Partagez
 

 Erreur sans hasard (PV Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) EmptySam 21 Avr - 1:41

Ce soir, le tirage concernait l'un de ses élève. Quelques renseignements donnés par les runes ainsi que les tarots... Pour mieux le connaître, pour mieux l'aider, pour mieux le prévenir.
Puis, soudain, cette carte glissa, entaillant, étrangement le poignet de la femme qui tentait de la rattraper. Le picotement se fit vif sur la peau blanche de la demoiselle, et un nectar couleur rubis enroba sa main d'un lacet fin et fluide.
Elle déroula d'un geste rapide son foulard, et l'appliqua sur la plaie, pressant vivement pour absorber le liquide s'écoulant. Rien dans les tiroirs permettant de colmater la brèche sur la porcelaine... Il lui fallait... elle n'avait rien... ni orties, ni consoude, et encore moins d'aigremoine, la reine des reines en matière de saignements et cicatrisation...
Ou diable pourrait-elle trouver, à cette heure avancée de la soirée, de telles plantes ? … La simple idée de devoir aller dans une infirmerie se faire soigner la rebutait. Et de toute façon, ce n'était qu'un léger saignement, rien de trop grave...
C'est en tout cas ce dont elle essayait de se convaincre avant que son regard ne se pose sur la carte tombée au sol : Brigantia, entourée d'herbes et de fleurs, cette déesse guérisseuse savait tirer des mixtures de la nature... Mais bien sûr !
Elle se leva alors, et, jetant, comme elle pu, son sac sur son épaule, descendit jusqu'aux serres... Il lui fallu dit bonnes minutes pour descendre les sept étages, traverser le hall et sortir par cette porte de bois sculptée. Elle ne s'attarda pas à rêvasser devant les fins motifs imprimés sur la porte, et salua à peine le vieillard assis dans le tableau près de celle-ci. Après quelques centaines de mètre dans l'obscurité extérieure, elle aperçu les parois vitrées qui reflétaient à la fois les derniers rayons de soleil et les premiers éclats de lune. Si la carte n'avait pas menti, trouverait à coup sûr, le Professeur de Botanique dans son bureau, malgré la fin des cours sonnée plusieurs heures auparavant.
Elle frappa douloureusement à l'entrée de la serre principale et poussa la porte sans attendre de signe du Professeur Carmey.
Soudain elle sursauta.
- Excusez moi, je venais voir Mrs Carmey... Euh... Je... Vous...
En plus d'être très gênée d'avoir fait irruption de la sorte dans le bureau, elle fut encore plus déstabilisée de trouver, assis derrière la table, à moitié caché derrière un pot en terre un charmant jeune homme... trop âgé pour être un étudiant... Il releva la tête, laissant découvrir, derrière son plant de ficoïde, un regard franc et un air peu surpris.
Oh c'est vrai, il y a un nouveau professeur de Botanique... Comment as-tu pu oublier ça ?
Pensa-t-elle confuse, et étourdie par la douleur grandissante...
Elle eut du mal à soutenir le regard enivrant de l'homme face à elle. Il était brun, au visage agréable. Il se tenait droit, et sous sa veste, on pouvait deviner un corps plutôt athlétique. Grace eu un très léger sourire avant de regarder alors le foulard rougeoyant qu'elle maintenait contre son bras. Tout en s'étonnant de la teinte vermillon prise par son carré de soie, elle continua d'une voix calme, presque sereine.
- Je n'aurai pas dû faire intrusion comme ça : je me présente Grace Dewis, professeur de Divination.
Elle s'apprêta à tendre sa main pour le saluer quand la piqûre vive de son poignet le lui interdit. Elle esquissa alors un brève révérence, suivi de quelques pas vers l'homme qui s'était levé. Sa bouche s'entrouvrit pour lui demander de l'aide, mais elle s'arrêta lorsqu'elle se rendit compte que, visiblement, il s'apprêtait à parler.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Re: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) EmptyVen 27 Avr - 0:18

Ces premières heures passées dans l'enceinte de Poudlard ne s'étaient pas si mal passées. Il avait déniché l'emplacement idéal pour son bureau qui, après le passage de quelques elfes de maison, rendrait jaloux n'importe quel autre professeur, si ce n'est peut être celui d'astronomie, qui bénéficiait à l'époque de quartiers sous la terrasse de la plus haute tour du château… Ethan se demanda d’ailleurs si c’est toujours ce vieux hibou qui dispensait cette matière. Bref, ne restait plus qu'à inspecter les serres et vérifier les stocks de fournitures. Il lui serait toujours facile d'improviser pour les premiers cours, mais autant voir s'il n'y a quelques matériel sur lequel se baser.

La serre n°1 se trouvait dans un état singulier... Sa collègue avait beau être partie depuis moins d'une semaine, il régnait sous cette verrière, un désordre non négligeable. La flore s'était un peu trop (?) épanouie. Un sortilège imparfait ou un sac de crottes de Veaudelune, éventré au milieu de ce capharnaüm ? Et le silence qui y régnait depuis qu'il avait franchi la porte de la serre était presque dérangeant. Le professeur de botanique enleva se veste qu'il déposa délicatement sur une chaise et se retroussa les manches. La baguette de lierre gagna rapidement sa main gauche. Le soucis quand on s'attaque à un problème c'est de savoir et de se décider par l'endroit où commencer. Mais un simple coup d'oeil sur l'ensemble de la pièce et le mangemort s'attela au nettoyage.

Erreur sans hasard (PV Ethan) 327769greenhouse1

Ethan regarda la serre qui semblait déjà plus présentable. Le bazar ambiant était bien le résultat d'un sac d'engrais, délaissé là, près du système d'irrigation. Simple inadvertance ? Départ précipité ? Quoi qu'il en soit, ça lui aura pris une bonne heure pour rendre l'atmosphère plus aérée. Ne restait plus qu'à préparer le cours complémentaire du lendemain avant de partir diner. Il avait un peu réfléchi à la façon de présentez les bases pendant le ménage. Il se souvenait de cours de botaniques particulièrement ennuyants du temps de ses études à Poudlard et ne voulait pas réitérer cette expérience pour ses futurs élèves. La fraîcheur de l'hiver se faisait maintenant sentir alors que le soleil tombait de fatigue. Il remit sa veste puis s'installa à son bureau, non loin de l'entrée, en face d'un pot rouge brique. Il fendit une gousse en deux et amplifia la taille des graines quasi microscopiques. Le mangemort en sema une dans le pot avant de lui rendre sa taille originel. Il attrapa un flacon fumé sur l'étagère derrière lui et en fit glisser une goutte, lentement, avec application au dessus du terreau. Coups à la porte. La porte s'entrouvrit sans attendre, laissant apparaître une silhouette tout d'un coup plus hésitante. Dans la surprise, ce n'est pas une goutte mais deux qu'absorba l'humus. Ethan allait râler quand son regard tomba sur l’invitée surprise.

- Excusez moi, je venais voir Mrs Carmey... Euh... Je... Vous... Je n'aurai pas dû faire intrusion comme ça : je me présente Grace Dewis, professeur de Divination.

Grace... Elle n'aurait pu s'appeler autrement. Son regard tomba automatiquement sur son regard pétillant avant de la dévisager plus en détail. Tout en elle reflétait cette délicatesse, de sa chevelure blonde sophistiquée à ses lèvres si bien dessinées. Ethan ne put s'empêcher de baisser les yeux sur la frêle silhouette. Une odeur malheureusement familière le chassa aussi brutalement que son entrée, de sa contemplation. Métallique, ferreuse. Du sang. Une effluve que l'on ne peut oublier, surtout dans sa branche d'activité, enfin l'ancienne. Il avisa le foulard vermeil qui tendait peu à peu à foncer. Divination ? Comment a-t-elle pu se blesser ? Avec une boule de cristal ? Une tasse de porcelaine ? Le professeur de botanique garda tout son sérieux devant cette apparition presque envoûtante. Il espérait d'ailleurs que ça ne soit pas un rêve, ce qui, entre nous, serait vraiment dommage. Il se plongea de nouveau dans la prunelle des ses yeux. Il se leva en même temps pour s'approcher de la belle.

- Je suis enchanté de vous rencontrer si tôt mademoiselle Dewis. Ethan Llywerin, remplaçant de votre regrettée collègue. Mais je vous en prie, laissez-moi regarder ce poignet , lança-t-il en le frôlant avec la plus grande délicatesse.

Il défit le bandage de fortune avec autant d'attention. Visiblement la plaie n'avait pas cicatrisé, le foulard n'opposa aucune résistance à dévoiler l'avant bras pâle de Grace. Llywerin tenta de détendre un peu l'atmosphère :

- Pas de mauvais présages j'espère ?

Il sourit maladroitement avant de l'inviter à s'asseoir. Il poussa le pot en terre pour qu'elle puisse poser son poignet avant de se tourner vers l'étagère. Il n'avait pas vraiment eu le temps de faire l'inventaire, mais il devait bien s'y trouver de quoi assurer les soins les plus primaires. Il passa en revu les nombreux flacons, fioles, bocaux aux formes les plus fantaisistes possibles avant de s'arrêter sur l'un d'eux, empruntant au passage, mortier, pillon et un petit bocal, où quelques racines se battaient en duel. Le mangemort revint auprès de la demoiselle et s'installa en face d'elle. Il capta un bref instant son regard avant de s'occuper de la blessure légère.

- Feuilles de ronce... Ca devrait mettre rapidement fin à votre légère hémorragie.

Ethan entreprit d'écraser quelques feuilles encore fraîches, par un quelconque procédé magique primaire. Il passa l'extrémité de sa baguette au dessus du mortier, d'où s'écoule quelques gouttes d'eau. Il poursuivit son manège quelques secondes avant d'ajouter deux trois racines relativement courtes avant de reprendre. Le mélange verdâtre s'éclaircit peu à peu, sous le mouvement régulier du mortier.

- Ces racines de Plantin accéléreront la cicatrisation. cette vilaine coupure ne sera bientôt qu'un mauvais souvenir...

Il posa le mortier sur le côté avant de reprendre sa baguette. Une flamme minuscule mais vigoureuse se profila au dessus de la mixture, l’asséchant pendant un cours instant avant de se dissiper. Ethan, satisfait du rendu, trempa un doigt dans l'onguent et le répartit aussi doucement que possible le long de l'entaille. il la sentit frisonner malgré ses précaution. Il esquissa un léger sourire tout en finissant d'étaler le plus uniformément possible le mélange curatif. Il releva la tête vers le visage de Grace.

- Je vous rend votre poignet mademoiselle Dewis ! finit-il par dire non sans une certaine déception, qu'il se garda bien de cacher.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Re: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) EmptySam 5 Mai - 4:26

S'il existe des personnages que la jeune femme cernait tout de suite, le Professeur Ethan Llywerin n'était pas de ceux-là. Entre la courtoisie et la délicatesse dont il avait fait preuve depuis qu'elle était très impoliment entrée dans son bureau, se glissait un brin de doute et de mystère, comme un assurance cachée, comme un quelque chose de presque pas naturel... un quelque chose qui soufflait à la demoiselle d'aller plus loin, de rencontrer, de comprendre, et même d'écouter.

- Pas de mauvais présages j'espère ?

Le sourire accompagnant cette remarque dénotait de l'humour du galant. Grace ne pu que répondre par un bref hochement de tête, observant avec intérêt son interlocuteur. Non, pas de mauvais présage, mais un hasard bien étrange et calculé.
L'attention qu'il lui portait était-elle calculée aussi ? Il ... prenait soin, c'était le mot, de ne pas lui faire mal, regards échangés et parfois soufflés en coin, discrètement, entre un sourire et de brèves paroles.
Elle inscrivait en son esprit les préparatifs qu'il faisait : feuilles de ronces, hémorragie ; racines de plantain, cicatrisation... Il expliquait ce qu'il mettait dans son onguent et surtout, pourquoi il les mettait ; honnêteté et pédagogie que salua Grace, jusqu'au moment où, plein de bonnes intentions, il commença à appliquer le baume sur son poignet froid.

Elle ne pu retenir un frisson de plaisir lorsque sa peau douce saisi sa main, puis un autre frisson, de douleur celui-là... La pommade vert tendre ne plaisait visiblement pas à la plaie ouverte, qui ne manquait pas de le crier dans le corps de Grace. Pour un homme travaillant avec ses mains au quotidien, il était pourtant d'une douceur surprenante. Elles n'étaient ni rugueuses, ni trop fermes, ni abîmées d'aucune sorte...

La Professeur détourna son regard du soin apporté et observa le paysage à travers le toit vitré de la serre : elle était comme la lune en cet instant, enveloppée de nuages cotonneux, bercée par une attention soudaine, et pourtant suffisamment forte pour aspirer la Terre, créant un pic sombre dans le ciel... Montagne surprenante et imposante et qui, pour tous, était née du sol fier... Des oiseaux passèrent au dessus des vitres, précédant la pluie et son clapotis régulier sur les verrières. Le soleil avait disparu, laissant la nuit mener le bal.

- Je vous rend votre poignet mademoiselle Dewis !

Elle fut surprise de la rapidité avec laquelle il l'avait soignée, et déjà, elle avait retrouvé un sourire paisible.

- Je vous remercie Professeur Llywerin. Et je m'excuse encore une fois d'être entrée si brusquement...

La gêne la repris quelques instant, avant de s'effacer. L'air empli ses poumons et elle articula alors :

- Puis-je vous inviter à boire quelque chose pour vous remercier ?

Sottise. Naïveté. Bêtise. Qu'allait-il penser là ? Qu'elle le draguait ? Avec si peu de classe ? Elle fut heureuse que ni Amby ni Taliesin ne soient là pour assister à ce lamentable spectacle qu'elle était en train de donner...
Elle se redressa, espérant retrouver au plus vite sa fierté et sourit sincèrement, regardant le Professeur droit dans les yeux. Et quels yeux ! Elle sortit de sa poche une cigarette pour se donner de la contenance, attendant toutefois d'être dehors pour l'allumer.
Une mèche jouait sur sa joue rosée. Son foulard ensanglanté débordant négligemment de son sac. Ses manches de chemise n'étaient toujours pas rabattues sur ses bras. Son gilet d'homme cachait son médaillon... Ni classe ni élégance en cet instant pour une femme de son rang.
Et pourtant, elle ne bougea pas. Pas d'un pouce. Laissant au charmant mâle face à elle, la vue d'un débraillement si rare.
En réalité, elle n'avait pas envie de bouger, de réajuster ses manches, ses boutons, ses bijoux... elle profitait simplement de boire le mystère de ses yeux et la courbe admirable de ses lèvres.

Il ne répondait toujours pas.

- Si vous n'êtes pas disponible ce soir, ce peut être un autre jour... en tout bien tout honneur !

Elle brûlait d'envie de le découvrir. Savoir qui il était, réellement, au delà de ce sourire envoûtant. Qui il était au fond de lui.
Décidément, il se passait de drôle de choses dans sa tête...

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Re: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) EmptySam 12 Mai - 5:48

- Je vous remercie Professeur Llywerin. Et je m'excuse encore une fois d'être entrée si brusquement...

Ethan se contenta de croiser son regard avec une certaine trace de nonchalance qui ne lui était pas étrangère. Mais tout ceci était purement involontaire, une réaction automatique et instinctive qu’il s’était développée peu à peu, à trop jouer avec les masques. Cette indifférence donc, n’était qu’un voile honteusement fallacieux et saugrenu pour cacher la vérité au monde extérieur, une simple défense pour dissimuler son attention particulièrement éveillée pour sa récente collègue. La blonde platine (paille ?) suscitait en lui une alchimie qu’il ne pouvait refouler ou dénigrer sans une inspection plus approfondie. Le mangemort se doutait que cette sensation ne devait pas lui être étrangère, qu’elle devait avoir l’habitude des regards portés sur sa silhouette, qu’il avait lui-même brièvement surlignée à son arrivée, particulièrement intéressante soit dit en passant. Regard (très) rapidement posé sur ses prunelles envoûtantes où il avait réussi à se perdre une fraction de secondes avant que l’effluve ferreuse ne titille ses narines. Il devrait d’ailleurs se pencher sur cette sensibilité au sang. Ca en serait presque malsain en y pensant. Les yeux étaient, sans nul doute la première chose, dans la mesure du possible, qu’il tentait d’aviser lorsqu’il abordait une personne, qu’elle soit familière ou non.
Le professeur de Botanique se perdit donc pour la seconde fois dans les iris complexes de Grace Dewis. Il passé successivement d’un œil à l’autre, glissant le long des nuances et des motifs. Tellement absorbé par le regard de la belle, ne perçu pas la gêne éprouvée par la demoiselle, gêne nullement infondée par l’examen presque inquisitionnel, mais inconscient d’Ethan. Ce dernier ne percuta d’ailleurs pas immédiatement, lorsque les lèvres rosâtres de son interlocutrice murent de nouveau.

- Puis-je vous inviter à boire quelque chose pour vous remercier ?

Aussi étrange que cela pouvait paraître, Llywerin se trouver actuellement traversé par un flot de pensées qu’il n’arrivait pas à classer, à contrôler. Il était vraiment rare que ce phénomène se produise et, de mémoire, ce n’était pas arrivé dans les six, peut être sept dernières années de sa vie, vie de mangemort, vie de traqueur, vie d’assassin…
Il était conscient que cette alchimie était dangereuse. Pour lui, peut être même pour elle, bien qu’il ne sache bien peu de chose à son sujet. Si son ancienne activité lui avait appris quelques adages, c’était bien de ne pas se fier à un premier ressenti, à une première observation. Cet examen primaire n’était jamais exempt d’une certaine subjectivité involontaire et donc faussait le jugement. Et la créature qui lui faisait actuellement face, aussi envoutante soit-elle, perturbait son esprit, son raisonnement.
Les paroles de Ms Dewis se frayèrent enfin un chemin parmi le flux de données qui crépitaient dans sa tête. Mais non sans un certain un retard qui poussa la jeune femme à reprendre avant qu’il n’est pu placer un mot.

- Si vous n'êtes pas disponible ce soir, ce peut être un autre jour... en tout bien tout honneur !

Ethan ne put s’empêcher d’esquisser un sourit non dénué d’une certaine maladresse. Il observa avec un peu plus de recul ce petit bout de femme qui semblait si fragile par sa frêle silhouette, sa façon de se mouvoir… et d’un autre côté si réfléchie et décidée… Un amalgame si complexe et si contradictoire qu’il ne pourrait lui refuser, avec toute la volonté du monde cette invitation quelque peu étonnante. Enfin cela était sans doute normal entre personnes « normales ». Il avait passé bien trop de temps en mission à travers le monde pour s’occuper des interactions sociales, enfin des siennes… Le mangemort se sentait comme l’étudiant insouciant qu’il fut à une certaine époque, face à la fille qui hantait ses nuits. Une vague chaleur l’enveloppa à chaque coup d’œil qu’il/elle lui jetait. Il réussit tout de même à garder un masque relativement placide mais ne se sentait pas moins chamboulé à l’intérieur. Cette inconnue avait réussi à défaire en un temps record ce qu’il avait mis tant d’années à élaborer, à le faire douter une fraction de seconde, une fraction de trop. Oui, cette femme représentait un réel danger, bien qu’il ne sache encore de qu’elle côté il venait et qui en était vraiment la cible. Oui, ce simulacre de flirt l’excitait au plus au point. Il n’avait encore jamais ressenti un pareil désappointement et désirait poursuivre l’échange, quel que soit le chemin sur lequel il s’aventurerait, dépensant sans nul doute le point de non retour…

- A vrai dire, j’en serai ravi. Ce plant de ficoïde à feuilles en cœur n’a plus besoin de mon attention.

Ethan appuya ses propos en rangeant rapidement les fioles qui trainaient sur le bureau avant de s’avancer vers sa collègue. Il lui relança un sourire franc avant de lui ouvrir la lourde porte de la serre. Il profita de ce court instant pour la détailler de nouveau. Sa tenue un poil débraillée accentuait son charme indéniable et contrastait tant avec son attitude quasi princesse. Il referma la porte derrière lui avant de la rattraper en quelques foulées dans les jardins sombres de la cours de Poudlard.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Re: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) EmptyDim 27 Mai - 14:36

Après quelques minutes de doutes, de questions, de honte et d'humiliation martelant encore les impressions de la Professeur, l'homme, à sa grande surprise, accepta sa proposition... Aussi, elle fut relativement surprise de sa réponse positive, et cachant son étonnement, elle réfléchi quelques secondes, reprenant toute l'assurance de la Grace originelle.

Il ramassait à la hâte les quelques objets habitant encore son bureau, avant de l'accompagner et de lui tenir galamment la porte. S'était-il rendu compte à quel point l'empressement avait dominé sa conduite ? La jeune femme le remarqua, bien évidemment. Et, bien évidemment, ne se garda pas d'interprétation, taisant cependant tous commentaires qui seraient mal venus.
La tête haute, et souriant en réponse sincère au visage près d'elle, elle sorti élégamment dans l'obscurité de la nuit naissante. La porte n'était pas large, et, en passant si près de son collègue, elle fut surprise de découvrir un parfum d'aventure... Sur un fond boisé de bouleau et de musc, des notes de cardamone et cannelle se devinaient, laissant toutefois place à l'ambre et au thym imprégnant avec délice l'air si proche. Cette invitation au voyage et à la découverte en disait long sur le caractère et le tempérament de l'homme, tout un programme auquel Grace rêvait déjà. Se reprenant, elle ne ralenti même pas et ne regarda non plus ni sa main puissante maintenant la porte, ni ses yeux qu'elle sentait rivés sur elle...
Elle fit quelques pas dans l'herbe humide et alluma sa cigarette, marquant par la même une pause. Elle le sentit alors se tenir à côté d'elle, et, lui adressant, encore une fois, un radieux sourire, elle lui tendit son paquet de cigarettes ouvert.

- Vous fumez ?

Ils reprirent la marche, lente, vers les portes du château, dans le silence, écoutant les sons alentours. Ce qu'il y a de si merveilleux avec les être humains, c'est qu'ils ne savent pas écouter en silence. A tout moment, ils parlaient, ils parlaient avec leur souffle, avec leur corps, et aucun, jamais, ne se taisaient vraiment. Grace était de celles et ceux qui portaient attention au détail, à ces détails, et, elle le savait, le Professeur Llywerin en était aussi. Bien que la parole fut une chose sage en cet instant, elle préféra se taire, quand, dans un bref regard vers la présence à son côté, elle entendit cette phrase résonner dans sa tête... "A vrai dire, j’en serai ravi." Ce sont bien les mots qu'avait prononcé le galant, et qui ne résonnaient que maintenant dans l'esprit de la femme.
Elle fut flattée, puis gênée de s'empourprer de la situation, mais, elle resta d'un calme exemplaire, maîtrisant parfaitement son langage corporel, pommettes exceptées.
Soudain, la question lui effleura l'esprit, et, sans décision en cet instant, il lui fallait gagner du temps et anticiper sur la conversation à venir afin de ne pas accéder trop vite à l'intérieur du château...
Une légère pluie s'était pourtant installée et l'air fraichissant donnait à Grace quelques débuts de frissons.

- Dites moi Professeur, depuis quand enseignez vous la Botanique ?

La réponse l'intéressait bien évidemment, mais ce fut avant tout une diversion pour ralentir le pas, et, à quelques mètres de la grande porte, la part valide de son cerveau se concentra simplement sur le lieu où ils allaient s'installer... Quel choix faire ? Elle avait choisi de l'inviter, elle se devait de le faire dignement mais... mais. Elle ne souhaitait pas l'inviter, dès ce soir en tout cas, dans ses appartements, qui bien qu'à son image, offrait un endroit trop personnel et intime pour boire un simple verre. Une autre solution était celle de se rendre à la cuisine, mais ce lieu, terriblement impersonnel et aseptisé, risquait de les priver du calme qu'elle souhaitait pour échanger et se découvrir, pour se rencontrer au sens noble du terme.

Lorsqu'il lui offrit une réponse à sa question, elle enregistra brièvement l'information, bien décidée à ne pas détourner la conversation. Son expérience en tant que Professeur l'intéressait et elle savait de nombreuses personnes intarissables sur leur vies professionnelles. Elle espérait ainsi créer une discussion franche et enrichissante pour amorcer la soirée à venir.

Soirée, soirée, c'est un grand mot. Juste un verre Grace. Juste un verre...

Se dit-elle intérieurement, et pendant qu'elle se parlait à elle-même, écoutait attentivement son confrère, montait la dernière marche tout en remerciant le charmant brun pour la porte qu'il lui ouvrait, elle su enfin où s'installer. Car oui, Grace était aussi de celles et ceux qui savent faire de nombreuses choses en même temps, et ce soir, après avoir repris toute sa contenance et son assurance, avait bien l'intention d'user un peu de ses savoir-faires.
En montant les premières marches de l'escalier en pierre, elle commença à le mener vers sa salle de cours, au septième étage du château.
Cet espace, bien à elle et toutefois emprunt d'une mesure toute particulière avait suffisamment de cachet pour permettre de recevoir décemment un convive, mais dans un même temps, ne dévoilait pas, de prime abord, trop d'informations sur la sorcière, ses habitudes de vie, et ne risquait pas d'étouffer son invité dans un univers trop différent du sien. Nul doute qu'il se sentirait à l'aise là-haut.

Au cinquième étage, elle sentit un quelque chose, un je-ne-sais-quoi qui lui fit naturellement dire au Professeur qui pourtant connaissait le château :

- Faites attention au guéridon en montant.

Si il n'avait pas été tardif, ce conseil aurait été plus qu'utile. A présent que l'eau d'un vase nappait le sol, le guéridon de bois avait repris sa place, à peine bousculer dans la démarche de l'homme. Un sourire à la fois amusé et gêné s'imposa sur les lèvres de Grace qui échangea un long regard et quelques rires.
Les épais fauteuils de la salle de divination seraient, décidément, plus qu'adéquats à l'échange de ce soir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Re: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) EmptySam 2 Juin - 3:31

- Vous fumez ?

Ethan hésita une fraction de secondes, regardant alternativement le paquet puis son visage, étincelant dans cette semi-obscurité, qu'il eu du mal à quitter. Il se garda bien de n'en rien laisser paraître, question d'habitude. Se sentir aussi près de quelqu'un sans devoir lui nuire était plutôt chose singulière pour lui, presque dépaysante. Mais le Mangemort avec cette aptitude de s'adapter relativement vite à la situation présente. Pas de réflexes compulsifs ou d'envie meurtrière insatiable, comme quelques uns de ces anciens collègues, abîmés par la peur ou la folie. Peut être même les deux...
Il glissa deux doigts dans le paquet avant d'en sortir une clope, qu'il porta à ses lèvres. Bien qu'il aurait pu l'allumer par quelques artifices basiques, il laissa sa voisine s'en charger d'une manière gracieuse et maîtrisée, que l'on pourrait presque soupçonner d'être calculée. Il se laissa guider à travers les jardins, d'un pas lent mais tout aussi assuré, vers l'entrée Nord-Est du château, la plus proche. Le professeur Llywerin n'était pas un fumeur compulsif. Plutôt du genre occasionnel, un paquet acheté lors d'une mission, dans une de ses boutiques moldues. Il aspira doucement une première bouffée de nicotine avant d'expirer la fumée vers le ciel, tête légèrement penchée vers l'arrière. Plus par habitude car sa voisine n'en aurait été incommodée. Ethan resta interdit tout au long de cette promenade, bien que courte, très agréable. Il la sentit ralentir, presque imperceptiblement aux abords de l'imposante porte, devant les marches.

- Dites moi Professeur, depuis quand enseignez vous la Botanique ?

Ledit professeur sourit à la question, tira une autre taffe avant de croiser, de nouveau, son regard. Il posa un pied sur la première marche alors que quelques nuages, au dessus d’eux, se déchiraient, sans un bruit. L’atmosphère se rafraîchit et Miss Dewis n’en fut pas insensible, comme pu le constater Ethan. Il se ravisa de lui proposer sa veste, si près du château, ne sachant comment elle aurait pu interpréter ce geste.

- Pour vous être tout à fait honnête, demain sera ma toute première rentrée. Mais mes connaissances en botaniques devraient palier, dans les premiers jours, mon impéritie pédagogique. Enfin j’espère…

Ethan sourit, dissimulant toute émotion pouvant trahir sa légère ( ?) appréhension, sous un masque, tout cela instinctivement, bien malgré lui. Il avait frôlé la mort un nombre incalculable de fois, s’était retrouvé dans des situations bien souvent épineuses, mais jamais cette sensation de malaise ne l’avait travaillé autant que pour cette rentrée. Ce n’était que des mioches, de simples étudiants inoffensifs, enfin presque. Bien malgré lui car, à défaut de la faire rire, ce qui entre nous ne serait pas un mal, il ne ressentait pas le besoin d’être quelqu’un d’autre en sa présence. Juste d’être lui. Ethan Llywerin. Et non ce mangemort pseudo-pantin qui lui sert habituellement d’étiquette. Il ne savait d’ailleurs si sa sombre réputation l’avait précédé. Encore fallait-il que l’on face le rapprochement entre son surnom et son visage. Il pourrait au cas où en user si la situation venait à déraper en cours mais il ne tenait pas plus que ça à sortir ce joker en ce lieu. Poudlard était l’occasion de mettre de côté, aussi longtemps que possible, ses anciennes activités de côté. A ce qu’il savait, aucun Dewis n’avait rejoint le rang des mangemorts, du moins officiellement. Son statut étant lui-même un peu confus. Mais les apparences ne sont jamais ce qu’elle prétendre être. Il ne savait rien de cette charmante collègue alors autant garder sa part de mystère.

- Je comptais d’ailleurs utiliser le plant sur lequel je travaillais avant votre… (Il chercha le mot le plus doux possible) visite. Je crains qu’une goutte de trop ne se soit écoulée sur la ficoïde qui devrait tapisser la serre entière d’ici l’aurore...

Le professeur sourit de nouveau avant de lui ouvrir la lourde porte du château. Il lui emboita le pas et la suivit vers la tour. Les étages se succédèrent et la destination de Grace ne faisait plus aucun doute maintenant : La salle de cours. Ethan sourit en ressassant quelques souvenirs passés entre ses murs. Il n’avait jamais prêté grande attention à cette matière, se contentant de minimum. Pas qu’il soit fermé à cette matière, mais tout bonnement qu’il avait mieux à faire à l’époque.

- Faites attention au guéridon en montant.

Il frôla ledit guéridon dont une partie de l’eau du vase qu’il soutenait se déversa sur le sol. Il échangea un regard complice avec la jeune femme avant de faire disparaitre l’eau d’une bribe.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Re: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) EmptyVen 29 Juin - 6:42

D'un discret coup de baguette, l'eau retrouva l'intérieur du vase et les deux professeurs finirent leur ascension jusqu'à la salle de divination, tout en haut du château.
L'homme venait d'exprimer son inexpérience en enseignement, mais Grace était trop occupée à se questionner pour penser à le rassurer. Sa remarque fut plus instinctive que réfléchie.

- La pédagogie, c'est un outil qui ne s'apprend pas. Si vous avez été embauché, c'est que vous avez votre place. Mais alors...

La blonde ouvrit naturellement la porte et la tint fermement à son invité. Une certaine aura se dégageait de lui. Se savait-il si séduisant ? Il avait ce charisme et cette présence... mais cela faisait bien dix fois qu'elle se le répétait.
Elle n'était pas laide elle non plus, loin de là, mais le remarquerai-t-il ?

- ... que faisiez-vous avant d'arriver ici ?

Sa voix resta en suspend un instant, flottant dans l'air, ricochant contre les pierres froides des murs et des marches. Elle aurai juré voir un éclair de surprise et de peur traverser ses yeux. Comme une stupeur masquant une réalité... Le mystère empli Grace et la fit frissonner plus encore que le vent extérieur. L'envie et le besoin de savoir l'excitait, et sans comprendre pourquoi, elle ne pensait pas qu'il lui confierait déjà la réalité de sa vie... Mais elle espérait, en son lointain intérieur, qu'un jour, elle partagerait avec lui anecdotes et secrets du passé. En tout bien tout honneur.
Oui. Un jour, elle saurai. Mais pas aujourd'hui.
Même s'il ne lui disait rien, et jamais, elle finirait de toute façon par savoir. Pourquoi son esprit se concentrait sur ce détail qu'était le mensonge à venir ? L'énigme à résoudre aurait dû lui paraître enivrante...

Ils s'approchèrent tout deux d'un coin de la salle où des fauteuils et une petite table offrait un écrin de discrétion. Grace, avec un sourire entendu proposa un fauteuil à son collègue avant de s'installer juste là. Pas tout à fait à côté, pas tout à fait en face, mais suffisamment dans l'ombre pour l'observer sans qu'il ne soit gêné. Elle replaça, du bout des doigts l'une de ses boucles qui la chatouillait au creux de son cou. La lumière était tamisée : seules les bougies d'or éclairaient la pièce. L'ambiance ne se voulait pas romantique, et pourtant, il s'en serait fallut de peu. C'était en réalité l'ambiance méditative abandonnée par la demoiselle avant de courir vers l'inconnu qui lui servait de collègue. Un bruit de plume resta caché, espionnant, avec l'accord de sa maîtresse, le duo attablé. Comment comprendrait-il la scène ? Oserait-il intervenir sans signal ?

La situation, avec un autre regard, était étrange. Grace s'en rendu compte, mais alors, c'est de cette étrangeté que venait l'envie de poursuivre le moment.
Et, elle était sur le point d'en savoir plus...Impatience si bien maquillée...

- Que puis-je vous proposer à boire ? Porto ? Whisky ? Vin français ?

Mais déjà elle savait lequel de ses breuvage lui ressemblait le plus : un Langavulin, single islay malt whisky, 16 ans d'âge... Avec son goût cendré et son caractère fort, il plongeait son buveur dans une incroyable aventure. L'arrière odeur de chêne tranchait avec sa couleur orangé d'or... paradoxe éclatant lorsque les premières gouttes réchauffaient la gorge et brûlaient les roses lèvres...

Non.
Le choix lui appartenait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty
MessageSujet: Re: Erreur sans hasard (PV Ethan)   Erreur sans hasard (PV Ethan) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Erreur sans hasard (PV Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-