Partagez | 
 

 Pandamon ▲ Come on, it's time to play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Hit me hard and tell me you don't wanna fight
avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/06/2014
► parchemins : 162


MessageSujet: Pandamon ▲ Come on, it's time to play   Mar 24 Juin - 8:44



COME ON, IT'S TIME TO PLAY
Aemon et Pandora  

Vous savez ce qu'il y a de mieux que passer la journée au lit avec un chocolat chaud ? Ce qui est encore plus tentant que manger des chocogrenouilles bien au chaud devant la cheminée ? Tellement plus intéressant que dévorer des tonnes et des tonnes de bouquins sur les soins aux créatures magique ? La réponse est simple. Faire sortir Rhys de ses gonds en déversant son venin. Et c'était bel et bien le programme de la journée de la jolie Serdaigle. Depuis que celui ci lui avait ouvertement déclaré la guerre alors qu'elle ne voulait autant pas de ce mariage que lui, la brune été bien décidé à lui rendre la vie plus que difficile. Les choses s'étaient d'ailleurs empirés depuis qu'il l'avait enfermé dans les toilettes de Mimi Geignarde pour l'emmerder. Bref. La bleu et bronze était remontée à bloc et elle comptait bien lui faire payer. Sauf que contrairement à lui, elle avait un minimum de jugeote pour faire les choses plus subtilement. L'insulter dans les couloirs ? Lui lancer des sortilèges aux visages ? Très peu pour elle même si la deuxième solution semblait assez alléchante. Imaginer le serpentard vomir des limaces ne pouvaient être qu'hilarant mais Pandora tentait d'éviter la plupart du temps les ennuis. Alors finalement, sans avoir à vraiment trop se creuser la tête, la solution lui était venu à l'esprit. Simple mais efficace. Quoi de mieux que tourner autour de son futur mari avec un autre homme que lui ? Parce que certes, il en avait peut être rien à faire mais en public, il risquait de ne pas apprécier. Devenir le gars cocu de Poudlard n'était certainement pas la chose qu'il voulait le plus et c'était sûr et certain qu'il n'allait pas aimer ce petit jeu. Parfait. Resserrant les pans de sa veste, la brunette descendit les escaliers des dortoirs se dirigeant vers l'extérieur de la salle commune. Il ne devait pas être bien compliqué de trouver Aemon. Parce que oui, il était le candidat parfait. Il détestait Rhys presque autant que la Serdaigle et elle avait trouvée en lui un allier parfait. Un sourire mesquin aux lèvres, Pandora s'aventura dans les couloirs du château avant de finalement se décider pour la grande salle. C'était sûrement l'endroit où elle avait plus de chance de le trouver et.. BINGO. Il était là. Se dirigeant automatiquement vers lui, la brune lui adressa un sourire avant de prendre la parole. « Opération, faire sortir Rhys de ses gonds. » De toute façon, il ne pouvait pas refuser. C'était quand même hyper tentant comme occupation. Pandora prit place à ses côtés remplissant un verre de jus de citrouille et attendant une quelconque réaction. « Je l'ai aperçut dans le hall entourée de sa bande d'admirateur débile. » Et du coup, si on prenait en compte le fait que c'était juste à côté, ça passerais pas du tout comme un truc de prévu. Parce que c'était quand même pas si cool que ça s'il voyait ouvertement que c'était fais exprès. Non, là, ça passerais comme du pur hasard et il ne serait pas du tout heureux de voir ça. La Serdaigle en jubilait d'avance.

Lui attrapant la main elle se leva l'incitant à la suivre et reprit la direction du hall d'un air innocent. Chose assez facile pour elle. Même lorsqu'elle était mouillée jusqu'au coup, son visage d'ange suffisait à faire penser les gens qu'elle n'était pas du tout dans les complots. Et Pandora avait bel et bien apprit à en jouer ce qui pouvait s'avérer assez utile selon les situations. Se positionnant non loin de son futur mari, la brune lui tourna le dos comme si elle ne l'avait pas vu et l'ignora délibérément fixant d'un oeil amusée son partenaire de jeu. « A ton avis, combien de temps avant qu'il ne nous remarque ? » Peu de temps c'était certains. Et si par le plus grand des hasards, il ne calculait rien, un de ses accompagnants ne manqueraient pas de lui faire remarquer. D'ailleurs, Pandora pouvait presque percevoir les regards et les soufflements indignés. Parce que oui, c'était tellement mal d'être en compagnie d'un autre homme quand on avait la chance de pouvoir être avec Rhys. BLAGUE ! Non mais les autres devaient vraiment avoir de la bouse d'hypogriffe dans les yeux pour ne pas se rendre compte d'à quel point il était insupportable. Ce type c'était pire qu'un strangulot et encore que c'était insultant pour les strangulots de les comparer.

__________
Ravenclaw bitch. Between love and hate there is one step. Aidan and Rhys.


Dernière édition par Pandora E. Queen le Mar 1 Juil - 5:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Re: Pandamon ▲ Come on, it's time to play   Dim 29 Juin - 7:58



COME ON, IT'S TIME TO PLAY
Aemon et Pandora  



Assis au bout de la table des Serdaigle, Aemon était en cette matinée d’humeur bougonne. l avait revêtu l’uniforme traditionnel des Serdaigle après avoir passé trois quart d’heure à chercher à sa cravate. Après s’être observer dans un miroir et avoir trouvé son reflet ennuyant au possible, il s’était décidé à aller prendre son petit déjeuner. Il s’était volontairement isolé après un réveil difficile. Il se prit la tête dans les mains, profitant de l’odeur du café qu’il s’était servi. Il avait encore rêvé d’une situation étrange où Marloes et Ellie devenaient les meilleures amies du monde après avoir statué qu’il était un gros naze… Il encercla de ses doigts sa tasse et la porta à ses lèvres. Le liquide ambré vint passer ses lippes avant de glisser dans sa gorge laissant derrière lui un sillon bouillant. Un peu trop chaud d’ailleurs… « Putain ! » Il rejeta sa tasse sur la nappe et ignora les tâches de café qui apparurent suite à son geste un peu trop impulsif. Journée de merde. Franchement. Il balaya la salle du regard. Il n’y avait plus grand monde. Ses camarades ne s’attardaient pas en ces lieux très longtemps. Surtout lorsqu’il était déjà dix heure trente passées… Il s’était réveiller du pied gauche, il avait aussi eu du mal à sortir de son lit. Chose habituelle me direz-vous. Il n’avait pas envie de croiser Marloes qui lui jetterait à juste titre un regard noir. Il ne voulait pas non plus se confronter à Ellie qui comprendrait rapidement que quelque chose ne tournait pas rond. Au final, il aurait voulu être avec Jeff. Se poser avec lui dans un coin du parc et ne pas parler. Moment de sérénité qu’ils avaient toujours entretenu, n’ayant ni l’un ni l’autre besoin de prononcer un mot pour comprendre l’autre. Finalement, avoir un meilleur ami, c’était bien moins compliqué qu’une meilleure amie. Il aurait dû y penser plus tôt. La chevelure blonde et rosée de concernée se leva de table un peu plus loin. Le brin se mit à boire plusieurs gorgées faisant mine de ne pas l’avoir vu.  Il grimaça tandis que la chaleur désagréable de la boisson lui brulait les lèvres. Il ne supportait plus ces confrontations silencieuses. Loin du courage des Gryffondor, il n’arrivait pas à assumer ce qui s’était passé entre eux. Elle devait sûrement lui en vouloir ce qui expliquait qu’elle ne venait pas non plus le voir. Pour résumé, une impasse ridicule.

Perdu dans ses pensées, Aemon ne vit pas la brune arriver près de lui. Ce ne fut que lorsque la silhouette lui fit de l’ombre qu’il se rendit compte de sa présence. Il releva la tête et ses yeux croisèrent automatiquement le sourire contagieux de Pandora. Il épousseta mentalement les pensées noires qui trainaient dans sa tête. « Opération, faire sortir Rhys de ses gonds. » A son tour un sourire vint orné ses lèvres. Elle tombait à pique. C’était parfait pour penser à autre chose. Pandora et Aemon avaient un nouveau passe temps tous les deux. Les Aiglons, qui jusqu’à présent ne s’était jamais vraiment parlés, avaient réalisé l’aversion qu’ils portaient à Rhys. La jolie brune, manque de chance pour elle, se retrouvait fiancé d’office au Serpentard devant subir les foudres de ce dernier. « Qu’est-ce qu’il t’a fait encore ? » Car devant tant de motivation, il s’était forcément passé quelque chose. N’importe quelle fille aurait sûrement été ravie de finir avec Rhys. Pas elle. Pourtant digne héritière d’une lignée de sang pur, il était presque évident que son destin soit scellé de la sorte. L’avantage d’être sang-mêlé, c’est qu’il était tranquille à défaut d’être une égérie… Il attrapa un pain au chocolat pendant qu’elle se servait du jus de citrouille. Il restait silencieux écoutant ce qu’elle avait à dire.« Je l'ai aperçut dans le hall entourée de sa bande d'admirateur débile. » Aemon grimaça. Il y avait des types comme ça dans Poudlard qui se trimballaient une cours. S’il voulait être une mauvaise langue, il aurait même plutôt dit une basse-cour. Devait-on citer Campbell, Kingsley ou encore Crickson ?  « Je me demande comment il fait pour pisser tranquille ce mec… » dit-il en haussant les sourcils. Il croqua dans sa viennoiserie. Si Pandora lui précisait la localisation, c’est qu’elle avait une idée en tête. D’ailleurs, il ne lui fallut pas longtemps pour attraper Aemon par la main afin de l’entrainer dans le hall. « Tu aurais pu me laisser terminer mon café quand même. » Ils s’arrêtèrent dans non loin de leur cible du moment le but étant de faire ça le plus naturellement possible. Rhys ne devait pas comprendre que sa future femme faisait ça seulement pour l’emmerder. Instinctivement, le brun passa son bras autour de la taille de Pandora la rapprochant doucement de lui. Pas complètement fou, il vérifia rapidement que Marloes n’était pas dans le coin. « A ton avis, combien de temps avant qu'il ne nous remarque ? » Il jeta un rapide coup d’oeil dans sa direction. Aemon se pencha sur la Serdaigle afin de lui parler à l’oreille comme un couple intime pourrait le faire. D’un point de vue extérieur, tout le monde pouvait y croire. « Ta copine Espagnole nous a vu et viens de grimacer. » Il déposa un baiser sur sa joue. Un sourire naquit sur ses lèvres. Il savait que Pandora et la d’Alvarez ne s’entendait pas et bien que lui même ne la connaisse absolument, il n’arrivait pas à la cadrer. Il se mordit un instant la lèvre. Si elle allait répéter ce qu’elle voyait à sa petite française, il allait finir castré. « Alors, tu ne m’as pas répondu tout à l’heure, qu’est-ce qu’il t’a encore fait ? » Il plongea son regard dans les prunelles de la préfète-en-chef.  « D’ailleurs, pendant que je t’ai sous la main, si ce soir je sors après le couvre feu, tu pourras fermer les yeux ? » Ace fit alors pivoter la jeune femme pour l’appuyer contre le mur qui se trouvait derrière eux. Elle pouvait à présent voir la moindre réaction de Rhys. « Tu sais qu’un jour il va finir par me péter la gueule avec ces petits jeux ? »

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hit me hard and tell me you don't wanna fight
avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/06/2014
► parchemins : 162


MessageSujet: Re: Pandamon ▲ Come on, it's time to play   Lun 30 Juin - 12:37



COME ON, IT'S TIME TO PLAY
Aemon et Pandora  

Parfois, la jeune femme se demandait comment elle faisait pour attirer autant de malchance. Parce que si y avait bien un truc de sûr, c'est qu'elle n'avait absolument pas eu une vie facile et les choses étaient loin de s'arranger. Tout d'abord, elle avait perdue ses parents se retrouvant obligée de vivre avec son oncle qui l'avait plus ou moins fais vivre un enfer et comme si cela ne suffisait pas, la femme de ce dernier était pire que la marâtre d'un conte de fée. Puis elle avait finalement appris qu'elle était atteinte d'une maladie du coeur lui refusant le droit de pratiquer un bon lot d'activité et la moindre source de stress était capable de la rendre mal. Et comme il fallait bien enfoncer le clou un peu plus, Pandora avait aussi un don. Voyante. Ce qui au final était plus contraignant qu'autre chose. Pourquoi ne pouvait-elle pas garder une petite part de normalité ? Etre sorcière était amplement suffisant pour rajouter en plus à ça un don très particulier en divination. Et maintenant, comme pour lui donner un coup fatal, il fallait qu'elle hérite de Rhys. Serpentard grincheux, sûr de lui et horripilant comme personne. Triste vie. A croire que les fées ne s'étaient pas penchées sur son berceau et que seul les malédictions avaient pu venir jusqu'à elle. Non mais sérieusement. Le pire dans tout ça, c'était le Campbell. Lui, c'était le pompom. Askaban était un sort beaucoup plus jouissif qu'être promise à un serpent sans cerveau. « Qu’est-ce qu’il t’a fait encore ? » Pandora ne fournissait aucune réponse. Rentrer dans les détails étaient un peu.. De toute façon, le simple fait qu'il existe était déjà une trop grosse erreur. C'était sans aucun problème que la Serdaigle le ferait disparaître dans la forêt interdite. Les boulets dans son genre ne risquait pas de manquer à la communauté sorcière. « Tu aurais pu me laisser terminer mon café quand même. » La préfète en chef leva instinctivement les yeux au ciel se retenant de pousser un soupir. C'était déjà bien qu'Aemon lui vienne en aide de la sorte pour en plus se permettre de râler. Puis si c'était que ça, elle l'accompagnerait pour en reprendre un. Pas de quoi en faire un drame. Un sourire mesquin vint orner ses lèvres quand, toujours à fond dans leur petit jeu, le bleu vint poser ses mains autour de sa taille. Pandora aurait pu tout donner pour voir la tête de Rhys à ce moment là et elle devait faire bien des efforts pour se retenir de rire. Parce qu'il fallait bien avouer que dans sa position à elle, le tout semblait tout de même plutôt amusant. « Ta copine Espagnole nous a vu et viens de grimacer. » C'était presque en un chuchotement que la réponse lui parvint aux oreilles et au lieu de sourire comme elle aurait du le faire, la Serdaigle laissa une grimace déformer l'espace de quelques instants son visage. "L'espagnole" était sûrement la personne qu'elle détestait le plus après Rhys bien entendu et rien que le fait d'entendre parler d'elle suffisait à lui donner de l'urticaire. Froide, hautaine et bien trop sûre d'elle, elle était la parfaite copie de Rhys au féminin. Puis fallait bien avouer qu'il n'était pas bien difficile de la détester. Pratiquement tout le château l'avait en grippe d'ailleurs. « Qu'elle aille brûler en enfer celle-là. » C'était une remarque qu'elle aurait pu garder pour elle mais les mots lui avaient échappés comme s'il lui avait brûlé les lèvres. « Alors, tu ne m’as pas répondu tout à l’heure, qu’est-ce qu’il t’a encore fait ? » Pandora garda le silence quelques secondes avant de finalement se décider à répondre. Après tout, s'il jouait le jeu il méritait bien de savoir pour quelle raison la jeune femme voulait à tout prix se venger maintenant. « Premièrement, il existe. Deuxièmement, il m'a enfermé dans les toilettes de Mimi Geignarde et troisièmement, je suis incapable de supporter son sentiment de puissance vis à vis de moi. J'veux qu'il se sente comme s'il n'était rien parce que c'est absolument ce qu'il est à mes yeux.  Ah l'amour, ce que ça pouvait être magnifique quand c'était présent. Chose qui ne pourrait jamais arriver avec une pourriture comme lui. D’ailleurs, pendant que je t’ai sous la main, si ce soir je sors après le couvre feu, tu pourras fermer les yeux ? » Une nouvel grimace vint se former sur le visage de la Serdaigle alors qu'elle secouait la tête comme désespérée. C'était mal de profiter de son statut de préfète de la sorte mais, elle n'était pas vraiment en position de refuser. Pourtant, elle était du genre à ne tolérer aucune entorse au règlement et peu importait les situations. Après le couvre feu, il était interdit de sortir des dortoirs et il était absolument rare qu'elle revienne dessus. « C'est comme si j'étais pas au courant. Mais si tu te fais attraper je serais obligée d'encore nous retirer des points et en ce moment, les Serdaigles semblent plutôt douée dans ce domaine. » Petit référence au deux qui avait été surpris quelques jours auparavant par le préfet des rouges et or. Situation qui lui avait donnée bien du fil à retordre d'ailleurs. « C'est la seul et unique fois Aemon. Juré ? » Bien sûr, il avait beau juré que ça ne voudrais pas dire qu'il ne le ferait plus. Fallait juste qu'il se montre discret pour que la jeune femme ne soit pas au courant de ses escapades. « Tu sais qu’un jour il va finir par me péter la gueule avec ces petits jeux ? » Maintenant qu'il avait inversé leur position, Pandora avait pleine vue sur son futur mari et l'ignorant royalement du regard elle répondit avec une insouciance déconcertante. « J'suis sûre que tu le mettrais KO en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Il se croit puissant mais il est bien loin d'être invincible. » Miracle, Rhys semblait avoir enfin aperçut leur petit jeu et après leur avoir jeté un regard plein de méchanceté, il s'avança dans leur direction. « Fais genre de rien, c'est le moment de partir. » La serdaigle venait de lui murmurer ces quelques mots au creux de l'oreille avant de glisser à nouveau sa main dans la sienne pour l'entraîner vers l'extérieur du château. Toujours en toute innocence bien sûr. « Il nous suit ? » La préfète n'osait pas vraiment regarder sachant qu'elle ne serait pas vraiment discrète.

__________
Ravenclaw bitch. Between love and hate there is one step. Aidan and Rhys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Re: Pandamon ▲ Come on, it's time to play   Lun 28 Juil - 3:52



COME ON, IT'S TIME TO PLAY
Aemon et Pandora  




S’il crut un instant que le fait de s’être isolé au bout de la table des Serdaigle allait freiner les envies vengeresses de Pandora, il s’était mis le balai bien profondément dans l’oeil. Il lui demanda alors ce qu’elle avait. Du moins, il s’interrogea sur qu’est-ce qu’avait bien pu faire le Vert et Argent pour la mettre dans un tel état alors que la matinée ne faisait que commencer. C’est presque sans un mot, son café perdu au creux de son bol qu’Aemon soupira fortement alors qu’il suivait la Préfète en Chef. Elle avait de la chance qu’il ne soit pas de trop mauvaise humeur car il avait beau être une vraie crème, commencer sa journée sans son café n’était pas une mince affaire. Après, il fallait avouer que jouer au faux couple avec cette charmante créature et ça aux yeux de Rhys, ça valait la peine de ne pas finir son petit déjeuner. Il avait alors glissé ses mains sur la taille de brune sous les yeux des élèves qui déambulaient dans le hall. La plupart d’entre eux ne leur prêtait même pas attention. D’ailleurs à force de les voir avec ces gestes tendres, la rumeur qu’ils étaient en couple avait déjà fait son petit chemin. Le regard clair du brun se perdit vers le principal intéressé. Il ne semblait pas forcément les avoir remarquer contrairement à certains de ses camarades. En même temps, Aemon se dit que si une nana s’amusait à cela devant lui, il ferait sans doute mine de pas la voir pour ne pas lui donner satisfaction. Il s’arrangerait pour que quelqu’un lui dise discrètement ce qu’il se passait. C’était d’ailleurs exactement ce qui était en train d’arriver avec la d’Alvarez qui lui leur avait jeté un léger coup d’oeil avant de leur tourner le dos pour mieux parler avec Rhys. « Qu'elle aille brûler en enfer celle-là. » Aemon se mit à rire. « Vu ce qu’elle est, elle a déjà cramé et est parvenue à revenir. » Naranja lui avait raconté tout ce qu’elle avait pu subir à cause de son ainée. Il fallait qu’elle soit dérangée pour la traiter de la sorte. Comment pouvait-on en vouloir à sa soeur de vous admirer et de chercher à vous ressembler ? Elle avait un grain, il ne fallait pas chercher plus loin. Il ne comprenait d’ailleurs absolument pas l’amitié si fusionnelle qui l’a liait à Marloes. Elles étaient pourtant extrêmement différentes. Et autant le dire, il ne chercherai pas à en découvrir davantage sur la brune. Ce qu’il en savait par Naranja lui suffisait pour la mettre dans la catégorie des gens à ne pas fréquenter. Une preuve encore  ? Elle s’entendait avec Rhys, ce petit merdeux péteux. Distraitement, Aemon caressa une mèche de cheveux de Pandora tandis qu’il lui demandait ce qui l’avait autant remonté. « Premièrement, il existe. Deuxièmement, il m'a enfermé dans les toilettes de Mimi Geignarde et troisièmement, je suis incapable de supporter son sentiment de puissance vis à vis de moi. J'veux qu'il se sente comme s'il n'était rien parce que c'est absolument ce qu'il est à mes yeux. Le premier argument se suffisait à lui tout seul… Le deuxième quant à lui… Il fit tout de même rire Aemon. Imaginer son amie en compagnie de Mimi Geignarde, c’était quand même amusant. Il grimaça néanmoins quand elle lui dit qu’elle ne supportait plus son attitude vis à vis d’elle. Il se pencha soudainement vers elle prêt à l’embrasser et s’il s’arrêta vraiment proche de son visage, les observateurs pouvaient douter de la suite de son action. « A mon avis, ce qui l’énerve,c’est que tu ne te donnes pas à lui comme toutes les pétasses qui l’entourent. Il cherche juste un moyen de garder la main sur toi… » Comme si de rien n’était, Aemon avait remonté sa main le long de la nuque de Pandora s’en emparant doucement. Il déposa un léger baiser à la commissure de ses lèvres. Léger, presque imperceptible. Juste assez pour énerver le Serpent s’il regardait par là. Si de l’extérieur, on pouvait penser à un jeu amoureux, la conversation entre eux était bien différente. « C'est comme si j'étais pas au courant. Mais si tu te fais attraper je serais obligée d'encore nous retirer des points et en ce moment, les Serdaigles semblent plutôt douée dans ce domaine. » Le brun en avait profité pour lui demander s’il pouvait faire une petite escapade. Il comptait embarquer Marloes dans une salle afin de discuter de leur situation. Depuis qu’ils avaient couché ensemble, ils ne s’étaient absolument plus parlé et cela devenait insoutenable. Sans compter les regards qu’ils s’échangeaient… « C'est la seul et unique fois Aemon. Juré ? » Il haussa les épaules et lui adressa un petit sourire innocent. « Tu sais très bien que je ne peux pas te jurer ce genre de choses. Ca ferait de moi un menteur. » Il l’avait alors faite pivoter afin de l’accoler contre un mur. Il prit appui juste à côté d’elle de son épaule, afin qu’elle puisse voir les réactions de son cher et tendre futur époux. « J'suis sûre que tu le mettrais KO en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Il se croit puissant mais il est bien loin d'être invincible. » Il leva légèrement les yeux au ciel. Même si le Serpentard était imbu de sa personne, il devait tout de même se démerder pas trop mal en sortilèges. Aemon ne doutait cependant pas du fait qu’il était meilleur. Il avait beau restait calme sous tous les aspects, il était un garçon très intelligent. D’ailleurs, ne disait-on pas que les plus intelligents étaient aussi les plus feignants ? Pandora commença alors à s’agiter. « Fais genre de rien, c'est le moment de partir. » Elle l’avait alors attrapé par la main afin de se diriger vers le parc. Le brun l’arrêta dans son élan brusquement l’attirant contre lui, sourire malicieux aux lèvres. « Si tu veux qu’il s’imagine le pire, c’est pas dans le parc qu’il faut aller miss Queen. » Gardant sa main au creux de la sienne, il l’entraina au détour d’un couloir. Le hall s’éloignait doucement derrière eux, mais la clic du Serpentard semblait plusieurs mètres derrière, marcher lentement comme pour savoir où ils allaient. Après avoir jeté un regard par dessus son épaule, il attrapa Pandora par les hanches pour la plaquer contre un mur. Il déposa plusieurs baiser au creux de son cou avant de l’attirer contre lui et de passer une porte que beaucoup de couples éphémères connaissaient. Une salle de classe vide. Il libéra la brune de son emprise et avec un sourire en coin, il murmura. « Là, il va rager. » Il sortit sa baguette de l'intérieur de sa veste et verrouilla la porte. « Maintenant, on va lui faire croire que je suis plus performant que lui et on va rester deux heures ici. » Un rire vint ourler ses lèvres tandis qu'il s'appuyait sur un vieux bureau. Amusé, il ajouta :« Une idée pour passer le temps ? »

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: Pandamon ▲ Come on, it's time to play   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pandamon ▲ Come on, it's time to play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « REZ DE CHAUSSEE » :: hall d'entrée-