Partagez | 
 

 But as long as you are with me, there's no place I'd rather be ○ Ewen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Bipolar Disorders
avatar


personal informations

► date d'inscription : 29/05/2014
► parchemins : 190


MessageSujet: But as long as you are with me, there's no place I'd rather be ○ Ewen   Mar 24 Juin - 21:28

Aidan ∞ Ewen
Lately I 've been, I 've been losing sleep, dreaming about the things that we could be, I 've been praying hard, said no more counting dollars. We'll be counting stars⊹
Un silence pesant entourait le château, Aidan avait l'impression d'être le seul à se balader dans les couloirs, le seul à ne pas avoir cours,le seul à réfléchir, peut-être même un peu trop.. Sa tête commençait même à lui faire mal et sa vie à le peser, une nouvelle dispute avait éclaté entre les frères Campbell, pleine de reproches, de paroles plus blessantes les unes que les autres, une confrontation avec Ashara avait débuté également à la bibliothèque, c'est lui qui l'avait cherché, il lui avait craché au visage tout ce qu'il pensait d'elle, et ce n'était pas réellement réjouissant, puis voilà qu'il devait se coltiner une fiancée qu'il n'appréciait pas, une Cayrel, il aurait encore préféré avoir un laideron qu'une garce comme fiancée et il y avait aussi Pandora, il avait appris ses fiançailles avec son frère, ce jolie petit être qui allait s’obscurcir en la présence de l'aîné de la famille, triste tragédie. Il s'arrêtait parfois pour penser à cette fille qu'il avait serré et calmé sans même pas la connaître, son côté protecteur avait pris le dessus une nouvelle fois. Un soupir se mit à franchir le seuil des lèvres du jeune homme, il n'arrivait plus trop à dormir, toujours le même cauchemar qui le hantait, heureusement pour lui, il lui restait ses amis, sinon il deviendrait fou. Et heureusement qu'il devait rejoindre son meilleur ami Ewen en fin de journée, sinon il s'ennuierait à mourir à arpenter les couloirs, laissant ses pas le guider où bon leur semblaient. Il s'arrêta finalement, et aperçu Scorpius à qui il fit un signe, quand on apprenait à le connaître, il n'était pas si horripilant que tout le monde le disait, et puis c'était un ami proche à Ewen, voire son deuxième meilleur ami, c'étaient normal qu'ils soient devenus amis. « Alors, toujours en train d'essayer de battre Rose ? » Lança Aidan, une lueur de malice dans les yeux. Le blond semblait lassé mais amusé également, et quelque peu énervé tout de même. « Je n'arrive pas à avoir de meilleurs notes qu'elle et pourtant, je suis plus intelligent que la normale. » Le Serdaigle se mit à rire, la plupart des Serpentard étaient vantards, c'était ce qui les caractérisaient bien. « Calme toi, ce ne sont que des notes après tout. » Il leva les yeux au ciel avant de s'en aller découvrir les secrets du château, les mains dans les poches.
Rien, des heures à s'ennuyer, à chercher des choses croustillantes à se mettre sous la dent et rien, rien que l'écho de la solitude du jeune obscur. Il s'installa contre le mur, regarda le plafond puis devant lui avant de décider de continuer de marcher. Il réfléchissait, comme toujours. Il ne répondait plus aux lettres de son père, un moyen comme un autre de montrer son énervement face à ses fiançailles, il fallait qu'il trouve un moyen d'annuler ce problème imminent, sinon l'année prochaine il sera marié et deux fois plus malheureux. Heureusement pour lui, son meilleur ami était assez doué pour les coups, et il espérait franchement qu'il trouve un moyen. En passant par un couloir, il aperçu son frère avec Anjelica, super, une belle journée. Ironie bien sûr, son frère l'irrité et Anjelica également. Il les esquiva, mais fut vite rattrapé par son frère qui s'approchait trop près. Il leva la main vers le brun, l'arrêtant dans son action. « Si tu es venu me dire que tu ne me veux pas comme frère et que le fait que je t'évite comme la peste t'énerve, ne gâche pas ta salive, tes propos me donnent mal à la tête. » Il marcha le plus vite possible vers la salle commune des Serdaigle, il donna le mot de passe, répondant parfaitement à l'énigme et s'installa confortablement sur un siège, attendant son acolyte tout en lisant un livre. Un livre sur les créatures magiques. Étrangement, Pandora avait cette passion pour ces êtres-vivants si peu affectionnés, était-ce une simple coïncidence qu'il ait choisi ce livre en particulier ? Il secoua la tête, il aimait une autre fille qui lui avait brisé le cœur. Ashara. Oui, il s'en mordait encore les doigts. Il soupira, penser à deux filles qui arrivaient à lui faire tourner la tête le rendait fou, il devait arrêter, maintenant. Et c'est à ce moment précis que son meilleur ami était entré dans la pièce, comme une horloge qui lui indiquait à quel moment adéquate il devait rejoindre le cadet des Campbell. « Tu tombes à pic, j'ai des bièraubeurres. » Il tendit son bras vers la table en face de lui et attrapa la boisson en face de lui pour la donner à l'obscur à ses côtés. « Au fait, c'est quoi qui t'as retardé ? » Lui demanda le bleu tout en buvant une gorgée de la sienne. Il s'était ennuyé, et parler avec son ami allait lui faire du bien, un grand bien même. Il reposa sa bièraubeurre et se leva pour poser le livre qu'il avait pris quelques minutes plus tôt.
code by Silver Lungs


Spoiler:
 

__________

    The love is a malefic poison, it destroy me.
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.


Dernière édition par Aidan E. Campbell le Ven 29 Aoû - 1:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: But as long as you are with me, there's no place I'd rather be ○ Ewen   Sam 28 Juin - 18:34


There's no place I'd rather be

Ewen en avait marre des cours, marre, marre, marre. Et pourtant, c’était rare. Mais son cours de potions avait vraiment mal fini. Il ne savait pas ce que la nouvelle professeur avait contre lui, mais elle lui en avait fait baver pendant toute la durée du cours. Des remarques, elle n’avait cessé de lui en faire ne le laissant même pas travailler tranquillement. Pourtant il n’avait même pas l’impression de faire des erreurs. Alors pourquoi continuait-elle pendant tout le cours de lui faire des remarques. C’était dur d’énerver l’obscur mais ça pouvait arriver. C’était ce qu’elle voulait ? Qu’il s’énerve ? Qu’il lui réponde ? Ainsi elle pourrait le punir. C’était peut-être ça son but après tout. Un peu idiot tout de même. donc, ce cours l’avait achevé. Il était sorti énervé et avait donc tenté de se changer les idées. Quoi de mieux pour cela que d’aller un peu enquêter. Il quitta le château pour aller dans le parc. Il l’avait rarement vu aussi silencieux. On aurait dit un enterrement. Pas un seul bruit, Ewen entendait donc le moindre minuscule pas, cri. Que se passait-il ce jour-là ? En plus, il commençait à être tard, les gens n’auraient plus dû être en cours. Dans le parc, c’était tout de même un peu plus vivant. Il entendit et vit au loin des gens qui jouaient au quidditch. Leur entrainement allait certainement bientôt démarrer et ceux qui avaient déjà fini avaient commencé à s’amuser. Ewen n’avait jamais vraiment aimé le quidditch. Il aimait seulement le regarder. Il n’était pas des plus à l’aise sur un balai. Bien sûr, il savait voler comme beaucoup de monde et se débrouillait mais il n’aurait pas été le premier à demander pour aller s’amuser en l’air ou faire une course. Ce n’était pas son truc contrairement à son meilleur ami, Aidan. Lui était dans l’équipe depuis un petit bout de temps au poste de gardien. Et c’est vrai qu’il semblait à l’aise. L’espion allait voir tous les matchs pour le supporter. Et puis, aussi ceux des autres équipes notamment celui des Poufsouffles. Tout le monde doit se demander pourquoi… Rien que pour voir leur capitaine jouer il s’y rendait. Ils jouaient bien aussi. Louis, un ami avec qui il ne s’entendait plus très bien, un Weasley, était leur attrapeur. Au début c’était pour lui qu’il regardait les matchs des jaunes et noirs. Et dire que c’était eux qui avaient réussi à gagner l’année précédente. Ils étaient quand même au top. Il connaissait des gens dans toutes les équipes mais bon, Serdaigle un jour, Serdaigle toujours dira-t-on ! En tout cas, ce n’était pas pour lui tout ça.

Il n’alla pas jusqu’au terrain de quidditch, ce ne serait certainement pas là-bas qu’il obtiendrait de nouvelles infos pour ajouter à sa collection. Des secrets, c’était ce qu’il lui fallait. C’est ce qui lui permettait d’avoir la main mise sur toutes ou la plupart des personnes de Poudlard. Et ainsi quand on lui demandait des infos pour ses enquêtes, ça allait plus vite. Soit il savait déjà des choses, ou bien il avait des moyens de pression sur les amis des personnes concernées ou bien il était obligé de chercher, mais il arrivait tout de même à trouver. Il trouvait toujours même si ça prenait plus ou moins longtemps. Il n’avait qu’une seule personne qui lui posait problème. Sans qu’ils n’aient jamais vraiment parlé, elle le connaissait trop. Elle connaissait trop sa réputation. Elle se jouait de lui, lui échappant. Il avait bien compris qu’il n’obtiendrait rien d’elle, alors pourquoi continuait-il ? Il ne savait pas trop, c’était leur jeu. Un jeu qui devenait malsain, mais c’était ce qu’ils voulaient tous les deux. Il la vit d’ailleurs seule assise sur un banc, semblant réviser des cours. Elle profiter du fait que la journée ne soit pas trop mauvaise. Le serdaigle la laissa tranquille. S’il commençait, il ne serait jamais là à temps pour son rendez-vous avec Aidan. Ils devaient se voir le soir même. Comme tous les soirs me direz-vous… C’était un peu ça. A vrai dire, vu le peu de sujets intéressants qu’il y avait dans le château, il était bien content de l’avoir. C’est fou comme certains jours pouvaient être intéressants et d’autres il croyait qu’il allait s’endormir. Alors là, l’obscur le tenait éveillé par tous les sujets possibles et imaginables.

Mais au détour d’un couloir alors qu’il était sur le chemin du retour, il trouva la personne qu’il fut bien content de trouver. Une mission spéciale, une mission parfaite, c’était presque agent secret. Et ce qui était génial avec cette jeune femme, c’était qu’elle n’était pas au courant mais alors pas du tout qu’il cherchait des informations. C’était si parfait, il en aurait pleuré de joie. Et qu’est-ce qu’il allait s’amuser. Il le sentait bien. De ce qu’il avait déjà vu, elle était un peu crédule, mais un peu seulement. Et surtout elle était timide avec les garçons. Il ne l’avait en tout cas jamais vu en leur compagnie. Pour l’instant, il se contentait de la croiser le plus souvent possible. Mais ensuite, ça serait du gâteau. Des sourires, c’était par ça qu’il commencerait. Et de sa réaction dépendrait la suite. Mais il ne se faisait pas d’illusion, il allait la faire tomber sous son charme petit à petit et après, eh ben il ferait comme toujours. Elle serait si contente qu’un septième année s’intéresse à elle. Quelle naïve ! Mais sur ce coup là, il avait bien l’intension de s’amuser un peu. Ce n’était pourtant pas son genre, mais s’il pouvait glaner des informations sur toutes ses amies et amis et sur tout son niveau, ce serait parfait. Parce qu’il fallait avouer qu’il était plus simple de les faire parler mais tout de même plus dur de se retrouver en leur compagnie. C’était une belle aubaine qui se présenter. L’espion se demandait même comment il n’avait pas pu y penser plus tôt. Il la suivit donc un peu dans son déplacement. Elle se rendait à la bibliothèque. C’était tellement parfait. Il ne s’arrêta pas devant l’entrée. Autant en profiter tant que c’était possible. Il s’assit à la table d’à coté et sortit un livre de son sac. Quel bon acteur ! Pour un peu, on aurait cru qu’il passait des journées entières à la bibliothèque ! Mais n’était-ce pas ce qu’il faisait ? C’est vrai, qu’on le voyait souvent à la bibliothèque, pour une fois que c’était pour du bidon. Il levait régulièrement les yeux de son livre pour observer sa future victime. Mais ce n’était pas hyper intéressant. Elle travaillait somme toute. Ca ne servait à rien de rester plus longtemps ici. Bien que… Il vit Scorpius, son autre meilleur ami qui arrivait. Il lui fit un grand sourire et lui indiqua en même temps de ne pas s'assoir avec lui. Il le regarda s’installer à la table qu’il lui avait indiqué. C’était d’une perfection sans égale. Oui, Ewen était fier du plan qu’il préparait, c’était d’une théâtralité. C’était tellement plus au point que lorsqu’il avait réussi à faire sortir Lucy avec lui. Parce que si elle n’avait pas été intéressée ça n’aurait pas fonctionné son idée, que là, il allait la faire tomber amoureuse avant de lui sortir le grand jeu. Scorpius s’installait tranquillement, il sortait ses affaires. Ewen ne s’en occupait plus. Petit coup d’œil, la jeune fille avait toujours le nez dans ses cahiers, le serpentard quant à lui avait sorti toutes ses affaires et commençait à travailler. C’était le top départ de l’opération. Ewen rangea ses affaires tranquillement. Il se leva et se dirigea vers la sortie passant entre les tables de la quatrième année et de son ami. Et là, oh malheur, il fit tomber certains des cahiers de son camarade. Le bruit n’attira pas que la jeune fille, il attisa aussi le regard de haine de la bibliothécaire, cette vieille chouette. Et c’est comme ça que ça démarra vraiment. Scorpius avait compris ce qu’il devait faire. Ce n’était pas pour rien qu’il était son meilleur ami, avec le temps, il avait compris sa façon de fonctionner. Il avait compris qu’il voulait attirer l’attention de quelqu’un. « Mais quel pas doué McDonagh ! J’te jure, j’en connais des maladroits mais y en a aucun à ton niveau ! » Bien sûr cette remarque attira l’attention d’autres personnes, il fallait dire qu’elle n’avait pas été dite très silencieusement. Certains connaissant le phénomène se doutaient de ce qui pouvait se passer. Il vit quelques sourires poindre sur le visage des septièmes années. Les autres pensaient juste qu’il était vraiment maladroit et que son meilleur ami le lui faisait remarquer avec humour, d’autre encore pensaient qu’ils ne s’entendaient pas et que le serdaigle se faisaient engueuler par le fils Malefoy. A vrai dire, Ewen se moquait de ce que pouvait penser la jeune fille. C’était juste un moyen qu’elle le remarque, et aussi qu’elle connaisse son nom. Il posa toutes les affaires qui étaient tombés sur la table de son ami. sur son parchemin, il y avait une inscription. ‘Elle t’a pas lâché du regard, bien joué !’ Ewen lui fit un clin d’œil et quitta la bibliothèque. Il ne se retourna pas. Il fallait laisser du mystère. Y avait que ça qui fonctionnait avec les filles. Quand elles ne savaient pas si tu étais libre ou pas, comment tu pouvais être, qu’elle ne savait rien de toi, ça les intriguait. Et puis, ça les attirait.

Une fois sorti, il se dirigea directement vers la salle commune des Serdaigles. Il n’était pas en retard mais pas non plus en avance. Aidan devait certainement être en train de l’attendre. Pour une fois que ce n’était pas le contraire ! Il jeta un léger coup d’œil à sa montre, non, son timing était bon. Il répondit bon à l’énigme et entra. Il se dirigea alors droit vers la place libre à coté du Campbell. Celui-ci était en train de lire un livre. Qu’est-ce qu’il était sérieux ! « Tu tombes à pic, j'ai des bièraubeurres. » Eh ben, il prit la boisson que lui tendit son camarade. « Eh ben, tout est déjà prêt, tu t'ennuyais ? Merci. » Il en prit une gorgée. Qu’est-ce que ça pouvait être bon, il aimait vraiment cette boisson. Il la sentit couler le long de sa gorge. « Au fait, c'est quoi qui t'as retardé ? » Il était sérieux ? « Tu te fous de moi, je dis rien quand je t’attends pendant trente minutes. Enfin, peut-être mais bon ! » Il lui fit un grand sourire. Il le regarda prendre une gorgée de bierraubeurre et puis se lever pour aller poser le livre qu’il tenait des les mains. Sur les animaux fantastiques. Depuis quand cela l’intéressait-il ? Le septième année venait de découvrir quelque chose. Il attendit qu’il revienne pour lui répondre. « Mission top secrète mon pote. Elle aurait pas pu mieux débuter. » Il était fier de lui sur ce coup là. « Mais j’avoue que c’était pas prévu que je commence ce soir. » Il se tut. Si il voulait en savoir plus il lui poserait des questions. Parce que des missions, il en avait beaucoup et il pourrait en parler pendant des heures alors… Il valait mieux lui parler d’autres choses. « Alors tu t’intéresses aux animaux fantastiques, t’as bien changé depuis les cours soins aux créatures magiques. » Sourire moqueur. C’est vrai que ça n’avait jamais été leur matière préférée. Qu’est-ce qu’ils avaient pu faire comme bétises durant ces cours à l’extérieur ! Et il faut ajouter que ce que l’obscur n’appréciait pas déjà les années précédentes en cours avait encore empiré avec son attaque par un loup garou l’année précédente. Il en gardait une magnifique cicatrice  bien voyante au niveau de l’abdomen. Et dire que c’était Louis Weasley qui lui avait sauvé la vie. il fallait qu’il suive la même voie que sa sœur. Il était fait pour ça ! Mais la plus visible des cicatrices d’Ewen restait les restes de son interrogatoire par Taylor, c’était plus discret mais ça faisait tout de même le tour de son visage. Mais au moins, il n’avait pas failli mourir cette fois-là. « Parce que si tu veux étudier ce que les loup-garou peuvent faire comme dommages, je veux bien livrer mon corps pour tes études. » Il prit une gorgée et planta son regard dans celui de son ami. Il aimait vraiment être en ça compagnie, au moins avec lui il pouvait être lui-même, il n’avait pas à faire semblant comme avec beaucoup de monde. Il savait tout, ça changeait pour une fois.

Spoiler:
 


Dernière édition par Ewen McDonagh le Mar 28 Oct - 7:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bipolar Disorders
avatar


personal informations

► date d'inscription : 29/05/2014
► parchemins : 190


MessageSujet: Re: But as long as you are with me, there's no place I'd rather be ○ Ewen   Dim 19 Oct - 9:18

On pouvait dire que le jeune Serdaigle en septième année à Poudlard s'ennuyait. Le cours qu'il avait eu ne l'avait en aucun cas intéressé, il s'était même surpris à rêvasser tout au long de l'heure en rêvant de pouvoir sortir de cette salle en hâte, surtout que c'était son dernier cours de la journée, une raison de plus pour rêver de sa fin. Il fixait la pendule de ses grands yeux sombres, se préparant à partir dès lors où le cours aura pris fin. La voix rocailleuse de son professeur insupportait, il se demandait comment c'était possible d'avoir une voix aussi insupportable, qui abîmait les oreilles des élèves plus qu'autre chose. Dans sa tête, il comptait les secondes qui lui restaient à attendre avant de pouvoir vite fuir ce cours démoralisant. D'habitude il s'amusait à faire n'importe quoi avec ses amis, surtout avec Ewen, ils rigolaient pour un rien ces deux-là. Aidan se retrouvait souvent en retenues pour toutes les bêtises qu'ils effectuaient, parfois, il lui arrivait d'ensorceler des objets appartenant à ses professeurs, pour passer le temps au lieu de leur répondre. Aucun professeur ne l'appréciait, sa grande gueule ne l'aidait pas aussi, il tenait cela de son père et avait surtout acquis cette aisance oratoire grâce à son frère, ou devrait-on dire « à cause » ? Il se mit à gratter sur son parchemin, peut-être que s'il copiait chaque mot que sa professeur prononçait pouvait avancer l'heure ou au moins, faire s'écouler les minutes plus vite. Heureusement, l'heure prit enfin fin. Un cours ne s'était jamais écoulé aussi lentement que celui-ci. Il s'éclipsa le plus vite possible, agrippant ses affaires et les collant à son torse.

Maintenant, il n'avait plus qu'à rejoindre son meilleur ami dans leur salle commune, ou tout du moins, il avait encore une à deux heures devant lui, le temps de traîner dans le château plutôt vide. Oui, il était atrocement vide et un château vide pouvait vite devenir effrayant mais le brun s'en fichait. Il resta une heure entière à arpenter les couloirs, à errer comme une âme en peine dans les salles du château à la recherche d'activités jouissantes mais rien, rien qui ne lui plut en tout cas. Il surveillait à chaque fois l'heure, s'il arrivait une nouvelle fois en retard, il sentait déjà les réprimandes de son meilleur ami arrivaient, franchissant la barrière de ses lèvres, c'est pour cela qu'à vive allure, et glissant les mains dans ses poches, il se mit à marcher, foulant le sol de ses pieds à chaque pas. Il était souvent en retard, c'était un défaut qui lui donnait du charme et qui faisait rire ses amis. Il ne voyait jamais le temps s'écoulait, c'était Aidan dans toute sa splendeur : incapable d'être à l'heure ou tout du moins, il l'était dès lors où les autres ne l'étaient pas et c'était rare, voire parfois impossible. Aujourd'hui, il n'était pas en retard et même en avance, un exploit de sa part, le sourire aux lèvres, il était fier de lui et pouvait bien faire la remarque à Ewen qui n'était pas encore arrivé. Et bam, les rôles s'échangeaient enfin ce qui faisait intérieurement rire le cadet des Campbell. Pénétrant un peu plus dans la salle commune des Serdaigle, il prépara les bièraubeurres qu'il disposa sur la table basse au centre de la pièce, il n'avait pas pensé à prendre quelque chose à grignoter mais il savait que le brun qui lui servait d'ami s'en ficherait, de toute façon, ils n'avaient besoin que de la présence de l'autre pour s'amuser. Maintenant, ne sachant pas quoi faire, il remémora le livre que lisait la dernière fois Pandora, un livre qu'il l'avait vu prendre dans la petite bibliothèque qui trônait dans un coin de la pièce, s'approchant de l'étagère, il laissa ses yeux sombres lorgner sur les livres poussiéreux, ses doigts parcouraient les livres jusqu'à ce qu'il trouve l'objet de ces désirs. Un livre sur les créatures fantastiques. Il voulait en apprendre un peu plus sur la fiancée de son frère et quoi de mieux que de se mettre à sa place. S'installant confortablement sur le canapé, il commença sa lecture jusqu'à ce que la porte s'ouvre quelques minutes plus tard. Il releva ses prunelles vers le nouveau venu qui n'était autre que celui qu'il attendait, il posa son livre et montra les boissons. « Eh ben, tout est déjà prêt, tu t'ennuyais ? Merci. » Un sourire prit place sur ses lèvres et il haussa les épaules. « J'avais soif, autant t'en faire profiter, non ? » Il en prit une dans ses mains et en but une énorme gorgée goulûment, qu'est-ce qu'il pouvait aimer ce liquide froid qui glissait dans sa gorge si facilement. Puis Aidan lui fit remarquer son retard. « Tu te fous de moi, je dis rien quand je t’attends pendant trente minutes. Enfin, peut-être mais bon ! » Un rire retentit, celui du fils Campbell. « C'est pas un peut-être, c'est tout le temps ! » se moqua-t-il gentiment. « Puis, laisses-moi me réjouir d'être pour une fois à l'heure. » Un sourire en coin, et il remet le livre à sa place tout en écoutant les dires de son ami. « Mission top secrète mon pote. Elle aurait pas pu mieux débuter. Mais j’avoue que c’était pas prévu que je commence ce soir. » Il leva les yeux au ciel, il ne changerait donc jamais avec ses missions mais cela lui faisait rire et il aimait bien entendre Ewen en parlait pendant des heures, il trouvait cela vraiment intéressant. « Alors tu t’intéresses aux animaux fantastiques, t’as bien changé depuis les cours soins aux créatures magiques. » Ces quelques paroles ramenèrent Aidan à la réalité. S'en intéresser ? Pas vraiment, il essayait juste d'en apprendre un peu plus pour laisser Pandora ébahie de ses connaissances la prochaine fois qu'ils se verraient. Puis il se rappela de leurs cours de soins aux créatures magiques. Inoubliables. Toujours à rire, toujours à faire n'importe. Ils n'aimaient pas particulièrement cette matière mais leurs délires et leurs bêtises les avaient aidé à faire passer le temps. Aidan aimait soigner les gens mais les créatures magiques n'étaient pas son fort, et ce depuis déjà de nombreuses années. « Parce que si tu veux étudier ce que les loup-garou peuvent faire comme dommages, je veux bien livrer mon corps pour tes études. » Il émit un autre rire, les remarques de Ewen étaient fabuleuses, c'était peu dire. Un remède pour soigner les maux les plus tenaces selon le brun. « C'est sûr qu'avec ta dégaine, tu ressembles à une créature magique. » Il s'en amusait et son sourire s'élargissant au grès des minutes le montrait amplement. Ewen s'était fait mordre par un loup-garou, mais il semblait prendre cela mieux que certaines personnes. « Ça fait quoi d'avoir été mordu par un loup-garou ? A part la douleur, hein. » Il s'était toujours demandé cela, s'il avait été mordu par cette créature, il ne savait pas comment il aurait réagi. Mal sans doute, il aurait gémi de douleur et aurait gesticulé sur le sol. Déjà qu'il n'était pas très friand des pleines lunes, là, il les aurait détesté. « Et sinon, j'ai remarqué que tu avais un peu plus de succès avec les filles.. Ça fait quoi d'être désiré ? »

__________

    The love is a malefic poison, it destroy me.
i just feel sort of empty these days + And there's no remedy for memory your face is like a melody, it won't leave my head your soul is haunting me and telling me that everything is fine but I wish I was dead every time I close my eyes It's like a dark paradise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: But as long as you are with me, there's no place I'd rather be ○ Ewen   Mar 28 Oct - 7:22


There's no place I'd rather be

Après avoir débuté une mission de la meilleure façon qu’il soit, Ewen avait prit la direction de la salle commune pour y retrouver son meillleur ami. Aidan était vraiment une de ces rares personnes qui savaient tout de lui et sur laquelle il pouvait compter. Il n’y en avait pas énormément dans le château. C’était peut-être parce que certaines personnes ne faisaient plus confiance à l’aiglon, avaient eu vent de ses activités ou l’avaient vu à l’œuvre. Mais cette nouvelle mission, c’était une gamine et sa réputation ne l’avait donc pas précédé. Il pourrait faire ce qu’il voulait, surtout que la jeune fille semblait naïve et timide. D’habitude, il n’était pas vraiment comme ça dans ce genre de mission, mais on le payait, on le payait beaucoup pour celle-là, alors il n’allait pas la foirer. Scorpius l’avait même aidé à la démarrer, comprenant du départ ce qu’il attendait de lui. C’était beau d’avoir une personne aussi intelligente avec une façon de penser aussi proche. Le septième année avait donc quitté la bibliothèque fier de lui. Elle savait maintenant qui il était et elle n’allait plus le lâcher. Il s’en voulait quand même un peu. Il n’avait pas refait de mission de ce genre depuis celle Lucy Weasley et tout le monde sait les conséquences désastreuses qu’elle avait pu avoir sur le Serdaigle. Mais il était temps de s’y remettre. Ses nouvelles méthodes, bien qu’efficaces, l’étaient beaucoup moins que les anciennes. Bien sûr avec certaines personnes il continuait d’utiliser les anciennes parce que c’était des personnes qui aimaient particulièrement jouer à ce genre de jeux dangereux et il savait qu’il ne se passerait rien et qu’il ne risquait rien.

 
Il avait pris son temps. Pour une fois, il savait qu’il n’aurait pas à attendre son meilleur ami. A moins que celui-ci ne soit également partie en ballade. D’ordinaire, Aidan arrivait toujours après lui, mais cette fois ci, peut-être que ce serait différent. Qui sait ? Peut-être que pour une fois il serait à l’heure. Les miracles arrivent de temps en temps. Lorsqu’il entra dans la salle, il vit son ami au centre de la pièce confortablement assis dans un fauteuil en train de lire. De lire ? C’était une blague ? Et en plus, tout était déjà posé sur la table. Le septième année se serait-il ennuyé en l’attendant ? Pour une fois que les rôles étaient inversés ! Ewen ne put s’empêcher de sourire en voyant le livre qu’il venait de reposer sur la table. En plus, c’était un livre de Soins aux créatures magiques, une des matières détestées du brun qui se tenait en face de lui. Bien entendu, il ne put garder pour lui une petite pique. Aidan à l’heure, c’était si rare qu’il ne savait pas ce que ça faisait d’attendre quelqu’un ! « J'avais soif, autant t'en faire profiter, non ? » Ewen prit une gorgée de la boisson. Il adorait le sentir couler le long de sa gorge. Il la reposa sur la table tout en répondant à la remarque d’Aidan. Celui-ci osait lui faire remarquer son léger retard, qui n’en était pas un. « C'est pas un peut-être, c'est tout le temps ! » Tout le temps ! N’exagérons rien ! Certes Ewen faisait quelques fois des remarques quand son ami arrivait en retard, mais pas tout le temps, non ? Bien que, peut-être que si, mais il n’allait certainement pas l’admettre. « Tout le temps, tout le temps… Jamais ! Seulement quand tu dépasses la demi-heure. » Il lui fit un grand sourire moqueur. Bien sûr qu’il râlait, mais attention, jamais de façon méchante.  « Puis, laisses-moi me réjouir d'être pour une fois à l'heure. » Ewen le regarda ranger le livre sur la bibliothèque. Il attendit qu’il revienne pour dire. « C’est vrai que ça se fête. » Il leva sa bierre en disant. « A Aidan qui pour une fois était à l’heure et peut en être fier. »
 
Il enchaina ensuite sur ce qu’il avait fait avant sans rentrer dans les détails. Il vit son camarade lever les yeux au ciel. Il le connaissait bien avec ses enquêtes. Quelques fois, il avait droit d’entendre des rapports complets. Si on ne le stoppait pas, l’espion était capable d’en parler pendant des heures. Mais souvent quelqu’un l’arrêtait avant. Bien entendu, il n’en parlait pas avec tout le monde. Les informations qu’il trouvait ne devaient pas être divulguées dans tout le château, sinon les personnes ne le paieraient plus. Mais ce jour-là, il ne se décida pas à rentrer plus dans les détails, et puis, ça venait tout juste de commencer. Non, il préféra questionner Aidan sur le bouquin qu’il tenait dans ses mains et lisait lorsqu’il était entré dans la salle commune des bleus et bronzes. Parce que le cours de soins aux créatures magiques étaient l’un de ceux qu’il avait le moins suivit. Si Aemon avait été à fond du début à la fin, c’était loin d’être le cas de ses deux camarades qui n’avaient cessé de faire des bêtises d’un bout à l’autre. C’était leur partie de rigolade de la semaine. C’était rare pour Ewen de ne pas suivre une matière mais celle là s’il pouvait encore en sortir quelque chose ça relèverait du miracle. La véritable question était donc, pourquoi donc son ami s’intéressait-il à cette matière qu’il avait tant détesté plus jeune, et Ewen comptait bien en trouver la réponse. Certes, c’était peut-être l’unique livre à disposition, mais quand bien même il était presque sûr qu’il aurait préféré ne rien faire plutôt que de lire un livre qui traitait de ce sujet. Mais chaque chose en son temps, pour l’instant il lui proposait de lui donner son corps pour l’étude. C’était un beau cadeau non ? Lui qui avait été griffé par un loup-garou lui permettrait de comprendre les dommages qu’ils pouvaient faire sur un être-humain. Sympa comme étude. « C'est sûr qu'avec ta dégaine, tu ressembles à une créature magique. » Mais dis donc, c’est qu’il était drôle aujourd’hui ! Ewen ne put empêcher un rire de sortir tellement la remarque l’avait surprise. Il connaissait son ami, mais il ne s’attendait pas vraiment à entendre ça comme réponse. « Mais t'es trop drôle aujourd’hui ! Tu as mangé un clown ? » C’était une remarque que son père lui disait quand il était petit et même sept ans plus tard, sans les avoir revu entre temps, il s’en rappelait comme s’il lui avait dit la veille. « Ça fait quoi d'avoir été mordu par un loup-garou ? A part la douleur, hein. » Cette phrase le sortit de ses pensées d’enfance. Quoi ? Jamais il n’aurait cru que son meilleur ami pensait qu’il avait été mordu par un loup et en était désormais un. Si lui ne savait pas qu’il avait seulement été griffé que pouvait bien penser le château qui le connaissait moins bien… Tout le monde savait qu’il avait été une victime de l’attaque du loup-garou sur Poudlard mais il pensait que tous savaient qu’il ne se transformait pas. Il venait d’en apprendre une bonne ! « J’ai cru que j’allais mourir. Heureusement que mon super ami Louis Weasley était là ce jour-là, parce que c’est pas sur Vladmirova et McClary que j’aurais pu compter. » Il fit un sourire moqueur. Dans les dents les années supérieures ! Et non, c’était certainement au plus jeune restant qu’il devait sa vie sauve. Et pourtant celui-ci avait d’énormes raisons de le laisser mourir. « Mais mis à part la douleur et que j’ai cru que je reverrai jamais mon ventre entier tellement j’avais l’impression qu’on me l’avait arraché, ça a été. Au moins je sais ce que c’est de souffrir maintenant. » Il lui fit un léger sourire. Et oui, une blessure d’un loup-garou, c’était cent fois pire qu’un doloris. Peut-être parce que les mangemorts les arrêtaient avant d’en arriver à ce point là. Il resta quelques instants silencieux puis reprit. « Mais tu sais, je suis pas un loup-garou. Je me suis seulement fait griffer et c’est que par la morsure. » Attention Mesdames et Messieurs, Ewen pro des créatures magiques ramène sa science sur ce sujet. « Mais il n’empêche que je pense que j’ai une cicatrice tout aussi belle et moins d’emmerdes par la suite. » Et ouais, pas de potion tue-loup pour lui, pas de problèmes par nuits de pleine lune, juste une cicatrice témoignant de ce qu’il avait pu vivre.
 

« Et sinon, j'ai remarqué que tu avais un peu plus de succès avec les filles.. Ça fait quoi d'être désiré ? » Ewen ne put s’empêcher de rire. « Serais-je en face d’un lecteur de la Gazette ? » Il eut un léger rire. Bien entendu en grand lecteur, l’obscur avait également lu l’article le concernant. Il était bref, une question d’une admiratrice. Et oui, il avait des admiratrices, mais malheureusement pour elle, l’aiglon ne leur laissait pas beaucoup de chance. Il n’avait eu pratiquement personne depuis Lucy si ce n’est quelques semaines pour tenter de l’oublier, ce qui avait autant le dire, très peu fonctionné. « Si tu savais à quel point tu devrais m’envier. » Son sourire était moqueur. Aidan n’avait pas à l’envier, lui aussi avait des filles à ses pieds. Et en plus, lui ne courrait pas après une fille qui ne voulait plus de lui, enfin, normalement. Mais le pire, c’est que le bleu et bronze en avait rien à faire. Il voulait seulement retrouver Lucy. D’un autre coté, il était vrai que durant les derniers mois ou semaines, il commençait à jouer de nouveau le jeu de la séduction avec plusieurs personnes. Il y avait eu la mystérieuse inconnue du bal masqué, puis celle sur qui il cherchait à trouver des informations et qui lui répondait et enfin notre jeune amie dont il se moquait pour le coup. Qui sait, si Lucy ne voulait plus de lui, peut-être trouverait-il quelqu’un à son goût. Il avait d’énormes doutes, mais sait-on jamais… « Mais c’est vrai que depuis quelques temps… Au moins si Lucy me rejette, j’ai du succès auprès d’autres. Peut-être que je ne suis plus destiné à me morfondre. » Il savait qu’il pouvait aller voir ailleurs, il avait juste peur de perdre la fille Weasley par la même occasion, alors lorsque c’était le cas c’était discret, sauf avec Mia où certaines personnes avaient été au courant. Mais ça ne fonctionnait jamais, trop de souvenirs et d’idées précises n’étaient pas bon. Il tenta de changer rapidement de sujet. « Mais toi aussi apparemment il y a du monde. Louis ? Tu me l’avais bien caché. » Il éclata d’un rire franc. Décidément, il préférait son article à celui de son meilleur ami.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: But as long as you are with me, there's no place I'd rather be ○ Ewen   

Revenir en haut Aller en bas
 

But as long as you are with me, there's no place I'd rather be ○ Ewen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « COULOIRS » :: SALLES COMMUNES-