Partagez | 
 

 Tamvin + Et si on négociait ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Here comes the sun, it's alright
avatar


personal informations

► date d'inscription : 06/06/2014
► parchemins : 129


MessageSujet: Tamvin + Et si on négociait ?    Jeu 3 Juil - 16:17


∞ Faith is not in your favor

tamara & alvin



Le bruit d’un vacarme causé plutôt s’était maintenant totalement estompé. Dans l’ombre d’une ruelle très peu passante, mais qui donnait entre deux boulevards, une forme de raccourcis, Alvin était étendu au sol, fesses par terre. Un amas de débris et de sacs d’ordures s’étaient étalés autour de lui et un peu plus loin dans la petite rue, bloquant pratiquement le passage. La chevelure en bataille, l’esprit un peu sonné par la chute majestueuse qu’il venait de faire quelques minutes plus tôt, le sorcier leva un regard hagard vers une silhouette qui lui faisait face. Sa vue se stabilisa lentement pour éclaircir sur l’image d’une jeune femme à la chevelure blonde et bien habillée, un grand contraste avec ses vêtements moldus un peu sale, sa chemise carottée bleue et son jeans troué au genou droit. Il remarque, d’ailleurs, à son grand damne, que son sortilège de modification corporelle avait pris fin d’une façon ou d’une autre, mettant son visage à découvert. Vous savez, celui d’un fugitif recherché, dont la photo était placardée dans tous les endroits possibles de Londres et d’Écosse, c’était difficile de ne pas le reconnaître à vue d’œil, surtout d’aussi près. AVEZ-VOUS VU CE SORCIER ? À approcher avec une extrême précaution, ne tentez pas d’utiliser de la magie contre lui, la moindre information menant à son arrestation sera dument récompensée, s’il-vous-plait, avertissez le Ministère par hibou dans les plus bref délais. En sommes, le rêve pour une jeune personne qui souhaitait faire sa place parmi les mangemorts, dans l’idée où celle qui lui faisait face était parmi eux. Non car ce qui était le plus terrible en ce moment, ce n’était pas le fait qu’ELLE ait le potentiel de savoir qui il était et lui non, mais de ne pas savoir à quel camp elle appartenait. Car ça changeait absolument toute la donne. Pour comprendre néanmoins comment il est parvenu à se mettre dans cette situation, mieux vaut remonter un peu le temps.

Pris au cœur d’une course-poursuite, des sortilèges fusaient de toute part, rebondissant contre des bâtiments, explosant sur les murs ou autre surface, incapable d’atteindre leur cible. Sous son camouflage, Alvin courait à perdre haleine à travers les rues, tentant de semer ses assaillants qui le talonnaient de près, ne semblant pas vouloir le laisser filer cette fois. L’ancien auror ignorait dans quelles circonstances on était parvenu à le reconnaître ou si c’était véritablement la malchance qui avait décidé de le prendre en grippe ce soir-là, mais quoi qu’il en soit, ces mangemorts étaient bien décidé à lui mettre la main au collet pour quelque raison que ce soit. Dans tous les cas, il n’était pas sans plan de secours pour parvenir à se défaire de ceux-ci, il lui fallait seulement un bon moment pour agir et faire en sorte que ses poursuivants ne se rendent compte de rien. Au tournant de la ruelle en question, il s’était jeté un sortilège de désillusion. Quelques secondes plus tard, un sortilège explosa brusquement, le frappant de plein fouet, alors que les silhouettes des mages noirs passèrent une à une devant la rue où Alvin avait disparu sans même réaliser la supercherie. Pourquoi ne l’entendirent pas faire tout ce vacarme lorsque le sort qui l’avait heurté l’avait propulsé vers l’arrière contre les débris ? Tout simplement parce qu’il avait fait une zone de silence où il se trouvait, conservant tout le son à l’intérieur, à son oreille et celle de la femme qui s’adonnait à passer par là à ce moment. Ainsi, il avait tout renversé sur son passage, manquant de heurter la pauvre dame dans son spectacle bruyant.

C’était ainsi qu’il s’était retrouvé, dans cette position plutôt désavantageuse. Il ne sentait plus sa baguette contre sa main, là où elle reposait toujours, sans doute l’avait-il égaré dans sa chute, elle avait glissée de ses doigts. Galère. Le sortilège qui l’avait frappé, en plus d’annuler son illusion, de lui faire reprendre son apparence normale et de grillé sa couverture, l’avait aussi blessé à l’épaule. Pour preuve, il sentait une douleur le lacérer à cet endroit exact et n’osait pas baisser les yeux par peur d’en voir les dégâts. Accessoirement, il ne voulait pas déroger son regard de celle qui lui faisait maintenant face, par peur de ce qu’elle pourrait décider de faire. Réprimant une grimace lorsqu’il tenta de se redresser, il serra un peu les dents, forçant un sourire niais avant de se secouer la tête pour replacer ses cheveux en bataille. Quel charmant moment pour une nouvelle rencontre. « J’espère que je ne vous ai pas fait trop peur. » se risqua-t-il enfin d’un rire mal à l’aise. Autant dire qu’il avait l’air complètement con en ce moment et bien loin d’un dangereux criminel recherché. Il dégagea les débris qui le recouvraient de son bras intact, non sans subtilement chercher pour sa baguette en même temps, il se sentait beaucoup trop vulnérable sans son arme, même s’il était capable de faire sans contrairement à la majorité des sorciers. Il fallait cependant avouer que ça restait un avantage considérable que de l’avoir entre ses doigts, ça augmentait grandement ses chances de survie et de fuite en cas de problème. Avec un peu de fortune, elle n’aurait pas remarqué qu’il était poursuivi par des mangemorts, même s’il fallait être complètement aveugle pour avoir raté ça, mais sait-on jamais.  Dans tous les cas, si elle l’avait remarqué, soit elle était de son côté et l’aiderait, soit elle était contre lui et les alerterait pour qu’ils reviennent. Sur la seconde option, il devait faire en sorte de la faire taire au plus vite, car il était en très mauvaise position pour combattre. Surtout sans baguette ! Où diable était-elle tombée ? En ce penchant un peu trop dans son nettoyage, il bascula brusquement par devant, retombant face première dans les amas d’objets. Mais ! ce geste lui avait permis de mettre la main sur sa précieuse arme. Enfin ! Lorsque ses doits se refermèrent finalement sur le bois si familier, il glissa sa baguette dans sa manche, ni vu, ni connu. Voilà qui était fait. Maintenant, il ne restait plus à savoir que pour le cas de mademoiselle. Se redressant en se secouant encore, Alvin jeta un énième regard vers l’inconnue. Pourvu qu’il ne soit pas mal tombé.



code by PANIC!ATTACK

__________

It could have been you and me. It could have been us. Theses promesses that I could'nt hold are still standing, waiting for us to start back where we've left.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: Tamvin + Et si on négociait ?    Mer 16 Juil - 5:02




Il aurait fallut être complètement aveugle pour ne pas voir cet homme pourchassé par mangemorts et complètement idiote pour ne pas comprendre qu'il n'était pas un saint. Mais moi, je n'avais rien à voir avec ca aux dernières nouvelles. Dire que je m'étais retrouvée là un peu par hasard. Le chemin que je prenais habituellement pour aller faire mes courses en sortant d'une longue journée de travail était barrée et absolument impraticable depuis ce matin. Je mourrais de faim et j'avais pensé faire un petit détour pour aller me chercher quelque chose a manger.

C'est comme ca que je me retrouvais devant cet étranger qui visiblement cherchait a justifier sa chute dans les sacs poubelles. A mon avis il ne devait pas être parfaitement blanc –mais qui l’était de nos jours ? -  et toujours de la même façon j'aurais du, si j'étais n'importe qui, passer mon chemin et ne pas m'en mêler. Ou alors j'aurais du le dénoncer.

Mais je n'avais rien a faire la dedans! Et c'est sans dire qu’irrémédiablement j'en sais bien peu sur le travail des mangesmorts. Peut être font ils leur lois eux même? Peut être tous les crimes ont alors le même prix?

Quoiqu'il en soit il avait l'air paniqué de me voir et ses blagues en témoignaient en premier. Je m'avançais doucement vers lui. Ma baguette accrochée a ma ceinture. Je fus en une dizaine de pas devant lui, les lèvres pressées en un petit sourire. Je n'allais quand même pas le laisser par terre comme un chien! Je lui tendis une main aimable dans un moment ou, je ne sais pas pourquoi, j'avais la sensation qu'il n'en avait pas vu beaucoup ces derniers temps.

Les gens ne semblent pas savoir qu’aider quelqu’un ca ne coute finalement rien. De même les gens n’ont pas toujours besoin qu’on leur offre un milliards de dollars, le plus souvent un repas chaud, une discussion. Et même un simple sourire peut suffire.

- Un peu d’aide ?

Je ne gagnais rien à le dénoncer et ca aurait probablement pu m’empêcher de dormir cette nuit. Le fait que je vienne l’aider ne sembla pas beaucoup le détendre mais j’étais sure qu’après un repas chaud et un bon bain nous pourrions discuter.  Et s’il ne voulait pas et bien je le mettrais dehors demain matin.

- J’ai quelques courses a faire… Je vous invite ?




CRÉDITS GIF ; TUMBLR. ICONS ; MORIARTY ET EYLIKA.
CODE APPARTENANT AU FORUM DISSENDIUM


Dernière édition par Tamara A. McGregor le Dim 27 Juil - 8:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



Here comes the sun, it's alright
avatar


personal informations

► date d'inscription : 06/06/2014
► parchemins : 129


MessageSujet: Re: Tamvin + Et si on négociait ?    Jeu 24 Juil - 10:12


∞ Faith is not in your favor

tamara & alvin



Elle le regardait comme si de rien était. Pas le moins du monde alarmée par ceux qui le poursuivaient il y a quelques minutes ou même par le fait qu’il puisse être un fugitif grandement recherché. Le calme de la jeune femme eut de quoi étonner grandement Alvin qui restait assis là, par terre, le regard un peu agar. Il resta là un moment, perplexe à regarder la main qu’elle lui tendait comme s’il n’y croyait pas. La gentillesse était une denrée rare en ces temps sombres. Après un moment d’hésitation, l’ancien auror attrapa volontiers la main de la demoiselle pour se relever. « M-merci. » bredouilla-t-il un peu mal à l’aise. D’un mouvement rapide, il épousseta ses vêtements pour enlever la poussière.  Une grimace de douleur l’assaillit encore lorsqu’une décharge lui traversa l’épaule. D’un mouvement de baguette, il vint refermer la plaie en laissant échapper un léger soupir de soulagement. Par Merlin, il y avait quelques avantages à avoir épousé une guérisseuse qui travaillait à Sainte-Mangouste. Elle lui avait enseigné quelques bases de la magie de soin, lui permettant de se débrouiller grandement dans sa vie de fugitif.

Maintenant sur ses pieds, il put l’observer avec plus d’attention et d’un peu moins bas qu’il y a quelques minutes auparavant. Le calme était revenu, les mangemorts avaient passé leur chemin semblait-il et Alvin n’avait rien à craindre, du moins, dans l’instant. En tant que personne activement recherchée par les autorités du Ministère, il n’était techniquement jamais à l’abri et celle qui lui faisait face ne pouvait pas ignorer cela. Aussi, lorsqu’elle lui proposa qu’il l’accompagne pour ses courses, il eut une grande hésitation. Savait-elle les risques qu’elle encourait face à une telle demande ? Si on la surprenait avec lui, à magasiner tout bonnement, on lui poserait assurément des questions et aussi galant soit-il, l’ancien serdaigle sauverait sa propre peau avant d’aider la jeune femme. Il n’avait pas survécu plus de dix ans en fuite en tentant de sauver les autres en même temps que lui. « Je ne crois pas que cette idée soit des plus avisées, pardonnez-moi. » fit-il poliment.

Malgré toute la bonne volonté de son interlocutrice, c’était beaucoup trop risqué de faire une telle chose et il ne voulait pas causer la mauvaise posture de quiconque, surtout pas d’une personne qui agissait comme si de rien était avec lui et s’il n’osait pas dire précisément qu’il était recherché et que trainé avec lui était déconseillé, voire même prohibé, il se disait très certainement qu’une femme adulte telle qu’elle devait être en mesure de reconnaître le visage d’un homme placardé à tous les coins de rue de Londres pour sa recherche. C’était impossible de passer à côté de cela. Il rangea minutieusement sa baguette dans sa poche de pantalon, replaçant un peu sa chevelure en bataille. Alvin aurait voulu la remercier pour ne pas l’avoir dénoncé, alors qu’elle aurait très certainement pu et qu’elle en aurait même été récompensé, doublement s’il avait été capturé grâce à son initiative, mais il ne savait pas comment.


code by PANIC!ATTACK


Spoiler:
 

__________

It could have been you and me. It could have been us. Theses promesses that I could'nt hold are still standing, waiting for us to start back where we've left.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: Tamvin + Et si on négociait ?    Ven 25 Juil - 9:02




« Je ne crois pas que cette idée soit des plus avisées, pardonnez-moi. »

Je le regardais se dépoussiérer. Il n'avait pas l'air d'un psychopathe ou d'un super criminel. J'avais beau le regarder je ne comprenais pas pourquoi il était si activement rechercher. Je repoussais une mèche de mes yeux et lui fit un sourire d'enfant.

-Si je fais mes courses et que je reviens ici... vous serez toujours là?

Je recula de quelques pas avant de tourner les talons. Le frigo était complètement vide. Je ne suis même pas certaine que j'avais encore du lait ou un œuf solitaire qui se baladait. Ou alors peut être trois biscuits au fond d'un placard.

Tout y passa: les pates, le beurre, les saucisses knaki, le jambon, les tomates, des œuf, du pain tout juste sortit du four, des pommes, poires, un peu de soda, du poisson en surgelés et des frittes. Des chips, quelques paquets de bonbons, du sel, de la glace et enfin des mini tartelettes. Avec ca la semaine devrait être ok. Et dans le pire des cas je n'aurais plus qu'a commander des pizzas.

A la caisse et je ressors des sac pleins les bras. Il y avait du monde tout a coup ici. Un peu comme si cette ville venait de se réveiller.

Je retournais la ou j'avais rencontré un mystérieux étranger. Je ne savais pas trop si j'allais le retrouver là.

-Zut, j'ai publié de reprendre du café...

Un coup d'oeil vers le ciel. Celui ci s'etait assombrit, probablement un début d'orage. J'arriva bientot a l'entrée de la ruelle, douteuse.

-Monsieur?



CRÉDITS GIF ; TUMBLR. ICONS ; MORIARTY ET EYLIKA.
CODE APPARTENANT AU FORUM DISSENDIUM
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: Tamvin + Et si on négociait ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tamvin + Et si on négociait ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-