Partagez | 
 

 Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Mar 4 Mar - 5:17





Je ne veux pas travailler...
Ewen & Aemon

Si Poudlard lui avait semblé hostile pendant un moment, Aemon avait vite fini par trouver ses marques. Son accent américain en faisant rire certains, d’autres faisaient parfois mine de ne pas le comprendre ce qui avait le don de l’exaspérer. Sérieusement, eux, les ‘british’ et leur accent si pompeux ? S’il y avait bien une tonalité qu’il aimait entendre, c’était Ellie et son Irlande chantante… Ewen, lui, en avait carrément rien à faire de son accent. Ce qu’il voulait c’est que ce crétin d’Américain fasse les centimètres de parchemin demandé pour leur devoir en commun. Il avait appris à ses dépends que le petit Ace était un flemmard de première. Un flemmard loin d’être idiot. Sinon, après tout, pourquoi Aemon aurait-il été placé à Serdaigle ? Ses camarades se posaient parfois la question. Mais les deux Aiglons avaient fini par s’apprivoiser. Chacun équilibrait la balance. Ewen avait tendance à tirer Aemon vers le haut, le motivant, comme il le pouvait à faire leurs devoirs. L’Américain, quant à lui, entrainait Ewen à se détendre et s’amuser d’avantage. Il n’était pas non plus, le genre de binoclard perdu dans la bibliothèque toute la journée. Quoi qu’Aemon, actuellement bien assis près du feu de sa salle commune, réalisait qu’il ne devrait pas tarder à rejoindre son camarade et ami dans la fameuse bibliothèque.

D’un geste machinal il tira sur sa cravate aux couleurs des Serdaigle qui ornait son cou. La journée de cours avait été longue. Sans compter qu’Aemon était mal vu par certains professeurs qui ne comprenaient pas qu’il gâche son avenir. Seul miss Alterman ne lui prenait pas la tête. Peut-être parce que c’était le seul cours où il était impliqué. Après tout, elle était la seule à pouvoir l’aider pour parvenir à devenir dresseur de dragons. Idée folle qui lui avait un jour traversé l’esprit. Il était fasciné par ces reptiles aux grandes ailes qui dégageaient une puissance et une grâce incroyable. Ce n’était pas pour rien qu’il était parvenu ces derniers mois à se faire tatouer des ailes de dragons dans son dos. Tatouage que seuls ses camarades de chambrés avaient pu apercevoir et plus récemment Marloes…. L’Aiglon s’enfonça dans son fauteuil rien qu’à la pensée de son prénom. Il n’arrivait même plus à la regarder en face depuis qu’ils avaient couché ensemble. Il avait l’amer sensation d’avoir fait comme tous les idiots qui s’étaient déjà approchés d’elle. Comment l’éviter alors qu’ils étaient dans la même maison ? Il parvenait toujours à se faufiler et se dérober de son regard céruléen. Autant le dire, il était complètement perdu. Il avait toujours pensé qu’Ellie était le centre de ses convoitises. Pourquoi se sentait-il soudainement attiré par celles qu’il avait toujours considéré comme des meilleures amies ? Même si les deux jeunes femmes ne pouvaient pas se voir en peinture, il retrouvait en elles un fort caractère qui lui plaisait énormément. Jusque là avec Marloes, c’était différent pourtant. Jusque là… Il s’était soudainement redressé faisant grincer le cuir de son fauteuil. Il fallait qu’il retrouve Ewen. Il allait se faire engueuler d’être encore en retard. Le brun passa la porte de la salle commune des Serdaigle et se rendit vers le quatrième étage. S’il tentait d’oublier la blonde qui occupait ses pensées, c’était raté. Pourquoi Jeff n’était plus à Poudlard ? Il aurait aimé avoir son avis. Il lui écrirait ce soir. Ses pieds se mouvaient tout seul, l’emmenant sans réellement s’en rendre compte à son lieu de rendez-vous.

Attablé à une table, divers bouquins ouverts dont un dans les mains, Ewen était déjà installé. La vision de tout ce travail fit soupirer Aemon. Non, franchement, il n’avait aucune envie de bosser. Il s’approcha de l’Aiglon et tira une chaise pour s’installer en face de lui. « Comment tu fais ? On vient à peine de sortir de cours et tu es entouré de… tout ça ! » D’un geste des mains, le brun avait désigné tous les bouquins sans compter les parchemins et plumes sorties. Aemon tenta tout de même de se concentrer et attrapa un livre. Au bout de plusieurs minutes, il se rendit compte qu’il lisait sans rien enregistrer. Il avait parcouru une page, pensant totalement à autre chose. Il soupira tandis que ses mains se refermaient autour de la couverture en cuir. Il posa l’objet sur la table. Ewen avait repris sa lecture. Le brun décida alors que non, ils n’allaient pas étudier. Il se pencha en avant sur la table, appuyant ses coudes sur cette dernière et arracha le livre des mains d’Ewen. « On pourrait parler entre mecs ? » Au bout de leur table, un regard désapprobateur se fit sentir. Visiblement, il avait parlé un peu trop fort et la personne faisait comprendre que s’ils devaient parler, ce ne serait pas ici. Aemon lança un regard à Ewen, l’air de dire ‘pitié’. Dans le fond, son ami devait savoir que lorsqu’Aemon était ainsi cela ne servait à rien de le forcer à travailler. Rien en sortirait. Et puis cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas juste pris le temps de parler. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire, Aemon avait empilé les bouquins et parchemins sourire aux lèvres. Mains dans les poches, il entraina donc Ewen vers la sortie de la bibliothèque. Après un instant d’hésitations, ils se dirigèrent vers le parc de Poudlard. Traversant le château, ils échangèrent quelques paroles concernant tout de même le devoir. Ce dernier n’était que pour la fin de semaine. Ils avaient le temps de voir venir.


La brise fraiche vint fouetter leur visage. Leurs pas foulant l’herbe les deux jeunes hommes marchaient tranquillement vers un banc en bois libre. Le temps n’était pas au beau fixe, mais il n’était pas si mordant et il ne pleuvait pas. Aemon ajusta tout de même son écharpe bleues et argentées qu’il venait de sortir de sa sacoche. Arriver vers le banc, Aemon sauta par dessus ce dernier à l’aide de sa main pour s’asseoir sur le dossier de ce dernier. Il passa la main dans ses cheveux réfléchissant un instant. Après tout, c’était lui qui avait demandé à Ewen de parler. C’était à lui d’aborder le sujet… « T’as une copine en ce moment ?» Ouais, bon. Le sujet n'était pas tout à fait le bon mais cela s’en approchait au moins, non ?

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Jeu 6 Mar - 13:37

Que c’était-il passé pour Ewen ces derniers mois ? C’est la question que tout le monde se pose… Et bien, pas grand grand-chose, il faut bien l’admettre. Cela remonte au jour où il avait dit à Lucy qu’il avait encore des sentiments pour elle. C’est la dernière chose intéressante de sa petite existence. Elle avait été sous le choc. Depuis, il n’avait pas osé l’invité à sortir, surtout qu’elle avait changé et était désormais membre de son clan. Il savait qu’elle devait certainement avoir envie de plein de choses mais pas forcément de sortir en ce moment vu ce qu’il se passait dans sa famille. Il avait donc attendu que les vacances se passent et il aviserait. Sinon, il reparlait à l’une de ses ex qui n’avait en fait jamais été plus qu’une amie ce qui était bien dommage. Mais au moins, ils avaient tenté. C’était la première personne avec qui le septième année était ressorti depuis qu’il avait rompu avec Lucy. A il n’avait pas fini d’avoir des ennuis suite à ce qui avait pu se passer entre lui et la jolie poufsouffle.

Sinon, que c’était-il passé ? Il avait passé une année assez difficile. Griffures de loup-garou alors qu’il était à l’infirmerie, torture lors d’un interrogatoire dont il gardait d’ailleurs une belle cicatrice sur le pourtour de son visage. Heureusement, il avait ses meilleurs amis sur qui il pouvait toujours compter. Et puis, il avait eu haut la main ses examens de fin d’année. Son travail avait donc été fortement récompensé. Même s’il ne passait pas ses journées à travailler, Ewen aimait s’y prendre à l’avance afin d’être tranquille lorsque les examens arrivaient. Certains disaient qu’il travaillait trop parce qu’il était régulièrement à la bibliothèque, mais il y faisait plein d’autres choses, comme par exemple chercher des infos sur un peu tout le monde. D’une table, on avait une vue imprenable sur le reste de celle-ci.

La seule autre chose intéressante qui avait pu avoir lieu était l’élection d’un nouveau chef des obscurs, mais étant un espion, il ne s’y était même pas rendu. Il s’était contenté d’une lettre, espérant que les autres comprennent sa façon de penser, mais ils étaient certainement un peu trop crétin pour ça. Ou lui était peut-être plus malin. De toute façon, les obscurs, il en faisait parti seulement pour être tranquille. Il était sous leur protection et une fois que ce serait fini, étant espion personne ne savait qu’il y appartenait. D’ailleurs, il faudrait très certainement qu’il aille parler à leur nouveau chef. Se présenter, c’était toujours pas mal. Ah, il y avait aussi une autre chose ! Il avait été nommé préfet. Un bon début pour être tranquille à sa sortie de Poudlard. Cela montrait qu’il était bien vu des mangemorts mais sans y être vraiment rattaché. Et puis, il aimait son poste. Un peu moins le fait de devoir faire de nombreux rapports aux mangemorts et de dénoncer les autres…

Et que faisait l’aiglon en ce moment précis ? Et bien, il attendait qu’Aemon le rejoigne à la bibliothèque pour qu’ils puissent enfin faire le travail qu’ils avaient à faire en commun. C’était quand même quelque chose, jamais il ne venait à l’heure. En fait, Ewen avait vite remarqué qu’il n’aimait pas travailler, alors c’était à lui de lui bouger le cul sinon leur travail ne serait jamais fait. Il savait aussi que le jeune homme trouvait qu’il ne s’amusait pas assez alors il l’emmenait parfois faire autre chose. Mais Ewen n’était pas qu’un travailleur, il faisait juste bien tout en temps et en heure pour avoir la possibilité de faire autre chose une fois que c’était fait. En plus Aemon aurait vraiment pu avoir des supers notes si il travaillait juste un minimum plus que ce qu’il faisait parce qu’il était vraiment intelligent. Mais il voulait faire dresseur de dragons, donc c’était aussi normal qu’il soit moins intéressé par ses résultats que lui.

« Comment tu fais ? On vient à peine de sortir de cours et tu es entouré de… tout ça ! » La phrase avait suivit le soupir d’Aemon qu’Ewen avait entendu arriver de loin. Il allait encore être vraiment à fond pour travailler ce soir là. C’est vrai qu’Ewen avait déjà commencé les recherches en l’attendant. Il ne voulait pas perdre de temps, c’était normal d’un autre coté. « Et toi tu es en retard, comme d’hab ! » Il lui fit un grand sourire moqueur. Il commençait à le connaitre, c’était toujours comme ça, alors il s’en moquait désormais. Il lui donnait juste rendez-vous un peu plus tôt que l’heure à laquelle ils devaient vraiment commencer. « Plus tôt je commence, plus vite je finis. » C’est vrai qu’il avait déjà bien commencé, mais c’était une stratégie qui portait ses fruits. Il pouvait faire tout ce qu’il voulait de ses soirées grâce à son avance. Même s’il était sérieux, il ne faisait pas partie de tous ces élèves qui révisaient leur cours jusqu’à des heures tardives pour être sûrs de le savoir par cœur. Une fois qu’il le savait, c’était bon. Il fallait avoir un peu confiance en ses capacités !

Ewen regarda l’autre serdaigle prendre un des livres qui étaient posés sur la table et commencer à le lire. Il sentait son camarade peu concentré. Il n’arrêtait pas de bouger, la lecture devait être compliquée… Et puis, il y eut un soupir, le bruit d’un livre que l’on referme. Ewen leva les yeux. Aemon était en train de reposer le livre sur la table. L’espion compris alors qu’il n’arriverait pas à le faire travailler ce jour-là. Ils avaient déjà fait suffisamment de travaux en commun pour qu’il sache comment il fonctionnait. Ce serait pour un autre jour. Mais il tenta toujours de reprendre sa lecture pour finir au moins sa page. Il n’en eut pas le temps. En un clin d’œil le livre lui fut arraché des mains par son camarade. Ewen releva les yeux et vit le regard d’Aemon qui le fixait. Il était penché en avant dans sa direction. « On pourrait parler entre mecs ? » Ewen avait vite senti qu’il n’arriverait pas à travailler donc pourquoi pas. Après tout, ils faisaient souvent leurs travaux ensembles mais ça faisait un petit bout de temps qu’ils n’avaient plus pris la peine de parler. Le septième année croisa alors le regard mécontent d’une personne assise non loin d’eux. Il fallait pas exagérer non plus ! Aemon n’avait pas parlé si fort que ça. L’obscur croisa le regard suppliant de son ami mais avant qu’il ne puisse dire le moindre mot, tous les cahiers et parchemins étaient déjà empilés. « De toute façon, t’aurais jamais réussi à bosser. » Il se laissa donc entrainer vers l’extérieur par son ami. Il faisait encore beau alors ils se dirigèrent vers le parc pour profiter du temps qu’il faisait. Ce n’était pas parfait mais au moins, il ne pleuvait pas et c’était si rare qu’il valait mieux en profiter. « Mais attention, c’est pas parce qu’on le fait pas maintenant qu’on le fait pas. On le reporte juste d’une journée. Tu sais que je préfère quand c’est fini à l’avance. » C’était peut-être uniquement pour la fin de la semaine, Ewen préférait qu’il l’ait fini en avance. Ca serait bénéfique à tous.

Une fois dehors, ils marchèrent dans l’herbe du parc jusqu’à un banc. Ils y seraient bien pour discuter. Il regarda alors Aemon s’assoir sur le dossier du banc et fit donc de même, sans la petite pirouette pour s’installer. « Alors c’est quoi le sujet ? » Il voulait savoir les raisons pour lesquelles ils ne pouvaient pas travailler. « T’as une copine en ce moment ? » Quoi… ? Qu’est ce que c’était que cette question ? Ewen était surpris et avait été pris de court, mais ce n’était pas vraiment une question piège. La réponse était même plutôt claire dans l’esprit de l’aiglon. « Non, pourquoi ? » Il marqua une pause en sortant de sa poche son écharpe aux couleurs de sa maison. L’autre serdaigle l’avait mis un peu avant lui et il avait eu raison, il ne faisait pas chaud même s’il ne pleuvait pas. « Plus depuis que j’ai rompu avec Mia. » Mais s’il lui posait cette question, cela n’avait-il pas un lien avec le sujet qu’il avait lui-même envie d’aborder ? « Pourquoi tu me poses cette question ? Tu as une copine, toi ? Tu as des problèmes de cœur ? » Cette expression avait toujours fait rire Ewen. Etait-ce le cas ? En tout cas, le début de conversation était bizarre mais il allait peut-être avoir l’explication, sinon, il n’y avait pas vraiment de raison à cette ‘conversation entre mecs’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Mar 18 Mar - 5:12





Je ne veux pas travailler...
Ewen & Aemon

L’aiglon survolait la vie d’une manière légère. Il n’avait jamais voulu se prendre la tête. Souvent de bonne humeur, prêt à aider les gens, le jeune homme n’était pas quelqu'un de bien compliqué. Ce n’est pas pour autant que ce détachement de tout le protégeait des regards mauvais de certains. Ils s’attiraient les foudres de certains professeurs et d’autres ne se gênaient pas pour le railler. Il avait beau être intelligent, le corps de l’institut de Poudlard n’avait pas laissé passer une telle attitude et c’est pour ça il avait redoublé. Il en avait pris un certain coup dans son ego. Il pensait que tout lui était acquis. Les libertés offertes par sa mère étaient un champ de oisiveté où tout lui était possible. Lorsqu’il rencontra son père et l’Angleterre, il déchanta très rapidement… Ce mania de la finance qui n'y connaissait rien au monde magique, n'avait retenu qu'une chose : les postes au ministères ou bien dans la médicomagie...

Néanmoins, bien qu’aussi feignant qu’un scrout à pétard, le brun ne voulait pas pour autant mettre ses amis dans la merde. Lorsqu’il devait travailler avec Ewen, il faisait toujours le nécessaire. Sauf qu’il ne le faisait pas très vite. Surtout très tardivement. Ce qui avait le don d’agacer son camarade. Depuis qu’il avait redoublé, il s’était littéralement mangé une porte et faisait d’avantage attention. Sa légèreté avait été notée et se faire exclure de l’institut n’était pas dans son programme. Quoique… Les Etats-Unis lui manquaient. Son Hawaï natale aussi. Le soleil, son ancienne école, ses amis, les chemises à manches courtes, les tongs... Mais il voyait déjà la déception dans le regard de sa mère s’il revenait dans de telles circonstances l'obligeant par la même occasion à abandonner ses rêves. Ce n’était même pas pensable. Heureusement que certaines personnes continuaient de le pousser pour l’encourager. Lorsqu’Ellie quitterait Poudlard l’année prochaine, il risquait de se laisser aller grandement… Bien qu'il serait en danger de recevoir des beuglantes tous les jours avec elle. En attendant un autre ne laissait pas non plus se reposer sur ses lauriers et c’était Ewen. Heureusement pour Ace, certaines personnes croient tout de même en lui.

Il avait retrouvé son ami à la bibliothèque, bien décidé à faire un effort. « Et toi tu es en retard, comme d’hab ! » Aemon haussa les épaules et c’est avec un sourire amusé aux lèvres qu’il répondit de manière narquoise. « J’avais besoin de pisser. Mais rassure toi, je me suis laver les mains avant de venir. » Autant traduire cette phrase par je suis aller fumer une clope derrière un arbre bien loin de batifolages de certains élèves. Pas qu’il ne s’intéressait pas à cela, mais il n’était pas du genre à courir à droite et à gauche. Il aimait flirter bien sûr, mais lorsqu’il s’engageait, c’était pour de vrai. Là était bien tout le noeud de son problème. Celui qui faisait qu’il venait de relire quatre fois la même ligne sans même la retenir. Ce problème qui le faisait tressaillir du genoux dans un rythme irritant pour ceux qui se trouvait à côté. Sans compter le nombre de fois où il changea de main sa lecture. Au bout de quelques minutes, il avait déjà reposé le tout avant de demander à Ewen de simplement discuter. C’est d’ailleurs sans réellement attendre sa réponse qu’il avait déjà commencé à tout ranger sur la table sous le regard inquisiteur de la personne qui semblait le trouver trop bruyant. « De toute façon, t’aurais jamais réussi à bosser. Mais attention, c’est pas parce qu’on le fait pas maintenant qu’on le fait pas. On le reporte juste d’une journée. Tu sais que je préfère quand c’est fini à l’avance. » « Mais bien sûr chef ! »  Aemon glissa les mains dans les poches avant d’ajouter. « On doit faire quoi déjà ? » Un sourire en coin étira sa lippe laissant Ewen dans le doute sur la véracité de la question de l’Américain. Il était bien foutu de même plus connaitre le thème du devoir à réaliser… La traversée du château ne fut pas bien longue et déambuler dans les couloirs n’étaient pas le plus compliqué. Imaginez plutôt la cohue à l’heure du repas…

Le postérieur bien ancré sur le dossier du siège, Ewen ne tarda pas à s’installer à ses côtés. Depuis que Jeff était parti, il n’avait plus grand monde à qui parler. Bien sûr les lettres étaient toujours utiles, mais c’était différent. Le peu de fois où ils se voyaient à Pré-au-Lard, c’était en compagnie d’Ellie. Puis franchement, si Aemon n’avait presque aucun secret pour son ami, il se voyait mal lui avouer qu’il était sérieusement attiré par sa copine. Aussi patient que Jeff pouvait l’être, c’était peut-être bien la limite à ne pas franchir. L’Aiglon avait finalement lâché sa question sans transition. Vu l’air étonné qui se dessina sur le visage d’Ewen, ce dernier ne s’était visiblement pas attendu à cela. « Non, pourquoi ? Plus depuis que j’ai rompu avec Mia. » C’est vrai qu’ils n’avaient jamais vraiment parlé de cela tous les deux. Aemon se mit à fouiller dans ses poches afin d’attraper son paquet de cigarettes. Il posa un regard autour d’eux afin de s’assurer qu’il n’y avait pas un pion qui trainait dans le coin. « Pourquoi tu me poses cette question ? Tu as une copine, toi ? Tu as des problèmes de cœur ? » Aemon se mit à rire tandis qu’il portait le cylindre à ses lèvres. Il tourna les yeux vers Ewen, un sourire malin aux lèvres. Il alluma sa cigarette et tira longuement dessus avant de lui répondre, libérant la fumée de ses poumons. « Je ne savais pas comment te déclarer ma flamme en fait… » Il lui donna un coup de coude lui montrant qu’il se fichait de lui. Sait-on jamais qu’il ait un doute. Il fixa un instant ses pieds trouvant les chaussures de leurs uniformes hideuses. « Tu crois que c’est possible l’amitié entres les mecs et les filles ? » Après tout, celles qu’il considérait comme ses meilleures amies titillaient drôlement d’autres sentiments. Cela avait commencé avec Ellie, peu de temps après leur rencontre. Maintenant c’était avec Marloes. « J’ai l’impression que je leur met ce titre de meilleure amie sur la tête pour ne pas me prendre la tête et qu’au final c’est pire. »

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Dim 1 Juin - 13:28

Ewen attendait Aemon à la bibliothèque, il attendait un Aemon qui n’arrivait pas. Comme toujours, il allait être en retard, on n’allait pas changer ses bonnes habitudes tout de même. Pendant ce temps, le septième année avait donc commencé à ouvrir ses livres et à chercher les informations pour leur devoir. Il n’allait pas en plus perdre du temps. plus vite ils auraient fini et plus vite ils pourraient faire autre chose. La réponse à la petite remarque de son ami sur son éternel retard le fit rire. « J’avais besoin de pisser. Mais rassure toi, je me suis laver les mains avant de venir. » Il se retint alors que le regard de la bibliothécaire se fixait dans leur direction. Il ne fallait pas qu’ils continuent sinon ils allaient être bons pour quitter cet endroit et devoir en trouver un autre. Mais sachant qu’ils avaient des recherches à faire, ce ne serait pas très pratique. « Je suis ravi de le savoir. » ll le dit en contrôlant son rire mais il se demandait ce qu’il avait fait avant. Petite ballade, pause clope, flirt ?

Ils commencèrent à travailler. Enfin, travailler est un bien grand mot. Ewen avait vite remarqué que son camarade n’était pas au travail. Il ne fut même pas étonné lorsqu’il lui demanda s’ils pouvaient parlé et ainsi coupa court à leurs recherches. Il y avait des jours comme ça où son camarade n’arrivait pas à se concentrer. La seule différence c’était que c’était relativement régulier. En fait, Ewen avait compris qu’il n’était vraiment efficace que lorsqu’il devait travailler à la dernière minute, malheureusement pour son binôme ce n’était pas son cas. Lui aimait que tout soit fait en temps et en heure pour être ensuite tranquille et pouvoir faire plein d’autres choses. Bien qu’il accepta, pas idiot, il savait que de toute façon, il n’aurait rien obtenu d’Aemon ce jour-là, il lui rappela qu’il le ferait au plus vite. Il ne fallait pas qu’il commence à croire qu’il allait oublier leur travail à faire en commun !

« Mais bien sûr chef ! » Il était d’accord, c’était déjà ça ! Même si Ewen savait très bien qu’il faudrait qu’il lui rappelle le lendemain s’il voulait être sûr qu’il n’oublie pas. « On doit faire quoi déjà ? » C’était une blague ? Il allait répondre lorsqu’il vit le sourire de son camarade et comprit qu’il n’était pas sérieux. En tout cas, il l’espérait vraiment. « Tu auras toute la soirée pour relire le thème. Mais bon, il faudrait encore que tu es noté le devoir à faire. » Il lui adressa un grand sourire et le suivit à l’extérieur de la bibliothèque. Il le suivit à travers les couloirs en direction de l’extérieur.

Ils s’installèrent sur un banc dans le parc. Il fallait profiter. Ce n’est pas tout les jours qu’il fait beau en Angleterre… La question, la chose qui tracassait Aemon semblait être les copines. Non, pas qu’Ewen soit un expert, mais il savait désormais ce qu’il voulait. Et depuis un bon bout de temps. Malheureusement, il n’était pas sûr qu’il arriverait un jour à l’obtenir. Lucy, elle avait changé, il l’avait remarqué, mais il n’arrivait pas à savoir ce qu’il en pensait désormais. Peut-être qu’elle lui plaisait avant parce que justement elle savait pourquoi elle se battait. Maintenant qu’elle avait changé de camp, ça faisait bizarre au serdaigle. Elle semblait si déterminée lorsqu’ils parlaient alors qu’il sortait ensemble et puis même vu de l’extérieur, tout le monde savait ce qu’elle pensait, elle ne le cachait pas. C’était ça qu’il aimait vraiment chez elle. Son changement de clan amenait le septième année à se poser des questions sur la poufsouffle. Mais il n’avait pas eu l’occasion de lui reparler depuis. Il fallait dire qu’elle était souvent avec Roxanne qui ne pouvait pas vraiment l’encadrer même s’ils jouaient le jeu d’être ami. Il allait peut-être falloir qu’il trouve un autre moyen de réussir à lui parler. Forcer une fois de plus la conversation. Il espérait qu’elle n’aie pas trouvé quelqu’un entre temps parce qu’il avait entendu des rumeurs d’une pseudo relation entre elle et Adrian, mais rien de concret. Il était toujours à l’affut quand ça concernait la jeune femme et il y avait eu plusieurs articles dans la gazette, alors il y avait de quoi se poser des questions.

Mais la question qu’Ewen se posait actuellement était, Aemon a-t-il ou non des problèmes de cœur ? En effet, le jeune homme avait abordé ce sujet, ce qu’il n’avait jamais fait avant et c’était un peu étrange. Il regarda le jeune homme allumer sa cigarette tout en attendant sa réponse. « Je ne savais pas comment te déclarer ma flamme en fait… » Ewen se mit à rire. « Tu n’es pas le premier. Ca doit être à cause de mon charme naturel. » Il redevint sérieux lorsque la suite vint. « Tu crois que c’est possible l’amitié entres les mecs et les filles ? » Et ben, c’était de la question ! A vrai dire Ewen ne s’était jamais vraiment posé la question. Il était proche de filles, oui, mais il ne s’était jamais rien passé avec elle. Naturellement il aurait plutôt répondu oui. Mais après, tout dépendait aussi de la relation. Il était toujours en train de réfléchir quand Aemon éclaira un peu plus son propos. « J’ai l’impression que je leur met ce titre de meilleure amie sur la tête pour ne pas me prendre la tête et qu’au final c’est pire. » « Pourquoi, il s’est passé quelque chose avec Ellie et Marloes ? » La réponse avait été immédiate, il n’avait pas réfléchit. D’accord, il aurait peut-être dû se taire, mais la remarque l’avait tellement prise de cours qu’il n’avait pas contrôlé sa réponse. « Désolé… » Il l’était vraiment, parce que même s’il aimait vraiment les potins, ce n’était pas comme ça qu’il aimait les apprendre. « Pour moi, c’est possible. Je suis hyper proche de Sixtine et ça m’a jamais effleuré l’esprit qu’il puisse se passer quelque chose avec elle. Après, la différence c’est que je suis amoureux de quelqu’un d’autre. » Il se tut quelques instants, ne sachant pas vraiment s’il voulait aller plus loin dans ses confidences. Mais d’un autre coté, il se sentait en confiance et Aemon venait de se confier. « Je pense pas que ce serait possible avec Lucy. Je sais que si j’étais ami, et ami proche, comme meilleur ami ou confident, je serais mal. Je voudrais toujours plus d’elle et je souffrirai si elle se trouvait un copain. Mais avec Sixtine on est hyper proches mais vraiment entre amis. » Il réfléchit quelques instants à la situation et à leur situation respective. Ewen ne semblait pas être dans le même cas que son camarade. Il ne tombait pas forcément amoureux de personnes qu’il connaissait bien. C’était plutôt des rencontres. « T’as déjà eu beaucoup de copines pour lesquelles c’était sérieux ou pas ? Et si oui c’était des gens dont tu étais déjà proche avant ? Parce que moi ca a jamais vraiment été des personnes dont j’étais vraiment proche avant. » En fonction de sa réponse, il pourrait peut-être plus comprendre le problème.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Mar 24 Juin - 5:02





Je ne veux pas travailler...
Ewen & Aemon

Tandis qu’Aemon avait déclaré avec l’élégance d’un scrout à pétard qu’il était parti se vider la vessie, la bibliothécaire leur lança un regard noir. Il se demanda un instant ce que pouvait être la vie de cette dame à Poudlard… Est-ce qu’un jour on se réveillait avec la folle idée qu’on voulait être gardienne de bouquins ou elle n’avait simplement pas eu le choix ? Peut-être qu’elle avait eu une vie d’étudiante frustrée et qu’elle se vengeait à présent sur les élèves de la nouvelle génération ? Le rire d’Ewen s’était diminué ne voulant pas davantage provoquer les foudres de la mégères à lunette. L’Aiglon se pencha sur son ami et lui murmura de façon à ce que lui seul l’entende : « Mal baisée si tu veux mon avis. » Aemon retint son rire dans un petit grognement puis fit mine de s’intéresser grandement au bouquin qu’il tenait dans les mains se dérobant au regard de la bibliothécaire.

Faux espoir pour l’Obscur s’il pensait que le brun avait décidé, cette fois-ci, de travailler correctement. Dirons que cela dura presque cinq minutes. Cinq minutes où Aemon tint entre ses mains un livre. Néanmoins, il fallait mettre de côté le fait qu’il n’avait lu que les premières lignes d’un chapitre qui n’avait strictement rien à voir avec le devoir imposé. A peine quelques secondes où il tenta de rester concentrer, ses pensées étaient déjà parties ailleurs. Ce n’est pas comme s’ils avaient toute la semaine pour faire leurs parchemins. Ils étaient large quand même. Le Serdaigle ne comptait même plus le nombre de nuit blanche qu’il avait fait la veille d’un cours où il devait rendre un devoir. Il avait déjà essayé de réviser, de composer ses potions ou travailler ses sortilèges à l’avance mais le résultat était mitigé. Non, il n’y avait rien de mieux que de travailler dans l’urgence. Ca, au moins, c’était motivant… Et clairement, aujourd’hui, il n’y avait pas urgence. Ewen allait le détester mais il avait besoin se poser avec une bonne petite clope et non devant un tas de pages poussiéreuses sous le regard d’une vieille chouette aigrie.

Ils avaient rangé tout ce qui pouvait trainer sur leur table et lorsqu’ils passèrent le seuil du lieu aux bouches cousues, Aemon tourna la tête vers la bibliothécaire, lui adressant un grand sourire. « Au revoir madame ! » Il n’entendit pas bien ce qu’elle répondit. Quelque chose qui ressemblait à ‘sales morveux’ sûrement… « Tu auras toute la soirée pour relire le thème. Mais bon, il faudrait encore que tu es noté le devoir à faire. » Aemon leva les yeux au ciel. Comme s’il n’avait pas pensé à noter le sujet du devoir… N’est-ce pas ? « Comme si c’était mon genre… » Il nota dans un coin de sa tête de demander à Naranja quel était le sujet du devoir. Histoire d’avoir l’intitulé précisément. Il avait bien l’idée générale mais valait mieux ne pas prendre de risques. Sinon il aurait travailler sur un thème pour rien et ça, il n’en avait aucune envie…

Une fois qu’ils arrivèrent dans le parc et qu’ils furent installés sur un banc, Aemon commença à questionner Ewen. Souvent, lorsqu’il avait des questions dans ce genre, il se tournait vers Ashara. Quoi de mieux que l’avis d’une fille pour les comprendre ? Toutefois, parler avec un pote, ça lui manquait. Il ne voyait plus Jeff autant qu’il le souhaitait. Lorsque cela se faisait, c’était souvent en compagnie d’Ellie et aussi étrange que cela puisse paraitre, il se voyait mal se confier sur ses amours interdits à ces deux là…Le problème d’avoir pour amis des Serdaigle ? C’est qu’ils étaient tous loin d’être bêtes et déduisaient rapidement les choses avec le peu d’éléments qu’on leur donnait… Alors aller leur confier ce genre de petits secrets, c’était tendre le bâton pour se faire battre… Tandis qu’Aemon sortait alors une boutade à son ami, ce dernier renchérit. « Tu n’es pas le premier. Ca doit être à cause de mon charme naturel. » Il se mit à rire avec lui. « Je me disais bien que la bibliothécaire te regardait différemment ces derniers temps ! » Le brun se mit à rire imaginant la vieille chouette en pincer pour Ewen. Cela aurait de quoi être effrayant. C’était peut-être la seule chose qui pourrait faire fuir le jeune homme du lieu sacré que représentait la bibliothèque pour certains étudiants. « Pourquoi, il s’est passé quelque chose avec Ellie et Marloes ? » Le Serdaigle se mit alors à tousser tandis qu’il entendit les prénoms de ses deux meilleures amies. La fumée de sa clope sembla encore plus rugueuse qu’à son habitude. Quand on vous disait que les Serdaigle avaient cette putain de faculté à déduire plus vite que les autres. Après il ne fallait pas s’étonner. Il avait parler de meilleures amies. Il en avait deux. Ewen ne pouvait pas passer à côté après tout. « Désolé… Pour moi, c’est possible. Je suis hyper proche de Sixtine et ça m’a jamais effleuré l’esprit qu’il puisse se passer quelque chose avec elle. Après, la différence c’est que je suis amoureux de quelqu’un d’autre. » Aemon hocha la tête. Devait-il rentrer dans le détail. Lui raconter tout ce qui lui traversait la tête. Après tout, il avait confiance. A part Ash, personne n’était au courant. Il avait besoin de vider son sac.« Je pense pas que ce serait possible avec Lucy. Je sais que si j’étais ami, et ami proche, comme meilleur ami ou confident, je serais mal. Je voudrais toujours plus d’elle et je souffrirai si elle se trouvait un copain. Mais avec Sixtine on est hyper proches mais vraiment entre amis. » « Je vois ce que tu veux dire. » Le regard d’Aemon se perdit sur les brins d’herbes qui jonchaient le sol. « T’as déjà eu beaucoup de copines pour lesquelles c’était sérieux ou pas ? Et si oui c’était des gens dont tu étais déjà proche avant ? Parce que moi ca a jamais vraiment été des personnes dont j’étais vraiment proche avant. » Le Serdaigle leva soudainement la tête vers Ewen. C’était Merlin qui lui avait soufflé cette idée ? Car si ce n’était pas le cas, il ferait bien de devenir psychomage… « Tu sais que tu me fais peur parfois ? » Il soupira. Il avait complètement raison. « Je ne suis sortie qu’avec des amies… Naranja, Alexis… » Même avec Ariel, il avait fait ce type d’erreur. Il resta silencieux un instant. « Pendant longtemps je me suis cru amoureux d’une fille. Tu sais le genre de fille trop bien pour toi et qui en plus est déjà en couple… » S’il ne prononça pas le prénom d’Ellie, c’est parce qu’il n’y arrivait pas. Il se doutait pertinemment qu’Ewen comprendrait. « Et puis il y a quelques jours, j’étais avec Marloes et il m’a parlé de ce con de Kingsley. J’ai ressenti une jalousie comme jamais auparavant. » Le brun écrasa sa cigarette contre le bois du banc avant de mettre le mégot dans sa poche. Il avait l’impression d’être une vraie gonzesse avec tous les états d’âme qu’il étalait… « P’tain. C’qui m’énerve le plus, c’est que j’ai agis comme tous les cons qu’elle a rencontré. » Aemon ou l’art de tourner autour du pot et dire les choses sans les dire. « Je lui ai sauté dessus. On aurait dit un mec en rute, je te jure. On était dans un barque, on s’est un peu cassé la gueule et sans le vouloir, elle m’a embrassé. Enfin… Non. Ses lèvres ont frôlé les miennes. Et moi comme un con, je me suis jeté sur elle… J’oses même plus lui parler. C’est carrément minable… » Si Ewen y avait compris quelque chose, qu’on lui desserve une médaille car il la méritait grandement.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Sam 28 Juin - 1:11

Comment pouvait-on être aussi râleuse ? Ewen regardait la bibliothécaire. Il aimait la bibliothèque mais n’avait jamais pu apprécier celle qui la dirigeait. Toujours en train de se plaindre, n’acceptant pas la moindre remarque un peu trop haute de la part des élèves. C’était un lieu de recherches bon dieu ! C’était normal que l’on parle lorsque l’on avait des travaux de groupe à faire. Qu’est-ce qu’elle croyait, qu’ils étaient télépathes ? Qu’ils pouvaient communiquer ce qu’ils avaient trouvé par la pensée ? En l’occurrence, ce n’était pas vraiment de leurs recherches qui parlaient avec Aemon, mais tout de même. C’était des raisons pour lesquelles ils les démarraient en retard, c’est important à savoir aussi. Il regarda son regard plein de colère. C’étaient des yeux marron hideux derrière des lunettes hideuses. Des cheveux attachés bizarrement. Qu’est-ce qu’elle pouvait être moche ! De tout le personnel de Poudlard, elle remportait la palme. Il n’y avait que Voldemort pour la concurrencer. Ils auraient formé un bon couple, ils s’assortissaient parfaitement. Les deux aiglons la regardaient, elle devait se sentir puissante et intéressante. « Mal baisée si tu veux mon avis. » Ewen étouffa son rire dans sa manche. Son camarade avait mis le doigt sur le problème. Alors que son ami faisait semblant de s’intéresser à leur devoir, il se vit obliger d’ajouter un « en même temps, pas étonnant vu sa tronche, qui en voudrait franchement ? »

Non, je ne travaillerais pas aujourd’hui. C’était en gros ce que lui fit comprendre Aemon au bout de moins de cinq minutes – et sans exagération ! Ewen avait envie de lui mettre un bon coup de pied au cul de temps en temps pour qu’il se bouge un peu. Il aurait pu avoir un niveau tellement supérieur mais il travaillait si peu que ses notes ne décollaient pas. Mais ce n’est pas les notes le plus important dans la vie me direz-vous. C’est vrai, mais selon ce qu’il voulait faire dans sa vie future ça comptait énormément. Aemon voulait faire dresseur de dragon, mais voudrait-il le restait pendant toute sa vie ? Est-ce que ça lui plairait vraiment ? Il aurait mieux fait de se méfier, mais je dis ça, je dis rien… Ils rangèrent donc leurs affaires. Et le moins que l’on puisse dire était que même s’il ne le montrait pas, le serdaigle était énervé. Il aurait aimé que tout soit terminé pour pouvoir passer à autre chose ou passer du temps avec d’autres gens. Non pas que la conversation avec Aemon n’allait pas être intéressante mais ils auraient pu l’avoir plus tard, à un autre moment une fois le travail fini. Le bleu et bronze aurait alors été plus à l’écoute. Mais il semblait avoir vraiment envie de parler alors… Ils quittèrent la bibliothèque et le septième année nota qu’ils étaient bien plus polis que ne pouvait l’être l’horreur qui se tenait derrière son bureau et qui ne leur adressa pas un au revoir mais plutôt des noms d’oiseaux lors de leur sortie.

C’est dans le couloir qu’il appris que son camarade ne savait même pas le sujet exact. Alors qu’ils avançaient en direction du parc, il lui avait posé la question. Ewen était efficace lorsqu’il travaillait à l’avance, ce n’était pas le cas de son camarade. Une incompatibilité peut-être ? C’en était pas une petite. A chaque fois qu’Ewen essayait de le faire travailler à l’avance, ça foirait et le serdaigle détestait travailler à la dernière minute. Mais à part ça, ils s’entendaient très bien. C’était uniquement pour le travail que ça posait problème mais ils continuaient cours après cours à se retrouver partenaires. C’était comme une malédiction. N’auraient-ils pas pu être chacun avec une personne travaillant de la même façon qu’eux. Et bien non ! Les professeurs semblaient apprécier les voir ensemble, l’un se prenant des remarques parce qu’il n’avait pas commencé et l’autre parce qu’il s’y prenait trop en avance, et qu’après tout, ils avaient encore le temps. Mais à la réflexion, sans tout cela, ils ne seraient peut-être jamais devenus proche comme ils pouvaient désormais l’être. Les disputes ça rapprochent. Il fallait dire que parfois lorsqu’ils étaient à deux en train de travailler on aurait dit un vieux couple dans une maison de retraite. Chacun râlant sur l’autre, mais étant tout de même content de cette façon de travailler et de se chamailler pour ça. Ça mettait du piment dans leurs études. Et dans ce cas précis, c’était un piment extrêmement fort. Oui, Aemon ne savait même pas le sujet et Ewen était presque sûr qu’il ne l’avait pas noté. Heureusement qu’il y en avait un des deux pour rattraper le tout sinon ils n’auraient jamais réussi à atteindre la septième année. Quelle équipe ! « Comme si c’était mon genre… » Parle toujours. Ewen aurait aimé le suivre pendant tous les jours à venir rien que pour le prendre sur le fait. Il était sûr qu’il allait demander à quelqu’un et le septième année aurait tellement aimé le voir faire et lui faire remarquer, juste pour l’embêter. Il ne lui demanda pas son agenda, il fallait bien faire semblant de le croire et de lui faire confiance.

Et ils s’installèrent sur un banc dans le parc. Le soleil donnait et il faisait beau. C’était rare en Angleterre. C’était maintenant qu’il fallait en profiter, ce ne serait plus lorsque le froid et la pluie se seraient installés qu’ils pourraient passer du temps à l’extérieur. Vive le mois de Septembre et celui de Juin ! Des le départ, Ewen compris que cette conversation allait être sérieuse même s’il l’amenait avec de l’humour. La petite blague avait fait rire Ewen, la suite encore plus. « Je me disais bien que la bibliothécaire te regardait différemment ces derniers temps ! » Mais d’un autre coté c’était assez horrible. Pas celle-là. Il aurait pu citer toutes les femmes de Poudlard mais il avait fallu qu’il choisisse la bibliothécaire. Peut-être parce qu’ils sortaient de ce lieu… Le brun s’imagina la scène. Quelle horreur ! Si ça se passait ce serait un cauchemar. « Oui, je suis au courant. Je pensais que tu savais pour elle et moi, ça dure depuis un petit bout de temps déjà… » Il se tut quelques instants. « Mais elle est obligée de faire semblant de m’engueuler pendant la journée, c’est une couverture tu vois, pour que personne soit au courant. Et puis, ça met du piment dans notre couple. » A la réflexion, il ne savait même pas où il avait été cherché tout ça. Parfois, il se disait qu’il avait de sérieux problèmes. Il n’avait aucun mal à raconter des histoires, des mensonges, ça faisait partit de lui, de ce qu’il était, de ce qu’il faisait. Personne ne se doutait qu’il était en fait un obscur, le fait qu’il soit impartial était peut-être le plus beau d’entre tous, et surtout celui qui durait depuis le plus long temps.

La discussion devint alors sérieuse. Les problèmes de cœur de son camarade. Ewen n’avait jamais suspecté qu’il en ait vraiment. Comme quoi… Il savait qu’il avait eu quelques histoires par le passé, ça faisait partie de son boulot de commère et de recherches mais il ne pensait pas qu’il pouvait se poser des questions au point de lui en parler. Surtout qu’il ne lui avait jamais parlé de Lucy, ou de Mia. En même temps, c’était du bidon pour la deuxième alors ça ne lui avait pas posé trop de problèmes. Ewen ne mit pas longtemps à comprendre que ça concernait Ellie et Marloes, voire même les deux. En même temps, il parlait de ses meilleures amies, Aemon n’en avait pas non plus des dizaines, sinon, ça n’aurait plus été des meilleures amies. L’espion n’aurait jamais pu se douter qu’il avait des sentiments pour ces deux jeunes femmes. Bien que peut-être pour Ellie, mais Marloes, jamais. Même s’ils étaient dans la même maison, Ewen ne lui parlait jamais. Elle n’était pas vraiment son genre, dommage, parce que si ça avait été le cas, il aurait peut-être été plus utile. Il en allait de même pour Ellie avec qui il avait dû parler seulement une ou deux fois depuis son arrivée à Poudlard, mais il avait une excuse, ils n’étaient pas dans la même maison. Le bleu et bronze lui répondit honnêtement, il était très proche de Sixtine mais jamais il n’y aurait plus que de l’amitié entre eux. Peut-être parce qu’il n’abordait pas ses amies et ses futures petites amies de la même façon. Il ajouta tout de même que ce ne serait pas possible si ça avait été Lucy, jamais il n’aurait pu être seulement ami avec elle. L’amitié mec fille était impossible avec elle. Il aurait tellement souffert de l’entendre lui parler de ses copains, de ses histoires d’amour, il aurait toujours envie d’avoir plus. Il espérait qu’il avait été d’une légère aide pour son ami, malgré son inexpérience dans ce qui semblait lui poser problème. « Je vois ce que tu veux dire. » C’était déjà ça.

Après la deuxième question était, Aemon avait-il déjà eu de nombreuses petites amies ? Et quelle était la relation qu’il pouvait entretenir avec elle avant ? Peut-être avait-il besoin de d’abord être vraiment ami avant pour espérer quelque chose, que sa relation pouvait changer au fur et à mesure du temps. Lorsqu’il posa ses questions qui étaient plutôt précises à Aemon, il le vit relever directement la tête. Il semblait venir de réaliser quelque chose. « Tu sais que tu me fais peur parfois ? » Ewen sourit, il n’était pas le premier à lui dire ça. C’était pour des sujets plus ou moins variés mais tout le monde lui disait. Scorpius en premier lieu ‘Tu m’effraies, t’es un grand malade. Mentir sur tout ce que tu fais, je sais pas comment c’est possible.’ C’était pas pour la même raison, mais le résultat était le même. Il entendit le soupir de son ami, apparemment c’était régulier. « Je ne suis sortie qu’avec des amies… Naranja, Alexis… » Comment ça ? Naranja ? Il fallait qu’il revoit ses sources, parce que là, il était clairement à la ramasse… Si ça continuait quelqu’un d’autre allait lui piquer sa place. Alexis, il était au courant, il ne fallait pas non plus pousser, mais Nara, sérieusement ? Silence, Ewen l’observa alors qu’il semblait pensif. Y en avait-il d’autres ? Il allait falloir qu’il creuse un peu plus tout ça. « Pendant longtemps je me suis cru amoureux d’une fille. Tu sais le genre de fille trop bien pour toi et qui en plus est déjà en couple… » Ok, pas besoin de faire un tableau à Ewen. Il parlait clairement d’Ellie même s’il ne la nommait pas. C’est vrai qu’on faisait difficilement plus en couple qu’elle. Tout le château savait qu’elle filait le parfait amour avec Jeff. Mais là, c’était tout de même plus compliqué, amoureux de sa meilleure amie qui était la copine de son meilleur ami. Ca devait être dur. Mais il fallait relativiser, il avait au moins la chance que Jeff ne sois plus à Poudlard, il n’avait pu à les voir ensemble. Le problème semblait aussi être qu’il manquait d’assurance. En quoi était-elle trop bien pour lui ? Ewen ne voyait pas trop pourquoi il pensait de cette façon. Il était sympa, beau-gosse, avait de l’humour, il avait tout pour être avec la jeune femme. Si elle n’avait pas déjà quelqu’un. Ce n’était pas comme lui-même, menteur, manipulateur… Bien que ça ferait de gros menteurs avec Lucy. Mentir à toute sa famille sur le Code Phénix et le cacher pendant si longtemps, c’était digne de lui-même et de son mensonge sur son clan. « Et puis il y a quelques jours, j’étais avec Marloes et il m’a parlé de ce con de Kingsley. J’ai ressenti une jalousie comme jamais auparavant. » Aie ! Il fallait qu’il sache un peu plus ce qu’il voulait. D’un autre coté, c’était lorsque l’on ressentait de la jalousie en voyant cette personne avec quelqu’un d’autre qu’on se rendait compte de ses véritables sentiments. Ewen braqua son regard sur son ami, il n’avait pas l’air très à l’aise d’en parler. D’un autre coté, le septième année n’en parlait pas souvent non plus, il ne savait pas trop à qui le faire. Aidan et Scorpius étaient au courant mais c’était tout. De toute façon, ils avaient bien vu qu’il était mal après sa rupture avec Lucy donc ça avait été tout seul à dire.

« P’tain. C’qui m’énerve le plus, c’est que j’ai agis comme tous les cons qu’elle a rencontré. » Quoi ? Là, le serdaigle, même doué d’un extrêmement bon sens de la déduction, ne captait plus rien. déjà il lui manquait de gros éléments sur l’histoire de Marloes. Vu de l’extérieur, il la trouvait plutôt proche des mecs ou trouvait qu’elle faisait vulgaire alors c’était pas non plus très étonnant que certains mecs ne se posent pas trop de questions. C’était cette vulgarité qui tenait Ewen éloignait de celle-ci. Mais peut-être n’était-elle pas comme ça et qu’il se plantait complètement ? L’obscur aurait tout de même voulu avoir un peu plus d’explications. Il fit une tête montrant son incompréhension dans l’espoir de faire comprendre à Aemon qu’il fallait qu’il lui en dise plus s’il voulait espérer avoir de l’aide. « Je lui ai sauté dessus. On aurait dit un mec en rute, je te jure. On était dans une barque, on s’est un peu cassé la gueule et sans le vouloir, elle m’a embrassé. Enfin… Non. Ses lèvres ont frôlé les miennes. Et moi comme un con, je me suis jeté sur elle… J’oses même plus lui parler. C’est carrément minable… » Et ben, c’était risqué les ballades en barque ! Mais Ewen n’était pas sûr d’avoir saisi la totalité de ce que son ami essayait de lui dire. Que c’était-il vraiment passé entre eux ? Jusqu’où avaient-ils été ? « Tu sais, si t’étais jaloux, c’est peut-être que tu ressens vraiment quelque chose pour elle. Mais elle est en couple avec Kingsley ou pas ? Parce que je t’avoue que je connais vraiment pas Marloes, je lui ai jamais vraiment parlé. » Il fallait qu’il soit plus au courant s’il voulait une aide des plus efficaces. « Et vous vous êtes juste embrassés ou ?... » Pas besoin de faire un film, il comprendrait très bien où il voulait en venir. Il avait beau ne pas bosser, ça ne faisait pas de lui le dernier des imbéciles. « Après, la question, c’est comment a-t-elle réagi. Parce qu’il peut y avoir plusieurs voies différentes. Elle ressentait aussi quelque chose pour toi et dans ce cas, il faut que vous en parliez, mais c’est peut-être la chose la plus dure. Parce que si elle croit que t’es pas intéressé, elle osera jamais t’en reparler et ça laissera un mal-être entre vous deux. Pareil si c’est le contraire... » C’était certainement le cas, le plus complexe, la question qu’Aemon devait se poser était de savoir s’il ressentait vraiment plus que de l’amitié pour la jeune femme. Si c’était non, il n’y avait pas de raison qu’ils n’en parlent pas. C’était juste une erreur entre deux potes à un moment où ils s’étaient retrouvés proche… « Et si y a vraiment rien de ton coté, essaie de voir pour elle, fais parler des amis, savoir pour agir en fonction, parce que si c’est pareil pour elle, c’est juste idiot que vous arrêtiez de vous parler. » Etait-il vraiment utile ? Il n’en avait pas vraiment l’impression… « Mais sinon, tente tout, ça en vaut la peine. Tu sais moi, j’ai essayé pendant des mois de parler à Lucy mais elle ne cessait de m’éviter. Alors, un jour, je l’ai enfermée dans une salle avec moi. Et ça a valu le coup, elle me laisse une deuxième chance. Je compte bien m’en servir, y a juste ce problème d’Adrian a réglé avant. Mais après comme je te l'ai déjà dis, Marloes, je sais rien de son histoire, de son caractère et donc de comment elle serait amenée à réagir.» Adrian, qu’est-ce qu’il pouvait être dégouté qu’il soit peut-être avec Lucy. Jamais il n’aurait cru qu’elle se mettrait avec lui. Il fallait vraiment que le serdaigle se débarrasse du gryffondor. Mais le changement de camp allait certainement jouer en sa faveur. Tous les moyens étaient bons pour réussir à la séduire de nouveau. Surtout qu’elle n’avait pas eu l’air indifférente lorsqu’il lui avait dit qu’il l’aimait encore. En gros, si tu l’aimes, gros Aemon, bouge toi !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Lun 28 Juil - 2:58





Je ne veux pas travailler...
Ewen & Aemon

« En même temps, pas étonnant vu sa tronche, qui en voudrait franchement ? » Les membres du Personnel de Poudlard avait une fâcheuse tendance à tous faire la tête. Déjà, pour faire parti de ce merveilleux corps professoral, il fallait être un Mangemort. Vous savez, ces fous de la baguette qui ne vivent que pour servir une tête défraîchie dont les années avaient fini par le rendre encore plus fou qu’il ne pouvait l’être. Comment vouliez-vous que cette bibliothécaire soit saine d’esprit dans de telles conditions ? Il lui était souvent arrivé de se demander ce que les professeurs pouvaient faire après les cours. Les élèves ne savaient pas grand chose sur eux et sur leur vie personnelle. S’ils avaient une famille, était-elle cachée dans un coin de Poudlard pour qu’ils puissent les voir ? En même temps, la bibliothécaire avait-elle vraiment trouvé quelqu’un qui voulait d’elle ? Le brun la fixa un instant silencieux alors qu’elle était elle même penchée sur un livre. Il tenta d’imaginer ce qu’elle avait pu être lorsqu’elle était jeune. Mais en réalité, il se surprit à penser qu’elle ne l’avait jamais été. Rien qu’à voir ce décolleté fripé. Vision d’horreur qui fit grimacer Aemon qui retourna à sa lecture sans broncher. Il y avait peut-être certaine chose qui le forcerait à étudier finalement… « Et encore s’il n’y avait que le tronche, ça peut toujours s’arranger ! » Répondit-il étouffant lui aussi un rire pour ne pas attirer l’attention de la gardienne des livres précieux de Poudlard. Ah les garçons… ils ne leur faillaient pas grand chose pour dériver sur des sujets graveleux et en rire. Puis c’était une bonne entrée en matière. Parler, dévier le sujet des devoirs… Le problème d’être ami avec des Serdaigle, c’est qu’ils étaient loin d’être bêtes et comprenaient rapidement là où vous vouliez en venir.

L’avantage étant qu’Ewen était sympa. Puis même si Aemon était plutôt lent pour se mettre à bosser, lorsqu’il se lançait, il faisait les choses bien. Il avait beau être une larve quand il s’agissait de faire un effort, il savait comment s’y prendre pour compenser et avait toujours de bonnes notes. Surtout lorsqu’il était en duo. Il ne voulait pas causer de tords à son partenaire. Aemon était ce qu’il était mais il avait toujours été fiable et fidèle. Surtout lorsqu’il s’engageait à faire quelque chose. Ses amis savaient sans soucis qu’ils pouvaient compter sur lui. Quelque soit l’heure de la nuit. Ce qui lui avait déjà valu quelque chose soucis. Lorsqu’ils passèrent la bibliothèque, l’Américain se dit qu’il était vraiment fait pour vivre à l’air libre et non enfermé entre ces quatre murs. Il avait bien hâte de quitter Poudlard une fois son année terminée. Il en avait déjà fait une de plus, il n’allait pas non plus perdurer avec une huitième année non ? Une moue s’afficha sur son visage rien qu’en y pensant. Sa mère voulait qu’il termine le cursus complet. Elle pensait que c’était mieux pour lui. Toutefois, dans la tête du brun, ce n’était pas vraiment une idée qu’il avait adopté. Elle avait pourtant agité un argument sans faille. L’option  de soins aux créatures magiques y seraient plus poussée et lui donnerait plus d’armes pour se lancer dans sa carrière d’éleveur de dragons… Un bon argument n’est-ce pas ? Il chassa cette idée folle de son esprit, préférant s’imaginer sur les terres désertes américaines dans son petit élevage. Le voila son avenir, vivre au jour le jour. Loin de la philosophie d’Ewen. Le Bronze et Bleu lui était une personne très organisée. Il aimait prévoir, anticiper. Pas laisser venir les choses et improviser en fonction de la situation. Mis à part cette différence, le duo fonctionnait tout de même. Ils avaient peut-être été mis ensemble pour cela ? Les professeurs aimaient bien mettre des caractères différents ensemble pour les voir fonctionner. Pauvre Ewen. Dans leur duo de partenaires, ils y avait donc le lièvre et la tortue. Au final, ils arrivaient toujours à franchir la ligne d’arrivée ensemble et c’était bien ça le plus important.

Le parc était peut-être l’endroit préféré d’Aemon. Il aimait l’impression de liberté que donnait le lieu. Même lorsqu’il pleuvait, il aimait s’abriter sous les branches d’un des arbres et allumer une cigarette pour observer les gouttes s’écraser sur l’herbe verdoyante. Il fallait dire qu’en Angleterre, il y avait plus de chance d’observer la pluie que les rayons du soleil… Par chance pour eux, il ne pleuvait pas pour l’instant. Une conversation anodine prit alors place entre les deux amis. « Oui, je suis au courant. Je pensais que tu savais pour elle et moi, ça dure depuis un petit bout de temps déjà… » Aemon se frappa dans les mains tout en riant. « Mais elle est obligée de faire semblant de m’engueuler pendant la journée, c’est une couverture tu vois, pour que personne soit au courant. Et puis, ça met du piment dans notre couple. » « Ah oui, je vois ! Une petite partie de cache-cache dans les rayons de la bibliothèque. Je comprends mieux pourquoi tu connais la place des livres par coeur. » Aemon lui lança un regard qui se voulait entendu mais la lueur de malice qui y perçait était vraiment visible. « Alors, les femmes mûres, c’est aussi bien que ce qu’on raconte ? » Il lui tapa l’épaule tout en riant. Il avait vraiment du mal à imaginer la scène. D’ailleurs, il fallait mieux éviter de le faire, cela risquait de le traumatiser un bon moment. Non pas qu’il n’imaginait pas son ami avec un corps svelte et musclé, mais celui de la bibliothécaire…

Ces petits échanges anodins permirent à Aemon d’aborder le suite qui le tracassait réellement. Ce n’était pas souvent qu’il venait se confier de la sorte. Parfois, Ashara l’aidait pour comprendre quelque chose qui lui échappait au sujet des filles, mais il parlait rarement de tout cela. Seulement avec Jeff. Depuis que ce dernier avait quitté Poudlard, c’était devenu compliqué. Il était plus difficile de s’épancher sur une lettre. Encore plus lors de leur rendez-vous à trois. Aemon s’éclipsait toujours pour qu’ils puissent profiter d’être en couple. Alors les conversations entre mecs… Aemon finit alors par aborder le sujet. Le sujet avec un grand S. Encore une fois, l’Aiglon avait mis le doigt sur le coeur du problème. Le jeune homme n’avait jamais réalisé qu’il était toujours sorti avec des filles qu’il considérait comme des amies. Il avait peut-être un problème pathologique. Il devrait peut-être aller consulter. On lui trouverait sûrement un lien bien trop fusionnel avec sa mère et l’absence de son père n’aiderait en rien à faire un bilan positif. Pourtant, le brun se sentait très bien dans ses baskets ! Lorsqu’il lui énuméra ses ex petites amies, Ewen sembla étonner à la mention de Naranja, mais Aemon n’y fit pas vraiment attention. Il savait qu’Ewen était un grand curieux mais ne se doutait pas que c’était au point de mener des enquêtes sur le tout Poudlard. Aemon continua à lâcher des brides de phrases. S’il avait parlé à n’importe qui, il était certain que la personne n’aurait rien compris. L’avantage de faire cela avec Ewen, c’est qu’il le connaissait assez pour qu’il n’est pas forcément à rentrer dans les détails gênants.

Et vous vous êtes juste embrassés ou ?... » Aemon haussa les épaules avec une légère mine déconfite. Il n’allait peut-être pas lui dire qu’ils avaient terminé leurs petites affaires sur les berges du lac mais son silence fut tout aussi éloquent que s’il lui avait dit. « Après, la question, c’est comment a-t-elle réagi. Parce qu’il peut y avoir plusieurs voies différentes. Elle ressentait aussi quelque chose pour toi et dans ce cas, il faut que vous en parliez, mais c’est peut-être la chose la plus dure. Parce que si elle croit que t’es pas intéressé, elle osera jamais t’en reparler et ça laissera un mal-être entre vous deux. Pareil si c’est le contraire... » Aemon hocha la tête. Il n’avait pas vraiment vu les choses sous cet angle. « Je t’avoue que j’ai pas vu les choses comme ça. Je me suis juste dit qu’elle devait me prendre pour un connard de plus. C’est pour ça que j’ose même pas aller lui parler. Elle va balancer un chauvefurie à la tronche je suis sûr en plus. » La blonde n’était pas du genre à accepter des excuses tout bêtement. Même si dans le fond, ils étaient aussi fautifs l’un que l’autre à se fuir comme deux gamins. « Et si y a vraiment rien de ton coté, essaie de voir pour elle, fais parler des amis, savoir pour agir en fonction, parce que si c’est pareil pour elle, c’est juste idiot que vous arrêtiez de vous parler. » Aemon se mit à rire. « Je vais aller demander de l’aide à sa copine Espagnole. Je vais me faire recevoir ! » Le problème c’était que Marloes et Aemon n’avait pas du tout le même cercle d’amis. Ils avaient tendance à fréquenter des gens complètement différents. Que ni l’un ni l’autre n’appréciait énormément… « Mais sinon, tente tout, ça en vaut la peine. Tu sais moi, j’ai essayé pendant des mois de parler à Lucy mais elle ne cessait de m’éviter. Alors, un jour, je l’ai enfermée dans une salle avec moi. Et ça a valu le coup, elle me laisse une deuxième chance. Je compte bien m’en servir, y a juste ce problème d’Adrian a réglé avant. Mais après comme je te l'ai déjà dis, Marloes, je sais rien de son histoire, de son caractère et donc de comment elle serait amenée à réagir.» Il s’imagina un instant en train d’enfermer la blonde dans une salle. Il avait un doute quant au fait qu’il allait en ressortir vivant. Ou tout du moins, entier. Mais Ewen avait parfaitement raison. Sa comparaison avec Lucy était parfaitement juste et même s’il ne restait pas certains de ses sentiments, il savait juste qu’il ne voulait pas la perdre. Sa présence à ses côtés lui était bien trop importante. Aemon ne se voyait pas dans ce putain de château sans sa petite tête blonde à ses côtés. Si Ellie et Jeff étaient des piliers, Marloes venait compléter cette base de manière complètement harmonieuse. « T’as raison. Faut que je lui parle. Pour au moins mettre tout cela au clair. Après tout, comme tu le dis, je sais même pas ce à quoi elle pense de son côté. Si ça se trouve, elle croit que j’attendais que ça pour lui tourner le dos. » Et concrètement avec ses histoires de familles folles, elle n’avait pas besoin de croire que son meilleur ami n’était qu’un salopards qui avait juste voulu coucher avec elle pour mieux la lâcher par la suite. Tous les deux étaient bornés. Ils se connaissaient assez pour savoir que ce n’était même pas envisageable comme option mais la culpabilité de l’un et l’orgueil de l’autre, les empêchaient de dénouer ce problème. « J’ai toujours cru que j’étais déjà amoureux… Mais depuis ça, je me rend compte que ce n’était pas du tous les mêmes sentiments. » Aemon ou le coeur d’artichaut. Il se prit la tête entre les mains, glissant ses doigts dans sa chevelure. C’était bien compliqué ces histoires avec les filles. D’après ce qu’il avait compris, la relation qu’Ewen entretenait avec Lucy n’était pas non plus tout facile. Aemon releva la tête et regarda son ami. « Et toi avec Lucy ? Tu me dis qu’elle te laisse une seconde chance ? Tu comptes faire quoi  ? » C’était bien jolie une deuxième chance, mais comment faire ? Aemon ne savait pas vraiment ce qui avait causé leurs premières disputes, mais il se demandait comment on pouvait passer à autre chose et faire comme rien ne s’était passé la première fois. Surtout au sein d’un couple. Il est vrai qu’il n’avait jamais eu de mal pardonner les gens en amitié, n’étant pas quelqu’un qui se prenait beaucoup la tête, mais au sein d’un couple ? L’avantage d’être amis avec ses ex, c’est que lorsqu’il les recroisait, il n’y a avait aucun regard en coin ou remarques méchantes. C’était plutôt même l’inverse.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Ven 8 Aoû - 15:33

Le nouveau sujet de conversation avait désormais dérivé sur le physique peu engagent de la vielle bique qui leur servait de bibliothécaire. Fripée, ridée, une vieille bien moche quoi. On vieillissait tout de même plus ou moins bien. Le serdaigle savait que sa grand-mère était tout de même toujours plus belle que celle qui était un peu plus loin. Surtout qu’elle était vieille mais ce n’était pas encore une relique. Qu’est-ce que ce serait dans quelques années ? Le septième année essaya de ne pas l’imaginer, il n’avait pas envie de faire des cauchemars la nuit. « Et encore s’il n’y avait que le tronche, ça peut toujours s’arranger ! » Ah les mecs ! Ewen tenta de retenir son rire mais il eut beaucoup de mal. Il baissa les yeux sur son parchemin pour ne pas être tenté de s’exclaffer en voyant que son camarade avait aussi du mal à étouffer son éclat de rire. En attendant ce n’était pas le sujet de le travail du jour. Mais le bleu et bronze voyait très bien où voulait en venir son camarade. Il changeait de sujet pour qu’ils ne restent pas sur leur devoir. Le jeune McDonagh ne fut donc pas étonné lorsqu’il lui demanda s’ils pouvaient aller ailleurs pour discuter. C’était tellement logique qu’il allait le faire. Mais Ewen ne râla même pas. Ou très peu. Ils avaient encore beaucoup de temps et surtout, il savait que ça ne servait à rien qu’il fasse ça avec Aemon. C’était toujours la même histoire à chaque travail d’équipe. En vrai, il râla quand même un peu, mais moins que certaines fois. Il était clément ce jour-là.

Une fois à l’extérieur, malgré le fait qu’il aurait préféré qu’ils soient en train de terminer leur devoir afin d’être tranquille pour plus tard, il ne pu s’empêcher de penser qu’il faisait tout de même beau. Il fallait bien qu’il avoue que ça ne lui déplaisait pas de s’assoir sur un banc pour profiter d’une des dernières après-midis ensoleillées de l’année. Et puis, il arriverait bien à finir ce foutu travail même s’il aurait peut-être besoin de trainer de force son ami à la bibliothèque pour ça. Ce devoir serait fini en avance et non à minuit la veille de la date de rendu. Il s’était fait avoir une fois et ce ne serait plus jamais le cas. Ce jour-là lui avait paru être le plus long de sa vie. Il reconnaissait qu’ils avaient eu une bonne note, comme toujours mais ce n’était pas une raison pour le faire se coucher si tard et lui donner un coup de stress pareil. Ewen ne comprenait pas comment Aemon pouvait aimer terminer à la dernière minute comme ça. C’était horrible, et s’il ne pouvait pas finir ? Il ne savait pas comment il arrivait à toujours réussir à finir. Il était tout de même un peu impressionné.

Et puis Ewen fit sa petite blague sur le fait que lui et la bibliothécaire entretenait une relation. Il rit en même temps que son ami. Il avait du mal à s’imaginer si c’était vrai. Il aurait pu en faire un cauchemar. « Ah oui, je vois ! Une petite partie de cache-cache dans les rayons de la bibliothèque. Je comprends mieux pourquoi tu connais la place des livres par coeur. » « Voilà tu as tout compris ! » Il lui fit un grand sourire. Il lisait la malice présente dans les yeux de son camarade. Qu’allait-il encore faire comme remarque ? « Alors, les femmes mûres, c’est aussi bien que ce qu’on raconte ? » Ewen éclata de rire. Et eu une réponse rapide. Il n’avait même pas eu besoin de réfléchir. « Un gentleman ne parle pas de ça mon cher. » Il lui lança un regard malicieux. Qu’est-ce qu’ils étaient graves tous les deux sur leur banc.

Et puis Aemon aborda le vrai sujet, celui pour lequel je le rappelle, ils n’étaient pas en train de rédiger le devoir qu’ils avaient à faire. Et ce sujet, c’était les problèmes de cœur du jeune serdaigle. Commère comme il était, ce sujet ne pouvait qu’intéressé notre ami Ewen. Bien sûr, jamais il n’utiliserait ce que son ami lui dirait mais sa curiosité maladive ne pouvait qu’être exacerbée par le sujet. D’ailleurs il venait de découvrir qu’il avait essayé de sortir avec Naranja, chose qu’il ignorait totalement quelques instants plus tôt. La curiosité d’Ewen était aussi son principal défaut. Il aurait menti s’il n’avait pas admit qu’il était heureux d’être celui à qui Aemon parlait de tout ça. Mais c’était juste pour être au courant. Ewen comprit très rapidement ce qu’il s’était passé entre les deux même si les explications étaient un peu étranges et pas précises du tout. Mais il était loin d’être idiot et avait un esprit de déduction impressionnant. Alors qu’il haussait les épaules et ne répondait pas à sa question, le septième comprit directement que leur histoire de chute dans le bateau avait été plus loin. Il ne dit rien mais préféra lui donner des pistes pour l’aider. Il y avait bien moyen qu’ils réussissent à arranger les choses et à se reparler. « Je t’avoue que j’ai pas vu les choses comme ça. Je me suis juste dit qu’elle devait me prendre pour un connard de plus. C’est pour ça que j’ose même pas aller lui parler. Elle va balancer un chauvefurie à la tronche je suis sûr en plus. » Mais d’un autre coté, si elle était vraiment énervée elle n’aurait pas attendu qu’il lui reparle pour l’attaquer. « Si elle voulait t’en balancer un à la tronche ça aurait fait bien longtemps qu’elle l’aurait fait je pense. » Ewen avait dit ça avec un sourire. Il imaginait Aemon se prendre le sortilège et ne faisait rien pour se défendre. « Je vais aller demander de l’aide à sa copine Espagnole. Je vais me faire recevoir ! » Oh ça oui, il allait se faire recevoir. Surtout si les deux jeunes femmes croyaient qu’il ne lui parlait plus suite à ce qui s’était passé et non parce qu’il ne savait plus quoi dire tellement il se sentait con et avait peur de sa réaction à elle. « Je ne t’aiderais pas sur ce coup-là. Bon courage avec Anjelica. » Ewen se demandait comment il était possible qu’Aemon soit ami avec Naranja et Marloes. Une détestant l’espagnole des Serpentards et l’autre passant tout son temps avec. C’était vraiment étrange.

Pour lui donner des idées de quoi faire, il lui dit ce qu’il avait été obligé de faire avec Lucy. Non, il ne lui disait pas d’enfermer Marloes avec lui pour lui parler, ils n’en étaient pas encore là, mais il lui montrait par là qu’il fallait qu’il fasse tout en son pouvoir pour lui reparler s’il le voulait vraiment. Et vu ce qu’il lui disait, c’était ce qu’il désirait. Il voyait bien dans ce qu’il lui avait dit que même s’il n’était pas sûr de ce qu’il ressentait pour elle, bien qu’un peu, il n’avait pas envie de finir son année sans que la blonde ne lui tienne compagnie. « T’as raison. Faut que je lui parle. Pour au moins mettre tout cela au clair. Après tout, comme tu le dis, je sais même pas ce à quoi elle pense de son côté. Si ça se trouve, elle croit que j’attendais que ça pour lui tourner le dos. » Avec Lucy, ça avait été plus simple. Elle n’avait pas eu à croire, il lui avait complètement tourné le dos. Il se demandait encore comment il avait pu faire ça. Comment il avait pu ne pas lui dire qu’il était désolé du départ. Mais ce qui est fait est fait. Ewen laissait son binôme réfléchir sans intervenir. Il devait se démener seul avec ses idées, ses sentiments. Il l’avait déjà bien assez guidé. Ewen aussi avait passé des heures à réfléchir seul, ou plutôt à ruminer ses problèmes mais à la fin, ça avait été efficace. « J’ai toujours cru que j’étais déjà amoureux… Mais depuis ça, je me rend compte que ce n’était pas du tous les mêmes sentiments. »  D’un autre coté c’était mieux pour lui. Parce qu’être amoureux de la petite amie de son meilleur ami, c’est pas ce qu’il y a de meilleur. Surtout qu’ils formaient plutôt un trio alors, ça aurait été dur pour lui ! « C’est peut-être mieux comme ça. » Il lui fit un regard entendu. A moins qu’il n’est pas tout compris mais il pensait être amoureux de Marloes. Il ne pouvait tout de même s’empêcher de penser qu’ils faisaient la paire à deux. Eux deux et leurs histoires d’amour compliquées.

« Et toi avec Lucy ? Tu me dis qu’elle te laisse une seconde chance ? Tu comptes faire quoi  ? » Le sujet venait de passer d’une personne à l’autre. S’il savait… Il était complètement pommé sur ce coup-là. Il n’arrivait pas à trouver une idée suffisamment bien. Il passait du temps à réfléchir, mais il fallait qu’il mette toutes les chances de son coté. Et pour l’instant, ce n’était pas vraiment vers lui qu’elle était tournée mais plutôt vers un gryffondor. Adrian Timers. Lorsqu’il l’avait lu la première allusion dans la gazette, il s’était dit que ce n’était que des rumeurs. Ce journal n’étant qu’un tissu de bobards – parfois bien utile à ses enquêtes tout de même. Et puis il y avait eu une deuxième allusion, puis une troisième. Ewen n’était pas idiot, les rumeurs, la gazette ne les publiait pas plusieurs fois. Par contre ce que le serdaigle ne comprenait pas, c’était pour quelles raisons elle lui avait laissé une seconde chance si elle n’était plus intéressée et avait trouvé quelqu’un d’autre. Et pourquoi elle avait semblait heureuse lorsqu’il lui avait dit qu’il l’aimait encore. Peut-être cherchait-elle à se venger ? C’était la première idée qui lui était passée par la tête mais il ne la croyait pas vraiment capable de faire ça. Elle n’était pas comme ça. Bien qu’elle avait tout de même changé de clan après avoir été une résistante plus que convaincue.

Il eut un léger haussement d’épaules alors que sa bouche se tordait dans une petite moue. Il n’en savait rien. Mais peut-être qu’Aemon pourrait lui être utile. « Pour l’instant, je sais pas. Je sais juste que je compte bien l’utiliser même si ça peut prendre un peu plus de temps. » Il se tut quelques instants. Il y avait surtout un gros problème pour l’instant. Il savait que quoi qu’il puisse faire en ce moment, il aurait peu de chance d’obtenir ce qu’il désirait réellement. « Et puis, pour l’instant, je crois pas que ça pourrait marcher vu les rumeurs. » Il marqua une pause. Si ça tombe il était complètement à coté de la plaque mais il était pratiquement sûr de ce qu’il avançait. Alors, il allait devoir attendre au moins un peu. Il n’avait pas envie d’arriver en plein milieu de leur histoire, ça ne servirait à rien, à moins qu’elle ne ressente encore vraiment quelque chose pour lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Dim 24 Aoû - 10:05





Je ne veux pas travailler...
Ewen & Aemon

L’air frais de l’Angleterre les avait assaillis alors qu’ils étaient parvenus dans le parc. S’il s’était finalement habitué aux anglais, aux dédales que formaient le château, Aemon restait quand même sceptique fasse à ce temps si capricieux. Le pire, c’est que les Anglais, eux, semblaient trouver tout cela tout à fait normal. Savaient-ils que dans son état, ils étaient possible de se promener en tong et chemise légère presque toute l’année ? Il avait beau réfléchir, il lui semblait qu’il n’avait jamais vu autant de pluie que depuis qu’il était arrivé en Ecosse. Après, il fallait au moins reconnaitre une chose. Le parc de Poudlard possédait la pelouse la plus verdoyante qu’il n’avait jamais vu… Une maigre consolation vous deviez l’admettre. Il fallait bien s’accrocher à ce qu’on pouvait dans ce genre de situation. Surtout lorsque le mal du pays vous prenait soudainement. Lorsqu’ Aemon était arrivé, il n’était pas rare de le voir se promener sans pull ou écharpe. Bien vite, il comprit que le climat était vraiment trop hostile pour ce genre de fantaisie. Si après avoir été malade un bon nombre de fois, il avait fini par s’emmitoufler sous cinquante couches, il avait tout de même, avec le temps, réussi à s’habiller à peu près comme les Anglais. Il imaginait les yeux rieurs de sa mère si elle le voyait en cet instant dans son pull et son foulard aux couleurs de Serdaigle. Il gardait un souvenir d’elle dans une robe blanche vaporeuse. Autant vous dire qu’elle non plus ne portait pas souvent capes et manteaux… Enfin, il n’allait pas non plus se plaindre ! Il ne pleuvait pas. C’était déjà cela de gagner. S’il avait plus Ewen aurait sûrement trouvé l’excuse trop bonne pour trainer dans le parc et les aurait ramener illico presto dans la bibliothèque à l’abris des gouttes.

Les deux Aiglons étaient alors tranquillement bien installés sur leurs bancs. Aemon avait pris le temps de s’allumer une cigarette le temps de cette conversation et il tirait dessus avec un air pensif tandis qu’il écoutait les paroles percutantes de son ami. Si on passait outre le fait qu’ils aient parlé quelques minutes plus tôt de la maturité des femmes et en particulier celle de la bibliothécaire. Le brun lui avait répondu qu’il garderait secret ce genre d’information laissant Aemon rire devant cette affirmation. La bibliothécaire. Si cela avait été vrai ne serait-ce qu’une minute, il aurait été trouvé la fameuse Lucy pour lui dire qu’Ewen était complètement désespéré et qu’il fallait absolument qu’elle vienne le sauver. Sous peine de le perdre définitivement… Imaginez un instant la Bibliothécaire mettre la main sur un jeunot. Elle ne le lâcherait sûrement plus jamais si cela devait arriver. Entre rire et grimace, Aemon préféra effacer tout cela de ses pensées, c’était vraiment n’importe quoi. A la limite, il y avait quelques professeurs bien plus sexys que cette mangeuse de bouquins.

Aemon avait tout de même décidé d’arrêter de tourner autour du pot. En réalité, il avait vraiment besoin de parler. Il n’avait pas adressé la parole à Marloes depuis quelques semaines déjà et ça lui manquait. Lorsque Jeff était parti de Poudlard, il s’était encore plus tourné vers elle. Cela avait été un moyen de fuir la nouvelle proximité qui lui était offerte avec Ellie. Une échappatoire. Une bonne excuse pour ne pas trop l’approcher. Il n’était vraiment pas très doué avec les filles, il fallait le reconnaitre. Dès qu’il s’emmêlait à ce qui ressemblait de près ou de loin à des sentiments, il faisait n’importe quoi.« Si elle voulait t’en balancer un à la tronche ça aurait fait bien longtemps qu’elle l’aurait fait je pense. »  Aemon se mit à rire franchement. Non, c’est vrai qu’elle avait eu plusieurs fois l’occasion alors qu’ils s’étaient croisés dans la salle commune. « En même temps, si tu voyais les regards qu’elle me lance. Si elle pouvait jeter des avadas avec, je serais déjà mort. » Il tira nerveusement quelques lattes sur sa clope. Etrangement, cela n’avait jamais été ainsi entre eux. Au départ, avant qu’ils ne se connaissent, il est vrai que cela n’avait pas sauté aux yeux de l’Aiglon que cette fille là ferait partie intégrante de sa vie. Il avait appris à la connaitre malgré ses airs capricieux. Elle lui avait confié des secrets atroces. Il s’était alors toujours promis de la protéger… Non pas de se la faire derrière les barques du lac dès lors qu’elle baisserait pour de bons ses barrières. Ce n’était pas tellement pas son genre d’agir ainsi. « Je ne t’aiderais pas sur ce coup-là. Bon courage avec Anjelica. » Aussi désespéré qu’il pouvait l’être, il ne s’y risquerait pas. Surtout que Marloes avait du tout lui raconter. Enfin sûrement une version trash qui ne jouait pas en sa faveur. « T’imagine, elle doit penser que j’ai lâché sa meilleure amie après avoir profité d’elle. Je tiens un minimum à la vie. Ou du moins, à certaines parties de mon anatomie… » En même temps, il avait vraiment été con… Il n’y avait pas photo. C’était normal que Marloes et sa furie Espagnole puissent avoir envie de le castrer… Alors s’il devait enfermer la blonde quelque part, il vaudrait mieux qu’il le fasse bien pour ne pas être dérangé et ne pas risquer de mourir de manière pathétique. Parce que franchement, entre nous, mourir castré, c’était quand même pas terrible… Avec le peu de chance qu’il avait, il reviendrait sous forme de fantôme à la façon Nick Quasi Sans Tête. Aemon quasi sans b… Bref. Petit Aiglon, tu délires, complètement là…

Eloignant ses pensées complètement loufoques de son esprit, il avait repris la parole concernant les sentiments les sentiments qu’il croyait avoir concernant Ellie.« C’est peut-être mieux comme ça. » Aemon hocha la tête. S’il avait perdu contact avec Marloes, il avait finalement compris quelque chose d’autre qui l’avait soulagé. Ellie n’était pas ce qu’il avait toujours cru. Cela, c’était une délivrance. Il se sentait vraiment moins coupable vis à vis de Jeff. Maintenant, il avait un tout autre problème. Retrouver la blonde aussi fière et têtue qu’un Hyppogriffe. Il avait fini par faire dériver la conversation s’éloignant de ses propres soucis. Visiblement, ils faisaient la paire tous les deux. « Pour l’instant, je sais pas. Je sais juste que je compte bien l’utiliser même si ça peut prendre un peu plus de temps. Et puis, pour l’instant, je crois pas que ça pourrait marcher vu les rumeurs. » Aemon observa Ewen un instant. Il ne savait même pas de quelles rumeurs il s’agissait. Il ne s’intéressait pas souvent à ces dernières. « Comment ça, qu’est-ce qui se raconte ? » Poudlard était un vrai nid à ragots. Pour peu qu’il y est un secret à garder, il n’en restait jamais un très longtemps. A force d’être tous confinés entre les murailles grisâtres du Château, il fallait reconnaitre qu’il fallait bien passer le temps comme on le pouvait. De plus, avec toutes ses affaires de clans, il n’était pas évident de faire confiance facilement aux gens que l’ont rencontrait. Comment savoir qui était fiable ? Aemon ne se méfiait pas beaucoup et accordait facilement son amitié. Il avait décidé de se fier à son intuition, sinon, il aurait fallu arrêter de parler au deux tiers de ses connaissances… « Elle est avec quelqu’un d’autre ? »

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Ven 12 Sep - 10:46

 Le beau temps, certainement une des dernières journées - c’est l’Angleterre il ne faut pas exagérer - faisait qu’Ewen n’avait pas trop rechigné à rester à l’extérieur. Déjà que pendant ce temps là, ils ne travaillaient pas, il ne fallait pas exagérer, il n’avait pas envie en plus de rentrer trempé. Et puis, en fin de compte avec la conversation qui commençait, il en oubliait petit à petit qu’ils étaient normalement censés travailler sur leur devoir de potions. Les blagues et remarques qu’ils se faisaient le faisait penser à autre chose que les études. Aemon pensait très certainement que c’était mieux ainsi. Et ce n’était pas le seul qui disait ça du Serdaigle. Ils étaient nombreux à lui dire de temps en temps qu’il passait trop de temps à la bibliothèque. Mais ça faisait partie de son boulot, il y cherchait aussi des informations pour ses enquêtes et non que travailler ! Ca prenait du temps toutes ces missions et ça ne lui tombait pas tout cru dans le bec. C’était des heures d’espionnage, de recherches, de discussions et d’observation. Et la plupart des gens passaient du temps dans la bibliothèque. La plupart mais pas Aemon qui avait réussi à lui faire quitter cet endroit. Mais le sujet de conversation qu’avait lancé le septième avait piqué la curiosité impressionnante de l’espion. Potins et ragots étaient un de ses domaines préférés et de prédilections. Même s’il n’était certainement pas celui qui lancerait une rumeur. Non, il s’en servait pour ses enquêtes car il partait du principe que derrière chaque rumeur, fausse ou non, il y avait une part de vérité. Mais en même temps, il était content de pouvoir aider celui qui était passé de binôme dans la plupart des matières à un véritable ami qui l’avait choisi pour se confier. L’unique problème était qu’Ewen ne connaissait vraiment pas la fille dont il était question. Même s’ils étaient de la même maison, il n’avait jamais cherché à l’aborder. Il l’avait observé de loin et n’aimait pas ce genre de comportement. Vouloir à tout prix être la reine de Poudlard était une chose que le serdaigle trouvait stupide quelle que soit la personne. Et avec le temps, elle aurait également dû finir par comprendre qu’elle n’avait aucune chance. Elle avait beau tout faire, elle était arrivée trop tard, la place était déjà prise et les personnes à la tête n’étaient pas prêt de céder, surtout pour une française.
 
« En même temps, si tu voyais les regards qu’elle me lance. Si elle pouvait jeter des avadas avec, je serais déjà mort. » Ewen rit à son tour. Mais bon, elle était une classe préparatoire, elle devait être relativement au point niveau sortilèges. « Méfie-toi, qui sait les sorts qu’elle peut apprendre en classe préparatoire ? » Le regard de l’aiglon se posa sur la cigarette qu’Aemon portait à ses lèvres. Il était nerveux et semblait se poser beaucoup de questions. C’était d’un coté normal, Ewen avait déjà vécu ce genre d’expériences après sa rupture avec Lucy. Surtout que la situation était d’autant plus différente qu’ils étaient meilleurs amis avant et semblaient avoir vraiment besoin l’un de l’autre. Si Marloes était énervée c’était qu’il y avait vraiment quelque chose. « Mais le bon coté des choses c’est qu’elle veut pas te tuer, ni te blesser, sinon, ça ferait bien longtemps que tu aurais disparu de notre monde. A moins qu’elle prenne son temps et attende le bon moment pour te faire payer. » Il dit la fin avec un sourire. Il essayait de rassurer son binôme. Y arriverait-il ? Il n’en était pas sûr mais ajouter un peu d’humour ne pourrait pas faire de mal à leur conversation.
 
Ewen était un lâche, c’était bien connu. Il était chez les Obscurs parce que c’était ceux qui lui apportaient le plus d’avantages, mais ils ne les soutiendraient pas en cas de batailles, il ne rejoindrait pas les rangs des mangemorts parce qu’il ne voulait pas risquer bêtement sa vie. Il avait préféré partir sans rien dire que d’avouer la vérité à Lucy, vérité qu’il ne lui avait dite que deux ans plus tard, à la suite de nombreuses tentatives ratées. Et là, il ne soutiendrait pas son camarade face à Anjelica d’Alvarez, il tenait à la vie et n’avait pas envie d’être une victime collatérale de la colère de l’espagnole. L’amitié c’était bien, mais elle avait quand même quelques limites. « T’imagine, elle doit penser que j’ai lâché sa meilleure amie après avoir profité d’elle. Je tiens un minimum à la vie. Ou du moins, à certaines parties de mon anatomie… » A cette remarque l’espion ne put retenir un léger rire. Lui n’avait jamais eu peur de ça lorsqu’il avait lâchement abandonné la poufsouffle. Mais il n’en était pas sorti indemne. Il se rappellait encore de la marque qui avait suivi le coup de poing que lui avait donné Louis. Un jeune homme si calme et non violent habituellement. Ça l’avait frappé en pleine face au sens figuré, comme au sens propre malheureusement. Et puis, il avait également eu droit à la vengeance de la part du meilleur ami. Mais bizarrement, il n’avait pas été étonné de recevoir un coup de la part d’Hermès. Il n’avait jamais accepté de les voir ensembles. « T’inquiète, même après ma rupture avec Lucy, j’ai pas eu de soucis de ce coté là. Quelques points dans la tronche, des regards noirs et une ignorance totale de la part de certaines personnes mais c’est tout. » C’était déjà suffisant, non ? « Et puis, ca avait pas tardé des jours avant de se produire. » Dès sa première rencontre avec Louis. Et dire qu’ils avaient été ami avant même qu’il ne sorte avec Lucy… Heureusement leur relation était un peu plus cordiale qu’avant. Le Weasley était quelqu’un que le bleu et bronze appréciait réellement, il avait été attristé de perdre son amitié. Même s’il comprenait ses raisons.
 
Et le sujet resta le même mais il passa d’une personne à l’autre. Eh oui, Lucy, encore et toujours. Si seulement il pouvait se débarrasser d’Adrian, l’affaire serait réglée. Elle ne lui avait pas dit qu’elle l’aimait encore mais elle lui avait laissé une autre chose, ça voulait tout dire non ? C’était ce qu’Ewen était en train de se persuader. Mais entre temps de nombreuses choses étaient arrivées et il avait préféré attendre. Il voulait être sûr de ne pas se rater. Mais avait-il attendu trop longtemps ? Il commençait à en être persuadé. Après le Code Phénix, il s’était que ce n’était pas le bon moment. Et puis, il y avait eu la mort de sa famille, n’étant pas idiot, il savait qu’elle avait d’autres soucis en tête qu’une ancienne histoire d’amour. Mais maintenant, après cette rentrée, peut-être qu’il y avait moyen qu’il tente quelque chose. Il se demandait juste si elle n’avait pas trouvé quelqu’un entre temps, à son plus grand malheur. « Comment ça, qu’est-ce qui se raconte ? » Aemon, ou celui ne suivant jamais les potins. Ewen en avait déjà fait l’expérience d’autres fois. C’était bien aussi qu’il y ait encore quelques personnes tel que lui dans le château. Mais ce n’était pas le septième année qui cracherait sur une bonne soirée ragots et potins. L’utilité était toujours là. Mais l’obscur était content de voir qu’il y avait encore des gens comme Aemon, des gens prêts à parler à tout le monde sans se poser de questions. A vrai dire, Ewen parlait aussi à tout le monde, mais il se servait également beaucoup des gens. Son amitié n’était pas toujours des plus fiable, et il le reconnaissait. Il se serait méfié de lui-même s’il avait été un autre élève du château. Mais, ses informations, il les gardait pour lui la plupart du temps sauf si son amitié n’existait que pour une enquête. « Elle est avec quelqu’un d’autre ? » Si tu savais… Ewen leva ses yeux vers son camarade. « Adrian. » Il laissa tomber le nom avec peu d’entrain. Il n’avait jamais rien eu contre Adrian, avant qu’il ne lise les plus récents articles de la gazette. Il l’avait même trouvé relativement sympa, même s’il ne partageait pas grand-chose d’autre en commun que quelques cours. Il n’avait jamais été ami, n’avait jamais vraiment discuté, mais il semblait sympathique. C’est fou comme une opinion sur une personne peut changer rapidement en fonction des événements. « Je sais qu’il faut se méfier des rumeurs, mais trois articles sur eux deux dans la gazette en quelques mois, ça fait trop pour être une intox. » Il se tut pendant quelques instants réfléchissant. « J’ai attendu parce que je voulais faire les choses bien, surtout vu tout ce qui lui est arrivé en fin d’année, mais on dirait qu’elle m’a pas attendu. Alors c’est l’impasse, je sais plus trop trop quoi faire… » Il espérait qu’Aemon aurait de bonnes idées. S’il avait trouvé Ewen de bons conseils avant, il espérait qu’il lui rendrait la pareille parce que le pauvre petit aiglon avait besoin d’un grand coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/02/2014
► parchemins : 135


MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   Mer 22 Oct - 10:14





Je ne veux pas travailler...
Ewen & Aemon

« Méfie-toi, qui sait les sorts qu’elle peut apprendre en classe préparatoire ? » « Et les potions… Si je meurs empoisonné d’ici la fin de l’année tu saurais qui accuser. » Aemon tira un peu plus fort sur sa cigarette. Il disait cela pour la blague bien évidement mais il était anxieux. Cette situation était inconfortable. Ils avaient perdu leurs petits habitudes. Des repères dans la vie de l’Aiglon depuis qu’il était arrivé sur cette terre inconnue. « Mais le bon coté des choses c’est qu’elle veut pas te tuer, ni te blesser, sinon, ça ferait bien longtemps que tu aurais disparu de notre monde. A moins qu’elle prenne son temps et attende le bon moment pour te faire payer. » Aemon tapa du poing l’épaule d’Ewen. Il lui manquait plus que cela. « La torture pour me faire payer, c’est ça ton idée. Tu es rassurant comme pote toi, dis donc ! Je m’en souviendrais la prochaine fois que j’ai un truc à partager. » La conversation découlait d’un sujet à l’autre, d’une personne à une autre. De la bibliothécaire, ils étaient passés à la meilleure amie de la blonde. Visiblement, il n’était pas le seul à se méfier de la furie Espagnole. Aemon ne la connaissait pas mais Naranja lui avait raconté ce qu’elle avait subit durant son enfance à cause d’elle. Cela avait suffit au jeune homme pour la considérer comme une personne non fréquentable. Depuis quand pouvait-on traiter de la sorte les gens de sa famille ? C’était ridicule. Il n’avait pas à comprendre, d’ailleurs, comment Marloes arrivait à la supporter. Il avait rencontré la Poufsouffle avant de se lier réellement à l’Aiglonne. Sa première version était restée ancrée dans sa tête malgré les tentatives de défense de Marloes. « T’inquiète, même après ma rupture avec Lucy, j’ai pas eu de soucis de ce coté là. Quelques points dans la tronche, des regards noirs et une ignorance totale de la part de certaines personnes mais c’est tout. » Aemon ne put s’empêcher de rire devant ses révélations. Il fallait avouer que l’entourage de la jeune femme était différent de celui de Marloes. C’était lui, normalement, qui devait péter la figure des mecs qui lui tournait autour… « Au moins, ça permet de savoir sur qui tu peux compter ce genre de situation. »« Et puis, ca avait pas tardé des jours avant de se produire. » Aemon n’avait absolument pas craint de ce genre de chose. Il avait déjà subit la colère d’Albus par rapport à Naranja, c’était bien suffisant… Il n’avait, d’ailleurs, pas encore bien compris ce qui s’était passé ce jour là avec les deux exs. Ou pas exs. Allez, savoir, c’était un peu n’importe quoi cette soirée. La conversation avait donc glissé sur Ewen et sa propre situation avec Lucy. Aemon n’était pas très potins, n’avait jamais vraiment cherché à savoir ce qu’il s’était passé entre eux. D’ailleurs, il ne savait même pas pourquoi ils n’étaient plus ensemble… C’est pour dire qu’il était vraiment à côté de la plaque dans ce genre de ragots… Ewen lui apprit alors alors que la Poufsouffle avait à présent quelqu’un d’autre. Cela non plus il n’était pas au courant. A croire qu’il était imperméable aux rumeurs qui circulaient dans les couloirs. En même temps, il ne connaissait absolument pas la jeune femme. Alors déjà qu’il ne s’intéressait pas trop à ces histoires, c’était encore moins le cas lorsqu’il s’agissait de personnes qu’ils ne connaissaient pas.« Adrian. » Le prénom était tombé. Cela lui disait vaguement quelque chose mais lui non plus, Aemon ne le connaissait pas. Comme quoi, il avait une bonne raison de ne pas savoir ce qui était advenue au sujet de ces deux élèves, non ? Ewen avait prononcé ce nom de manière désabusé. « Je sais qu’il faut se méfier des rumeurs, mais trois articles sur eux deux dans la gazette en quelques mois, ça fait trop pour être une intox. » Ah la gazette. Aemon ne dit rien mais il était persuadé qu’Ewen comprendrait rapidement que l’Aiglon ne lisait jamais cet amas de potins. Il ne savait qui prenait la peine d’écrire tout cela mais c’était une folie. La vie des élèves était exposée aux yeux de tous, ajoutant des commérages faux ne faisant qu’accroitre les sentiments malsains qui trainaient dans les couloirs.« J’ai attendu parce que je voulais faire les choses bien, surtout vu tout ce qui lui est arrivé en fin d’année, mais on dirait qu’elle m’a pas attendu. Alors c’est l’impasse, je sais plus trop trop quoi faire… » Aemon écrasa sa cigarette dans l’herbe. Lorsqu’il se redressa pour regarder Ewen, il ne savait pas vraiment quoi dire. Il n’avait jamais cru que les histoires d’amour pouvait recommencer une fois que le couple avait été brisé. « Tu l’as toujours en tête maintenant ? » C’était le point le plus important dans le fond… Etait-il prêt à passer à autre chose ou bien s’accrochait-il à Lucy envers et contre tout  ? Tant que les sentiments existaient, il pouvait faire n’importe quoi, il ne parviendrait pas à tourner la page de son ancienne histoire d’amour. « Tu vas dire que je suis pas au courant des derniers ragots, mais tu as vu d’autres filles depuis ? Tu as essayé de te retirer Lucy de la tête ? » Aemon s’ébouriffa les cheveux tout en s’étirant. Sa nuque craqua doucement alors qu’il la faisait tourner lentement pour se détendre.  Se redressant sur les jambes, le jeune homme commençait déjà à ne plus tenir en place. Néanmoins Ewen avait toujours toute son attention. L’envie de bouger était juste très présente. « Tu sais ce qu’on devrait faire ? Une soirée chez les Serdaigle. Un truc où on pourrait se changer les idées, picoler un bon coup. Au moins on arrêterait de se prendre la tête. Ca te dit ? » Il marqua une pause. « Et puis, si tu me vois sauter sur une fille qui me sert d’amie, tu m’en empêches… » La proposition d’Aemon était très sérieuse. Après tout, le week-end arrivait bientôt, il ne serait pas difficile d’organiser un petit truc. Il tapa dans ses mains comme pour les motiver. « Allé, go, on est partis ! » Exit le devoir, il attendrait encore un peu. Il attrapa Ewen avec pour idée d’aller vers les cuisines pour piquer quelque petites choses.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr


hé, psst:
 

__________
In the shadows
No sleep until I'm done with finding the answer. Won't stop before I find a cure for this cancer. Sometimes, I feel I'm going down and so disconnected somehow I know that I am haunted to be wanted.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne veux pas travailler ♫♬♪ Ewon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « EXTERIEUR » :: parc-