Partagez | 
 

 how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Lun 22 Juil - 1:21





RULE NUMBER ONE, IS THAT YOU GOTTA HAVE FUN
BUT BABY WHEN YOU'RE DONE, YOU GOTTA BE THE FIRST TO RUN
► how to be a heartbreaker, marina and the diamonds.


Noah était dépassée par les événements. Clarke, le traitre de Poudlard, s’était enfuie de Poudlard. Si elle avait cru que les accusations qu’elle avait portés envers la garde chasse étaient véridiques… Le beau Mcgregor aurait du la croire, finalement. Pas qu’elle le souhaite… En fait si. Et puis qu’elle aille se faire foutre. Clake l’avait juste un peu torturée publiquement, pour prouver sa fidélité au Lord… Tout cela pour quoi ? Pour qu’au final elle se casse ? Oui mesdames messieurs, torturer une innocente était une étape résolument nécessaire avant de prendre la fuite pour ses convictions Résistantes ! Elle n’aurait pas pu s’enfuir, genre, la veille de la torture publique ? Une heure avant ? Elle n’aurait pas pu provoquer une panique générale en se barrant en plein milieu ? NON. Madame  barbie girl l’égoïste a tenu personnellement à infliger une correction (absolument pas mérité) à une OBSCURE. Logique. Non mais qu’elle crève. Que Kensington et sa bande de relous la déchiquette. Elle croupisse dans un ravin. Qu’elle meure, oh oui, mais dans d’atroces souffrances. Noah avait vraiment la rage. Mais elle était un petit peu inquiète tout de même… Calme toi Nono, c’est pas le moment de jouer aux sentimentales. N’oublie pas ce qu’elle t’a fait subir, le mois dernier. Idiote va.

Et encore, si c’était la seule à foutre le camp. Non, elle s’était cassée avec Sidney Fawkes, please. Le loup garou de Poudlard. Noah avait toujours pris un malin plaisir à faire de sa vie un enfer. Etait-elle allée trop loin ? Noah ne devait pas lui faire bien peur, lui aussi ne se gênait pas pour la menacer. Elle ne s’était jamais intéressée de près à lui pour savoir s’il était Résistant ou neutre (au fond, les clans importaient bien peu Noah) mais savoir qu’il avait tout simplement quitté Poudlard choquait profondément la blonde. Il devait vraiment se sentir mal dans sa peau. Pas question d’en faire la une de la gazette des potins de Poudlard. Ce genre de nouvelle était vraiment tragique, et Noah savait bien, malgré tout, qu’il y avait une limite à ne pas franchir. Ce sujet était loin de la faire rire. Et puis, elle se sentait mal pour Blake, le professeur de métamorphose. Elle l’avait également accusé, dans son interrogatoire avec Mcgregor. Noah souffla et tenta de se rassurer. Ca n’avait pas du être la seule à porter des accusations contre lui. C’était genre, évident qu’il y était pour quelque chose… Mais si… c’était un innocent ? S’il était juste un petit peu foufou, si ce n’était pas juste un bon Mangemort qui aimait bien déconner pour échapper à son quotidien morbide ? Noah n’osait pas y penser. Quoiqu’il en soit, Noah était sincèrement peinée.

Elle avait aussi vaguement entendu parler de la mort d’Harry Potter… Ce n’était pas très étonnant. Depuis le temps qu’il était en captivité, à Azkaban… Noah savait que son exécution n’avait été qu’une question de temps (à moins qu’il ne devienne fou d’abord). Tout ce qu’elle pouvait dire, c’était que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom avait bien choisi son moment pour faire une frousse générale. Histoire de montrer à tous que, malgré tout, il pouvait tuer qui il le voulait, quand il le voulait. Et qu’on avait qu’à se tenir. Noah avait beau  s’en foutre de toutes ces affaires de clan, elle était juste terrorisée. Mais elle était dans le bon camp. Elle ne risquait rien non ? Pas si sur. Des profs de Poudlard, des Mangemorts, ont été tués, envoyé à Azkaban… Personne, en fait, n’était en sureté ici, ni ailleurs…

Noah passa la journée à tenter de se changer les idées. Après tout, ce n’était pas à elle d’être peinée, elle ne connaissait pas plus que ça les concernés. Et elle était NEUTRE, nom d’un nom, même si cette rose noir à sa manche indiquait le contraire. Elle ne se rendait jamais aux réunions… Vraiment. Mais l’ambiance au château était tellement morose qu’elle ne pouvait s’empêcher de se sentir pas aussi joviale que d’habitude. Elle resta au moins une heure et demie à se défouler dans la salle sur demande, à taper tout ce qu’elle trouvait dedans, pour la forme. Et une autre demi heure à provoquer et à se faire poursuivre par des armures dans la salle éponyme avec Ariadne. Si bien qu’à l’heure du déjeuné, Noah eut l’impression que c’était la seule qui avait réellement faim : elle mangea une grosse part de la plupart des mets. Plus tard dans l’après midi, elle passa un peu de temps avec Clementine, en lui faisant revivre les mêmes humiliations de la veille. Ca lui avait changé les idées et maintenant elle ne pensait plus qu’à une chose : faire sa petite peste, sans se soucier des conséquences. C’est là, les cocos, qu’elle tomba sur exactement le genre de personne qu’elle recherchait. Aleksander BAZOOKA Loevan (Bazooka = arme de gros calibre, vous suivez ? donc c’est un CANON. ok blague pourrie je sors).

Noah lui sauta limite dessus, heureuse de voir ce grand gaillard. « ALEKS MON CHOU. Comment tu vas ? Bien ? Génial ! Alors raconte moi, c’est quoi ton dernier coup tordu ? Ta dernière conquête ? » Elle rajouta avec un clin d’œil, avec un sourire entendu : « Ou ta prochaine proie ? »  Ca faisait un moment que Noah et Aleks jouaient aux grands méchants loups (sans mauvais jeu de mot pour Sid, paix à son âme qui ne va pas tarder à rejoindre le ciel ou plutôt les feux de l’Enf… non Noah n’était pas croyante, oublions). En fait,  plutôt que Noah jouait au grand méchant loup en entrainant Aleks avec elle. Il avait tout pour lui : il était grand, sexy, musclé, pas con et… pardon quoi, il y avait vraiment moyen pour qu’il mette tout le monde à ses pieds. Son problème ? TROP GENTIL.  Il n’utilisait pas son physique de rêve pour draguer puis manipuler les filles pour qu’elles exécutent le moindre de ses désirs. Et puis il avait cette chance d’être trop musclé, et il ne s’en servait pas pour intimider les autres. Noah, elle, elle était petite, toute maigre et bon, fallait l’avouer, même si elle pensait qu’elle était un canon de beauté et se comparait à Marilyn Monroe… c’était pas trop ça pour le physique de rêve. MAIS elle s’en sortait pas mal question roublardise.  Elle en avait dans la caboche. Et c’était l’essentiel. Elle arrivait généralement à obtenir ce qu’elle voulait des gens. Comme elle trouvait qu’Aleksander avait une gueule sympa, Noah avait décidé de le prendre en main, après qu’il soit venu lui parler. Oui, elle avait le cœur sur la main. Il arrivait parfois, quand le temps était pas trop mauvais et que le soleil ne brillait pas trop fort, que Noah décide de faire une bonne action et d’aider son prochain (même si , techniquement, elle n’aidait pas tellement les autres avec Aleks, au contraire… passions). Et puis, qui sait, un de ces jours, ils pourraient s’allier pour faire des manipulations à plus grande échelle pour tromper tout Poudlard ? niahaha. Ô oui, qu’elle était diabolique. Ne jamais sous estimer le pouvoir d’une gamine de quinze ans (quinze ans depuis peu, attention !). « On va se débrouiller pour y remédier, si c’est pas trop ça. Don’t worry, tatie Nono à réponse à tout. » Noah adorait parler avec cet air supérieur, bien qu’elle ait plus de trois ans de moins que le concerné. Ca lui flattait tellement son égo, elle avait l’impression d’en savoir plus que tout le monde (et c’était le cas, attention). Elle était heureuse ainsi. Ne cassez pas le truc, mais si on a tous envie de la baffer,  cette impertinente.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


personal informations

► date d'inscription : 17/02/2013
► parchemins : 341


MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Lun 21 Oct - 1:22



how to be a heartbreaker.
Événement se déroulant AVANT la rencontre avec Cora.


Aleksander ne s'était pas réveillé ce matin. Il avait ouvert les yeux, et s'était rendu compte qu'il était tout juste onze heures. Oups, ce n'était pas comme si il avait donné rendez-vous à Naranja à dix heures, enfin si, justement... L'espagnole allait le tuer. Et puis d'abord, que lui avait-il prit de fixer un rendez-vous, lui ? D'accord, ce n'était pas un rencard, loin de là-même, mais il n'était pas le genre de garçon qui faisait cela, lui. Il aimait se contenter d'ignorer les gens. Oui, ça c'était son truc. Quoi qu'il en soit, la d'Alvarez allait l'étriper... Littéralement. C'était qu'elle avait le sang chaud, cette fille-là... Enfin, le rouge et or sauta de son lit, se dirigeant vers son placard pour attraper le premier truc qu'il pourrait se mettre sur le dos. Avec un peu de chance, Naranja aurait pitié de lui, il était toujours si gentil avec elle. Et il lui avait fait un câlin. ALLO, un CÂLIN. Sans blaguer, elle lui devait bien ça. Kelyan enfila un débardeur violet, laissant involontairement ressortir sa musculature, dont il n'avait pas conscience. Il ajusta son jean, se brossa les dents, et quitta la salle commune des rouges. Il prit la direction du parc, c'était là-bas qu'il retrouvait la jeune Poufsouffle en général, s'étant rencontrés pour la première fois en ces lieux. Les escaliers s'amusèrent à lui jouer des tours, comme d'habitude, mais le lion s'en rendit particulièrement compte, étant donné qu'il était si pressé. Finalement, il arriva à bon port, apercevant au loin la jeune fille allongée dans l'herbe. Whaouh, elle l'avait entendu pendant une heure. Jamais le jeune homme n'aurait pensé pareille chose. Déjà que lui, au bout de deux minutes, il commençait à s'énerver, ahem. S'approchant à grands pas de la jeune fille, il pénétra dans l'herbe avant de se rendre compte que la brunette s'était endormie. Ouf, elle n'avait peut-être même pas aperçu son retard, finalement. S'asseyant délicatement à ses côtés, ses espérances furent néanmoins brisées en l'espace de... Quelques secondes, à vrai dire. En effet, les paupières de la jaune et noir s'ouvrirent, et l'espagnole lâcha « Kelyan Loevan, ALEKSANDER. Jamais à l'heure, toi. » Oups, pas si discret que cela, en fin de compte. Ce qui le sauva ? Sa gueule d'ange ? Non. Tout simplement Naranja qui se faisait rire elle-même, vous comprendrez... « Tiens, ça rime. Aleksander/heure, je suis trop une belle gosse sans m'en rendre compte quoi. » Le lion était interloqué, et pas qu'un peu. Aoutch, ces Poufsouffle alors... Qu'est-ce qu'il fallait pas entendre. Mais la jaune ne se démontait pas dans son monologue. Elle reprit « Hein que je suis une belle gosse ? » le rouge leva les yeux au ciel. Par la barbe de merlin, pourquoi s'était-il pointé, au juste ? Il connaissait Naranja, il n'avait même plus besoin de parler, elle était lancée. Se contentant de s'allonger à ses côtés, le lion regarda les nuages éparpillés dans le ciel, et écouta. Il écoutait toujours et ne parlait pas. Enfin presque.

Lorsque Naranja décida qu'il était l'heure pour elle d'aller manger, les deux jeunes gens se levèrent et prirent la direction de la Grande Salle. Aleksander, lui, n'allait pas manger. Il ne mangeait que très peu souvent à vrai dire, c'était une punition qu'il s'était toujours infligé à lui-même, et qui était à présent devenue une franche habitude. Il accompagnait néanmoins la Poufsouffle dans la salle, et alors qu'elle pensait qu'il allait la suivre dans la salle, une autre Poufsouffle prit possession du jeune homme. Si si, en lui sautant littéralement dessus quoi. « ALEKS MON CHOU. Comment tu vas ? Bien ? Génial ! Alors raconte moi, c’est quoi ton dernier coup tordu ? Ta dernière conquête ? » Évidemment que ce ne pouvait être que Noah. Qui d'autre l'aurait accaparé de la sorte ? Ah part cette folle de Wells... Qu'il se mettait néanmoins à apprécier, ce qui n'avait pas le don de le rassurer. Oups oups oups, il ne fallait pas que Naranja assiste à cela. Elle qui était si respectueuse, si elle voyait que Noah voulait le changer au niveau sentimental, ce ne serait pas bon du tout. Adressant un léger sourire et un signe de main à l'espagnole, il lui fit comprendre qu'il ne rentrerait pas dans la Grande Salle avec elle et, la voyant hausser les sourcils puis les épaules, elle partit finalement. Le lion ramena alors son attention à Noah. Elle avait un immense sourire collé aux lèvres, quelque peu mesquin, qu'elle accompagna d'un clin d’œil très entendu. « Ou ta prochaine proie ? » Aleksander répondit franchement au sourire de la belle. Alala, il n'avait pas grand chose à raconter. Récemment ? Il avait failli coucher avec Lucy Weasley, il avait couché avec Juyne Wells... Hum. Le lion répondit en haussant les épaules, mais en souriant toujours « Mmh y a pas grand chose. Vide sanitaire quoi ! » Il attrapa Noah par le cou et l'attira contre lui. Un petit câlin affectif mais pas trop quand même. Il lui secoua la chevelure avec sa main, avant de la relâcher. Il lui sourit et dit « Rien de très éloquent quoi. » Mais évidemment, Noah avait probablement prévu une réponse de la sorte, car sa réponse semblait presque être sortie plus rapidement que ne l'avait été celle d'Aleksander. Prenant ce petit air que le Loevan avait appris à connaître à force de compagnie de la petite blonde, il l'entendit dire « On va se débrouiller pour y remédier, si c’est pas trop ça. Don’t worry, tatie Nono à réponse à tout. » Les dents du jeune homme apparurent, et il ne put s'empêcher de pouffer. Elle semblait tellement sérieuse, et l'était réellement, que le lion ne put s'empêcher de lâcher un « Trop mignonne. » avant de se redresser de manière fière, et comme enclin à endosser le rôle que la belle voulait lui donner, quoi que... Néanmoins, le gryffon ne put que dire, car sa bouche avait parlé plus rapidement que son esprit ne l'aurait pensé « Je t'écoute, Nono. » il se moquait de ce surnom ? A peine. Mais gentiment, bien entendu. Comme toujours, il fallait dire.


made by ℬlue ℐⅴy

__________
let a sky comes falling down
I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell with a hot body. -byendlesslove


Dernière édition par Aleksander K. Loevan le Mer 23 Juil - 8:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Jeu 16 Jan - 8:01





THIS IS HOW TO BE A HEARTBREAKER
BOYS THEY LIKE A LITTLE DANGER

► how to be a heartbreaker, marina and the diamonds.
Quoi de mieux pour se changer les idées de passer l’après midi à bitcher sur les autres et à trouver de quoi remplir la Gazette de Poudlard ? Noah était une fervente lectrice et adorait y mettre du sien. C’était pas comme si elle aimait les rumeurs. Elle vivait pour les voir leur naissance, propagation ainsi que les destructions qui s’en suivaient. C’était si beau, et Noah en serait presque émue.

Toujours accrochée au bras d’Aleks, Noah avait des étoiles dans les yeux en regardant son beau visage. Oh oui, il allait faire un tabac. Il fallait juste trouver une petite idiote et ça serait joué. Qu’est-ce qu’elle aimait manigancer des trucs. Si elle devait être douée en quelque chose, ça devait sûrement être ça.

Noah haussa les sourcils lorsqu’Aleksander lui affirma qu’il ne se passait rien dans sa vie. C’était juste PAS POSSIBLE. Il devait y avoir un truc forcément… il ne devait pas vouloir le dire. Ou alors… ou alors… Non. Il ne pouvait pas être con ? Ca ne pouvait pas être un boloss ? Noah ne fréquentait pas des masses de septième année, mais il lui paraissait juste impossible qu’un tel beau gosse soit sans copine. A moins qu’il ne préfère être sans attache, ça Noah comprendrait. Elle aussi ça faisait un moment qu’elle avait cessé de s’intéresser aux garçons. Enfin un mois. Oui rigolez, mais depuis sa mésaventure avec Fred elle avait vraiment besoin d’une pause ne ce qui  concernait sa propre vie sentimentale. Ca ne l’empêchait pas cependant de se divertir de celle des autres.

Elle n’avait pas aimé comment il avait dit son « trop mignonne » -COMBIEN DE FOIS ENCORE FAUDRA T-IL REPETER QU’ELLE N’ETAIT PLUS UNE GAMINE- maaaais au moins il y avait l’adjectif mignonne, ça allait, surtout sortant de sa bouche. Elle grimaça cependant en secouant la tête en entendant la dernière phrase. « Euh le surnom Nono tu oublies s’il te plait, ya que moi qui ai le droit de m’appeler comme ça. » Oui oui, même Cheryl et Chelsea avaient le droit à ses regards noirs quand elles osaient le faire. Noah c’était déjà assez court comme ça, pas la peine d’en rajouter. « Mais tu m’écoute, bien  ! Alors, j’ai un plan. » Parce que vous croyez vraiment que Noah était du genre à aller voir les gens sans rien derrière la tête ? Haha vous la connaissez vraiment mal.  

« Tu connais Emily Spencer ? Evidemment que tu la connais cette bitch, elle a couché avec la moitié de Poudlard. » Avança-t-elle sans cacher son aversion pour la serpentard. Oui, elles avaient beau avoir fait « une trêve », collaborer pour bien détruire Sarah Mandleton (les ennemis de mes ennemis sont mes amis… ou presque), elle n’en restait pas moins la personne qu’elle supportait le moins dans Poudlard. Et dire qu’Ellio s’était amouraché de cette garce ! Il ne savait pas qui elle était ? Elle allait laisser son cœur en miettes. Noah aimait beaucoup Ellio et n’avait vraiment pas envie que ce genre de chose lui arrive. Bien au contraire. « Tu ne penses pas qu’elle mériterait qu’on lui brise le cœur une bonne fois pour toutes ? Pas que je n’aime pas son couple avec Ellio (hum si quand même, je préférais quand il était avec Dalia) mais va pas me faire croire que celle fille s’est soudainement assagie ! Je te propose qu’on découvre ce qui se cache derrière ce sourire de pimbêche. » Noah claqua la langue avec satisfaction, avec un regard mutin. Noah avait un plan, et ça allait faire mal. Elle espérait qu’Aleksander voudrait bien l’aider en usant de ses charmes, après tout, il était là pour. Une bonne correction à la Spencer ne ferait de mal à personne, même pas à Ellio qui se consolerait bien avec Ada, Marcus ou autre. Il avait des amis, des vrais, pas comme l’autre. «Tu la vois, là ? Elle est en train de discuter avec sa bande de copines. » Noah fit un signe de tête en sa direction, pour illustrer ses propos. « Tu penses qu’elle refuserais si tu lui faisais des avances ? mais non bien sûr. » Elle avait un large sourire qui en disait long sur ses intentions machiavéliques. « Selon certaines rumeurs, elle se serait même fait Mr Stoker. » Chuchota-t-elle, en ayant du mal à contenir son excitation. Si tout se passait comme elle l’imaginait, Noah serait alors l’UNIQUE reine des quatrièmes années de Pourdlard, avec (évidemment) Cheryl et Chelsea, mais c’était ses meilleures amies alors bon ça ne la dérageait pas. « Tu pourrais ensuite faire ne sorte à ce qu’on vous voie ensemble en train de flirter… voire plus, c’est selon tes envies mon chou. Et là PAF rumeurs de tromperie. Ellio est dépité, il va voir Emily et là une grosse dispute explose. Emily est la risée de tout Poudlard. Elle mériterait bien ça ! » Affirma-t-elle d’un ton détaché. Noah n’imaginait pas une seule seconde qu’Emily puisse être réellement amoureuse d’Ellio. En tous cas, assez attachée à Ellio pour qu’elle puisse même refuser les avances d’Aleks. Honnêtement, même Noah n’était pas certaine qu’elle lui résisterait bien longtemps si Aleks commençait à la draguer. Eh oui, il était si canon ! Et bien plus gentil que Fred Weasley qui, il fallait le dire, bien qu’ayant pourtant tout du parfait gentleman, n’avait pas hésité à réduire en cendre le pauvre petit cœur de Noah.
Un duel au sommet. Avec un tel allié à ses côtés, Emily ne ferait jamais el poids devant la roublardise d’Aleks et Noah. Noah croisa les bras, sans quitter son petit sourire satisfait, attendant qu’Aleksander réagisse à sa proposition. Oui, c’était sûr qu’il n’aurait pas le beau rôle dans l’histoire… Mais il n’était pas censé être au courant qu’Emily avait un petit ami. Et puis, s’il arrivait à l’embrasser en public, il pourrait toujours prétendre que c’était elle qui lui avait sauté dessus. Noah nota dans un coin de sa tête ces arguments, prête à les lui ressortir dans le cas où monsieur serait un peu réticent. Manquerait plus qu’avec le physique de rêve qu’il avait, il soit un gentil ! Si on ne pouvait plus user de ses charmes, à quoi ça servait d’être beau ? Etre beau mais ne pas être malin, ça craignait un max les gars. « Allez, lance toi, n’aies pas peur ! C’est une bonne manière de tester ton sex appeal en plus, Emily est du genre à sortir qu’avec les mecs canons et draguer une fille en couple est un réel défi.
» Affirma-t-elle en le poussant vers la bitch des serpentard convaincue par ses propres propos.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


personal informations

► date d'inscription : 17/02/2013
► parchemins : 341


MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Ven 28 Fév - 6:13



how to be a heartbreaker.
Événement se déroulant AVANT la rencontre avec Cora.


Noah était pendue au bras d'Aleksander, fermement. Une chance que ce soit elle parce que sinon, la personne qui aurait tenté le coup aurait déjà eu le plaisir de voir le poing du rouge et or se coller à sa figure. Mais la Poufsouffle était trop mignonne de la sorte, et puis, elle le faisait rire. Elle cherchait à tout prix à faire d'Aleksander un dragueur hors pair, lui qui n'avait jamais souhaitait cela - et qui ne le souhaitait toujours pas, d'ailleurs. Seulement cela semblait faire tellement plaisir à la jeune fille, comment résister à une bouille pareille, et à une occasion de rire tout en la rendant heureuse ? Soit, ce n'était pas réellement dans les cordes du lion de faire sourire les gens, loin de là, mais il voyait en Noah une personne pas si différente de lui, dans le fond, et pourtant poussé à l'extrême. Quoi qu'il en soit, la blondinette ne put s'empêcher de froncer les sourcils lorsque le garçon lui fit part du vide dans ses amours. C'était qu'en même temps, il ne cherchait pas et ne voulait pas d'une relation. Il avait d'ores et déjà du mal à se supporter lui-même alors supporter quelqu'un d'autre au quotidien, non merci. Noah grimaça à nouveau lorsqu'elle entendit le surnom que le Loevan venait de lui attribuer. Ben quoi, c'était mignon ? De toute évidence, cela ne plaisait pas à Noah, pas du tout même. La belle réagit au quart de tour « Euh le surnom Nono tu oublies s’il te plait, ya que moi qui ai le droit de m’appeler comme ça. » AH. C'est embêtant, ça. Noah était dingue, le lion aurait fort du s'en douter. Il esquissa un sourire, clairement amusé par la petite jaune et noire. Elle cherchait toujours à être mature, mais aux yeux d'Aleksander, elle resterait toujours sa petite Nono, qui l'amusait. D'ailleurs, si la cinquième année apprenait cela, il passerait sûrement un très mauvais moment. Heureusement pour lui, elle n'avait pas encore la capacité de lire dans ses pensées. Et qui plus est, peut-être son regard sur elle changerait-il un jour. Aujourd'hui, peut-être même, car Noah voulait le pousser à agir d'une manière qu'une gamine ne connaissait pas. « Mais tu m’écoutes, bien  ! Alors, j’ai un plan. » Le lion tendit l'oreille. Et comment qu'il avait intérêt à l'écouter ! Il allait se prendre des coups de massue sinon. Oui, Noah était quelque peu caractérielle, mais il appréciait cela. « Tu connais Emily Spencer ? Évidemment que tu la connais cette bitch, elle a couché avec la moitié de Poudlard. » Oh, de toute évidence, Noah ne raffolait pas de cette fille-là. Emily Spencer ? Cela évoquait vaguement quelque chose dans l'esprit du rouge et or, sans plus. Il ne prêtait jamais ni attention, ni foi, aux diverses réputations que les élèves de Poudlard pouvaient se traîner, ou se voir attribuer à tord ou à travers - fondé ou pas, d'ailleurs. En général, ces réputations n'étaient pas fondées, et si elles l'étaient, qui cela intéressait-il ? Pas lui en tout cas. Oui la vie des autres ne lui faisait ni chaud ni froid, et il n'aimait pas se mêler des affaires des gens. Mais apparemment, Noah voulait l'y amener. « Tu sais, je raffole pas trop des étiquettes. Au cas où tu l'aurais pas remarqué, je suis pas un gars très ouvert sur les autres. » lâcha le brun avec un mince sourire. Tout le monde ou presque savait qu'Aleksander était un asocial, Noah ne pouvait manquer à la règle. Le lion se contenta donc de pencher la tête, et d'écouter la suite des paroles de la Poufsouffle - car elle n'avait clairement pas fini. Et en effet, la jaune et noire reprit « Tu ne penses pas qu’elle mériterait qu’on lui brise le cœur une bonne fois pour toutes ? Pas que je n’aime pas son couple avec Ellio (hum si quand même, je préférais quand il était avec Dalia) mais va pas me faire croire que celle fille s’est soudainement assagie ! Je te propose qu’on découvre ce qui se cache derrière ce sourire de pimbêche. » Ce fût au tour du jeune homme de froncer les sourcils. Elle voulait que lui, Aleksander Kelyan Loevan, aille draguer cette fille afin de la débusquer ? C'était bizarre, mais typiquement Noahlien. Étrangement, cela ne l'étonnait même pas. Le lion fit une petite moue, il n'était pas vraiment convaincu. Ce qui n'empêcha pas la blondinette de poursuivre « Tu la vois, là ? Elle est en train de discuter avec sa bande de copines. » Les yeux du brun roulèrent afin de suivre le regard de la Hollows. La grande brune assise dans l'herbe, c'était cela ? Aleksander ne pouvait le nier, elle était très jolie. Même si il était vrai que les couleurs de sa maison qu'elle portait fièrement lui donnait un air de peste. Si Noah était souvent excessive, il semblait que ce qu'elle disait ici soit plus ou moins justifié, mais tout de même un peu. « Tu penses qu’elle refuserais si tu lui faisais des avances ? Mais non bien sûr. » Cette fois, Aleksander ne put se retenir d'éclater de rires. Non, vraiment, la Poufsouffle le faisait vraiment trop rire. Elle était si sérieuse dans ce qui paraissait pourtant être des enfantillages. Ceci fut d'ailleurs appuyé par ce que rabâcha Noah en dévoilant au lion « Selon certaines rumeurs, elle se serait même fait Mr Stoker. » Ah, les rumeurs ! De nouveau. Cependant, le Loevan n'y prêta plus réellement attention, pour se concentrer sur les paroles de la belle. Il ne savait point d'où elle tenait toutes ces informations, mais si tout ce qu'elle racontait était vrai, la Serpentard avait un sacré bagage sous elle. En effet, elle ne semblait pas être une fille correcte, et encore moins fréquentable. Cependant, le lion ne voyait pas bien ce qu'il pourrait lui faire payer, n'y connaissant strictement rien en matière de drague alors que celle-ci même devait être une experte, pour avoir réussi à séduire jusqu'à un professeur de ce château.

« Tu pourrais ensuite faire en sorte à ce qu’on vous voie ensemble en train de flirter… voire plus, c’est selon tes envies mon chou. Et là PAF rumeurs de tromperie. Ellio est dépité, il va voir Emily et là une grosse dispute explose. Emily est la risée de tout Poudlard. Elle mériterait bien ça ! » Ah, nous y voilà, le plan - diabolique - de Noah, révélé au grand jour. La jaune croisa les bras sur sa poitrine, un sourire hautement satisfait accroché à ses fines lèvres. La belle était clairement fière de sa trouvaille mais pour dire vrai, cela n'enchantait pas réellement Aleksander. Le lion ne s'était pas imaginé la partie pratique du petit jeu de Noah. Il avait accepté qu'elle le mène en barque pour lui faire plaisir surtout, elle qui était si surexcitée, mais il pensait qu'elle s'en tiendrait à lui "enseigner" des trucs par la parole, plutôt que par l'action. De toute évidence, Aleksander était aussi doué en prévoyance qu'en cours, ah la belle affaire ! « Allez, lance toi, n’aies pas peur ! C’est une bonne manière de tester ton sex appeal en plus, Emily est du genre à sortir qu’avec les mecs canons et draguer une fille en couple est un réel défi. » lâcha la blondinette, qui ne se démontait pas. Elle avait quelque peu poussé le jeune homme vers la "cible" qu'elle avait déterminé, mais le lion, qui n'avança que d'un unique mètre, revins rapidement sur ses pas, se pinçant les lèvres. « Je suis pas trop sûr, Noah. » Il hésitait ? Oui, cela n'était pas dans ses cordes, et il n'aimait guère l'idée de draguer une fille déjà casée, quoi que Noah pouvait dire sur la dite personne. « C'est vrai qu'elle a l'air d'une petite peste, mais on pourrait s'entraîner, euh, ici ? » La clarté et Aleksander, c'était tout à fait ça oui. Le lion se gratta les cheveux, gêné, en gros il proposait à la Poufsouffle de s'entraîner sur elle, comment ne pas l'être ? Il fallait cependant qu'il précise ses paroles car il était loin d'être compréhensible. « Je veux dire, est-ce que je pourrais pas essayer sur toi ? » Le lion rougit, lui qui ne rougissait absolument jamais et qui, pourtant, était loin d'être intimidé par Noah. C'est que la situation était gênante et un peu déplacée, en même temps, bien qu'il n'ait aucune mauvaise intention à l'égard de la jaune. Il ne le pourrait pas, pas auprès d'elle, ça non. Pour lui, elle restait une enfant à côté de lui. Noah était très jolie, il n'y avait pas à dire, mais elle était mignonne. En le sens qu'on sortait avec les gens de son âge, tout simplement. Alors, il lui attrapa le bras « Tu me montres tes trucs, je les imite, et comme ça je retiendrais ! » Aleksander Loevan n'était plus dans ce corps depuis un long moment, ça non. Ce n'était pas lui, tout simplement pas lui.


made by ℬlue ℐⅴy

__________
let a sky comes falling down
I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell with a hot body. -byendlesslove


Dernière édition par Aleksander K. Loevan le Mer 23 Juil - 8:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Jeu 27 Mar - 9:56





RULE NUMBER THREE
WEAR YOUR HEART ON YOUR CHEEK
BUT NEVER ON YOUR SLEEVE
UNLESS YOU WANNA TASTE DEFEAT

► how to be a heartbreaker, glee cast.
Noah était très, très très très fière de son idée. Et elle n’essayait même pas de s’en cacher. Allez Aleks, un peu d’audace, bouge-toi le cul, arrête de faire ton asocial merde, t’es à gryffondor en plus ! T’es tellement beau gosse, non mais quel gâchis ! tu pourrais avoir toutes les filles que tu voulais si seulement tu t’en donnais les moyens. Mon pauvre chou.

Elle était sûre qu’Aleksander allait accepter. Noah était plutôt douée pour convaincre les gens, elle avait utilisé des arguments dont elle ne doutait absolument pas de l’efficacité. Et puis quand bien même il refuserait, elle en avait encore d’autres en réserve. Aleks était certes plutôt gentil garçon… mais il devait sûrement détester Emily. Tout le monde détestait Emily (dans la tête de Noah, si). Sauf Ellio, mais c’était parce qu’il était con, et parce qu’il était probablement en train d’essayer de rendre Dalia jalouse. Ou de se donner un genre bien obscur briseur de cœur. Mais rien de plus (Noah ne lui en voulait d’ailleurs pas pour ça, c’était les ficelles du métier, utiliser les faibles pour se hisser au sommet, que voulez-vous). Bref, Aleks, c’était une opportunité en or de faire mordre la poussière à cette pouffiasse. Et elle ne laisserait pas passer ça.

Aleksander était loin d’être le gars le plus « open » du monde comme il le lui a fait remarquer, mais ce n’était pas ça qui allait arrêter Noah. Aleksander était beau, il avait des atouts de monstre. A quoi ça servait si on ne pouvait pas les utiliser ? Du pur gâchis. Quand on pense qu’il n’était même pas en couple. Ou pire. Qu’il n’avait même pas une réputation de briseur de cœur. Il était grand temps de remédier à tout ça et de faire d’Aleksander le bourreau des cœurs qu’il était supposé être.

Pourtant, lorsque Noah lui exposa son plan, celui-ci éclata de rire. Etait-il en train de se moquer ? Si ça avait été le cas, Noah n’aurait pas hésité à lui foutre une claque dans la minute devant la moitié de l’école. Mais la poufsouffle prit sur le coup cela comme un signe de confiance en lui : c’était tellement ridicule, il la boufferait et pourrait même la mettre dans son lit le soir même s’il voulait. Les yeux de Noah s’illuminèrent. Il y avait du progrès. C’était évident, elle était tellement fière de ce futur manipulateur national.

Noah s’apprêtait à le traîner vers la brune sulfureuse, lorsqu’elle remarqua que le gryffondor était loin d’être enthousiaste à ses propos et ne semblait pas vouloir bouger. Il ne tarda pas à le lui faire savoir : «Je suis pas trop sûr, Noah. » La jeune fille fronça les sourcils. Quoi ? Comment ça ? Non non, pas d’accord. Noah prit une inspiration afin de se défendre puis sortir ses arguments en réserve, mais Aleksander continua sur sa lancée. «C'est vrai qu'elle a l'air d'une petite peste, mais on pourrait s'entraîner, euh, ici ?  » Hein ? « Tu veux dire quoi par la ? » Noah ne comprenait pas vraiment là où il voulait en venir. S’entrainer, c’était ce qu’elle était en train de lui proposer, avec Emily. Noah soupira. Il était beau, terriblement beau, mais complètement sourd et débile.  « Je veux dire, est-ce que je pourrais pas essayer sur toi ?  » Noah crut voir ses joues se teindre de rose. La poufsouffle battit des paupières, elle ne s’attendait pas à ce que la situation le gêne autant. Cela dit elle ne tarda pas à l’imiter et détourna son regard pour ne pas qu’il perçoive son léger trouble. C’était pas censé être embarrassant comme situation, pourtant… Vraiment pas. « Euh… » Noah enroula machinalement une mèche de cheveux autour de son doigt. Perturbée par ce qu’Aleks venait de lui dire, elle était en train d’essayer de trouver un moyen de recentrer la conversation sur la principale intéressée : Emily, qu’elle avait toujours autant envie de buter. «Tu me montres tes trucs, je les imite, et comme ça je retiendrais ! »  Noah secoua la tête, pas très convaincue par ce que venait d’avancer Aleksander  « Non. » La jeune fille mit ses mains sur ses hanches et le regarda, bien embêtée : « C’est ridicule, tu dois développer tes propres techniques. Tu ne peux pas manipuler de la même manière que moi, c’est évident ! Tu t’imagines un peu passer toutes les trois minutes trente ta main dans tes cheveux en minaudant,  ou faire en sorte que ton string dépasse de ta jupe ? Tu m’fais marrer. Mais c’est non. » Déclara la blonde d’un ton qu’elle voulait catégorique.
Premièrement, elle était convaincue par ses propres propos : Noah avait une manière bien à elle de faire flancher les gens, qui n’était certainement pas applicable à tous, et encore moins à Aleks. Ensuite, il lui paraissait évident qu’il avait besoin d’user mais SURTOUT de développer de son côté viril et musclé qui était trop en retrait. Il ne pouvait pas simplement imiter Noah, plus jeune et plus féminine, c’était vraiment pas crédible. Et enfin, il fallait avouer que ça la gênait un tout petit peu quand même.  Il n’y avait aucune raison a priori, mais tout de même. Noah, toujours en train de réfléchir intensément, se mordit la lèvre, très embêtée qu’Aleks soit vraiment pas tentée par son plan d’enfer. « T’es sûr que tu ne veux pas d’Emily ? Mille milliard de gargouille galopantes, faut vraiment te décoincer, je ne savais pas que ton cas était aussi catastrophique. J’te jure sur le slip de Merlin qu’elle ne te rembarrera pas !  » Dit-elle, d’un ton légèrement alarmé, en lui secoua les épaules. Noah soupira une dernière fois, bruyamment, complètement désespéré par le manque d’implication du jeune homme. Pas très convaincue, la poufsouffle ajouta plus doucement, en regardant Emily par-dessus l’épaule du jeune homme :   « Mais vas-y, si ça te tente, dis moi ce que t’aurais sorti à Emily si tu avais tenté de la séduire. »

Revenir en haut Aller en bas


avatar


personal informations

► date d'inscription : 17/02/2013
► parchemins : 341


MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Mar 27 Mai - 4:45



how to be a heartbreaker.
Événement se déroulant AVANT la rencontre avec Cora.


Noah était à l'aise dans le rôle qu'elle s'était donnée, trop à l'aise. La Poufsouffle avait établi pour mission de faire draguer Aleksander. Or était-ce son genre ? Absolument pas, loin de là, même. Le jeune homme ne possédait pas cette tare dans ses caractéristiques. Il paraissait qu'il plaisait, c'est ce qu'on lui disait, mais lui s'en moquait. En parfait je m'en foutiste, le lion ne considérait pas et ne voulait pas profiter des filles. Dans le château, il semblait qu'il y ait deux genres de filles : celles qui se donnaient trop facilement, et celles qui ne se donnaient pas du tout. Aleksander n'avait connu que la première partie en soirée, mais jamais réellement de relation. D'ailleurs, pourquoi en aurait-il voulu ? Il considérait qu'il ne le méritait pas. Pourtant, Noah semblait d'un autre avis. Elle semblait de l'avis que le jeune homme devait draguer et profiter de son succès. Devant son enthousiasme certain et l'amusement que la cinquième année procurait au brun en le divertissant avec ses paroles l'avait poussé à accepter. Seulement à présent, face à la situation, il ne se voyait pas du tout agir. Noah l'envoyait vers une fille, une verte et argent, une certaine Emily Spencer qu'elle haïssait de toute évidence. Bon, apparemment cette fille "méritait" qu'on se moque d'elle, comme le pensait Noah, mais Aleksander ne se sentait pas de faire ça. D'attaquer une proie de cette manière-ci. Il fallait qu'Aleksander le dise à son amie et... Comment lui dire. Hum, il lui proposa une alternative. « Tu veux dire quoi par la ? » lui lâcha la blondinette lorsque le garçon se décida à s'exprimer. Oups, elle ne comprenait pas ou...? Parce que le rouge et or voulait juste essayer les "trucs" que lui conseillait Noah pour draguer sur elle. Ce serait moins déstabilisant et au moins elle pourrait partager directement avec lui son avis sur sa "prestation", bien que le lion aurait voulu ne jamais avoir à en faire. Le jeune homme n'en restait pas moins gêné de sa demande. Quoi, Noah était tout jeune, et elle était son amie, la situation serait bizarre, mais après tout ce n'était qu'une simulation, pas la réalité. La demoiselle sembla ne pas s'attendre du tout à la demande du brun « Euh… » dit-elle, et elle sembla troublée par la situation. Détournant le regard, elle prit une mèche de ses cheveux entre ses doigts et la tripota machinalement. Le Loevan tenta d'appuyer ses arguments en lui montrant qu'il suffise qu'elle lui montre et qu'il l'imite, mais cette fois-ci la belle ne fut pas vraiment convaincue. « Non. » lui répondit-elle, déposant ses mains sur ses hanches et semblant être la personne la plus embêtée au monde. Aleksander ne s'y attendait tellement pas qu'il faillit d'abord la remercier. Mais comprenant finalement, il se contenta juste de lâcher un « Ah. » béat, étonné. La demande qu'il avait fait été plutôt une suggestion qui ne pouvait qu'être affirmée, pensait-il. Mais non, Noah ne semblait pas approuver l'idée d'Aleksander. Elle s'expliqua plus clairement « C’est ridicule, tu dois développer tes propres techniques. Tu ne peux pas manipuler de la même manière que moi, c’est évident ! Tu t’imagines un peu passer toutes les trois minutes trente ta main dans tes cheveux en minaudant,  ou faire en sorte que ton string dépasse de ta jupe ? Tu m’fais marrer. Mais c’est non. »

Aleksander arqua immédiatement un sourcil. Pour ne pas s'y être attendu, là il était perplexe. Venait-elle réellement de lui parler de son string ? Il était à présent plus étonné que gêné. Certes quand il avait fait allusion à Noah d'essayer "ses trucs" il évoquait bien entendu qu'elle lui apprenne des trucs de drague POUR LES FILLES, et non pour les mecs, comme elle le comprenait actuellement. Non, il n'allait pas passer sa main dans ses cheveux ou un truc dans le genre, il trouvait ça ridicule. De même il n'allait pas s'amuser à se trimballer torse nu pour emballer. Quoi, c'était la technique de Noah ? « Mais bien évidemment que je vais pas faire TES machins, mais des trucs adaptés pour moi. » lâcha-t-il presque désespéré. Il adorait Noah, mais là, elle était carrément à côté de la plaque. Il n'allait pas montrer de string par la barbe de merlin, cela était évident petite vieille. Ou jeune plutôt. Peu importe. « T’es sûr que tu ne veux pas d’Emily ? Mille milliard de gargouille galopantes, faut vraiment te décoincer, je ne savais pas que ton cas était aussi catastrophique. J’te jure sur le slip de Merlin qu’elle ne te rembarrera pas ! » Le lion sourit légèrement, évidemment qu'il en était certain. Et ce n'était pas le fait qu'elle le rembarre qui l'inquiète, même si cela était fortement probable. Non, c'était l'approcher, approcher n'importe qui en fait. Il était bien dans son coin, zut pourquoi avait-il accepté nom d'une goule ? Le lion devait lui dire qu'il avait changé d'avis, il ne se sentait pas de faire ça. La situation l'amusait quand Noah faisait, mais lui se jetait dans l'inconnu ? Euh... Pas vraiment. Et Noah finit apparemment par s'en rendre compte. Ainsi, elle se résolut, bien que nonchalamment, à la solution donnée par le brun. Elle lui dit « Mais vas-y, si ça te tente, dis moi ce que t’aurais sorti à Emily si tu avais tenté de la séduire. » Aleksander sourit largement avant de se rappeler que maintenant il devait agir. Oups, mais à quoi avait-il bien songé en acceptant tout cela ? Il ne savait pas draguer, ce n'était pas quelque chose qu'il avait coutume de faire. En général, les filles se dirigeaient directement vers lui et ne passaient pas mille chemins. Peut-être devait-il agir de cette façon également ? Hum, le lion réfléchit quelques instants et dit à Noah « Ok attend. » avant de lui tourner le dos et de rentrer plus profondément dans ses réflexions. D'habitude, quand les filles l'abordait, il avait deux comportements : soit il envoyait ailleurs les filles, pas intéressé ou tout simplement pour une raison quelconque d'occupation, soit il l'emmenait ailleurs et ils faisaient tous deux des "choses de grands". Il n'allait clairement pas avoir une attitude pareille en s'exerçant sur Noah, c'était certain. Le lion soupira, bon, il fallait mettre sa gêne de côté et imaginer une approche avec une fille quelconque. Après tout, c'était lui qui avait pensé que ce serait une meilleure idée de s'entraîner sur la jeune fille. Alors il fallait y aller à présent. Se retournant rapidement, le lion s'approcha de la Poufsouffle et lui tendit la main en lui disant « Salut, je m'appelle Aleksander. » sans oublier de prononcer ces paroles avec un immense sourire charismatique. Hum. Ce n'était vraiment pas son genre, mais après tout, ne fallait-il pas qu'il entre dans la peau d'un autre personnage pour pouvoir draguer ? En tout cas, il le devait bien puisque la drague il ne l'appliquait vraiment pas, et jamais. « Non attends, et comme ça. » Noah n'allait peut-être pas apprécié sa démarche après tout, alors il se retourna quelques instants et en essaya une autre. S'approchant d'elle tel le garçon le plus sûr de lui au monde, il posa une main sur son épaule et dit « Salut toi, je te regarde depuis tout à l'heure et je dois t'avouer que je te trouve magnifique. » N'oubliant pas de plonger ses grands yeux bleus dans ceux de la jaune et noire, il lui lança un regard ainsi qu'un sourire qu'il voulait plein de charme. Ok, Aleksander avait envie de se cacher sous terre. Il savait que de nombreux gars agissaient de la sorte, mais lui ? Aie. « Hum... C'était... Comment ? » demanda-t-il alors qu'il était persuadé de n'absolument pas  vouloir savoir la réponse de la jeune fille. Sérieusement Loevan, il fallait prendre conscience de sa belle gueule, et ça, avec le manque de confiance, ce n'était pas tout gagné.

made by ℬlue ℐⅴy

__________
let a sky comes falling down
I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell with a hot body. -byendlesslove


Dernière édition par Aleksander K. Loevan le Mer 23 Juil - 8:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Mer 9 Juil - 1:02

Noah n’était elle-même pas très convaincue par ses propres propos, il fallait l’avouer. Non pas qu’elle ne semblait pas efficace ou une prof incompétente, mais juste, Aleks lui semblait un cas de moins en moins rattrapable. Elle se rendait compte que le physique ne faisait pas tout et que la maladresse, la naïveté et l’asociabilité du Gryffondor pourraient bien prendre le dessus sur son physique si sexy. C’était pourtant pas diable, non ? Noah soupira et croisa les bras, attendant qu’Aleksander lui réponde. C’était bien plus difficile qu’elle ne l’aurait imaginé. Elle songeait même à appeler ses deux meilleures copines à la rescousse. Elles étaient super bien placées pour l’aider, en plus. Chelsea était vraiment parfaite quand il s’agissait de faire des coups fourrés et à deux elles arrivaient à gravir des montagnes de losers et à leur pourrir la vie en un claquement de doigts. Mais quand elle y pensait, Cheryl était pas mal non plus. Yep, la serpentard était en couple, toujours (à l’évidence, Noah n’était pas dupe même si la concernée niait farouchement) amoureuse de son ex et passait des moments torrides dans le lit d’un autre. Bref, la serpentard et la poufsouffle, expertes dans l’art de la fourberie et de la manipulation pourraient bien l’aider à décoincer un peu Aleksander et lui dire « take it easy, nobody cares » parce que Noah commençait sérieusement à s’impatienter.

Par contre. Ahlala. Plus elle passait du temps avec lui, plus Noah réalisait à quel point Aleks était 1) infernal car complètement à côté de la plaque et manquant cruellement de bonne volonté (ou d’initiative) 2) hot as hell. La deuxième observation était due notamment au sourire destructeur qu’il lui avait offert.  Il ne s’en rendait vraiment pas compte ou il le faisait exprès ? Si ça se trouve, Aleksander en était parfaitement conscient et faisait tout pour se jouer de Noah, juste histoire de rigoler un bon coup avant de reprendre les cours, pour passer le temps. Si ça se trouve, il était un tout autre homme lorsque la poufsouffle avait le dos tourné. Cette pensée commençait à la préocuper de plus en plus et ça la frustrait. Elle détestait qu’on se foute de sa gueule. Non mais, si c’est le cas Aleksander avait intérêt à être sur ses gardes parce que les vengeances de Noah Hollows sont terribles. Demandez à Fred Weasley, Sarah Mandleton ou encore AB Milighan. Ah, mais c’était encore pire sinon quand elle fait appel à ses deux parfaites et merveilleuses acolytes. Bref, Aleks, fais gaffe à ce que tu fais. Ne sous estimes pas le pouvoir de trois ados en furie à talons aiguilles.

Aleks lui tendit la main. La MAIN. Putain quand tu veux baiser une meuf tu lui serres la main ? Genre « marché conclu » ?  Mais faut tout lui apprendre à ce gosse ! Noah se tapa la main au front et leva les yeux au ciel. Il fallait faire du rentre dedans, il n’allait pas aller bien loin comme ça. Noah trop directe ? Non non. Juste impatiente peut-être ? Oui c’était probablement à elle qu’il fallait apprendre les règles de la politesse. Non désolé, on ne l’avait jamais dragué en lui serrant la main, et elle non plus n’avait jamais utilisé ça pour pécho un mec. Ce n’était pas exactement ce qu’elle attendait de lui, mais tant pis. Il fallait dire que le méga sourire d’Aleks rattrapait sacrément le coup, elle voulait bien lui pardonner cette méga faute. Mais quand même. «  Salut, je m'appelle Aleksander. » « Ouais. Peut mieux faire. » Dit Noah. Elle secoua la main du jeune homme avec une petite moue contrariée.  « Non attends, et comme ça.  » Se reprit le gryffondor avant que Noah ne puisse lui faire une autre remarque. Aleksander recommença alors son coup en prenant une démarche beaucoup plus assurée, qui plut tout de suite à Noah. CA c’est un mec. Un vrai. Pensa la poufsouffle avec un sourire satisfait. Il posa alors une main sur son épaule. ENFIN il comprenait. C’était à une fille à qui il s’adressait, non pas un collègue à qui il venait de vendre son balai. « Salut toi, je te regarde depuis tout à l'heure et je dois t'avouer que je te trouve magnifique.  » Han c’est mignon ça. Pensa Noah en esquissant un sourire. Aleks plongea ses yeux couleur océan dans ceux de Noah et, pauvre adolescente qu’elle était, elle ne parvint pas à empêcher le rose de lui colorer les joues. Il ne pouvait pas arrêter de sourire un instant ? Il était vraiment trop parfait. Au bout d’un moment, Aleks redevint « lui-même » si l’on peut dire :  « Hum... C'était... Comment ?  » Noah croisa les bras et le regarda avec un sourire satisfait. « C’était pas mal. Mais plus j’y pense plus je me dis qu’en fait, t’as plus besoin de moi. » C’était évident. Pourquoi ne l’avait-elle pas vu plus tôt ? Aleksander n’avait pas besoin d’elle, en réalité. Pas qu’elle était incompétente (ah ça, jamais ! et quand bien même ça serait le cas, elle ne l’avouerait ni à lui, ni à elle-même), mais c’était surtout qu’Aleks avait déjà toutes les cartes en main, et qu’elle avait essayé de lui en refiler d’autres alors que ce qu’il avait suffisait amplement. Il avait juste du apprendre à les utiliser correctement, au bon moment. « T’as dis un phrase complètement bateau et pourtant je suis sûre que ça aurait marché, avec n’importe quelle fille (ou mec d’ailleurs) peu importe ce que t’aurais dis à la place. Tu sais pourquoi ? » Noah pointa le torse d’Aleksander du bout de son doigt, en appuyant d’avantage au fur et à mesure de sa tirade : « Parce que tu as LE sourire, tu as LE regard. Tu as eu la chance d’être né avec des atouts imparables, que d’autres doivent compenser avec des mots et des attitudes. » La manipulation, tout un art dans lequel Noah était désormais maitre. Observatrice et méticuleuse comme elle l’était, rien ne lui échappait. Admirez l’expérience.  « Les mots, c’est que du bonus. Enfin, tu vois à quel point tout a changé à partir du moment où t’as mis un peu d’assurance dans ce que tu fais. Là est la différence. Moi je dis chapeau. » Affirma Noah en claquant des mains. « Maintenant, le truc c’est la garder. Cette assurance. Ne t’en sépare jamais. Tu n’imagines pas à quel point ça peut changer la manière dont te perçoivent les gens, et les effets bénéfiques que ça a sur toi-même ! » Noah était toute fière de son petit discours, parce qu’elle se sentait grande, elle se sentait au même pied d’égalité que le jeune homme de dix-huit ans, de quatre ans son aîné. C’était la classe quand même, d’apprendre des trucs à un mec qui était censé connaître beaucoup plus de trucs dans la vie qu’elle, non ? « Tu veux l’utiliser, maintenant ? » Demanda Noah, calmement. Insérez ici une musique du type guerrier. Non, on n’allait pas envahir un bâteau ou abattre un Kracken quand même, mais Noah sentait qu’ils étaient arrivés au terme de quelque chose d’important, et elle en aurait presque la larme à l’œil. Bébé Loevan était devenu grand, la chenille devenait papillon et n’allait pas tarder à prendre son envol… L’excitation commençait à gagner la jeune fille, et elle espérait qu’Aleks était au moins aussi impatient qu’elle de faire ses preuves.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


personal informations

► date d'inscription : 17/02/2013
► parchemins : 341


MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   Mer 23 Juil - 9:36



how to be a heartbreaker.
Événement se déroulant AVANT la rencontre avec Cora.


Aleksander offrait de grands sourires à Noah. Il ne savait pas ce que ça valait, mais après tout, un sourire était censé révéler le charme de la personne non ? Enfin, Aleksander n'en savait rien, mais il le supposait. Ou l'espérait. Plutôt la deuxième possibilité. Bref, Noah voulait qu'il aille séduire Emily Spencer pour s'entraîner à draguer. Déjà que cela ne l'emballait pas trop, étant donné qu'il n'était pas le genre de garçon a dragué à la base, et même pas du tout. Noah s'était jetée sur l'occasion d'apprendre au pauvre malheureux à draguer et, il ne savait pas trop pourquoi, mais il avait accepté. Peut-être parce que Noah le faisait rire, et qu'elle était une si grande manipulatrice à son âge, que cela avait laissé le jeune homme sur les fesses. En bref, il était coincé là maintenant, et il devait trouver une façon de convaincre Noah de ses charmes, ayant finalement eu l'approbation de pouvoir faire ses "premiers pas" avec elle. N'allez rien imaginer de pervers, ça non. Quoi qu'il en soit, lorsque, lors de sa première tentative, le jeune homme posa sa main sur l'épaule de Noah, il su avant même de sentir son regard rempli de tellement de choses à la fois - et pas positives - que ça n'allait pas le faire. En fait, à peine eût-il exécuté l'action, il se rendit compte du ridicule du geste. Sérieusement, même l'homme le plus charmant et sexy au monde n'avait pas de chance avec une fille. D'ailleurs, la réaction de la jaune et noire ne tarda pas à se faire voir : elle se tapa la main contre le front et leva les yeux au ciel ce qui, clairement, signifiait qu'il était dans la merde. « Ouais. Peut mieux faire. » les paroles étaient moins dures que les impressions. Mais bon, il ne doutait pas du fait que Noah lui botterait l'arrière-train si il ne faisait pas mieux, et ne se remuait pas. Alors, avant même qu'elle rajoute un mot, le lion recommença. Une autre tactique car, oui, il fallait clairement changer de manœuvre. Alors, il fit la totale et, sans vouloir réellement se vanter, il sentait face à Noah que ses charmes faisaient effet, et que, quelque part, elle était fière de lui. Son sourire satisfait le lui confirma, tandis que la jeune fille croisait les bras, résolument contente de son petit - grand - agneau. Attendant l'avis en parole de la demoiselle Hollows, Aleksander ne lâcha des yeux sa compagnonne. « C’était pas mal. Mais plus j’y pense plus je me dis qu’en fait, t’as plus besoin de moi. » Le jeune homme sourit. Encore plus, ouais, apparemment c'était possible. Fixant plus intensément la jeune fille, le brun décida de s'approcher d'elle afin de la serrer dans ses bras « Tu sais bien que je ne peux pas me passer de toi. » Peut-être ces paroles allaient-elle faire rougir la belle blonde, mais elles étaient sincères. Aleksander adorait Noah, peut-être pas dans le sens que la blonde aurait aimé, c'est-à-dire en tant que la femme elle était, mais plutôt comme une sorte de petite sœur, ou de bout de femme dont il se sentait proche. Et puis, ses paroles le touchait. Certes, il n'en était pas tellement persuadé, parce que après toi c'était lui, le gars qui avait pas confiance en lui, celle-ci ayant toujours minée par la violence de son frère à son égard, physique et morale. « T’as dis un phrase complètement bateau et pourtant je suis sûre que ça aurait marché, avec n’importe quelle fille (ou mec d’ailleurs) peu importe ce que t’aurais dis à la place. Tu sais pourquoi ? » Le lion attendit patiemment. Non il ne savait pas pourquoi, mais Noah allait le lui dire, et d'ailleurs il souhaitait savoir le pourquoi du comment cela aurait marché avec n'importe quelle fille. Parce que non, les garçons étaient loin de l'intéresser, et ne l'intéresseraient jamais. Il avait même fini à Sainte Mangouste après s'être battu avec un type - un professeur en fait - qui lui faisait du rentre-dedans. Noah pointait à présent son doigt sur le torse du lion, et pendant quelques instants, il crût qu'elle allait lui dire que c'était tout simplement car il en avait le physique, et rien d'autre. Mais elle lui dit « Parce que tu as LE sourire, tu as LE regard. Tu as eu la chance d’être né avec des atouts imparables, que d’autres doivent compenser avec des mots et des attitudes. » La blonde dit ça avec un aplomb monstre, ce qui ne put que faire sourire - bien que légèrement - le jeune homme. Le doigt pointait sur la poitrine du garçon se maintenait et s'appuyait davantage et, bien que content de l'analyse que Noah faisait de lui, un gars qui semblait avoir tout pour lui, même si il avait encore bien du mal à s'en persuader. Bon, au moins d'après elle il n'aurait pas trop à parler et à avoir une "attitude". Tant mieux car en tant que vraisemblablement asocial, il n'avait jamais apprécié parler à des inconnus sans raisons comme tant d'autres avaient coutumes de le faire bien souvent.

Noah, elle, avait la tchatche et la manipulation en sa personne. Mais il était clair qu'elle n'en avait pas besoin non plus, elle était très belle. « Les mots, c’est que du bonus. Enfin, tu vois à quel point tout a changé à partir du moment où t’as mis un peu d’assurance dans ce que tu fais. Là est la différence. Moi je dis chapeau. » Les mots étaient du bonus, certes, et Noah les possédait. Une véritable manipulatrice en herbe. Il n'y avait pas à dire, cette fille fascinerait toujours Aleksander. Et peut-être justement à cause de ce caractère si particulier qui faisait la personnalité de Noah, le jeune brun était flatté de ce qu'elle lui disait. Réellement. Il hocha ainsi la tête en signe d'affirmation, mais ne répondit pas aussi longuement que la belle, se contentant d'un « Merci » qui était sincère, et permettant à la blonde de poursuivre, car Aleksander voyait qu'elle n'avait pas fini de parler. D'ailleurs, elle claqua des mains pour accompagner sa tirade, et reprit « Maintenant, le truc c’est la garder. Cette assurance. Ne t’en sépare jamais. Tu n’imagines pas à quel point ça peut changer la manière dont te perçoivent les gens, et les effets bénéfiques que ça a sur toi-même ! » Le jeune homme hocha à nouveau le crâne. Cela n'allait pas être facile, mais si selon Noah il le fallait vraiment, il ferait peut-être un effort. Car après tout, séduire n'était pas sa priorité dans la vie, mais il était vrai que de l'assurance ne lui ferait pas de mal, à lui qui en manquait tant. « Tu veux l’utiliser, maintenant ? » demanda alors la belle, et il sentit dans ses paroles une sorte d'impatience incontrôlable. Elle avait pourtant parlé calmement, mais son minois ne pouvait masquer l'excitation qui occupait son être. Soit, le jeune homme réfléchit quelques instants. Bah, il en mourrait pas d'envie non plus, mais il voulait rendre la pareille à Noah et lui faire plaisir, alors oui, il fallait qu'il l'utilise. Avec plus d'en train que son être pouvait en contenir, le lion lâcha alors « Pour sûr ! » en adressant un grand sourire à la jaune et noire. Après tout, il lui était reconnaissant de ce qu'elle faisait pour lui, et puis, lui qui n'avait jamais manipulé personne, or il avait face à lui une jeune fille qui s'y connaissait de toute évidence mieux que tout le monde dans ce château. Sans blaguer, elle impressionnait tellement le jeune homme. Malgré son jeune âge, elle avait une attitude et un comportement de "grand", ce qui fit davantage encore sourire le brun. Puis, revenant quelque peu à la réalité de l'instant, le lion remarqua avec un léger désarroi la disparition d'Emily Spencer dela surface du parc. Étonné, il lâcha avec un léger embarras « Mais ta proie a disparue. » dit-il en dirigeant son regard de la droite vers la gauche. Se grattant le crâne, le lion réfléchit. Pas mal de temps était passé, et de nombreuses personnes étaient parties également. Mais, en cherchant bien, le brun pouvait apercevoir, qu'au loin, une demoiselle lisait tranquillement un livre allongée sur l'herbe. Et elle était très mignonne, qui plus est. Pointant son doigt dans sa direction, le jeune homme demanda à Noah « Et elle ? Elle est mignonne non ? » Il sourit tout seul et, rapportant son attention sur Noah, plongea son regard dans celui de la blonde. Il attendait qu'elle lui donne son impression. Après tout, il avait étrangement et tout à fait spontanément envie de se jeter dans la gueule du loup et se sentait prêt. Peut-être le charme de la mignonnette qu'il avait vu jouait pour beaucoup, mais de toute évidence, il était motivé à exécuter les plans de Noah. « J'y vais ? » demanda-t-il en confirmation, alors qu'il était presque déjà parti, les yeux toujours rivés sur la belle au loin.

made by ℬlue ℐⅴy

__________
let a sky comes falling down
I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell with a hot body. -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah   

Revenir en haut Aller en bas
 

how to be a heartbreaker ► Aleks & Noah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: DRAGEES SURPRISES DE BERTIE CROCHUE :: RP-