Partagez | 
 

 Depuis quand? - BlakIsis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Depuis quand? - BlakIsis   Mer 27 Nov - 10:44





Le ciel bleu et clair qu’affichait le plafond magique était à l’opposé de l’humeur de la jeune fille attablée à la table des Courageux. On était pourtant qu’au déjeuner, présageant donc un bel après midi mais Isis n’en avait que faire. Depuis son altercation avec la jeune Cheryl à la bibliothèque, personne n’osait vraiment l’aborder. Etait-ce à cause de son éclat de voix ? Sans doute et Isis trouvait la situation pas si mal que ça. En tout cas elle s’en accommodait. Les quelques camarades qui d’ordinaire aimaient l’asticoter étaient également devenu plus méfiants, comme s’ils redoutaient que le sang Cayrel ne reprenne encore une fois ses droits et ne la transforme comme sa jumelle. Ou plutôt L’AUTRE. La Griffondor ne la voyait d’ailleurs pas à la table des Serpents, sans doute était-elle occupée à passer son mauvais caractère sur une victime innocente. Après un énième soupire, un hibou choisit ce moment pour se poser devant elle. Un Grand Duc qu’elle reconnaissait entre mille. Ses parents. Tout en détachant la lettre accrochée à sa patte, Isis ne pouvait s’empêcher de penser que l’éloignement avec ses géniteurs ne l’affectait en rien. Au contraire, avoir de leurs nouvelles était généralement mauvais signe. Que pouvaient-ils donc bien lui reprocher cette fois ? Comme à son habitude elle avait tout fait pour ne pas se faire remarquer, si on omettait l’incident avec la blonde il y a de ça quelques jours. Peut-être que c’était pour ça ? Le volatile voulût lui pincer le doigt pour réclamer une récompense… Qu’il n’obtint pas. « Effondre-toi en vol, je m’en moque », lui murmura-t-elle en l’éloignant avec son bras. Le Hibou hulula de mécontentement et finit par s’envoler. Isis remarqua que quelques têtes curieuses se tournaient vers elle. « Un problème ?! » Dit-elle encore plus énervée à leur intention. Isis s’accouda un peu plus sur la table et déplia sa lettre. Elle reconnût l’écriture de son père. Si les premières lignes étaient d’une banalité affligeante, le reste était nettement plus intéressant. Ou déprimant pour elle. A première vu il était au courant de sa volonté de partir aux Etats-Unis sitôt ses Aspics en poche et de rejoindre la Witch Academy pour y débuter une carrière d’artiste. C’était inévitable sachant que le courrier qu’elle recevait devait être certainement fouillé. Il suffisait ensuite d’un petit crétin de Mangemort qui avait dût avoir la bonne idée de rapporter à ses parents ce que sa correspondance contenait. Elle eut un rire sans joie lorsque son père la menaçait de la déshériter. Quelle blague. Isis s’en fichait éperdument de leur sale argent et elle s’était déjà préparée à ça. Elle avait déjà mis secrètement de côté une petite somme non-négligeable en prévision de sa possible future fugue. Ces fonds venaient pour la plupart de cadeaux offerts par une partie de la famille et aussi des petits trafics auxquels elle s’adonnait dans Poudlard dans le plus grand secret. Quelqu’un avait besoin d’un philtre X ou Y ? Il n’avait qu’à laisser un mot avec quelques Gallions à un endroit précis et O Magie il apparaissait. Isis avait un véritable petit réseau qui lui permettait de garder profil bas avec en premier lieu un idiot de Pion qui la ravitaillait en ingrédients. Son don pour les potions prenait ensuite le relais. Chacun prenait son petit pourcentage du deal au passage mais les bénéfices que la jeune Cayrel en tirait lui suffisaient. Mais même si elle se fichait du côté matériel, les mots de son père lui déchiraient une nouvelle fois le cœur. Honte de la famille. Ecervelée. Indigne de son rang. Fille indique… Isis sentait une nouvelle fois les larmes lui monter aux yeux. Elle jeta quelques coups d’œil autour d’elle pour s’assurer que personne ne la regardait. Pas question qu’on la voit ruisselante de larmes en pleine Grande Salle. Elle se releva donc en chiffonnant sa lettre et se dirigea vers la sortie à grand pas, le regard fixe.vElle heurta même quelqu’un et voulut s’excuser. Ses yeux qu’elle savait déjà humides rencontrèrent ceux de la jeune Blake. Sa faisait un moment que les deux jeune filles ne s’étaient pas parlé sans doute à cause d’Isis qui s’était depuis quelques mois totalement repliée sur elle-même. Elle n’arriva pas à articuler un mot et choisit de tourner les talons sans rien dire avant d’exploser. Elle monta ensuite les marches tout en tentant de ne pas s’effondrer en sanglots. « Saloperie de sensibilité ! » se dit-elle en reniflant. Isis avait toujours été fragile. A la maison lorsqu’elle était petite c’était toujours sa sœur qui la rassurait et la protégeait. C’était Cassiopée la dure-à-cuire, pas elle. Mais cette époque était révolue depuis pas mal de temps maintenant et plus personne n’avait veillé sur la jumelle depuis un moment. Elle pensa un instant rejoindre son dortoir mais écarta l’idée. Elle voulait être seule, à un endroit où personne ne la verrait dans cet état. Le deuxième étage. Oui, un bon endroit pour ceux qui voulaient s’isoler un peu. Les toilettes de Mimi plus particulièrement. Elle s’engouffra dedans et vérifia tout de même que personne ne se trouvait là, pas même Mimi, avant d’agripper un des vasques de ses deux mains et de se contempler dans le miroir. Ses yeux étaient déjà rouges et quelques larmes avaient déjà perlés sur ses joues. Elle en avait marre de tout ça ! MARRE ! Vraiment ! Pourquoi sa famille ne pouvait-elle pas comprendre ce qu’elle désirait ?! Une écervelée… Une traître à son rang et à son sang. Voilà tout ce qu’elle était pour eux. La pression de ces derniers jours refit alors surface en même temps. Il fallait qu’elle trouve un exutoire. Un moyen d’exprimer sa peine sans tout casser dans ces toilettes minables. Alors après avoir relevé une de ses manches, elle sortit sa baguette et la pointa sur son avant-bras. « Diffindo ». Une coupure très nette apparut, lui tirant une grimace de douleur. Elle leva sa blessure au niveau de ses yeux et fût un instant absorbée par la couleur rouge de son sang, oubliant tout le reste pendant quelques secondes : école, famille, rêves… Plus rien. Elle ne remarqua donc pas dans son dos que quelqu’un venait d’ouvrir la porte et sursauta lorsque celle-ci claqua. Isis se retourna, toujours la baguette à la main, horrifiée à l’idée que quelqu’un la voit comme ça. C’était Blake. « Qu’est-ce que tu fais là ?! » fût la seule phrase qui lui vint.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Blake et non Black : groupies s'abstenir. + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/08/2011
► parchemins : 3374


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Ven 29 Nov - 13:53


❝ Don't get too close it's dark inside, it's were my demons hide.  Isis & Blake


Il était temps de d’aller déjeuner et Blake n’était comme à son habitude pas prête. Elle choisissait toujours de se lever le plus tard possible puisqu’elle ne passait pas – contrairement à d’autres – quinze ans dans la salle de bain tous les matins. Mais cela faisait qu’elle arrivait toujours plus tard dans la Grande Salle. Ce n’était pas plus mal de toute façon puisqu’elle n’était pas vraiment d’humeur à se mélanger à tout le monde. Ca faisait quelques jours tout juste que les cours avaient repris et elle était loin de se réjouir de commencer la septième année. Cette année devait en effet s’annoncer difficile pour la jeune femme désormais majeure et ce n’était pas aux cours qu’elle pensait. S’il n’y avait que les A.S.P.I.C.S ça irait encore. Poussant un soupir elle noua sa cravate rouge et or et attrapa son sac avant de descendre dans la salle commune. C’est sans surprise qu’elle la trouva vide. Elle était toutefois un peu déçue d’avoir à faire le chemin seule, laissée ainsi à ses pensées pas forcément très joyeuses. Elle n’avait même pas faim et n’allait prendre son petit-déjeuner que pour la forme. Traînant des pieds elle arriva enfin dans la Grande Salle où quasiment tout le monde était déjà installé. Plusieurs élèves avaient même déjà finis et se dirigeaient vers la sortie. Sans même faire attention à où elle mettait les pieds elle se dirigea machinalement vers la table correspondant à sa maison, mais elle se retrouva brusquement arrêtée en plein mouvement. Une tête blonde s’était violemment cognée à elle et elle n’eut le temps que de voir les yeux pleins de larmes de sa camarade avant que celle-ci ne s’enfuie sans un mot. Isis. Blake ne réagit pas suffisamment pour la retenir directement et elle resta quelques instants figée, les yeux dans le vide. Pourquoi est-ce qu’elle pleurait ? Plus important pourquoi elle ne se rendait compte que maintenant que sa meilleure amie n’allait pas bien ? Une boule de culpabilité se forma dans son ventre et renonçant à son repas elle se lança à la suite de la Cayrel. Lorsqu’elle arriva dans le hall d'entrée néanmoins, celle-ci avait déjà disparue. Debout devant les escaliers de marbre elle prit le temps de réfléchir aux endroits où Isis aurait pu aller. De toute évidence elle ne souhaitait pas être vue. Déjà parce qu’elle pleurait et que ce n’était pas son genre de vouloir le montrer à tout le monde, mais aussi parce qu’elle s’était clairement enfuit de son amie. Même si ça l’attristait, Blake ne pouvait pas s’en étonner. Elle n’avait pas été très présente pour Isis ces derniers temps. Elle avait eut ses propres problèmes à régler, ces ennuis avec Albus et le Code Phénix, Marcus, Pete et les problèmes de la résistance. Et elle n’avait pas prit le temps de se demander comment Isis prenait les choses. Comment c’était pour elle en ce moment. Peut-être que c’était parce qu’elle était impartiale et que tous les problèmes de l’année l’avaient peut-être moins touchée aussi elle ne l’avait pas mise dans ses priorités. Elle aurait du pourtant. C’était à ça que ça servait les amis. Sans compter qu'elle avait sûrement aussi ses propres problèmes. Blake s’était montrée à son avis très égoïste l’année précédente de façon générale. Soupirant, elle secoua la tête pour chasser tout ça de son esprit, ce n’était pas le moment de culpabiliser. Il fallait d’abord qu’elle trouve Isis. L’idée lui vint alors de chercher dans les toilettes de Mimi Geignarde. Elle n’y serait peut-être pas, mas c’était un bon endroit pour commencer ses recherches. Si elle avait été à la place d’Isis ça aurait en effet probablement été le premier lieu auquel elle aurait pensé pour ne pas être dérangée. Surtout à cette heure-ci de la journée.

Sans plus d’hésitation elle s’élança dans les escaliers au pas de course, faisant tout de même attention à où elle mettait les pieds. Ce n’était pas le moment de se rompre le cou. Elle continua à courir dans les couloirs jusqu’à atteindre les toilettes les moins populaires du château. Elle n’eut pas fait quelques pas, qu’elle comprit qu’elle avait visé juste. Isis était là, accroupie, dos à elle, baguette en main. De là où elle était Blake ne voyait pas ce qu’elle faisait, mais elle n’eut pas le temps de s’interroger bien longtemps car l’autre Gryffondor se retourna pour lui faire face. « Qu’est-ce que tu fais là ?! » La brunette fut surprise du ton employé et de voir qu’Isis ne pleurait plus. Non pas que ce dernier fait ne lui faisait pas plaisir, mais elle avait un mauvais pressentiment. Isis était quelqu’un de sensible certes, mais elle n’aurait pas fait ce qu’elle avait fait dans la Grande Salle si ça n’avait pas été important. Et si elle avait arrêté de pleurer si vite après s’être isolée pour laisser libre cours à ses sentiments justement, c’était étrange. « Je voulais juste.. » Elle s'interrompit. Ses yeux détaillaient son interlocutrice s’arrêtant un instant sur sa baguette toujours brandie avant que son attention ne soit attirée par un éclat écarlate. Elle plissa les yeux, sur l’avant bras pâle de son amie il y avait une coupure très fine, mais néanmoins nette. Il ne lui fallut pas longtemps pour faire l’addition. Sans réfléchir elle s’approcha de son amie et lui attrapa le bras fermement. « Qu’est-ce qu’il te prend ? » Son ton était horrifié, mais son regard était surtout blessé. Il fallait vraiment que ce soit grave pour qu’elle en vienne à se scarifier de cette façon. Blake n’en revenait pas qu’elle aie recours à de tels extrêmes. C’était tellement stupide.

En même temps n’avait-elle elle-même pas déjà fait des choses complètement idiote par désespoir ? Même si elle ne s’était jamais fait du mal directement comme Isis venait de le faire, elle n’avait pas été loin d’y penser l’été avant la sixième année. Lorsque pour la première fois de sa vie elle avait eut le cœur brisé. Lorsqu’elle avait prit la décision stupide de laisser Albus à Pete. De se séparer d’eux pensant alors que c’était la chose à faire. Elle s’était mise à fumer aussi. Une autre forme d’automutilation en un sens même si c’était moins direct. Elle baissa les yeux. Elle n’avait pas le droit d’en vouloir à Isis. Néanmoins c’était son devoir de l’aider. « Isis, désolée si j’ai pas été très présente ces derniers temps, je m’en veux vraiment. Mais si tu as un problème il vaut mieux que tu en parles - à moi ou à quelqu'un d'autres -plutôt que tu t’infliges ça à toi-même. Ca ne t’aidera pas… » Elle desserra son emprise sur le bras de son amie. « Je comprendrais ceci dit que je sois pas la personne à qui tu veuilles te confier..mais j'espère que tu sais que je suis là pour toi si tu as besoin de quelqu'un. »

__________
we could be heroes
If this is to end in fire then we should all burn together. watch the flames climb high into the night. calling out father oh, stand by and we will watch the flames burn auburn on the mountain side. and if we should die tonight then we should all die together (⚡️) i see fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Sam 30 Nov - 0:29





« Qu’est-ce que tu fais là ?! »Isis dévisageait la Blake, furieuse qu’elle la voit dans cet état. La blonde avait cachée son bras derrière elle. Il fallait la faire déguerpir au plus vite avant qu’elle ne se rende compte de ce qu’elle faisait. « Je voulais juste.. » Elle s'interrompit tout en scrutant de son regard perçant la Griffondor. Quelque chose attira son attention et se précipita vers elle pour lui prendre le bras. « Arrête ! » pesta Isis en grimaçant. « Qu’est-ce qu’il te prend ? » Ses paroles tremblaient en sortant de sa bouche, comme si elle était terrifiée par ce qu’elle voyait. De quoi se mêlait-elle ? « ça ne te regarde pas ! » lâcha la Cayrel. Mais apparemment Blake n’était pas disposée à s’en contenter. « Isis, désolée si j’ai pas été très présente ces derniers temps, je m’en veux vraiment. Mais si tu as un problème il vaut mieux que tu en parles - à moi ou à quelqu'un d'autres -plutôt que tu t’infliges ça à toi-même. Ca ne t’aidera pas… » Elle desserra son emprise, ce dont Andromède lui fût grée. Soudain la jumelle de Casioppée éclata d’un rire sans joie. Voilà qu’elle se mettait à réagir comme la petite peste de Cheryl Baker. Mais qu’est-ce qui lui prenait ? Elle ne le savait pas elle-même. « Franchement Blake, t’es marrante ! Vraiment ! Après tout ce temps où tu t’occupais de ta petite organisation de pro-héros, me dire ça… ». Elle n’était pas juste, elle le savait, mais elle avait emmagasiné trop de rancœur. Rancœur lié à son isolement, au fait que celle qui se disait son amie n’avait rien remarqué jusque là. Son interlocutrice ne sembla pas relever cependant. « Je comprendrais ceci dit que je sois pas la personne à qui tu veuilles te confier, mais j'espère que tu sais que je suis là pour toi si tu as besoin de quelqu'un. ». Isis finit de se dégager d’un mouvement brusque de l’épaule et observa Blake un moment avant de lui dire : « Et pourquoi je viendrais te voir ? C’est vrai quoi, tu as sans doute beaucoup de choses plus importantes à faire comme… Je ne sais pas… Libérer le monde de la tyrannie des Mangemort ? » se moqua-t-elle. Cette fois Isis était lancée et elle ne s’arrêterait pas avant d’avoir tout déballé sur ce qu’elle pensait de tout ça, au risque de mettre en colère son amie. « Tu vois, le problème avec vous les Résistants et les Obscurs, c’est que vous ne vous préoccupez plus de rien que de votre pitoyable petite gue-guerre, et tout ça sans se soucier des autres qui tentent de vivre leur vie normalement ». Isis secoua la tête. « Mais vous vous prenez pour quoi ? Des Héros ? Laisse-moi te dire que vous ne valez pas mieux que l’autre camp ». Isis se retourna et passa un peu d’eau sur sa blessure. Les larmes commençaient à revenir elle le sentait. Sa voix se brisa quelques secondes après. « Et si tu t’étais vraiment souciée de moi, tu l’aurais vu il y longtemps. Je sais que je suis pitoyable et que je mélo-dramatise mais je n’ai rien trouvé de mieux à défaut pour extérioriser tout ça. Toi tu as ta famille et ton petit cercle de Résistants, moi je n’ai presque plus rien : ma sœur n’est plus qu’une étrangère, mes parents me détestent et ceux avec qui j’avais un semblant d’amitié ont mieux à faire que de trainer avec moi comme tout les étudiants normaux. Nara à cause d’Albus, toi avec tes Résistants…  ». Le sang ne s’arrêtait pas de couler, peut-être Isis avait mit trop de poids dans son Sortilège car la plaie s’était agrandie, ayant pour conséquence de tacher de rouge le lavabo. Ça commençait d’ailleurs à l’inquiéter. «Je ne veux pas de ta pitié ! » finit-elle par lui dire acerbe. « Et ne me sorts pas l’éternel : je te comprends, je sais par quoi tu passes, car tu ne le sais pas ! ». Isis sentait sa tête lui tourner et dût invoquer un second Sort pour tenter de faire un bandage à sa blessure. Elle attendait la réaction de Blake. La plus probable sera qu’elle s’en aille. Mais qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Blake et non Black : groupies s'abstenir. + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/08/2011
► parchemins : 3374


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Sam 30 Nov - 8:46


❝ Don't get too close it's dark inside, it's were my demons hide.  Isis & Blake


Isis était sur la défensive mais Blake ne se laissa pas démonter. Hors de question qu'elle parte sans un minimum d'explications. Elle comprenait qu'Isis soit énervée contre elle, mais pas au point de réagir de cette façon. Après tout elle essayait juste de l'aider. « Et pourquoi je viendrais te voir ? C’est vrai quoi, tu as sans doute beaucoup de choses plus importantes à faire comme… Je ne sais pas… Libérer le monde de la tyrannie des Mangemort ? » Le visage de Blake se referma. Elle n'était peut-être pas la meilleure amie qui soit, mais oui elle considérait que parfois mettre la résistance d'abord n'était une faute. Elle avait anticipé qu'Isis puisse ne pas vouloir lui parler, mais elle ne pouvait pas tout lui dire non plus. La façon avec laquelle Isis parlait de la résistance ne lui plaisait pas du tout. Ceci dit elle préférait qu'elle lui lance ce genre de choses au visage plutôt qu'elle repente ce que Blake avait interrompu. Alors la brunette passa l'éponge pour ce coup-ci. « Tu vois, le problème avec vous les Résistants et les Obscurs, c’est que vous ne vous préoccupez plus de rien que de votre pitoyable petite gue-guerre, et tout ça sans se soucier des autres qui tentent de vivre leur vie normalement. Mais vous vous prenez pour quoi ? Des Héros ? Laisse-moi te dire que vous ne valez pas mieux que l’autre camp » Il fallut à Blake beaucoup d'efforts pour ne pas s'emporter contre la jeune fille. Elle tenta de se convaincre qu'elle n'était pas sérieuse, qu'elle ne disait ça que sous le coup de la colère. Mais ça faisait quand même mal et ne pas réagir lui coûtait énormément. Isis s'éloigna pour passer de l'eau sur la coupure, ce qui permit à Blake de rassembler ses esprits et de garder son calme. Il fallait qu'elle laissa la Cayrel exploser, c'était le meilleur moyen pour elle de se libérer. Elle pourrait toujours répliquer plus tard. « Et si tu t’étais vraiment souciée de moi, tu l’aurais vu il y longtemps. Je sais que je suis pitoyable et que je mélo-dramatise mais je n’ai rien trouvé de mieux à défaut pour extérioriser tout ça. Toi tu as ta famille et ton petit cercle de Résistants, moi je n’ai presque plus rien : ma sœur n’est plus qu’une étrangère, mes parents me détestent et ceux avec qui j’avais un semblant d’amitié ont mieux à faire que de trainer avec moi comme tout les étudiants normaux. Nara à cause d’Albus, toi avec tes Résistants… » Isis était très dure et Blake ne pouvait cacher qu'elle était blessée. La brunette avait toujours été dure avec elle-même. Si elle avait été objective et honnête elle aurait vu que certes elle n'avait pas été super présente, mais pas complètement absente non plus et que si Isis avait voulu parler elle aurait pu le faire. Mais même maintenant elle était incapable de le voir. Toutefois ce qu'elle savait c'est qu'elle n'avait pas passé son temps qu'à penser à la résistance. C'était faux. Son attention avait été accaparé par d'autres choses. Isis lui disait qu'elle, elle avait de la famille, mais quelle famille aussi. Elle ne voyait pas plus ses parents que la blonde, son grand-cousin était un mangemort, elle avait découvert qu'elle avait une cousine, mais celle-ci était partie et Marcus son petit-frère était plus une source d'inquiétude et de problème que de soutient. Elle ne s'excusait pas totalement de ce qu'elle avait fait, mais il fallait remettre les pendules à l'heure, elle aussi avait eu des problèmes. Simplement elle n'avait pas chercher de soutient particulier parce qu'elle voulait résoudre les choses toute seule. Et que souvent si elle avait besoin d'aide ce n'était pas Isis qui était à même de l'aider. Elle pinça des lèvres et se re-concentra sur Isis. La plaie de celle-ci lui semblait s'aggraver plus qu'autre chose. « Je ne veux pas de ta pitié ! » Elle était complètement à l'ouest. Ce n'était pas de la pitié que Blake avait pour elle, mais de l'inquiétude. C'était son amie et elle était clairement dans un mauvais état. Blake avait plus peur pour elle qu'autre chose. « Et ne me sorts pas l’éternel : je te comprends, je sais par quoi tu passes, car tu ne le sais pas ! »  Là c'était trop. Blake en avait un peu marre de se faire attaquer. Au début elle pensait qu'elle le méritait mais peut-être pas à ce point. Surtout que les arguments d'Isis l'énervaient plus qu'autre chose. Elle aussi avec des problèmes à commencer par un choix qu'elle devait faire concernant son avenir d'ici la fin de l'année. Entre Pete et la résistance, elle aurait tout donné pour ne pas avoir à choisir, mais elle allait le faire parce que Blake n'était pas du genre à abandonner quoique ce soit. Elle ne savait pas ce qu'Isis vivait exactement ni ce par quoi elle passait certes, mais ça ne voulait pas dire qu'elle ne savait pas ce que c'était d'être désespérée. Isis tentait de mettre un bandage sur sa blessure à l'aide d'un sortilège et Blake leva un sourcil repoussant sa colère quelques instants. « Donne ton bras. » fit-elle fermement. Mais sans attendre que la blonde s'exécute, elle attrapa son avant bras et appliqua sa propre baguette sur la blessure. Murmurant trois fois l'incantation "vulnera sanentur" elle arrêta le saignement et referma entière la plaie. C'était ça d'avoir Albus Potter comme meilleur ami, elle avait du mémoriser nombre de sorts du type.

Elle relâcha ensuite son amie et lui lança un regard froid. C'était tellement pas son genre, mais Blake était quelqu'un qu'il ne valait mieux pas énerver. Malgré sa gentillesse, elle savait aussi se défendre. « Sans vouloir dénigrer le moins du monde ce qu'il t'arrive il faudrait peut-être que tu te réveilles un peu. » Elle regretta un peu son ton acerbe, mais elle n'en changea pourtant pas. « Tu n'es pas la seule à qui il arrive des emmerdes Isis! T'es pas la seule à te sentir seule et désespérée! Je te ferai dire que y a des gens qui ont perdu leur putain de parents cette année. » Les Weasley et les Potter principalement. « Désolée de pas pouvoir deviner les ennuis de tout le monde. » Elle faisait de son mieux, mais fallait pas trop lui en demander non plus. Elle s'était occupée d'Albus cet été, ça lui avait semblé être plus urgent. « T'es mon amie et je m'intéresse à toi, mais tu pouvais aussi venir m'en parler si t'allais mal merde. » Tout n'était pas de sa faute quand même. « Et puis arrête ces histoires avec les clans. Parce qu'à ton avis c'est quoi mon but si ce n'est d'aider? Faut bien que les gens se bougent. Moi quand je vois ce qu'il se passe je préfère m'impliquer à fond dans la résistance plutôt que de vivre ma vie normalement. J'ai toujours respecté les choix des autres, mais j'en attends autant de toi. » Peut-être qu'au fond elle les trouvait un peu lâche ces personnes qui décidaient que ce n'était pas leur problème. C'était le problème de tout le monde. Mais jamais elle ne l'avait dit parce qu'elle considérait que chacun était libre de faire ce qu'il voulait. Néanmoins fallait pas venir l'embêter sur ses propres choix où elle pouvait mordre. « Et puis y'a pas que la résistance, tu crois vraiment que c'était mon seul soucis cet année? Oui ok j'ai de la famille, j'ai un frère, mais est-ce que ça rend les choses plus faciles? Non, parce que du coup je me soucie tout le temps de lui et des choix qu'il peut faire et de ce qu'il peut lui arriver. Moi aussi j'ai des problèmes et des pré-occupations Isis. Alors même si je suis désolée de pas avoir prêté autant attention à toi que je l'aurais du, je ne m'excuserai pas de tout. Y a des limites. »  

__________
we could be heroes
If this is to end in fire then we should all burn together. watch the flames climb high into the night. calling out father oh, stand by and we will watch the flames burn auburn on the mountain side. and if we should die tonight then we should all die together (⚡️) i see fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Sam 30 Nov - 12:12





« Je ne veux pas de ta pitié ! » Qu’elle phrase stupide. Au fond Isis savait qu’elle était injuste. Injuste envers celle qui était l’une des rares qu’elle pouvait qualifier d’amie et qui semblait se soucier d’elle. Seulement elle était paumée et incapable de faire face seule. A l’époque elle avait sa sœur. Puis Blake et Nara ainsi que quelques autres lorsqu’elle était arrivée à Poudlard. Puis presque plus personne, par choix et par un concours de circonstances. Un vide horrible. Hors la jeune Cayrel avait toujours eut besoin de quelqu’un pour la simple et bonne raison qu’elle était incapable gérer son petit monde constamment sous pression. Elle savait qu’elle devait paraître complètement allumée pour Blake. Seulement elle insista encore une fois sur le fait que personne ne pouvait la comprendre, qu’elle était la seule à connaître ce genre de choses. Bien sûr c’était faux, et elle le savait. Elle tremblait tellement qu’elle n’arrivait même pas à utiliser correctement le Sortilège permettant de soigner sa blessure. Mon dieu qu’elle se trouvait pitoyable. Alors qu’elle aurait dût lui tourner le dos, Blake lui saisie le bras un peu sèchement pour l’aider. « Donne ton bras. » fit-elle fermement. Elle ne lui laissa pas le choix et stoppa rapidement l’hémorragie. Isis baissait les yeux, se sentant particulièrement idiote. « Merci » dit-elle tout bas. Lorsqu’elle les leva elle rencontra le regard froid de Blake, ce qui la fit frissonner. « Sans vouloir dénigrer le moins du monde ce qu'il t'arrive il faudrait peut-être que tu te réveilles un peu. » ça oui, elle le savait déjà, mais le penser et l’entendre dans une bouche amicale, quoique énervée, c’était toujours un peu différent.  « Tu n'es pas la seule à qui il arrive des emmerdes Isis! T'es pas la seule à te sentir seule et désespérée! Je te ferai dire que y a des gens qui ont perdu leur putain de parents cette année. » Isis rougit. La brune avait totalement raison. Elle faisait passer sa vie comme un calvaire pendant que d’autres avaient perdu tellement plus. Seulement elle avait toujours fait en sorte de ne pas y prêter attention. Sans doute un reste de son éducation de Cayrel : se préoccuper toujours de soi avant les autres. La suite la rendit encore plus mal à l’aise. « Désolée de pas pouvoir deviner les ennuis de tout le monde. T'es mon amie et je m'intéresse à toi, mais tu pouvais aussi venir m'en parler si t'allais mal merde. » Les larmes coulaient désormais en cascade sur les joues de la blonde. « Tu aurais dût t’en rendre compte… ». Comment pouvait-elle être autant bornée ?  « Et puis arrête ces histoires avec les clans. Parce qu'à ton avis c'est quoi mon but si ce n'est d'aider? Faut bien que les gens se bougent. Moi quand je vois ce qu'il se passe je préfère m'impliquer à fond dans la résistance plutôt que de vivre ma vie normalement. J'ai toujours respecté les choix des autres, mais j'en attends autant de toi. » Isis savait bien que quelque part dans ses paroles Blake lui faisait part de son incompréhension vis-à-vis de ceux, comme la blonde, qui restaient Impartiaux dans la guerre qui se jouait autour d’eux. Andromède n’avait jamais pris parti, au contraire de sa jumelle, et pensait que le mieux à faire était de suivre le courant avec plutôt que d’aller à l’encontre d’un système déjà établi. Et y adhérer ouvertement alors que celui-ci était de plus en plus menacé n’était pas non plus une preuve d’intelligence. En tout cas à ses yeux. Mais peut-être était-il temps pour elle de voir les choses autrement ?  « Et puis y'a pas que la résistance, tu crois vraiment que c'était mon seul soucis cet année? Oui ok j'ai de la famille, j'ai un frère, mais est-ce que ça rend les choses plus faciles? Non, parce que du coup je me soucie tout le temps de lui et des choix qu'il peut faire et de ce qu'il peut lui arriver. Moi aussi j'ai des problèmes et des pré-occupations Isis. Alors même si je suis désolée de pas avoir prêté autant attention à toi que je l'aurais du, je ne m'excuserai pas de tout. Y a des limites. » Isis ne savait plus quoi dire, comment réagir devant tant de vérités, alors elle se laissa tomber par terre. Tout ce que lui avait dit la brune était vrai, horriblement vrai. « Je suis une égoïste tu as raison », dit-elle doucement. Une simple constation qu’elle venait enfin de faire. Pour elle tous ses petits problèmes supplantaient obligatoirement ceux des autres. Mais comment pouvait-elle encore penser ça en face de gens qui avaient tant perdu ? « J’ai toujours pensé que tout irait bien si je ne faisais pas de vagues… Les Résistants, les Obscurs… Mais tout est allez de mal en pire ». Elle leva les yeux vers son amie. « Je suis… Désolée. Mes problèmes doivent te paraître insignifiants par rapport tout ça et à ce que tu fais toi...  Je suis d’accords ». Autant l’avouer à haute voix. « La vérité c’est que je ne sais plus quoi faire… Plus qui voir… Peut-être que croire en quelque chose… Avoir des convictions comme les tiennes… ». Sa voix tremblait toujours mais du moins elle s’était un peu calmée. « Je n’ai jamais eut ton courage ou celui de beaucoup d’autres, à se demander pourquoi je suis chez les Griffons. Lorsque j’étais petite c’était Cassiopée qui me protégeait. Toujours. Lorsqu’elle m’a abandonné j’ai ressentie un vide que je n’ai jamais réussit à combler ». Elle ricana d’un rire sans joie. « J’ai été injuste envers toi et méchante… Alors pourquoi tu restes à jouer la psy ?». Elle secoua la tête. « Je ne suis pas quelqu’un de bien. Il y a quelques jours j’ai même insulté pour la première fois une fille de sang-de-bourbe… Pourquoi ? Je ne sais pas… ». Elle resta un instant silencieuse avant de continuer. « Peut-être qu’il est temps pour moi de faire un choix et d’arrêter de m’apitoyer sur mon sort qui n’est si terrible que ça au final, tu ne crois pas ? ». Elle regarda sa baguette qu’elle avait en main et la dirigea lentement vers sa propre gorge sans y réfléchir vraiment. « Ou finir ce que j’ai commencé  ». Isis avait peur, non était terrifiée. Elle n’était plus maîtresse d’elle-même et commençait à se laissé engloutir dans un puits de mélancolie inédit jusque là. Elle leva ses yeux vers la brune et bafouilla : « Je… Je suis désolée… Je dois te paraître stupide mais… Enfin… ma sœur me manque », explosa-t-elle cette fois en larmes tout en conservant son arme pointée sur elle, la main tremblante. Elle renifla plusieurs fois avant de finir par demander : « Qu’est-ce que je dois faire ?? ». Isis était effondrée, son énergie vidée et sa volonté déclinante. La réponse de Blake serait décisive pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Blake et non Black : groupies s'abstenir. + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/08/2011
► parchemins : 3374


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Lun 2 Déc - 8:37


❝ Don't get too close it's dark inside, it's were my demons hide.  Isis & Blake


Apparemment affligée par tout ce que lui avait dit Blake, Isis se laissa tomber au sol sous les yeux étonnés de son amie. « Je suis une égoïste tu as raison » fit-elle ensuite, réveillant la bonté d'âme de Blake qui s'approcha d'elle sans plus de réflexion et s'installa au sol à ses côtés. Elle allait lui dire que non c'était pas vrai, que c'était pas si grave que ça, mais Isis enchaîna sans lui en laisser le temps.  « J’ai toujours pensé que tout irait bien si je ne faisais pas de vagues… Les Résistants, les Obscurs… Mais tout est allez de mal en pire » Isis leva les yeux vers elle comme pour chercher une réaction, mais Blake resta impassible. Elle n'avait pas de réponse à lui faire. La blonde avait raison, les choses avaient empiré pour tout le monde.  « Je suis… Désolée. Mes problèmes doivent te paraître insignifiants par rapport tout ça et à ce que tu fais toi...  Je suis d’accords. La vérité c’est que je ne sais plus quoi faire… Plus qui voir… Peut-être que croire en quelque chose… Avoir des convictions comme les tiennes… » Blake pinça des lèvres, Isis voulait devenir résistante? Ca lui faisait plaisir en soi, mais elle avait toujours espéré que son amie rejoigne son clan par conviction réelle plutôt que simplement pour avoir la sensation d'appartenir à quelque chose. Néanmoins elle n'avait peut-être pas tord dans un sens. Faire partie d'un clan ça pouvait donné la sensation d'être utile, de servir à quelque chose.  « Je n’ai jamais eut ton courage ou celui de beaucoup d’autres, à se demander pourquoi je suis chez les Griffons. Lorsque j’étais petite c’était Cassiopée qui me protégeait. Toujours. Lorsqu’elle m’a abandonné j’ai ressentie un vide que je n’ai jamais réussit à combler » Elle se mit à rire et Blake baissa les yeux pour ne pas voir le spectacle d'Isis qui semblait en proie à l'autodestruction.  « J’ai été injuste envers toi et méchante… Alors pourquoi tu restes à jouer la psy ? » Parce que c'était son amie tout simplement. Parce que tout le monde passait par de mauvais moments et que même lorsqu'on était énervé contre quelqu'un on ne s'arrêtait pas de l'aimer pour autant. Et c'était son rôle d'être là pour Isis lorsqu'elle en avait besoin, qu'elle veuille de son aide ou pas. Blake s'énervait peut-être rapidement, mais elle n'abandonnait jamais réellement ses amis quand ils avaient besoin d'elle. « Je ne suis pas quelqu’un de bien. Il y a quelques jours j’ai même insulté pour la première fois une fille de sang-de-bourbe… Pourquoi ? Je ne sais pas… » Blake ne put s'empêcher de faire la moue. En soi c'était pas grand chose, un mot comme un autre, mais elle avait du mal à l'accepter. Insulter un né-moldu de sang-de-bourbe était une chose, mais considérer le fait d'être né-moldu en soi comme une insulte à balancer à n'importe qui en était une autre. Isis avait probablement fait ça sous le coup de la colère, mais c'est vrai que ce genre de comportement passait mal avec la brunette. Son père était un moldu et elle détestait ces histoires de pureté du sang. C'était vraiment une belle connerie. Et utiliser la hiérarchie des sangs comme insulte était inacceptable. Elle-même aurait été de sang-moldu elle ne l'aurait peut-être pas mal pris, elle était au-dessus des insultes parce qu'elle savait qu'il n'y avait pas vraiment de différence entre les sang-purs et les autres, mais elle savait que ça certaines personnes en revanche étaient très touchées. Néanmoins ça ne faisait pas non plus d'Isis une mauvaise personne. « Peut-être qu’il est temps pour moi de faire un choix et d’arrêter de m’apitoyer sur mon sort qui n’est si terrible que ça au final, tu ne crois pas ? » Voilà qui était mieux. Elle décidait enfin d'agir pour sortir de son trou. Et Blake n'avait pas eu besoin de lui de le faire. Y avait du progrès. « Ou finir ce que j’ai commencé » ajouta-t-elle en pointant sa baguette sur sa gorge. Blake haussa un sourcil. Elle aurait pu avoir peur pour son amie, mais elle pouvait voir qu'elle ne le ferait pas. Que ce n'était que des mots. Non pas qu'elle n'était pas vraiment déprimée, mais elle n'irait pas jusque-là. Elle-même l'avait dit elle n'était pas si courageuse que ça. Il en fallait du courage pour se tuer. Même si c'était aussi être trop lâche pour continuer à vivre, l'acte en lui même demandait un peu de bravoure.  

« Je… Je suis désolée… Je dois te paraître stupide mais… Enfin… ma sœur me manque » Et sur ce elle éclata en sanglots. Prise de court, Blake passa un bras autour des épaules d'Isis pour la réconforter. C'était la première fois qu'elle admettait que sa sœur lui manquait. Si Blake ne portait pas Cassiopée dans son cœur, elle pouvait compatir avec l'autre Cayrel et même la comprendre. Elle n'avait pas un lien des meilleurs qui soit avec Marcus, mais si jamais sa relation s'était transformée en celle qu'Isis avait actuellement avec sa jumelle, elle aurait été dans un état similaire. Les larmes en moins peut-être et elle aurait depuis le temps élaboré quelque chose pour récupérer de meilleurs termes avec lui. Blake n'était pas quelqu'un de passive, elle ne m'était pas ça sur le compte du courage ou quoique ce soit, elle n'aimait juste pas laisser les choses se faire et dès qu'elle pouvait arranger des problèmes elle le faisait. « Qu’est-ce que je dois faire ?? » Bonne question. Blake n'en avait pas la moindre idée. Elle ne se trouvait pas de particulièrement bon conseils et ne comprenait qu'on se repose sur elle de cette façon. Mais bon, elle voulait aider Isis alors elle lui dirait ce qu'elle pensait. « Déjà tu pourrais commencer par remettre ta baguette dans ta poche, t'as déjà suffisamment joué avec. » fit-elle doucement avec un peu d'humour qui ne passerait pourtant peut-être pas. « Écoute, faut pas te dénigrer à ce point non plus. C'est normal aussi que tes problèmes te paraissent importants et je dis pas qu'ils le sont pas d'ailleurs. » Après tout elle ignorait la nature exacte de ce qui l'accablait même si ça semblait être un tout. « Tu sais le Choixpeau t'as répartie à Gryffondor pour une raison. Tu pourrais choisir d'être courageuse. Simplement décider d'aller de l'avant serait faire preuve de courage tu sais. » Elle marqua une pause et chercha les iris bleus de son amie. « Parler à Cassiopée aussi. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais tu devrais essayer. Je veux dire sinon tu comptes faire quoi? Ne plus jamais lui parler, ne plus la voir après Poudlard? » Les deux Gryffondors n'avaient pas encore parlé de ce qu'elles comptaient chacune faire après la septième année, mais Blake pouvait se douter qu'Isis ne souhaiterait pas rester en prépa et ne resterait pas non plus chez ses parents. Ca aussi c'était un acte de courage d'ailleurs. « C'est clair qu'elle le montre pas, mais y a des chances qu'elle pense pareil que toi au fond. Tu sais la famille ça s'oublie pas facilement. » Ca non. Certains se rebellaient pendant des années contre leur famille avant de soudainement décider de rentrer dans le rang pour faire plaisir aux parents. Non elle ne pensait à personne en particulier. « Quant à la résistance j'ai toujours pensé que tu pourrais en faire partie, mais je t'ai jamais forcé la main et je vais pas commencer aujourd'hui. Tu fais comme tu veux, je sais pas si ça pourrait t'aider, tu sais c'est pas facile d'être résistant surtout maintenant. Mais je pense que tu dois choisir en fonction de ce que tu penses vraiment. Est-ce que t'as envie de soutenir le régime ou pas? Tu peux rester impartiale, ça fera pas de toi une mauvaise personne, mais si t'as envie d'essayer de faire bouger les choses, on t'accueillera. Simplement ne décide pas ça sur un coup de tête. » Elle aimerait beaucoup la voir les rejoindre, mais pas pour les mauvaises raisons. La résistance avait besoin de membres c'était sûre, mais à ses yeux il valait mieux quelques membres motivés que pleins de membres inactifs. Si on pouvait avoir le monde et la motivation ensemble ce serait mieux bien sûr.

__________
we could be heroes
If this is to end in fire then we should all burn together. watch the flames climb high into the night. calling out father oh, stand by and we will watch the flames burn auburn on the mountain side. and if we should die tonight then we should all die together (⚡️) i see fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Mar 3 Déc - 10:46





Isis apprécia l’étreinte de son amie. Avoir une épaule sur qui pleurer sa faisait du bien, quoiqu’en dise certains mauvaises langues. Et puis Blake pouvait être de bons conseils, enfin c’est ce que pensait Isis. De toute façon elle avait besoin DE conseils alors autant tout prendre. « Déjà tu pourrais commencer par remettre ta baguette dans ta poche, t'as déjà suffisamment joué avec. » lui dit doucement la brune. La Cayrel esquissa un rapide sourire et s’exécuta en rougissant. « Je suis ridicule », chuchota-t-elle gênée. C’est vrai : d'accord elle était désespérée et à bout mais pas encore suicidaire. « Écoute, faut pas te dénigrer à ce point non plus. C'est normal aussi que tes problèmes te paraissent importants et je dis pas qu'ils le sont pas d'ailleurs. » Bien sûr que non ils ne l’étaient pas aux yeux d’Isis, mais elle se retint de commenter. Après tout elle avait demandé des conseils, autant les écouter. « Tu sais le Choixpeau t'as répartie à Gryffondor pour une raison. Tu pourrais choisir d'être courageuse. Simplement décider d'aller de l'avant serait faire preuve de courage tu sais. » La jeune fille sentait la discussion se diriger tout doucement vers les clans, encore une fois. Blake marqua une pause pour ensuite plonger ses yeux dans les siens. « Parler à Cassiopée aussi. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais tu devrais essayer. Je veux dire sinon tu comptes faire quoi? Ne plus jamais lui parler, ne plus la voir après Poudlard? » Isis faillit exploser de rire. Un rire nerveux. « Parler à Cassiopée ?? Il faut plus que du courage pour faire ça ! Tu m’envoie à l’abattoir ! ».  « C'est clair qu'elle le montre pas, mais y a des chances qu'elle pense pareil que toi au fond. Tu sais la famille ça s'oublie pas facilement. » Isis hocha la tête, sceptique. Les deux jumelles ne s’étaient pas parlé depuis tellement longtemps qu’elle doutait des paroles de la jeune Blake. Et puis ses parents… Non sa ne cadrait pas du tout avec la réalité. La famille ça s’oublie, preuve en est. Trop vite même. Puis vint le moment que la rouge et or redoutait. « Quant à la résistance j'ai toujours pensé que tu pourrais en faire partie, mais je t'ai jamais forcé la main et je vais pas commencer aujourd'hui. Tu fais comme tu veux, je sais pas si ça pourrait t'aider, tu sais c'est pas facile d'être résistant surtout maintenant. Mais je pense que tu dois choisir en fonction de ce que tu penses vraiment. Est-ce que t'as envie de soutenir le régime ou pas? Tu peux rester impartiale, ça fera pas de toi une mauvaise personne, mais si t'as envie d'essayer de faire bouger les choses, on t'accueillera. Simplement ne décide pas ça sur un coup de tête. » La jumelle de Cassiopée fixa un point devant elle tout en fronçant les sourcils. Finalement, elle ne l’avait pas comprise. Enfin pas totalement. « Cassiopée me hait déjà, imagine qu’elle serait sa réaction si elle apprend que j’appartiens au Résistants ? ». Isis dévisagea Blake l’espace d’un instant. « Tu sembles certaine que je dois rejoindre votre groupe, mais est-ce vraiment dans mon intérêt ? ». La Gryffondor mit sa main devant sa bouche comme si elle avait dit une grossièreté. Voilà qu’elle recommençait. « Désolée… Tu sais ce qu’on dit… Chasser le naturel… », se justifia-t-elle rapidement. « Je voulais dire que si je veux vraiment revoir ma sœur ce n’est ça qui facilitera la chose ». Elle soupira en levant la tête. « Mais je ne veux pas non plus devenir une Obscure. Franchement, qu’est-ce que j’irais faire avec eux ? A par pour ma sœur… Et ce n’est même pas sûr qu’elle me reparle si j’en deviens une… ». Elle esquissa un sourire pour rassurer son amie. « Tu vois mon problème ? Si je ne fais rien et reste Impartiale, tout continuera. Si je deviens Résistante ma sœur me détestera encore plus… Et si je rejoins leur camp se serait renoncé à tous mes principes… Franchement à ma place, qu’est-ce que tu ferais ? », Demanda-t-elle à son amie. Elle savait son amie hésitante alors Isis lui fit bien comprendre qu'elle attendait une réponse franche et pas une petite pirouette : « Et je veux que tu me répondes vraiment ! Si tu étais moi… Que ferais-tu ? ». Isis attendait avec une impatience non feinte sa réponse…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Blake et non Black : groupies s'abstenir. + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/08/2011
► parchemins : 3374


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Jeu 5 Déc - 11:06


❝ Don't get too close it's dark inside, it's were my demons hide.  Isis & Blake


 « Cassiopée me hait déjà, imagine qu’elle serait sa réaction si elle apprend que j’appartiens au Résistants ? » Elle marquait un point. Après revenir vers Cassiopée ça ne voulait pas dire se plier à ses exigences. Isis pouvait toujours faire ce qu'elle voulait.  « Tu sembles certaine que je dois rejoindre votre groupe, mais est-ce vraiment dans mon intérêt ? » Blake haussa les épaules elle ne lui forçait pas la main non plus il fallait pas exagérer. Elle n'avait dit ça que parce que la blonde avait parler de clan et d'avoir "des convictions comme les siennes" peut-être qu'elle avait interprété ça trop vite, mais c'était pas la peine de réagir comme ça non plus. C'est vrai que Blake avait toujours voulu qu'Isis les rejoigne parce qu'elle trouvait qu'elle irait bien chez les Résistants, mais si elle avait voulu la forcer elle l'aurait fait depuis longtemps. Si Isis pensait que la brunette allait argumenter sur le fait que oui c'était dans son intérêt elle se trompait, Blake ne considérait pas que c'était le moment pour une opération de recrutement, surtout qu'elle n'aurait forcé personne à rejoindre son clan. Isis sembla croire avoir fait une gaffe car elle plaqua immédiatement une main contre sa bouche.  « Désolée… Tu sais ce qu’on dit… Chasser le naturel… » Blake secoua la tête pour lui signifier que ce n'était pas grave, faisant voleter ses cheveux bruns. « Je voulais dire que si je veux vraiment revoir ma sœur ce n’est ça qui facilitera la chose » Isis soupira et son amie ne pouvait s'empêcher d'être d'accord avec elle. En même temps Cassiopée sortait avec Louis, ils l'avaient "annoncé" par leur venue en couple au  bal de fin d'année. Autant dire que ça avait fait du bruit. Ce qu'elle notait surtout c'était que Louis était résistant sans compter que c'était un Weasley, alors Cassiopée ne devait pas être si butée que ça, non? Elle n'eut pas le temps de le faire remarquer à la Cayrel qui enchaîna. « Mais je ne veux pas non plus devenir une Obscure. Franchement, qu’est-ce que j’irais faire avec eux ? A par pour ma sœur… Et ce n’est même pas sûr qu’elle me reparle si j’en deviens une… » Elle voulu la rassurer avec un sourire, mais Blake n'en avait pas vraiment besoin. Elle n'avait jamais vu Isis chez les obscurs, c'était pas son genre. Rester impartiale oui, s'engager dans le clan qui soutenait Voldemort, non. Quant à Cassiopée, c'était pas évident pour Blake de répondre quoique ce soit, parce qu'après tout elle ne la connaissait pas vraiment. Elle ne savait pas pourquoi la verte en voulait à sa jumelle, à tel point qu'elle refusait de lui parler et que si les deux jeunes femmes ne partageaient pas un physique identique ainsi qu'un nom de famille on aurait jamais pu les penser du même sang.  

« Tu vois mon problème ? Si je ne fais rien et reste Impartiale, tout continuera. Si je deviens Résistante ma sœur me détestera encore plus… Et si je rejoins leur camp se serait renoncé à tous mes principes… Franchement à ma place, qu’est-ce que tu ferais ? » C'était beaucoup lui demander ça. Elle aurait bien voulu lui trouver une solution miracle, mais ce n'était pas franchement en son pouvoir. Déjà parce qu'elle ne savait pas tout sur la situation et ensuite parce qu'elle devait admettre que c'était compliqué et qu'il n'y avait pas de solution facile. Se mettre à la place de Isis n'était pas évident parce qu'elles étaient très différentes malgré leur maison et leur amitié. Elles avaient quelques points communs, mais globalement avaient des personnalités presque opposées. Blake réfléchissait notamment beaucoup moins aux conséquences directes de ses actes. « Et je veux que tu me répondes vraiment ! Si tu étais moi… Que ferais-tu ? » insista Isis. La brunette pinça des lèvres, incapable de répondre. En toute honnêteté, si elle était Isis que ferait-elle? Choisirait-elle ses convictions ou la famille? Elle poussa un soupir en se rendant compte qu'elle n'en avait pas la moindre idée. Et pourtant ses convictions à elle étaient probablement plus fortes que celle d'Isis, le choix aurait du être simple. Au fond elle avait un choix similaire à faire si on remplaçait la famille par l'amour et elle avait aussi du mal à prendre une décision. Et elle aurait aimé pouvoir faire comme Isis et demander à quelqu'un de lui dire quoi faire. Seulement Isis avait choisie la mauvaise personne. Comment Blake pouvait-elle la conseiller alors qu'elle n'était pas capable de faire mieux qu'elle? « Je sais pas. » lâcha-t-elle platement, déçue et dégoûtée par son incapacité à se rendre utile. On lui posait une question pourtant simple et elle ne savait pas y répondre. « Je suppose que je suivrais mon cœur? » Sa mère lui aurait donné ce conseil et même si il ne lui servait pas beaucoup pour son propre cas, il serait peut-être plus utile à Isis. « Mais tu sais peut-être que t'es pas vraiment obligée de choisir. Je veux dire est-ce que ça changerait vraiment quelque chose si tu rejoignais la résistance? Ta sœur sort avec un Résistant je te ferais dire. Alors oui ça en choque beaucoup parce qu'apparemment c'est pas son genre, mais si elle peut faire une exception pour Louis, elle peut sûrement en faire une pour toi. » Franchement en faire une pour un garçon et pas pour sa sœur jumelle ce serait carrément injuste. « Tu devrais lui dire ça si jamais tu finis par aller la voir. Que c'est hypocrite de sa part de rejeter sa sœur pour ça d'un côté, mais d'avoir choisi Louis de l'autre. » Elle ne voulait pas créer des ennuis entre Cassiopée et Louis parce qu'elle appréciait vraiment ce dernier, mais c'était la vérité. « Enfin si c'est vraiment pour ça que vous ne vous parlez, plus alors je dirais que c'est le moment ou jamais de retourner vers elle, parce qu'à priori elle est moins bornée qu'avant. » Elle ne la connaissait pas, mais vu la situation ça semblait être le cas. Peut-être que Louis était l'exception et il l'était sûrement d'ailleurs, mais si Isis allait la voir, Cassiopée saurait peut-être faire une exception pour elle aussi. Et si la verte en parlait à Louis il lui conseillerait sûrement d'accepter de reparler à Isis. Lui qui avait perdu une grande partie de sa famille au cours de l'été devait bien connaître la valeur que pouvaient avoir les liens du sang, surtout par les temps qui couraient. Si Blake s'était jusque-là montrée plutôt neutre par rapport à l'annonce de ce couple qui avait choqué une majorité de Poudlard, se disant que ce n'était pas ses affaires et que Louis comme Cassiopée pouvaient faire ce qu'ils voulaient, elle se trouvait désormais carrément en leur faveur, pensant que Louis pourrait en fait avoir une bonne influence sur la blonde.

__________
we could be heroes
If this is to end in fire then we should all burn together. watch the flames climb high into the night. calling out father oh, stand by and we will watch the flames burn auburn on the mountain side. and if we should die tonight then we should all die together (⚡️) i see fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Ven 6 Déc - 1:10






« Et je veux que tu me répondes vraiment ! Si tu étais moi… Que ferais-tu ? » Isis s’impatientait mais savait au fond d’elle qu’elle n’aurait jamais de véritables réponses qui la satisfassent. Pourquoi ? Parce que quoi qu’elle décide, elle sera perdante. Si elle devenait Obscure il était à parier que certains de ses « amis » actuels lui tourneraient le dos, Blake et Nara en tête. Du moins c’est ce qu’elle pensait.  La brunette interrompit ses sombres réflexions et lui dit simplement : « Je sais pas. » Forcément qu’elle ne savait pas. Comment la Cayrel avait pût penser autrement ? Blake n’était pas elle et elle n’était pas Blake.  Malgré leur amitié elles étaient très différentes. Autant par leurs choix que leurs caractères. Là où elle était entreprenante, l’autre hésitait. Là ou une s’assumait, l’autre se leurrait. « Je suppose que je suivrais mon cœur? » Isis fronça les sourcils. Qu’entendait-elle par son cœur ? Elle parlait de la famille ou de ses convictions ? La blonde s’énerva quelque peu de cette réponse-type. « Ça ne veut rien dire ! » , lui reprocha-t-elle idiotement. Blake ne sembla pas s’en offusquer en précisa : « Mais tu sais peut-être que t'es pas vraiment obligée de choisir. Je veux dire est-ce que ça changerait vraiment quelque chose si tu rejoignais la résistance? Ta sœur sort avec un Résistant je te ferais dire. Alors oui ça en choque beaucoup parce qu'apparemment c'est pas son genre, mais si elle peut faire une exception pour Louis, elle peut sûrement en faire une pour toi. » Isis ouvrit de grands yeux étonnés. Sa sœur ?? Avait-elle mal entendu ? Là elle était sous le choc. Comment avait-elle pût passer à côté ?? Certes elle ne s’intéressait pas vraiment aux derniers potins de Poudlard mais tout de même ! Non ce n’était pas possible, se dit-elle. Blake devait la faire marcher ! « Tu devrais lui dire ça si jamais tu finis par aller la voir. Que c'est hypocrite de sa part de rejeter sa sœur pour ça d'un côté, mais d'avoir choisi Louis de l'autre. Enfin si c'est vraiment pour ça que vous ne vous parlez, plus alors je dirais que c'est le moment ou jamais de retourner vers elle, parce qu'à priori elle est moins bornée qu'avant. » Isis ricana. « Tu plaisantes là ? Ma sœur ? Une Cayrel ?! Avec un traître Weasley ?! ». Mais la brune afficha un visage de marbre pour toute réponse. Isis se releva d’un coup et explosa : « Quelle petite… GARCE ! » Hurla-t-elle. « Elle qui me reprochait le fait que cet idiot de Potter soit venu me déclarer ses sentiments… Mais quelle… Confringo ! » Fit-t-elle en tendant sa baguette vers une cabine de toilette. Celle-ci explosa en dans une gerbe d’eau. Isis était en colère. Non furieuse en fait. Furieuse de ne rien avoir vu, furieuse que sa jumelle se soit permit ce qu’elle lui reprochait. Elle fit un geste de la main à Blake pour la laisser se calmer toute seule. Ce qu’elle fit après plusieurs longues minutes pour ensuite allez se rassoir à côté de son amie. « Désolée… Mais… Enfin Cassiopée qui sort avec Louis Weasley… Elle qui m’en a toujours voulu qu’Albus se soit rapprocher de moi… C’est un comble…Si nos parents apprenaient ça… Pour eux sa serait le pire des déshonneurs. Pire qu’avoir une fille qui en a embrassé une autre…». Elle lâcha un regard à son amie avec un petit sourire. « C’est à cause de ça que ma famille me tourne le dos. Il a fallut une rumeur… Une convocation… Je ne sais même pas si c’est bien ma sœur qui a tout balancé… Mais j’étais en colère… » Elle regarda de côté Blake. « J’espère qu’il a assez de caractère pour lui résister car elle va s’empresser d’essayer de le convertir à sa cause. J’espère que tu en es consciente ? ». Elle laissa la brunette répondre et rajouta : « D’un autre côté ça peut m’être utile… Je pourrais l’approcher et…». Isis prit les mains de son amie dans les siennes pour la fixer, les yeux dans les yeux. « Ecoute, je penses que ma sœur cache quelque chose. Un truc important, je le sens. Tu n’as rien entendu sur elle par hasard ? ». La brune se mordit la lèvre inférieure en précisant : « Notre lien de… Jumelle. Il existe toujours, du moins dans mon cas. Je ressens une partie de ses émotions. Certaines nuits je sais qu’elle a mal. Très mal. Mais je ne sais pas pourquoi ! Le matin je me réveill,  j’ai pleins courbatures et la tête prête à exploser ! Peut-être que quelqu’un lui fait du mal ?! Enfin je ne sais pas mais j’aimerais comprendre ! Tu penses que Louis est au courant ? ». Elle lâcha Blake, l’esprit en ébullition. « Tu n’aurais pas une petite idée ? » , finit-elle par lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Blake et non Black : groupies s'abstenir. + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/08/2011
► parchemins : 3374


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Sam 28 Déc - 0:55


❝ Don't get too close it's dark inside, it's were my demons hide.  Isis & Blake


 « Tu plaisantes là ? Ma sœur ? Une Cayrel ?! Avec un traître Weasley ?! » Blake s'attendait à tout sauf à ça. C'était vraiment rare qu'elle aie connaissance d'une rumeur avant d'autres. Surtout d'autres beaucoup plus concernés qu'elle par le sujet, comme Isis pouvait l'être dans ce cas-ci. Elle ne releva pas cependant, grimaçant plutôt en entendant Isis parler de Louis comme d'un traitre. Certes elle le disait comme sa jumelle l'aurait dit, mais Blake ne pouvait s'empêcher de tiquer. Les étiquettes qu'on collait aux gens, y en avait plus qu'assez. Louis était plus qu'un simple "traitre Weasley" déjà il n'avait trahit rien du tout son allégeance se portant du côté de sa famille et ensuite réduire quelqu'un à un label pareil avait le fin de l'énerver proprement. « Quelle petite… GARCE ! » Hurla alors Isis faisant sursauter son amie. « Elle qui me reprochait le fait que cet idiot de Potter soit venu me déclarer ses sentiments… Mais quelle… Confringo ! » Que quoi? Idiot de qui? Elle parlait d'Albus là? C'était pas franchement le problème et le moment de relever ça, mais voilà une information que son meilleur ami s'était bien gardé du lui révéler et, curieuse, Blake rangea donc ça bien dans un coin de sa tête, histoire de pouvoir le re-sortir au moment propice. L'explosion que sa camarade entraîna dans l'une des cabines, faisant jaillir une gerbe d'eau vers elles, l'éloigna un instant de ses pensées et l'empêcha de répondre. Il fallait qu'elle calme le jeu et vite.  Pourtant Isis paru elle aussi s'en rendre compte car elle fit signe à Blake de la laisser seule avec elle-même quelques instants. Pas certaine que ce soit une bonne idée, mais se pliant à la requête de son amie, la brunette se mordit nonchalamment les ongles en attendant, réfléchissant à ce qu'elle pouvait dire pour calmer la jeune fille si jamais elle n'arrivait pas à le faire toute seule. Pas grand chose à vrai dire, sa colère lui semblant plutôt légitime. La Cayrel vint alors s'asseoir à nouveau près d'elle, en apparence calmée. « Désolée… Mais… Enfin Cassiopée qui sort avec Louis Weasley… Elle qui m’en a toujours voulu qu’Albus se soit rapprocher de moi… C’est un comble…Si nos parents apprenaient ça… Pour eux sa serait le pire des déshonneurs. Pire qu’avoir une fille qui en a embrassé une autre… » Elle la regarda avec un sourire et Blake hésita. Franchement les histoires de déshonneurs de familles de sang-purs à la con, ça commençait sérieusement à lui casser les pieds et pas qu'un peu. C'était pas de la faute d'Isis, mais en ce moment la lionne était sur les nerfs et même si elle faisait de son mieux pour se concentrer sur les soucis de sa meilleure amie, chaque petit détail qui faisait écho à son propre problème la faisait grimacer. « C’est à cause de ça que ma famille me tourne le dos. Il a fallut une rumeur… Une convocation… Je ne sais même pas si c’est bien ma sœur qui a tout balancé… Mais j’étais en colère… » Blake sentit son regard en coin sur elle, ignorant si elle s'attendait à une réaction quelconque. Elle se contentait d'écouter, n'estimant pas avoir quoique ce soit d'intelligent à dire. « J’espère qu’il a assez de caractère pour lui résister car elle va s’empresser d’essayer de le convertir à sa cause. J’espère que tu en es consciente ? » Blake haussa les épaules. Elle s'en moquait. Enfin, elle appréciait énormément Louis et ne souhaitait pas le voir rejoindre les obscurs, mais son implication s'arrêtait là. C'était pas son problème s'il le faisait puis elle pensait le connaître suffisamment pour savoir que ça n'arriverait pas. Quant à Cassiopée, elle n'en attendait pas moins d'elle. « D’un autre côté ça peut m’être utile… Je pourrais l’approcher et… » Soudain, Isis attrapa ses mains dans les siennes et plongea ses yeux dans les siens, faisant se froncer légèrement les yeux de la jeune femme, inquiète. « Ecoute, je penses que ma sœur cache quelque chose. Un truc important, je le sens. Tu n’as rien entendu sur elle par hasard ?» Elle ne lui laissa pas le temps de répondre. « Notre lien de… Jumelle. Il existe toujours, du moins dans mon cas. Je ressens une partie de ses émotions. Certaines nuits je sais qu’elle a mal. Très mal. Mais je ne sais pas pourquoi ! Le matin je me réveille,  j’ai pleins courbatures et la tête prête à exploser ! Peut-être que quelqu’un lui fait du mal ?! Enfin je ne sais pas mais j’aimerais comprendre ! Tu penses que Louis est au courant ? » Puis aussi soudainement qu'elle l'avait attrapée, elle la lâcha, visiblement concentrée sur autre chose. Ca allait un peu loin son histoire. Elle semblait sincère, mais Blake n'avait jamais entendu parler d'un truc pareil. « Tu n’aurais pas une petite idée ? »

Si elle avait pu passer son tour, Blake l'aurait fait. Honnêtement Isis se reposait trop sur elle, Blake n'était pas voyante, même pas un tout petit peu, elle avait laissé tomber la divination bien trop tôt pour développer ne serait qu'une once de troisième œil. Et puis elle ne connaissait Cassiopée quasiment que de nom et vaguement de réputation. Contrairement à la Serpentard d'ailleurs, elle n'écoutait pas les rumeurs et donc en savait généralement moins sur les autres que la moitié de Poudlard. Certes elle pouvait se montrer observatrice, mais Cassiopée ne lui avait jamais semblé digne d'intérêt. « Franchement, je suis pas la bonne personne à qui demander. Je la connais pas ta sœur Isis. Désolée, mais comment veux-tu que je remarque un changement alors que je sais même pas comment elle était avant? » Elle haussa les épaules, non pas par désintérêt, mais pour montrer qu'elle ne pouvait rien faire. « Je sais pour Louis simplement parce que tout le monde - ou presque visiblement - le sait vu qu'ils sont venus au bal de fin d'année ensemble. » Elle se mordit la lèvre, c'était étonnant qu'Isis n'en ai pas entendu parler, même un peu. « Peut-être qu'elle cache un truc. » lâcha-t-elle comme ça, tout en réfléchissant. Elle n'avait pas de jumelle, elle ne savait donc pas du tout comment un tel lien pouvait marcher, si un tel lien existait. Elle ne remettait pas en cause la santé mentale de son amie, non.. c'est juste qu'Isis revenait de loin et qu'elle n'était pas forcément bien en mesure de réfléchir la tout de suite. Il ne fallait pas oublier que quelques minutes plutôt elle en était à se tailler les veines. « Je peux pas t'aider, si je pouvais je le ferais. Tout ce que je peux dire c'est que ça peut toujours valoir le coup que tu mènes ton enquête. Je me répète, mais tu devrais vraiment aller lui parler. Ca peut pas être pire entre vous et t'as tout à y gagner. » Au pire des cas ça mettrait un point final à leur relation, mais au moins elle aurait de quoi tourner la page ce qui n'était pas plus mal. Au mieux, elles pourraient arrêter de se détester au temps, voire même ré-apprendre à s'apprivoiser. Y avait pas mort d'homme, leur relation pouvait peut-être se rattraper.

__________
we could be heroes
If this is to end in fire then we should all burn together. watch the flames climb high into the night. calling out father oh, stand by and we will watch the flames burn auburn on the mountain side. and if we should die tonight then we should all die together (⚡️) i see fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/08/2013
► parchemins : 126


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Sam 28 Déc - 23:55






Isis ne faisait pas attention à ce qu’elle disait. Louis un Traître ? C’était sortit tout seul. Et Albus un idiot sentimental ? Heureusement pour elle Blake ne releva pas. La jeune Cayrel était entrain de déballer toute ses questions, comme si son amie pouvait avoir toute les réponses qu’elle attendait. Hors évidemment ce n’était pas le cas. D’accords elle lui avait apprit pas mal de choses que la blonde ignorait mais tout de même. Il était temps qu’elle se prenne en main toute seule, comme une grande, et d’arrêter de s’apitoyer sur son sort. Ce que confirma Blake en disant : «  Franchement, je suis pas la bonne personne à qui demander. Je la connais pas ta sœur Isis. Désolée, mais comment veux-tu que je remarque un changement alors que je sais même pas comment elle était avant? » Forcément. Blake ne pouvait pas être au courant de tout. Et puis depuis quand la brunette s’intéressait à Cassiopée ? Lorsqu’elle haussa les épaules Isis fronça les sourcils. Peut-être la Cayrel commençait à la souler avec ses histoires ? « Je sais pour Louis simplement parce que tout le monde - ou presque visiblement - le sait vu qu'ils sont venus au bal de fin d'année ensemble. » Isis le prit un peu mal. Après tout comment aurait-elle pût voir ça ? Elle qui n’était venue qu’en coup de vent lors de ce stupide bal. « Je te ferais remarquer que je n’y suis pas restée à ce bal de marionnettes ». Un peu de rancœur mal placé. Typique de l’Isis un peu dérangée de ces derniers temps. Un peu de jalousie aussi sûrement. Oui elle avait été invitée, mais non ça ne lui avait pas fait plaisir. Et l’idée que d’autres aient apprécié cette petite sauterie dans les murs de ce château sordide… ça la dépassait. Non en fait ça l’énervait plus qu’autre chose. Isis se mura dans ses songes, les yeux dans le vague. Si Blake ne pouvait pas l’aider il allait falloir trouver autre chose. Alors qu’elle pensait la discussion close, son amie ajouta : « Peut-être qu'elle cache un truc. » La lionne releva ses yeux avec une légère lueur de démence dans les yeux. « Alors tu as bien entendu quelque chose ??!! » Mais la suite mit fin à ses espoirs. « Je peux pas t'aider, si je pouvais je le ferais. Tout ce que je peux dire c'est que ça peut toujours valoir le coup que tu mènes ton enquête. Je me répète, mais tu devrais vraiment aller lui parler. Ca peut pas être pire entre vous et t'as tout à y gagner. » Isis fit une petite grimace. « Tu as peut-être raison… ». Elle laissa son regard errer sur les dégâts qu’elle venait de déclencher. « Pour tout je veux dire. Ma sœur, les clans… Il faut que je réfléchisse. » Alors qu’elle sentait sa gorge se serrer de nouveau, et sans crier gare, la blonde enlaça son amie et laissa échapper quelques larmes. « Merci en tout cas. Je sais que je dois te paraître un peu bizarre ces derniers temps mais… Enfin je ne suis pas folle non plus. J’aimerais bien être comme toi. Savoir quoi faire et comment gérer tout ça… ». Isis se détacha de la brune en se redressant, rénifla, et lui tendit la main. « Alors… Merci. J’ai beaucoup de chance de t’avoir… Et que tu arrives à me supporter... Toujours amie ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Blake et non Black : groupies s'abstenir. + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/08/2011
► parchemins : 3374


MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   Jeu 2 Jan - 12:48


❝ Don't get too close it's dark inside, it's were my demons hide.  Isis & Blake


Isis ne sembla pas satisfaite de la réponse de Blake et celle-ci commençait un peu à s'impatienter. « Je te ferais remarquer que je n’y suis pas restée à ce bal de marionnettes » Léger froncement de sourcil de la brunette, ouais bon elle non plus n'avait pas été enchantée par l'idée du bal. Elle y était allée pour Merlin savait quelle raison, un truc qui lui paraissait intelligent jusqu'à ce qu'elle mette les pieds dans la grande salle et ne fasse que se plaindre jusqu'à la fin. Mais Blake était passée outre d'autres remarques peu empreintes de sympathie de son amie et donc elle ne releva pas celle-ci bien que commençant à profondément s'agacer. Elle la relança plutôt sur le sujet précédent pour lui répéter qu'Isis devait parler à Cassiopée. C'était le seul conseil qu'elle avait à donner, le seul qui lui paraissait un tant soit peu intelligent. Et pourtant jusque-là Isis s'était refusée à écouter. À nouveau d'ailleurs la blonde ne semblait pas de son avis puisqu'elle grimaça, provoquant un soupir fatigué de son amie. « Tu as peut-être raison… Pour tout je veux dire. Ma sœur, les clans… Il faut que je réfléchisse. » Ah. Blake hocha la tête en signe d'approbation. Voilà ce qu'elle lui disait depuis le début. Mais bon, ce n'était pas son genre de le faire remarquer, tant qu'elle obtenait le résultat voulu - à savoir qu'Isis se calme et y réfléchisse - elle était contente. Au fond elle ne voulait la forcer à rien, juste l'aider un petit peu. Cependant la blonde n'était pas encore ce qu'on l'on pouvait qualifier de "calme" puisqu'elle se jeta dans ses bras sans prévenir et se mit à sangloter doucement. Surprise, c'est d'abord avec peu d'assurance et un peu de d'inconfort que Blake lui tapota le dos. Non pas qu'elle n'aime pas les effusions d'affection, elle ne s'y était simplement pas attendue. « Merci en tout cas. Je sais que je dois te paraître un peu bizarre ces derniers temps mais… Enfin je ne suis pas folle non plus. J’aimerais bien être comme toi. Savoir quoi faire et comment gérer tout ça… » La brunette profita de ce que son amie était encore dans ses bras et qu'elle ne pouvait pas la voir pour fermer les yeux, mal à l'aise. Bin voyons, elle savoir quoi faire? Vachement, ouais. Surtout quand ça la concernait personnellement. C'était facile de conseiller les autres, mais alors se conseiller soit-même Blake en était absolument incapable. Et du coup elle se demander de quel droit elle pouvait donner conseil aux autres, perdue comme elle était. Quant à l'autre, certes elle pouvait sembler étrange en ce moment et qu'elle pouvait aller loins dans ses propos, mais la Cauldwell le lui pardonnait volontiers. Elle avait, comme beaucoup ces derniers temps, vécu des choses pas facile et sortait visiblement tout juste d'une très mauvaise passe, aussi Blake ne la prenait pas du tout pour une folle, juste pour une amie qui avait besoin d'aide. Isis se détacha alors d'elle, reniflant bruyamment et lui offrant une main. « Alors… Merci. J’ai beaucoup de chance de t’avoir… Et que tu arrives à me supporter... Toujours amie ? » Roulant des yeux Blake attrapa sa main sans hésiter. « N'importe quoi toi. » fit-elle en même temps qu'elle la serrait et qu'elle attirait à nouveau sa meilleure amie dans une étreinte. Isis ou comment dramatiser la situation. « C'est fait pour ça les amis. » Elle se détacha alors pour plonger ses yeux dans ceux de la blonde. « Je sais pas tout d'ailleurs c'est faux. J'aimerais bien, j'aimerais bien contrôler tout, mais c'est pas le cas. » Elle se mordilla la lèvre avant de reprendre. « C'est normal que tu sois perdue aussi, je veux dire, c'est toujours plus compliqué de résoudre ses propres problèmes que ceux des autres. » Elle n'avait pas envie de parler des siens ceci dit et ses mots n'étaient en aucun cas une invitation. Elle qui conseillait à Isis de se confier quelques minutes plus tôt, n'était pas prête à le faire. De toute façon elle estimait que ce n'était pas le moment, juste parce qu'elle venait de l'aider, ça ne signifiait pas qu'Isis était prête à l'entendre. Et encore moins en position de la conseiller. Elle lui offrit un sourire rassurant. « J'espère que tu vas mieux. Si t'as besoin de parler ou quoi, n'hésite pas je suis là. » fit-elle parfaitement sincère. Elle se doutait que tout ne pouvait pas être réglé si vite et que ça prendrait du temps pour qu'Isis résolve ses problèmes. Et contrairement à ces derniers mois, elle comptait être présente pour elle autant qu'elle en aurait besoin. Fronçant le nez elle ajouta tout de même. « Par contre la prochaine fois évite d'insulter Albus d'idiot devant moi.. c'est un de mes rares privilèges. » Franchement elle avait été gentille, normalement une telle remarque sur Albus aurait valu à quiconque les foudres de Blake. Personne ne pouvait l'insulter à part elle. Pendant un instant, elle se demanda si c'était trop tôt pour lui poser plus de questions au sujet du jeune Potter, elle qui semblait avoir raté un épisode dans leur petite histoire. C'était probablement pas le moment. Un sourire amusé sur les lèvres elle se releva et tendit une main à Isis pour qu'elle en fasse de même. « Tu viens? » Elle ne voyait pas l'intérêt de rester plus longtemps dans ces toilettes que tout le monde détestait, elle comprise. Mimi la mettait mal à l'aise pour tout dire et elle n'avait pas très envie de croiser le fantôme. Et puis, Isis semblait s'être calmée, peut-être était-elle prête à rejoindre leurs camarades, ça lui changerait les idées et ça vaudrait toujours mieux que ces toilettes abandonnées.

__________
we could be heroes
If this is to end in fire then we should all burn together. watch the flames climb high into the night. calling out father oh, stand by and we will watch the flames burn auburn on the mountain side. and if we should die tonight then we should all die together (⚡️) i see fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: Depuis quand? - BlakIsis   

Revenir en haut Aller en bas
 

Depuis quand? - BlakIsis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « ETAGES » :: « DEUXIEME ETAGE » :: toilettes de mimi geignarde-