Partagez
 

 Fiki est une souris ?! (oli) - terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptyMar 10 Avr - 9:47

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_lxraqgD3NZ1qanpzp


« Eh Sarah ! » La poufsouffle se retourna en sursautant à l'entente de son prénom et lâcha tout ce qu'elle tenait entre ses bras. C'est à dire quatre livres de cours, deux bouquins de chevet et une pile de sorcières hebdo. Autant vous dire que Sarah ne fut pas la seule à sursauter. « Ah t'allais à la biblio ? » demanda l'élève en question, un grand sourire au lèvres. Comme si elle n'avait pas remarqué. « Je devais rendre ce livre depuis … pas mal de temps et j'ai oublié, tu peeeux le rendre pour moi ? » un vivage d'ange, les yeux doux. Non décidemment Sarah ne pouvait délibérément refuser ce service à Liv. « S'iiiil te plaaaait ! » la supplia-t-elle encore un peu en voyant l'hésitation de la cinquième année. « C'est bon passe les moi. » capitula Sarah. Un sourire victorieux se forma sur les lèvres de la poufsouffle qui cria « meeeerci t'es la meilleure. » en lui collant un bisou bien sonore sur la joue droite de Sarah pendant qu'elle lui posait les livres dans les bras de la pauvre poursuiveuse. La gentille et soumise Sarah ramassa tous les autres livres et lui répondit « Mais de rien, de toute manière j'y allais, un peu plus un peu moins. » Sur ses paroles elle quitta rapidement tout de même la salle commune. Juste par précaution car cela commençait à peser lourd dans ses bras si en plus elle devait ramener tous les livres de la salle commune ! Oui parce que seul un bouquin était à elle. Janet lui avait les yeux doux pendant une demi-heure pour qu'elle ramène sa collection de sorcière hebdo. Et Naranja, tranquillement allongée dans son lit, avait attendu que Sarah capitule pour lui donner deux énormes livres de potion. Et enfin en sortant Louis lui avait demandé si gentiment qu'elle s'était rajouté le poids d'un livre de métamorphose. Bref, la jeune poufsouffle était chargée au maximum et s'en allait vite fait bien fait.

Retenant un soupir plus gros qu'elle, Sarah entreprit l'escalade vertigineuse des quatre étages qui la séparait de la bibliothèque. Car évidemment la salle commune des poufsouffle n'était pas à côté, sinon peut être qu'elle aurait eut moins de livres dans les bras. Quoique ça, ça reste peu sûr. Un peu déçue que personne n'ait voulut l’accompagner -il faut dire que monter les escaliers et se mettre du vernis était un peu trop difficile pour Janet et écouter la vie de Beth était plus important pour Naranja- Sarah n'en demeurait pas moins de bonne humeur. Parce que c'était enfin les vacances et tout le monde était bien heureux de profiter de ces quelques jours de congés avant de repartir d'assaut pour les cours ennuyant et trop théoriques parfois. Non elle voulait profiter de ces vacances là pour se remettre à jour, rendre ses livres et ne plus avoir sur la conscience ce travail non fait. Parce que cela faisait bien trois mois que ce livre de chevet était posé sur sa table de nuit et qu'elle ne l'avait pas touché. Oli lui avait pourtant conseillé et ne lui avait dit que du bien ! Mais Sarah n'aimait pas lire alors.

BOUM. AH. Mince. Sarah regarda les dégâts. Bon déjà premièrement elle était au sol, secundo un livre s'était largement abîmé en tombant. Tertio, oh non pas elle. Emily Spencer. En chair et en os. Mais ce n’était pas possible, elle la suivait partout. Pourquoi diable était-elle à la bibliothèque ? Sarah aurait parié avec Andrew plus que des noises que cette cruche ne savait même pas lire, alors pourquoi donc était-elle ici ? Ah, mais pourquoi c'était tout gluant et … marron. Face à l'incompréhension de la jeune fille, Emily éclata de rire. Sa baguette encore en main. Sarah n'était pas fut-fut mais il faut bien dire qu'elle avait vite comprit que la verte et argent avait fait usage de la magie pour la tremper de … ah mais ça pue. De la boue. Sarah était pleine de boue. « Ohh tu vas me le payer cher. » Mais avant qu'elle ne puisse se relever ou même chercher sa baguette, Grâce, la bibliothécaire fit son apparition. « Je me vois dans l'obligation de te coller deux heures demain, Emily.  » Sarah ne sut pas quel était la meilleure chose : que son ennemie soit collée ou bien le regard dépité de cette dernière qui tentait de se justifier. Ah, elle en rirait de bon coeur si elle n'était pas pleine de boue puante.

Soudain le couloir se vida. Grace retourna à ses occupations, Emily rentra vers … sa salle commune sûrement, les quelques élèves présents s'en allèrent vaquer à d'autres occupations et Sarah se retrouva seule. Pleine de boue, devant la bibliothèque, avec des tas de livres gisant à ses côtés. Tentant de se relever avec le peu de force qu'il lui restait -il faut dire que quatre étage avec cinq kilos dans les bras c'est pas facilefacile- elle ne fit qu'étaler la boue un peu partout. « Attends je vais t'aider. » Une voix douce et agréable. Un sortilège fusa et toute la boue s'évapora. Rose Weasley lui tendit la main, chaleureusement. « Mer merci » bredouilla la jeune poufsouffle, rougissante. Elle ne connaissait pas bien Rose mais elle l'admirait beaucoup, très studieuse, sage, jolie et discrète. Elle aimerait bien s'en faire une amie mais elle ne savait pas comment s'y prendre. Souvent elles tentaient des blagues qui finissaient à l'eau ou rougissait à n'en plus pouvoir parler avant de les finir. Et elle avait si peur d'être si lourde, elle voulait faire les choses bien mais elle ne savait pas les faire alors elle ratait toujours. Mais voilà que Rose se penchait pour ramasser les livres. « Oh tu as lu « Théories de la Métamorphose transsubstantielle » du Professeur Vindictus Viridian ? » demanda-t-elle soudain enthousiaste. Honteuse que non, ce ne soit pas elle, elle bredouilla en rougissant une fois de plus. « Je, je le ramène pour Louis, c'est lui qui l'a lu. » « Ah. » Après une courte pause ou les deux filles se regardèrent dans le blanc des yeux à en entendre une mouche passer. Sarah se releva et ramassa le reste des livres pendant que Rose s'en allait en disant. « Bon bah, bonne journée ! » et Sarah de rajouter « Merci encore ! Rrrose. » Non, jamais elle n'arrivait à finir une phrase en entier sans être mal à l'aise. En regardant s'éloigner la belle rousse, Sarah entra dans la bibliothèque.

« Hola, doucement jeune fille ! » dit une voix en la rattrapant. « Rho, j'oublie toujours cette marche-là ! » En effet, depuis les quatre longues années que Sarah avait passé à Poudlard pas une seule fois elle avait réussit à enjamber correctement cette marche. Mais quelle idée de la placer juste devant la porte de la bibliothèque aussi ! Un petit rougissement de plus ne lui fit pas mal pendant qu'elle remerciait Oli de lui avoir sauvé la vie une fois de plus. Elle soupira et sans y penser elle lâcha les livres. Ohoh. Ce n'était que la troisième fois qu'ils tombaient par terre après tout. « Oh lala, mais c'est pas possible d'être aussi maladroite, désolée, désolée, je ramasse tout. » Se sentant bête -une fois de plus ou de moins qui s'en soucis ?- elle s'agenouilla au sol pour récupérer tous les livres. Non mais le bureau était à cinquante cetimètres à droite de la jaune et noire et il avait fallut qu'elle jette ça à gauche, évidemment. La vie serait trop facile sinon.

S'excusant encore, elle posa tous les livres sur le bon bureau cette fois-ci. Ah bah enfin ! Vous voyez bien qu'elle était capable de faire quelque chose !

Spoiler:
 

__________






Dernière édition par Sarah Mandleton le Sam 5 Mai - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptySam 28 Avr - 0:02

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_lm8ppn2ED91qh6qrco1_500
→ SARAH & OLI« Smile at a stranger. See what happens. »

Oli s’était réveillé de mauvaise humeur. La journée était donc mal partie, et il y avait très peu de chance qu’elle ne s’améliore plus elle avançait. En même temps, le bibliothécaire s’était réveillé dans la chaise de bureau de la bibliothèque, les pieds par-dessus l’accoudoir et la tête quasiment dans le vide. C’est Grace qui l’avait trouvé là et qui lui avait envoyé des trucs dessus jusqu’à ce qu’il se réveille. Il avait mal au dos et des courbatures, maintenant. Et il ne savait même pas à quel moment il s’était endormi comme ça. Il s’était donc rendormi sur le bureau, la tête dans ses bras croisés dès que Grace avait tourné le dos. Etant donné qu’Oli s’était réveillé pour manger, c’est que Grace avait abandonné et laisser dormir. Ça voulait aussi dire que pleins d’élèves étaient passés devant lui, et l’avait vu dormir comme une limace. Enfin, ‘pleins’. C’était la bibliothèque, quand même. C’était aussi les vacances, et le pauvre mangemort était obligé de travailler. Surtout que la bibliothécaire officielle lui avait laissé le contrôle pour tout un après-midi. Elle était partie il ne savait où et maintenant Morgan devait prendre ses responsabilités. Soupirant en regardant l’heure qui n’avançait pas, il observa les élèves. Avec un peu de chance il pourrait martyriser quelqu’un. Il aperçut une tête blonde qui riait un brin trop fort pour la bibliothèque, se leva et s’approcha. « Cassiopée, j’aimerais énormément savoir la cause de ton hilarité. Ça m’intéresserait vraiment. » Il y eut un gros blanc. Morgan tira une chaise et s’assit à la table de la Serpentard et de son meilleur ami. « Martin, vous d’habitude si calme. Que se passe-t-il ? » « On faisait pas de bruit, y’en a qui rient beaucoup plus fort, ça va là. » « Oui, mais toi, je t’aime pas. » Nouveau gros blanc. La sixième année ne répondit rien, tapant sous la table Martin qui se retenait de rire. Oli soupira. « Tu n’es pas décidée à me dire ce qui était drôle ? Soit. » Il se leva, attrapa Cassiopée par le bras et la traîna parmi les rayons malgré ses cris de protestations. Il la poussa jusqu’à un petit rayon isolé, vide et poussiéreux. « J’aime pas ranger ce truc parce qu’il y a des araignées partout, donc tu vas le faire à ma place. Attention aux bestioles, et c’est par ordre alphabétique. » Cassiopée tourna la tête vers le mangemort, attendant qu’il lui dise que c’était une blague. Le dit mangemort tourna les talons et parti en lançant un « Je te surveille » qui voulait tout dire. Il recroisa Martin et lui fit un clin d’œil complice. Il aimait bien Martin, il détestait l’autre. Il aperçut Rose et Sarah à l’entrée de la bibliothèque. Sarah ramassait ses livres, elle les avait probablement fait tomber. Pourquoi Oli n’était-il pas étonné ? Il irait la voir tout à l’heure. Sarah était un mystère pour lui, mais un agréable mystère. C’était une jeune fille qu’il adorerait connaître mieux, mais il ne savait rien sur elle si ce n’est les bruits de couloir multiples ridicules qui circulaient. Revenant à son bureau pour essayer d’approcher la Poufsouffle, il croisa plusieurs élèves qu’il ne connaissait que de nom. Rien d’intéressant, donc. Il regardait le sol à la recherche d’horribles choses qu’il pourrait allégrement exterminer, et il rentra de plein fouet dans une élève qui devait regarder le plafond puisqu’elle ne l’avait pas vu non plus. « Oh, Cassiopée ! Je t’en prie, raconte-moi comment tu as déjà tout rangé. » La Serpentard souffla. « Mais j’ai autre chose à faire que ça. » « Et moi je veux que tu prennes le temps de le faire. Vas, sinon je t’embauche à plein temps. » La sixième année allait dire quelque chose mais l’attention d’Oli fut détournée par Sarah, qui allait encore tomber et qui pouvait se faire très mal. Il courut jusqu’à la demoiselle qui ratait à chaque fois la marche et la rattrapa avant qu’elle tombe et qu’elle fasse un câlin au sol. « Hola, doucement jeune fille ! » « Rho, j'oublie toujours cette marche-là ! » Oli sourit et Mandleton soupira, lâchant tous ses livres par la même occasion. Le mangemort haussa un sourcil. « C’est une manie, chez toi, ou tu ne peux pas faire marcher tes poumons en tenant des trucs dans la main ? » « Oh lala, mais c'est pas possible d'être aussi maladroite, désolée, désolée, je ramasse tout. » Cassiopée commençait à s’enfuir mais Morgan la retint. « Tiens, aide là. » La blonde déglutit et s’approcha le moins possible de la Poufsouffle. Elle ramassa un livre et le posa sur le bureau, Sarah ramassa le reste et s’excusa une fois de plus. « Allez, dégage. »

La sixième année n’attendit pas qu’on lui répète et courut en sens inverse, avant de se prendre une étagère dans le genou et de maudire la Poufsouffle en sautillant sur un seul talon. Oli ria et regarda Sarah. « Je la laisserais volontiers tomber, elle. » Le bibliothécaire fit le tour de son bureau et regarda les livres. Un était abimer, aussi il le fit voleter vers l’étagère réservée à Grace. Il fit un clin d’œil à la Poufsouffle et prit le livre qu’il lui avait conseillé il y avait plusieurs mois déjà. « Oh, c’est moi qui t’avais dit de le lire celui-là. » La cinquième année hocha la tête. Stoker eut un moment de blanc, et se souvint qu’il en avait pris un au hasard pour démarrer la conversation et qu’il n’avait aucune idée de ce dont ça parlait. Il n’avait même pas réussi à démarrer la dite conversation, et ne savait que le nom de Mandleton. Il soupira et attrapa la pile de livres, faisant un signe à Sarah. « T’as le temps, que je t’en conseille un autre ? » Nouvel hochement de tête, et elle le suivit. Oli marchait le long des rayons. Il les rangeait au fur et à mesure, et s’avança dans un, attrapa un bouquin et regarda le titre. « Les plantes moldus et leurs équivalents magiques dans la société d’aujourd’hui » Rien que le titre faisait rire le mangemort. Il ne pouvait décemment pas proposer ça à Sarah, aussi il toussota alors qu’elle jetait un coup d’œil sur le livre. Elle glissa en s’approchant et tomba sur les fesses. Des élèves passaient par là juste à ce moment, et commencèrent à rire. L’un deux lança « Tu cherches Fiki le rat par terre comme ça, Mandleton ? » Oli fronça les sourcils, aida Sarah à se relever et répondit. A sa grande surprise, la Poufsouffle eut exactement la même réaction. « Fiki est une souris ! » Décidément, le bibliothécaire jetait pas mal de froids aujourd’hui. Le long silence qui suivit fut coupé par un des élèves qui fit un signe de tête en disant à son groupe de partir. Morgan passa sa main dans ses cheveux et ricana. « Je suis désolée, un rat et une souris ça n’a rien à voir. » Sarah lui fit un grand sourire, et il décida de commencer la conversation, gentiment, calmement, en lui demandant juste si elle avait un deuxième prénom : rien de plus normal, donc. « Dis, je voulais savoir… T’as un deuxième prénom ? C’est quoi ? Si t’en as pas, je peux choisir ? Tu viens d’où ? T’as des frères et sœurs ? T’aimes bien Poudlard ? C’est quoi ta matière préférée ? Tu veux faire quoi plus tard ? T’es douée en magie ? C’est quoi ton plat préféré ? Tu parles d’autres langues ? Tes parents sont Mangemorts ? T’es résistante, c’est ça ? Tu peux m’appeler Oli si tu veux. Tu sais que tu me rappelles quelqu’un ? Elle s’appelle Vanessa, mais si ça t’intéresses je t’en parlerais, je sais pas si ça va t’intéresser. Tu savais que moi aussi je suis Poufsouffle ? Enfin plus maintenant, maintenant je suis Mangemort et bibliothécaire mais j’étais Poufsouffle, je trouve ça vachement cool. Et tu savais que ah une araignée au revoir Sarah » Oli fit demi-tour, lâcha le livre qu’il avait dans la main, sortit du rayon, courut au rayon d’après, attrapa sa baguette, se baissa pour arriver à voir l’étagère où marchait le monstre, et lança un sort sur l’araignée qui fut réduite en cendre. Il fixa Sarah à travers les livres en se relevant et rougit comme une tomate. « Désolé » balbutia-t-il en se raclant la gorge. « D’habitude je suis un peu plus normal avec les gens. » Il réfléchit un instant et soupira. « Enfin non, enfin si, mais je pose pas des questions comme ça, enfin si un peu mais je sais pas. Enfin bref j’ai pas de recul pour juger de ma normalité mais je pense que normalement c’est plus… normal. Comment tu juges la normalité des gens ? » Morgan soupira une deuxième fois. « Et voilà, je recommence. T’es pas obligée de répondre, hein. »
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptyDim 29 Avr - 14:00

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_lxraqgD3NZ1qanpzp

« Tiens, aide là. » Sarah n'entendit que d'une voix l'ordre du mangemort, c'était bien gentil de demander à quelqu'un de l'aider mais la poufsouffle n'en avait pas besoin. Oh mais ces mains-là elles les connaissaient. Où avait-elle bien pu les voir ? Pendant qu'elle réfléchissait, Sarah continua à ramasser ses livres qui gisaient au sol. Perturbée elle ne pensa même pas à relever la tête pour simplement reconnaître le visage. Non c'était bien trop facile, il fallait qu'elle trouve. « Allez, dégage. » Sarah eut un pincement au cœur, voilà que le bibliothécaire lui demandait déjà de partir, elle qui venait d'arriver. Alors qu'elle se redressait, ses cheveux volèrent comme déplacés par un coureur d'élite. Une serpentarde -à en juger par la cape- courrait dans le sens opposé et se prit une étagère en poussant un cri de douleur. Un talon cassé sans raison ? Sarah n'eut plus de doute et souffla « Cassiopée. » un très faible sourire d'excuses aux lèvres. Mais contrairement à d'habitude elle n'hurla pas et ne proféra pas de menace envers la jaune et noire qui attendait sagement sa punition. « Je la laisserais volontiers tomber, elle. » Oh. Tout se fit clair dans l'esprit de la poufsouffle : Oli lui faisait peur ! Et en plus Oli soutenait Sarah. Ô douce joie. Ô gracieuse félicité. Sarah volait dans les nuages, accompagnée de Xander. Arrêt sur image. Que faisait-il là lui ? IL ÉTAIT DANS LA BIBLIOTHÈQUE ? Sarah regarda furtivement tout autour d'elle.

Le bibliothécaire lui parla, mais elle était trop occupée à chercher l'amour de sa vie qui devait être assis quelque part pour l'écouter. Distraitement elle hocha la tête. Un lèger sourire aux lèvres. L'homme parlait et posait des choses sur des étagères, les livres qu'elle avait rendus sûrement. Mais rien qui n'intéressa Sarah au point de stopper sa recherche. Elle l'avait vu dans un image très claire de son cerveau, elle ne pouvait pas avoir inventé son prince charmant comme ça que diable !

Oh, ou peut être que si. À force de trop penser à lui il le matérialisait dans ses pensées. Oh, voilà ce qui expliquait beaucoup de chose. Rougissant de sa découverte, elle posa son regard sur la seule chose qui était assez proche d'elle pour qu'elle ne louche pas. Un livre ? À c'était donc de ça qu'il parlait. Voulait-il qu'elle le prenne ? Elle tenta un mouvement, sûrement pour attraper le livre mais en moins de temps qu'il ne faut pour dire Quidditch Sarah était allongée au sol sans comprendre pourquoi elle était de nouveau là. « Tu cherches Fiki le rat par terre comme ça, Mandleton ? » Sarah bouillonnait de rage, comment quelqu'un pouvait donc traiter sa Fiki de rat, par Merlin ! Et puis comment pouvait-il être au courant ? Personne n'avait vu ce qui s'était passé dans le placard... Sans qu'elle ne s'en rende compte, Oli la souleva. Une fois sur ses deux pieds elle ouvrit enfin la bouche pour répliquer à ce serpentard présomptueux. « Fiki est une souris ! » Un long silence s'installa dans la bibliothèque. ENFIN quelqu'un qui la comprenait. Enfin quelqu'un qui savait faire la différence. Elle en avait presque les larmes aux yeux. Elle ne regardait que le bibliothécaire. Droit dans les yeux, sans peurs et sans honte. Oui il était un véritable ami pour elle et pour une fois elle ne rougissait pas constamment d'être en présence d'un adulte plutôt inconnu.

Heureuse elle se tourna vers lui et sourit de plus belle lorsqu'il précisa que les souris et la rats n'avait rien en commun. Voilà une chose sur laquelle elle était bien sûre elle aussi. Même si Sarah n'était pas une experte en animaux, vivre à la campagne depuis sa plus tendre enfance l'avait grandement aider à cohabiter avec les animaux des granges. Et pour avoir été mordue par un rat et par un souris, elle savait bien faire la différence. D'ailleurs son chat, Fuego, le savait aussi s'il coursait les souris pour en faire un bon repas, jamais Sarah ne l'avait vu courir après un rat. Bien trop dangereux et il le savait.

Soudain un flot de parole coupa son attention. Il parlait trop vite, posant des questions folles mais complètement intéressante. Sarah était une grande curieuse et quand elle en avait l'occasion elle adorait parler et raconter sa vie. Seule Janet l'écoutait avec attention, Xander aussi parfois. Ah son incroyable Xander. Mais il fallait qu'elle se concentre sinon elle n'arriverait jamais à noter toutes les questions. Mais comment pourrait-elle y répondre ? « Et tu savais que ah une araignée au revoir Sarah. » Han quoi ? Il l'abandonnait comme ça ? Seule face à « hhhha... ah mais elle est toute petite ». La peur de Sarah se trouva transformée en un éclat de rire. Elle prit délicatement la minuscule araignée entre ses doigts et la fit sortir de l'infirmerie. « Va t'en voyons, tu fais peur au gentil monsieur qui tient la bibliothèque, c'est pas gentil tu sais. » Un sort fusa et des cendre se retrouvèrent à la place de l'ancienne araignée. « Ah bah voilà, je te l'avais dit ! » Un doigt relevé face à l'araignée … décédée, Sarah se rendit compte que quelque chose clochait. L'homme revint rapidement, rouge comme une pivoine en s'excusant. Voilà de quoi rendre la jaune et noire perplexe. De quoi s'excusait-il ? Tout le monde avait des faiblesses, Albus c'était l'eau, elle s'était les chenilles et Oli c'était les araignées, voilà tout. Pas besoin d'en faire tout un drame. « D’habitude je suis un peu plus normal avec les gens. » Normal ? Mais quelle idée que d'être normal ? Le monde serait fade et sans vie si tout le monde faisait la même chose, non la normalité c'était trop bizarre pour être quelque chose de bien. « Comment tu juges la normalité des gens ? » Ah bah tient voilà la question à laquelle elle ne savait pas quoi répondre. Elle hésita un moment mais avant qu'elle ne puisse tenter une réponse il la coupa. « Et voilà, je recommence. T’es pas obligée de répondre, hein. »

La seule réaction que la jeune fille eut c'est un éclat de rire à n'en plus finir. Il était tellement drôle. Ce n'était pas moqueur, ce n'était pas méchant, c'était juste un constat. Il ne s'arrêtait jamais. Et s'il ne posait pas toute ses questions-là aux gens, elle était flattée qu'il les lui pose à lui. Sans se départir de son sourire elle tenta une réponse. « Je … » un petit arrêt. « Tu as fini là ? Tu es sûr ? Je peux parler sans soucis ? » un sourire adorable aux coin des lèvres, elle était incapable de se moquer de quelqu'un -sauf d'Emily mais là n'était pas la question- alors c'était sans jugements et sans penser aux conséquences qu'elle parlait. Sa voix était douce et amusée. Un rien l'étonnait, un rien l'amusait. C'était encore une petite fille qui découvrait le monde.

Rougissant légèrement Sarah avoua. « Tu m'as posé trop de question je me souviens pas de tout. » Elle baissa la tête confuse. Quelle mémoire de poisson rouge avait-elle pour oublier aussi vite ? Et puis même un poisson devait avoir plus de mémoire qu'elle. « Je vais répondre dans l'ordre dont je me souviens, hésite pas à me répondre. Au contraire j'aime bien les questions. » Sarah s'assit dans le fauteuil positionné derrière elle. Du moins elle cru s'y asseoir. Jamais on n'avait vu un fauteuil dans l'entrée de la bibliothèque. En reprenant son fou-rire, la jaune et noire se releva tant bien que mal. Oli lui même avait l'air de s'amuser. Il vint à a rescousse une fois de plus et la releva. Prévoyant il lui proposa de prendre place dans un des grands fauteuils de la bibliothèque. Ah voilà qu'elle était bien installée. « Hum, du coup je ne sais plus ce que je voulais dire. Quelle était ta dernière question ? » Sarah fit tout de même un effort pour tenter de se souvenir, ça parlait des gens, des questions et … « de la normalité, voilà je m'en souviens. » hurla-t-elle, tout heureuse d'avoir pu retrouver la mémoire sur un problème aussi bénin. Le pauvre homme n'avait pas eu le temps de lui répondre qu'elle se lançait déjà dans un long discours. « Je juge pas la normalité des gens en vrai, » elle baissa les yeux et murmura dans sa barbe « ça m'fait peur. » Haussant le ton de nouveau elle s'expliqua. « J'veux dire que, euh, » petit doute comment formuler ? « on est tous bizarre si on réfléchit bien. D'ailleurs ! » heureuse de changer de sujet car elle ne maîtrisait pas le précédant. « T'as pas à avoir honte d'avoir peur des araignée, moi j'en ai côtoyé pleeein quand j'étais dans mes champs mais tu vois moi j'ai une peur bleue des chenilles et je la supporte de mieux en mieux parce que je sais que j'ai peur d'elle et qu'elle me boufferont pas. Alors. » Elle sourit. Puis s'imagina une grosse chenille sur le rebord de son accoudoir et tira une grimace horrible. « C'est vrai caca les chenilles » murmura-t-elle pour elle-même dans un souffle.

Cherchant à éviter une nouvelle image de la chenille elle plongea son regard devant l'homme en face d'elle. Ah tient c'est vrai qu'elle était en train de lui parler avant d'être coupée par l'infâme bestiole verte et poilue. Zut, si seulement elle pouvait se souvenir de ses questions, ça éviterait de laisser le blanc qui s'était formé s'étendre à l'infini. Quoique ce silence ne fût pas si dérangeant elle pourrait s'y habituer à la longue. Laissant ses yeux trainer dans le vague elle perdit encore quelques secondes. Vanessa. Ce nom lui revint subitement en mémoire. Qu'avait-il dit à propos de la jeune fille ? « Je sais plus ce que tu avais dit précisément sur Vanessa mais je sais que ça m'intéresse. Une fille un peu comme moi c'était ça ? C'est chouette ça. J'aime bien. C'était quiiii ? » Une vague de souvenir emporta la jeune fille. Il avait aussi parlé de deuxième prénom ! Ha quelle mémoire extraordinaire ! Fière d'elle, la poufsouffle continua. « Malheureusement non, je n'ai pas de deuxième prénom, enfin je crois pas. » Elle réfléchit pendant quelques instants mais en fait ce n'était qu'une couverture, son esprit était plein de papillons. « Non, j'en ai pas. Et » son sourire s'élargit quand elle se remémora toutes les belles histoires de chevaliers que sa mère lui avait lu avant qu'elle ne s'endorme, elle voulait faire pareil. Elle se mit à genoux devant son nouvel ami et lui dit « je te permets de m'en donner un. » Elle du se retenir de rire quand elle vit sa tête totalement perturbé. « Quoi ? J'ai toujours rêvé de jouer aux chevaliers mais mon frère, Fabien, voulait que je sois la princesse et pas le nobre chevalier. Alors là j'en ai profité. » Soudain elle se rendit compte qu'elle parlait à un mangemort et non à son ami. « Mais si ça dérange, je, pardon. Je n’aurai pas du. Désolée c'est sortit comme ça. Pioutz. » Elle rougit. Baissa les yeux. Elle perdait tous ses moyens d'un moment à un autre. Elle était hyper joueuse, puis de nouveau la gamine timide. Elle même ne savait pas réellement ce qui se passait. Elle même était trop perturbée pour réfléchir clairement.

Toujours aussi timidement elle demanda. « Tu avais d'autres questions ? » Puis soudain un éclair se fit dans son esprit. C'était un mangemort mais s'il avait été si gentil avec elle, c'était sûrement qu'il était gentil au fond. Et puis il était drôle, elle lui devait le respect certes, mais il avait rigolé. Il n'avait pas l'air méchant du tout. Il était tout à fait normal … dans son genre. Il était unique et voilà exactement pourquoi il plaisait à la blondinette. Reprenant de l'assurance elle osa demander. « Et toi ? Je veux TOUT savoir de ta vie qui m'a l'air fascinante ! » Et en riant une fois de plus Sarah se dit qu'elle avait bien fait de ramener tous ses livres aujourd'hui.

__________






Dernière édition par Sarah Mandleton le Sam 5 Mai - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptySam 5 Mai - 9:24

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_ll985ly0vK1qdmcruo1_500
→ SARAH & OLI« Smile at a stranger. See what happens. »

Le rire de Sarah surprit Oli. Il s’attendait à un regard soit étonné soit méprisant et un départ précipité de la jeune fille, mais elle restait et riait à n’en plus pouvoir. Il la dévisagea, ne sachant si elle riait pour se moquer ou parce qu’il était drôle. Etant donné qu’on lui disait souvent qu’il était un garçon hilarant, il commença à s’énerver parce qu’elle se moquait et que ce n’était pas le style de Vanessa. Ce n’était pas non plus Vanessa devant lui mais le bibliothécaire avait du mal à rentrer ça dans son crâne. Ça avait des cheveux longs et un sourire : c’était donc Vanessa. CQFD. « Tu as fini là ? Tu es sûr ? Je peux parler sans soucis ? » Oli fronça les sourcils et hocha la tête. Elle avait un sourire adorable qui faisait rougir Morgan. Il s’insultait lui-même, du coup, en voyant qu’il rougissait devant une petite fille qui rougissait elle aussi. « Tu m'as posé trop de question je me souviens pas de tout. » Oh, c’était pour ça que des rougeurs avait couvert ses joues. Il toussota. Lui non plus ne se rappelait pas. Normal, il avait posé trop de questions ! Quelle idée, si les gens attendaient les réponses avant de continuer avec les questions il y avait donc une raison. Il rajouterait parler comme un être humain classique à sa liste de chose à faire/apprendre.

« Je vais répondre dans l'ordre dont je me souviens, hésite pas à me répondre. Au contraire j'aime bien les questions. » Le visage du mangemort s’éclaira. Il hocha la tête une nouvelle fois. Elle recula et plia les genoux pour s’asseoir en continuant de regarder l’homme devant elle. Le dit homme fronça une fois de plus les sourcils. « Euh Sarah, il n’y a pas de… » trop tard, badaboum boum boum. La Poufsouffle était par terre. Oli se précipita « Tu t’es pas fait mal ? ça va ? tu veux que je t’aide ? tu… » Il s’arrêta en cours de route, il allait encore la confondre avec ses questions. De plus, elle avait l’air de rire, alors il l’aida et ria lui aussi. Il lui fit un grand sourire et la guida jusqu’à un fauteuil. « Hum, du coup je ne sais plus ce que je voulais dire. Quelle était ta dernière question ? » Oli avait été pris de vitesse et eut un blanc dans son esprit. « J’ai posé une question ? » Il regarda au ciel et chercha. « Non, sérieusement, je t’ai parlé de quoi avant. » « de la normalité, voilà je m'en souviens. » Il tourna la tête rapidement, content qu’elle ait retrouvé. Il n’aurait pas réussi, il ne se souvenait même pas qu’il lui avait posé pleins de questions. « Je juge pas la normalité des gens en vrai » Morgan ne savait pas s’il devait prendre ça bien ou mal. Il attendait la fin de la phrase, si ça se trouvait, la Poufsouffle était un monstre horrible, sans cœur, méchant, qui mangeait les bibliothécaires et qui avait des amies araignées. Sa phrase se finit dans sa barbe et le mangemort ne comprit pas ce qu’elle voulait dire. Qu’est-ce qu’il devait faire, du coup ? La punir ou l’adorer ? « on est tous bizarre si on réfléchit bien. D'ailleurs ! » Oli lui laissa le bénéfice du doute. Ça se trouve elle allait dire un truc super. Et si elle disait un truc super, comment allait-il réagir ?

Le visage d’Oli était calme et serein. A l’intérieur de sa tête, c’était un tsunami. La panique régnait. Et il ne savait pas vraiment pourquoi, ce qui était pire. « T'as pas à avoir honte d'avoir peur des araignées, moi j'en ai côtoyé pleeein quand j'étais dans mes champs mais tu vois moi j'ai une peur bleue des chenilles et je la supporte de mieux en mieux parce que je sais que j'ai peur d'elle et qu'elle me boufferont pas. Alors. » Le jeune homme recula sur son fauteuil un tantinet. « Je n’ai pas honte d’avoir peur des araignées, j’ai peur des araignées c’est tout. C’est quoi le problème, hein ? HEIN ? Ah non, tu viens de dire qu’il y avait pas de problème. Mais oui je sais qu’il y a pas de problème c’est juste que t’as vu les araignées ? C’est plein de pattes. C’est pas normal d’avoir autant de pattes. J’aurais peur des humains s’ils avaient six pattes. » « C'est vrai caca les chenilles » Ils parlaient chacun de leur côté, apparemment. Oli hocha la tête. « C’est vrai caca les araignées. »

Les deux personnes se perdirent dans leurs pensées respectives. Oli était en train d’imaginer les élèves avec six pattes qu’il se ferait le plaisir d’écraser et se mit à fixer un bouquin. Il riait tout seul. Ça lui arrivait souvent. Un long silence durait entre eux. Morgan n’était pas dérangé par ça, mais Sarah le coupa. « Je sais plus ce que tu avais dit précisément sur Vanessa mais je sais que ça m'intéresse. Une fille un peu comme moi c'était ça ? C'est chouette ça. J'aime bien. C'était quiiii ? » Le mangemort toussa, ouvra la bouche et la ferma. Il ne savait pas pourquoi elle parlait de Vanessa, il ne voulait pas en parler. De toute façon, elle continua. « Malheureusement non, je n'ai pas de deuxième prénom, enfin je crois pas. » « Comment ça, tu sais pas ? » Le mangemort mettrait un point d’honneur à appeler tout le monde par leurs deuxièmes prénoms quitte à les inventer. Sarah réfléchit – ou fit semblant de réfléchir, puisqu’elle enchaîna. « Non, j'en ai pas. Et… je te permets de m'en donner un. » Les yeux du garçon s’illuminèrent. Il adorait cette fille. Il était cependant assez étonné qu’elle réagisse comme ça, généralement les gens n’étaient pas aussi enthousiastes. « Quoi ? J'ai toujours rêvé de jouer aux chevaliers mais mon frère, Fabien, voulait que je sois la princesse et pas le nobre chevalier. Alors là j'en ai profité. » « Hein ? Mais de quoi tu parles, ma pauvre petite. » « Mais si ça dérange, je, pardon. Je n’aurai pas du. Désolée c'est sorti comme ça. Pioutz. » Sarah rougit et baissa les yeux. Le jeune homme s’en voulait de la mettre mal à l’aise. « Non mais j’ai juste pas compris, on est passé de Vanessa à chevalier à ton frère à Pioutz et… moi je t’aime bien. Tu vois ça à aucun rapport. Je sais plus ce que je voulais dire. »

Sarah demanda s’il avait d’autres questions. Il fit non de la tête. Son sourire était aussi grand que celui de la Poufsouffle. « Et toi ? Je veux TOUT savoir de ta vie qui m'a l'air fascinante ! » Morgan ricana. « Il n’y a rien de fascinant dans ma vie. » Il baissa les yeux et fixa la fenêtre. « D’ailleurs j’ai tout oublié. » Ses yeux se baissèrent vers un rayon de la bibliothèque. Il essayait de trouver un objet qu’il pourrait fixer pour continuer à parler. Son regard s’accrocha sur Ewen, qui était à moitié caché derrière un rayon, à la recherche d’information. « Vanessa c’était ma meilleure amie. Enfin c’est toujours ma meilleure amie. Enfin pas vraiment. Disons que… » L’ancien Poufsouffle s’arrêta… et ne repris pas sa phrase. Nouveau long silence. Sarah se tortillait dans son fauteuil, et le bruit réveilla Oli, perdu dans la contemplation de l’élève Serdaigle. « Je disais quoi ? » « Tu parlais de Vanessa. » Morgan grogna et fit non de la tête. « Je veux pas en parler. T’as une meilleure amie, toi ? » Sarah hocha la tête. « Elle s’appelle »

« Viens on adopte une souris. » Il y eut un petit blanc pendant lequel le mangemort avait ses yeux plongé dans ceux de la Poufsouffle. Elle semblait surprise, et un point d’interrogation pouvait se lire dans ses yeux. Oli eut un sourire de défi. « Je sais où on peut trouver des souris ici. Des toutes mignonnes, qui se font bouffer par les rats des fois. Je propose qu’on les sauve. Ou alors on en adopte deux. Une chacun. » Sarah ria. Oli se leva, attrapa la jeune par la main et la tira à travers les rayons de la bibliothèque. Il arriva tout au bout, dans le rayon poussiéreux où les araignées adoraient se fourrer. Cassiopée bataillait toujours avec les gros ouvrages. La blonde haussa un sourcil en voyant Oli tenir Sarah par la main un grand sourire aux lèvres. Le mangemort toussota, lâcha la main de la dite Sarah et s’adressa à Cassiopée. « Je voudrais que tu me trouves une souris. » La sixième année fut tellement surprise qu’elle en lâcha un bouquin, qui tomba sur une pile qui fit tomber tous ceux qu’elle avait rangé. Sarah ne put s’empêcher de rire, et la verte et argent s’avança de trois pas vers elle. « Tu trouves ça drôle ? » La victime n’eut pas le temps de répondre que le mangemort se glissa entre les deux. « Plus que tu ne pourrais le penser, Elektra. Va-t’en, tu blesserais une souris en la tenant dans les mains. Et les souris ne méritent pas un tel sort. » La Cayrel tourna le dos en faisant voltiger ses cheveux blonds et sortit du rayon presque en courant. Le mangemort se baissa et attrapa un bouquin, qu’il souleva. Il devait y avoir une souris dans le coin, c’était obligé. Sarah se baissa à côté de lui, pour regarder elle aussi. « Le premier qui trouve a gagné. »

« Le premier qui trouve QUOI ? » Oli se releva et se retourna en même temps, se prenant une étagère dans le front. « Vanessa, te voilà déjà. » « Moi c’est Grace, Oli. » « Grace, Vanessa, pareil. On cherche des souris. Tu nous aide ? » La bibliothécaire écarquilla les yeux, fit un petit sourire à Sarah qui avait l’air perdue et attrapa son aide biblio par l’épaule, le tirant hors du rayon. « Qu’est-ce que je t’avais confié ? Les rayons, les élèves, pour un après-midi seulement. Oli, sérieusement, tu joues à quoi là ? » « Mais je cherchais les souris ! Euh, non, j’aidais Vanessa à chercher un bouquin. » Grace leva les yeux au ciel et regarda Sarah du coin de l’œil. « Elle ne s’appelle pas Vanessa. » « C’est son deuxième prénom. » Grace se mordit la lèvre et allait parler quand elle vit un mouvement derrière Oli. Sarah, qui hochait la tête. « C’est ton deuxième prénom, hein Sarah ? » Hochement de tête. Le mangemort lança un regard fier à sa collègue et fit demi-tour vers Mandleton. Sans prévenir, il la prit dans ses bras, la lâcha, et lança un « Je t’aime bien toi » avant de se baisser de nouveau. « Une souris, disions-nous ! »
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptyDim 6 Mai - 4:52

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_lxraqgD3NZ1qanpzp

Ils parlaient, comme des vieux amis alors qu'ils ne se connaissaient pas. Cet homme avait un don. Faire parler Sarah sans qu'elle ne rougisse à chaque phrase alors qu'elle ne l'avait vu qu'en de très rare occasion c'était fou. Voilà le mot. « Il n’y a rien de fascinant dans ma vie. » Sarah était sûre qu'il mentait. Un bibliothécaire qui avait pour frayeur des araignées et qui posait plus de questions qu'un Sharak n'avait d'épine. Alors Sarah attendit. Voyant qu'elle ne céderait pas il précisa « D’ailleurs j’ai tout oublié. » Sarah n'en croyait pas ses oreilles. En voilà un ami fabuleux ! Quelqu'un qui oublie sa vie. Même elle gardait quelques détails en mémoire. Se disant qu'elle appréciait réellement sa compagnie, Sarah sourit de toutes ses dents en goutant au bonheur. « Vanessa c’était ma meilleure amie. Enfin c’est toujours ma meilleure amie. Enfin pas vraiment. Disons que…   » cela devait un peu compliqué, un peu trop même. Elle se perdit dans ses pensées pendant qu’il changeait de sujet. Leurs esprits étaient vraiment semblables. Lui aussi se perdait dans ses pensées, incapable de se souvenir sa dernière phrase. Il réussissait à passer du coq à l'âne encore mieux qu'elle n'aurait pu le faire. Elle ne pouvait que saluer ses efforts. Alors qu'elle tentait de raconter un peu sa vie à son tour il la coupa. « Viens on adopte une souris. »

Sarah ne sut que répondre. Adopter une souris ? Elle avait un chat Fuego qui n'en ferait qu'une bouchée. Ou Saussette sa chouette qui l'avalerait tout entier. Et puis c'était trop compliqué d'avoir une souris, Sarah ne savait pas comment s'en occuper. Pour les chats, les hiboux, les crapauds, il y avait des manuels, mais pour les souris ? Oh, après tout ils étaient dans une bibliothèque, cela devait bien se trouver. Mais elle n'était toujours pas convaincue, elle hésitait. Il dut le sentir car il ajouta. « Je sais où on peut trouver des souris ici. » Sarah songea qu'elle aussi savait où il y en avait, dans le placard du premier étage... mais là n'était pas la question. « Des toutes mignonnes » Ohh, rien qu'à l'idée de revoir Fiki la souris, Sarah fondit. Elle était si jolie. « qui se font bouffer par les rats des fois. » Quelle horreur ! Sarah ne pouvait permettre cette abomination ! Un rat qui bouffe une souris. Elles sont si mignonne. Non. « Je propose qu’on les sauve. » Ça c'était bien parlé, sauver les souris, quel beau but dans la vie tout de même. « Ou alors on en adopte deux. Une chacun. » Seul un éclat de rire s'échappa de sa gorge. Doux et amical. Adopter des souris, au final c'était plutôt une bonne idée. Avant qu'elle n'ait pu dire quoique ça soit, voire même proposer ses propres idées, Oli l'attrapa par la main et l'emmena plus loin. Ce contact était totalement différent que celui de Xander. Mais Sarah se força à penser à lui, elle était à la bibliothèque prête à adopter une souris. C'était tout. Souriant et riant tout le long du chemin -c'est beaucoup plus grand qu'on ne le croit la bibliothèque de poudlard !- ils finirent par atteindre leur but. Là, se trouvait encore Cassiopée qui rangeait un livre. Oli devient alors pus menaçant et soudain Sarah n'eut plus du tout peur de Cassiopée. Avec le bibliothécaire, elle était protégée et en sécurité. Jamais elle ne serait martyrisée par qui que ça soit. La serpentarde, tout aussi menaçante qu'elle fut, ne lui faisait plus peur. Elle esquissa un pas de dance tant elle était heureuse de cette découverte mais elle s'arrêta bientôt quand elle vit la bouche béate d'incrédulité de Cassiopée. S'ensuivit un dialogue entre les deux que Sarah n'écouta que d'une oreille distraite. Trop heureuse de sa nouvelle découverte, finalement folle de rage, la blonde quitta le rayon pour aller plus loin. Avant même qu'elle eut disparut, Oli lança à la poufsouffle « Le premier qui trouve a gagné. » Chouette un jeu !

Le duel était lancé, elle voulait gagner, mais surtout maintenant qu'il l'avait convaincu, elle voulait trouver une souris pour qu'ils l'adoptent et l'élèvent. Cela pouvait être tellement enrichissant et amusant ! Sarah se pencha dans les étagères, soulevant des livres et tombant sur des toiles d'araignées. Soudain une voix se fit menaçante. « Le premier qui trouve QUOI ?  » Cette voix c'était celle de Grâce, la bibliothécaire officielle. Oli n'était là que pour l'aider, il n'était pas le réel maître des lieux. Mais Sarah s'en fichait car il était son ami avant tout. « On cherche des souris. Tu nous aide ? » Oui ! Un éclat de bonheur se forma dans les yeux de la poufsouffle. Un léger sourire se créa sur les lèvres de Grace. Elle avait l'air confuse pour la jeune fille. Cette dernière ne comprenant pas, retourna à ses recherches. Très concentrée elle n'entendit pas la suite de la conversation, cherchant encore une souris. Soudain les deux adultes la regardèrent, Oli avait l'air insistant. Ne sachant que faire elle hocha la tête dans le but de les faire passer à autre chose. Ils détournèrent leur attention, ouf. Elle était sauvée. « C’est ton deuxième prénom, hein Sarah ? » Oh, c'était donc ça la question. Sarah hocha de noveau la tête sans réfléchir. Elle s'était déjà plié et lui avait dit qu'il pouvait choisir, il faudrait juste qu'elle lui redemande le deuxième prénom qu'elle venait de gagner et tout serait parfaitement bon. Elle rigola devant le sourire victorieux qu'affichait Oli. Ce dernier lui prit le bras et lui lança « Je t’aime bien toi  » avant de retourner chercher des souris. Sarah était si confuse et tout se passa si vite qu'elle n'eut pas le temps de bien comprendre. Elle avait tout de même sentit les mains puissante du mangemort, ce qui prouvait qu'elle n'avait pas rêvé. Elle rigola et lui annonça. « Moi aussi je t'apprécie bien, tu es drôle, amusant et tout est si simple avec toi. » Un sourire lui monta jusqu'au oreilles. C'est vrai que c'était bien d'être en sa compagnie. « Par contre euh, j'ai un petit soucis. Tout léger j't'assure mais ... c'est quoi mon deuxième prénom ? J'ai pas entendu. » demanda-t-elle innocemment.

Elle sourit encore quand il se replongeât corps et âme dans ses recherches. « J'ai déjà cherché par là, ya rien. » l'avertit la jeune fille. Puis prenant un air sévère elle précisa. « Aussi c'est de votre faute, quand vous avez parlé, Grace et toi, elles ont du fuir les pauvres petites. » Puis riant en voyant l'air outré d'Oli, Sarah se dit que son rire devait aussi les faire fuir. « Attend, j'ai une idée ! » Et la jeune fille s'assit par terre en fermant les yeux. « Fais comme moi, on va les mettre en confiance. » précisa-t-elle en murmurant. Alors, tout doucement Sarah se mit à chanter. C'était un petit refrain qui faisait. « Jolie souris, montre toi. Jolie souris, n'ai pas peur de moi. Jolie souris, sors de là. Jolie souris, nous sommes avec toi. » Sans ouvrir les yeux sentait laissait vagabonder son chant dans les étagères, pour que les souris se sentent en confiance. Elle entendit un petit bruissement de pattes, une souris arrivait ! Elle sourit de toutes ses dents quand une voix se moqua. « Regardez-les moi ! Deux débiles assis au milieu d'un rayon et en plus ils chantent. » Un serdaigle était en train de se moquer d'eux. Si Sarah eut un hurlement de rage qui sortait directement de sa gorge, Oli lui lança un sortilège. Sarah vit juste le trait de lumière bleue fuser puis l'autre élève se mit à danser la macaréna au milieu du rayon. Le jeune bibliothécaire semblant murmurer pour lui-même « J'ai du me tromper de sort. » Pendant que Sarah explosait de rire. Voilà qu'en plus d'être drôle, Oli savait détendre l'atmosphère en toute circonstance. Osant regarder l'élève qui dansait toujours Sarah lui dit. « Cela t'apprendra à te moquer de nous, maintenant dégage, j'ai une mission à accomplir ! »

Toujours le sourire aux lèvres, Sarah se retourna vers Oli. La chanson ça avait presque marché mais c'était un moyen trop long, il fallait autre chose. Elle réfléchit encore mais rien ne lui venait à l'esprit. Elle était une sorcière que diable, il devait bien y avoir des trucs qu'elle sache faire. Oh. Le mot sorcière raisonna dans son esprit. Mais oui, il devait bien exister un sort pour attirer les souris. Fière de son idée elle réfléchit. Puis elle se souvient de ce qu'Ariel lui avait dit. Elle prit sa baguette et murmura. « Mutinlutinmalinpestifailamalle ! » Sarah se retrouva envahi sous une fumée noirâtre et se mit à tousser horriblement. Heureusement qu'elle était nulle en sortilège sinon merlin seul sait ce qu'il aurait pu se passer. En toussant la jeune fille essaya de s'extirper du rayon. Ah, l'air était plus respirable par ici. Soudain ses yeux se posèrent sur quelque chose qui n'aurait pas pu être là. « AUU SECOUUURS ! Ahhhh ! » hurla-t-elle, proche du désespoir. Oli accourut à ces côtés mais avant qu'il n'ait pu poser la moindre question elle montra du doigt l'objet inanimé à ses pieds. « j'ai, j'ai, tué une souriiiiiiis. » Et elle se mit à pleurer. La souris était là et elle l'avait tué. Quel monstre était-elle ?


Spoiler:
 

__________




Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptyDim 6 Mai - 8:02

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_m36d3y0t4m1rovcx9
→ SARAH & OLI« Smile at a stranger. See what happens. »

« Moi aussi je t'apprécie bien, tu es drôle, amusant et tout est si simple avec toi. » Oli étala un grand sourire sur son visage, à peu près le même que celui qu’avait Sarah au même moment. Il redevenait un gamin de 13 ans avec elle, et elle n’avait jamais quitté le stade ‘jeunesse un peu débile’, alors il n’y avait pas de problèmes entre eux deux. « Par contre euh, j'ai un petit soucis. Tout léger j't'assure mais ... c'est quoi mon deuxième prénom ? J'ai pas entendu. » Le Poufsouffle la fixa un instant. « Ben, Vanessa. » Il retourna à ses recherches aussitôt, considérant qu’il n’y avait pas de temps à perdre pour les souris. Parce que les souris, ce n’était pas vrai caca comme les araignées et les chenilles : les souris c’était une des choses les plus mignonnes gentilles super géniales sur terre. Ça méritait donc toute l’attention du monde. « J'ai déjà cherché par-là, y a rien. » « On ne sait jamais, Vanessa. Ne jamais abandonner les recherches quand il s’agit de souris. » Il jeta un coup d’œil à sa nouvelle grande amie, et vit qu’elle le regardait fixement, un petit air sévère dans les yeux. « Aussi c'est de votre faute, quand vous avez parlé, Grace et toi, elles ont du fuir les pauvres petites. » « Hé, n’importe quoi. Dans le pire des cas, c’est la faute de Grace. Moi je voulais pas parler, je voulais adopter une souris et tu le sais, voyons. J’aurais jamais fait fuir les souris. » Sarah se mit à rire, et s’arrêta soudainement. « Attend, j'ai une idée ! » La Poufsouffle s’assit par terre en tailleur et ferma les yeux. Morgan haussa un sourcil, se demandant quelle idée farfelue la cinquième année allait encore sortir. Ce n’était ceci dit absolument pas méchant : il avait hâte de savoir. Ça se trouve ça serait une super idée. Il regarda la jeune fille et se dit qu’il devrait peut-être faire pareil. Il était agenouillé et commençait déjà à avoir mal aux jambes, il se laissa donc tomber sur les fesses en faisant face à Sarah. Ce n’était pas raisonnable de sa part de faire ça, il avait des responsabilités. « Jolie souris, montre toi. Jolie souris, n'ai pas peur de moi. Jolie souris, sors de là. Jolie souris, nous sommes avec toi. » « T’as raison ! Jolie souriiiiis, c’est quoi les paroles ? Joliiiie souris, montre toiiiiiii » Responsabili quoi ? Oli aimait bien chanter. Et il aimait bien les souris, et il aimait bien Sarah, alors il voulait bien chanter en tailleur dans un rayon de la bibliothèque. De toute façon, ce n’était ridicule : c’était une occupation comme une autre pendant les vacances. Un Serdaigle, cependant, qui passait par là, n’était pas de cet avis. « Regardez-les moi ! Deux débiles assis au milieu d'un rayon et en plus ils chantent. » Mandleton semblait en colère. Oli s’en fichait, mais si la cinquième année trouvait ça nul alors lui aussi et il se devait de réagir en adulte. Il lança donc un sort débile qui forçait la personne à danser la macarena. Il se retenu de rire et murmura comme une justification « J'ai du me tromper de sort. » Morgan avait réussi à faire rire la brune, et il en était très fier. Après quelques minutes d’un beau spectacle, Sarah dit à l’élève de partir et Oli le libéra du sortilège. Le Serdaigle partit en sens inverse.

« Bref. J’ai entendu une souris, hein ? » Sarah avait vu juste en chantant, les petits animaux étaient revenus. Elle hocha la tête et se plongea dans ses pensées. Morgan continuait de chercher avec assiduité dans tous les petits endroits possibles. Il n’entendit même pas la cinquième année dire son sort foireux ou sortir sa baguette, mais en une seconde une énorme fumée noire et épaisse emplissait le rayon. Oli eut un moment de gros bug. Il s’était arrêté dans son geste, se demandant ce qui pouvait bien se passer. Il comprit que c’était Sarah quand il la vit se lever et courir dans le rayon d’un côté pour respirer. Le garçon se leva à son tour et sortit du rayon, lançant un sort rapide pour faire disparaître la fumée. Ils faisaient bien du bazar dans la bibliothèque aujourd’hui, et ils allaient encore se faire taper sur les doigts. Il décida d’être silencieux, mais sa résolution fut coupée par le cri de Sarah. « AUU SECOUUURS ! Ahhhh ! » Le garçon paniqua et courut vers la jeune fille. Elle pointait du doigt le sol. « j'ai, j'ai, tué une souriiiiiiis. » Oli écarquilla les yeux. Elle ne pouvait pas avoir tué une souris. C’était horrible, Mandleton était bien trop gentille pour ça. « Mais comment t’as fait ? » Voyant que la question n’arrangeait rien à l’état mental de la petite Poufsouffle, Oli prit doucement la souris inanimée dans les mains. Il regarda Sarah et parla tout doucement. « Je propose qu’on aille au fond de la bibliothèque et qu’on arrête de faire n’importe quoi pour s’occuper de la souris. » La cinquième année opina doucement du chef. Ils se retirèrent donc vers une table silencieuse dans un coin tranquille de la pièce. Maintenant que Grace était revenue, il pouvait bien faire ce qu’il voulait. Pensant qu’il ne servait absolument à rien, il s’assit. Il posa la souris sur la table avec un rictus concentré et regarda la noire et argent dans les yeux. « Nessa, tout ira bien. On va guérir la souris, je suis sûre que la fumée noire l’a juste sonnée. Enfin j’espère. Ça se trouve tu l’as tué, mais on verra ça après. » La délicatesse n’étant pas le fort de Morgan, il décida de passer à l’action. Il lança plusieurs sorts sur l’animal, mais rien ne se passa. Fronçant les sourcils, il réfléchit à quelque chose de plus efficace. Il fallait qu’il trouve, sinon il devrait arrêter son amitié avec Sarah, et il serait obligé de l’appeler ‘celle qui tuait les souris avec des sorts démoniaques’ et c’était triste d’avoir un tel surnom. L’angoisse de la même jeune fille était palpable, et augmentait au fur et à mesure que les sorts étaient des échecs.

Alors que le bibliothécaire allait lancer un dernier sort qu’il pensait utile, la queue du petit animal bougea. Les deux personnes se fixèrent, et un sourire commença à prendre forme sur les lèvres de Sarah. Oli était content d’avoir réussi à réanimer la souris. Et il était content de réussir à faire plaisir à celle qui lui rappelait tant Vanessa. Sa façon de sourire progressivement, de rire et de faire des trucs un peu fous mais qui avait du sens pour elle. Mais aussi sa capacité à s’énerver rapidement et fortement quand quelque chose n’allait pas : du Vanessa tout craché. Le mangemort soupira. Il était content d’avoir trouvé une fille comme ça et d’avoir réussi à engager la conversation, mais il ne savait pas si c’était mentalement positif pour lui, déjà qu’il évitait de penser trop souvent à ce qui était sain ou pas pour lui. Il avait assez de souci comme ça, inutile de s’en rajouter. La gentille et mignonne Poufsouffle parlait depuis une minute, elle avait l’air toute contente, et Oli n’écoutait même pas. Il fixait la souris qui se réveillait progressivement. D’un seul coup, elle fut toute folle et commença à courir sur la table. Elle faillit tomber mais Morgan mit la main dans le vide et le petit animal tomba sur sa paume. Il posa sa deuxième main pour emprisonner la souris, histoire qu’elle se calme un peu. Il la regardait par le petit trou qu’il avait fait entre ses deux mains. Sarah voulait voir aussi. Elle était devenu complètement hystérique. Le garçon fit une toute petite ouverture et la souris sortit deux pattes de la prison improvisée qu’avait réalisé le mangemort. « Elle est trop mignonne. » Il y eut un silence entre les deux. « Comment on sait si c’est une fille ? » Ils posèrent la question en même temps, une fois de plus, et rirent. C’était la deuxième fois en une heure environ, et deux fois sur quelque chose qu’ils n’auraient pas pu prévoir. Le cœur d’Oli battait bizarrement et il commença à se poser des questions. Ça n’arrivait qu’avec Vanessa, ça. Il disait des choses tellement incongrues tout le temps qu’il était quasiment impossible que quelqu’un aie la même pensée au même moment. C’était un miracle. « Vanessa, tu es un miracle à toi toute seule. » Sarah eut l’air étonnée mais flattée de la phrase qui n’avait rien à voir. Le brun ne lui laissa pas le temps de répondre, et continua en changeant de sujet. « Tu veux l’appeler comment ? Je propose un truc qui finisse par ‘a’ comme Sarah et Vanessa. » Ils réfléchirent un instant tous les deux. Oli avait bien des prénoms en tête, Vanera, Saressa, ce genre de truc moche, mais il se disait qu’il valait mieux qu’il laisse Sarah trouver en premier. Ses idées étaient un tantinet nulles, du coup il préférait se taire, attendant avec impatience une réponse de la jolie cinquième année.
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptyLun 7 Mai - 8:54

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_lxraqgD3NZ1qanpzp

« Mais comment t’as fait ? » « Je sais pas, je sais pas, je sais pas ! » La poufsouffle hurlait, pleurait, tempêtait : elle était perdue et ne savait pas quoi faire. Elle avait tué une souris. Oh qu'elle était abominable. Comment avait-elle pu oser ? C'était ce sort, ce sort de malheur qui était responsable. Non, c'était Ariel, c'était de sa faute. Alors qu'elle allait pester une fois de plus contre cette jeune serpentarde, elle se remit les idées en place. Non. Ariel était parfois cruelle mais c'était une jeune femme qui avait du cœur, elle l'avait mieux comprit lors de leur dernière entrevue. Ariel était capable d'être gentille, quand elle le voulait. Et la seule fautive c'était la poufsouffle elle-même. Versant encore quelques larmes, elle songea aux moyens qui lui permettraient de payer son crime. Devait-elle construire un temple pour toutes les souris ? Dresser Fuego son chat, pour qu'il les protège au lieu de les manger ? Lui offrir un enterrement digne de son statut de souris. D'un seul coup une pensée lui traversa l'esprit. Et si cette souris c'était LA Fiki qui l'avait soutenue pendant les durs instants où Cassiopée la retenait prisonnière ? À cette pensée Sarah s'évanouie.

Quinze secondes elle resta sans conscience puis Oli la souleva, et sans rien dire de plus, il prit la souris dans ses mains. Sarah se senti honteuse. Voilà, elle avait perdu l'amitié de l'homme le plus adorable de la terre qui lui promettait une vie heureuse remplie de souris. Pourquoi fallait-il qu'elle fasse toujours tout de travers ? Retenant ses larmes -elle ne pouvait blâmer qu'elle-même- elle suivit le bibliothécaire au fond de la salle. « Nessa, tout ira bien. » Sarah resta perplexe. Oui tout ira bien, mais que voulait dire Nessa ? C'était du jargon peut être. Se retenant de poser une question elle acquiesça. « On va guérir la souris, je suis sûre que la fumée noire l’a juste sonnée. » Un sourire s'installa sur son visage tandis qu'un soupir de soulagement quitta sa poitrine. Fiki n'était pas morte. Il l'avait dit. Oh mon dieu. Elle versa quelques larmes de joie, trop heureuse pour en vouloir à la vie. « Enfin j’espère. Ça se trouve tu l’as tué, mais on verra ça après. » BAM. Les paroles d'Oli résonnèrent comme un rocher qui s'écrase au sol. Brisant les espoirs et le cœur de la jeune poufsouffle. Comment pouvait-il prononcer ces paroles aussi sereinement ? Elle ferma les yeux, se mordit les lèvres, non elle ne devait pas pleurer.

Trente secondes, quarante, une minute. Le temps défilait et pourtant la souris n'émettait pas le moindre son. L'angoisse de la jeune fille montait en flèche. Elle s'en voulait terriblement. Elle avait peur. Elle se sentait mal. Comment avait-elle pu faire cela, bon sang ! Quelle piètre sorcière était-elle pour être incapable de réussir un sort et qui plus est : tuer une souris. Sentant que les larmes revenaient, Sarah se frappa la tête contre un mur. Voilà. Là elle avait mal et elle avait une raison de pleurer. Sarah ne sut si c'était la douleur qui avait envahi son esprit mais elle jura voir la souris bouger. NON ! C'était vrai. Ses petites pattes s'approchèrent de son museau et elle se lécha. Oh qu'elle était mignonne. Qu'elle était belle. La jaune et noire fondit instantanément. Un sourire doux se forma sur son visage. Son cœur se recolla, elle nageait dans le bonheur. « Elle est trop mignonne. » Sarah acquiesça même si la souris était encore plus mignonne que ça. Elle était belle, parfaite, adorable, à croquer et Sarah avait encore des tas d'adjectif pour la qualifier. Qui pouvait rester neutre devant une souris ? Et surtout qui pouvait les prendre pour des rats ? Ces créatures étaient si parfaites que personne ne pouvait les rejeter, c'était impossible. Il y eut un petit silence avant que les deux se posent la question en même temps. « Comment on sait si cest une fille ? » Avant d'avoir la réponse, ils se mirent à rire. C'était fou cette manie qu'ils avaient de penser la même chose. Sarah sourit de bon cœur. Ils étaient vraiment les mêmes : une mémoire de poisson rouge, une adoration pour les souris, une capacité à tout oublier et surtout une capacité à extraire toute pensée déplaisante de son esprit. Plus elle apprenait des choses sur Oli, plus elle l'appréciait. C'était un excellent début !

« Vanessa, tu es un miracle à toi toute seule. » Un miracle ? Avait-il bien dit un miracle ? Le cœur de Sarah fit un bond. Il ne lui en voulait plus du tout d'avoir faillit tuer la souris. Elle était toute pardonnée. Elle pouvait aller en paix, vivre ses rêves sans plus jamais ne se reprocher sa presque bêtise. Qui aurait d'ailleurs pu devenir la plus grosse honte de sa vie. Arrêt sur image. Elle fronça les sourcils en se retournant, cherchant quelqu'un dans son dos. Personne, le couloir était désert. Elle jeta un coup d'œil sur la souris qui continuait de se lécher les pattes comme si rien ni personne ne pouvait la déranger. Pourquoi avait-il dit Vanessa s'il n'y avait personne d'autre … qu'elle. AH OUI C'EST VRAI. Se frappant la d'une main contre sa tête -ouille- Sarah se rappela. Cette Vanessa n'était personne d'autre qu'elle même ! C'était devenu son deuxième prénom, dire qu'elle l'avait déjà oublié. Souriant à pleine dents, Sarah se dit qu'il lui faudrait un bon moment avant qu'elle ne l'apprivoise pour toujours.

« Tu veux l’appeler comment ? Je propose un truc qui finisse par ‘a’ comme Sarah et Vanessa. » Jamais il ne lui laissait le temps de se remettre de ses émotions qu'elle était de nouveau plongée dans un grand dilemme ! Voilà qu'elle devait trouver un nom à cette merveille. Dur. L'imagination de la petite fille ne volait pas très haut, rien qu'à voir le nom de ces deux animaux. « Attends, ma chouette s'appelle Saussette et mon chat Fuego parce qu'il est roux et qu'on l'a trouvé en espagne, et tu veux que je trouve un nom à cette petite et adorable souricette ? T'es sûr de ton coup ? » demanda la jeune fille en riant. Saussette, elle ne savait même plus d'où venait le nom de sa chouette, sûrement parce qu'elle était aussi petite qu'une chaussette quand elle l'avait achetée ? Ou alors parce que ses plumes grises avaient la couleur de sa chaussette du jour ? Personne ne le saura jamais, mais dans tous les cas, l'imagination de Sarah laissait à désirer. « Non, je ne peux pas l'afflubler d'un nom ridicule qui la suivra toute sa vie. » Elle s'arrêta un instant. « Oui, j'ai choisit que c'était une fille, à moins que tu ais une meilleure idée pour découvrir son sexe ? Ya peut être un livre qui en parle. » Elle réfléchit quelques secondes, puis leva sa baguette. « Accio » Avant qu'elle ne puisse finir le sort, le jeune homme avait posé sa main sur la baguette de la poufsouffle. Oui en effet, c'était sûrement une idée plus sage. Riant pour montrer qu'elle était loin d'être vexée, Sarah s'assit sur une chaise à côté de la souris. Après avoir vérifié qu'il y en avait bien une, cette fois-ci.

Sarah ne savait pas quoi penser. Elle devait trouver un nom pour la souris pendant qu’Oli était parti chercher un livre qui expliquait la vie des souris, ou quelque chose du genre. Ce n'était pas tant le titre du bouquin qui passionnait Sarah, elle tout ce qu'elle souhait, c'était qu'ils trouvent un nom. Il lui en fallait un qui sonne à la fois pour un mâle et à la fois pour une femelle. Et qui finisse en 'a' comme lui avait précisé le bibliothécaire. Plus facile à dire qu'à faire. Pestant contre les responsabilités qui pesaient sur son épaule, Sarah tourna son regard vers la souris. Elle avait disparut. OH MON DIEU. Évidemment, Oli n'était plus là pour la retenir quand elle glissait de la table et elle l'avait oublié. Quelle piètre mère adoptive de souris elle faisait. Que dirait Oli s'il la voyait ? Il ne lui pardonnerait pas deux fois, elle en était sûre. Paniquée elle regarda de tous les côtés, mais OUF la souris n'était pas trop loin. Elle s'était installée sur la cape de la jeune fille, pile dans les plis, bien au chaud. Les joues de Sarah s'enflammèrent, la souris l'aimait déjà. Posant un regard d'amour sur la souris, Sarah la prit entre ses mains et l'approcha de son visage. « Comme vas-tu Valenwä? » prononça-t-elle en jetant son regard dans celui de la souris. La bestiole blanche eut une petite mimique que la Sarah interpréta comme un « mon nom me va » Sarah rougit, le nom était sortit tout seul, c'était un mélange de beaucoup de chose. Le va pour Vanessa, le len Elenna qui voulait dire « vers les étoiles » en vieux langage, c'était sa mère qui lui avait dit ça un jour et le pour finir sur un touche en a qui rendait le nom harmonieux.

Un toussotement la fit sursauter, Oli était de retour. « Dis moi que c'est une fille, et dis moi que Valenwä te plait, s'il te plait, Val l'a déjà accepté, steu plaiiiiit ! » supplia la jeune fille, prête à se mettre à genoux pour qu'il accepte sa demande.

Spoiler:
 

__________




Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptyMer 16 Mai - 23:01

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_m36h0yVsyr1rovcx9
→ SARAH & OLI« Smile at a stranger. See what happens. »

Un silence méditatif s’installa entre les deux Poufsouffle. Il fallait trouver un nom joli, facile à retenir parce que la mémoire n’était pas une de leurs plus grandes qualités à tous les deux, et qui aille à une souris. Et qui, du coup, se termine en ‘a’. Oli ne s’était même pas proposé pour trouver un nom sympathique, parce que de toute façon il n’y arrivait pas. C’était bête, mais c’était la seule raison pour laquelle il ne voulait pas d’animaux. Il ne voulait pas qu’ils souffrent toutes leurs vies d’un terrible prénom. S’il y avait eu un animal chasseur uniquement d’araignées, il aurait cependant reconsidéré le fait d’en avoir un. Mais l’occasion ne s’était jamais présentée, et il préférait partager une souris avec Sarah. Celle-ci avait l’air d’avoir abandonné le fait de trouver un prénom. « Attends, ma chouette s'appelle Saussette et mon chat Fuego parce qu'il est roux et qu'on l'a trouvé en espagne, et tu veux que je trouve un nom à cette petite et adorable souricette ? T'es sûr de ton coup ? » Oli ricana. Les prénoms n’étaient pas des plus originaux mais ils remplissaient les conditions de prénoms qu’il s’était mentalement défini quelques secondes plus tôt. « Je suis sûre que tu trouveras quelque chose de parfait. » « Non, je ne peux pas l'affubler d'un nom ridicule qui la suivra toute sa vie. » Morgan sourit à nouveau. Elle avait eu exactement le même schéma de pensée, magnifique ! Ils étaient donc d’accord. Il fallait cependant qu’ils trouvent quelque chose. « Oui, j'ai choisi que c'était une fille, à moins que tu ais une meilleure idée pour découvrir son sexe ? Ya peut être un livre qui en parle. » Le bibliothécaire réfléchit un instant et se rendit compte qu’il ne savait rien sur comment découvrir le sexe d’un animal aussi petite qu’une souris, et pensa quelques secondes plus tard que cette pensée était elle-même assez étrange, mais le temps qu’il se dise lui-même d’arrêter de penser à des trucs comme ça, Sarah allait utiliser sa baguette. Il l’arrêta juste à temps. Elle avait juste eu le temps de prononcer « Accio » et il ne désirait pas qu’elle n’aille plus loin : c’était prendre des risques inutiles. Il l’arrêta juste à temps, et sourit à la Poufsouffle qui ria. Elle s’assit, et Oli alla donc chercher d’un bon pas un bouquin sur les souris.

Après avoir fait le tour de trois rayons sans résultat, le mangemort décida de trouver Grace. Il ne trouverait jamais ce qu’il cherchait tout seul alors autant qu’il trouve celle qui l’aiderait dans sa quête. C’était son travail après tout. Lui il se chargeait de la discipline. Théoriquement. Presque. Enfin bref. « Grace, j’ai besoin d’aide pour trouver un bouquin ! » Oli avait enfin trouvé sa bibliothécaire préférée. Qu’il aimait bien, en vrai, il était juste très chiant. « Oli, tu es censé savoir trouver un livre dans les rayons… Même les élèves y arrivent mieux que toi. » « Mais oui mais je me perds tout le temps. » Le mangemort ressemblait à un petit enfant à qui on faisait des reproches, prétextant qu’il n’avait rien fait et que rien n’était de sa faute. « Un livre sur les souris. Pour savoir comment on les nourrit, comment on peut s’en occuper et tout. » Il y eut un énorme silence, qui dura longtemps. Grace fixait Oli, essayant de savoir s’il riait ou s’il était vraiment sérieux. Etant vraiment sérieux, Oli lui se demandait s’il arriverait à avoir des yeux de chiens battus suffisamment convaincants pour qu’elle lui donne le livre. Il décida d’appuyer son argumentaire. « A des fins expérimentales. » Grace secoua la tête. « Non, je te laisserais pas faire des expériences sur les souris de la bibliothèque. » Alors qu’elle tournait le dos, le Poufsouffle essaya de se rattraper. « Non je rigole, je veux vraiment adopter une souris en fait ! » Sans le regarder, la bibliothécaire continua son chemin. « Et je ne te laisserais pas avoir une souris pour animal de compagnie ! » Déçu, Stoker faillit faire demi-tour. Il aperçut Rose Weasley dans un des rayons et courut jusqu’à elle. « Dis-moi Rose, je suis sûre que tu peux me renseigner : tu sais où je pourrais trouver un livre qui parle des souris ? » Nouveau silence gênant, Oli commençait à en avoir marre. La Gryffondor eut un moment de réflexion et fronça les sourcils. « Non, pas vraiment, monsieur le bibliothécaire. » Si elle avait appuyé sur sa fonction, ce n’était pas pour rien. Il leva les yeux au ciel. « Tant pis, on dira que c’est une femelle. » En faisant demi-tour, il sentait le regard interrogatif de Rose dans son dos. Il était un homme incompris, voilà. Il n’y avait que Sarah ici pour le prendre au sérieux. Il retourna donc vers elle. Elle avait apparemment déjà apprivoisé la souris, puisqu’elle la tenait dans les mains contre son visage. Oli était super content, Sarah aimait bien son idée. « Attention à pas la faire tomber. » Il n’y eut aucune réponse, la cinquième année continuant de regarder la souris avec des étoiles dans les yeux, comme si c’était la meilleure chose qui ait pu lui arriver jusque-là. Morgan toussota un peu plus fort, il voulait se faire remarquer au lieu de rester comme un poireau devant elle. Cette fois ci, la Poufsouffle se retourna. Elle était repassée d’un état de tristesse incommensurable à une hystérie complète. « Dis moi que c'est une fille, et dis moi que Valenwä te plait, s'il te plait, Val l'a déjà accepté, steu plaiiiiit ! »

Stoker eut un large sourire. Il décida de lui dire que c’était une fille, de toute façon ils s’en fichaient tous les deux. « Oui oui, c’est une fille. Et je trouve Valenwä super beau. Tu vois tu te débrouilles mieux avec les prénoms que moi. Haha. » Tout en répétant le prénom, il se dit qu’il n’arriverait jamais à s’en souvenir. Tant pis, il l’appellerait Val. C’était plus court. Comprenant enfin la fin de la phrase de Sarah, il reprit en s’asseyant en face d’elle. « Elle l’a déjà accepté ? C’est vrai ? Elle a dit un truc ? Enfin non elle peut pas dire un truc, c’est une souris. Hé, ça se trouve c’est une souris transgénique qui peut parler, mais je sais pas si c’est une bonne chose de faire parler une souris. Si ça se trouve elle nous dira pleins de reproches. Et ça se trouve elle dira qu’elle veut pas qu’on l’adopte, ça serait tellement triste parce que moi je l’aime déjà. Tu penses que je peux l’entraîner à chasser et tuer les araignées ? » Sarah était encore en train de parler à Val, qui gigotait dans sa main. Elle était plus qu’heureuse, et Oli se rendit compte qu’il disait n’importe quoi. « Oui, faut que j’arrête. Si je la dresse à chasser les araignées on pourra vraiment la confondre avec un rat, c’est ça le vrai problème. Et on ne veut pas ça. » Morgan opina du chef pour s’approuver lui-même. Le problème ce n’était pas de chasser les araignées, c’était qu’on la confonde avec un rat. Surtout que c’était une souris menue : persuadé que les araignées étaient des monstres de grandeurs, il risquait la vie de Val et il ne désirait pas ça.

« A moi, à moi, donne ! » Mandleton sourit et tendit l’animal à Oli. Il la prit dans les mains, et la fixa un instant. Il n’avait rien à lui dire. Sa tête lui disait que c’était normal : personne n’avait jamais rien eu à dire à une souris. Son cœur tout ému d’avoir un nouvel animal lui disait qu’il pouvait dire n’importe quoi, comme ‘saute’ à la souris et qu’elle ferait un salto arrière. Il choisit donc entre les deux et murmura un « Coucou Val… Val. » Il avait déjà oublié le prénom complet. La souris commença à s’enfuir entre ses mains. Morgan fronça les sourcils et la laissa partir jusqu’à Sarah. En effet, le petit animal grimpa sur le bras de la jeune Poufsouffle et se blottit sur son épaule. Sarah exultait, évidemment, et Oli essayait de comprendre. Il eut soudainement un éclair de génie – ce qui ne lui arrivait pas souvent – et regarda Sarah. « Vanessa, dis Fiki à la souris. » Sarah fronça les sourcils. Elle n’avait visiblement pas compris. Morgan lui réexpliqua donc. « Prends la souris, et appelle la ‘Fiki’. » La cinquième année passa à l’action et mit la souris devant son visage. « Coucou Fiki. » La souris gigota et s’approcha du nez de Sarah, pour poser son museau dessus. C’était l’amour fou. Morgan eut un éclat de rire. « Sarah, j’ai le plaisir et l’honneur de t’annoncer que nous avons retrouvé Fiki la souris ! » Sarah le regarda, des étoiles dans les yeux. « Je savais pas que les souris avaient une reconnaissance vocale, mais apparemment si. Tu as du lui parler longtemps pour qu’elle se souvienne de ça. Enfin d’après ce que j’ai entendu, tu as eu le loisir de le faire dans le placard. » Chassant d’une main les mauvais souvenirs de Sarah, il avança sa main et caressa la souris. « Fiki jolie. »
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptySam 19 Mai - 23:15

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_lxraqgD3NZ1qanpzp
 
« Oui oui, c’est une fille. » UNE FILLE ? Yaouh. Cette adorable mignonette souricette était une fille, si ce n'était pas parfait. Sarah sourit à son nouvel ami, puis à la souris toujours dans ses mains. « Et je trouve Valenwä super beau. Tu vois tu te débrouilles mieux avec les prénoms que moi. Haha. » Double yaouh. Il trouvait le nom super beau selon ses propres dires, si ce n'était pas extraordinaire ! Sarah avait fini par trouver un nom, elle toute seule en plus !, et il convenait à la situation. Elle en roucoula de plaisir. Valenwi, non, Valinwä, mince, elle l'avait déjà oublié. Tant pis elle compterait sur Oli pour lui rappeler et la souris serait nommée Val. Tout était parfait dans ce cas là, pas besoin de compliquer les choses…

« Elle l’a déjà accepté ? C’est vrai ? Elle a dit un truc ? Enfin non elle peut pas dire un truc, c’est une souris. » Bah si. Bien sur que les souris ça … ok ça parle pas mais ça s'exprime. Sisi. Elles ont leur langage mais quand elle rentre les oreilles ça veut dire qu'elles sont contente, ou alors c'est quand elles les mettent en l'air. Oh non c'était l'inverse quand elles ne sont pas contente elles... Sarah admit dans ses pensées qu'elle avait oublié mais quoiqu'il en soit, les souris parlaient c'était un fait accomplit. Elle allait répondre à Oli ce qu'elle savait quand il continua. « Hé, ça se trouve c’est une souris transgénique qui peut parler » Oh mais ça serait génial ça ! Sarah ne retint pas un « OUI » plein de joie, ce serait merveilleux si Val s'exprimait ce serait … « mais je sais pas si c’est une bonne chose de faire parler une souris. » Comment ça pas une bonne chose, au contraire, ils n'auraient pas besoin de bouquin qui expliquait la vie d'une souris dans des détails plus qu'ennuyant, non puisque Val pourrait leur dire précisément ce dont elle aurait besoin. Eheh tout bénef. Alors que Sarah approchait la souris de son visage pour lui demander Souris, parles-tu ? Oli la coupa dans ses pensées pour expliquer. « Si ça se trouve elle nous dira pleins de reproches. » Mais non qu'elle idée, une souris aussi belle et adorable que cela ne peut pas faire des reproches à deux grandes -selon la souris évidemment- personnes qui l'aimait déjà plus que tout. Nan nan nan, argument rejeté mon cher ami. « Et ça se trouve elle dira qu’elle veut pas qu’on l’adopte, ça serait tellement triste parce que moi je l’aime déjà. » Oh, c'était pas une idée totalement débile ça. Peut être que Val la souris préférait vivre avec ses amis les souris... Peut être qu'elle n'aimait pas Sarah ni Oli. Peut être que... oh c'était horrible de penser pareille chose, Sarah espérait de tout cœur que la souris les aime. Oli l'aimait déjà, Sarah aussi. Val était obligée de les aimer, c'était pas possible autrement. Non non non. « Tu penses que je peux l’entraîner à chasser et tuer les araignées ?  » Sarah ne put se retenir de rire. Il venait, sans le savoir, de la consoler complètement. Eh mais cela pouvait être une trop bonne idée, ils allaient entrainer la petite souricette à être la championne du monde, ça allait être cool. Méga cool même. Mais tuer les araignées c'était pas très gentil. Sarah savait bien qu'Oli avait peur de ces bestioles à plein de patte mais quand même, elles avaient le droit de vie comme tout le monde. Mais elle ne pouvait pas le dire à Oli sinon il allait lui parler des chenilles et ça ça serait pas cool. « Oui, faut que j’arrête. » Ah bah au final il avait comprit tout seul, sans que Sarah n'eut besoin, elle lui offrit un petit sourire.

« Si je la dresse à chasser les araignées on pourra vraiment la confondre avec un rat, c’est ça le vrai problème. Et on ne veut pas ça.  » Han, ça c'était vrai. Et il fallait l'avouer : c'était le pire blasphème que l'ont pouvait faire. Déjà que les élèves imbéciles avaient pour habitude de dire que Fiki était un rat alors qu'ils ne l'avaient pas vu … Sarah ne voulait pas imaginer la réaction des élèves s'ils voyaient leur souris manger des araignées, ils se mettraient à crier que Val était un « NON » hurla-t-elle tout fort. « Pardon, ouais t'as raison, on veut pas. » Précisa la fillette pour s'expliquer auprès du bibliothécaire.

« A moi, à moi, donne ! » Sarah sourit avec joie. Ils se ressemblaient tellement tous les deux, si Val avait était dans les bras d'Oli c'était elle qui aurait demandé impatiante de tenir la souris entre ses mains. C'était vraiment chouette de rencontrer quelque comme ça. Elle lui tendit alors délicatement l'animal. Oli la garda quelques secondes dans ses mains sans rien dire en la fixant avec émotion. Sarah fut émue. Ils ne se disaient rien et pourtant ça se voyait dans ce coup d'oeil combien Oli était attachée à Val. Sarah détourna les yeux pour leur laisser un moment à eux deux. Après tout ce n'était que justice puisqu'elle avait pu profiter de l'adorable souris plus tôt. Un « Vanessa » la tira de ses pensées. Elle mit de nombreuses secondes à comprendre que c'était son deuxième nom. Il fallait vraiment qu'elle s'y fasse sinon Oli allait finir par la prendre pour une tarée et elle voulait absolument qu'il l'apprécie. Il était quelque de trop génial pour qu'elle le vexe. Elle se pencha pour écouter ce qu'il avait à dire... « Prends la souris, et appelle la ‘Fiki’. » Oh, ça c'était dans ses cordes, mais pourquoi devait-elle lui dire Fiki ? Peut être que c'était un signe des souris ? Ou alors un mot dans leur langue ? Mais depuis quand Oli parlait-il le souris ? D'ailleurs ça s'appelait comment leur langue ? Sarah hésita quelques instants encore puis se rendit compte qu'Oli semblait attendre quelque chose. Après un petit sourire d'excuse elle prit la souris dans ses mains et lui parla comme il lui avait demandé, un simple « Coucou Fiki » mais ce qui suivit était étrange. La souris colla son museau contre le nez de Sarah. Cette sensation était bizarre, c'était tout mouillé comme le museau d'un chat, sauf que les moustaches étaient plus grandes -enfin le nez plus petit ce qui faisait grandir les moustaches- et en plus la souris avait presque l'air heureuse. Limite si elle ne ronronnait pas. Sarah déposa un léger baiser sur le tête de la souris.

« Sarah, j’ai le plaisir et l’honneur de t’annoncer que nous avons retrouvé Fiki la souris ! » Un sourire sur le visage Sarah acquisa. STOP. Il avait dit Fiki ? LA Fiki ? Oh mais c'était merveilleux, c'était incommensurablement parfait ! C'était extraordinairement génial ! Yaouh bibis. Sarah était aux anges. Ses yeux devinrent globuleux et brillant d'intérêt tandis qu'Oli continuait son explication. « Je savais pas que les souris avaient une reconnaissance vocale, mais apparemment si. » Une reconnaissance vocale, c'était fou. Sarah ne savait pas non plus ! Quelle surprenante découverte ! « Tu as du lui parler longtemps pour qu’elle se souvienne de ça. » La mémoire lui revint subitement, ah que oui elle lui avait parlé longtemps. Des looooongues minutes enfermées toutes les deux dans le placard. « Enfin d’après ce que j’ai entendu, tu as eu le loisir de le faire dans le placard. » Haha ce fameux placard. Le plus étonnant c'est qu'elle n'en gardait pas un si mauvais souvenir. Certes elle avait été un peu traumatisée par Cassiopée mais bon … cette dernière avait quand même rit plusieurs fois et puis il y avait eut la rencontre de Fiki. Non vraiment, elle en gardait presque un bon souvenir.

Oli caressa la souris. « Fiki jolie. » prononça-t-il. Sarah sentit son sourire monter haut sur ses lèvres. Elle était avec un ami, dans la bibliothèque et en plus il y avait Fiki. Si cette journée n'était pas parfaite ! « Comment tu sais que je me suis fait enfermée dans le placard ? » osa-t-elle demander, parce que Sarah avait toujours été un poil trop curieuse. « Non parce que personnellement je m'en suis pas vanté... » précisa-t-elle en rigolant. Qui allait se vanter d'avoir été enfermé dans un placard ? Et le pire c'était qu'elle avait réellement cru quand Cassiopée lui avait dit qu'elle allait y rester jusqu'à la fin de sa vie... « Ha mais j'suis bête, c'est Cassiopée qui a du en parler... VOILÀ pourquoi tout le monde connaissait Fiki, j'suis bête de n’pas y avoir pensé avant... Hein ? » demanda la jeune fille avec son plus beau sourire.

Sarah continua de regarder la main du jeune homme qui caressait la souris... Elle était si mignonne. « OH et je t'ai pas remercié : MERCI d'avoir compris que c'était Fiki, je crois que moi j'aurai jamais deviné … sauf si elle se serait mise à genoux pour prier Merlin avec moi. Quoique. » Elle s'arrêta quelques secondes et repris. « Qu'est-ce que je suis contente n'empêche d'avoir retrouver ma Fiki. Enfin NOTRE Fiki maintenant ! » précisa-t-elle avant que le bibliothécaire ne la rappelle à l'ordre. Souriant elle précisa. « Et je t'avoue que le nom que j'ai trouvé était trop long pour que je m'en souviens, je l'ai déjà oublié... C'est mieux qu'elle s'appelle Fiki quand même, sauf que ça rime pas en a.  » Soudain elle se mit à rire. Entre deux gloussements elle réussit à s'expliquer. « Tu dis souvent que tu parles trop pour rien dire mais en fait, je crois que je parle plus que toi. On fait bien la paire tous les deux ! » Et elle repartit dans un grand éclat de rire. Puis une idée lui vint, comment allaient-ils se répartir la garde ? Et puis elle avait un chat. Et Naranja avait la phobie des souris parce que la fois om Sarah avait raconté à Janet son après-midi dans le placard, Nara avait eut un sursaut en entendant parler de souris. Elle se mit à réfléchir intensément.

« Oli ? » Cette fois disait quelque chose à Sarah mais elle savait plus quoi. Oli par contre réagit au quart de tour et mit Fiki dans les mains de Sarah en lui demandant de la cacher, et ce très vite. Sarah ne comprit pas mais elle déposa un baiser sur la petite tête de la souris avant de positionner Fiki dans sa poche en lui chuchotant. « Soit très sage et ne fait pas de bruit. » Et à peine avait-elle fini que Grace arrivait. Ah bah voilà à qui appartenait cette voix ! Sarah n'écouta que d'une oreille leur conversation et sursauta au moins « souris ». Grace se retourna vers la jeune fille en voyant son brusque changement d'humeur. « Sarah ? Tout va bien. » La jeune fille acquiesça précipitamment. « Tu m'as l'air toute pâle, tu es sure que... » La bibliothécaire s'arrêta un instant puis continua. « Tu ne sais pas toi pourquoi Oli avait besoin d'un manuel sur les souris ? Par hasard ? » Sans réfléchir Sarah commença. « Bah c'était pour la souris qu'on a ... » derrière Grace, Oli faisait des grands signes négatifs. Soudain elle comprit, rougissant elle rajouta. « la souris que les gens ont retrouvé en bas. » Elle pointa son doigt vers l'extérieur de la bibliothèque. « Et vu que j'ai quelques connaissances sur les souris, on m'a demandé de de … d'aller chercher un livre pour être sure que je me trompe pas... » Logique ? Tout à fait... « Je sens que tu caches  » elle n'eut pas le temps de finir que Sarah s'écria. « Rien dans ma poche en tout cas ! » Grace s'avança perplexe au moment où Fiki sortait son museau de la poche. « UNE SOURIS ! ».

Avant même que Sarah n'eut le reflex de bouger, Oli l'attrapa par la main en lui criant quelque chose du genre « vite, par là ! » Et tous les deux s'enfuirent en courant dans la direction qu'il indiquait. Sarah pensa tout de même à récupérer Fiki dans sa main pour qu'elle ne tombe pas dans course. Lorsqu'ils s'arrêtèrent, la jeune poufsouffle ne réfléchit pas plus longtemps et sauta dans les bras d'Oli. Et après avoir déposé un léger baiser sur sa joue elle murmura. « merci d'avoir sauvée Fiki. »

__________




Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé EmptySam 26 Mai - 4:45

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Tumblr_m36ffz1u1D1rovcx9
→ SARAH & OLI« Smile at a stranger. See what happens. »

Le ciel est bleu, le soleil est jaune, Sarah Mandleton est géniale et Fiki est une souris. Les pensées d’Oli vagabondaient tandis qu’il caressait sa nouvelle amie. Fiki, pas Sarah, évidemment. Il était réellement content de sa journée, surtout de son après-midi. Une pure réussite comme on en faisait plus. Il fixait la souris d’un air attendri. Son esprit était ailleurs, aussi il ne commença à entendre la cinquième année en face de lui que quand elle finit sa phrase sur un « Hein ? » qui fit lever les yeux de l’aide bibliothécaire. Ne sachant pas s’il devait acquiescer ou faire non de la tête, il continua de caresser la souris sans rien dire. « OH et je t'ai pas remercié : MERCI d'avoir compris que c'était Fiki, je crois que moi j'aurai jamais deviné … sauf si elle se serait mise à genoux pour prier Merlin avec moi. Quoique. » Morgan sourit. Il était content que ce soit Fiki la souris et pas une souris transgénique qui ferait une alliance avec les rats, les araignées et les Serpentard pour le tuer douloureusement pendant son sommeil. Non, avec Fiki, tout était sûr d’aller bien. « Qu'est-ce que je suis contente n'empêche d'avoir retrouvé ma Fiki. Enfin NOTRE Fiki maintenant ! » Oli ouvrit la bouche pour en placer une mais Sarah avait déjà continué. Il eut un petit sourire, et resta attentif, histoire que si elle lui demande son avis sur quelque chose il puisse répondre, parce qu’avec sa chance, en répondant au hasard, il allait répondre à côté et perdre non seulement une amie mais aussi une souris. « Et je t'avoue que le nom que j'ai trouvé était trop long pour que je m'en souviens, je l'ai déjà oublié... C'est mieux qu'elle s'appelle Fiki quand même, sauf que ça rime pas en a. » Morgan eut un éclat de rire. « C’était quoi déjà ? Val… Val… C’était Val le début ? Je me souviens plus non plus. » « Tu dis souvent que tu parles trop pour rien dire mais en fait, je crois que je parle plus que toi. On fait bien la paire tous les deux ! » Le Poufsouffle sourit. Sarah était décidément très drôle. Elle semblait aussi assez lunatique, puisque la seconde d’après son éclat de rire elle était plongée dans ses pensées, semblant réfléchir à quelque chose d’extrêmement important.

Soudain, l’aide bibliothécaire, se souvenant de son dit métier, se retourna vivement. Il avait entendu son prénom, et son prénom sortait de la bouche de Grace Collins. Ce qui n’était décidément pas une bonne chose, compte tenu de la souris qu’il avait dans la main. Il réalisa que Grace ne devait pas la voir, aussi il la lança presque à Sarah « Cache ça ! » Bien que Mandleton attrapait l’animal et le mettait dans sa poche, il doutait de sa capacité à cacher quelque chose. Mais il n’avait personne autour de lui à qui confier Fiki. La bibliothécaire principale tira Stoker par le bras et le fixa méchamment. « Oli, ça suffit maintenant, on joue plus. Tu es irresponsable, fainéant, insupportable, tu m’aides absolument pas alors que j’en ai besoin et tu sympathises avec une cinquième année après avoir avec elle adopté une SOURIS. Enfin ça je suis pas encore sûre mais… » Morgan savait tout ça, et s’en fichait dans l’instant. Il se mordit la lèvre, comprenant que Grace avait compris ce que Sarah n’avait pas encore compris. Qu’elle était très mauvaise menteuse et qu’elle était incapable de cacher quelque chose. « Tu ne sais pas toi pourquoi Oli avait besoin d'un manuel sur les souris ? Par hasard ? » « Bah c'était pour la souris qu'on a ... » mais quelle idiote. Morgan lui fit des grands signes derrière Grace, notamment en passant son pouce sur la gorge. Grace ne les tuerais pas pour ça, mais autant faire comprendre avec la manière forte à Sarah. La Poufsouffle baratinait de manière tout à fait ridicule, aussi Stoker décida d’y mettre un terme. « Je sens que tu caches » « Noooooon. » « Rien dans ma poche en tout cas ! » « Mais PAR MERLIN SARAH REFLE… » « UNE SOURIS ! » Oli ferma les yeux, s’autorisant un millième de seconde de répit. Il allait falloir qu’elle apprenne la vie, cette petite. Si même Grace arrivait à trouver ce qu’elle cachait, c’était foutu pour elle. La bibliothécaire allait s’approcher un peu trop près de la poche de Mandleton, aussi Morgan bouscula sa collègue dans un « Désolée chère amie, je fais mon devoir » et attrapa la cinquième année par la main. « Vite, suis-moi ! » Elle ne se fit pas prier et ils commencèrent à détaler parmi les rayons sous les regards interrogateurs de ceux qui étaient à la bibliothèque légitimement, c’est-à-dire pour travailler ou chercher un livre, ou éviter quelqu’un parce que seulement de rares personnes venait ici un après-midi sans cours. Ils sortirent de la bibliothèque toujours en courant, et Oli continua de courir un peu dans le couloir avant de s’arrêter pour se tourner vers Sarah. Ils étaient définitivement hors de portée.

Il allait parler, mais la jeune fille le coupa juste avant, lui sautant dans les bras. « Merci d'avoir sauvée Fiki. » Oli était plutôt surpris, mais ne dit pas à Sarah de calmer ses ardeurs. Il était content d’avoir fait une bonne action. Le bisou sur la joue qui suivit fit cependant rougir comme jamais le jeune homme, qui baissa les yeux vers ses pieds en ricanant. « Je devrais pas rougir. » Lorsqu’il releva les yeux, la cinquième année lui faisait un grand sourire. Ses yeux pétillaient. Il toussota, et récupéra Fiki dans la main de la jaune et noir. « Qu’est-ce que tu penses de ne pas fixer d’horaires ou de jour ? Quand on a envie, on vient la chercher. Toute façon j’oublierais les dates si on se fixe un truc précis. » Sarah ricana et hocha la tête. « Je crois que moi aussi j’oublierais. » Oli sourit. Enfin quelqu’un qui le comprenait. Il était incompris d’habitude. Pourtant c’était pas si facile de se souvenir que les livres de métamorphose c’était le troisième rayon en partant du fond de la bibliothèque, et que les auteurs dont le nom commençait par la lettre A étaient en haut à gauche et Z en bas à droite. C’était pas non plus facile de se souvenir que l’infirmerie était au premier étage, ou du chemin de ses appartements. Même si cet itinéraire, il l’avait volontairement enlevé de son cerveau pour ne pas se sentir coupable de dormir partout ailleurs. « Tu veux commencer à la prendre ? » Réagissant qu’il rougissait toujours en fixant Sarah qui réfléchissait, il se donna une petite claque mentale. Ça ne marchait pas, alors il essaya une plus grosse claque mentale mais ça ne donnait pas beaucoup de résultat non plus alors il abandonna. « Tant pis. » Sarah releva les yeux. « Quoi ? » « Non, rien, je… Non rien. Je pensais à voix haute, ça m’arrive trop souvent. » La Poufsouffle ria et finalement laissa Fiki dans la main d’Oli. « Je te la laisse, tu sauras mieux t’en occuper au début et puis tu l’as sauvée, je pense qu’elle te revient maintenant. » Morgan sourit. « T’es sûre ? Elle te reconnait bien, si tu veux en profiter un peu je l’ai pas sauvée que pour moi. » Il accompagna ses paroles d’un petit bisou en dessous de l’oreille, qui fit rougir la cinquième année. Avec un rire, il pointa du doigt ses joues. « Ahah, je suis pas le seul maintenant. » Le mangemort approcha Fiki de son visage, tout en lui caressant le dos. « C’était une bonne journée, hein Fiki ? J’ai une super copine, j’ai toi, j’ai un peu énervé Grace mais je le fais tout le temps, alors bon. C’est pas comme si c’était différent. Faudra que j’aille m’excuser tout à l’heure. Bref. » Oli posa la souris en équilibre sur son épaule, pour voir si elle tenait. Elle semblait s’y plaire, aussi il la laissa là où elle était. Sarah semblait perdue dans ses pensées, et Morgan ne savait pas quoi lui dire pour signifier qu’il allait redevenir un adulte consciencieux. Enfin, essayer tout du moins. « Essaie de pas tomber sur ton chemin de retour. » Ce n’était pas plus gentille formule qu’il avait trouvé, mais ça eu le mérite de fonctionner. Sarah lança un « Hein que quoi » qui fit rire Morgan, et il reprit. « Je disais, ne tombe pas sur le chemin du retour. Je me sentirais coupable de pas t’avoir raccompagné, imagine tu tombes tu te fais mal. Je serais pas là. Je devrais venir ? Je devrais te raccompagner hein. Tu vas ou ? Non parce que je peux si tu veux. Ça me dérange pas. Parce que voilà, si tu tombes. Tu peux te faire mal. T’as des jambes, je dis pas que t’es nul mais t’es un peu maladroite, oh mon dieu je suis méchant. Non mais je voilà bon au revoir Sarah merci d’être passé à la bibliothèque. » La Poufsouffle avait l’air perdue en face de lui, et le regarda partir sans rien rajouter. Oli se maudit lui-même en retournant dans la bibliothèque. Il marchait un peu trop rapidement, puisqu’il loupa la marche de l’entrée et glissa sur le sol. Il se retrouva à terre en moins d’une seconde, et entendit des rires fuser de tous les côtés. Oli soupira, et se releva tant bien que mal. En se retournant, il regarda Sarah qui hésitait entre rire et s’inquiéter. Il lui fit un petit signe et sourit, se disant qu’il était bien maladroit pour quelqu’un qui voulait protéger une demoiselle en détresse.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty
MessageSujet: Re: Fiki est une souris ?! (oli) - terminé   Fiki est une souris ?! (oli) - terminé Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Fiki est une souris ?! (oli) - terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-