Partagez | 
 

 until we bleed ✤ SYRINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: until we bleed ✤ SYRINA   Jeu 3 Juil - 2:43


WHEN YOU WERE HERE
Syrina M. Black ✤ E. Cameron Lloyd


And if Cupid's got a gun, then he's shootin'


- Cam'... tu te rends compte que c'est pas bien ce que tu fais ?
Cette fois, un bruyant soupire lui échappa. Cela faisait, désormais, plus d'une demi-heure qu'Andrew s'évertuait à la raisonner. Mais, pour être tout à fait honnête, Cameron n'avait que faire de ses remontrances. Elle n'avait jamais respecté ce que l'on nommait ; le politiquement correct. Alors, pourquoi commencerait-elle à agir autrement ? Buvant une nouvelle gorgée cinglante de son abominable breuvage, elle posa une énième fois son regard, légèrement voilé par les vapeurs d’absinthe, sur les inscriptions qu'elle avait noté hâtivement sur une serviette de papier. Son cœur se serra, imperceptiblement, la contraignant à inspirer profondément.
- Fais attention à toi, je m'inquiète.
Mais elle n'était déjà plus. Son esprit vagabondait çà et là, amenant les traits délicats de son amour passé. Elle n'avait même plus besoin d'abattre ses paupières ; Syrina se dessinait nettement au loin, comme une splendide et éphémère apparition. Elle papillonna des yeux, espérant secrètement pouvoir effleurer sa peau finement halée. Mais elle ne parvint qu'à détruire l'illusion. Elle tourna donc la tête, aspira l'oxygène qui lui manquait, puis haussa nonchalamment les épaules.
- Je ferais attention. Que pourrait-il bien m'arriver de toute manière ?
Après tout, que risquait-elle ? Cependant, bien qu'elle gardait cette éternelle contenance, elle n'aurait pu occulter l'étrange tiraillement qui, doucement, lui nouait l'estomac. Que craignait-elle finalement ? La fureur de Syrina lui importait peu. Pourtant, il y avait cette petite pointe, qu'elle ne pouvait exprimer, qui entravait encore son chemin. Elle broya entre ses doigts le pauvre tissu maculé et, se leva enfin de l'inconfortable chaise sur laquelle elle était assise depuis plus d'une heure.
- Cam...
Elle secoua sa petite tête blonde, signe que le temps n'était plus aux supplications. Elle prit quelques minutes pour rassembler ses idées, peu sûre de la marche à suivre, et quitta les lieux.

Légèrement voûtée, la bouche entrouverte, aussi idiote qu'une potiche, Cameron contemplait l'énorme bâtisse qui lui faisait face. Cette demeure puait le luxe et l'argenterie à des kilomètres. Cela ne l'étonnait guère mais, c'était bel et bien à des années lumières de son quotidien. Elle grimaça, détaillant chaque petites parcelles qu'offrait la façade extérieure. Qu'est-ce qu'elle fichait là ? Cette éternelle question tournoyait au sein de son esprit volubile, lui rappelant qu'elles n'étaient véritablement plus du même monde. Elle voulut repartir, tourner les talons pour oublier définitivement cette page de son existence. Seulement, son corps fit exactement le contraire. S'engageant prudemment dans l'allée qui, menait incontestablement à l'antre de cette splendide habitation, elle maudissait ses jambes dont l'obéissance laissait encore à désirer. Une petite voix s'égosillait sous sa petite caboche, lui rabâchant qu'elle regretterait sans aucun doute cet affront.
- Aller Cam', tu peux le faire, s'entendit-elle cependant murmurer.
Mais pourquoi tenait-elle à lui rendre visite ? Que s'attendait-elle à trouver derrière ces murs d'une élégance presque scandaleuse ? L'amour ? Bien sûr que non. Elle n'était pas assez stupide pour croire en cela. Elle observa une dernière fois le morceau de papier chiffonnée entre ses doigts puis, d'un geste inconsidéré, pressa la bulbe de son index contre l'interrupteur. Une mélodie résonna de l'autre côté de la porte, statufiant la pauvre Cameron sur place.

Son cœur rata un battement.

Syrina.

Elle était partout en elle.
Comme un poison.  
Comme une ombre.
Comme une douloureuse évidence. 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/05/2014
► parchemins : 83


MessageSujet: Re: until we bleed ✤ SYRINA   Sam 5 Juil - 2:13

    Une parole, une larme. Syrina se souvenait très bien de cette soirée-là, lorsque, envoyée en « mission » par son mari, elle avait été sur le point de se faire agresser par deux hommes et que son ancienne amie Cameron était venue à son secours. Simple coïncidence ? Probablement. Mais drôle de coïncidence. Seulement, l'une comme l'autre avait sentit que rien ne serait plus comme avant. La jeune femme blonde n'avait fait que demander à discuter, prendre des nouvelles...pas comme au bon vieux temps, mais...lui parler, tout simplement. Mais la brune n'avait été que peu réceptive à cet échange, des deux femmes, elle devait être celle qui avait le plus changé. On ne lui avait pas laissé le choix. Elle avait dû le faire. Et ces larmes, qu'elle avait versé peu après avoir fuit son ancienne amante, ça non plus Syrina n'y avait plus le droit. Elle s'en était voulue et quasiment frappée mentalement d'avoir craqué telle une faible, face à un débordement trop intense de sentiments, sentiments qu'elle pensait avoir enfouit au plus profond de son âme, il y a bien longtemps. Et pourtant, cette même petite étincelle avait toujours été présente, brûlant sous la carapace de glace de son cœur. Ce soir-là, cette petite étincelle avait comme qui dirait briser cette enveloppe de glace. Syrina avait été contrainte de prendre les dispositions nécessaires. Sécher ses larmes, oublier cette mésaventure, rentrer chez elle, retrouver son mari et ses enfants, accomplir ses devoirs conjugaux, et ceux de mère. Les remarques antipathiques d'Hockley lorsqu'elle était rentrée à la maison après ça, se suivirent d'une dispute. Encore une.

    « Pourquoi rentrer si tard ? Ça aurait dû te prendre à peine une heure pour faire ce que je t'ai demandée. Non mais tu as vu l'heure ? » siffla le dénommé Hockley. Minuit approchait. Syrina n'avait que faire des remarques de ce qui lui servait de mari. Ils étaient peut-être mariés et vivaient sous le même toit, mais elle n'avait jamais eu de sentiments à son égard. Et, aussi froide et hautaine qu'elle l'était au quotidien, elle n'eut pour seule réponse :

    « Oh, je vois. Monsieur a dû s'occuper seul du dîner et des enfants pour un soir, alors il est vexé. Tant pis pour toi. J'avais d'autres choses à faire, c'est tout. »

    La réponse de Syrina n'eut pas l'air de plaire à son mari, qui prit aussitôt la mouche. Après plusieurs minutes de joutes verbales entre les deux Mangemorts, Hockley mit fin à la conversation en attrapant fermement la jeune femme par le bras et la fit basculer sur leur lit.

    « Tu n'es qu'une garce. Très bien, je me moque de savoir ce que tu faisais. Mais alors maintenant tu as intérêt de me faire honneur. » lança Hockley, sachant pertinemment ce que cela signifiait pour sa femme. Celle-ci essaya de se détacher de l'emprise du Mangemort, en vain. Lui jetant un regard noir, elle répondit alors :

    « Ne me touche pas. »

    « Laisse-toi faire. » acheva-t-il. Syrina finit alors par se résigner. Elle savait très bien ce qu'il se passerait si elle refusait d'obéir. Et Hockley ne devait surtout pas savoir qu'elle avait recroisé Cameron cette nuit. Si il l'apprenait, beaucoup trop de sang serait versé. La jeune femme avait toujours protégé Cameron. Et aujourd'hui encore, elle continuait. Sous les assauts brutaux de son mari, une seule personne embaumait son esprit. Cameron. Pourtant, Syrina ne pouvait se baser uniquement sur un vieux souvenir de jeunesse, le seul et unique qu'elle avait, de la seule et unique nuit qu'elles avaient passé ensemble.

    Plusieurs jours durant, la jeune professeur avait essayé de chasser les dernières images de son ancienne amie de son esprit. Ce jour-là, Syrina était rentrée de Poudlard en milieu d'après-midi pour passer le week-end avec sa famille, au sein du grand domaine familial. Hockley n'était pas là. Mission. La jeune femme se fichait bien d'où il avait été envoyé. Mais, enfin elle pouvait souffler un peu. Elle pouvait profiter pleinement des deux petits êtres les plus chers à ses yeux. Aidan et Julia, ses deux enfants légitimes. L'éducation avec deux parents Mangemorts n'était pas tous les jours faciles, et Syrina se révélait presque plus sévère que son mari avec eux. Une énième façon de se protéger, encore. Car malgré tout elle les aimait plus que sa propre vie et serait prête à tout pour eux. Le but d'Hockley était d'en faire deux parfaits futurs Mangemorts. Mais Syrina avait d'autres projets pour ses enfants. Jamais elle ne les laisserait devenir ce qu'elle n'avait jamais voulu être.

    Ce jour-là, tandis que la jeune femme se reposait à l'étage et que les deux petits énergumènes jouaient tranquillement dans le salon à des jeux diverses, on frappa à la porte. Syrina, de l'étage, lança à Jacqueline, leur domestique :

    « Jacqueline, va voir qui c'est. »

    La dénommée obéit. C'était chose courante. Hockley et Syrina ne se présentaient jamais en personne lorsque quelqu'un d'inattendu venait chez eux. Au cas où on leur veuille du mal. C'était d'une profonde lâcheté, mais si tel était le cas, Jacqueline serait éliminée en premier et les deux Mangemorts auraient ainsi le temps de se préparer à attaquer. Jacqueline, qui bien sûr ne se doutait de rien, ouvrit alors tranquillement la porte à la personne inattendue. Qui n'était d'autre que Cameron.

    « Bonjour. Je peux vous aider ? » fit Jacqueline à l'adresse de la blonde. Une petite brunette pointa alors également le bout de son nez dans l'embrasure de la porte, un petit lapin blanc en peluche dans la main, et le pouce dans la bouche. Le portrait craché de Syrina. Elle ne quittait pas Cameron de ses grands yeux bruns écarquillés. Puis, de sa petite voix enfantine, elle murmura :

    « Coucou toi, tu viens parler à maman ? »

__________
« You think I'm a vilain ?... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

until we bleed ✤ SYRINA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: MAGICAL WORLD :: AUTRES LIEUX-