Partagez | 
 

 Never forget who was there for you •• Madisis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Belle comme le jour + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 20/07/2013
► parchemins : 118


MessageSujet: Never forget who was there for you •• Madisis   Mar 31 Déc - 0:34

Never forget who was there for you



M
addison monta les escaliers à toute allure sans savoir quand elle allait s’arrêter. Elle finit par arriver devant la Tour d’Astronomie et y entra. Elle s’assit sur le sol et s’appuya contre un mur. Elle suivit du regard les nuages gris qui se baladaient tranquillement dans le ciel. Elle était venue pour la première dans la tour d’astronomie un soir, avec Madelyn. Sa meilleure amie avait passé des heures à lui énumérer les constellations et le nom des étoiles. Quant à elle, elle avait essayé de suivre tout en retenant quelques informations. Mais elle avait rapidement perdu le fil de la discussion et avait fini par hocher bêtement la tête en levant de temps à autre les yeux vers un astre que Mad lui indiquait. La blonde préférait la Divination et l’Astronomie n’avait sa place dans son esprit que lorsqu’elle devait interpréter des phénomènes célestes. Pour l’horoscope quoi. D’ailleurs elle et ses magazines n’étaient jamais d’accord pour les Capricornes et les Gémeaux aussi et quelques fois les Taureaux et… Bref, ce n’était pas une science exacte. Cela restait tout de même l’une des seules matières où elle réussissait à se concentrer et à suivre. Elle faisait même les devoirs demandés sans se plaindre. En tous cas Maddie avait aimé partager la passion de sa meilleure amie. Elle avait réussi à ne pas rêvasser pendant quelques minutes –un exploit– et le ciel était vraiment magnifique. Elle se souvenait de ce moment dans les moindres détails. Comme le fait qu’elle ait trébuché dans les escaliers puis boitillé jusqu’à ce qu’elles arrivent. Bien sûr elle s’était plainte que Madelyn lui fasse monter autant de marches et qu’elle ne l’écoute pas se plaindre. Néanmoins elle n’avait pas été déçue. Elle n’était pas habituée à rester calmement assise mais admirer l’éclat des étoiles sembla le lui faire oublier. Elle se rappelait aussi que quand Mad s’était rendue compte qu’elle ne l’écoutait pas, elle lui avait lancé son élastique au visage. Maddison n’avait pas pu s’arrêter de rire devant l’expression indignée de son amie. En plus elle avait essayé de la sortir de ses rêveries avec un élastique. Elle ne savait pas pourquoi elle était venue ici aujourd’hui. Ses jambes l’avaient guidées jusqu’à cet endroit qui signifiait tant pour Mad alors qu’elles venaient d’être en désaccord. Cela arrivait souvent, mais d’habitude c’était pour des raisons futiles. Là c’était plus grave. Sa meilleure amie réfléchissait sérieusement à changer de camp pour faire partie des Résistants. Maddison l’avait tout de suite vu comme une trahison. Elles avaient toujours été Impartiales, toutes les trois. Les deux Maddie et Nara. Maintenant l’espagnole était Résistante et Madelyn y pensait aussi. Etait-elle la seule à se dire que choisir un camp ne servirait à rien ? C’était des élèves, donc même s’ils étaient prêts à tout pour la cause qu’ils défendaient ils ne pouvaient rien faire. Ils étaient emprisonnés à Poudlard, ils n’allaient changer les choses dans le pays d’ici. Lorsqu’ils seront considérés comme adultes là elle y pensera. Parce que pour l’instant elle voyait tous les efforts comme inutiles. Elle préférait passer une scolarité normale avant de prendre de grandes décisions et elle pensait vraiment que ses amies étaient d’accord. Eh bien, non. Elle ne s’était jamais senti aussi seule même si elle n’en voulait pas tellement à Nara. Elle savait qu’elle avait vécu des choses terribles avec la mort de sa sœur alors elle n’allait pas se risquer à lui faire des remarques. Mais elle pensait naïvement que l’autre Maddie la soutiendrait, qu’elles seraient toutes les deux. Maddie le prenait sûrement trop personnellement. Elle se sentait mise de côté alors que ce n’était sûrement pas le but de ses meilleures amies.

Le climat semblait en accord avec son humeur. Elle sortit un roman de son sac et se mit à lire pour passer le temps et penser à autre chose. Mais elle était incapable de se concentrer. Elle tenta tout de même de continuer sans grand succès. Il lui arrivait de relire plusieurs fois la même phrase pour en saisir le sens et elle tournait souvent les pages sans avoir compris le paragraphe précédent, alors elle y revenait. Elle finit par abandonner. Elle poussa un long soupir et serra les dents pour ne pas jeter le livre par-dessus la tour. Elle se contenta de le refermer brutalement et de le fourrer dans son sac. Elle s’en voulait d’être venue ici, ce n’était pas le meilleur endroit pour en vouloir à Madelyn puisqu’il lui rappelait de bons souvenirs. Mais elle n’avait pas le courage de se lever et de chercher une pièce où elle ne trouverait personne. Au moins ici elle était seule. Elle s’amusa avec un bout de papier qu’elle venait de trouver par terre. Elle le tourna dans tous les sens puis se mit à le déchirer jusqu’à ce qu’il ne reste un minuscule morceau. Elle jeta le tout devant elle et le vent les éloigna pour les déposer plus loin. Quelle pollueuse ! En arrivant elle n’avait pas vu de poubelle, ce n’était pas de sa faute. Sans s’en rendre compte, elle s’était mise à enlever son vernis avec ses ongles. Le résultat était affreux, elle n’allait vraiment pas bien. En plus elle s’était attachée les cheveux en une queue de cheval faite à la va-vite. Elle détestait que les mèches qu’elle avait oubliées lui chatouillent la nuque. Malgré ça, l’idée de la refaire ne lui avait pas traversé l’esprit, trop énervée. Madelyn était seule personne contre qui elle pensait ne jamais être en colère. Elle était trop gentille, trop compatissante, trop compréhensive pour qu’on lui en veuille. C’était elle qui venait à sa rescousse lorsqu’elle s’énervait contre quelqu’un sans pour autant lui faire la morale. Si elle changeait de camp c’était parce qu’elle ne supportait plus ce que Voldemort faisait subir aux gens. Elle avait de bonnes intentions. Maddison se recroquevilla et posa son front sur ses genoux. Elle se demandait ce que Mad attendait d’elle, si elle s’était préparée à ce genre de réaction de sa part. Sûrement pas puisqu’en le disant, Madelyn ne paraissait pas angoissée. Tout ce qu’elle voulait, c’était se confier et avoir quelques conseils. Au lieu de ça, Maddison lui avait hurlé que c’était une mauvaise idée avant de partir. Elle se sentait égoïste et possessive avec sa meilleure amie mais son amitié comptait tellement pour elle. A ses yeux, elle n’avait pas préféré les Résistants aux Impartiaux mais Nara et Louis à elle. Les autres élèves devaient la prendre pour une personne incapable de prendre une décision. Mais ce n’était pas comme si son pays avait déjà besoin d’elle !  

Maddie se leva et commença à faire les cent pas dans la tour. Elle levait de temps en temps les yeux et soufflant bruyamment. Il y a deux minutes elle était fatiguée et n’arrivait plus à bouger et maintenant elle avait de l’énergie à revendre. Elle désirait parler à quelqu’un, mais à qui ? La plupart du temps elle se tournait vers Nara et Maddie. Malheureusement, là elles étaient le problème. En plus n’importe qui lui dirait qu’elle s’énervait pour rien et que malgré tout elles restaient ses meilleures amies et blablabla. Ce qu’elle voulait c’était du soutien, quelqu’un qui la comprendrait. Où trouver ça ? Elle avait peur de quitter la tour et de tomber sur quelqu’un, elle préférait rester là à réfléchir à tout et à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Mer 1 Jan - 7:59


Isis et Maddison



« doudoudidoum ». Isis déambulait dans le château, un petit coup dans le nez. Une chose étonnante pour elle et plutôt inhabituelle. Elle venait de sortir des cuisines, un peu euphorique. Elle avait pourtant commencé la journée assez simplement pour un dimanche dans cette prison qu’était devenue Poudlard pour elle. C’est en fin de soirée et suite à une petite bouffe en tête à tête avec une jolie Serdaigle que tout avait basculé. Les bierraubeurres avaient commencé à s’enchainer assez joyeusement dans un déluge de délires typiquement Isisienne. Sa camarade, Nina, avait été de très bonne compagnie. Une Impartiale. Comme elle. Une fille que tentait de vivre sa vie La Griffondor haussa les épaules. Son attitude n’était vraiment pas convenable pour une Sorcière de son ascendance. « Vraiment pas bien », murmura-t-elle pour elle-même. « La risée de la famille », continua-t-elle sur sa lancée. La Cayrel était joyeuse. Joyeusement à l’ouest surtout. Elle s’imaginait déjà se faire remonter les bretelles par son amie Blake si elle la croisait à son retour dans le dortoir. Une pensée assez ennuyeuse pour la faire rebrousser chemin. Non, pas question de rentrer tout de suite. Trop tôt. Autant se dégriser un peu avant, histoire de ne pas s’étaler lamentablement par maladresse dans la salle commune au vue de tout le petit peuple. Donc il fallait trouver un endroit tranquille. Il y en avait pas mal dans cette école. Plusieurs étages, autant de cachettes… Les toilettes de Mimi ? Non. La salle proche de la Bibliothèque ? Trop déprimant. Un garçon de Serpentard choisit se moment pour passer et siffler la blonde qui lui fit un geste très grossier en retour. Il l’insulta à son tour, ce qui fit ricaner la jeune fille. Ce soir tout lui paraissait risible : sa conduite, ses ennuis avec sa famille, ses amis qui disparaissaient pour libérer le monde de la tyrannie de Voldemort. « Tous de véritables Héros », dit-elle en aparté. Elle trébucha et se rattrapa au dernier moment grâce au mur. « Oups ». Il était vraiment temps de se trouver un coin pour se ressaisir. Elle hésita à rejoindre de nouveau Nina mais renonça au dernier moment. Il lui fallait un avis neuf. Son prochain challenge : trouver une nouvelle bonne âme avec qui discuter. Demain peut-être. Sans qu’elle sache comment elle arriva vers la Tour et se dit que sa serait finalement un bon endroit pour s’isoler. En espérant qu’un couple n’ait pas eut la même idée qu’elle. Elle commença donc son ascension, prenant bien soin de ne pas dévaler quelques marches au passage. Après plusieurs longues minutes, elle arriva enfin tout en haut. Elle fit quelques pas et entendit quelque chose. Quelqu’un était déjà là. « Super », dit-elle en secouant la tête. « Je vous préviens, si vous êtes à moitié nu ou entrain de faire des trucs pas nets, tant pis pour vous ! ». La logique aurait voulu qu’elle parte tout de suite, mais à cet instant précis ce n’était pas du tout ce que la demoiselle prévoyait. L’Isis ennuyeuse aurait sans doute tourné les talons pas celle légèrement saoul. Elle identifia l’étudiante qui était en face d’elle. Une Poufsouffle. Isis la connaissait. Du moins elle connaissant son nom. « Maddie, c’est ça ? ». Elle engloba la salle de ses bras. « Qu’est-ce que tu fais là ? ». C’est vrai quoi, pourquoi Isis ne pouvait-elle pas être un peu seule ? « Tu te caches ? Je t'ai trouvé! ». Rigola la Griffondor. Un tilt se fit dans sa tête. « Attends, t’es une amie de Nara, non ? Toute mes condoléances» dit-elle ironique. La Cayrel alla s’accouder à une des fenêtres en tanguant légèrement. Puis, tout en regardant les étoiles, elle ajouta : « Dit-moi si je me trompe mais tu ne fais pas partis d’un des clans ? ». La jeune fille se retourna pour faire face à la jaune et noir, le tout accoudé au rebord. « Ça tombe bien, moi aussi. » Enième soupir. « Je ne sais pas pour toi mais moi je commences à en avoir marre de leurs petites guéguerre. C’est vrai quoi, la plupart ne sont même pas majeurs et ils croient qu’ils vont changer le monde ?! C’est n’importe quoi ! Et en attendant ils oublient de vivre leurs vies normales d’adolescents et laissent tomber tous ceux qui ne sont pas d’accords avec eux ! Comme cette tête de mule d’espagnole… Enfin c’est insensé ! ». Isis la fixa. « Je ne sais pas où t’en est toi mais moi c’est la goutte qui fait déborder le chaudron ». La Cayrel fouilla alors son sac en bandoulière et en sortit une bouteille à moitié vide avant de le laisser tomber par terre. « Ça te tente un petit coup pour fêter ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Belle comme le jour + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 20/07/2013
► parchemins : 118


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Mar 14 Jan - 4:26

Never forget who was there for you



M
addison continua de faire les cent pas dans la Tour d’Astronomie. Elle ne pensait plus qu’aux clans depuis sa discussion avec Madelyn. Elle devait obligatoirement faire un choix parce qu’elle était en septième année ? Était-ce mal de vouloir finir ses études tranquillement sans avoir à se prendre la tête avec toutes ces histoires ? Elle se reposait sans cesse les mêmes questions et en arrivait toujours à la conclusion qu’elle avait raison de ne pas prendre de décision. Lorsqu’elle réfléchissait aux clans, elle se retrouvait dans une impasse. Il lui semblait impossible de faire partie des Obscurs puisqu’elle n’approuvait pas les actes de Voldemort mais malgré son penchant pour les Résistants, elle avait peur de les rejoindre. Elle se sentait incapable de se battre, seule l’impartialité paraissait lui convenir. Pourquoi devrait-elle se justifier de toute façon ? Elle n’avait de comptes à rendre à personne. Elle croisa les bras autour de sa poitrine en se mordillant la lèvre inférieure. Il fallait qu’elle se change les idées. Marre de penser à tout cela. Parce que ça lui faisait du mal de se dire que ses meilleures amies l’avaient abandonnée. Elle avait naïvement espéré qu’elles resteraient identiques et que rien ne changerait entre elles. Mais le changement était inévitable... Une voix féminine tira Maddie de ses pensées. « Je vous préviens, si vous êtes à moitié nu ou entrain de faire des trucs pas nets, tant pis pour vous ! » Quoi ? La Jaune et Noire fronça les sourcils, ne s’attendant pas à une telle réplique. Mais, elle finit par en rire, elle en avait besoin de toute façon. Puis Isis entra. Elle savait que c’était Isis et pas Cassiopée parce que Nara lui avait appris à les différencier. Il fallut tout de même quelques mois à Maddie pour qu’elle réussir enfin à les reconnaitre sans beaucoup d’hésitation. La Poufsouffle ne la connaissait pas vraiment, ne lui ayant jamais réellement parlé. Elles sont pourtant toutes les deux en septième année et Impartiales. Il y eut un déclic dans l’esprit de Maddie. Isis était Impartiale et elle ne semblait pas décidée à changer de camp. Peut-être sait-elle ce qu'elle ressent ? Peut-être qu'elles se comprendraient ? « Maddie, c’est ça ? » La concernée hocha la tête. « Oui et toi c’est Isis ? » L’espace d’un instant, elle douta de l’identité de la jeune fille. Elle semblait un peu éméchée et Maddie devait avouer qu’elle avait toujours vu Isis comme une fille sage et timide. « Qu’est-ce que tu fais là ? » Maddison s’arrêta de marcher. Ce n’était pas à elle se répondre à cette question, mais plutôt à son interlocutrice. C’était elle qui s’était incrustée et pas le contraire. Elle s’apprêtait à répliquer lorsque la jumelle donna une hypothèse. « Tu te caches ? Je t'ai trouvé! » Isis rit et Maddie ne put s’empêcher de sourire. C’était un peu gamin, mais pouvait-elle vraiment lui en vouloir ? Vu l’état dans lequel elle se trouvait la réponse était non pas vraiment. « Attends, t’es une amie de Nara, non ? Toute mes condoléances» Elle retira ce qu’elle venait de penser. Ce n’était pas parce qu’elle était bourrée qu’elle pouvait se permettre de parler de la mort de Lara de cette façon. Elle la regarda tanguer avant de s’accouder à l’une des fenêtres. « Comment ça ? Tu crois que c’est facile ? Tu sais pas ce qu’elle ressent et quand on sait pas on apprend à se la fermer. » Elle avait été plus brutale qu’elle ne l’aurait voulue. Mais la colère qu’elle avait retenue envers Maddie avait subitement explosé en entendant la remarque d’Isis. En même temps, ce n'était pas quelque chose à dire sur un ton ironique, et encore moins à la Creswick. Elle ne pouvait pas laisser passer ça sans réagir. Mais, elle ne voulait pas se disputer, pas cette fois. « Je voulais pas dire ça. » Elle était trop fière pour s’excuser, mais c’était déjà ça.

« Dit-moi si je me trompe mais tu ne fais pas partis d’un des clans ? » Maddie fit non de la tête. Elle avait peur de parler et de se montrer méchante. Isis avait bu, elle n’était pas dans son état normal. Elle préféra donc la laisser continuer. « Ça tombe bien, moi aussi. » Ca elle le savait et elle ne pouvait s’empêcher d’en être satisfaite. Elle n’était pas la seule à penser que faire un choix était inutile pour l’instant. « Je ne sais pas pour toi mais moi je commences à en avoir marre de leurs petites guéguerre. C’est vrai quoi, la plupart ne sont même pas majeurs et ils croient qu’ils vont changer le monde ?! C’est n’importe quoi ! Et en attendant ils oublient de vivre leurs vies normales d’adolescents et laissent tomber tous ceux qui ne sont pas d’accords avec eux ! Comme cette tête de mule d’espagnole… Enfin c’est insensé ! Je ne sais pas où t’en est toi mais moi c’est la goutte qui fait déborder le chaudron. » Elle s’en prenait encore à Nara et même si Maddie lui en voulait, elle ne supportait pas d’entendre de reproches à son sujet. Mais elle était heureuse de voir qu’Isis et elle étaient sur la même longueur d’ondes. Elle se sentit tout de suite moins seule. Peut-être avait-elle trouvé un soutien en cette fille un peu saoul ? « Tu pourrais laisser Nara en dehors de ça ? » Elle voulait que ce soit clair, personne n’avait le droit de critiquer sa meilleure amie en sa présence. Elle était énervée, c’était certain, mais elle restait une des personnes les plus importantes pour elle et elle était parfaite. Voilà. « Mais je suis totalement d’accord avec toi. C’est complétement inutile. Ils pensent pouvoir faire quelque chose mais leurs efforts ne vont servir à rien. » Elle pensait au Code Phénix qui s’était mal terminé l’année dernière. « Ça te tente un petit coup pour fêter ça ? » Maddie fixa la bouteille d’alcool posée par terre. D’habitude, elle préférait éviter de boire, de peur de perdre le contrôle. Elle avait un mauvais souvenir de la nuit passée avec Demyan suite à une soirée trop arrosée. De plus, elle avait plus l’habitude d’être celle qui aidait les autres à retourner à leur Salle Commune en bon état. Mais cette fois-ci, elle voulait qu’on s’occupe un peu d’elle et cela lui permettrait de penser à autre chose. Elle s’assit, prit la bouteille et but une gorgée. Elle s’en sentit coupable, mais cela ne l’empêcha pas d’en prendre une deuxième puis une troisième et peut-être une quatrième avant qu’elle ne repose l’alcool. Elle se mit à tousser, elle ne s’habituerait décidément pas au goût, mais elle allait étrangement mieux. « T’as déjà pensé à choisir un camp ? » Elle détacha ses cheveux et ferma les yeux en attendant une réponse. Malgré les quelques gorgées qu’elle avait bu, elle n’arrivait pas à penser à autre chose. Elle soupira tout en amenant ses jambes à elle. Elle posa ses mains sur ses genoux puis posa son regard sur Isis. Maddie, elle, y avait déjà pensé, mais elle préférait ne pas s’attarder sur la question. Elle savait qu’elle n’arriverait à aucun résultat de toute façon.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Mar 28 Jan - 1:25


Isis et Maddison



« Tu pourrais laisser Nara en dehors de ça ? » Isis fit une petite moue à cette remarque. « Vraiment pas drôle », dit-elle un peu exaspérée que cette jaune défende son amie becs et ongles. Cependant ce que dit Maddie ensuite lui fit retrouver le sourire.  « Mais je suis totalement d’accord avec toi. C’est complètement inutile. Ils pensent pouvoir faire quelque chose mais leurs efforts ne vont servir à rien. » La Cayrel porta un toast. Enfin des paroles censées ! « Ça te tente un petit coup pour fêter ça ? » Isis était à peu près certaine que ce n’était pas dans les habitudes de Maddie de se dévergonder ainsi. Tout comme elle d’ailleurs. Mais quelle ne fût pas sa surprise lorsque sa camarade enchaîna non pas un mais quatre grosses goulées d’alcool. Impressionnant. Isis se remémora brièvement ses premières cuites accompagnées de quelques amies… ça avait finit généralement assez bien... Maddie reprit la parole, interrompant sa rêverie momentanée. « T’as déjà pensé à choisir un camp ? » demanda la jaune et noire à la jumelle de Cassiopée. Celle-ci ricana. « A ton avis ». Elle se pencha vers son sac pour le tirer vers elle et en sortie une autre bouteille. Finalement la rouge et or avait décidé qu’elle n’en avait pas finit avec l’ivresse salvatrice. Elle la déboucha et prit une grosse gorgée avant de grimacer. « Tin la vache ». Elle garda sa bouteille et fit courir ses doigts sur le goulot. « En fait j’y pense constamment… Ma jumelle est une Obscure et la plupart de mes amies sont des Résistantes… Tu vois le dilemme… Si je deviens obscure peut-être que ma sœur me reparlera… Mais je perdrais à coup sûr les autres… Et si je deviens Résistante… Je perdrais un peu plus Cassiopée… ». Elle partit d’un rire sans joie. « Ils se prennent tous pour des héros mais en fait ils sont justes pathétiques. Il n’y aurait pas d’Obscurs dans Résistants… Et vice-versa ». Isis reprit un petit coup, ce qui n’était pas franchement intelligent vu son état d’ébriété avancé. « J’aimerais voir cette école brûler… Tout vient de ce collège en fait ! Sans répartition je serais encore avec ma sœur ! Sans tous ces foutus clans nous ne serions pas séparés ! », Dit-elle amer en se levant d’un bond. Encore une goulée. Cette fois elle était carrément à l’ouest. « Et toi alors ? Qu’est-ce que tu comptes faire ? Jouer les bons petits niffleurs et rejoindre cette bande d’égoïste ?! » Prenant conscience de ce qu’elle commençait à dire, elle stoppa un peu son délire en allant se mettre juste à côté de Maddie en soupirant. « Je devrais arrêter ça… », Fit-elle en déposant la bouteille à côté d’elle. Elle tourna ses yeux vers son amie en posant sa main sur sa jambe. « Sérieusement… Tu penses faire quoi ? ». Sans vraiment s’en rendre compte, la Cayrel dégagea une mèche de cheveux de la blonde en la replaçant derrière son oreille délicatement pour voir un peu mieux son jolie visage tout en ajoutant : « Qu’est-ce qui t’empêche de t’impliquer ? Tu as des proches dans les deux camps ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Belle comme le jour + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 20/07/2013
► parchemins : 118


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Mer 26 Fév - 22:10

Never forget who was there for you



A
pparemment, le fait que Maddie veille défendre sa meilleure amie n’enchantait pas l’autre blonde qui fit la moue. Mais la Poufouffle ne pouvait pas la laisser parler de cette façon de Nara sans réagir et elle était sûre qu’Isis aurait fait la même chose si quelqu'un s’en était pris à une personne dont elle était proche. C’était logique. « Vraiment pas drôle » Maddison haussa les épaules comme pour lui signifier qu’elle ne pouvait rien y faire. Mais la phrase qu’elle prononça ensuite redonna le sourire à son interlocutrice. Elle devait être heureuse de voir que Maddie partageait les mêmes convictions et rejetait tout ce qui avait un rapport avec le choix d’un clan. De plus, même si Nara avait brisé leur promesse  de ne pas s’impliquer et que Madelyn s’apprêtait à en faire de même, elle tenait à respecter sa parole. Et il ne restait que cette année à passer à Poudlard. Pourquoi ne pas en profiter et laisser de côté toutes ces histoires ? Alors elle accepta de boire. Au fond, elle voulait encore se sentir jeune et oublier que bientôt elle serait considérée comme une adulte et qu’elle s’apprêtait à quitter Poudlard pour faire face à la vraie vie. Elle avait peur et savait qu’en grandissant elle allait sûrement devoir prendre une décision et elle en avait peur. Elle ne savait pas si elle ferait le bon choix ou se tromperait et en subirait les conséquences. Les autres semblaient tellement sûrs d’eux, tellement convaincus de leurs idéaux. Comment pouvaient-ils être aussi certains d’avoir bien fait ? A sa question concernant le fait qu’elle ait déjà pensé à choisir un camp Isis répondit. « A ton avis » Maddie lui sourit. Elle se doutait bien que la Griffonne s’était posée les mêmes questions qu’elle et avait remis en cause chacune de ses décisions. Elle observa l’autre Impartiale se pencher vers son sac et en sortir une seconde bouteille. Maddie se demanda si c’était une bonne idée pour elle de recommencer, elle était déjà suffisamment bourrée d’après la Jaune et Noire. Mais celle-ci ne fit aucune remarque et la laissa boire une grosse gorgée qui la fit grimacer. « Tin la vache. En fait j’y pense constamment… Ma jumelle est une Obscure et la plupart de mes amies sont des Résistantes… Tu vois le dilemme… Si je deviens obscure peut-être que ma sœur me reparlera… Mais je perdrais à coup sûr les autres… Et si je deviens Résistante… Je perdrais un peu plus Cassiopée… » Maddie se mordilla la lèvre inférieure en entendant le rire sans voix qui venait de sortir de la bouche de son interlocutrice. C’était plus compliqué pour Isis que pour elle en vrai. Si la Creswick était obligée de choisir un camp, elle irait sûrement chez le Résistants. Ce qui l’embêtait était de mettre sa vie et celle des membres de sa famille en danger en étant contre le nouveau régime. La Cayrel, elle, devait penser sa sœur et à comment leur lien allait évoluer au vu du choix qu’elle allait faire, à ses parents qui n’avaient pas l’air super sympas, et à ses amies qui étaient en désaccord avec sa famille. Maddie avait presque honte de ne pas avoir quelque chose dans le genre dilemme à lui raconter. Pour elle c’était différent, plus simple peut-être, mais elle arrivait à toujours trouver des arguments pour rester neutre. Elle était capable d’en trouver plusieurs, même s’ils n’avaient pas de sens ni de logique, tant qu’elle défendait son point de vue, elle était fière d’elle. « Ils se prennent tous pour des héros mais en fait ils sont justes pathétiques. Il n’y aurait pas d’Obscurs dans Résistants… Et vice-versa » Maddie hocha la tête, elle était totalement d’accord et elle était ravie d’avoir pu trouver quelqu’un qui la comprenait par rapport à ça, vu qu’elle ne pouvait plus compter sur ses meilleures amies lorsqu’il s’agissait de ce sujet de discussion. Rien que d’y penser lui donnait mal au ventre, un sentiment d’abandon venait se reloger dans son estomac et s’y installer confortablement. Elle détestait avoir l’impression d’être seule parce qu’elle faisait tout pour Nara et Maddie et pour toujours être à leurs côtés. Alors pourquoi ne pouvaient-elles pas en faire de même ? Isis but encore. Si Maddie avait été proche d’elle, elle lui aurait sûrement retiré la bouteille des mains pour ne pas que son état s’aggrave. « J’aimerais voir cette école brûler… Tout vient de ce collège en fait ! Sans répartition je serais encore avec ma sœur ! Sans tous ces foutus clans nous ne serions pas séparés ! » La Rouge et Or se leva d’un bond et but encore. Maddison savait que ce n’était pas judicieux, mais elle ne fit rien. « Et toi alors ? Qu’est-ce que tu comptes faire ? Jouer les bons petits niffleurs et rejoindre cette bande d’égoïste ?! » La blonde dut faire un effort surhumain pour ne pas s’énerver à son tour. Elle était encore dans son état normal, donc elle pouvait bien se montrer un minimum compréhensive. Mais se taire n’était pas quelque chose qu’elle était vraiment habituée à faire, elle adorait donner son avis sur n’importe quoi et parler pour ne rien dire. Isis sembla se rendre compte qu’elle n’aurait pas dû parler comme ça donc elle se calma et s’assit à côté de Maddie. « Je devrais arrêter ça… » Enfin avait-elle envie de lui dire mais elle s’abstint en se mordillant la lèvre.  « Sérieusement… Tu penses faire quoi ? » La Cayrel coinça une mèche de cheveux de Maddie derrière son oreille. La Jaune et Noire en fut un peu étonnée, elle ne comprenait pas vraiment ce geste et préféra ne pas chercher à le faire. Elle croisa les bras et commença à réfléchir à une possible réponse quand Isis lui posa une autre question. « Qu’est-ce qui t’empêche de t’impliquer ? Tu as des proches dans les deux camps ? » Très bien, autant boire avant de répondre. Elle prit une gorgée tout en se demandant ce qui la retenait.

« Je pense que je vais rester Impartiale jusqu’à la ce que je quitte Poudlard et ensuite… je sais pas vraiment ce que je dois faire. J’ai peur de choisir et de faire le mauvais choix. » Mais était-ce possible de ne pas prendre parti ? Pouvait-elle réellement rester encore Neutre ? Elle n’en savait rien. « Mais si je devais choisir j’irai chez les Résistants parce que je ne me vois pas défendre les choses affreuses qu’ont fait subir les mangemorts. » Elle parlait bien sûr des morts et des élèves qui avaient perdu leurs parents. Ce devait être affreux d’apprendre la mort d’un être cher par le biais des journaux et de se rendre compte qu’on ne pourrait plus jamais le revoir. Elle ne supportait pas que l’on puisse faire vivre ce genre de choses et tuer de sang-froid. Elle n’arrivait pas à imaginer comment réfléchissaient les mangemorts. Comment pouvaient-ils commettre de tels actes ? Avaient-ils des remords ? Ou bien trouvaient-ils ça distrayant ? Maddie ne pouvait s’empêcher d’en être dégoutée. Elle laissa son regard vagabonder autour d’elle avant de continuer. « Mais être Résistante ne m’irait pas très bien non plus. Je ne sais pas comment je me montrerai utile. Je n’ai pas de convictions ancrées pour lesquelles je me battrai comme les autres. Je ne suis pas révoltée ou en colère, je suis juste triste pour ceux qui subissent des pertes. Bien sûr je veux que ça s’arrête mais pas au point de risquer ma vie et celle de ma famille. » Un petit rire gêné s’échappa de ses lèvres et elle se mit à jouer avec ses cheveux pour ne pas avoir à croiser les yeux d’Isis. Elle avait honte d’avouer qu’elle n’était pas prête à se battre même si les raisons étaient nobles. Elle préférait rester sagement assise à regarder la bataille en se demandant qui encourager, à qui donner son soutien. Prendre une décision était au-dessus de ses forces, elle n’avait pas assez confiance en elle pour confier sa vie à son choix. De plus, elle ne voulait pas causer de problèmes aux membres de sa famille et les mettre en danger. Alors elle restait tout simplement en dehors de tout ça. « En fait les personnes qui sont les plus proches de moi font partie des Résistants mais… j’ai juste envie de profiter de ma dernière année et de pas me prendre la tête. Je veux dire, j’arrive à peine à me concentrer en cours, comment veux-tu que je pense aux clans ? » Elle sourit bêtement à sa dernière phrase puis but une gorgée d’alcool qu’elle avala difficilement. Malgré toutes ces histoires de choix, elle n’en oubliait pas le vrai problème: la trahison de ses meilleures amies. Bon, ce n’était peut-être pas une vraie trahison, mais elles avaient délibérément brisé leur promesse et Maddison se sentait abandonnée. Elle baissa son regard en se demandant si elle pouvait en parler à Isis, parce qu’elle avait envie de le dire, de connaitre l’avis d’une personne qui la comprenait. Elle se mit à dessiner des cercles invisibles sur le sol avec son ongle tout en se questionnant sur son interlocutrice. C’était une amie de Blake, elle était sûrement digne de confiance. Mais d’un autre côté elle ne la connaissait que depuis dix minutes… Malgré cette incertitude vis-à-vis de l’autre blonde, Maddie pouvait-elle réellement ne pas se confier et rester silencieuse ? On pouvait en douter. « A la base je me contente d’éviter au maximum de parler de clans mais là… mes deux meilleures amies réfléchissent sérieusement à devenir Résistantes, ‘fin Nara les a déjà rejoints. » Sans m’en avoir parlé, avait-elle envie d’ajouter. L’espagnole avait pris la décision seule sans lui demander son avis ou chercher son soutien (qu’elle n’aurait pas eu). « Et je comprends pas pourquoi elles veulent se mettre en danger et décider dès maintenant. » Maddie préféra ne pas parler de la promesse qu’elles s’étaient faites, parce qu’elle devait rester entre elles. La blonde la voyait encore comme un signe de leur amitié alors que ses amies l’avaient déjà mise de côté.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Mer 5 Mar - 11:02


Isis et Maddison


« Qu’est-ce qui t’empêche de t’impliquer ? Tu as des proches dans les deux camps ? » c’est vrai ça. Cette pouffy devait bien avoir une raison elle aussi. « Je pense que je vais rester Impartiale jusqu’à la ce que je quitte Poudlard et ensuite… je sais pas vraiment ce que je dois faire. J’ai peur de choisir et de faire le mauvais choix. » Isis haussa les épaules. « Je ne pense pas que ne pas faire de choix soit mauvais… Même si c’est celui de ne pas intervenir ». Elle le pensait vraiment. Pourquoi était-on obligé de choisir l’un ou l’autre des camps dans cette guerre ? Ne pouvait-on pas vivre, tout simplement ? Ces question la Cayrel se les posaient continuellement sans en trouver les réponses. « Mais si je devais choisir j’irai chez les Résistants parce que je ne me vois pas défendre les choses affreuses qu’ont fait subir les mangemorts. » Isis haussa les épaules. Elle trouvait les paroles de la jaune si légères qu’elle ne pût s’empêcher d’intervenir : « ce n’est pas aussi simple que ça. Il y a des enfoirés aussi chez les Résistants et des gens bien chez les Mangemorts. Du moins des gens qui essaient de vivre leur vie. » Quelques noms lui vinrent à l’esprit comme l’ancien Pion, Israël avec qui elle entretenait une correspondance assidue. Il était tout de même inspecteur. Mangemort aussi. Pourtant elle ne percevait pas en lui cette noirceur que tant de gens décriaient sur les partisans du Lord. La vision qu’avait Maddie était trop simpliste pour elle. Mais n’était-ce pas ça le fond du problème ? Chacun calomniait l’autre camps des pires choses sans jamais se remettre en question.  « Mais être Résistante ne m’irait pas très bien non plus. Je ne sais pas comment je me montrerai utile. Je n’ai pas de convictions ancrées pour lesquelles je me battrai comme les autres. Je ne suis pas révoltée ou en colère, je suis juste triste pour ceux qui subissent des pertes. Bien sûr je veux que ça s’arrête mais pas au point de risquer ma vie et celle de ma famille. » La Poufsouffle laissa échapper un petit rire gêné qui fit sourire Isis. Certains auraient peut-être trouvé cette attitude lâche, voir dénuée de caractère. Pour la rouge et or il n’en était rien. Elle posa une main compatissante sur l’épaule de sa camarade. « Il n’y a rien de honteux là-dedans. Au contraire. Tu te soucies des autres à l’inverse d’eux. C’est eux qui devraient avoir honte. Mettre en danger les siens à cause de sa propre fierté c'est tellement... Petit... ». Maddie exposa alors un peu plus son problème : « En fait les personnes qui sont les plus proches de moi font partie des Résistants mais… j’ai juste envie de profiter de ma dernière année et de pas me prendre la tête. Je veux dire, j’arrive à peine à me concentrer en cours, comment veux-tu que je pense aux clans ? ». La jaune et noire rebut une gorgée, ce qui fit soulever un sourcil à la jumelle de Cassiopée. Elle était tout le temps comme ça ? Elle se mit alors à dessiner des cercles invisibles sur le sol avec son ongle en gardant le regard baissé. Isis sentait que quelque chose tracassait Maddie. Elle ne lui disait pas tout. Mais qui l’en blâmerait ? Après tout les deux jeunes filles ne s’étaient jamais vraiment parlé avant cette soirée. L’entrée alcoolisée d’Isis n’avait pas non plus joué en sa faveur.  « A la base je me contente d’éviter au maximum de parler de clans mais là… mes deux meilleures amies réfléchissent sérieusement à devenir Résistantes, ‘fin Nara les a déjà rejoints ». La Cayrel hocha la tête pour acquiescer. Oui Naranja les avait rejoints. Pourquoi ? Dans quel but ? Malgré leur petite discussion elle n’arrivait pas à très bien cerner les motivations de l’espagnole. « Et je comprends pas pourquoi elles veulent se mettre en danger et décider dès maintenant. » Isis décela une certaine amertume dans les dernières paroles de sa camarade, comme si elle tentait de contenir toute sa rancœur à l’encontre de ses amies. La rouge et or soupira, comprenant mieux l’état d’esprit de Maddie. Elle attrapa la bouteille et dit avec une petite grimace : « bref tu t’sens trahie, j’ai pas raison ? ». Isis but une goulée qui la fit tousser. Sa vision lui paraissait un peu floue mais elle se sentait encore d’attaque. « Tu veux que j’te dise ? ». Isis tenta de fixer la jaune, chose difficile vu son état. « tu as peur de les perdre, pas vrai ? Tu te dis qu’en restant en arrière elles risquent de s’éloigner de toi ? ». Isis s’étendit doucement par terre en pouffant bêtement. « Mais elles ont surement dût te dire qu’il n’en serait rien ? Que tout serait comme avant ? ». Elle fit une petite moue. « J’espère que tu ne les a pas crus. Les choses changeront forcément entre vous. Peut-être pas en mal mais pas en bien, ça c’est sûr ».  La Cayrel bascula sa tête en arrière pour contempler le plafond. De son point de vue on pourrait penser que celui-ci était vivant. Ou était-ce à cause de tout l’alcool qu’elle avait ingéré ? Probablement. Prise d’inspiration, elle dit : « Tu sais ce qu’on devrait faire ? Je veux dire moi, toi, tout les Impartiaux ? ». Elle sourit. « C’est de montrer aux autres que nous aussi nous sommes là. Que nous aussi nous avons nos convictions et que nous pouvons les défendre ». Elle se redressa, cette fois sérieuse. « C’est à nous de prendre les choses en main. Après tout qu’est-ce qu’ils ont accomplit depuis tout ce temps ? Rien du tout ! Et nous… Les Impartiaux… Ils ne se méfient pas de nous ». Elle donna un petit coup de coude à la jaune. « Qu’est-ce que t’en pense ? T’en a pas marre de ne pas être prise au sérieux ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Belle comme le jour + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 20/07/2013
► parchemins : 118


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Ven 7 Mar - 7:44

Never forget who was there for you



M
addie se sentait beaucoup moins seule grâce à la présence d’Isis. Elle ne pensait pas trouver quelqu’un qui la comprendrait et qui était sur la même longueur d’ondes qu'elle. Peut-être était-elle en désaccord avec Nara et Madelyn mais cela lui avait permis de trouver une alliée en la Griffonne. Au moins les clans avaient fait quelque de bien pour une fois. Elle ne pensait pas s’entendre avec l’autre blonde vu son entrée plutôt étrange dans la Tour d’Astronomie mais elle commençait à bien l’aimer. « ce n’est pas aussi simple que ça. Il y a des enfoirés aussi chez les Résistants et des gens bien chez les Mangemorts. Du moins des gens qui essaient de vivre leur vie. » Maddison ne l’avait jamais vu sous cet angle-là mais c’était sûrement vrai. En réalité il n’y avait pas de bien ou de mal, de méchants ou de gentils, c’est ce qui rendait le choix encore plus compliqué. La Jaune et Noire se rendait compte qu’elle abordait la décision de façon superficielle et que jamais elle n’avait vraiment essayé d’approfondir chacune de ses idées. Isis avait raison, ce n’était pas simple, on ne pouvait pas choisir ce qui était le bon ou le mauvais choix, on n’avait pas le droit de s’autoproclamer juge des actions des autres sans savoir. Cette idée la confortait dans le fait de rester Impartiale, c’était la meilleure décision à prendre. Mais son interlocutrice continua sur sa lancée, exposant le reste de ses arguments. « Il n’y a rien de honteux là-dedans. Au contraire. Tu te soucies des autres à l’inverse d’eux. C’est eux qui devraient avoir honte. Mettre en danger les siens à cause de sa propre fierté c'est tellement... Petit... » Maddie ne put s’empêcher de sourire, la Rouge et Or réussissait à lui remonter le moral avec une grande facilité. Elle trouvait toujours les bons mots et semblait savoir de quoi elle parlait sans jamais se tromper, ce devait sûrement être agaçant pour la personne en face mais Maddison y était habituée, sa grande sœur Natalee était aussi du genre à tout connaitre. Malgré le fait qu’elles ne se parlaient que pour la première fois, la Creswick prit la décision de se confier à la jumelle Cayrel. Il fallait qu’elle en parle et ne pouvait plus le garder pour elle. « bref tu t’sens trahie, j’ai pas raison ? » Maddie la regarda un peu étonnée qu’elle ait si vite deviné ce qu’elle ressentait. Elle hocha la tête pour signifier que c’était le cas, mais elle ne voulait pas parler pour faire une analyse plus poussée sur ses sentiments ou débattre sur la question. Elle n’avait rien à ajouter de toute façon, ce qui n’était pas le cas de son interlocutrice. « Tu veux que j’te dise ? tu as peur de les perdre, pas vrai ? Tu te dis qu’en restant en arrière elles risquent de s’éloigner de toi ? » Oui exactement. Mais elle n’avait pas le courage de l’entendre. Elle avait enfoui cette pensée au plus profond d’elle-même pour ne plus y penser. Elle décida de boire encore pour faire comme si elle n’avait jamais entendu Isis, c’était trop douloureux. Elle remarqua tout de même que l’alcool commençait à avoir de mauvais effets sur la Rouge et Or qui arrivait à peine à observer fixement Maddie. « Mais elles ont surement dût te dire qu’il n’en serait rien ? Que tout serait comme avant ? » Maddison se remémora la discussion avec Nara qui lui assurait que rien ne changerait entre elles, qu’elles seraient toujours là l’une pour l’autre. Elle laissa échappa de ses lèvres un murmure: « Comment… comment tu sais ça ? » Isis ne dut pas entendre cette phrase presque inaudible parce qu’elle ne s’arrêta pas en si bon chemin. « J’espère que tu ne les a pas crus. Les choses changeront forcément entre vous. Peut-être pas en mal mais pas en bien, ça c’est sûr » Maddie plongea son visage dans ses mains glacées par le froid. Elle aurait voulu se boucher les oreilles pour ne plus rien entendre. Elle avait totalement raison, leur amitié n’allait peut-être pas tenir, elles allaient s’éloigner et prendre des chemins différents. Peut-être que Madelyn et Nara resteraient en contact mais qu’allait-il advenir d’elle ? Elle serait mise de côté et peu à peu oubliée, jusqu’à devenir le vague souvenir d’une fille sympa mais complétement folle. Elle se sentait mal, alors elle but, elle but jusqu’à ce que sa gorge brûle et qu’elle ne puisse plus avaler ne serait-ce qu’une gorgée de plus. Elle posa une main sur sa tête comme pour l’empêcher de tomber. On aurait dit que quelqu’un martelait son crâne. « Tu as raison t’sais. Peut-être qu’après Poudlard je les reverrai plus et peut-être qu’on va de plus en plus se disputer parce qu’on dirait qu’on ne s’entend plus sur rien. » Elle pensait encore à Nara mais pas seulement aux Résistants, la deuxième chose sur laquelle elles n’étaient pas d’accord c’était Albus. L’espagnole s’était remise avec lui alors qu’il lui avait brisé le cœur ce que la Poufsouffle n’acceptait pas. Comment avait-elle pu lui pardonner ? Malgré cela, Maddison gardait leur secret et n’allait pas le laisser sortir de sa bouche. « J’ai pas envie de me dire ça. J’ai envie de croire que notre amitié va durer mais peut-être que je devrais pas, peut-être qu’il faut que j'essaie de m'imaginer aussi bien avec que sans elles. » Ca faisait mal de le dire, tellement mal. C’était ses meilleures amies, les personnes qu’elle aimait le plus, elle ne pouvait pas faire une croix sur elle, elle en était incapable. Mais si elle s’accrochait à elles elle finirait peut-être par être abandonnée et blessée.

« Tu sais ce qu’on devrait faire ? Je veux dire moi, toi, tout les Impartiaux ? » Cette phrase fit sortir Maddie de ses rêveries et elle reposa son attention sur Isis qui souriait. Qu’est-ce qu’elle désirait faire avec tous les Impartiaux ? Des réunions pour qu’ils se plaignent des clans ? Ce serait pas mal, comme ça Maddison pourrait avoir l’avis de tout le monde et ils connaitraient tous ses problèmes d’amitié. Non, mauvaise idée. Mais elles avaient toutes les deux bu et Isis était vraiment bourrée donc comment pouvait-elle réfléchir ? « C’est de montrer aux autres que nous aussi nous sommes là. Que nous aussi nous avons nos convictions et que nous pouvons les défendre » Isis se redressa. Attendez, elle était sérieuse ? Elle pensait que mettre en avant leur clan était une bonne idée ? En faisant cela, elles risquaient de s’attirer les foudres des Résistants et des Obscurs. Habituellement, les Impartiaux restaient dans un coin, loin de toutes ces histoires et ensuite certains changeaient de camp ou bien étaient assaillis de personnes voulant les pousser à le faire. Jamais ils ne s’étaient imposés, enfin normalement. « C’est à nous de prendre les choses en main. Après tout qu’est-ce qu’ils ont accomplit depuis tout ce temps ? Rien du tout ! Et nous… Les Impartiaux… Ils ne se méfient pas de nous » Elle avait encore raison mais Maddie restait réticente, elle n’était pas sûre que ce soit une bonne idée. Isis lui donna un coup de coude.  « Qu’est-ce que t’en pense ? T’en a pas marre de ne pas être prise au sérieux ? » Cette question la poussa à y réfléchir encore. Et pourquoi pas ? Au pire les gens les détesteraient, non ? Et puis c’était leur dernière année, donc après ils quittaient cette école. Mais si elles le faisaient elles allaient devenir comme les autres. Si elles les critiquaient ce n’était pas pour ensuite les imiter. Mais cette proposition la séduisait et elle décida d’y penser plus longuement. « Ben c’est une bonne idée, mais là je pense pas qu’on est pas en mesure de bien y réfléchir. On devrait en parler un autre jour, quand on sera… en meilleure forme. » Elle pensait que ce serait mieux si elles étaient sobres. Peut-être que là elles s’enflammaient pour un rien et qu’en y réfléchissant une seconde fois elles trouveraient ça idiot. N’empêche c’était intéressant et méritait d’être creusé. « Mais si on voit qu’on trouve que c’est toujours une bonne idée ben on pourra en parler aux autre Impartiaux. Parce qu’il faut qu’ils soient d’accord on peut pas le faire à deux. » C’était un peu évident mais elle ne se rendit pas compte de l’idiotie de sa phrase sur le coup. Elle essaya de faire une liste des Impartiaux dans sa tête mais aucun nom ne lui vint à l’esprit, elle n’arrivait pas à réfléchir et finit par abandonner. Elle fera une liste demain. « Mais tu penses à faire quoi exactement ? » Elle voulait des détails, sauf si Isis n’y avait pas encore pensé mais autant poser la question. Parce que si elle voulait que les Impartiaux se mettent en avant, il fallait savoir comment et Maddie était plus douée pour trouver des arguments et convaincre les gens que pour prendre des initiatives et avoir des idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Mer 16 Avr - 10:48


Isis et Maddison


Qu’est-ce que t’en pense ? T’en a pas marre de ne pas être prise au sérieux ? » C’est vrai quoi ! Tout ces regards condescendants, toutes ces personnes agacées lorsque vous clamez haut et fort que non, il n’était pas nécessaire de choisir un de ces foutus camps ! Que oui, la vie au-dehors de ces murs était cruelle, et que sans doute qu’une fois que nous y serions confrontés, alors là il faudrait se décider. Mais putain que pensaient-ils pouvoir faire là, maintenant ? L’idée d’un soulèvement massif et unanime des Impartiaux avait traversé l’esprit de la rouge… Pour aussitôt retomber. Les Impartiaux ne pouvaient pas parler d’une seule voix. Trop de différences, trop d’objectifs personnels discordants… Ils étaient condamnés à rester au milieu, dans cette guerre idiote d’adolescents en manque de stimulants pour affirmer leur virilité. Cette idée la fit marrer. « Ben c’est une bonne idée, mais là je pense pas qu’on est pas en mesure de bien y réfléchir. On devrait en parler un autre jour, quand on sera… en meilleure forme. »  Isis ricana. « Un point pour toi ». Elle plongea ses yeu dans les siens. « T’es de bons conseils ». Effectivement les deux jeunes filles étaient un peu à l’ouest. La rouge avait entraîné la jaune qui s’était prise au jeu. Résultat : deux élèves un peu pompettes… Ou carrément bourrée pour la rouge. Non, se corrigea-t-elle intérieurement. Légèrement pompette. « Mais si on voit qu’on trouve que c’est toujours une bonne idée ben on pourra en parler aux autre Impartiaux. Parce qu’il faut qu’ils soient d’accord on peut pas le faire à deux. » La jaune sembla réfléchir un moment avant d’ajouter : « Mais tu penses à faire quoi exactement ? » Isis allait répondre, ouvrant la bouche… Pour la referme aussitôt. Faire quoi ? Très bonne question. Comment motiver des gens qui refusaient de s’impliquer ? Dilemme. Horrible dilemme. La rouge haussa les épaules, basculant la tête en arrière en soupirant. « Je ne sais pas trop… Déjà en se soutenant entre nous. Et lorsqu’un clanique tente de convertir un des nôtres il faudrait qu’on soit là… ». Clanique… Premier mot inventé de la blonde au cours de cette soirée arrosée. Elle commençait enfin à lâcher prise. Ses idées devenaient moins sombres, plus claires en un sens. Isis lorgna la bouteille à moitié vide d’un œil circonspect. Un nouveau ptit coup pour la route ? Pour plus de clarté... Allez. On ne vie qu’une fois après tout. Et puis il fallait bien qu’elle décompresse et qu’elle chasse ses idées noires de côtés. Elle se laissa donc tenter et but une gorgée. « La dernière, j’te jure m'man ! », dit-elle en grimaçant. Si sa mère la voyait... Une honte se dit-elle euphorique. Depuis l'épisode Isis-tu-es-la-honte-de-la-famille-tu-as-apparrement'embrassé-une-fille l'entente n'était vraiment pas au beau fixe avec ses géniteurs. Sans compter les intentions futures de la demoiselle de quitter le pays pour poursuivre ses études aux USA. Waw ça promettait d'être chaud ce jour là. Elle reposa le récipient brutalement, faisant s’échapper un peu du breuvage au-dehors du goulot avant de s’étendre par terre en ruminant. « Si on parlait un peu d’autres choses… Toutes ces histoires me déprime ». Le sujet des clans l’énervait. Et une Isis bourr… Un peu pompette ET énervée était passablement prompt à s’emporter contre tout et n’importe qui. « Si tu m’en disais plus sur toi ? C'est vrai quoi, j'te connais presque pas! T’a un copain ? ». Elle s’esclaffa toute seule. « Ou une copine j’sais pas ». La rouge se mit de côté, se tenant la tête d’une main et reposant l’autre sur sa taille pour mieux voir sa camarade. « Tes parents ils sont comment ? T’a une famille unie ? Tiens au fait t’es de sang-pur ? Et c’est quoi tes projets après… ça ! » fit-elle en désignant les murs. Isis fronça les sourcils, se remémorant quelque chose d’autre. « J’ai une autre question… Ouais encore une désolée… Chui curieuse de nature… Andro me l’a déjà reproché ». Andromak. Un autre souci. « Si tu devais choisir entre ta famille et tes idéaux… Tu ferais quoi ? ». Isis était curieuse d’entendre la réponse de Maddie à ce sujet. Peut-être serait-elle de meilleure conseille que ses autres connaissances après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Belle comme le jour + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 20/07/2013
► parchemins : 118


MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   Mer 25 Juin - 22:09

Never forget who was there for you



I
l fallait avouer que l’idée d’Isis n’était pas totalement absurde. Même si la Rouge et Or était bourrée il semblait lui rester un soupçon de lucidité. Mais c’était la Maddie éméchée qui le pensait peut-être que dans deux jours elle considérerait cette proposition comme inconcevable. Les Impartiaux étaient Impartiaux pour ne pas se mélanger aux clans et s’ils commençaient à se réunir ils risquaient d’en devenir un, ce qui n’allait pas leur plaire. Néanmoins, il était vrai qu’ils restaient toujours dans l’ombre, n’ayant pas leur mot à dire. Rester neutre était un choix au même titre que de rejoindre les Résistants ou les Obscurs. Ils méritaient de pouvoir s’exprimer. Maddie se demandait si c’était l’alcool qui lui donnait le courage et la confiance d’assumer ses décisions et de vouloir en parler aux autres Impartiaux. Sûrement, vu que sobre cette idée lui avait à peine traversé l’esprit. Elle devait savoir que les autres refuseraient parce que se mettre en avant signifiait être contre les deux autres clans. De plus, contrairement aux Résistants et aux Obscurs, les Impartiaux avaient des convictions totalement opposées. Comment pourraient-ils s’entendre ? Ce plan paraissait avoir de plus en plus de failles. Même si l’idée en elle-même n’était pas mauvaise, son exécution s’avérait presque impossible. « Je ne sais pas trop… Déjà en se soutenant entre nous. Et lorsqu’un clanique tente de convertir un des nôtres il faudrait qu’on soit là… » Clanique ? Maddison ne put s’empêcher de rire. Elle aussi était adepte des mots inventés lorsqu’elle ne savait pas quoi utiliser pour exprimer une émotion exacte… ou bien une catégorie de personnes comme les claniques. Mais l’important restait ce que son interlocutrice venait de dire. Oui, Maddison avait besoin d’un soutien chez les Impartiaux et commençait à apprécier Isis et elle était absolument d’accord pour empêcher quelqu’un de rejoindre l’un des clans. « Bon, moi je suis d’accord et je pense que les autres le seront aussi si on attire pas trop l’attention sur nous. Faut juste qu’on reste soudés. » C’était le plus simple à accomplir pour l’instant. Avant d’aborder des sujets qui demandaient de l'entraide il fallait d’abord que les Impartiaux ne doutent pas les uns des autres. Malgré le fait qu’elle ait autant bu la Griffonne semblait toujours avoir les idées claires. Mais plus pour longtemps apparemment étant donné que la bouteille se retrouva à nouveau dans les mains de la Cayrel et que celle-ci prit une gorgée. « La dernière, j’te jure m'man ! » Maddie rit encore puis prit l’air exténué de sa mère en secouant lourdement la tête comme si elle était trop fatiguée pour tenter de la raisonner. Mais la Poufsouffle n’allait pas faire la morale à Isis, elle n’était pas très bien placée pour en même temps. « Si on parlait un peu d’autres choses… Toutes ces histoires me déprime » Maddie hocha la tête, oui elle en avait plus que marre de parler des clans encore et encore. Mieux valait passer à autre chose. Mais elle ne s’attendait pas à être bombardée de questions par la jumelle. « Si tu m’en disais plus sur toi ? C'est vrai quoi, j'te connais presque pas! T’a un copain ? Ou une copine j’sais pas » Maddie s’apprêtait à répondre mais Isis ne semblait pas encore prête à lui céder la parole. « Tes parents ils sont comment ? T’a une famille unie ? Tiens au fait t’es de sang-pur ? Et c’est quoi tes projets après… ça ! » La Rouge et Or désigna les murs. Quels étaient les projets de Maddie après Poudlard ? Revoir sa famille, aller en Espagne pour rencontrer celle de Nara, essayer de finalement choisir l’un des deux camps et peut-être même trouver un métier qui ne payait pas trop mal… avant de devenir chanteuse. « J’ai une autre question… Ouais encore une désolée… Chui curieuse de nature… Andro me l’a déjà reproché. Si tu devais choisir entre ta famille et tes idéaux… Tu ferais quoi ? »

Maddie décida de répondre aux questions dans l’ordre dans lequel elles avaient été posées. « Alors… » Elle tenta de faire fonctionner sa mémoire qui miraculeusement ne lui fit pas faux bond. «... non je n’ai pas de copains, ni de copines. » Elle ne put s’empêcher de sourire en ajoutant cette précision. Elle pensa aussi à Hermès dont elle était amoureuse et qui devait à peine savoir qu’elle existait. Maddie ne savait pas si elle pouvait le confier à Isis, elle qui était pourtant de nature bavarde et pas très discrète ne voulait pas que ça s’ébruite. Elle décida que pour l’instant c’était mieux de ne pas en parler jusqu’à ce qu’elle connaisse mieux la jeune fille. « Et toi ? » Elle ne voulait pas s’étaler sur sa vie mais restait tout de même curieuse d’en savoir plus sur celle des autres. Elle réfléchit ensuite à la seconde question posée par Isis qui était en réalité une succession de questions. Ses parents ? Elle assembla tous les souvenirs qu’il lui restait d’eux pour être assez précise. « Ils ont toujours été… gentils et attentionnés mais je crois qu’avec mon hyperactivité je les ai épuisés. » Elle se souvenait des cernes sous les yeux de sa mère qui tentait en vain de la calmer ou de l’aider à apprendre car elle avait des difficultés à retenir. « Ils n’arrivaient pas à me suivre et je pense que même si je leur manque ils sont soulagés de ne plus m’avoir à la maison à courir partout et à ne rien écouter de ce qu’on me dit. » Elle aimait ses parents et elle ne doutait pas de leur amour pour elle mais être éloignés leur aura aussi été bénéfique. Elle ne savait pas comment ils réagiraient en la revoyant après des années de séparation. Ils se prendraient sans doute dans les bras et auraient de nombreuses histoires à se raconter. « Oui, ma famille est unie, je veux dire on se dispute entre nous et ma sœur peut être franchement énervante mais on s’aime. » Maddie haussa les épaules comme s’il ne pouvait y avoir d’autres raisons et que de toute façon c’était la seule qui comptait. « Mais non on n’est pas de sang-pur même si mes parents sont tous les deux des sorciers. Mon père est un sang-mêlé et ma mère… une née-moldue. » Elle avait chuchoté les derniers mots comme si quelqu’un risquait de les entendre. Elle avait toujours peur qu’on s’en prenne à sa mère à cause de son sang et préférait ne pas le souligner. « Toi tu es de sang-pur ? » Elle en était certaine mais préférait demander au cas-où elle se trompait. « Oh non, me parle pas de projets parce que vu mes notes je risque pas d’aller très loin. Mais peut-être que je deviendrai chanteuse, qui sait ? » Elle n’y croyait pas vraiment mais l’espoir faisait vivre, pas vrai ? Elle se concentra ensuite sur la dernière question d’Isis. Pour Maddie c’était évident, la famille passait avant tout mais pourquoi n’était-ce pas pareil du côté de la Rouge et Or ? Peut-être était-elle en désaccord avec sa famille au niveau de leurs convictions. C’était plausible. « Je pense que je ferai toujours passer ma famille avant parce que… si ça peut les protéger que je sois une Obscure, eh bien j’en serais une. » Elle ne put s'empêcher de grimacer à cette idée. Néanmoins, elle était incapable de risquer la vie des membres de sa famille même si elle détesterait faire partie des Obscurs. « Mais ce serait différent s’ils m’obligeaient à avoir des mêmes convictions qu’eux. » Elle regarda Isis pour voir sa réaction face à cette phrase. Elle désirait savoir si c’était ce que la Griffonne vivait. « Je veux dire c’est mes choix et même s’ils peuvent donner leur avis ou me guider ce n’est pas à eux de décider. » Après ses parents n’étaient pas très politiques, ils préféraient juste… suivre. Enfin c’était ce qu’elle pensait. Dans les lettres qu’elle recevait, ses parents ne pouvaient pas évoquer tout ce qui était lié aux camps vu que ces lettres étaient d’abord lues. En tous cas, elle n'avait pas la capacité de se mettre à la place d’Isis. Ce devait être beaucoup plus compliqué pour elle. « Et toi ta famille elle est comment ? En dehors de ta sœur qui est Obscure. » Maddie ne savait pas comment elle ferait si elle et Natalee ne s’entendaient pas bien. Elle avait besoin de sa sœur qui avait été à ses côtés à Poudlard jusqu’à la fin de sa cinquième année. Même ça n’avait pas toujours été tout rose entre elles, jamais elles ne se seraient éloignées comme les sœurs Cayrel. Isis devait vraiment mal le vivre. « Et pour ton avenir ? » Lui aussi était tracé par les parents de la jeune fille ou bien lui laissaient-ils le choix ? Elle se demandait si contrairement à elle, Isis avait un métier en tête. « Et si tu devais choisir entre… entre famille et idéaux ? » Elle lui retournait la question parce que ça l’intéressait de savoir comment la Griffonne voyait les choses. Depuis le début de leur conversation, Maddie appréciait avoir l’avis d’Isis parce qu’il était toujours perspicace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: Never forget who was there for you •• Madisis   

Revenir en haut Aller en bas
 

Never forget who was there for you •• Madisis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « TOURS » :: tour d'astronomie-