confidences autour de la bouteille ne puisse être entendue par d'autres élèves un peu trop curieux. Elle sortit sa baguette et lança un sortilège de protection pour que rien de ce que qui se dirait dans ma salle d’enchantement ne puisse sortir de cette pièce. Elle n'était pas censée utiliser la magie? Elle n'en avait que cure. Elle était sorcière et il était ridicule de les priver de leur pouvoir. Une sorcière qui ne fait pas de magie... Et puis quoi encore? Hein? Un vampire qui brille au soleil? Elle trouvait cela ridicule, comme beaucoup d'autre règle de cette école, d'ailleurs. Elle reposa sa baguette. Dans une sourire et un haussement d'épaule, elle invita Jay à entamer son épopée. Rhîm voulait TOUT savoir dans les moindre détails. Si la Kaygizis savait parler, elle savait aussi écouter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty
MessageSujet: Re: Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm   Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm EmptyJeu 26 Juil - 10:58

    Jaycee oublia instantanément les remarques qu'elle voulait lancer à sa meilleure amie sur son petit retard quand elle aperçue son visage souriant franchir la porte. Elle était bien trop heureuse de pouvoir enfin passer une soirée seule en sa compagnie pour vouloir lancer une joute verbale. Ces moment où elles pouvaient se retrouver et discuter tranquillement sans devoir faire attention aux oreilles indiscrètes se faisaient rares alors elles devaient en profiter. Et puis, c'était elle qui d'habitude faisait attendre les gens avec ses éternels retards, elle n'avait pas grand chose à dire pour sa défense. A la place elle laissa un sourire rayonnant s'aventurer sur ses lèvres et se pencha en avant pour faire la bise à Rhîm.

    Rhîm - Et voilà.

    Jay suivit la jeune sorcière des yeux lorsqu'elle se laissa aller contre les coussins qu'elle avait préalablement pris soin d'étaler au sol, mais son regard azuré fut vite attiré par les bouteilles de bièreaubeurre que l'égyptienne avait ramener. Une exclamation de contentement franchit ses lèvres. Jaycee savait que Rhîm tenait toujours ses promesses, surtout envers elle, mais elle devait bien avouer qu'elle avait fait fort sur ce coup là, ramener des boissons alcoolisées dans le château n'avait jamais été une tâche bien aisée, mais là avec ces nouvelles règles plus strictes c'était encore plus délicat. Mais au final, elles savaient toutes les deux qu'elles n'allaient que plus savourer ces boissons, surtout lors d'une soirée comme celle-ci.

    Rhîm - Pfiou... j'ai cru que cette journée ne se terminerait JAMAIS.

    Jaycee eut un petit rire en voyant la sorcière rouler des yeux d'une manière théâtrale, elle avait raison, la journée avait été longue et ennuyante. C'était la seule perspective de cette petite soirée en compagnie de sa meilleure amie qui avait permis à Jay de tenir le coup, parce que, il fallait bien l'avouer, l'histoire de la magie, même enseignée par un mangemort en puissance ce n'était pas bien passionnant. En revanche une soirée en compagnie de Rhîm promettait beaucoup.

    Jaycee - M'en parle pas, je crois que le temps s'est même arrêté pendant le cours d'histoire de la magie, une vraie torture. Heureusement, ce soir rattrape la journée.

    Habillement elle descendit de la table sur laquelle elle s'était perchée pour rejoindre la Gryffondor qui tendait vers elle une bière déjà décapsulée. D'un geste elle l'attrapa et la fit tinter contre celle de son amie, leur manière de marquer le début de la soirée.

    Rhîm - Tchin, dans les yeux.

    Suivant la tradition moldue, Jay plongea son regard dans celui de Rhîm qui écarquillait les yeux de manière exagérée, puis elle porta le goulot de la bouteille à ses lèvres. Le goût fruité de la boisson ravit ses papilles et le peu d'alcool qu'elle contenait lui piqua agréablement la gorge. Elle s'assit sur les coussins, trouvant place aux côtés de la sorcière, après avoir remuer quelques instants pour s'installer plus confortablement elle étendit ses jambes devant elle, installée pour les heures qui allaient suivre.

    Rhîm - Alors, qu'est ce que tu racontes de beau?

    Sa bièreaubeurre à la main Jaycee fit mine de réfléchir intensément, plissant les yeux comme si elle tentait de se remémorer des souvenirs flous du passé. Pour dire vrai, il ne s'était passé grand chose de palpitant dans sa vie récemment. Elle ne faisait pas partie des deux clans de Poudlard, elle n'avait donc pas de missions à remplir pour leur compte et elle ne devait pas tâcher de se cacher des professeurs comme cela était leur plus grande préoccupation du moment. Les cours étaient toujours aussi ennuyants par moment et passionnants par d'autres -quand il s'agissait de botanique notamment. Quand à Ilyas ce n'était même pas la peine d'en parler, la situation était aussi figée qu'un iceberg, à son plus grand damne. Mais en écoutant de plus près les paroles de Rhîm on ne pouvait pas dire que les choses étaient très belles à Poudlard en ce moment, depuis la destruction d'une aile de la bibliothèque par des élèves plus jeunes les mangemorts étaient sur les dents. Les règles avaient été remises au gout du jour et ce n'était pas vraiment en faveur des élèves qui avaient encore vu leurs libertés et leurs privilèges se réduire à vu d’œil. Les choses n'étaient vraiment pas très drôles en ce moment, surtout pour ceux qui, comme Jaycee, n'avaient pas de grands évènements passionnants dans leurs vies en ce moment. La jeune femme se tourna vers sa meilleure amie, une moue dubitative sur le visage.

    Jaycee - Je suis pas sûre qu'on puisse dire que les choses sont très jolies en ce moment à Poudlard.

    Elle s’interrompit en voyant Rhîm lever soudainement sa baguette vers la porte de la salle. Comprenant qu'elle était en train de jeter un sort les protégeant des oreilles indiscrètes Jaycee eut un regard approbateur, c'était une bonne idée. Elle doutait que quelqu'un les ait vu entrer dans la salle ou ait compris leur petit manège mais on n'était jamais assez prudent dans un château emplit d'étudiants. Les rumeurs allaient vites et ce n'était jamais bon. Surtout maintenant que les mangemorts avaient envahis les couloirs, les étudiants avaient tout intérêt à se tenir à carreaux, sinon les représailles n'étaient pas des plus agréables. Il valait mieux être prudent et lorsque l'on voulait pouvoir parler librement ce genre de sort était une évidence. En voyant l'air interrogateur de Rhîm suite à ses paroles Jay prit un air faussement choqué pour continuer son explication.

    Jaycee - Non mais franchement, tu ne te rends pas compte... Une aile de la bibliothèque a été détruite! Ça a complètement chambouler ma vie, je ne sais pas si je vais m'en remettre... Encore heureux que ça n'ait pas touché l'aile de la botanique parce que sinon je crois que je me serais jetée de la volière!

    Elle tenta de garder son air choqué mais le visage mi-perdu mi-amusé de Rhîm ne le fit pas tenir longtemps. Elle explosa purement et simplement de rire, se laissant aller contre les coussins. Elle accro à la bibliothèque? C'était totalement inimaginable et assez drôle à s'imaginer en réalité. Tout en se redressant elle porta de nouveau la bouteille à ses lèvres, reprennant peu à peu son sérieux.

    Jaycee -Plus sérieusement c'est vrai que c'est ça qui a tout changé. Les nouveaux horaires de couvre feux super chiant, les sorties à Pré-Au-Lard qu'on peut oublier et cette histoire de tuteurs... Oh d'ailleurs je t'ai pas dis! Ça y est, je suis officiellement une tutrice, pas que ça m'enchante mais bon... Je dois me charger d'une certaine Fillipine Badstuber, je sais pas si tu la connais. Je sais juste que c'est une Serdaigle de 4ème année, après ça nada, les profs ont rien voulu me dire. Tout ce que j'espère c'est qu'elle va pas m'apporter d'ennuis.

    Passant une main dans ses cheveux Jaycee lui offrit son sourire le plus innocent, elle savait que Rhîm attendait d'autres sortes de confidences, son impatience se lisait dans son regard, mais elle fit comme si de rien n'était. Ce sujet n'était pas vraiment ce qu'il y avait de plus beau dans sa vie en ce moment. Mais elle savait que Rhîm n'allait pas laisser passer quelque chose comme ça, elle la connaissait trop bien pour ça.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty
MessageSujet: Re: Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm   Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm EmptyVen 27 Juil - 13:00




Who needs a friend when we can have each other?

« La grande différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité. » ► M. TOURNIER
Je suis pas sûre qu'on puisse dire que les choses sont très jolies en ce moment à Poudlard. Rhîm lançait les quelques sortilèges de protection, sans pour autant perdre le fil de la conversation. Les choses ne sont pas très jolies à Poudlard en ce moment? Hm. C'est une façon de voir. Rhîm avait tendance à croire que la chance et la joie ne s'attendaient pas, non, elle se provoquaient. Peu importe la situation, l'important était de savoir en tirer avantage d'une manière ou d'une autre. Alors oui, peut-être que les évènements ne jouaient pas en leur faveur, mais elle ne se laisserait pas abattre pour autant. Non, certainement pas. Elle avait les cartes en main, c'était SON jeu, SA vie. Non mais franchement, tu ne te rends pas compte... Une aile de la bibliothèque a été détruite! Ça a complètement chambouler ma vie, je ne sais pas si je vais m'en remettre... Encore heureux que ça n'ait pas touché l'aile de la botanique parce que sinon je crois que je me serais jetée de la volière! Un léger rire s'extirpa des lèvres de l’Égyptienne alors qu'elle roulait des yeux. Jaycee extrapolait, sans nul doute. Ainsi, l'incident de la bibliothèque était sur toute les lèvres. Elle avait eut une conversation de ce genre avec la jeune Dalia. Depuis, elle n'avait toujours pas changé d'opinion à ce sujet. Rhîm trouvait qu'on donnait beaucoup trop d'importance à cette bande de nain. Certes, ils avaient détruit une partie de la bibliothèque, mais ce n'était que des livres qui pourraient être remplacé assez rapidement. Puis, franchement, ils avaient gagné. Tout le château avait les yeux braqué sur eux... Pour des conneries. Ils n'avaient rien fait d'exceptionnel, ils avaient simplement fait une erreur, ils avaient simplement manqué de jugeote. Cela ne méritait en rien qu'on parle d'eux, bien au contraire. Plus sérieusement c'est vrai que c'est ça qui a tout changé. Les nouveaux horaires de couvre feux super chiant, les sorties à Pré-Au-Lard qu'on peut oublier et cette histoire de tuteurs... Oh d'ailleurs je t'ai pas dis! Ça y est, je suis officiellement une tutrice, pas que ça m'enchante mais bon... Je dois me charger d'une certaine Fillipine Badstuber, je sais pas si tu la connais. Je sais juste que c'est une Serdaigle de 4ème année, après ça nada, les profs ont rien voulu me dire. Tout ce que j'espère c'est qu'elle va pas m'apporter d'ennuis. Rhîm haussait vaguement les épaules. Tout cela, ça lui foutait le moral dans les chaussettes. Elle préférait ne pas y penser, parce que ça l'exaspérait au plus au point. Elle était habituée d'avoir un contrôle sur la situation et là, elle n'en avait aucun. C'était déstabilisant. Parce qu'au fond, ça changeait pas grand chose à sa vie. Elle n'avait pas changer ses habitudes. La seule différence, c'était qu'elle flirtait avec l'illégalité.

Il porta la bouteille à ses lèvres pour boire une gorgée. Le liquide ravi les papilles gustatives de la demoiselle, s'écoulant dans sa gorge, se répandant doucement dans toutes les parties de son corps. Bah si, la petite Badstuber. Allez Jay, tu vois forcément de qui j'parle... C'est la naine qui a danser avec Kenneth au bal... AHA. C'est ironique que ce soit ta petite protégée. Un sourire vague s'empare des lèvres de la brune alors qu'elle buvait une nouvelle gorgée. Elle avait encore oublié le nom de la petite qu'elle devait surveillée, ce qui n'était pas spécialement pratique mais SOIT. la gamine toute façon, elle avait intérêt à se tenir à carreau parce que même si Rhîm n'était pas la meilleure tutrice au monde, elle l'étriperait si elle faisait quelques choses de contraire. Manquerait plus qu'elle paye les frais d'une gamine. C'est juste ridicule cette histoire. Et on peut même pas dire que ce soit la faute des gosses. Enfin, d'accord, ils ont merdé, mais les professeurs sont des incapables. Elle le pensait, elle le pensait sincèrement. Elle avait d'ailleurs déjà eut cette conversation avec Dalia, quelques jours auparavant. Elle se laissant tomber en arrière, se retenant sur ses avant bras. Une nouvelle gorgée était prise. Rhîm avait la descente facile. S'ils avaient un minimum d'autorité et parvenait à garder un minimum d'ordre, ça ne serait jamais arrivé. Franchement, Jay, quand on avait leur âge, on aurait jamais oser faire tout ça, on avait bien trop peur des répercussions. C'était pas comme aujourd'hui. T'as presque l'impression que les profs savent plus comment s'y prendre. Un nouveau soupire alors qu'elle secouait la tête à la négative. Elle se sentait presque vieille à dire des connerie de ce genre. Ils sont trop jeune, trop in-expérimenter. J'suis sûre qu'il passe plus de temps à flirter qu'autre chose. Puis regarde, même Yaxley il a du me menacer en retenue, pour tirer quelques choses de moi. Parfois je me demande s'il savent ce qu'ils font. Probablement pas. Nous foutre les plus jeunes dans les pattes, c'étaient la solution par excellence. Ils savent pas comment s'y prendre, alors ils nous les foutent dans les pattes, dans l'espoir qu'on sache en tirer quelques choses. Rhîm se tut. Elle avait trop parler déjà. Elle vida le reste de la bouteille d'une traite, reposant la vidange un peu plus loin. Son regard se posa à nouveau sur jaycee, un léger sourire. Puis j'm'en fous, c'est pas d'ça que je voulais parler. j'veux du croustillant Jay'. Vient pas m'dire qu'il en t'es rien arrivé !!!? Oui, Rhîm n'avait pas la patience, elle voulait entrer directement dans le vif du sujet. Elle avait l'impression de ne plus avoir réellement parler avec Jay depuis une éternité, alors elle préférait passer directement au sujet intéressant et ne pas s’attarder sur les conversation bateau et passe partout. Un sourire entendu, elle attendait sagement que la langue de la blonde se délie. Oui, parce qu'elle allait forcément se délié, même si elle devait vidé des bouteilles pour se lâcher. Enfin, ça ne devrait pas être nécessaire, les deux Gryffondor étaient relativement proche et elles n'avaient pratiquement pas de secret l'une pour l'autre. Elles étaient amies et avaient confiance l'une en l'autre.


Jaycee et Rhîm

CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty
MessageSujet: Re: Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm   Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm EmptyJeu 2 Aoû - 0:15

    Jay ne pu s'empêcher de remarquer le regard de Rhîm lorsqu'elle prononça le prénom de sa nouvelle petite protégée. Un regard conspirateur et légèrement moqueur. De toute évidence Rhîm savait des chose que Jay ignorait, des choses qu'elle aurait mieux fait de savoir car vu le regard que l'Egyptienne portait sur elle c'était des choses qui la concernaient.

    Rhîm - Bah si, la petite Badstuber. Allez Jay, tu vois forcément de qui j'parle... C'est la naine qui a danser avec Kenneth au bal... AHA. C'est ironique que ce soit ta petite protégée.

    Une petite grimace prit place durant une seconde sur le visage de Jaycee, alors comme ça elle devait prendre soin de la cavalière de son ex petit ami? Déjà que cette histoire de tuteurs ne lui plaisait pas vraiment... La situation était du genre coquasse et assez étrange. Elle n'était pas vraiment jalouse, surtout que cela faisait deux ans qu'elle était séparée de Kenneth, mais c'était quand même assez bizarre à se dire. Elle fini par se contenter d'un haussement d'épaule, après tout ils n'avaient fait que danser pour le moment elle n'avait pas besoin de s'imaginer des choses, elle verrait au fur et à mesure.

    Rhîm - C'est juste ridicule cette histoire. Et on peut même pas dire que ce soit la faute des gosses. Enfin, d'accord, ils ont merdé, mais les professeurs sont des incapables.

    Elle leva un sourcil, quelque peu surprise d'entendre Rhîm prononcer de telles paroles. Le sujet ne semblait pas la passionner plus que ça mais elle avait de toute évidence un avis bien tranché sur la situation. En y réfléchissant bien, Jay ne pouvait que l'approuver, elle avait totalement raison cette histoire de tuteur était du n'importe quoi, les professeurs n'avaient vraiment pas su gérer cette histoire de la bonne manière et maintenant tout le monde devait payer pour les bêtises de deux gamines.

    Rhîm - S'ils avaient un minimum d'autorité et parvenait à garder un minimum d'ordre, ça ne serait jamais arrivé. Franchement, Jay, quand on avait leur âge, on aurait jamais oser faire tout ça, on avait bien trop peur des répercussions. C'était pas comme aujourd'hui. T'as presque l'impression que les profs savent plus comment s'y prendre. Ils sont trop jeune, trop in-expérimenter. J'suis sûre qu'il passe plus de temps à flirter qu'autre chose. Puis regarde, même Yaxley il a du me menacer en retenue, pour tirer quelques choses de moi. Parfois je me demande s'il savent ce qu'ils font. Nous foutre les plus jeunes dans les pattes, c'étaient la solution par excellence. Ils savent pas comment s'y prendre, alors ils nous les foutent dans les pattes, dans l'espoir qu'on sache en tirer quelques choses.

    Encore une fois la Gryffondor ne pu que opiner du chef devant les paroles de son amie, elle partageait son avis. Lorsqu'elles étaient plus jeunes elles n'auraient jamais osées faire de telles idioties, elles avaient trop peur des professeurs. Maintenant même les plus jeunes s'amusaient à les provoquer, ils n'avaient plus aucune autorité et ils semblait qu'ils se fichaient pas mal des élèves. Rien que cette histoire de tuteurs le prouvait, comme ça ils n'avaient même plus besoin de s'en occuper, les élèves plus âgés y étaient bien obligés car sinon ils étaient eux aussi punit. Jay leva les yeux au ciel, cette histoire l'exaspérait, payer pour les autres non merci.

    Jaycee - Pfff cette histoire c'est du grand n'importe quoi. Les profs savent plus quoi faire c'est pour ça qu'ils nous les mettent dans les pattes. Ils savent qu'on va pas vouloir être puni pour eux du coup ils nous obligent à nous en occuper. Ils savent qu'à la moindre bêtise des jeunes on va leur tomber dessus, ils veulent qu'on les encadre pour pas qu'ils aient à le faire eux. Sauf que c'est pas nous qu'avons fait des conneries là dedans, on paye déjà pour rien.

    Croiser le regard de Rhîm suffit à Jay pour comprendre qu'elles étaient sur la même longueur d'onde, elles partageaient les mêmes idées là dessus. Mais le sourire de l’Égyptienne prouvait qu'elle voulait en venir à autre chose, parler de la vie à Poudlard c'était bien sympa mais ce n'était pas le plus intéressant. Son sourire de conspiratrice était revenu et Jay su qu'elle ne pourrait pas échapper y plus longtemps.

    Rhîm - Puis j'm'en fous, c'est pas d'ça que je voulais parler. j'veux du croustillant Jay'. Vient pas m'dire qu'il en t'es rien arrivé !!!?

    Jay roula des yeux, elle voyait bien que la Gryffondor avait attendue avec de moins en moins d'impatience qu'elles abordent le sujet. Après tout c'était une évidence, leurs vies personnelles étaient bien plus intéressantes que les histoires du château.

    Jaycee - Bon, okay, j’avoue, j'ai des trucs à te raconter. Sauf que... C'est pas vraiment croustillant comme tu l'entends, au contraire même...

    Non, ce n'était pas vraiment quelque chose de croustillant que Jaycee s'apprétait à raconter à Rhîm, c'était plutôt déroutant, décevant et déprimant. Elle aurait aimer avoir autre chose à lui confier, plutôt que de devoir se remémorer cet épisode mais ce n'était pas le cas. Et puis, la Kaygizis était sa meilleure amie, elle savait qu'elle pouvait tout lui dire sans avoir la moindre honte et sans avoir peur d'être jugée. Elles se comprenaient parfaitement. Jaycee savait qu'elle pouvait tout lui confier sans crainte. Voyant que la sorcière était pendue à ses lèvres, impatiente de savoir la suite, elle se décida à continuer. Non sans avoir avalé une nouvelle gorgée de bièreaubeurre pour se donner du courage.

    Jaycee - Tu te souviens y'a trois jours j'ai été collée par Yaxley? Et bien, pendant la retenue je me suis retrouvée seule... Avec Ilyas.

    Elle fit une pause, laissant le temps à son amie de digérer cette information et tout ce qu'elle insinuait. Car elle n'ignorait rien de la relation tumultueuse qui liait Jaycee et Ilyas et elle devait déjà se douter que les choses n'avaient pas été très calmes dans la salle de retenue.

    Jaycee - Donc, on était que tout les deux et, tu me connais, tant que je ne saurais pas pourquoi il s'est mis à agir comme si il ne me connaissait pas je continuerais à lui poser la question. Sauf que là, je sais pas, ça a dû être la fois de trop. Dans sa colère il a sûrement chercher à m'intimider et il s'est limite coller à moi.

    Jay tenta un coup d’œil en direction de son amie, elle avait toute son attention maintenant, surtout depuis qu'elle lui avait avouer que pendant cette heure de retenue la proximité entre elle et Ilyas s'était presque retrouvée nulle. Il devait s'en passer des choses dans la tête de la lionne. Son imagination devait tourner à plein régime, elle n'en doutait pas une seconde. Sûrement pensait-elle que leur altercation s'était terminée d'une manière bien plus passionnante que ce qui c'était passée en réalité. Elle risquait d'être déçue.

    Jaycee - Le truc c'est que je me suis énervée, j'ai fini par lui dire ce que je pensais de son petit jeu et... Je l'ai traité de lâche.

    Elle fit la grimace, même sans un mot de plus Rhîm ne pouvait que se douter que ces paroles avaient été une grave erreur. Un soupir s'échappa de ses lèvres.

    Jaycee - Bien sûr, il a pas aimer. Il s'est mis en colère et il m'a dit que je n'était pas le centre de son monde et qu'il se fichait de mon avis. Il me déteste...

    D'un geste elle passa une main dans ses longs cheveux, comme pour tenter de remettre ses idées en place. Décidément ce jour là elle avait tout gagné, deux heure de retenues et la certitude douloureuse que Ilyas la détestait de tout son être. Ça lui faisait du bien d'en parlé à Rhîm, elle n'avait encore parler à personne de ce qui s'était passé même si elle se montrait plus maussade et pensive depuis trois jours. Elle qui d'habitude était sans cesse joyeuse et pleine de vie. Personne ne s'était enquis de savoir pourquoi. Elle était bien consciente que Rhîm ne pourrait rien faire pour arranger les choses mais en se confiant elle avait l'impression de se libérer d'un poids, Rhîm la comprendrait. Attrapant de nouveau sa bouteille elle la vida d'un trait, malheureusement ce ne serait pas une bièreaubeurre qui allait l'aider à oublier. Après avoir poser sa bouteille vide près de celle de son amie elle se laissa aller contre les coussins, s'y allongeant presque. Un nouveau soupir franchit la barrière de ses lèvres, penser à ce jour la déprimait.

    Jaycee - Tout est fichu... Je sais pas à quoi je m'attendais... Je suis une idiote.

    Pendant une seconde elle ferma les paupières, elle était perdue. Elle avait des sentiments pour quelqu'un qui la détestait ouvertement. Elle ne pouvait décidément pas faire pire. Se relevant elle attrapa deux bouteilles dans le pack que Rhîm avait apporté, après les avoir ouverts elle lui en tendit une. Ce n'était pas la bièreaubeurre qui allait lui changer les idées, mais elle pouvait toujours essayer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty
MessageSujet: Re: Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm   Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm EmptyDim 19 Aoû - 0:53




Who needs a friend when we can have each other?

« La grande différence entre l'amour et l'amitié, c'est qu'il ne peut y avoir d'amitié sans réciprocité. » ► M. TOURNIER
Pfff cette histoire c'est du grand n'importe quoi. Les profs savent plus quoi faire c'est pour ça qu'ils nous les mettent dans les pattes. Ils savent qu'on va pas vouloir être puni pour eux du coup ils nous obligent à nous en occuper. Ils savent qu'à la moindre bêtise des jeunes on va leur tomber dessus, ils veulent qu'on les encadre pour pas qu'ils aient à le faire eux. Sauf que c'est pas nous qu'avons fait des conneries là dedans, on paye déjà pour rien. Rhîm et Jaycee étaient toutes deux d'accord sur ce point, elles n'allaient donc pas passer des heures à polémiquer sur la question. Non, particulièrement lorsqu'il y avait des sujet ô combien plus intéressant à se mettre sous la dent. L’Égyptienne ne perdit pas une seule seconde pour en venir au fait. Oh, elle n'était certaine pas le genre de fille à arrondir les angles et à tourner autour du pot pendant des heures, s'il s'était passé quelques choses dans la vie de sa meilleure amie, elle devait le savoir et le plus vite serait le mieux. Bon, okay, j’avoue, j'ai des trucs à te raconter. Sauf que... C'est pas vraiment croustillant comme tu l'entends, au contraire même... La blonde avait réussit à l'intrigué. Comment pouvait-elle avoir des choses à lui raconter, sans que ces choses ne soient croustillantes... Apparemment, c'était même tout le contraire. Elle ouvrit la bouche et se ravisa. Cela devait être plus ou moins sérieux comme révélation. Elle se contenta donc de hausser un sourcil, attendant la suite. Tu te souviens y'a trois jours j'ai été collée par Yaxley? Et bien, pendant la retenue je me suis retrouvée seule... Avec Ilyas. Bon Rhîm passait complètement sur le fait que Yaxley ait collé Jaycee, oui, parce qu'elle avait beau avoir réglé ces différents avec le professeur, elle ne pouvait empêcher la rancune de parler et de le trouver con. C'était plus pour le principe qu'autre chose. Bref, l'important n'était pas le maître de potion mais... Ilyas. Alors, elle se retrouvait enfermé avec Ilyas et ÇA, ça n'était pas croustillant? Non, parce qu'il faudrait sérieusement que Jaycee lui explique ce qu'elle qualifiait de croustillant si ce n'est ce genre de situation. Donc, on était que tout les deux et, tu me connais, tant que je ne saurais pas pourquoi il s'est mis à agir comme si il ne me connaissait pas je continuerais à lui poser la question. Sauf que là, je sais pas, ça a dû être la fois de trop. Dans sa colère il a sûrement chercher à m'intimider et il s'est limite coller à moi. PAS CROUSTILLANT? Le truc c'est que je me suis énervée, j'ai fini par lui dire ce que je pensais de son petit jeu et... Je l'ai traité de lâche. Bien sûr, il a pas aimer. Il s'est mis en colère et il m'a dit que je n'était pas le centre de son monde et qu'il se fichait de mon avis. Il me déteste... Par Merlin qu'une fille amoureuse n'avait pas les yeux en face des trous. C'était effarant. Tout est fichu... Je sais pas à quoi je m'attendais... Je suis une idiote.

PAS CROUSTILLANT? Finit-elle par hurler en faisant de grand geste, menaçant ainsi de déverser la moitié de sa bièreaubeurre qui, par chance, était déjà vide. Elle avait écouté attentive tout ce que son amie avait à lui dire, elle s'était retenue mainte fois de faire une réflexion et de la couper dans ses propos, mais là... Elle n'y comprenait décidément plus rien. TOUT EST FICHU? continua-t-elle sur sa lancée, sans baisser le moins du monde la voix. Une chance qu'elle ait lancé un sortilège pour protégé la salle des oreilles trop baladeuses. Tu te fous de ma gueule Jay'? Elle posa sans la moindre délicatesse la bouteille qu'elle avait vidée plus tôt. Elle roula des yeux, laissa échapper un soupire et reporta son attention sur la blonde de dernière année. Elle finit par hocher la frimousse à la négative. T'es dingue. Donc, si je ne me trompe pas tu es en train de me dire qu'Ilyas -Oui, parce que l'on parle bien d'ILYAS- et toi vous êtes retrouvé dans la même pièce en collé-serré et que tu as réussi à lui faire perdre ses moyens? Oui, parce quelqu'un réagit aussi impulsivement, c'est parce qu'on a forcément touché une corde sensible. Et toi, TOI, tu me dis que ce n'est ni croustillant? ET PAR DESSUS TOUT FOUTU? Haussement de sourcils et moue, elle hochait la frimousse de haut en bas cette fois. T'es définitivement DINGUE. Il te faut quoi, une pancarte? Et tu avs me dire que tu l'as laisser partir, hein? Un nouveau soupire, Rhîm s'empare d'une nouvelle bouteille de bièreaubeurre, regrettant sincèrement qu'il n'y ai rien de plus fort à faire couler dans ses veines. Vous êtes trop bizarre. Si, j'te jure, toi, comme lui, vous êtes bizarre. Oui, parce qu'elle avait beau ne pas savoir ce qui se tramait dans la tête du jeune homme, elle savait pertinemment ce qui se déroulait dans celle de Jaycee, tout comme dans son coeur d'ailleurs. Si elle se montrait aussi contradictoire, pourquoi pas lui? Dis moi que tu ne vas pas en rester là, HEIN? En plus je suis certaine que c'était plein de tension sexuel. Oh, oui, je la sens d'ici. Ou alors, Rhîm aimait se faire des films. Hm. Peut-être. Bon tu vas faire quoi? Au pir, on peut lui faire avaler du véritaserum par inadvertance pour qu'il crache le morceau. Idée tordue? Peut-être, mais ce n'était pas de sa faute, c'est le professeur Yaxley qui lui avait soufflé l'idée en la soumettant elle même à ce genre de procédé -peu recommandé-. Etait-elle sérieuse? En partie oui. Ce n'était pas comme si elle cherchait à l'empoisonner ou quoi que ce soit, c'était une toute petite potion pour déliée les langues. Hm... Bon c'était peut-être un peu primitif et le côté "traitre" de l'action ne plaisait pas beaucoup à Rhîm. Oui, parce que l'air de rien, la demoiselle Kaygizis avait un minimum de principe.


Jaycee et Rhîm

CODE BY ANARCHY
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty
MessageSujet: Re: Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm   Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Who needs a friend when we can have each other? ◊ Rhîm

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-