Partagez
 

 MI7 ► à la conquête du nouveau monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dissendium

what's meant to be will always find a way
Dissendium


personal informations

► date d'inscription : 21/12/2009
► parchemins : 2294


MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyVen 8 Juin - 5:59

SUJET MINI INTRIGUE
MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Tumblr_lzg260zMGW1r9htfco1_500

participants
◙ Grace Dewis
◙ Zofia B. Vladmirova
◙ Annie-Brooklyn Milligan
◙ Ilyas D. Marcovic

Situation initiale :

Citation :
Alors que quelques élèves s'installaient dans la salle de cours du professeur de divination, Zofia toucha un objet étrange. Ils se révéla être un portoloin géant qui emporta tous les élèves et le professeur avec lui. Perdus au beau milieu de Londres, les personnes présentes essaient en vain de retourner à Pouldard.

L'ordre est ainsi déterminé : Grace - Zofia - Annie-Brooklyn - Ilyas
Si ce dernier ne vous plait pas, vous êtes libre de modifier. De même, si la situation initiale vous déplait, vous pouvez l'arranger à votre guise. Ce sujet est un sujet d'intrigue, mais avant tout votre RP donc vous en faites ce que vous voulez !

Les RPs devront faire entre 500 et 800 mots, afin de permettre de répondre avec rapidité. Si l'un des joueurs ne répond pas après 4 jours, le joueur suivant dans l'ordre peut prendre son tour.

N'oubliez pas qu'un PNJ peut intervenir à tout moment pour chambouler votre RP ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dissendium.org

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyLun 18 Juin - 12:16

Les deux ou trois premiers élèves s'étaient déjà installés lorsque Grace passa mentalement en revue les objets qu'elle avait disposé devant elle. L'exercice du jour serai simple : en observant des reliques du monde entier, chaque étudiant devrait déterminer s'ils étaient ou non destinés à l'usage de la divination...
Un moyen ludique et aisé de récupérer des points pour chaque maison, mais également de faire remonter les notes des élèves les moins doués, et, par la force des choses, des moins intéressés.

Un gryffondor de classe préparatoire semblait épuisé, là, appuyé contre le dossier de son fauteuil. Il paraissait impatient que le cours commence enfin (ou se termine bientôt ?), sa jambe balançait, ses épaules basses, son sourire éteint... C'est tout ce que la femme pouvait observer, l'autre étudiante présente étant cette petite prétentieuse de Milligan. Nul besoin de se gâcher la journée en offrant trop tôt à son regard la réalité du monde.
La blonde se détourna alors quelques instants de sa salle presque vide pour poser ses affaires sur son bureau. Sa baguette, sa bourse de runes, son gant de fauconnière ainsi que ses cigarettes trouvèrent une place sur l'espace de travail ; seule son amulette, grigri d'un autre âge ne quitta pas sa poche. Bien qu'aucun de ces objets ne fut utile à ce cours, le petit pendentif gravé et consacré avait une valeur telle que la femme ne souhaita pas s'en défaire. Elle pris une respiration, doucement, avant de se retourner voir où en était sa classe. Son cours devait commencé dans 7 minutes exactement.

Mais, le temps suspendu, n'offrit à Grace qu'un besoin de fuite imminente, comme si sa survie en ce monde dépendait de sa disparition immédiate. Ses oreilles tintèrent, son ventre se serra, tout comme sa gorge, et son corps n'ayant rien vécu savait déjà la vérité de l'instant.
Un regard. Un seul. Et Grace compris. Une jeune fille de septième année approchait sa main de cet artefact, et avant même de pouvoir hurler à l'adolescente d'arrêter, une immense lumière bleue enveloppa la professeur.
La salle de classe ne se distinguait plus que par de brefs détails tournoyants, les couleurs se mêlant en masses indistinctes. Le tic tac de l'horloge se mêla au son d'un moteur, un klaxon, un pigeon, non deux. L'image doucement sorti de la mélodie nouvelle... Un sonnerie, un homme marche dans la rue, son téléphone contre l'oreille, au coin de la rue une voiture.
L'odeur de l'air frai a disparu, laissant place aux fumets pollués de Londres. Londres ? Londres !

Il n'est pas temps de paniquer. En jetant un regard alentour, elle remarqua les trois élèves postés là, plus surpris qu'elle. L'environnement moldu ne leur était peut-être pas tous familié, et ils ne savaient pas ce qui se passait exactement. Ce n'est cependant pas de l'indulgence ou un sentiment de protection qui emplissait la blonde en cet instant, mais une colère indéfinissable. Ses yeux avaient probablement dûs virer au noir, et ses traits, tendus, s'étaient figés vers la fautive.

- Par Merlin, Miss Vladmirova ! Vos mains ne peuvent donc pas rester là où elles sont autorisés à se tenir ? Votre sottise est-elle aussi importante que votre impulsivité ? Pauvre idiote !

La Grace intérieur pris le contrôle de la situation, saisissant la demoiselle par le bras et menaçant les autres étudiants du regard, il ne lui fallu que quelques seconds pour aviser une petite rue et y traîner le petit groupe, sans lâcher la pression qu'elle exerçait sur le bras de l'imprudente.
À appuyer si fort, elle aurait des marques... tant mieux, elle se souviendrait de son erreur pendant quelques temps.

La colère servait la survie. L'instinct prenait le dessus. L'exécrable Grace avait décidé de faire de ce désagréable moment, une aventure dont tous se souviendraient.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyVen 22 Juin - 22:44

Zofia n’aimait pas beaucoup le cours de divination. Elle s’y ennuyait assez souvent car elle ne croyait pas en l’art de prédire l’avenir. Elle avait beaucoup de mal à suivre le cours et n’avait pas de très bonnes notes. Pourtant, elle essayait de faire des efforts et de s’y intéresser. Si seulement elle pouvait être aussi intelligente que sa sœur Mirka, elle aurait elle aussi des bonnes notes un peu partout. Mais elle n’aimait pas vraiment travailler. Alors quand elle arriva dans la salle parmi les premiers, son regard fut attiré par un objet très étrange. Elle se demandait ce que c’était. Peut-être qu’elle le découvrirait en le regardant de plus près. Dans la salle, il n’y avait que le professeur, Ilyas qui avait un an de plus qu’elle et une fille de Serpentard plus jeune. Le cours de divination n’avait pas tant de succès que ça, il fallait rassembler plusieurs niveaux en un cours. Zofia s’approcha donc de l’objet, personne ne lui en voudrait puisque le cours n’avait pas commencé. Mais au moment où elle posa sa main dessus, la pièce se mit à tourner. Avait-elle fait une bêtise ? Elle s’en voulait déjà. Elle regarda autour d’elle, ce n’était pas qu’elle qui était en mouvement. Toutes les autres personnes de la classe aussi, y compris le professeur. Elle allait avoir des problèmes. Ils arrivèrent dans la rue, une rue moldue. Zofia ouvra grand les yeux. Mais qu’avait-elle fait ? Ils n’étaient plus à Poudlard mais.. à Londres ! Par réflexe, elle se cacha légèrement derrière Ilyas, le meilleur ami de son grand frère Demyan. Si Demyan était là, il l’aurait sans doute protégée. Le professeur s’approcha d’elle. « Par Merlin, Miss Vladmirova ! Vos mains ne peuvent donc pas rester là où elles sont autorisés à se tenir ? Votre sottise est-elle aussi importante que votre impulsivité ? Pauvre idiote ! » lui dit-elle. Zofia avait très honte d’elle et en même temps, elle trouvait très injuste la façon dont le professeur lui parlait. Elle n’était pas idiote, elle ne pouvait pas savoir que cet objet, qui était de toute évidence une sorte de portoloin, les conduirait à Londres. Le professeur saisit Zofia par le bras et l’emmena dans une rue à l’écart, suivit du groupe de sorciers. Elle serrait son bras vraiment très fort et Zofia avait mal. Elle avait les larmes aux yeux. « S’il vous plaît, lâchez moi, vous me faîtes mal. » dit Zofia en repoussant la main de Grace sans être trop brusque. Elle ne voulait pas que le professeur se mette encore plus en colère. Zofia lança un regard suppliant vers ses deux camarades pour qu’ils l’aident à se sortir de cette situation. « Je.. je suis désolé.. je pouvais pas savoir.. » dit la pauvre Zofia en tentant de se défendre, très mal à l’aise de sa bêtise. La douleur à son bras ne partait pas même si le professeur avait fini par la lâcher. Elle aurait vraiment aimé que sa sœur soit là pour prendre sa défense, ou son grand frère. Elle n’avait pas besoin d’eux d’habitude mais là, elle se sentait vraiment en faute alors que finalement, c’était aussi la faute du professeur si elle avait laissé cet objet à la vue et à la portée de tous. Si ce n’était pas elle qui l’avait touché, cela aurait très bien pu arriver avec un autre élève. Surtout que le professeur l’avait traitée d’idiote. Zofia tourna la tête vers sa camarade plus jeune, mais elle aussi chez les Résistantes, pour qu’elle l’aide. Puis elle tourna le regard vers Ilyas, Obscur mais ami de son frère.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptySam 23 Juin - 8:12

Annie-Brooklyn n'avait jamais aimé la Divination, mais elle s'était efforcée de toujours suivre un minimum. Mais cette année s'annonçait catastrophique dans cette matière. Pas parce qu'elle était subitement devenue plus nulle ou la matière plus dure, mais parce que Dewis était.... immonde. La prof l'avait prise en grippe sans qu'elle ne lui ai rien fait dès le début des cours et rendait les deux heures hebdomadaire insupportable. Son comportement s'était adapté à celui de son professeur et en Divination elle devenait désagréable et irritable, désagréable pour la prof, irritable pour les autres. Du coup plus personne ne lui parlait pendant ce cours et elle s'ennuyait un max, et comme il n'était plus non plus question de travailler, les heures devenaient un calvaire. Avant, elles faisaient quelques efforts pour elle-même et surtout pour ne pas trop déplaire au dernier professeur, mais avec Dewis, elle lui déplaisait déjà, et jamais elle ne lui ferait une bonne critique sur ce qu'elle ferait alors ... ! Seulement deux autres élèves de Gryffondor étaient déjà arrivés, tous les deux inconnus d'elle et plus âgés. Je me demande encore pourquoi je fais l'effort d'arriver à l'heure voir même en avance. Je devrais plutôt dormir plus, une table ne vaut pas un bon oreiller.... . Elle entra en cours avec une tête digne d'un enterrement et posa, jeta plutôt son sac sur une table située vers le fond, au coin d'un mur et près de la fenêtre. Sa nouvelle place préférée désormais. Dommage qu'elle ne puisse pas la réserver, ça constituait en fait une très bonne raison d'arriver un peu en avance. Pouvoir prendre la meilleure place x). Elle ne salua pas sa professeur, être désagréable avec elle passait par là. L'autre fille venait aussi d'arriver et s'approchait d'un objet bizarre. Au moment même où elle posait sa main dessus, un tourbillon enveloppa Annie-Brooklyn. Autour d'elle, tourbillonnant à une vitesse folle, elle put voir ses compagnons, ainsi que des bouts de classe qui furent remplacé par ce que les moldus appelait voiture et toutes sortes de bruits bizarres caractéristique de leur monde. Elle n'eut pas le temps d'avoir peur, le tout ne durant que quelques secondes. Tout s’arrêta et elle se retrouva dans.... une rue moldue ?! L'objet que la Gryffy avait touché devait être une sorte de portoloin, mais il n'était pas comme ceux qu'elle connaissait car ils les avaient tous emportés. Il lui faudrait se renseigner à ce sujet. Elle avait compris où ils étaient tombés mais le monde était vaste. Où donc ? «On... on est où là ? » Dewis, furax s'approchait de la responsable. « Par Merlin, Miss Vladmirova ! Vos mains ne peuvent donc pas rester là où elles sont autorisés à se tenir ? Votre sottise est-elle aussi importante que votre impulsivité ? Pauvre idiote ! » Et elle, elle faisait quoi à laisser un objet aussi dangereux à la vue de tous ? Était elle stupide à penser que personne ne le toucherait ? Ou alors c'était voulue et elle voulait les emmener à Londres et faire passer ça pour un accident. Enfin, elle n'y croyait guère, pourquoi donc ferait elle ça ? Dewis saisit le bras de Zofia, elle se rappelait enfin le prénom qui allait avec le nom, elles avaient déjà dû se voir une fois ou deux chez les résistants et les entraina vers une petite rue, les menaçant du regard. Pour sa part, Annie-Brooklyn serait bien parti se balader et visiter les rues mais elle ne voulait pas d'ennuis et elle avait aussi un peu peur de ce monde qu'elle ne connaissait pas. En plus elle n'avait jamais fait étude des moldus. « S’il vous plaît, lâchez moi, vous me faîtes mal. »Zofia repoussa le bras de leur professeur. A voir comment ses mains étaient crispées dessus, AB ses demanda bien comment elle le faisait. « Je.. je suis désolé.. je pouvais pas savoir.. »Elle était mal à l'aise et elle avait bien des raisons pour, mais ce n'était pas elle la plus grande responsable de la situation dans laquelle ils étaient. Grâce Dewis évidemment, puisqu'elle n'avait pas caché à leur vue cet objet. N'importe qui aurait pu toucher à cet objet et si elle ce serait tenue devant, elle l'aurait surement fait. «Arrête, t'es pas responsable ! C'est uniquement sa faute à elle, elle aurait du nous prévenir, elle est la seule responsable. » Elle se tourna vers son ennemie : «Mais vous avez bien une solution pour nous tirer de là professeur non ? » Son ton sous-entendait clairement qu'elle en doutait. Pour sa part, elle pensait qu'un simple transplanage au portail à plusieurs leur suffirait, puis le concierge ou quelqu'un d'autre viendrait leur ouvrir. Mais ce n'était pas elle qui décidait, malheureusement c'était cette horrible bonne femme.

Spoiler:
 
.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyDim 24 Juin - 0:55

Ilyas était arrivé au cours de divination avec dix bonnes minutes d'avance. Il n'aimait pas particulièrement ce cours et ne savait pas pourquoi il continuait à le suivre. Le lion arrivait tout de même à avoir des bonnes notes. Ce matin, comme le plus souvent, il s'était installé à l'une des tables du milieu. Il s'accouda à la table plus fatigué que jamais. Ce cours allait sans aucun doute être interminable. Il observa le professeur s'activer dans la salle. Elle disposait différents objets. Ilyas se demandait à quoi la moitié d'entre eux pouvait bien servir. Puis son regard fut attirer par l'arrivé d'une jeune Serpentarde. Il ne la connaissait pas, enfin seulement son prénom : Annie-Brooklyn. La jeune fille s'installa dans le fond de la salle. Quelques temps plus tard, Zofia arriva. Ilyas la connaissait par l’intermédiaire de Demyan, son meilleur ami. Ils restaient encore quelques minutes avant que le cours ne commence. Du coin de l'oeil, le lion vit Zofia s'avancer vers un objet. Elle tendit le bras vers celui-ci et au même moment, Ilyas pu voir le visage de Madame Dewis se décomposer. Tout ça ne présageait rien de bon... En effet quelques secondes plus tard, un éclair bleu remplit la salle et Ilyas sentit le sol se dérober sous ses pieds. Que se passait-il ? Quand tout redevient stable autour d'eux, Ilyas remarqua qu'il ne se trouvait plus à Poudlard. Il n'arrivait pas à reconnaître les lieux. En tout cas, il était certain qu'il ne se trouvait pas à Pré-au-lard. Il connaissait cet endroit par coeur. Le jeune homme regarda autour de lui et remarqua un homme qui parlait à une boîte qui se trouvait à son oreille. Au moins, il savait une chose : il était dans un endroit moldu. Ilyas n'était pas beaucoup sortie du monde magique et ne reconnut pas l'endroit. « On... on est où là ? » avait demandé la plus jeune d'entre eux. Ilyas haussa les épaules, il n'en savait strictement rien. Soudain, il fut un court un instant paniqué en voyant le professeur se diriger vers lui tel une furie. C'est à ce moment là qu'il remarqua la présence de Zofia derrière lui. Il n'eut le temps de rien faire, le professeur empoigna fermement la jeune Vladmirova par le bras, tout en lui criant dessus. « Par Merlin, Miss Vladmirova ! Vos mains ne peuvent donc pas rester là où elles sont autorisés à se tenir ? Votre sottise est-elle aussi importante que votre impulsivité ? Pauvre idiote ! » Ilyas ne comprenait pas la réaction de Madame Dewis. Elle traînait la jeune femme derrière elle. « Madame, calmez-vous. Ce n'est pas avec une telle réaction que l'on sortira d'ici. » Il se doutait bien qu'elle allait lui tomber dessus, mais il n'allait pas laisser Zofia toute seule. Ce n'était quand partie de sa faute. Le professeur avait bien posé cet objet à la vue de tous et elle n'avait prévenue personne. Grace foudroya le Marcovic du regard. La remarque du jeune homme n'arrêta cependant pas la femme. Elle tenait toujours fermement Zofia et l'entraîna dans une ruelle. Ilyas et Annie-Brooklyn les suivirent. « S’il vous plaît, lâchez moi, vous me faîtes mal. » l'entendit-elle. Ilyas remarqua le regard d'un homme. « Vous nous faîtes remarquer plus qu'autre chose Madame Dewis. Déjà qu'on passe pas inaperçu avec nos tenues. » dit-il sèchement. Zofia se débattait et le professeur la lâcha, les paroles d'Ilyas aidant surement un peu. Il ne voulait pas être désagréable, mais ce n'était pas une attitude à avoir envers une élève. « Je.. je suis désolé.. je pouvais pas savoir.. » Zofia était trop gentille. Elle n'avait pas à s'excuser. Elle ne pouvait pas savoir que cet objet était un porteloin et qu'il les conduirait tous dans un endroit remplit de moldus. Ça aurait très bien pu être quelqu'un d'autre. « Arrête, t'es pas responsable ! C'est uniquement sa faute à elle, elle aurait du nous prévenir, elle est la seule responsable. » Ilyas hocha la tête. Il était tout à fait d'accord avec les paroles de la jeune verte. « Mais vous avez bien une solution pour nous tirer de là professeur non ? » continua-t-elle, tout en se tournant vers l'adulte. Mais sans attendre, Ilyas prit la parole. « A mon avis, on ferait mieux de bouger un peu. Vous auriez pas un sortilège qui nous permettrait de changer d'habits ? » demanda-t-il tout en se tournant, lui aussi, vers Madame Dewis. « Ce n'est pas que je ne les apprécie pas, mais eux n'ont pas l'air de trop aimer. » continua-t-il, tout en envoyant un coup de tête vers les moldus. « Personnellement, ça ne m'embête pas, mais je crois que si notre voyage se prolonge.... » Il attendit une réaction du professeur. Après quoi, il commença à marcher. Il sortit en dehors de la ruelle et se retourna vers ses compagnons : «Vous me suivez ou bien ? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyDim 24 Juin - 5:48

Grace avait fini par lâcher la jeune fille et les trois étudiants s'étaient également réfugiés dans l'étroite ruelle. La colère ne s'était pas tue en elle, et les reproches des jeunes gens n'aidait guère la tension à redescendre. Le peu de passants, dans la rue principale attenante, leur portait une attention distraite avant de se détourner vers leurs occupations, elle était cependant persuadée d'avoir fait le bon choix de se réfugier dans ce petit passage discret.

-Nous sommes à Londres, entre les quartiers d'Harrow et de Barnet.

Répondit sèchement la femme face aux questions de la prétentieuse verte.
Pendant quelques secondes encore elle fit abstraction des râles répétés des étudiants, et plongea ses yeux dans le regard presque apeuré de la jeune Vladmirova.

- Si le Professeur Yaxley préparait quelques chaudrons de potion posés sur sa table en prévision de son cours, iriez vous en boire une gorgée sous prétexte que rien ne vous indique qu'ils peuvent être dangereux ?

"Mais vous avez bien une solution pour nous tirer de là professeur non ?" la voix de Milligan sonnait encore. Grace compris alors que les jeunes gens ne comprenaient pas la gravité de la situation...
Pas le temps de répondre. Le plus âgé du groupe prenait déjà la parole, plus sagement que ses camarades néanmoins. "A mon avis, on ferait mieux de bouger un peu. Vous auriez pas un sortilège qui nous permettrait de changer d'habits ? Ce n'est pas que je ne les apprécie pas, mais eux n'ont pas l'air de trop aimer." Il désigna de la tête un moldu qui venait, en passant devant l'entrée de la ruelle, de jeter un rapide coup d'oeil au groupe. La blonde écouta et ouvra la bouche pour leur répondre.

- Pour ma part, je n'ai pas besoin de ma baguette pour vous dispenser un cours de divination, elle repose donc sagement sur mon bureau. Mea culpa. Quand aux vôtres, je vais vous demander de me les remettre ; étant en dehors de Poudlard et d'autant plus dans un quartier moldu, l'usage de la magie vous est strictement interdit. Je vous les rendrait une fois parvenus au ministère de la magie.

Elle fit un bref geste de la main pour récupérer les baguettes, mais Marcovic, déjà s'en allait.

-Marcovic, je ne pense pas que vous ayez l'habitude d'évoluer dans un univers moldu et encore moins dans cette partie de Londres. Et à moins que vous ne souhaitiez utiliser illégalement vos pouvoirs, je vous prierais de bien vouloir rester groupé.

Elle soupira brièvement, commençant à réfléchir à la manière d'expliquer la situation plus clairement à ses étudiants.

- Vous savez sûrement que le monde magique est en mouvement. Aussi, les consignes de sécurité concernant l'accès à Poudlard et aux bâtiments administratifs se sont renforcés. Aucun portoloin ne peut nous ramener à moins de 100 km d'Hogward, il en est de même pour le transplanage sans escorte. Il va donc falloir se rendre au ministère, plus au sud vers le centre historique...

La question était maintenant de savoir comment s'y rendre et comment contenir l'angoisse apparamment grandissante des trois jeunes sorciers.

- Voyez ça comme une belle aventure, un voyage d'étude improvisé. Selon vos réactions, je parlerais à votre Professeur d'étude des moldus... qui sait, vous pourrez peut-être bénéficier d'allègement de cours ou de points supplémentaires sur votre prochain devoir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyMar 26 Juin - 19:33

« Arrête, t'es pas responsable ! C'est uniquement sa faute à elle, elle aurait du nous prévenir, elle est la seule responsable. » Zofia sourit à la jeune Serpentard qui lui disait que ce n’était pas de sa faute. Elle était contente d’être soutenue. C’était beaucoup plus efficace que la pauvre remarque d’Ilyas, sur ce coup là. Le professeur Dewis se tourna alors à nouveau vers la biélorusse. Zofia paniqua un instant mais préféra rester calme. « Si le Professeur Yaxley préparait quelques chaudrons de potion posés sur sa table en prévision de son cours, iriez vous en boire une gorgée sous prétexte que rien ne vous indique qu'ils peuvent être dangereux ? » Zofia baissa les yeux. C’est sûr qu’elle n’irait pas boire une potion mais là, c’était tout à fait différent. Un objet, on ne s’attend pas à ce que ce soit un portoloin alors qu’une potion, on sait forcément qu’elle aura des effets. Mais le professeur cherchait à avoir raison, à tord. Zofia préféra ne rien dire. « Vous nous faîtes remarquer plus qu'autre chose Madame Dewis. Déjà qu'on passe pas inaperçu avec nos tenues. » dit Ilyas cette fois-ci. Ah, c’était beaucoup plus efficace car le professeur relâcha la pression sur son bras et finit par consentir à la lâcher. Elle se frotta le bras où la douleur était toujours vive. « Mais vous avez bien une solution pour nous tirer de là professeur non ? » Zofia tourna aussi les yeux vers madame Dewis. « A mon avis, on ferait mieux de bouger un peu. Vous auriez pas un sortilège qui nous permettrait de changer d'habits ? » Zofia approuva. Ils n’étaient pas discrets du tout en uniformes scolaires de Poudlard dans le monde moldu, mais cela pouvait encore passer. « Ce n'est pas que je ne les apprécie pas, mais eux n'ont pas l'air de trop aimer. Personnellement, ça ne m'embête pas, mais je crois que si notre voyage se prolonge.. » On devait les prendre pour des fous et des membres d’une secte. « Vous me suivez ou bien ? » dit Ilyas tout en marchant. Zofia s’apprêta à le suivre mais le professeur ne bougea pas. « Pour ma part, je n'ai pas besoin de ma baguette pour vous dispenser un cours de divination, elle repose donc sagement sur mon bureau. Mea culpa. Quand aux vôtres, je vais vous demander de me les remettre ; étant en dehors de Poudlard et d'autant plus dans un quartier moldu, l'usage de la magie vous est strictement interdit. Je vous les rendrait une fois parvenus au ministère de la magie. » Zofia fit une grimace, elle ne se séparait jamais de sa baguette, mais sortit sa baguette de sa poche, elle avait déjà mis assez le professeur en colère comme ça. Elle la tendit à madame Dewis à contrecœur.

« Marcovic, je ne pense pas que vous ayez l'habitude d'évoluer dans un univers moldu et encore moins dans cette partie de Londres. Et à moins que vous ne souhaitiez utiliser illégalement vos pouvoirs, je vous prierais de bien vouloir rester groupé. » Zofia tourna la tête vers Ilyas puis vers Grace. Le professeur commençait sérieusement à l’énerver, elle les prenait de haut comme s’ils n’avaient jamais vu le monde. Ils étaient grands, ils n’étaient plus des bébés. « Vous savez sûrement que le monde magique est en mouvement. Aussi, les consignes de sécurité concernant l'accès à Poudlard et aux bâtiments administratifs se sont renforcés. Aucun portoloin ne peut nous ramener à moins de 100 km de Poudlard, il en est de même pour le transplanage sans escorte. Il va donc falloir se rendre au ministère, plus au sud vers le centre historique.. » Ils allaient vraiment devoir marcher en tenue de sorciers jusqu’au ministère ? Zofia n’aimait pas attirer l’attention et les moldus allaient tous les regarder. Elle n’était pas très à l’aise. « Voyez ça comme une belle aventure, un voyage d'étude improvisé. Selon vos réactions, je parlerais à votre Professeur d'étude des moldus.. qui sait, vous pourrez peut-être bénéficier d'allègement de cours ou de points supplémentaires sur votre prochain devoir. » Tout ça ne rassurait pas vraiment la jeune Vladmirova. Mais elle ne pouvait pas dénier qu’elle avait besoin de points supplémentaires. Seulement, puisque c’était sa faute, elle doutait en recevoir elle aussi. « De toute façon, on a pas vraiment d’autres choix que d’aller au ministère. » De là, ils pourraient les renvoyer à Poudlard. Zofia ne savait pas exactement où était le ministère mais puisque le professeur le savait, elle les y emmènerait. Elle s’approcha de madame Dewis. « Je sais que vous êtes professeur et tout.. mais ne faites pas comme si vous connaissiez tout des moldus et nous ne connaissons rien.. s’il vous plaît. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyMer 27 Juin - 10:09

« A mon avis, on ferait mieux de bouger un peu. Vous auriez pas un sortilège qui nous permettrait de changer d'habits ? Ce n'est pas que je ne les apprécie pas, mais eux n'ont pas l'air de trop aimer. » C'était Ilyas qui venait de parler et montrait les moldus qui les observaient ahuris. Elle n'aimait pas trop les robes et préférait s'habiller d'habits plus moldus en dessous, façon sorcier. Elle portait un tee-shirt et un jean, mais sur le tee-shirt l'image de l'attrapeur des Tornades était animée. Son jean n'avait rien de partiulier sinon qu'il aurait fait hurler les bourgeois par son état. En déchirant le bas de sa robe, elle pourrait avoir l'air "normale". « Si vous avez quelque chose de tranchant ou coupant, on peu toujours déchirer le bas des robes et ne garder que le bas. On aura l'air de mendiants mais bon.. . » Mais bon sinon les moldus risqueraient d'alerter leur brigade magique parce que des individus étranges se baladaient dans la rue. Sans Dewis, ils auraient pus passer pour des jeunes excentriques, mais avec elle qui était adulte et portait des vêtements de grand-mère, aucune chance. Au mieux ils passeraient pour des fous... . « Personnellement, ça ne m'embête pas, mais je crois que si notre voyage se prolonge.... » *Non je ne viens pas tant que je n'ai pas réglé ce problème de vêtement ! *Zofia s'apprêtait à les suivres quand Dewis l'arrêta : « Pour ma part, je n'ai pas besoin de ma baguette pour vous dispenser un cours de divination, elle repose donc sagement sur mon bureau. Mea culpa. Quand aux vôtres, je vais vous demander de me les remettre ; étant en dehors de Poudlard et d'autant plus dans un quartier moldu, l'usage de la magie vous est strictement strictement interdit. Je vous les rendrait une fois parvenus au ministère de la magie. » Elle ne voulait pas lui donner sa baguette mais il le faudrait bien. Elle attendit cependant encore un peu. « Marcovic, je ne pense pas que vous ayez l'habitude d'évoluer dans un univers moldu et encore moins dans cette partie de Londres. Et à moins que vous ne souhaitiez utiliser illégalement vos pouvoirs, je vous prierais de bien vouloir rester groupé. » Dewis l'énervait T.O.U.J.O.UR.S.. Pas d'exception. Mais là... elle battait les records. Qu'est-ce qu'elle croyait ? Qu'ils n'avaient jamais mis les pieds dans le monde moldus et qu'ils étaient des gamins de trois ans pour leur dire de rester groupés ? Et sa façon si formelle de parler en plus ! Pourquoi ça n'était pas arrivé avec le professeur Blake ? Il n'avait aucune mémoire mais il était plus sympa ! . Elle grommela pour elle-même : « Ca va nous tuer c'est vrai qu'on s'éparpillent ... C'est vrai qu'on n'est jamais sorti de Poudlard et qu'on n'a jamais vu le monde moldu.... N'importe quoi ! » Dewis poursuivait, elle était bavarde sur ce coup là. « Vous savez sûrement que le monde magique est en mouvement. Aussi, les consignes de sécurité concernant l'accès à Poudlard et aux bâtiments administratifs se sont renforcés. Aucun portoloin ne peut nous ramener à moins de 100 km de Poudlard, il en est de même pour le transplanage sans escorte. Il va donc falloir se rendre au ministère, plus au sud vers le centre historique. Voyez ça comme une belle aventure, un voyage d'étude improvisé. Selon vos réactions, je parlerais à votre Professeur d'étude des moldus.. qui sait, vous pourrez peut-être bénéficier d'allègement de cours ou de points supplémentaires sur votre prochain devoir. » Son idée ne pouvait pas marcher dans ce cas avec cette protection des 100 kms. Au moins, elle était heureuse que la prof n'ait enlevé de points à personne, ce qui aurait été vraiment injuste. Quant à l'étude des moldus, elle s'en fichait, elle n'avait pas pris cettes options. « De toute façon, on a pas vraiment d’autres choix que d’aller au ministère. » Le ministère sauve tout le monde, le ministère est bienveillant... . Pour Annie-Brooklyn, le ministère c'était surtout entrer en terrain ennemi.. Mais Zofia avait raison, de là-bas, ils pourraient repartir à Poudlard au-moins. Zofia s'approcha ensuite de sa prof : « Je sais que vous êtes professeur et tout.. mais ne faites pas comme si vous connaissiez tout des moldus et nous ne connaissons rien.. s’il vous plaît. » Pas Gryffondor pour rien. Mais elle pouvait toujours rêver, Dewis n'en prendrait pas compte. Annie-Brooklyn se laissait parfois aveugler par ses sentiments, ce qui avait parfois tendence à brouiller son jugement. Après tout, Dewis pourrait aussi ne pas se comporter en miis-je-sais-tout et vous rien ? . Bon eh bien ? On y vas ou on poireaute là jusqu'à la nuit ? Montrez nous le chemin professeur s'il-vous-plait. Ah et oui, tenez ma baguette. Elle la lui donna de mauvaise grâce, mais elle ne pouvait rien faire. D'ailleurs, avec nos baguettes, vous ne pouvez pas jeter un sort pour nps habits ? Je sais que c'est plus dur, mais ça ne devrait pas êter irréalisable non ? .
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyMer 4 Juil - 20:07

    Il était hors de question qu'Ilyas donne sa baguette à Madame Dewis. Avant qu'elle n'est finit sa phrase Ilyas était déjà au bout de la ruelle. Comme leur avait proposé Annie-Brooklyn, il commença à déchirer son vêtement sorcier avec le bout de sa baguette. Le bas de sa robe disparu, laissant apparaître le jean qu'il avait prit soin d'enfiler. Il ouvrit le haut de sa robe pour improviser une veste, laissant apparaître un vêtement blanc. Malgré ses efforts, il n'avait toujours pas une dégaine de moldu. « Marcovic, je ne pense pas que vous ayez l'habitude d'évoluer dans un univers moldu et encore moins dans cette partie de Londres. Et à moins que vous ne souhaitiez utiliser illégalement vos pouvoirs, je vous prierais de bien vouloir rester groupé. » Il se retourna vivement pour lui faire face. Tout ça commençait à l'énerver. Madame Dewis parlait mais n'agissait pas. Comment allaient-ils se sortir de ce pétrin si ils ne bougeaient pas. Ilyas ne releva pas. Il resta au bout de la ruelle tout en croisant les bras. Il remarqua que la jeune Serpentarde grommelait. Elle aussi commençait à s'impatienter. « Vous savez sûrement que le monde magique est en mouvement. Aussi, les consignes de sécurité concernant l'accès à Poudlard et aux bâtiments administratifs se sont renforcés. Aucun portoloin ne peut nous ramener à moins de 100 km de Poudlard, il en est de même pour le transplanage sans escorte. Il va donc falloir se rendre au ministère, plus au sud vers le centre historique.. Selon vos réactions, je parlerais à votre Professeur d'étude des moldus.. qui sait, vous pourrez peut-être bénéficier d'allègement de cours ou de points supplémentaires sur votre prochain devoir. » Ilyas soupira. Il ne participais plus à ce cours, étant maintenant en classe préparatoire. La magie noire régnait dans cette classe et non l'étude des moldus. Le Seigneur des ténèbres n'aimeraient pas que ses futurs sujets apprennent la vie des moldus et les prennent en compassion. Tout ça ne lui apporterait donc rien. De là où il était, il entendit Zofia supplier le professeur, comme si c'était le Mésie. Ils n'étaient pas aussi bêtes qu'ils en avaient l'air. Ils connaissaient ce monde, du moins un petit peu. « Bon eh bien ? On y va ou on poireaute là jusqu'à la nuit ? Montrez nous le chemin professeur s'il-vous-plait. Ah et oui, tenez ma baguette. D'ailleurs, avec nos baguettes, vous ne pouvez pas jeter un sort pour nos habits ? Je sais que c'est plus dur, mais ça ne devrait pas êtes irréalisable non ?» Ilyas commençait sérieusement à s'impatienter. « Je ne veux pas paraitre désagréable, mais on bouge oui ou non ? Restez poiroter là ne nous apportera rien. Faites comme l'a proposer Annie-Brooklyn pour vos vêtements. Et tu n'as qu'a retourner ton tee-shirt, on ne verra plus ton image. » finit-il, en s'adressant à la serpentarde. Il se tourna laissant le loisir aux filles de se changer. Il savait qu'elles ne feraient rien sous ses yeux, alors autant les pousser à le faire en regardant autre part. Il attendit quelques minutes, puis continua à parler. « Où se trouve le ministère ? » Ilyas s'adressait à Madame Dewis. Elle pointa le doigt vers le droite. Il attendit que les jeunes femmes arrivent au près de lui. Puis il commença à marcher dans les rues de Londres. La grande aventure allait enfin commencer. C'était seulement la deuxième fois que le jeune homme marchait dans le Londres moldus. Il s'assura que sa baguette magique se trouvait toujours dans son jean, puis il continua à marcher. Jusqu'à ce qu'il se trouve à une intersection. Il se retourna pour demander encore une fois la direction, mais il se trouva face à une foule de moldus. Un peu plus loin, il aperçut Zofia, totalement perdu. La masse de piétons les avait séparé, malgré les précautions qu'ils avaient pris. Ilyas se rapprocha de Zofia.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyVen 6 Juil - 4:55

Et il était parti, inconscient dans la foule, attirant par derrière lui, les deux jeunes filles. Au moins, ces deux là avaient eu la courtoisie et l'intelligence de lui donner leurs baguettes...

Il semblait évident qu'ils n'avaient absolumment pas conscience de la gravité de la situation, ni de la dangerosité du contexte.
Le jeune homme tourna dans la rue, puis, sans même réfléchir, il s'engouffra sur le grand boulevard fréquenté par un très grand nombre de moldus. Le temps que Grace dissimule les baguettes de ses deux élèves et s'engage avec ses étudiants, ils avaient déjà diparus...

Inquiétude.

Angoisse d'un instant.

Arh, s'ils n'avaient pas été en zone moldue, elle n'aurait eu aucun scrupules à les ensorceller un bon coup, pour enfin les faire obéir...
Elle chercha dans la foule, des têtes, des visa, ou des comportements inhabituels pour des moldus... Il y avait tellement de monde... L'inquiétude se tue un instant lorsqu'elle cru les avoir retrouvés : une tignasse brune et une étiquette à l'envers ! Mais, ce n'était que Milligan. La seule qu'elle n'avait pas envie de retrouver.... Celle là, elle n'aurait pas été une perte, mais, étais-ce très courtois de polluer un quartier moldu avec une telle personne ? Elle convint que non, et s'approcha alors de la demoiselle, visiblement seule. Elle posa sa main sur son épaule pour faire savoir à la jeune fille qu'elle était là, avant de replacer sa main à son côté.

Nul intérêt à lui demander où étaient les autres, si elle était abandonnée de la sorte dans la rue, elle ne devait pas savoir non plus.

- Sortons d'ici Milligan, j'ai une solution pour vos vêtements. Si seulement Marcovic n'avait pas été si rapide, je vous aurais trouvé du rechange. Et pas de simples bricolages.

Elle pressa le pas en direction de la rue dont elles venaient, et, s'abritant dans le recoin d'une porte, se mirent à l'abri des regards. Le cas des deux plus âgés viendraient ensuite. Grace espérait, en son fort intérieur qu'ils soient ensemble, et que les forces de la police moldue ne les arrêteraient pas, faute de quoi, avec sa baguette, le Gryffondor attirerait une attention déplacée sur lui.
D'un bref geste, la Professeur usa d'une des baguettes pour ouvrir la porte devant laquelle les sorcières se trouvaient. Cet acte, répréhensible par la loi, lui permis de se cacher à l'intérieur de la maison avec la jeune serpentard. Les volets fermés et l'odeur de renfermé qui imbibait la pièce confortait Grace dans sa croyance : les occupants de cette demeure étaient en déplacement depuis un moment. Déjà la toile d'araignée accrochée à la poignée extérieure lui avait soufflé cette information.

Le plancher de bois craqua sous son pied, alors qu'elle entrait dans une pièce qui devait être une chambre. La lourde armoire devait renfermer un grand nombre de vêtements.

-Choisissez ce que vous voulez là-dedans Milligan. Je retourne à la pièce principale, passer un coup de téléphone.

Et déjà elle avait laissé la petite brune dans la chambre sombre. Elle paraitrait moins 'perchée' avec un t-shirt à l'endroit.

Grace s'assis sur l'une des chaises, et, patiemment chercha un numéro dans ce que les moldus appelaient 'annuaire'.
Elle savait exactement qui appeler, et ça, grâce aux quelques mois passés à apprendre les bases de la divination à des non-sorcières voulant devenir voyantes. Repenser à cette supercherie la faisait sourire : même si certaines de ces dames avaient eu des qualités pour ressentir l'avenir, aucune d'elles ne pouvaient prétendre au titre de voyante.... les moldus étaient toutefois assez crédules pour y croire.

Le numéro était là, sous ses yeux, et elle décrocha le combiné. Une tonalité différente tintait à chaque fois qu'elle appuyait sur un chiffre, et, bientôt, une voix répondit.

-Oui, allo... oui, ce serai pour un taxi... oui... oui, exactement. Oui, biensur...

Un bref coup d'oeil sur le courrier entassé lui permis de confirmer l'adresse à laquelle elle se trouvait.

-Oui, nous sommes au 143 witches street... oui... à Barnet. ... ... Quatres personnes. Oui. ... Euh, non, d'ici une heure environ. Oui. Très bien. oui... oui. Nous vous paierons à l'arrivée, cela vous convient-il ? ... Très bien, à tout à l'heure. Merci.

Le combiné du téléphone retrouva sa place, et la femme se leva doucement, faisant quelques pas dans le salon poussiéreux. Il lui restait une heure. Une heure pour retrouver ses deux élèves, sans quoi, ce serai aux agents du minitère de se charger des recherches...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyMar 10 Juil - 0:29

« Bon eh bien ? On y va ou on poireaute là jusqu'à la nuit ? Montrez nous le chemin professeur s'il-vous-plait. Ah et oui, tenez ma baguette. » dit Annie-Brooklyn au professeur. Elle lui remit sa baguette elle aussi, seul Ilyas possédait encore la sienne. Zofia tourna son regard vers lui. Il n’avait pas l’intention de la lui donner, elle le sentait. « D'ailleurs, avec nos baguettes, vous ne pouvez pas jeter un sort pour nos habits ? Je sais que c'est plus dur, mais ça ne devrait pas être irréalisable non ? » Ilyas s’était déjà débrouillé seul. Zofia, avec son uniforme, jupe, chemisier et gilet n’avait pas l’air bien différente d’une moldue. Il fallait juste qu’elle cache l’écusson de sa maison que personne ne connaissait. Mais puisque personne ne savait ce qu’était Gryffondor, à quoi bon ? Elle resta comme elle était. « Je ne veux pas paraitre désagréable, mais on bouge oui ou non ? Restez poiroter là ne nous apportera rien. Faites comme l'a proposer Annie-Brooklyn pour vos vêtements. Et tu n'as qu'a retourner ton tee-shirt, on ne verra plus ton image. » dit-il à Annie-Brooklyn. Zofia approuva, elle en avait marre d’attendre elle aussi. Elle attendit donc que la jeune fille de Serpentard retourne son tee-shirt, ce qui était plutôt une bonne idée. Enfin, le Gryffondor reprit la parole et s’adressa au professeur Dewis. « Où se trouve le ministère ? » Le professeur lui montra la direction en pointant la droite du droit. Les deux élèves s’avancèrent alors vers Ilyas, décidées à le suivre. Le professeur suivrait elle aussi, du moins c’était ce qu’elle pensait. Zofia se mit à marcher derrière Ilyas en compagnie d’Annie-Brooklyn. Mais la Gryffondor se retrouva prise dans un mouvement de foule moldu et perdit Ilyas de vue, puis son amie résistante et le professeur. Elle se mit à regarder partout autour d’elle, un peu paniquée mais ne les vit pas. Elle réalisa l’erreur qu’elle avait fait, elle aurait du rester bien plus près d’eux. Comment allait-elle faire maintenant qu’elle était seule ? Heureusement, quelques instants plus tard, Ilyas la retrouva et vint se placer à côté d’elle. Zofia fut soulagée de le voir. Au moins, elle n’était plus seule, mais pas moins paniquée pour autant.

« Ilyas, on est perdus ! Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ? Où est madame Dewis ? On va avoir des problèmes. Tout ça c’est ma faute. Pourquoi ça m’arrive ? » Elle parlait un peu vite mais c’était parce qu’elle avait peur de ne pas retrouver les autres. Elle continua de regarder autour d’elle mais ils devaient accepter l’évidence, ils avaient perdus les autres. Aucune trace de madame Dewis et d’Annie-Brooklyn. Zofia espérait qu’au moins elles étaient toutes les deux ensembles. « Mes parents vont me tuer quand ils sauront tout ça.. » dit Zofia tout en continuant de s’inquiéter. Bon, sa mère n’irait peut-être pas jusque là mais son père en serait bien capable. Il ne l’aimait pas beaucoup, surtout qu’elle n’aspirait pas à devenir comme lui, mangemort et tout ça. Au contraire, elle défendait les moldus. Il allait penser qu’elle avait fait exprès d’emmener tout le monde dans le monde moldu. Il allait la punir, d’une façon ou d’une autre même s’il était en Biélorussie. Peut-être qu’il demanderait à Demyan de la punir. « Qu’est-ce qu’on fait ? Est-ce qu’on doit avancer ? Est-ce qu’on doit rester là ? Retourner sur nos pas ? » Zofia ne savait pas vraiment quoi faire ou comment réagir pour retrouver le professeur. Elle s’attendait à ce qu’Ilyas lui offre la solution miracle. La Gryffondor tourna son regard plein d’espoir vers lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyMer 25 Juil - 11:16

Aucune réponse ne lui parvint de son professeur, ce qui luagaça au plus au point. Elle détestait ce faire ignorer, d'autant qu'à ses yeux sa solution n'était pas mauvaise. *Elle est tellement mauvaise avec sa baguette qu'elle ne veut pas montrer qu'elle n'y arriverais pas ! * Bien-sur, la miss Milligan ne savait absolument rien des compétences à la baguette de Mme Dewis puisqu'en Divination, elle n'était guère utile. Mais pour pester contre sa prof, très utile. «Je ne veux pas paraitre désagréable, mais on bouge oui ou non ? Restez poiroter là ne nous apportera rien. Faites comme l'a proposer Annie-Brooklyn pour vos vêtements. Et tu n'as qu'a retourner ton tee-shirt, on ne verra plus ton image. » Elle approuva de la tête et il se tourna. AB retira son tee-shirt et sa robe qu'elle laissa tomber à ses pieds. Elle retourna son tee-shirt et pu constater qu'une magnifique étiquette en sortait. Tant-pis, on penserait qu'elle s'était mal réveillée le matin. « Où se trouve le ministère ? » Mme Dewis montra la droite bien qu'Ilyas n'ait toujours pas donné sa baguette. Elle le rejoignit ainsi que Zofia et ils s'éloignèrent dans la rue, pensant que la professeure suivrait. La masse de piéton était immense et ne pas perdre les autres constituaient un défi en soit. Qu'elle finit par perdre car arrivée à une intersection et alors qu'Ilyas se retournait, une masse de piéton les séparaient, partant dans l'autre rue. Elle paniqua et se débâtît pour retrouver la rue où devaient sans doute aller les deux autres élèves, mais elle se faisait entraîner malgré tout. Une main se posa sur son épaule, la faisant sursauter. Elle se retourna prête à s'enfuir mais elle reconnue la personne qui l'accostait. Zofia ? Ilyas à la rigueur ? Que nenni, la seule qu'elle n'avait aucune envie de voir. Enfin, pour rester optimiste, elle pouvait se considérer comme plus perdue puisque cette désagréable personne connaissait au moins Londres moldu. - Sortons d'ici Milligan, j'ai une solution pour vos vêtements. Si seulement Marcovic n'avait pas été si rapide, je vous aurais trouvé du rechange. Et pas de simples bricolages. Faites donc ! Vous avez nos baguettes, vous êtes une sorcières ou une incapable ?! Dewis répliqua et elles se disputèrent ainsi jusqu'à ce que elle la pousse dans le recoin d'une porte et l'ouvre pour entrer à l'intérieur. La maison semblait abandonnée. Elles montèrent dans une chambre à côté d'une lourde armoire. -Choisissez ce que vous voulez là-dedans Milligan. Je retourne à la pièce principale, passer un coup de téléphone. Super j'en suis heureuse.... murmura t-elle tout doucement. Les choses ne s'arrangeaient pas entres elles. Annie-Brooklyn ouvrit la porte, mais tout ce que renfermait l'armoire c'était des vêtements de grand-mère. *En même-temps vu l'armoire en question.... . * Elle la referma d'un coup sec et redescendit. Grâce Dewis terminait de passer un coup de téléphone. Une heure donc ? Si peu... Maussade elle s'assit sur la table, sans aucun respect des conventions qui voulaient qu'elle tire une chaise. C'était des vêtements pour-vous là-haut, je préfère encore une étiquette à l'envers... . Le ministère de la Magie n'était pas loin, pourquoi ne pas le joindre pour retrouver les deux autres ? Ça serait peut-être dur en moins d'une heure, mais inventer une excuse était toujours possible non ? . Pourquoi ne pas contacter le ministère pour les retrouver grâce à la Trace ? Rappelez le chauffeur et dites-lui de venir nous chercher plus tard, et ça pourrait le faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dissendium

what's meant to be will always find a way
Dissendium


personal informations

► date d'inscription : 21/12/2009
► parchemins : 2294


MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. EmptyVen 27 Juil - 1:53

MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Tumblr_m2h6b2ZhSA1qisyky

    « Je suis très déçu Grace, très déçu. Pourquoi ne pas emmener vos élèves Potter la prochaine fois, vous partagerez le thé et comme ça vous leur aurait montrer sous un jour favorable ce contre quoi nous luttons. » Voldemort parlait sur un ton froid mais Grace Dewis était terrorisée et elle avait raison de l'être car le Seigneur des Ténèbres était furieux contre la professeur. Il agita alors à peine sa baguette et elle se tordit de douleur. « Un seul autre faux pas Grace et nous allons malencontreusement devoir nous séparer de vous. Est-ce que c'est bien clair ? » Elle retint un cri de souffrance avec de répondre d'une voix qui se voulait assurée, grave et audible : « Oui maître. » Hésitant deux minutes, elle finit par quitter le bureau du directeur de Poudlard. Une fois dans le couloir elle vit les trois fautifs allongés contre l'un des murs : Annie-Brooklyn Milligan, Zofia Vladmirova et Ilyas Marcovic. Elle les aurait bien tué elle-même mais si elle le faisait, c'est elle que Voldemort tuerait par la suite. Non puisqu'elle ne pouvait les tuer, elle allait faire de leur vie un Enfer et ça jusqu'à ce qu'ils quittent Poudlard. Elle allait les faire regretter tout ce qui s'était passé. Oh ils allaient souffrir, parole de Dewis ! « Vous ! » Elle les montra du doigt. « Vous venez juste de gagner des heures de colle à durée indéterminée. Vous serez collé tous les samedis pendant deux heures jusqu'à ce que je décide que la punition prenne fin. Des commentaires ? » Les trois élèves avaient tous baissé la tête et aucun ne s'aventura à répliquer au professeur. « Bien maintenant déguerpissez d'ici avant que je ne vous rajoute une punition supplémentaire ! » Aucun des trois ne se fit prier de partir, elle n'avait même pas eu le temps de finir sa phrase qu'ils s'étaient tous séparés en direction de leur salle commune respective.


FIN DE LA MI, merci à tous d’avoir participé !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dissendium.org

Contenu sponsorisé



personal informations



MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty
MessageSujet: Re: MI7 ► à la conquête du nouveau monde.   MI7 ► à la conquête du nouveau monde. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

MI7 ► à la conquête du nouveau monde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-