Partagez | 
 

 Des fois j'me dis que j'suis pas née dans l'bon sens ∞ Théodan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


personal informations

► date d'inscription : 13/08/2014
► parchemins : 56


MessageSujet: Des fois j'me dis que j'suis pas née dans l'bon sens ∞ Théodan   Jeu 28 Aoû - 3:57



" des fois j'me dis que j'suis pas née dans l'bon sens, genre j'suis sortie d'ma mère à l'envers "



« Non, non, non, non !.. fiente d' hippogriffe malade.. » fit-elle alors que sa baguette glissait lentement de la poche de sa jupe, sans qu'elle ne parvienne à la rattraper au vol. Elle avait bien essayé, elle s'était agité dans l'air comme une démente. Sa jupe s'était soulevé pour laisser voir les détails de sa jolie culotte en dentelles jaune canari tandis que son gilet s'était retourné pour lui masquer la vue de presque tous le paysage. Gé-nial. C'était.. le monde à l'envers.

Pourquoi ?.. Pourquoi fallait-il toujours que des choses pareilles lui arrivent ? Pourquoi fallait-il qu'elle se retrouve là, pendue par un pied à un arbre à près de deux mètres au dessus du sol ? Elle pestait en se tortillant dans les airs, la tête flottant comme un petit ballon flotte dans le ciel. Elle lutta contre les branches entrelacées autour de sa cheville pendant deux longues minutes, s'accrochant à l'arbre d'une main et agressant nerveusement ses branches de l'autre mais il n'y avait rien à faire. Il ne voulait pas lâcher prise et sans sa baguette, elle ne pouvait rien faire. Elle se laissa retomber lourdement, en apesanteur - soulageant les muscles de son ventre si peu habitués à tant d'effort - et scruta l'herbe. Où était-elle ? Sa précieuse baguette qu'elle savait si souvent égarée, où avait-elle bien pu s'échapper cette fois encore ? Elle avait glissé de sa poche, s'était écrasée contre le sol. Mais elle n'était plus là. « Elle a dû glisser, quelque part.. » fit la blonde, pensive et si perpicace, une moue ennuyée sur les lèvres. Elle inspecta les alentours, tout du moins ce qu'elle parvenait à en voir dans une telle position et un soupir s'échappa de sa bouche. Il était bien trop tôt pour que quiconque traîne dans le parc. Bon nombre d'élèves devaient encore être en train de se prélasser sous l'eau de la douche ou bien au chaud dans leur lit. Théoxane pestait. Agacée par ce gilet qui ne cessait de tomber sur son visage, elle le retira nerveusement et l'abandonna au sol. Elle tenta durant plusieurs secondes de tenir sa jupe en l'air, se préoccupant fortement de l'exhibitionnisme dont faisait preuve sa petite culotte. Mais la position étant tout sauf confortable, elle tâcha de la coincer dans ses dessous. Ça n'était toujours pas parfait, on pouvait toujours aisément deviner la couleur de ceux-ci, mais le plus gros sans doute, était masqué. Elle se laissa pendre dans les airs, les bras ballants. Le parc revêtait un aspect intéressant du point de vue de la gamine. Le ciel était vert et touffu, les arbres chatouillaient le sol clair du bout de leurs branches alors que les fondations du château ne semblaient plus tenir que sur le sommet des multiples tours de Poudlard. La vue arracha un sourire à la blonde qui semblait finalement avoir acceptée sa condition.

Quelques secondes après à peine, son pied commença à s'engourdir. Puis ce fut au tour de sa jambe. Le haut de son corps semblait vouloir tenir le coup et pourtant elle pouvait sentir le sang affluer à grande vitesse dans le bout de ses doigts et dans son crâne. La chaleur la prenait petit à petit et les nombreuses griffures qui ornaient ses bras et son visage poupon la lançaient violemment. Elle se tortilla à nouveau alors que des centaines de petites bêtes prenaient d'assaut tous le bas de son corps, laissant sur leur passage des fourmillements désagréables. Sa tête se mit à tourner et son cœur à battre plus vivement. « Je vais mourir ici, je vais mourir ici. Pendue à un arbre. Par le pied. Ma tête va exploser. C'est horrible, je veux pas mourir ici ! » Sa tête tournait au bleu violacé quand elle entendit des pas derrière elle. Incapable de savoir qui c'était, incapable même de savoir s'il se dirigeait vers elle ou non. Elle se mit à crier pour se faire entendre. « Vous ! Toi ! Excusez-moi ! Aidez-moi s'il te plaît ! » Plus rien de censé ne trouvait place au sein de son esprit et les mots se mélangeaient avant de passer la barrière de sa bouche. Peu lui importait que les pas soient ceux d'une fille ou d'un garçon, d'un professeur ou d'un élève. Théoxane tenait à la vie et elle ne la laisserait lui fausser compagnie sous aucun prétexte. Elle avait beau avoir souvent imaginé qu'elle mourrait d'une façon pittoresque, telle que pendue par un pied à un arbre, ce n'était pas le moment. Pas dans sa dix-huitième année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Des fois j'me dis que j'suis pas née dans l'bon sens ∞ Théodan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « EXTERIEUR » :: parc-