Partagez
 

 Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) EmptyMer 7 Sep - 12:10

Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) 110908011904749470


    Une autre journée commençait, belle sûrement comme une journée d'été. Sarah encore allongée dans son lit contemplait le plafond, Janet s'était levée plus tôt qu'elle pour une fois et Beth était déjà partie en claquant la porte quelques minutes plus tôt, bruit qui avait réveillé la jeune poursuiveuse des jaunes et noirs. Sarah aurait voulu profiter d'avoir le dortoir libre pour dormir tout son soûl, mais quelque chose l'en empêchait, un souvenir parcourait sa tête ; elle ne savait plus quoi penser et le pire dans tout cela, c'était qu'on lui avait recommandé le silence. Et Sarah en enfant sage n'en avait parlé à personne, pas même à Janet qui avait pourtant insisté pour savoir pourquoi sa meilleure amie avait l'air aussi perturbée depuis deux jours.

    Sarah se retourna dans son lit, face au mur, un mur banal, simple, tout comme elle... pourquoi n'était-elle pas un mur, son existence serait plus aisée, plus de complications ni de questionnement. Mais chaque chose était définie et mise à sa place, Sarah n'avait plus qu'à suivre le cours que prenait sa vie, oui Xander l'avait embrassé, oui c'était son premier baiser, oui elle était perdue et alors ?

    La jeune demoiselle entreprit de se lever, ressasser indéfiniment ses pensées ne l'aideraient en rien pour la suite de la journée. Une fois sur ses deux pieds une nouvelle question se posait : et maintenant, que faire ? La meilleure réponse, aux yeux de la jeune fille, fusa instinctivement ... manger. L'un des remèdes les plus efficaces pour se concentrer sur autre chose. Car il faut l'avouer, Sarah n'était pas du genre à se poser trente-six mille questions, au contraire chaque fois que quelque chose l'embêtait, elle l'évacuait simplement de son esprit, pouf ! Magique.

    Habillée, coiffée et en pleine forme, Sarah se faufila hors du dortoir et la joie au cœur se dirigea vers la grande salle, la seule et unique salle dont elle connaissait le chemin par cœur depuis son arrivée au château. Effort remarquable. La seconde chose à remarquer était qu'elle avait chassé Xander de ses pensées, sans s'en rendre compte, comme toujours : cette fille était extraordinaire. En mangeant, la bonne humeur de la jeune fille s'étala à toutes les personnes assises à ses côtés, on ne pouvait rester silencieux et perdu dans ses pensées quand un pitre faisait tomber toutes ses pâtes devant son assiette avec un regard pourtant extrêmement concentré, à tel point qu'elle avait même tiré la langue pendant qu'elle se servait. Si ?

    En quittant la table, sous les rires moqueurs des serpentards à côté d'elle, évidemment qui d'autre qu'elle aurait pu s'emmêler ses propres pieds ? Lucy Weasley, douce et gentille Lulu, démarra au quart de tour pour répondre, assez durement, aux serpentards qui avaient osé rire trop fort. Paniquée et angoissée (et si jamais Alistair se trouvait dans ce groupe ?) Sarah attrapa son amie par le bras pour lui implorer le silence. « T'en fais pas Lulu, murmura la naïve fillette c'était assez drôle et je ne me suis pas fait mal, j'ai l'habitude ». Énervée par la conduite trop soumise de son amie Lucy l'aida à se relever en maugréant « Sarah, arrêtes de te faire marcher sur les pieds ! », la seule réaction de Sarah fut de baisser misérablement la tête en s'excusant. Non non non, jamais elle ne changerait.

    En jetant un regard d'excuse sur la table des verts et argents, Sarah constata avec joie qu'ils étaient retournés à leur occupation, sa chute était déjà oubliée. La jeune poufsouffle pouvait enfin s'en aller. Elle erra seule au hasard dans les couloirs, Janet ayant une fois de plus disparu à la fin du repas, mais Sarah ne s'en inquiétait guère, elle avait l'habitude de se balader dans le château... se perdant à chaque fois, certes.


    Ses pas la conduisirent vers le grand et majestueux escalier menant aux étages, poussée d'une énergie soudaine, elle monta les marches deux à deux en courant. Quel était l'intérêt de ce jeu ? Pour la jeune fille, seul l'amusement comptait et face à cet escalier, la seule chose qui lui était venue en tête c'était « Qu'est-ce qu'Andrew aurait pu parier ? » Voilà pourquoi elle sautait les marches deux à deux, voilà pourquoi elle passait pour une débile à rire toute seule. Mais Sarah s'en foutait et c'était l'essentiel. Elle riait encore plus au moment où elle coinça son pied dans la marche que tout le monde évitait sans même y penser... Elle espérait que quelqu'un viendrait à son secours, elle n'était pas lourde, une seule personne suffisait à la porter. Patiemment Sarah attendit, une minute, deux minutes, trois minutes ... elle commençait à s'endormir quand quelqu'un lui tapota la tête. « Ouh ouh Sarah ! » Elle redressa vivement la tête pour voir « Bubus ! » souffla-t-elle, soulagée. Avant qu'elle n'ait le temps de lui demander avec son regard de biche perdue de l'aide, il tendit les bras sous les siens pour la dégager de là. « Merci, merci mille fois ! J'ai bien cru ne jamais sortir de là. » Tel un vrai gentlemen, il arrêta ses remerciements d'un geste de la main, pour lui demander plutôt où elle se dirigeait comme ça, elle-même n'en sachant trop rien, ne sut lui répondre autre chose que « Oh euh, par là ! » en montrant le couloir du premier étage « un ami m'attend. » Visiblement il avait la tête ailleurs car il sourit et lui expliqua en deux mots qu'il devait y aller.

    Sarah le regarda partir, ça faisait trop de temps que Bubus ne lui avait pas raconté ses petits problèmes, il devait y avoir une anguille sous la roche ! Et voilà qu'elle recommençait à se poser des questions alors, perdues dans ses pensées, elle percuta un mur en plein fouet qui bizarrement s'ouvrit sous son poids. Un cri de panique sortit de ses lèvres quand elle se rendit compte qu'elle traversa le mur … ce n'est qu'en se relevant qu'elle comprit que la porte s'était juste ouverte à son contact. Un soupir de soulagement se fit entendre dans la pièce, non elle n'était pas encore totalement détraquée !

    Elle se força à faire silence, son nouveau but : entendre une mouche voler, voilà une chose qui la calmerait. Elle mit plusieurs et looongues secondes à se rendre compte que ce n'était pas sa respiration qu'elle entendait ; non lorsqu'elle s'arrêtait de respirer quelque chose respirait encore ! Quelque chose ou ... quelqu'un ! Elle n'était pas seule dans la pièce, paniquée Sarah regarda autour d'elle pour tenter d'apercevoir la personne qui l'avait vu se ridiculiser une fois de plus – même si ce n'était que la troisième fois de la journée.

    Ahh, c'était lui. Lui, lui. « Eh merde ! » fut sa seule pensée. Tout ressurgissait, ses doutes, ses craintes, ses pensées qui l'avait tant tracassées le matin même. Elle ne savait pas quoi dire, voilà qu'elle se remettait à rougir, vite, penser, ouvrir la bouche et aligner deux mots. Ne pas passer pour une cruche. Faire un effort. Allez Sarah ! « Oh euh … bonjour ». Magnifique, vraiment, une répartie hors du commun, des mots transgressant, il allait se réjouir. « Tu fais quoi par ici ? bien mieux, tu ne bégayes plus, continue on est où d'ailleurs ? » GAME OVER.

__________






Dernière édition par Sarah Mandleton le Dim 2 Oct - 5:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Re: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) EmptyMar 13 Sep - 2:18

Ce matin là, Xander fut réveillé par les rayons du soleil. Son réveil indiqua qu’il aurait pu se réveiller quand il allait sonner quelques minutes plus tard. Le Serdaigle se redressa dans son lit et regarda autour de lui. Tous ses camarades dormaient encore, mais plus pour très longtemps. La journée s’annonçait plutôt bonne. Xander saisit sa chance de passer en premier par la salle de bain et quitta son lit en vitesse. C’était plutôt rare qu’il soit le premier à se lever, mais quand c’était le cas, il en profitait bien car il n’aimait pas vraiment attendre son tour. Après avoir pris une douche et s’être habillé, il régla les derniers détails dans le miroir et quitta la salle de bain quand les réveils de ses camarades commencèrent à sonner. Xander portait simplement un jeans foncé et une chemise blanche. Certes, ce n’était pas un jour de cours aujourd’hui, mais il tenait quand même à rester classe. Il aimait bien le week-end, c’était le moment où on pouvait juger la façon dont les gens étaient habillés. Xander salua Andrew qui venait de se réveiller puis comme il allait l’attendre pour aller petit déjeuner, il alla s’asseoir sur son propre lit et commença à bouquiner. Le livre posé sur sa table de chevet avait pour sujet une thèse sur la magie noire. C’était vraiment très intéressant. Ce sujet le passionnait beaucoup, notamment les références faites au Seigneur des Ténèbres. L’auteur du livre était sans doute un de ses nombreux partisans.

Une fois tous prêts, Xander, Andrew et un autre camarade de dortoir descendirent à la Grande Salle. Il y avait moins de monde que les jours de semaine, mais Xander croisa quelques unes de ses connaissances, plus ou moins bonnes d’ailleurs. Sur le chemin, il salua une ou deux personnes et sourit à deux ou trois filles. Les élèves de Serdaigle s’installèrent dans leur coin habituel et commencèrent à manger tranquillement, discutèrent de leurs projets du week-end et des prochaines vacances, mais aussi des cours et des devoirs qu’ils avaient bientôt à rendre. Chez Serdaigle, on ne rigolait pas avec les devoirs, c’était important.

Alors qu’il s’apprêtait à boire une gorgée de jus d’orange, il ne vit pas le coup venir. Derrière lui, un garçon de première année un peu trop agité lui donna un coup dans le dos alors qu’il s’amusait avec ses amis en cherchant une place libre. Ce fut un geste un peu trop brusque et Xander renversa une bonne partie de son jus d’orange sur sa chemise blanche. Le Serdaigle se leva d’un bond, près à sauter sur l’élève qui venait se salir sa belle chemise et l’étriper. « Je vais te tuer ! »

Alors que Xander commença à lever le bras pour se venger, Andrew se leva pour le retenir et montra d’un coup de tête la table des professeurs où certains d’entre eux étaient attablés. Le Serdaigle ne voulait sans doute pas de problèmes, mais il mit quelques secondes à se calmer. Il jeta un regard noir à l’élève de première année, ce dernier semblait terrifié. Il s’excusa et se dépêcha de s’éloigner. Quelques élèves s’étaient retournés pour voir cette scène, mais quand Xander décida de se rasseoir, tout le monde retourna à ses occupations. Xander remercia Andrew, sans qui il aurait sûrement cogné sur un garçon de onze ans. Coupé dans son appétit, le Serdaigle se leva et quitta la salle. Une fois seul et dehors, il évalua les dégâts causés à sa belle chemise. Ca s’est sûr, on ne pouvait pas ne pas le remarquer. Deux solutions s’offraient à lui : Aller se changer à son dortoir, loin, peu pratique, il croiserait un bon nombre d’élèves, ou aller demander aux Elfes de laver sa chemise illico presto, ce qui serait plus ou moins rapide mais au moins, il n’aurait à croiser personne. C’est la deuxième solution que le garçon décida de suivre et quelques minutes plus tard, il poussa la porte de la laverie. « Il y a quelqu’un ? »

Xander referma la porte derrière lui et baissa les yeux. S’il y avait quelqu’un ici, ce serait sûrement un Elfe de maison, les humains ne s’abaissent pas à ce genre de travail. Chez lui, il avait aussi un Elfe de maison. Quelques secondes plus tard, Xander entendit le plop habituel des Elfes et un de ces petits êtres apparu devant lui. Il commença à déboutonner sa chemise et quand il déboutonna le dernier bouton, il tendit la chemise blanche tachée à l’Elfe. « Lavez moi ça. »

L’Elfe évalua rapidement les dégâts puis du prévenir Xander qu’il allait devoir attendre un peu car les Elfes étaient tous très occupés à changer tous les draps des élèves de Poudlard et qu’ils s’occuperaient de ça dès qu’ils le pourraient. Un peu agacé, Xander approuva tout de même et leur demanda s’il pouvait rester là, un « Oui, monsieur », un plop et il fut enfin seul. Heureusement, les différentes machines présentes dans la pièce faisaient que la température était plus élevée que dans les couloirs de Poudlard, il n’avait pas froid du tout.

Alors qu’il attendait patiemment (ou pas) son linge, Xander entendit la porte de la laverie s’ouvrir un peu trop brusquement. Ne sachant pas trop à qui il allait avoir affaire, il se cacha derrière un des nombreux draps du fond de la pièce. Peut-être était-ce un de ses camarades qui le cherchait et s’était dit qu’il était là, peut-être était-ce aussi un inconnu ou un de ses quelques ennemis. Il n’essaya cependant pas de retenir sa respiration, il n’avait pas peur non plus. Xander sorti la tête de sa cachette pour voir à qui il avait affaire. Ah, ce n’était que Sarah. Un sourire apparu sur ses lèvres. Il n’y avait que Sarah pour faire une entrée pareil. Xander sorti définitivement de derrière le drap, torse nu, plutôt à son avantage. Bon, il sentait légèrement le jus d’orange, mais il ne pouvait pas faire autrement. « Oh euh.. bonjour »

Adorable cette Sarah. Xander fit quelques pas vers elle, répondit à son bonjour par un sourire et garda le silence. Il l’observa. Elle était magnifique avec ses longs cheveux ondulés et ses joues légèrement rouges. Le Serdaigle en était sûr, elle n’avait pas oublié leur petit secret. Il ne se gêna pas pour l’observer de la tête aux pieds tout en s’avançant vers elle, elle était pas mal pour une Sang Mêlé. Son petit jeu l’amusait beaucoup, il avait décidé de séduire Sarah pour la déconcentrer lors des matchs de Quidditch et il avait hâte de voir le résultat au prochain match. Il ignorait si ça marcherait, mais au vu de son apparence dans cette pièce, la belle avait déjà l’air assez déconcentrée. Il se demandait jusqu’où ce petit jeu pouvait aller, jusqu’où Sarah garderait le silence. En tout cas lui, il ne se forçait pas le moins du monde et elle était plutôt réceptive. Il avait envie de prendre son temps. « Tu fais quoi par ici ? On est où d'ailleurs ? »

Xander continua d’avancer vers la Poufsouffle. Bonne question, Sarah, bonne question. Que fait Xander, torse nu derrière des draps dans une petite pièce comme celle là, qui ressemblait tout de même à une laverie. Bon, il n’y avait pas beaucoup de réponses à cette question mais il la pardonnait sa naïveté, après tout, il s’en accommodait bien. C’est vrai que ce n’était pas un endroit très connu à Poudlard et que ce qu’il y faisait n’avait rien de très évident quand on avait pas vu la scène qui s’était passé au petit déjeuner. Il n’avait d’ailleurs pas croisé Sarah là bas, elle était sans doute arrivée après qu’il soit parti. A vrai dire, ça ne le dérangeait pas que le moins de gens possibles aient vus cette scène, il était plutôt réputé pour être adroit de ses mains, donc même si le jus d’orange avant été renversé à cause d’un coup, il aurait du mieux s’en sortir. Le Serdaigle mit les mains dans ses poches avant de répondre à la Poufsouffle, un sourire amusé aux lèvres. « J’avais envie d’enlever ma chemise et de séduire quelques Elfes, vois-tu. »

Humour, humour. Est-ce que Sarah y croirait une seconde ? Sans doute. Xander continua de s’approcher, il était bientôt arrivé à Sarah, cette pièce n’était pas très grande et il avait marché très lentement. Franchement, séduire un Elfe était une idée répugnante et ça m’étonnerait que ça soit déjà arrivé sur cette terre, quoique, on voyait des choses pas très nettes des fois. Xander avait tendance à considérer les Elfes de maison avec le même dégoût que les Moldus. Rien qu’en repensant à ce qu’il venait de dire, il en perdit le sourire. Bref, toutes les blagues ne sont pas bonnes à faire. Il se remit donc à parler. « Plus sérieusement, un idiot m’a renversé du jus d’orange dessus, je ne pouvais pas rester comme ça.. Ici, on est à la laverie de Poudlard. »

Le jeune homme était maintenant tout près de Sarah et il la regarda dans les yeux. On pouvait voir qu’il était un peu plus grand qu’elle. Xander passa sa main dans les cheveux de Sarah et plaça une de ses mèches derrière son oreille. La main du Serdaigle ne quitta pas encore la zone arrière de la tête de la jolie Poufsouffle, gardant la proximité. Il dit alors d’une voix plus douce. « Ne t’inquiètes pas, l’idiot est encore vivant. »

Bon, peut-être qu’elle ne s’en inquiétait pas, mais il tenait à le préciser, il n’avait pas touché au garçon. Bien sûr, si Andrew ou un autre ne l’avait pas retenu, il n’aurait sans doute pas pu donner cette affirmation. Le Serdaigle n’était pas tellement violent de nature mais quand on le provoquait, on le trouvait. Il défendait sa fierté corps et âmes. Ce garçon de première année faisait désormais parti des gens sur la liste noir de Xander, s’il en avait une bien sûr. Il allait sans doute le mépriser un moment jusqu’à ce que ce dernier se rachète par un moyen ou par un autre. Le beau blond n’était pas une terreur, mais il ne fallait juste pas lui chercher des ennuis. « J’espère que tu n’as parlé à personne.. de notre petit secret. »


Dernière édition par Xander V. McClary le Ven 28 Oct - 20:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Re: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) EmptyLun 19 Sep - 7:17


Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) 110908011904749470


    Les pensées de Sarah furent bloquées, qu'avait-elle dit ? Où était-elle ? Pourquoi était-elle là ? Qu'est-ce qui se passait en ce moment précis ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi ! C'étaient toujours les mêmes questions, et pourtant il aurait mieux valut qu'elle ne s'en pose pas, puisqu'il n'y avait aucun danger. Doucement elle se força à respirer, inspirer, expirer. Une nouvelle fois. Oui, elle allait déjà mieux, elle était presque en mesure de relever la tête, les joues encore d'un rouge éclatant, même une tomate aurait eu l'air pâle à ses côtés. Un mouvement sur le côté la fit s'étouffer. Et zut, au diable les essais pour ne pas paraître débile, de toute manière Xander devait être mentalement dérangé pour avoir envie d'être aussi proche de la jeune Sarah alors une gaffe de plus ou de moins ?

    Non non non, Sarah voulait avoir l'air belle, intelligente, attirante, pour que les garçons se retournent sur son passage comme ils le faisaient devant Iseult. Parce que certes, beaucoup de monde se retournait sur son passage mais c'était uniquement parce que le bruit de quelqu'un qui tombe dans les escaliers surprend toujours. La demoiselle n'avait pas une haute opinion d'elle-même, trop timide pour s'affirmer, mais elle était en train de grandir et Xander avait accéléré le processus normal. Oh pour une autre fille que Sarah, ce n'aurait été qu'une conquête parmi d'autre, mais pour nous poursuiveuse c'était le début... Voilà pourquoi elle doutait tant d'elle, pourquoi elle ne savait que faire. Et comme il lui avait demandé le silence, elle n'osait même pas en parler à Janet, sa meilleure amie, que dirait-il s'il avait appris qu'elle avait manqué à sa parole ? La Poufsouffle cherchait à être parfaite, mais elle était tellement loin du compte !

    Soudain, elle sentit sa présence à ses côtés, le jeune homme avait fait tout le tour de la pièce, en marchant lentement, à l'insu de Sarah, trop préoccupée par la manière dont elle devait se tenir pour éviter de faire une gaffe de plus. Elle retient sa respiration pendant quelques secondes, puis en se rendant compte que c'était totalement inutile et idiot, elle souffla l'air contenu dans ses poumons. Voilà qu'en plus elle agissait débilement en sa présence.

    « J'avais envie d'enlever ma chemise et de séduire quelques Elfes, vois-tu. » « Séduire des elfes ? Mais il est fou ! » Sarah n'envisagea même pas une seconde que cela n'était qu'une simple blague, pour elle qui prenait tout ou presque au premier degré c'était chose normal. Mais, alors qu'elle essayait de saisir la porter de ces paroles - parce que c'était vraiment incompréhensible pour la jeune poufsouffle - Sarah remarqua le sourire éclatant du Serdaigle en face d'elle. Elle paniqua sérieusement : qu'avait-elle encore faire de débile pour qu'il sourisse comme ça ? Avait-elle une tache au milieu de la figure ? Ou alors elle avait oublié quelque chose. Elle essaya de se souvenir de la conversation pour trouver le détail manquant. Mais ce n'est que lorsqu'il précisa qu'elle comprit. « Plus sérieusement, un idiot m'a renversé du jus d'orange dessus, je ne pouvais pas rester comme ça.. Ici, on est à la laverie de Poudlard. »

    Ainsi donc il blaguait, voilà la cause de son sourire, jamais il n'avait envisagé avec les ... elfes. Elle soupira, qu'est-ce qu'elle pouvait être bête quand elle s'y mettait ! En deux secondes l'histoire du jus d'orange, du pourquoi de la laverie ou quoique ça soit d'autre sortit loin de sa tête. Elle avait déjà remarqué l'incroyable sourire du jeune homme, sa beauté et sa classe légendaire, mais là c'était différent. Déjà ils étaient seuls dans la laverie et il s'adressait à elle, elle pouvait donc le regarder entièrement sans passer pour une groupie qui admirait à la dérobée. Mais en plus il était torse nu chose qu'elle n'avait absolument pas remarquée au préalable. Sarah - éclair de génie - ne douta pas une seconde qu'il n'avait pas remarquée le choc de la jeune fille, immédiatement elle rougit. Était-ce là un signe ou non, mais au même moment Xander se rapprocha définitivement de la jeune fille, la regarda droit dans les yeux - ce qui eut l'effet instantané d'augmenter sa gène - et glissa une main dans les cheveux de la poufsouffle. Le contact entre la main et son crâne fut électrique pour la jeune fille, ci-tôt qu'elle ressentit la pression des doigts s'enfonçant dans son cuir chevelu, Sarah eut des frissons, très doux et agréable. La jeune fille faisait des fixettes sur les mains des gens, c'était pour elle un critère très important dans la beauté de quelqu'un, et les mains douces et fortes de Xander plaisaient à Sarah. Lorsqu'il frôla sa peau pour remettre un cheveu rebelle en place, le rouge atteignit son paroxysme, elle rentrerait dans le livre des records c'était un fait, la seule question à se poser est : quand ? Soudain, il rompit le léger silence qui s'était installé entre eux : « Ne t’inquiètes pas, l’idiot est encore vivant. »

    L'idiot ? De qui parlait-il ? Sarah n'en avait cure, tout ce qu'elle voulait c'était qu'il ne bouge pas, malgré la gène occasionnée par sa couleur rouge tomate dû à la présence du jeune homme, Sarah aurait voulu rester là. Trop peur que ça soit un rêve, se devait en être un d'ailleurs. Jamais Xander n'avait eu une voix si douce, comme s'il tenait à lui prouver - chose inutile puisqu'elle en était persuadée - qu'il était quelqu'un de bien qui ne ferait de mal à personne. Trop vite il fit un mouvement sur le côté, Sarah crut qu'il allait retirer sa main, mais non, heureusement il ne bougeât que légèrement, restant proche d'elle. Ce qui pour effet de la faire sourire, elle était réellement heureuse et touchée de l'attention qu'il lui portait et si elle rougit (un peu plus faiblement que précédemment, certes) une fois de plus à cette pensée, elle était loin d'être au bout de ses surprises. Avec une voix mélodieuse il lui glissa à l'oreille « J’espère que tu n’as parlé à personne.. de notre petit secret. ».

    Tout d'abord, elle fut en état de choc comment aurait-elle pu oublier ? Ensuite elle eut un léger haut de coeur, déglutit très lentement, s'étouffa avec sa salive. Demandez à Sarah comment faire pour gâcher un moment tout mignon, la prochaine fois! Car évidemment, sous le petit sursaut de la jeune fille, la main de Xander était retournée à sa place initiale, c'est-à-dire, dans la poche du garçon. Une petite moue de biche triste s'installa sur la visage de la jeune fille, un instant très pathétique supposa-t-elle puisqu'un léger sourire se dessina sur les lèvres du jeune hommes. Elle tenta alors une réponse, de peur que rester muette la transforme en espèce d'oisillon idiot qui admire tout ce qui bouge autour de lui sans se soucier de ses bêtises. « Nnn... non, j'ai rrrien dit ! » balbutia la jeune fillette. Elle souffla pour reprendre sa respiration, elle se calma, se rassura : « ce n'est rien qu'un ami, il est gentil, respire ». « J'en ai m-même pas parler àà Janet ! », un peu moins de bégaiements, elle était sur la bonne voie. Sûrement qu'il ne connaissait pas à Janet et qu'il s'en fichait, mais Sarah était si fière de ne pas avoir touché un seul mot à celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie, qu'elle ne vit rien. Elle voulait lui dire autre chose, pour le faire parler, mais elle ne savait pas quoi. Elle n'osait pas demander si lui-même avait respecté les règles, vu que c'était de lui quelles venaient. Elle soupira et releva la tête, Xander la regardait ce qui, une fois de plus, la mis mal à l'aise et la fit rougir pour la énième fois de la journée...

__________




Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Re: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) EmptyMer 21 Sep - 6:54

C’était si marrant et intéressant d’observer la jeune Sarah. Elle racontait plein de choses rien qu’avec les expressions et les couleurs de son visage. Le visage de la Poufsouffle possédait une palette de couleur plutôt impressionnante, plus qu’il ne l’aurait cru. On aurait dit que la présence de Xander dans la pièce la rendait nerveuse et il y avait de quoi, un garçon qui l’avait embrassé était maintenant torse nu devant elle. Son corps de sportif sculpté au Quidditch n’était pas déplaisant à voir. Le Serdaigle était plutôt content de l’effet qu’il lui faisait, après tout, c’était tout ce qu’il recherchait. Sarah était vraiment marrante, cependant Xander ne riait pas, son visage montrait tout son sérieux, il ne voulait pas mettre la jeune fille mal à l’aise – enfin, plus mal à l’aise qu’elle ne l’était déjà, du moins pas tout de suite. Cette fille était un numéro. Il continua de l’observer, attendant chacune de ses réactions et étant de plus en plus satisfait à chacune d’elles. Ses joues semblaient jouer au Yo-Yo avec le rouge et contre toute attente, c’était plutôt mignon. On aurait vraiment dit une petite fille. Elle était différente de tout ce qu’il avait connu jusqu’à maintenant. Il crut même ressentir un frisson au moment où il avait passé sa main dans les beaux cheveux de Sarah. C’était toujours bon de l’avoir remarqué, les filles ont plusieurs points sensibles et il semblait qu’un des points sensibles de la jeune fille ait été découvert. Il remarqua aussi qu’elle s’était mise à sourire quand il lui touchait les cheveux et le cou. Elle appréciait sa compagnie et ses gestes et il allait en profiter. Il n’était pas vraiment le genre de garçon à garder ce genre d’attention bien longtemps mais si ça marchait avec Sarah, c’était parfait, il fallait qu’elle reste sur son petit nuage. Il avait l’impression qu’elle était déjà perchée bien haut. C’était une excellente chose.

Quand Xander demanda à Sarah si elle avait bien garder leur secret, le calme de la jeune fille sembla disparaître et elle redevint soudain nerveuse. Le Serdaigle chercha tout d’abord ce que cela pouvait signifier. Est-ce qu’elle avait en effet trahi le secret ? Il en doutait, ce n’était pas vraiment le genre de Sarah. Non, Sarah était du genre à faire tout ce qu’on lui disait, il le sentait – et il en avait entendu parler. Roxanne, par exemple, s’était servie de Sarah en tant que messagère, c’est ce qu’elle lui avait raconté à l’époque où elle n’essayait pas de l’éviter. D’un côté, Xander plaignait la Poufsouffle qu’autant de personne profitent de sa naïveté, d’un autre, c’était exactement ce qu’il était en train de faire. Elle avait peut-être simplement peur de mal répondre à sa question, comme s’il n’y avait qu’une réponse possible. Et bien, c’était un peu le cas, Xander n’accepterait qu’une réponse de sa part. Elle ne pouvait pas avoir pris l’initiative de le tromper. Le jeune homme attendit sa réponse en scrutant la jolie jeune fille. Sa main quitta les cheveux de la belle et revint à sa place initiale, dans sa poche, il fit quelques pas devant elle. Elle sembla plutôt déçue vu la moue qu’elle faisait et il jubila intérieurement. Elle semblait tomber vraiment vite dans ses filets. Il bougea sa tête légèrement pour s’étirer un peu, se détendre et patienter. Il savait qu’il pouvait l’approcher, la toucher et que ça ne semblait pas non plus la déranger.

« Nnn... non, j'ai rrrien dit ! » Enfin au bout de quelques longues secondes, la Poufsouffle sortit quelques mots. Elle avait plutôt eu du mal à les sortir. Tout d’abord, il ne dit rien, tactique simple pour qu’elle ne panique pas, cependant il continua de la fixer plus ou moins. Ce n’était pas vraiment ce qui pourrait l’aider. Le visage du beau blond n’exprimait pas beaucoup de sentiments, si ce n’est un peu d’encouragement pour qu’elle continue sur sa lancée, il sentait qu’elle voulait encore dire quelque chose, il était déjà plutôt content qu’elle n’ait rien dit à personne comme il le lui avait demandé, cela prouvait qu’elle lui faisait confiance ou bien qu’elle avait peur de lui. Et comme prévu, elle s’exclama à nouveau « J'en ai m-même pas parler àà Janet ! » Xander ne savait pas exactement qui était Janet mais il se doutait bien qu’elle était une amie proche de Sarah, peut-être celle qui lui colle souvent aux basques dans sa période de mise en confiance. D’ailleurs, cette Janet était peut-être celle qui lui lançait de temps en temps des regards noirs quand il s’approchait de la Poufsouffle pour lui parler. Elle n’avait pas trop apprécié ses tentatives d’approche et il lui rendait bien ses regards noirs. Dans ce cas, si Sarah n’en avait pas parlé à Janet, c’était une très bonne chose, elle aurait pu tout gâcher avant qu’il ne s’amuse un peu. Quand elle eut fini de parler, Sarah releva la tête et se mit à nouveau à rougir. C’était facile. On aurait dit une petite fille qui cherchait à vérifier si elle avait dit la bonne réponse ou pas.

« C’est très bien, Sarah » Xander s’approcha à nouveau de la jeune fille après ces quelques mots et pendant que sa main droite caressait à nouveau les cheveux de l’innocente, il embrassa son front comme s’il donnait une récompense à ses paroles. Il y avait sur son visage et dans sa voix une espèce de fierté, il pourrait faire croire à Sarah qu’il était fier d’elle et de son silence, mais c’était plutôt la fierté d’avoir réussi un de ses coups. Il n’était pas rare qu’il réussisse mais il adorait plus que tout gagner. Gagner au Quidditch mais aussi gagner dans tous les autres domaines. Oui, Xander avait l’impression d’avoir gagné, gagné à un défi qu’il s’était lancé lui même, mais ce n’était qu’une partie de son plan. Alors après ça, il continua, il était trop bien parti pour s’arrêter en chemin et sa chemise n’avait toujours pas réapparu « Janet ne nous comprendrait pas » Ah, le fameux « nous » était le meilleur moyen de semer encore plus le trouble dans l’esprit de la jeune Sarah. Est-ce qu’il y avait vraiment un « nous » après un seul baiser ? Est-ce qu’elle y avait pensé ou est-ce que ça ne lui avait jamais traversé l’esprit ? Que ce soit l’une ou l’autre des versions, maintenant elle y penserait et il n’avait pas l’intention de lui répondre si elle lui posait la question. Le jeune homme repensa au Quidditch, sport qu’il pratiquait avec excès et qui le passionnait tout autant que la magie noire. Le prochain match Serdaigle contre Poufsouffle promettait d’être intéressant. Il avait quelques ennemis chez les Poufsouffle déjà, il comptait plutôt faire de Sarah une alliée, une alliée qui n’oserait pas l’attaquer pour récupérer un Souaffle de force, par exemple.

Le regard plein de douceur de Xander s’arrêta sur les lèvres de la belle. Intérieurement, il riait. Il n’avait jamais été si mielleux avec une fille mais il savait s’adapter « Ai-je été le premier à embrasser ces lèvres? » Vu le choque de Sarah juste après le baiser qu’il lui avait donné après l’entraînement de l’autre fois, c’était soit vrai, soit la jeune fille était vraiment candide. Il posait cette question par simple curiosité, et c’est aussi ce qu’exprimait son regard et son ton détaché. Xander se délectait de la situation. Il sortit son sourire le plus doux mais aussi le plus hypocrite. Il jouait avec la naïve Sarah comme il jouerait avec une belle poupée et le pire dans tout ça, c’est qu’elle ne se doutait absolument de rien. Les doigts de la main droite du jeune homme continuait le jeu de la séduction. Très adroit de ses mains, il caressa avec volupté le bas du visage de la quatrième année d’un geste régulier, de son menton à l’oreille. Un sourire malicieux apparu sur ses lèvres « Tu sais, je peux être le premier pour plein d’autres choses » Oui, bon, on ne change pas Xander, il ne pouvait pas faire semblant être l’homme parfait du jour au lendemain. Il était probable que Sarah ait déjà entendu par le passé qu’il avait déjà eu quelques copines ou du moins quelques conquêtes. Au pire, ça pouvait passer pour une forme d’humour. La distance entre la Poufsouffle et le Serdaigle s’était réduite sans qu’il ne s’en rende forcément compte. Il pouvait sentir la chaleur corporelle de la belle. Il pouvait imaginer la possible gène de la Poufsouffle et il aimait ça. Ils étaient seuls, il voulait pousser l’expérience un peu plus loin. En un souffle, il prolongea légèrement sa provocation « J’ai beaucoup à enseigner » Toutefois, il ne voulait pas gâcher tout ce qu’il avait obtenu comme résultat jusqu’à présent, si la Poufsouffle se renfermait, il arrêterait pour cette fois. Il ne voulait pas non plus passer pour un pervers ni la forcer à faire des choses qu’elle ne voudrait pas. Il n’était pas si stupide. Il se demandait à quel point Sarah pouvait être farouche.


Dernière édition par Xander V. McClary le Ven 28 Oct - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Re: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) EmptyJeu 6 Oct - 5:41

Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) 110908011904749470


    Plus le temps passait, plus Sarah se demandait si ses joues allaient retrouver une couleur à peu près potable. Il fallait bien l'avouer, la présence du beau jeune homme la mettait dans tous ses états et elle se posait sincèrement des questions. Mais ce qui l'inquiétait le plus c'est qu'elle se demandait si cette scène et vraiment réelle. Comment cela se faisait-il qu'il soit là pour elle, d'habitude les garçons de leur âge, tournaient autour de sa Janet, et s'ils étaient plus âgé autour de la splendide Lulu. Mirka aussi méritait une trainée de garçon à ses pieds tant elle était fantastique... Et voilà que Xander était là, pour elle. Elle qui ne valait rien, elle qui ne demandait rien, se contentant d'admirer de loin les magnifiques élèves de Poudlard. Il devait y avoir forcément un coup calculé quelque part, est-ce Iseult qui, la voyant triste de ne pas avoir d'amoureux, avait motivé Xander ? Oh, Iseult, son Iseult serait capable d'être aussi gentille que ça, qu'elle chance avait-elle de l'avoir !
     
    Non, jamais Sarah ne se douterait qu'il puisse agir de lui-même, quel que soit son but, elle n'avait rien qui puisse attirer les beaux jeunes hommes, c'était impossible. Alors Sarah soupirait, de joie et de souffrance en même temps. Elle était heureuse d'avoir une chance de briller par elle-même, en convaincant Xander qu'elle puisse être une fille bien pour lui, et de tristesse parce qu'elle savait qu'elle n'y arriverait jamais. Mais lorsqu'elle croisa les yeux, bleus et curieux, de Xander, elle rougit instantanément. Une fois de plus. Entre les rougissements et ses bégaiements, Sarah séduirait peut-être un Dirico, cet espèce d'oiseau incapable de voler au même titre qu'elle était incapable de former une phrase correcte. Ah moins que ça soit un Jobarbille Sarah se promit intérieurement d'aller voir Winthrop le plus tôt possible, lui saurait sûrement quel était la bonne bêbête.

    « C’est très bien, Sarah » Le ton aimant, le même que celui qu'un homme pouvait avoir lorsqu'il félicitait son enfant, de Xander coupa court toutes les questions internes de la jeune fille. Elle laissa tomber toutes ses préoccupations, le beau serdaigle était là – torse nu – devant elle, pourquoi se perdre plus loin que dans le fond de ses yeux ? Le corps de la jeune fille réagissait beaucoup plus rapidement que son esprit et une fois encore elle fut parcourue de frisson, très agréables, lorsqu'il lui passa la main sur les têtes. Elle se rendit compte qu'elle avait espéré de tout cœur qu'il s'approche de nouveau d'elle mais qu'elle n'osait croire à pareille chance. Pas plus qu'elle n'osa penser qu'il était réellement fier d'elle, mais s'il ne l'était pas pourquoi l'aurait-il baisé le front, avec toute la douceur dont il était capable ? Ahh, elle finirait par s'évanouir devant tant de chance, le vent tournait-il en sa faveur ? Finirait-elle par avoir une réelle utilité. Quel bonheur ! « Janet ne nous comprendrait pas »… Sarah écarquilla les yeux plusieurs fois, tourna la tête sur le côté – comme pour faire descendre ses idées – et bugga un bon bout de temps. Le « nous » résonnait dans sa tête, « ne nous comprendrait pas », nous = elle + lui. L'usage du pronom personnel de la première personne du singulier était clair, et pourtant. Pourtant elle ne comprenait pas, étaient-ils vraiment un « nous », c'était donc ça de « sortir avec quelqu'un » rien de plus compliqué qu'un simple baiser arraché par surprise, rien de plus atroce que des centaines de questions sur la vie qui font mal à la tête. Non, ce n'était pas possible, tout le monde disait qu'être amoureux c'était fantastique. Oh, mais peut-être qu'ils n'étaient pas un nous-amoureux, peut être juste un nous-plus-qu'ami ? Mirka avait essayé de lui expliquer une fois quelque chose de ce genre là, mais elle avait fini par dire « tu comprendras quand tu seras plus grande », toujours le même refrain et malgré sa curiosité maladive, Sarah se faisait très bien à cette phrase : il n'était pas encore pour elle temps de comprendre. Aujourd'hui l'heure était-elle donc venue ? Sarah était plus que perdue, jamais elle n'avait pensé aussi loin, ayant l'habitude qu'on lui explique toujours clairement les situations, c'était rare qu'elle cherche et comprenne par elle-même...

    Les mains de Xander n'avaient pas fini de faire le tour de son visage, il était descendu sur ses lèvres, et avec douceur, il faisait le contour de la bouche de la jeune poufsouffle. Il était bon, gentil, doux, à part son cousin personne n'avait jamais été aussi tendre avec elle, c'était quelque chose de nouveau et d'absolument pas déplaisant. « Ai-je été le premier à embrasser ces lèvres? » Une fois encore Sarah eut le souffle coupé, c'était la deuxième fois qu'il lui posait une colle en moins dix minutes, voulait-il réellement la voir subir une attaque ? Le rouge aux joues était monté d'autant plus vite que sa respiration était stoppée dans ses poumons, très élégamment pour un Hippogriffe, elle souffla et se calma. Oui, évidemment qu'il avait été le premier, mais elle fut très heureuse qu'il pose la question, avait-elle l'air d'avoir l'habitude ? Ou tout simplement d'être à l'aise dans la situation ? Le sublime sourire, rassurant, du jeune homme lui donna confiance en elle. Mais avant qu'elle ne puisse répondre, qu'elle ne puisse se justifier, et tenter – lâchement – de mentir il précisa avec un sourire malicieux : « Tu sais, je peux être le premier pour plein d’autres choses », une moue vexée se forma sur le visage de la jeune fille, ainsi donc il connaissait déjà la réponse, la question n'était que rhétorique. Elle était déçue puisqu'elle avait cru, pendant un court instant, qu'elle aurait pu se faire passer pour une fille qu'elle n'était pas. Non, jouer la comédie c'était pour les autres, pas pour elle.

    Il lui fallut plusieurs secondes et un lourd silence pour qu'elle réagisse à la subtilité. Premier pour plein d'autre chose, dans la tête de Sarah, la phrase n'avait pas eu de sens. Oui, bah elle aussi aurait pu être la première à sauter pied joins dans le lac avec un foulard autour des yeux. Ou courir sur les mains dans le couloir du troisième étage. Ou encore être la première femme à creuser plus vite qu'un nifleur. Plein d'autre idées aussi stupides qu'étranges avaient jaillit dans sa tête, non c'est lorsqu'il ajouta : «  J’ai beaucoup à enseigner » qu'elle comprit. Être premier, le premier. Oh. Ce n'est qu'à ce moment qu'elle se rendit réellement compte de la présence du jeune homme. Il s'était approché d'elle depuis qu'elle était tombée, totalement par hasard, dans la laverie, mais pas à ce point là. Elle était sûre qu'il entendait les battements – trop rapides – de son coeur. Elle était sûre qu'il était capable de distinguer toutes les nuances du rouge de ses joues qui n'avait fait que s'intensifier depuis qu'elle s'était rendue compte de sa présence. Elle était persuadée que ses dans ses cheveux avait conscience des frissons qui parcouraient son corps. Tout à coup elle paniqua, sursauta et bégaya. Oh des phrases sans sens telles que « ooh... euuh ... ». Non mais non, depuis le début elle faisait des efforts ce n'était pas pour les gâcher aussi bêtement en lui montrant son vrai visage de boulet qui ne saisit rien. Elle avait compris d'ailleurs, compris quoi elle en doutait encore, vivant dans son monde rose et bleu, rempli de poney et d'amour, mais elle était apte à suivre la discution que diable. « Ouais bah comme tu as compris je ... » elle avait commencé une phrase, sans bégaiements, voilà que la miss progressait vite ! Mais au milieu de ses paroles elle s'était rendue compte qu'elle s'enfonçait plus qu'autre chose, pas besoin de préciser qu'elle n'avait pas eu d'autre amant avant lui, que tout ça était nouveau pour elle, il l'avait bien compris au premier coup d'œil, lui. Elle tendit alors la main, comme si elle voulait toucher ses cheveux et sentir à son tour, la douceur de l'autre. Mais il était plus grand qu'elle, beaucoup plus grand qu'elle. Et la main à moitié tendue dans le vide, elle se sentit plus que ridicule, ce n'était pas comme avec Mirka où il lui suffit de demander pour qu'elle prenne sa main et la fasse danser, non là c'était plus compliqué, là elle ne savait pas comment elle devait faire. Après un long instant de stagnation, elle laissa retomber sa main, mollement, le long de son corps. Si après ça elle passait pour quelqu'un avec de l'expérience et de la jugeote, il lui faudrait consulter un spécialiste...

    Oh et puis tant qu'à jouer le tout pour le tout. « Je crois que je n'ai ... » oh, lueur d'intelligence. Le premier, il parlait bien d'une relation plus … poussée dirions-nous. Sarah fut un peu choquée, elle était trop jeune, et lui aussi. Ne lui avait-on pas toujours dit qu'il fallait attendre le mariage. N'était-il lui même plus... Oh. « Tu ne ... » mais finit tes phrases bon sens. Le pauvre ne peut pas suivre tes pensées ! Bien que le visage de la jeune fille devait se lire comme dans un livre ouvert. « Pardon, excuse-moi, j'ai un peu du mal à … comprendre moi-même tout ce qu'il se passe... » elle inspira grandement avant de poursuivre – tout en rougissant une fois de plus - « je crois que je ne suis pas celle … » que tu cherches ? qu'il te faut ? que tu imagines ? « pas la bonne personne, je n'ai que quatorze ans tu sais. » Soupir de la jeune fille, elle qui n'avait pas l'expérience, elle ne savait pas quoi dire, toujours à côté de ce qu'il fallait. C'était de Sarah qu'on parlait après tout.


Spoiler:
 

__________






Dernière édition par Sarah Mandleton le Ven 4 Nov - 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
Anonymous


personal informations



Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Re: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) EmptyVen 21 Oct - 5:11

Quand Xander introduisit le fameux « nous » dans la conversation, Sarah écarquilla les yeux. Elle semblait plus choquée qu’il ne l’aurait imaginé avant de le dire. On aurait dit qu’elle avait du mal à l’assimiler et c’était assez marrant à voir. Il était assez content de son coup même si son but n’était pas de la choquer. La Poufsouffle détourna son regard. Chaque phrase du Serdaigle à Sarah semblait lui faire subir quelques blancs et ses joues viraient au rouge de plus en plus fréquemment . Elle était impressionnée devant lui, il trouvait ça plutôt normal. Le jeune homme avait une grande estime de soi, sûrement tout le contraire de Sarah. Cette dernière ne semblait pas vraiment avoir confiance en soi et c’était regrettable. La jeune fille ne réagit pas exactement de la manière attendue quand il lui dit qu’il pouvait être le premier pour beaucoup de choses, comme si elle n’avait pas saisi son allusion. Mais vu la nouvelle teinte de ses joues, elle fit le lien quand le garçon lui sorti sa deuxième réplique. Il sentit la panique parcourir et envahir son corps et sa bouche s’entrouvrit pour prononcer quelques mots « Ooh... euuh ... » Quelques mots qu’elle avait apparemment du mal à faire sortir. Xander n’eut pas de réaction particulière, il écouta ce qu’elle avait à dire, il ne se moqua pas et ne s’impatienta pas non plus. Elle continua : « Ouais bah comme tu as compris je ... » Xander continua a attendre. Pour Sarah, il faisait quelques efforts de patience mais elle arrêta de parler. Sarah semblait perdue dans cette toute nouvelle situation et Xander se demanda s’il n’était pas allé trop vite, il ne voulait pas qu’elle se referme d’un coup après les prouesses qu’il semblait avoir accompli. A ce moment là, la Poufsouffle tendit sa main, mais Xander étant plutôt grand par rapport à elle, elle n’arriva pas bien loin et elle laissa tomber. De toute évidence, même si elle n’avait aucune expérience, elle était prête à essayer un peu et Xander pardonna bien vite ce manque.

« Je crois que je n'ai ... » Sarah avait toujours du mal à exprimer ce qu’elle voulait dire et Xander n’était pas clairvoyant, il ne pouvait pas l’aider mais il avait quand même une petite idée de ce qui se tramait dans la tête de la jeune fille par son air légèrement gêné. De toute façon, il ne s’attendait pas à ce que ce soit si facile de la faire craquer car après tout, c’était une fille et les filles, c’était compliqué « Tu ne ... » Que de phrases dont le fin restera un mystère. Xander ne perdit toujours pas patience, il était plutôt dans un environnement calme et Sarah ne suffisait pas à lui faire perdre ce calme, il attendit donc qu’elle se reprenne, ce qu’elle fit : « Pardon, excuse-moi, j'ai un peu du mal à … comprendre moi-même tout ce qu'il se passe... » Les joues de Sarah rougirent à nouveau. Peut-être qu’elle hésitait sur ce qu’elle devait lui dire. Avait-elle peur de comment il pourrait réagir ? Après tout, il ne faisait que la taquiner un peu, il ne lui avait posé aucun ultimatum. Avait-elle à ce point du mal à comprendre ce qu’il se passait ? Xander se disait qu’elle avait plutôt du mal à comprendre ce qui se passait en elle, tout ces rougissements et ces quelques frissons qu’il avait senti « Je crois que je ne suis pas celle … » Xander réalisa soudain qu’il était en train de perdre du terrain avec la Poufsouffle, mais il ne dit rien et la laissa terminer. Il avait déjà deviné le sens de ce qu’elle cherchait à lui dire et il savait déjà qu’il allait devoir prendre un peu de recul et arrêter d’essayer de flirter si ouvertement « Pas la bonne personne, je n'ai que quatorze ans tu sais. » Cette dernière réplique arracha un sourire amer à Xander. Si à l’âge de Sarah il avait déjà beaucoup plus d’expériences qu’elle, il n’était pas surpris qu’elle se trouve trop jeune pour une relation plus poussée. Il n’avait que deux ans de plus qu’elle. D’ailleurs, comment une fille amie avec Mirka pouvait à ce point ignorer ce genre de choses ? Il décida de ne pas essayer de la convaincre du contraire, du moins pas immédiatement. Avec un peu de subtilité et en continuant à jouer avec ses sentiments, elle finirait éventuellement par se sentir un peu plus prête et changer d’avis. Pour l’instant, son but semblait atteint et il trouverait définitivement un moyen de déconcentrer la belle au prochain match.

Dans une dernière caresse, la main du beau blond quitta les cheveux de Sarah. Sachant qu’il en faisait un peu trop pour la pauvre petite Sarah, il alla s’asseoir un peu plus loin pour laisser la jeune fille respirer avant qu’elle n’explose. Il s’assit sur la table collée au mur à peine un mètre plus loin. En allant s’asseoir, il réfléchit à ce qu’il pourrait dire à la Poufsouffle pour la rassurer à nouveau. Il n’avait pas eu une très bonne idée en flirtant très ouvertement et en lui faisant des avances, il devait donc rattraper son coup. Ses bras appuyés sur la table, de chaque côté de son corps, il adopta une position très relax. Il était très à l’aise torse nu, et peut-être que Sarah s’était maintenant habitué et qu’elle avait oublié ce détail. De toute façon, l’Elfe ne devrait plus trop tarder avec sa chemise propre. « Tu sais Sarah.. » C’est avec cette phrase que Xander commença à s’exprimer à nouveau. Il marqua une pause pour bien attirer l’attention de la demoiselle. Il continua : « Je ne ferais jamais rien contre ta volonté » Bon, c’était vrai et faux à la fois. Tout d’abord, il l’avait déjà embrassé contre sa volonté quand elle revenait de l’entraînement de Quidditch et il se servait d’elle, ça aussi contre sa volonté mais Xander n’étant tout de même pas pervers – enfin pas trop, il ne la forcerait pas à aller plus loin si elle n’était pas prête. Il essaierait seulement de faire en sorte qu’elle soit prête. Bizarrement, c’était une sorte de défi qu’il était prêt à relever, même si cela pouvait prendre des mois – voir des années. Bien sûr, si la situation n’avait aucune chance d’évoluer, il ne serait pas idiot au point de continuer, il n’était pas si têtu. On arrive à tout avec de la douceur et de la patience, n’est-ce pas ? « Tu n’as pas à avoir peur de moi »

Très bientôt, l’été allait arriver, les cours finiraient pour leur laisser un instant de répit puis ils reprendraient. A la rentrée, Xander entrerait en septième année et Sarah serait en cinquième année, la saison de Quidditch commencerait et il reprendrait son emprise sur elle. Préférant détendre un peu l’atmosphère, il aborda le sujet « Tu es prête pour la prochaine saison de Quidditch ? L’équipe de Poufsouffle s’est bien préparée ? » Puisque les élèves n’étaient pas autorisés à rentrer chez eux pendant les vacances d’été, l’équipe de Quidditch de Serdaigle mettait ce temps en plus à contribution. Ils s’entrainaient toutes les semaines, parfois plusieurs fois par semaine, sans compter les entraînements individuels. Quand Xander n’était pas à fond dans les études, rien ne le passionnait plus – à part la magie noire – que le Quidditch. Comme Sarah faisait partie de l’équipe adverse et qu’elle semblait lui faire plus ou moins confiance, il allait essayer d’obtenir quelques informations qui pourrait être utiles à l’équipe plus tard. Ces camarades n’approuveraient sans doute pas sa technique pour obtenir ces fameuses informations, mais il n’était pas obligé de citer ses sources. Il avait déjà une petite information sur l’équipe des Gryffondor car apparemment, pour la prochaine saison, la capitaine et bonne joueuse avait décidé de quitter l’équipe. Une nouvelle que Xander avait accueilli avec beaucoup de joie « Ca pourrait être intéressant si un jour, toi et moi, on s’entrainait ensemble. Qu’en penses-tu ? » Ainsi, il pourrait réellement évaluer la valeur de Sarah face à lui. Il ne lui ferait sans doute pas de cadeau, pour la tester un peu.

Quelques minutes plus tard, un bruit se fit entendre. Le pitoyable elfe de maison – tous les elfes sont pitoyables pour Xander – venait à nouveau d’apparaître avec la chemise de Xander dans les bras, pliée et propre. Il s’avança vers lui, de sa petite démarche comique, et lui présenta la chemise en faisant une petite courbette, il dit d’une voix criarde : « Monsieur, votre chemise est propre ». Xander attrappa sa chemise, la déplia et jugea si la tâche était bien partie. C’était le cas. Il l’enfila directement, sans un merci. Il n’allait tout de même pas remercier un elfe parce qu’il faisait son travail. Le jeune homme commença à boutonner sa chemise et fit signe d’un geste dégagé à l’elfe de déguerpir, ce qu’il fit après une nouvelle petite courbette. L’elfe s’inclina tellement bas que le Serdaigle se fit la réflexion que s’il pouvait toucher le sol avec son nez, il le ferait, puis il disparu dans un nouveau bruit. Le beau blond termina tranquillement de boutonner sa chemise, il était prêt à attaquer la journée à présent. Il restait sans doute peu de temps avant le premier cours, peut-être avait-il déjà du retard mais il en doutait. Xander avait une sorte d’horloge interne, quand il arrivait en retard, c’était fait exprès. Il regarda autour de lui, une pendule était accrochée au mur et elle lui indiqua exactement ce qu’il pensait, ils avaient encore du temps avant la première heure de cours, assez de temps pour ne pas arriver en retard.

« Allez Sarah, il va falloir qu’on aille en cours » Le beau blond s’approcha de la jeune fille et la serra tendrement dans ses bras pendant quelques bonnes secondes, puis il relâcha son étreinte. Il s’était autorisé ce geste qui pouvait à la fois être tendre et amical, se disant que Sarah allait le supporter sans devenir à nouveau une tomate. En plus, maintenant, il avait à nouveau sa chemise donc c’était un geste moins génant. Xander entretenait toujours le doute dans l’esprit de la Poufsouffle. Il hésitait à lui demander de ne parler à personne de cette rencontre mais il ne dit rien. Il était sûr qu’elle ne le raconterait à personne, et si elle le faisait, les gens auront probablement du mal à la croire. La seule personne à qui elle pourrait le dire était sans doute sa meilleure amie Janet, qui n’aimait pas Xander et qui se doutait de quelque chose. Certes, si elle lui disait, sa meilleure amie lui dirait sûrement que le beau blond n’est pas une personne de confiance et qu’il fallait se méfier, qu’il n’était pas sincère et qu’il avait une idée derrière la tête. Est-ce que Sarah l’écouterait ? Elle était si facilement influençable qu’il aurait peut-être du mal à aller au bout de son exécution. Cela mettrait peut-être un peu de piment à son propre pari, mais il n’avait aucun intérêt à se mettre des bâtons dans les roues tout seul « Essaye de ne pas parler de cette rencontre à Janet, d’accord ? Si tu veux vraiment en parler à quelqu’un, tu sais que Mirka t’écoutera sans problème. C’est aussi mon amie, c’est une chouette fille » Et c’était aussi son ex et celle qui lui avait parlé de la naïveté de la jeune Sarah, mais ça ce n’était pas la peine de le préciser. Mirka rigolerait bien si Sarah lui parlait de tout ça. Il n’avait encore jamais parlé de son idée à la belle Serdaigle mais il était sûr qu’elle ne lui en voudrait pas et qu’elle l’aiderait un peu. Maintenant, ils étaient de bons amis. Un dernier sourire, un nouveau baiser sur le front et sans un dernier mot pour la fin, Xander quitta la pièce, fier de l’avancé que prenait cet histoire. Plutôt de bonne humeur, il allait passer une bonne journée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sarah Mandleton

    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
Sarah Mandleton


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Re: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) EmptyVen 4 Nov - 10:14

[center]Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) 110908011904749470


    « … pas la bonne personne, je n'ai que quatorze ans tu sais. »  La phrase qu’elle venait de dire lui résonnait dans la tête. Bonne personne pour quoi ? Et puis quatorze ans ce n’était pas rien, c’était bientôt son anniversaire, bientôt ses quinze ans. Mais quinze ans qu’est-ce que c’est ? Un âge raisonnable pour avoir une aventure ? ou une amourette ? Comment définir cela ? Sarah ne savait pas, ne savait plus et plus elle essayait de réfléchir, plus elle rougissait. Non tout ça, ce n’était pas pour elle. La poufsouffle n’était pas le genre de fille qui se pose des questions pour rien. Elle qui était joyeuse et de bonne humeur, commençait à devenir comme les autres… ah l’amour, qu’est-ce qu’elle en avait rêvé. Tomber amoureuse d’un beau et grand garçon, sentir dans son regard l’amour intense, être heureuse tout le temps ; ça c’était sa conception de l’amour. Si seulement elle savait qu’elle était à des lieux de cette idée, si seulement elle comprenait que Xander ne l’aimait pas, certes il l’appréciait mais de là à parler d’amour. L’avantage c’est qu’elle tomberait de moins haut lorsqu’elle se retrouverait seule. A cette idée, elle se mit à détester le sublime serdaigle qui se trouvait en face d’elle, est-ce qu’il allait la laisser tomber comme une vieille chaussette ? Et puis c’était à cause de lui qu’elle se torturait les méninges depuis plusieurs jours, jamais au grand jamais elle n’avait autant réfléchit aussi longtemps sur le même sujet, chose très déroutante pour la petite demoiselle.

    Mais à ce moment-là, Xander passa sa main dans la chevelure de la jeune fille, au contact de la paume chaude du jeune homme, tous les doutes, toutes les craintes, toutes les pensées de Sarah se volatilisèrent. Quoiqu’il fasse, elle ne lui en voudrait pas, il était trop bien, trop gentil, trop mignon pour elle. Il n’avait rien fait de mauvais, il avait toujours était adorable et attentionné. Et puis qu’est-ce que ce faible contact ravissait la jeune fille ! Non elle ne pouvait aucunement lui en vouloir, elle l’aimait. Elle se répéta ce mot. Il résonna dans sa tête. Il lui fallut plusieurs secondes pour le comprendre. Aimer. Etre amoureuse. Trois mots qui faisaient danser des grenouilles dans son ventre. Voilà, elle était pleinement heureuse, et tout ça à cause de lui, ou plutôt … grâce à lui. Elle sourit tout en rougissant, satisfaite de sa découverte. Oh joie, elle était enfin amoureuse, comme les autres filles, comme ses amies. Il lui fallut encore quelques secondes pour qu’elle remarque qu’il s’était éloigné, il était allé s’asseoir un peu plus loin, sur une table, elle voulut se maudire, c’était sûrement de sa faute. Elle lui avait fait croire qu’elle lui en voulait parce qu’il … parce qu’il quoi ? Elle avait déjà oublié toute leur conversation précédente, oublié qu’elle avait pu lui en vouloir pour quoi que ce soit.

    « Tu sais Sarah.. » Elle sursauta. Plongée dans ses pensées, elle en avait oublié qu’ils avaient une langue et qu’ils parlaient. Le silence ne la dérangeait plus, elle était trop heureuse pour se rendre compte de quoique ça soit « Je ne ferais jamais rien contre ta volonté ». Pourquoi prenait-il la peine de le préciser ? Elle savait qu’il était gentil et prévenant, dès le début elle l’avait cru. Oublié la scène du baiser forcé, oubliés les scènes de questionnements. Comme Sarah peut vite perdre la mémoire !, elle retrouvait son caractère, sans s’en rendre compte, mais inconsciemment, elle était encore plus heureuse. « « Tu n’as pas à avoir peur de moi » La remarque laissa Sarah perplexe, bien sur que non elle n’avait pas peur, au contraire elle se sentait en confiance comme jamais, elle l’aimait. Ah qu’est-ce qu’elle aimait se repasser ses mots en boucles. Si Xander la regardait attentivement, il verrait ses yeux briller de mille feux, il verrait ses rouges rougir petit à petit, il verrait qu’elle était perdue dans ses pensées, à des lieux d’ici.

    « Tu es prête pour la prochaine saison de Quidditch ? L’équipe de Poufsouffle s’est bien préparée ? Ca pourrait être intéressant si un jour, toi et moi, on s’entrainait ensemble. Qu’en penses-tu ? » Le mot quidditch fit revenir Sarah sur terre. Mais uniquement parce qu’il n’y avait aucun rapport entre le quidditch et ses pensées, elle était étonnée qu’il engage la conversation sur ce sport, mais heureuse en même temps car c’était une sujet qu’elle connaissait bien ; elle pourrait donner son avis sans – trop – bégayer normalement. Est-ce qu’elle était prête, n’était pas vraiment la bonne question, elle n’était jamais prête et avait toujours peur de décevoir l’équipe, mais ce n’était pas important car elle se donnait à fond et s’amusait. De plus jamais personne ne lui avait dit que c’était mauvais ce qu’elle faisait. Et jouer avec lui ? Seule avec lui ? L’idée la fit rougir d’avantage, oh qu’est-ce qu’elle aimerait lui montrer de quoi elle était capable. Certes c’était peu comparé à des as du balai comme Christopher Dubois ou Roxanne Weasley, mais elle était assez fière de la dernière figure qu’Alienor lui avait apprise ! Oui oui oui, elle voulait le revoir, quelque soit l’excuse. Jouer avec lui au quidditch ? Pourquoi pas, récemment elle était bien allée s’entrainer avec Joanne, ce n’était pas les différentes maisons qui la stoppait, surtout qu’en la personne de Xander elle voyait tout sauf un adversaire. Elle n’hésita pas plus longtemps et ouvrit la bouche pour répondre ce qui lui brûlait les lèvres « OUI ! » avait-elle rêvé ou avait-il eut un petit mouvement de recul devant l’ampleur de sa réponse ? Peut être s’était-elle montrée un peu trop enthousiaste, il fallait qu’elle se modère un peu. « Pardon, oui, ça pourrait être g… intéressant de jouer ensemble. Enfin je veux dire, ça me plait bien comme … idée. ». En fin de compte, même si elle avait essayé de cacher son envie de le revoir au plus vite, sa voix trahissait sa joie. Oh et puis elle était Sarah Mandleton, une gamine qui se fiche bien de savoir ce que les autres pensent, une gamine qui est toujours joyeuse, alors une fois de plus ou de moins, ne devrait choquer personne !

    Un petit bruit la fit sursauter une nouvelle fois, elle chercha quelques secondes son origine quand elle comprit que ce n’était que l’elfe qui ramenait la chemise de Xander, propre et bien pliée. Et qu’est-ce qu’elle sentait bon. Sarah adorait l’odeur du propre, plusieurs fois chez elle, sa mère l’avait retrouvée endormie dans les draps en train de sécher. Elle s’était cachée là-bas à cause de l’odeur qui l’attirée et n’en était plus ressortie. Lorsqu’elle réussit à dégager son regard du pauvre elfe, presque aplatit par terre, elle se rendit compte que Xander avait remis sa chemise. Elle avait encore oublié qu’il était dévêtu depuis le début, enfin oublié dans le sens que cela ne la choquait plus, comme si cette attitude était normale ; pour eux.

    « Allez Sarah, il va falloir qu’on aille en cours » Il aurait répété sa phrase soixante fois qu’elle aurait mis autant de temps à comprendre. Aller en cours, qu’est-ce que ça lui semblait lointain. Revoir Janet, Axel et ses camarades de classe. Revoir les profs. Prendre des notes, apprendre, écouter. Tout cela faisait parti d’un autre monde, d’un monde qui n’était plus le siens. Oh qu’est-ce qu’elle serait restée des heures ici, à attendre que le temps passe, que la lune montre une autre face, que la vie suive son cours, tant qu’elle était avec lui, rien n’avait de l’importance. Elle se rendit compte qu’il s’était approché et qu’il était en train de l’étreindre, ses forces se refirent d’un seul coup, ses joues retrouvèrent une jolie teinte rosée, son sourire remonta jusqu’à ses oreilles. Oui, tant qu’il serait à ses côtés, plus rien n’aurait de l’importance. Il se recula, bien trop vite. Mais elle ne voulait pas paraitre nunuche et demander quelque chose qui aurait l’air déplacé, alors elle se contenta de lui sourire, du plus beau sourire qu’elle savait faire pour lui transmettre sa joie. « Essaye de ne pas parler de cette rencontre à Janet, d’accord ? » En parler à Janet ? Elle n’y avait même pas pensé, mais elle était amoureuse, elle devait en parler à quelqu’un, elle sentait son cœur qui allait exploser, c’était obligé qu’elle craque, il fallait qu’elle déverse sa joie, son bonheur et son amour sur quelqu’un. Sur une amie. Il fallait qu’elle parle ! C’est lui-même qui lui apporta la solution ; « Si tu veux vraiment en parler à quelqu’un, tu sais que Mirka t’écoutera sans problème. C’est aussi mon amie, c’est une chouette fille ». Oh Mirka, douce Mirka. Heureusement qu’elle venait de se réconcilier avec elle. Enfin, il lui faudrait voir Mirka sans que son cousin le sache sinon il risquerait de mal le prendre et elle ne voulait pour rien au monde le décevoir une fois de plus. Mais elle se débrouillerait, elle dirait que Zofia l’avait invitée à prendre le thé, il ne pourrait rien dire, Zofia est une gryffondor adorable et en plus elle est résistante. Un plan parfait ! Et une fois avec Zofia, il ne sera pas compliqué d’aller voir Mirka. De toute manière Axel serait incapable de faire la différence entre les deux sœurs, tant que la serdaigle se retient de lui adresser des regards meurtriers. Sarah était aussi heureuse de son plan qu’elle l’était de revoir Xander bientôt !

    Un dernier bisou sur le front et Xander s’en alla sans un mot, qui de toute manière aurait été déplacé. Elle était trop heureuse pour aller en cours, mais la Mistinguette ne pouvait se permettre de sécher délibérément avec pour motif « est amoureuse » ? Les profs rigoleraient bien tient. Oh surtout qu’elle avait McKeith, le prof de défense contre les forces du bien ! Si elle était en retard il lui ferait subir des punitions pires que tout. Elle se dépêcha de quitter la laverie, et en jetant un dernier coup d’œil à ce lieu sacré, ce lieu où elle avait comprit la nature de son comportement étrange depuis plusieurs jours, elle se mit à courir en riant. Oui la journée commençait extrêmement bien !


__________




Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty
MessageSujet: Re: Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)   Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-