Partagez | 
 

 SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


lost in a bottomless mess
avatar


personal informations

► date d'inscription : 29/05/2012
► parchemins : 731


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 3 Juil - 0:44


Lucy et Hermès s'en vont au bal

Spoiler:
 

Ce bal, ce bal, c'était comme une défaite pour tous les résistants, enfin, pour tous les vrais résistants. Rien de plus triste à célébrer. Mais il ne fallait pas se laisse abattre, pas question. Il fallait montrer que même un événement comme celui-ci ne leur cassait pas le moral car c'était bien cela le but de Voldemort, décourager les troupes, car il n'était pas dupe et savait bien qu'une troupe d'élèves était formellement contre lui. Une autre raison aussi, c'était de ne pas se faire repérer : quelqu'un qui ne serait pas venu au bal aurait été noté et soupçonné de résistance, forcément. C'était en tout cas ce qui s'était dis parmi le clan. Alors la plus grande partie des membres avait décidé de venir, notamment les descendants directs des Phœnix les plus renommés. Ceux comme Lucy Weasley. Au moins ce bal avait eu un côté positif, il avait été pour Hermès le prétexte pour enfin aborder Lucy comme autre chose que sa meilleure amie, comme quelqu'un « d'un peu plus que ça » pour lui. Il avait eu du mal mais il avait réussi et, comble du bonheur, elle avait accepté de l'y accompagner. Mais ce n'était pas une victoire totale tant qu'ils n'y étaient pas tous les deux. Et justement il était dans la salle commune des Poufsouffle à attendre, en bas de l'escalier, la belle rousse.

Chaque bruit de talons résonnant en haut de l'escalier faisait accélérer son cœur puis louper un battement dès qu'il se rendait compte que ce n'était pas elle. Il en loupa deux quand ce fut la bonne. Le bleu pastel de sa robe allait à ravir avec sa peau et ses cheveux, un joli chignon ornait sa tête et un maquillage léger rehaussait ses pommettes , bref, elle était époustouflante. Hermès retint difficilement un sourire et tenta de chuchoter quelque chose qui ressemblait à un compliment mais ne réussit qu'à bredouiller un « woah ! T'esmagnifique » chaotique. Heureusement la jolie Poufsouffle rit et le remercia. Il tendit un bras qu'elle prit et ils partirent en direction de la sortie de la salle commune, parés pour ce fameux bal.

Les escaliers, les couloirs, le hall, tout était noir de monde, tous étaient apprêtés, même si certains étaient plus réussis que d'autres. Sur le chemin Hermès discuta de tout et de rien avec Lucy, sentant bien que ce bal la rendait extrêmement tendue, ce qui était compréhensible, et il réussit à la faire rire à deux reprises, ce qui le rassura.

    « Tu sais Lucy, je suis vraiment content de faire ce bal à tes côtés, plus que tu ne peux le penser. » chuchota-t-il avant de pousser la porte de la grande salle, empêchant par la même occasion plus ou moins volontairement la demoiselle de lui répondre.


Le brouhaha était disproportionné, à croire que tout pré-au-lard était venu. Même si la raison de la fête était déprimante, la salle était superbe. Il n'y avait rien qui n'aille pas, les couleurs, la musique, tout était génial. Déprimant. À défaut de voir tous pré-au-lard arpenter la salle, il aperçu au moins tout Poudlard. Tous les professeurs étaient présents, le professeur Blake semblait courir partout, et les autres, au contraire, paraissaient statiques. Les têtes connues aussi étaient présentes. Les obscurs, des étoiles dans les yeux devant leur idole, comme McClary, Edelwiess, Adster ou encore les Vladmirova. Les résistants, tous tentant de cacher leur déception et de profiter tout de même de la fête, comme Louis, Janet, Liv la préfète des Poufsouffle ou Blake. Et les impartiaux, neutres comme d'habitude, trop neutres, à l'image de Geolia, la Cayrel numéro deux ou d'Alvarez.

Les couples aussi étaient nombreux, tous dansaient sur la piste car un slow venait de débuter après une annonce de Voldemort que Hermès avait préféré ignorer. Il eu donc envie d'inviter Lucy à danser avec lui, car après tout, s'était sa cavalière, elle accepterait sûrement, d'autant plus qu'elle disait tout le temps qu'il était un danseur hors-pair. Il lui fit donc un signe de tête vers la piste accompagné d'un clin d’œil malicieux. « Ça te dis Luly ? » Elle prit sa main et ils entrèrent au milieu du ballet des danseurs, se joignant à eux « presque comme un vrai couple » pensa le jaune. Il la prit dans ses bras, osant à peine la toucher et ils commencèrent à tourner très gracieusement, car si Hermès était un très bon danseur, Luly n'avait presque rien à lui envier apparemment. Il n'osa rien dire durant la chanson, de peur de casser l'émotion de ce moment, il ne savait pas si sa belle cavalière ressentait la même chose que lui à ce moment précis, mais il ne voulait pas prendre le risque d'apprendre que ce n'était pas le cas, et avant d'avoir le temps de changer d'avis, le morceau prit fin. Ils se séparèrent, Hermès sourit puis, ayant jeté un coup d’œil au bar, il demanda à la Weasley :

    « Tu veux pas qu'on aille voir ta cousine, elle a pas vraiment l'air au top et son obscur de copain a l'ait tout aussi tendu, c'est pas le genre de Blackwood... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Loulou national
avatar


personal informations

► date d'inscription : 01/11/2011
► parchemins : 3103


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 3 Juil - 6:13

Citation :
J'annonce la présence de Lily et Ainsley dans mon RP (en plus de Janet, bien sûr). Bien que je les fais pas spécialement réagir, Louis vous parle. J'espère que ça vous dérangera pas.

La mélodie satanique de la chanson sur laquelle Janet l'obligeait à danser s'arrêta enfin, au plus grand bonheur de Louis qui ne put réprimer un soupire de satisfaction. Il venait d'annoncer la couleur de sa personnalité et attitude à prévoir dans ce genre de situation et manifestement, la Poufsouffle semblait plutôt bien prendre le fait qu'elle emmenait un véritable fer à repasser en matière de festivité populaire au bal comme cavalier. Elle lui offrit même un large sourire, avant de saisir son poignet et l'attirer vers la table des boissons alors qu'une nouvelle chanson débutait. Cette fois-ci, Louis parvint à circuler sans se faire piétiner, ce qui était un véritable plaisir. Il se dit que Janet devait avoir un certain pouvoir pour se frayer de larges chemins. L'adolescente se servit un verre qu'elle lui tendit généreusement. Le sixième année le prit, à moitié hésitant, à moitié ravi à l'idée qu'il puisse contenir de l'alcool. « Merci » répliqua-t-il poliment tout en apportant le gobelet à ses lèvres. Jus de citrouille, déception imminente. « Je suis désolée pour toi si tu t’amuses pas et si t’es pas très bien ici à cause des gens que t’aimes pas. Je comprends, des fois quand je marche je croise des gens que j’aime pas, et j’ai envie de me vaporiser dans le sol pour pas les voir. Donc je comprends. Enfin je crois. C’est ça ? » Pour toute réponse, l'attrapeur sourit. Ça le réconfortait de savoir qu'une personne comme Janet, soit d'apparence à l'aise dans ses baskets et plutôt exubérante, puisse se sentir comme lui, l'apprenti sorcier solitaire et souffrant d'une timidité maladive. Il acquiesça alors qu'elle reprenait : « Peu importe. Faut que t’essaies de t’amuser ! Tout le monde s’amuse ! C’est pas compliqué pourtant. Danser, musique, sinon oublie les gens. Mais je t’embête peut-être ? » D'oublier les gens ? Non, absolument pas. Mais il n'avait pas autant développé sa faculté d'abstraction envers Autrui. « C’est pas grave. Tiens regarde, il y a ta cousine là-bas ! Tu veux aller lui dire bonjour ? Moi je vais trouver quelqu’un avec qui danser de toute façon. » Louis tourna la tête vers la direction que son interlocutrice démontrait, cherchant une de ses cousines du regard. « Oh ben, Xander est tout seul, je vais aller lui demander si je peux l’embêter lui plutôt que toi. Je te laisse tranquille, va. » Le Poufsouffle attira promptement son attention sur Janet, mais elle était déjà partie. Ce qui ne l'empêchait pas de lui adresser assez fort : « Au fait Louis ! Pars pas trop loin, je vais revouloir danser avec toi tout à l’heure ! T’es toujours mon cavalier ! » Elle se rapprocha, déposant un baiser sur sa joue qui teintât celles-ci en rose automatiquement. « T’es très beau. » Rouge pivoine. Il entendit Janet saluer Xander puis se retourna vers la table des boissons, laissant au feu de ses joues le temps de s'affaiblir. Il vida d'une traite son verre et tenta un autre breuvage au hasard. A peine eut-il le temps de le goûter qu'il remarqua la présence nouvelle de Lily et Ainsley à ses côtés. Il croisa le regard inquiet du Gryffondor et porta ses yeux instinctivement sur le temps livide de sa chère cousine. Vues les circonstances, il relèverait du débile profond de demander à la Serdaigle si elle allait bien, et Louis ne souhaitait pas spécialement la complimenter sur sa tenue, même si elle était très élégante. Dans son esprit, ça sonnerait un peu comme un « Qu'est-ce que tu t'es fait belle pour fêter la mort de deux des nôtres, dit donc ! ». Ainsi, il éviterait. Il se contenta de poser sa main sur l'épaule de celle-ci et la presser tendrement en signe de soutien et pour annoncer sa présence sans la faire sursauter. « Je vois bien que tu es en excellente compagnie mais si tu veux faire un tour avec ton bon vieux cousin. » Il lui sourit tendrement, remarquant l'arrivée de Lucy et Hermès plus loin. Les Weasley à l'attaque. Ils passèrent devant une adolescente vêtue d'une robe rouge sang dont les longs cheveux blonds bouclés étaient très repérables : Cassiopée. Louis observa brièvement avec qui la jeune femme dont il était amoureux et secrètement en couple dansait et reconnut Demyan Vladmirov. Il détourna le regard, l'attirant sur sa cadette. Autant dire qu'il ne faisait pas le poids contre le biélorusse de septième année et que de toute façon, il n'irait pas voir Cassiopée publiquement. Il n'avait pas l'audace et tenait bien trop à leur secret pour cela. Bien sûr, il avait mis ses plus proches amis au courant de ses sentiments, comme Lily et Lucy, mais de toute façon, en l'occurrence, sa priorité était d'être présent pour Lily si elle avait besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://addie-ction.tumblr.com/

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 3 Juil - 7:31


Citation :
A la fin de mon rp, Filippine bouscule quelqu'un ♥ Je n'ai pas précisé qui donc si vous êtes inspiré.

Filippine se contemplait dans le miroir. Sa frimousse affichait une moue dubitative. Elle aurait voulu ressembler à l'une de ses filles que l'on voit dans les magasines, mais elle ne serait pas fidèle à elle même, enfin, encore faudrait-il que ce genre d'accoutrement lui aille, ce qui n'était évidemment pas le cas. Certaines seraient magnifique uniquement vêtue d'un sac poubelle, mais pas Filippine. Oh, elle s'en fichait. Elle savait pertinemment qu'elle n'avait rien d'une beauté, elle était juste Filippine, fade et sans la moindre saveur. Elle se balançait doucement, toisant les mouvement de sa robe. Un légère grimace s'empara de ses lippes alors qu'elle réajustait son bustier. Elle n'avait pas l'habitude de porter ce genre de tenue, sans l'aide miraculeuse d'Ellio, elle n'aurait probablement jamais jeté son dévolu sur cette robe. L'effet était satisfaisant, mais elle n'était pas non plus merveilleuse. Peu importe, aucun garçon ne l'attendait en bas des escaliers, aucun garçon n'aurait à mentir sur sa prétendue beauté. Ca lui allait très bien. Un soupire, elle se demandait comment elle allait tenir, perchée sur ses talons. Oh, pas des talons vertigineux, mais des talons tout de même qui mettait en valeur ses longue jambes. Elle aimait ses jambes... Enfin, elle croyait qu'elle les aimait, mais dans cette robe, elle n'était plus certaine. Elle regrettait seulement de ne pas avoir d'amies proche qui aurait pu l'aider à se coiffer ou même à se maquiller. Ellio ne lui était pas vraiment d'une grande aide à ce niveau. Elle s'était donc contenté d'une coiffure "banane", d'un fin trait noir sous ses yeux, et d'un far à paupières légèrement pailletés. Elle aimait ses lèvres, elle les avait maquillé d'un rouge gourmand qui la vieillissait quelques peu. Oh cela lui conférait quelques mois, tout au plus, mais c'était tout de même cela. Bon et bien, il était temps. Plus que temps même. Elle était déjà en retard. Un soupire et elle tournait les talons pour rejoindre la petite fête organisée par l'école. Une fête qui avait un goût amer. Une fête qui avait un goût de défaite. Un fête qui ne lui disait strictement rien. Ah si Ellio ne s'en était pas mêlée, elle serait probablement en train de trainée en pyjama dans la salle commune des Serdaigle. Elle descendait les marches, s'amusant du tintamarre provoqué par ses talons. Elle aimait ce bruit, elle se sentait plus... Importante. peut-être même plus grande. Mais la petite chenille ne se faisait pas d'idée, elle était encore loin, mais alors très loin d'être un papillon. Arrivée dans la grande salle, elle laissa son regard se promené sur toute ses reines en puissance, qui portait merveilleusement bien la robe de soirée et paradait au bras d'un garçon. Elle eut un pincement au cœur. Elle était seule. Seule et se sentait complètement ridicule. Nouant nerveusement ses mains l'une à l'autre, elle pris la direction du buffet pour se servir un verre et se glisser dans un coin là où personne ne pourrait la remarquer. Elle était présente, c'était déjà bien, non? Elle était mal à l'aise, mais par dessus, admirative. Elle avait ce sourire rêveur. Filippine n'allait pas se morfondre, non, elle allait vivre ce bal à travers les autres et cela lui suffisait. Ellio qui dansait avec la belle Emily. Ils étaient beau ensemble, mais est ce que cela allait donner quelques choses? Elle les quitta du regard, ne voulant pas gâcher leur intimité. Elle papillona, ici et là, regardant les grands de Serdaigle. Xander, Mirka, Jenny,... Cela avait l'air tellement simple d'être à ce bal. Tellement naturel. Elle, elle se sentait simplement ridicule. Reculant dans son coin, elle se heurta à quelqu'un. Enchainant les excuses, elle baissait le regard sans oser regarder la personne qu'elle avait bousculée.
Revenir en haut Aller en bas



living louder, fighting harder
avatar


personal informations

► date d'inscription : 13/06/2010
► parchemins : 1753


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 3 Juil - 12:07


En l’occurrence, c'est NOUS, les poneys les cocos.

Je vous vois déjà venir avec vos yeux ronds comme des bombabouses. Qu’est-ce que le fils Potter peut bien foutre dans un bal organisé par les soins de Voldemort ? Eh bien oui, cela mérite quand même quelques explications.

Il faut savoir que dès que l’annonce du bal, Albus savait qu’il n’y mettrait pas les pieds, même pour tout l’or de Gringotts. Il allait s’enfermer dans son dortoir et passer la nuit à faire la grève, cloisonner si possible Pete et Blake avec lui mais il n’allait pas s’y rendre, ça c’était clair et net. Du moins, c’est ce qu’il croyait. Il avait oublié le fait que, depuis un petit moment déjà, il avait une petite amie.

Depuis le déjeuner, Nara l’avait supplié, déballant argument sur argument pour le faire fléchir. Il avait tenté de l’éviter tout l’après midi, en vain. Elle était grave balèze cette fille, ça faisait limite peur, croyez –moi sur parole. Mais ne pensez pas qu’Albus s’est dégonflé et qu’il a cédé lâchement, ne pouvant supporter le regard noyé de larme de sa petite amie. OH QUE NON il a quelque chose derrière la tête, comme toujours. Bien sur, ses plans n’étaient presque jamais d’un grand génie –surtout que cette fois, il n’en a fait part à, pour ainsi dire, personne pour le remettre dans le droit chemin- mais par pitié, faites lui confiance pour une fois ! Ou plutôt, contentez-vous d’observer en silence et d’admirer Voldemort enroulé de PQ et crucifié au plafond (même si on va éviter de le blesser quand même, ça sera pour une autre fois, là Albus était seul pour le coup), et surtout, un hologramme, un phoenix, symbole de la Résistance, trônant au centre de la salle. « Faire plaisir à Nara » était une des raisons qui faisait qu’il était là, mais c’était surtout la version officielle. Mouahaha.

Albus n’était pas habitué aux costumes. Il s’était mit sur son trente-et-un, avait passé au moins trente minutes face à la glace à s’éloigner, se rapprocher, s’éloigner, se rapprocher, s’éloigner... bref, il voulait vraiment plaire à Nara mine de rien. Il avait parfois l’impression d’être nul comme petit ami, et passait souvent des heures à observer discrètement Pete et Blake pour s’inspirer (même si leur relation est secrète) mais bon, il n’a pas l’impression d’être plus romantique pour autant.

Il tenta durant au moins une heure de faire apparaître une rose arc-en-ciel, raison de son retard, comme celle qu’il avait offert il y a de cela des lustres à une jeune fille lors de leurs défis d’antan. Il sourit, en passant sa main dans ses cheveux. Même s’il n’arrive pas à mettre son plan à exécution, dans le pire des cas, il aura passé une soirée agréable avec Nara.

Albus se retient de siffler après avoir tendu la rose à sa cavalière, tellement elle était rayonnante. Il n’y avait pas d’autres mots pour la qualifier. Albus fit tarder le baiser et roula des yeux lorsqu’elle lui fit quelques commentaires sur sa tenue et sur le fait qu’elle se doutait qu’il ne viendrait pas.

« Je n’allais pas te laisser en plan, enfin je suppose que c’est ce qu’un petit ami digne de ce nom aurait fait, non ? » Mais oui bien sur.

Les paroles de Voldemort, présent en personne dans la pièce n’eurent pas le temps de le faire grimacer car Nara l’attira à lui pour le slow. Il savait que c’était fait exprès, qu’elle ne voulait pas le laisser filer, se morfondre ou même avoir des pulsions meurtrières sur celui qui humiliait son père. Cependant, loin de se détacher, Albus apprécia ce moment, resserrant l’étreinte et bien que maladroitement, il passa sa main dans les longs cheveux détachés de l’espagnole. Il ferma les yeux pour mieux savourer la danse mais surtout pour ne pas apercevoir sa sœur et son affreux copain qui devraient probablement être dans les parages. Il se raidit quelque peu à cette pensée. Albus avait évité le regard de tout le monde, même de ses amis depuis son entrée uniquement dans cet objectif. Il ne voulait pas le voir à moins d’un mètre de Lily, alors pendant un slow…

« Je ne veux pas la voir. » Albus lâcha ces termes sans même s’en rendre compte. Pas sur que Nara sache directement qu’il parlait de Lily et Blackwood, mais Albus lui avait déjà raconté mille fois son aversion pour les fréquentations de sa sœur. Ce qui était navrant dans ce bal, c’était que pas grand monde ne semblait avoir conscience de ses enjeux. Que ce qu’ils fêtaient, c’était une tentative de libération du monde magique ratée, un échec. Son ton devint grinçant. « J’espère qu’ils ne sont pas là. J’ai déjà une furieuse envie de buter ce mec sans nez… Tu ne peux pas imaginer. »

__________

Tide out, tide in, a flood of blood to the heart and the fear slipstreams ()
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 02/07/2012
► parchemins : 755


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 3 Juil - 21:09


A l'annonce du bal, Kenneth avait été fort enthousiaste. Un bal, à Poudlard, en voilà une bonne occasion pour faire la fête avec tout le château et, dans le même temps, s'amuser avec ses amis. Oui, contrairement aux trois quart des élèves, Kenneth n'était ni très enjoué à l'idée de la présence de Voldemort, ni morfondu et révolté par la cause de l'organisation de ce bal. Le jeune homme n'avait point peur du mage noir, et il ne craignait pas non plus de se rendre seul au bal. D'ailleurs, c'était lui-même qui en avait décidé de la sorte, refusant toutes sortes d'invitations plus étranges les unes que les autres. Kenneth se rendrait au bal seul, et où était le problème ? Ce n'était pas comme si il avait beaucoup d'une cavalière pour faire la fête, ça non. La cavalière, ce n'était que du bonus pour ne pas s'y rendre seul. Le jeune homme enfila son costume noir, simple, élégant, classe. Il n'avait aucune tendance narcissique mais il fallait avouer qu'il était plutôt beau, accoutré de la sorte. Le garçon sortit de sa salle commune, et descendit les marches qui rendaient à la Grande Salle. La musique se faisait plus forte à chaque pas, et il poussa les portes de la salle, se retrouvant face à un tourbillon de couleur dansant. Whaouh. C'était réellement un spectacle qu'il ne se serait pas attendu à voir à Poudlard. Il s'avança parmi les danseurs, se déplaçant afin d'accéder au bar, et reconnut quelques têtes familières. Sarah qui dansait avec Derek, par exemple pas très sure d'elle, était toute mignonne dans sa tenue. Elle bouscula un jeune homme que Kenneth ne connaissait pas et croisa le regard assassin de la pire ennemie de la jeune fille, Emily Spencer. Kenneth ne put s'empêcher d'esquisser un sourire et tourna de nouveau la tête, il y avait beaucoup de monde qu'il connaissait, il vit Juyne, et AB, mais également, et à son plus grand bonheur Nara, sa perle de meilleure amie. Remarquant sans étonnement la présence d'Albus à ses côtés, il s'avança quelque peu et leur dit « Amusez-vous bien vous deux, prend bien soin d'elle Albus, hein. » en lui décochant un clin d'œil en même temps qu'un sourire chaleureux apparaissait sur son visage, puis il s'éloigna pour les laisser tranquille. Kenneth tenait beaucoup à Naranja et il tenait à s'assurer que tout se passe pour le mieux pour la jeune fille, même s'il avait confiance en Albus pour se charger de tout cela.

Retournant plus près du bar, le jeune homme ne trouvait pas qu'il passait une mauvaise soirée, au contraire. Voir tant de personnes heureuses, ça le rendait heureux, également. Il tourna quelque peu la tête, sentant une présence devant lui, et la vit. Belle, splendide, innocemment sublime, mais au malheur inconscient qui semblait se lire sur son visage, et pourquoi ? Elle était si resplendissante que le jeune homme ne put s'empêcher de jeter de coups d'œil à droite et à gauche afin d'en apercevoir son cavalier. Mais, en la voyant reculer, il comprit qu'il n'y en avait pas. Une si jolie personne, seule ? C'était intolérable. Mais avant même qu'il n'ait le temps de s'avancer pour l'aborder, elle vint elle même à lui, le bousculant malencontreusement, et lui faisant gagner le sol. Se relevant, un sourire aux lèvres, Kenneth entendit une foule d'excuses interminables de la part de la jeune fille. IL ignorait qui elle était, mais il souhaitait passer la soirée en sa compagnie. Lorsque la demoiselle se tut quelques instants, il lui redressa le visage d'une main et, de l'autre, prit une de ses mains entre ses doigts. Il dit « Danse avec moi. » au moment même où un slow commençait à être joué par l'orchestre, et il l'attira sur la piste sans même entendre si elle lui avait répondu ou non. Le jeune homme posa ses mains sur ses hanches et plongeant son regard dans ses yeux, se déplaçant lentement au rythme de la musique. Kenneth n'était pas mauvais en danse, il se débrouillant franchement, et cela peut-être à cause du fait qu'il avait dansé tant de fois avec sa petite sœur, durant l'enfance. Il ramena ses pensées vers la belle, elle méritait amplement cela, et la scruta un peu mieux. Son trait de maquillage posait sous ses yeux lui faisait un regard de biche attendrissant et Kenneth était persuadé que même sans la moindre trace de maquillage, elle serait sublime. Il était heureux de danser avec elle, mais il ne savait pas si ce sentiment était partagé. Il entama donc la discussion « Je m'appelle Kenneth, au fait. Tu es resplendissante. » il marqua une pause, l'observant encore durant quelques secondes, ne se lassant pas du contact de leurs yeux, avant de reprendre « J'espère que je ne t'ai pas volé à un cavalier. Enfin, en fait si, car si il a été assez stupide pour croire qu'une fille comme toi resterait seule une minute, il ne te méritait pas. » Kenneth pensait ses paroles. Il trouvait que la jeune fille face à lui ressemblait à une princesse, et elle l'était sûrement. Ils dansèrent encore quelque peu et la musique cessa, avant qu'une autre ne reprenne. Ne se dégageant pas de son étreinte il demanda, par simple politesse et au cas la demoiselle aurait besoin de se rafraîchir « Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à boire ? » Kenneth avait toujours eut ce don d'être trop chevaleresque et attentionné. Mais pour le coup, il espérait que la belle jeune fille refuserait sa proposition, il n'avait pas envie de s'éloigner d'elle immédiatement, il voulait continuer d'être en sa présence, la belle inconnue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mer 4 Juil - 5:46

Sarah était dans les bras de Derek, son meilleur mai, et elle dansait. Mais que diable lui passait-il par la tête ? Cette fille était une catastrophe ambulante, maladroite à souhait et incapable de danser. Olala, elle n'allait pas faire long feu. Prenant de l'assurance elle se déconcentra une seconde, il fallait qu'elle repère Xander et qu'elle voit s'il était venu et surtout avec qui. Mais la foule était trop nombreuse elle n'arrivait pas à croiser son regard... Soudaine elle l'aperçut, il tenait une fille par la main, une poufsouffle comme elle, plus jeune par contre. Ils se miernt à danser, son coeur fit un bond dans sa poitrine. La jalousie commença à monter en elle … et elle marcha sur le pied de son danseur et faillit tomber. Heureusement que Derek assurait d'une main de maître car il la rattrapa et leur danse continua comme si de rien n'était. « Eh bien, tu es doué ! » dit la jeune fille en souriant. Il fallait qu'elle se concentre sur quelque chose d'autres.

Quelques secondes plus tard, un deuxième coup faillit la mettre à terre, mais cette fois-ci ce n'était pas de sa faute, c'était Ellio, un bon ami. « Excuse-moi Sarah, je crois que j'ai quelques progrès à faire. En tout cas bonne soirée à vous ! » Sarah lui sourit franchement. « Oh ne t'en fait pas, je suis pas bien douée je …  » elle croisa le regard de la cavalière d'Ellio : Emily. Elle se tut instantannément et entraina Derek un peu plus loin, elle lâcha tout de même un « Bonne soirée à toi aussi. » avant de s'éloigner le plus possible et elle remarqua avec joie que Derek avait l'air aussi pressé qu'elle. « Toi aussi tu la détestes hein ? » Et elle rigola. Malgré toute la tension, être dans la bras d'un ami qui détestait ça pire ennemi, ça fait du bien.

La musique s'arrêta quelques instants pour reprendre plus douce. « Je crois qu'une danse ça m'a suffit » devant l'air déçu de son ami elle s'empressa de préciser. « Enfin pour l'instant ! Mais t'as bien vu que j'avais deux pieds gauches ! » elle rigola avant de continuer « Je vais boire un coup pour me remettre en forme, tu peux aller danser si tu veux, mon cher cavalier. » La jeune homme refusa et précisa qu'en temps que cavalier il la garderait jusqu'au bout. Elle fut tout attendrie et lui déposa un bisous sur la joue pour le remercier. Elle but un grand verre de jus de citrouille et Derek la ramena sur la piste, elle eut beau protester rien n'y fit, mais elle rigola heureuse de voir la volonté du garçon pour qu'ils s'amusent. La musique d'un slow commença et Sarah se sentit gênée. C'est pas avec Derek qu'elle aurait voulut danser sur cette musique, inconsciemment elle chercha des yeux le serdaigle. Il était à deux mètres d'elle en train de danser avec … JANET ?! Sarah manqua une tomber une fois de plus et son visage devint blanc. Puis elle se rappela qu'elle n'avait toujours pas parlé avec sa meilleure amie, elle n'avait donc pas fait cela volontairement. Cela la rassura un petit peu. Derek s'enquit de la santé de la jeune fille et lui proposa de s'arrêter mais quand la poufsouffle vit le sourire que Xander offrait à Janet elle ne pu s'empêcher d'offrir le même à Derek.

Peut être que Xander ne l'avait pas vu, il ne pouvait pas faire exprès de lui faire ça, tout de même. Elle n'était pas à l'aise dans cette danse, si proche de Derek alors que son coeur voulait être avec Xander. Elle aurait voulut le rejoindre, le voir, lui parler, lui dire combien elle l'aimait. Mais il dansait avec sa meilleure amie. Elle tourna le regard vers son cavalier et lui sourit. Voilà elle allait se concentrer sur lui et lui uniquement, ça serait mieux.

Derek du voir que la jeune fille n'était pas au plus de haut de sa forme car il essaya de la faire rire, au bout de trois blagues, les idées complètement changées, Sarah se mit à rire bien fort. Voilà ses pensées noires étaient parties. « Merci Derek, t'es le meilleur tu sais ? » et elle déposa un léger bisous sur sa joue avant de s'éloigner de son ami pour aller boire un verre.

__________






Dernière édition par Sarah Mandleton le Mer 4 Juil - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mer 4 Juil - 5:52


dancing with the devil




Un bal. Il ne manquait plus que ça. De plus les adultes tels que Oli, Jennifer, Declan et même lui, parmi tant d'autres, devaient se charger d'organiser la petite sauterie qui prenait forme à Poudlard. C'était un peu la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. Eros avait bien raler, pendant de longues journées où chacune de ses rondes se résumaient à entendre des jeunes filles couiner qu'elles ne trouvaient pas de robes, de cavaliers où même de ruban assortis pour attacher leur cheveux. De leur côtés les garçons faisaient peut être les fiers mais eux aussi avaient leur club de "Elle-ne-voudra-pas-y-aller-avec-moi" et ça, Eros devait l'avouer, c'était plutôt plaisant à observer. Le Mangemort avait passer la journée à s'assurer que les sortilèges qui empêchaient tout objets magiques de farces et attrapes ne puissent pas passer les portes de la Grande Salle. Il put ensuite avoir un moment pour rentrer chez lui et se préparer en quatrième vitesse. Il devait vite y retourner et accueillir les premiers élèves. Il allait faire son boulot de surveillant et chaperonner le bal de Poudlard. Néanmoins, comme toutes les personnes présentes, il avait le droit à une cavalière et à des danses. Et il faut dire que le jeune homme avait une cavalière de choix : la plus mignonne et rusée de toute, Vanity Cyreil lui avait demandé d'une manière plutôt singulière de l'accompagner au bal. Il avait tout de suite accepté d'emmener la première année danser, réponse qui avait éclairé le visage de la petite pour le plus grand bonheur d'Eros.

« Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! »

Il a fait un effort pour une fois. Vêtu d'un pantalon de smoking et d'une chemise blanche aux manches retroussée qui constrastait énormément avec ses tatouages les uns plus colorés que les autres. Il fait lentement le tour de la Grande Salle en regardant les couples danser. Il lance un coup d'oeil vers la droite et aperçoit Lucy Weasley en compagnie d'un jeune homme dont il ne connait pas même le nom ni la maison. À en voir son expression quand il regarde la Poufsouffle, Eros sait qu'il ferait mieux de ne pas la lui voler pour une danse. Il lui adresse un simple clin d'oeil et continue sa ronde. Il se dit que Vanity doit être arrivé depuis le temps alors il cherche la Gryffondor pas plus haute que trois pommes des yeux. Bingo. Il la repère juste là, elle est assise sur le bout d'une des tables à côté de William. Il se faufile jusqu'à elle et lui ébouriffe les cheveux. « Vous êtes ravissantes mademoiselle Cyreil. » Elle saute de la table et le Mangemort lui sourit juste à elle, un sourire que presque personne ne voit dans cet école. « Tu danses Vani ? » Il lui présente son bras et entraine la première année sur la piste lorsqu'une danse lente et reposante commence. Leur différence de taille rend la chose un peu amusante. Ils dansent quelques minutes comme ils le peuvent puis Vanity grimpe sur les pieds de Eros et ce dernier fait des pas de pingouins pour les faire bouger. Elle n'est pas du tout lourde et il rit aux éclats. Quelques élèves sont même étonnés de voir le jeune homme aussi enjoué.

La Gryffondor descend de son perchoir et le couple s'écarte de la piste. Eros s'avance vers le buffet et tend un verre à sa cavalières. Du simple jus de citrouille. Et si une goutte d'alcool passait les lèvres de sa protégée, il se chargerait personnellement de faire payer le coupable de cette farce. Il lève les yeux et fait une inspection rapide de la Grande Salle. Il observe Oli se diriger vers Ariel l'inviter à danser avant qu'elle et Mirka ne se commencent à se prendre la tête, et ça n'est pas Sturridge qui se serait interposé pour mettre fin à leur querelle, il était bien trop préoccupé par sa cavalière et les disputes de filles ça ne lui réussit pas. Il secoue la tête et hausse les épaules en regardant Vanity. Elle lui sourit et ils se décalent de devant le buffet pour laisser le champ libre aux soiffards et morfales. « Si tu veux danser avec quelqu'un d'autre n'hésite pas, je reste là à surveiller donc reviens quand tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mer 4 Juil - 6:15

vanity se rend au bal





«  Tu vas au bal ?  » Cette voix, la première année la connaissait, elle releva la tête -il faut dire qu'elle était très souvent plus petite que la moitié des gens- et découvrit Zofia. Bingo. Avec un petit sourire tout à fait adorable elle lui répondit. «  Ouaip, enfin je cherchais quelqu'un pour me faire une coiffure mais je crois que je suis un peu à la bourre ya plus personne ici.  » Zofia rigola doucement devant la bouille toute mignonne de la jeune fille. «  Mais toi t'y vas pas ?  » la questionna Vanity. «  Non, je suis un fatiguée, je compte pas trop y aller.  » Un air déçu se forma sur la visage de la première année qui se transforma bien vite en une mine grondeuse. «  Tu as trop fait la fête, ah bah bravo !  » Zofia rigola doucement. «  Tu avais besoin d'aide pour ta coiffure oui ou non ?  » Vanity offrit un sourire d'ange et lui exliqua dans les détails ce qu'elle voulait faire précisement.

Une vingtaine de minutes plus tard, Vanity était fin prête. Elle portait une robe simple mais au couleur de sa maison, de toute manière la gryffondor était trop jeune et adorable pour penser à vouloir déjà séduire. Non, elle voulait juste être présentable : elle avait l'air bien décidée à danser avec Eros. «  Allez zou, tu vas être en retard !  » Vanity demanda une fois encore à la septième année si elle ne voulait pas venir mais voyant que la réponse ne changerait pas, elle déposa un baiser sur la joue de son amie et s'enfuit bien vite vers la grande salle où avait lieux la soirée.

«  Waouuuh, c'est trop beau !  » Elle n'avait pu s'empêcher de penser à voix haute. Mais il fallait dire qu'elle avait bien raison, c'était sublime. Sur la piste il y avait déjà pas mal de personnes, des élèves qui dansaient et d'autres plantés au milieu qui discutaient. Sur le côté quelques élèves, peu fana de danses semblaient attendre quelque chose ou admirer des danseurs. C'était trop classe.

La jeune fille était venue sans cavalier car elle avait fait une demande à Eros -sisi le pion- pour rire mais ce dernier avait sourit et accepté. Elle avait été trop heureuse mais n'étant pas plus organisé que lui elle s'était dit qu'ils se retrouveraient là-bas. Elle s'assit donc sur la première chaise qu'elle apperçut, juste à côté de la piste. Puis elle regarda autour d'elle. Hum, l'endroit n'était pas très stratégique, trop loin du jus de citrouille, toute seule, et elle était trop petite elle ne voyait pas tout le monde qui dansait. Zut zut zut. En cherchant du regard un endroit mieux elle remarqua son professeur de métamorphose à côté d'une table plus haute. Han, ça c'était un endroit stratégique !

Vanity se leva et très discrètement elle alla s'asseoir à côté du professeur … qui venait de partir voir une élève. Parfait, de là elle était bien en hauteur et en plus elle ne dérangeait personne, quel timing ! « Vous êtes ravissantes mademoiselle Cyreil. » Elle sursauta quand il lui ébouriffa les cheveux. « Eros ! Han tu peux parler, t'es TROP classe comme ça ! » Et elle sauta de son tabouret pour s'accrocher au bras qu'il lui tendait. Ils dansèrent un peu, puis il monta sur ses pieds pour être plus à sa hauteur. Eros se mit à rire et Vanity aussi. Elle était bien là, au milieu de la foule en train de danser avec Eros-son-ami. Peut être que les gens trouvaient ça bizarre, peut être qu'ils ne comprenaient pas, et bah elle s'en foutait.

« Si tu veux danser avec quelqu'un d'autre n'hésite pas, je reste là à surveiller donc reviens quand tu veux. » Ils avaient fini de danser et Eros l'avait ramené vers le bord. Il lui avait donné à boire, il était presque une mère-poule, elle rigola. « Non, les garçons de mon âge sont nuls et les grands sont tous pris, moi j'aime bien danser avec toi. Dis dis dis, je peux surveiller avec toi ? Promis je serais gentille dans les punitions. » Eros rigola et accepta. Elle se sentit fière d'être promue à une pareille place pour la soirée et commença à surveiller les alentours. « On surveille quoi en fait ? » Oui, c'est mieux pour commencer...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 6 Juil - 2:30

« Je suis sous le charme. » avait-il répondu avec un sourire à faire fondre d'amour la plus froide des jeunes filles lorsqu'elle l'avait complimenté sur sa beauté. Lily s'était alors fendue dans un sourire énamouré, signe qu'elle appréciait son retour de compliment.

Les murmures et les regards les suivaient dans la Grande Salle. Lily était désignée comme une traîtresse mais Sin était aussi accusé de traitrise par les Obscurs. Peu de gens les aimaient bien, ces temps-ci.
Sur la piste de danse, ils se reposèrent un peu l'un contre l'autre, et finalement Lily proposa un verre à Sin. Pour se remonter le moral et se permettre de tenir. Il l'entraîna par la main vers les boissons. Jetant un regard vers la table des professeurs, Sin prit dans ses mains le visage de la jeune fille et planta son regard dans le sien. « Ce n'était pas une bonne idée, on ferait mieux de partir discrètement. » Il était peu confiant, ne l'était plus du tout en fait. Lily leva la main et la posa sur celle de Sin qui caressait sa joue. Elle baissa les yeux, réfléchissant un peu. « Non... Restons, pour l'instant. » demanda-t-elle. Elle lui sourit. Elle ne devait pas faillir, elle ne devait pas montrer ses faiblesses. Elle devait être digne de son poste de chef des résistants, montrer qu'elle pouvait supporter les humiliations sans rien dire, qu'elle était forte. En le regardant longuement, elle essaya de lui faire comprendre ses motivations, et fini par sourire avant de l'embrasser doucement. Elle jeta un regard panoramique sur la salle. Et aperçu son frère, qui se hâta de lui tourner le dos, semblant furieux et grognon. Elle eut un pincement au cœur. Il lui faisait la gueule. Il ne voulait plus la voir. Elle se retint de re-flancher, mais fut soudain rassurée par la main de Sin sur sa hanche. Se tournant, elle aperçut Hermès et Lucy qui semblaient vouloir venir vers eux. Mais Louis les devança, et son air morose la renseigna : il n'était pas plus à son aise ici qu'elle ne l'était elle. « Je vois bien que tu es en excellente compagnie mais si tu veux faire un tour avec ton bon vieux cousin. » Il laissa son visage s'illuminer d'un de ses plus beaux sourires. Lily leva les yeux vers son amoureux, et lui demanda la permission d'un regard. Désormais, ils avaient atteint un niveau de complicité et de connaissance de l'autre tel qu'ils arrivaient à se comprendre par de simples regards. Le Gryffondor la poussa doucement vers son cousin, compatissant. Elle lui serra brièvement la main qu'elle tenait toujours avant de le lâcher. « À dans une danse... » souffla-t-elle en se laissant entraîner par Louis.
Ils tournoyèrent un peu, et Lily remarqua que Louis laissait souvent ses yeux tomber sur Cassiopée Cayrel, au loin. Elle lui marcha volontairement sur le pied, maligne. « Sois plus discret, Don Juan » le taquina-t-elle, puis, plus sérieuse : « Cela ne sert à rien de te consumer dans la jalousie, tu sais que vous appartenez l'un à l'autre, Louis. Ca se voit dans ton regard, dans le sien, aussi, parfois, même si j'ai tendance à ne pas vouloir le croiser. » Elle lui sourit gentiment. Pour lui, seulement pour lui, elle était capable de mettre de côté la haine féroce qu'elle éprouvait pour Cayrel. Elle ne savait s'il se rendait compte de l'immense privilège dont il profitait. « Tu es soucieux. » Ca, c'était une constatation. Un autre tour de piste, et la danse se terminant, ils se dirigèrent vers Ainsley qui était à l'autre bout de la salle.

Arrivés devant ce dernier, la jeune fille prit trois verres, en tendit un à Louis, l'autre à Sin, gardant le dernier, elle les fit trinquer. Et les observa tous les deux, se demandant quel genre de relation les deux garçons entretenaient. Lucy et Hermès arrivaient, elle leur lança donc un sourire accueillant, espérant de toutes ses forces que Sin, Lucy et Hermès n'étaient pas ennemis jurés. Elle en avait marre des réactions excessives comme celle de son frère, de Ted ou de Demyan. Elle avait déjà assez de soucis comme ça à se trouver dans la même pièce que Lord Voldemort.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 6 Juil - 5:01

Filippine avait envoyé le pauvre garçon au sol. Elle leva les yeux vers le ciel avant de les fermer et porte la main à son front. Le garçon de Gryffondor glissa sa main sous son menton pour redresser la contraindre de relever le regard vers lui. Ce qu'elle fit d'ailleurs, laissant sa main retombé le long de son flan. Main que le sixième année pris entre ses doigts. Danse avec moi. Avant qu'elle n'ait pu ouvrir la bouche pour lui répondre, il l'attirait déjà sur la piste de danse. Surprise, elle déposait son verre sur le buffet avant d'en être trop éloigné. Adieu son petit coin tranquille. Adieu l'anonymat. Elle n'était même pas certaine de savoir danser. Elle ne se souvenait pas avoir jamais danser... pas comme ça. Elle avait bien fait de la danse quand elle était plus jeune, mais cela n'impliquait nullement une autre personne, particulièrement pas un garçon aussi beau que celui qui venait de l'inviter. Si sa main n'était pas dans la sienne, elle douterait probablement de l'existence réellement de ce garçon. Elle le laissa poser ses mains contre ses hanches et glissa naturellement les siennes sur ses épaules, avant qu'elles ne se nouent, enlaçant son cou. Elle ne lui avait pas décroché le moindre mot, elle se contentait de se noyer dans la profondeur de son regard noisette. Elle n'avait pas envie d'être cette beauté froide, elle n'avait pas envie de paraître distante ou insensible, mais elle ne savait tout simplement pas comment réagir ou ce qu'elle pourrait lui dire. Elle se contentait donc de profiter de cet instant, craignant qu'il ne s'envole à l'instant même où elle ouvrirait la bouche. Elle n'imaginait pas une seule seconde qu'un gars comme lui puisse s’intéresser réellement à elle. Je m'appelle Kenneth, au fait. Tu es resplendissante. Elle ne pu s'empêcher de lancer un regard aux alentours, cherchant la personne à qui il adressait ses compliments. resplendissante. Ce n'était pas le premier mot qui lui passait par la tête lorsqu'elle pensait à elle. Ce n'était même pas un mot auquel elle aurait pensé. Lorsqu'elle en revint à lui, elle comprit qu'il s'adressait à elle, uniquement à elle. Elle eut l'irrésistible envie de lui demander qui l'avait envoyé à elle. Filippine ne voyait pas d'autre explication. Pourtant, elle ne répondit que par un sourire, vague. Je... Euh.. Hm. Merci. Moi, Je... Filippine. Voilà pourquoi elle se refusait à ouvrir la bouche. De peur que le regard du jeune homme ne fasse venir le rouge à ses joues, elle détourna le sien. Son menton reposait pratiquement contre l'épaule du garçon, son joue effleurait la sienne. Elle craignait que les battements de son cœur ne la trahissent, rapide et irrégulier. J'espère que je ne t'ai pas volé à un cavalier. Enfin, en fait si, car si il a été assez stupide pour croire qu'une fille comme toi resterait seule une minute, il ne te méritait pas. Un rire léger s'extirpa de ses lèvres. Il n'avait pourtant rien dit de drôle, ou du moins pas volontairement. Il était adorable. S'en était presque trop beau. Elle n'était pas habituée à ce genre de compliment. Elle ne l'avait jamais imaginé. Elle ne se rendait pas compte qu'elle pouvait être jolie, elle ne se doutait pas que son attirance pour les livres et son air indifférent en avaient fait fuir plus d'un. Pas de cavalier, non. Elle ne le faisait pas exprès, c'était dans sa nature, c'était une façon de se préserver, de se protéger. Elle ne se rendait pas compte qu'elle pouvait paraître désagréable. Ceux qui la connaissait savait parfaitement ce que cette réserve signifiait, il savait saisir cette légère coloration rosée qui lui montait aux joues. La musique se fait plus lente et elle s’éteint doucement. Elle n'a aucune envie de le quitter, pas maintenant, pas tout de suite. Sans s'en rendre compte, elle resserre son étreinte autour de son cou. Tu veux que j'aille te chercher quelque chose à boire ? Un sourire se glissait sur ses lippes. Elle redressait son visage, plantant à nouveau son regard dans le sien. Non, merci. Ah moins que... Tu ais soif? Elle ne voulait pas non plus qu'il se prive pour ses beaux yeux. Elle craignait juste qu'il ne saisisse l'excuse pour se perdre dans la foule et ne pas revenir. La musique reprit. Elle se laissait de nouveau guider par lui, s'en voulant terriblement de ne pas pouvoir engager la conversation. Une handicapée des sentiments, des relations humaines, voilà ce qu'elle était. Elle aurait pu lui rendre ses compliments, lui dire à quel point elle aimait ses yeux, lui dire à quel point son parfum était délicieux, pourtant, elle n'en fit rien, elle se complaisait dans son silence, espérant seulement que les quelques signes qu'elle avait laissé échapper malgré elle suffirait à ce qu'il comprenne qu'elle appréciait sa présence.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


personal informations

► date d'inscription : 24/08/2011
► parchemins : 2765


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 6 Juil - 23:51


Citation :
Je fais intervenir Juyne et à la fin, je parle avec Vani puis Eros. Après certaines personnes sont nommées. Si quelque chose ne vous va pas, dites le moi, je ferais des changements.

Fred Weasley avait invité Juyne pour le bal. Ben, il lui fallait bien quelqu'un et elle était l'une des personnes avec qui il s'entendait le mieux dans son niveau. C'est vrai qu'ils déliraient bien à deux, ils passaient aussi beaucoup d'heures de retenue à deux. Enfin avec un surveillant en plus. Il ne savait pas trop quoi penser de ce bal. Au début, il s'était dit qu'il n'irait pas. Et puis, après avoir réfléchit, parce que ça lui arrive de le faire, il s'était qu'il valait peut-être mieux qu'il y aille s'il voulait passer inaperçu. C'est vrai que c'était un risque de ne pas y aller, surtout que c'était pour fêter la non délivrance de son oncle. Et en plus Albus et Lily s'y rendaient. Ils auraient refusé, il les auraient soutenu alors là, il les soutenait de l'intérieur.

Il était donc là, au pied des escaliers menant à la salle à attendre sa partenaire de danse (et de potions mais ça on s'en moque...) Il était surtout en train de se morfondre, de regretter le choix qu'il venait de faire. Il ne savait plus quoi penser de tout ça. D'un coté, il savait qu'il n'avait pas sa place à ce stupide bal et d'un autre, il se disait qu'il y allait pour son bien et celui de sa famille, ils y allaient tous, ils se soutiendraient mutuellement.

Elle était ma-gni-fi-que. Juyne évidemment. Fred se rapprocha d'elle avec un grand sourire qui ne reflétait pas son état intérieur mais sa joie de la voir. "Tu es magnifique ma chère". Il la prit par le bras et l'entraina dans la salle. Et ben, il y en avait du monde. C'était à croire que tout le monde s'était rendu au bal. Il se demandait qui n'y était pas allé. Les obscurs avaient d'énormes sourires ce qui énerva le rouquin. Il aurait voulu voir sa sœur, juste pour voir comment elle réagissait, mais il se dit que ça lui briserait certainement le cœur. Leur oncle était en prison, deux personnes étaient mortes pour avoir tenté de le délivrer et elle, elle restait chez les obscurs. Qu'est-ce que tout ça était normal ! Mais bon, peut-être qu'après ça elle allait réagir. Bien que l'emprisonnement de Harry Potter ne semblait pas lui avoir fait grand-chose. Fred se demandait la réaction qu'elle aurait si c'était lui qui se faisait emprisonner ou bien son père ou sa mère.

« Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Fred sentit ses poings se serraient ainsi que son cœur. Son oncle aurait pu être libéré et il était là, fêtant sa non-délivrance. Il détestait cette idée. Il allait passer le restant de ses jours en prison, ce n'était pas possible autrement. Mais il tenta de ne pas montrer sa tristesse, il ne voulait pas que les obscurs le voient. Ça leur donnerait tellement de raison de se réjouir. Il voyait les étoiles qui brillaient dans les yeux de ceux qui était en admiration devant le mage noir. Comment pouvait-on être en admiration devant un être comme lui ?

La musique commença et le rouquin en profita pour danser avec son amie. Tout en dansant, il regardait les autres couples. Ils s'accordait plus ou moins bien. Le pire d'entre eux était bien évidemment Lily qui dansait avec Sin, mais bon, que pouvait-il y faire. Il avait déjà tenté de parler d'un sujet du même genre avec Louis et ça avait été catastrophique, il laissait donc Albus gérer tout ça. Il aimait danser avec Juyne, elle était une de ses plus proches amies mais c'était avec Alienor qu'il aurait voulu venir à ce bal. Il ne put s'empêcher de penser à elle, elle qui était la meilleure amie de sa partenaire.

La musique s'arrêta. Il regarda un peu partout pour voir les autres couples. Il vit alors au loin Vanity, elle était en compagnie d'Eros. Nooon ! Ce n'était pas possible ! Elle n'avait tout de même pas invité le surveillant à venir avec elle ? "Je vais proposer une danse à Vani, ça ne te dérange pas ?" Il savait qu'elle ne serait pas vraiment gênée, elle allait à tellement de fête qu'elle trouverait bien quelqu'un avec qui danser. "Tu n'as qu'à proposer une danse à Marlon. A tout à l'heure !" Il avait dit ça dans un sourire. D'ailleurs ça avait étonné le rouquin qu'elle accepte son invitation et ne se rende pas au bal avec son meilleur ami.

Il se rapprocha de la gryffondor et lui fit une bise par surprise. "M'accorderais-tu cette danse ?" Il lui avait dit ça par derrière et tout bas avec bien évidemment un sourire. "Je peux te l'emprunter ?" Pour l'une des premières fois, il avait dit ça avec sympathie et sans ironie. C'était tout simplement parce qu'il n'avait pas envie de se chamailler avec Eros devant le mage noir et la petite, mais quand même, c'était un début...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 6 Juil - 23:53

    Lys n'avait aucune envie d'aller au bal pour fêter la défaite de l'évasion d'Harry Potter, donc en contre-parti la victoire de Lord Voldemort. De plus, elle n'avait reçu aucune invitation, elle devrait y aller en solo. Elle n'avait pas eu de nouvelle d'Alister depuis le soir ils c'étaient crêpés le chignon et où il lui avait dit qu'il l'aimait et qu'il fallait que Lys le choisit, ce qu'elle avait fait en lui disant qu'elle l'aimait à la folie, mais ça n'avait pas porté ses fruits. Ils ne c'étaient pas reparlé et ça en devenait stressant pour Lys.
    La Serdaigle ne pensait pas qu'il l'inviterait mais espérait tout de même qui l'inviterait à danser et qu'il lui dirait que tous ses enfantillages étaient terminés et qu'ils pouvaient vivre leur histoire comme il se doit de l'être, enfin. Rien, les filles de sa chambre c'étaient faites belles et accommodées de jolies robes affriolantes et elles c'étaient toutes échappés au bras de leur prince en lançant à Lys un petit « bonne soirée ». Lys n'avait pas eu le temps de faire quoi que ce soit, qu'elle se retrouvait toute seule, ici silencieuse, encore la serviette blanche autour d'elle car elle avait prise sa douche mais, n'avait toujours pas enfilé sa robe. Elle baissa la tête et se sécha les cheveux d'un coup de baguette puis les boucla. Elle enfila ses sous-vêtements et regarda la robe qu'elle avait choisit de mettre. Bien qu'on soit en hiver, sa robe était courte mais de toute façon elle ne sortirait pas du château, elle resterait sûrement sur une chaise à l'écart à épier toutes les personnes qui dansaient et qui s'embrassaient.
    Lys prit la robe dans les mains, elle était bleue et lui arrivait au-dessus des genoux, elle la scruta encore puis décida d'en finir et la mit. La Serdaigle prit une paire de chaussure dans sa valise, elle choisit des escarpins de la même couleur que sa robe. Puis elle se plaça devant le miroir et sourit légèrement avant de baisser la tête et d'aller à contrecœur rejoindre les autres élèves dans la Grande Salle. Elle avançait doucement et observa autour d'elle pour voir si elle connaissait quelqu'un. Pour l'instant rien, juste elle planté à l'entrée, les mains nouées et les yeux chercheurs.
    Après cinq minutes d'attente, elle décida enfin d'entrer et d'aller se prendre un verre pour se poser à l'écart. Une fois au bar, elle prit le premier verre qui lui tomba sous la main et se retourna, elle vit Alister assit pas très loin. Elle voulait aller le saluer mais, il appela Liv. Lys n'était pas en très bon terme avec cette Poufsouffle, elle rengaina donc et se contenta et passer en mode invisible pour les contourner mais elle ne pu que s'arrêter une fois à leur niveau. Elle voulait vraiment clarifier leur situation. Alors qu'il allait lançait la conversation, Lys s'assit sur la table de derrière, Alister ne pouvait pas la voir.
    La Serdaigle savait que ce n'était pas bien se qu'elle faisait, mais elle allait écouter leur conversation , elle ne pu s'empêcher de le faire, après tout il lui a dit qu'il l'aimait alors on se partage tout dans ses moments là, non ?
Revenir en haut Aller en bas


    Juynie Ҩ je suis un songe;
avatar


personal informations

► date d'inscription : 02/11/2010
► parchemins : 1664


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Sam 7 Juil - 2:43

    Juyne était assise sur son lit, ce demandant ce qu'elle allait bien pouvoir porter. Ce soir avait lieu le bal, elle était bien décidée à s'amuser (pour un fois que le directeur le permettait.) même si la raison de cet évènement ne lui plaisait pas beaucoup. Fred Weasley, son cher partenaire de potion, l'avait invité. La jeune femme savait que ce bal devait être dur pour lui et elle était décidé à lui remonter le morale. Juyne fouilla donc dans sa malle à la recherche d'une robe qui pouvait convenir et fila ensuite dans la salle de bain. Après avoir relever ses cheveux en un chignon, elle enfila sa robe bleue nuit avec un bustier en perles blanches. Elle était légèrement décolletée et lui arrivait au-dessus du genou. Elle jeta un coup d'oeil à l'horloge et remarqua avec stupeur qu'elle était en retard. Elle sortit à grande vitesse de la salle de bain et prit ses chaussures, sans prendre le temps de les mettre à ses pieds. Elle traversa la salle commune et se dirigea vers le hall. Les gens se retournaient sur son passage, trouvant étrange de voir une jeune femme en tenue de bal, mais pieds nus. Avant de rejoindre définitivement Fred, elle enfila tout de même ses escarpins tout en se tenant au mur. Quelques secondes plus tard, elle descendait les escaliers. Fred l’accueillit avec un grand sourire, ce que Juyne lui offrit elle aussi en retour. « Tu es magnifique ma chère » « De même pour toi, cher partenaire ! Avant de partir, j'ai un petit truc à faire ! » Elle se recula et sortit de son petit sac un appareil photo magique. Elle fit poser Fred et le photographia. «Pour Ali. » se justifia-t-elle. Après avoir ranger son appareil, elle prit le bras de Fred. Ce dernier l'entraîna dans la Grande Salle.

    La salle était très belle, mais aussi très remplit. Ils s’avancèrent parmi la foule. Tout le monde s'arrêta de parler quand le directeur en personne les accueillit. Juyne sentit Fred se crisper à coté d'elle. La jeune femme posa une main sur son bras en signe de soutient. Puis la musique commença et Fred entraîna la jaune sur la piste. Pendant la danse, Juyne observa qui était présent. De loin, elle remarque deux jaunes : Lucy et Hermès. Elle se promit d'aller les saluer un peu plus tard. Juyne était bien dans les bras de son ami. Au loin, elle vit Marlon (son Némo) danser avec une obscure, "pour ne pas éveiller les soupçons" avait-il dit. La danse se termina et Fred se dégagea. Il semblait avoir vu quelque chose qui lui déplaisait fortement. Elle n'eut pas le temps de voir ce que c'était. « Je vais proposer une danse à Vani, ça ne te dérange pas ? » Elle hocha la tête. Bien sur que ça ne la dérangeait pas.« Tu n'as qu'à proposer une danse à Marlon. A tout à l'heure ! » avait-il rajouté avec un petit sourire. « Oui, si la pouffe d'obscure qui lui sert de cavalière le lâche. » Elle le regarda s'avancer jusqu'à la jeune gryffondor. Elle était si mignonne. La jeune femme dansa un temps toute seule puis se dirigea vers les tables. Un peu plus loin, elle remarqua Louis, Lily, Ainsley, Lucy et Hermès. Elle décida de s'avancer vers eux. Elle prit son appareil photo et arriva avec un grand « TCHISS ! » Flash. Ils avaient l'air quelque peu déconcerté par l'arrivée fracassante de Juyne. « Je veux un petit souvenir de vous tous. J'avoue que c'est pas le meilleur évènement pour, mais c'est la seule fois où on est surement tous rassemblé. » se justifia-t-elle. Elle se tourna vers la table et prit un verre. Puis elle porta son attention sur ses amis.


Spoiler:
 

__________


- SOYONS EXTRAORDINAIRES ENSEMBLE, PLUTÔT QU'ORDINAIRES SÉPARÉMENT. -
“ Et moi qui croyait que j'étais pas comme il fallait. Qu'il fallait que j'tire une croix, qu'tu voulais plus, qu'tu voulais pas. Mais si tu m'jure, que tout ça c'est du passé. Alors d'accord on tire un trait, on r'commence à s'apprivoiser. ”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/02/2012
► parchemins : 324


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Sam 7 Juil - 5:37

Citation :
J'ai fait intervenir, Isis évidemment. Mais aussi Will, je cite plusieurs couples au cours du rp et à la fin je parle à Lys. Si ça dérange quelqu'un, dites le moi que je change.

Ewen attendait devant l'entrée de la grande salle. Il y attendait évidemment sa partenaire pour le bal qui était organisé. Il avait décidé d'inviter Isis. Elle était l'une de ses amies les plus proches. Certainement parce qu'elle croyait qu'il était impartial, ce qui n'était pas tout à fait vrai. Mais bon, leur amitié existait, elle était réelle contrairement à d'autre. Il avait mis un beau costume. Ce n'était pas tous les jours qu'il y avait des animations à Poudlard. Pour une fois qu'il y avait un bal d'organisé, il s'y rendait. Bon, l'occasion qui avait été choisie pour ce bal n'était pas forcement la meilleure et faisait de la peine au serdaigle même s'il était un obscur. En fait, il n'était obscur que pour les avantages et non pour les idées. Mais bon, tellement peu de personnes savaient qu'il en faisait partie que les avantages n'étaient pas très nets.

Il vit alors la jeune femme qui descendait les escaliers et se dirigeait vers lui. La robe lui allait vraiment à merveilles, elle était sublime dedans. « Bonsoir, » Il lui fit un grand sourire en lui disant la même chose. Il allait lui dire à quel point elle était belle lorsqu'elle le coupa. « Et bien, t'es sur ton trente-et-un, dis donc ! Je t'ai rarement vu comme ça ! Tu es très élégant. » Ewen sourit. C'est vrai qu'il n'aimait pas avoir de costume sauf lors de grandes occasions. Sinon, il aimait porter des tenues beaucoup plus décontractes et puis, il fallait se rendre à l'évidence, le plus souvent, ils étaient en robe de sorciers. "Merci, je peux te dire la même chose, tu es magnifique." Il l'attrapa alors par le bras et ils franchirent la porte. Il y avait vraiment beaucoup de monde. Certainement tout le château. Il vit Louis aux bras de Janet, Lily en compagnie de son petit ami Blackwood. Il se posait vraiment des questions sur tout ça. Mais bon, son enquête sur Lily Potter était déjà en route depuis un bout de temps et il obtenait l'aide d'un informateur encore inconnu. Il se demandait comment elle pouvait supporter d'être là. Et elle n'était pas la seule. Ils étaient tous là. Sa famille. Pas un seul des Weasley ou des Potter ne manquaient à l'appel. Ça devait être tellement dur pour eux. Mais c'était peut-être mieux pour eux qu'ils soient là. Au moins, ils ne pourraient pas être punis pour avoir boycotté ce bal. Il vit Cassiopée un peu plus loin. Il lui fit un léger sourire. Ils s'entendaient bien tous les deux, mais Ewen le cachait à sa jumelle. Il ne voulait pas qu'elle soit au courant vu que c'était plus que tendu entre elles deux.

« Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » C'était la voix du mage noir. Elle faisait peur, elle terrifiait. Même si Ewen était un obscur, il ne le soutenait pas vraiment. Il n'était pas sûr qu'il allait devenir mangemort. Il ne voulait pas être forcé de tuer quelqu'un à cause de son rôle. Il aimait une Weasley, comment pourrait-il s'il se retrouvait mangemort les poursuivre ? Pour l'instant ce n'était que des blagues, des bagarres mais rien de grave, ce n'allait pas rester pareil indéfiniment. Mais bon, ça avait tout de même tant d'avantages. « Ca te dit qu'on aille se chercher un verre ? » La voix d'Isis le tira de ses pensées. Il la suivit jusqu'au bar où elle lui donna une Bierreaubeurre . Il la but lentement tout en regardant les gens qui dansaient sur la piste de danse. Il eut un petit, non un gros pincement de cœur en voyant Lucy aux bras d'Hermès. Il aurait aimé lui proposer un danse, mais il savait que ça ne servait à rien. « C'est une drôle ... Une drôle d'occasion pour organiser une soirée, tu ne trouves pas ? » Ewen fit une grimace, il ne savait pas vraiment quoi répondre. Il devait faire attention. "Oui, enfin, pas vraiment dans le régime dans lequel on vit. Mais quand je pense à eux." Il fit un signe de tête vers plusieurs des Weasley-Potter. "Je ne sais pas comment ils font pour supporter ça." Sa voix était un peu triste. Il s'entendait bien avec eux, avec qu'il ne plaque Lucy. Il vit alors le professeurs de sortillèges arriver derrière sa partenaire de danse. « Mademoiselle la princesse de Gryffondor m'accorderait-elle une danse ? » Ewen sourit. Ce prof était vraiment bizarre par moment. Mais bon, il était marrant, enfin, là il l'était... « Ca ne te dérange pas ? Je reviendrai tout-à-l'heure et promis, je t'accorderai quelques danses ! Tu es mon cavalier, quand même. » Ewen lui dit signe de la tête d'y aller. Il trouverait bien quelqu'un d'autre. Il vit alors Lys qui passait un peu plus loin. Elle semblait seule. Il s'approcha d'elle et lui dit. "Tu danses ?" C'était étrange qu'elle soit seule, elle qui avait l'habitude de toujours être entourée de garçons mais il n'allait pas commencer à poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


victory needs sacrifice ∞ ∆DMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 18/04/2010
► parchemins : 5756


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Sam 7 Juil - 10:26

Lucy allait à ce bal et elle n'arrivait toujours pas à y croire. Ce n'était pas l'idée d'aller à un bal mais plutôt la cause de ce bal qui la rebutait au plus haut point. A l'annonce de l'événement, Lucy avait eu envie de la décrocher du mur elle-même mais elle aurait eu des problèmes. De plus personne ne savait qui était mort dans cette tentative d'évasion. Était-ce quelqu'un qu'elle connaissait ? Quelqu'un de sa famille ? Seule la lettre de son père avait su la rassurer car elle était annonciatrice de la bonne forme de toute la famille. Enfin elle avait imaginé sa soirée de bal, dans son lit afin de le boycotter mais Hermès l'avait invité et elle avait accepté. C'était son meilleur ami et il était sûr qu'elle passerait une bonne soirée en sa compagnie, de toute façon ça serait certainement mieux qu'elle se couchant à huit heures... Pour l'occasion elle avait revêtu une robe courte bleue, rien d'extravagant car elle n'en n'avait pas envie et parce qu'elle adorait danser, il lui fallait une tenue légère et pas encombrante en conséquence. Elle avait attaché ses cheveux en un ravissant chignon et avait mis ses escarpins. Elle était loin d'être satisfaite, se trouvant toujours banale mais elle ne pouvait guère faire mieux. Elle se dépêcha alors de rejoindre Hermès qui l'attendait patiemment aux bas des escaliers. Il lui fit quelques compliments puis ils se mirent en route pour la grande salle, juste avant d'entrer il lui murmura à l'oreille : « Tu sais Lucy, je suis vraiment content de faire ce bal à tes côtés, plus que tu ne peux le penser. » Elle n'eut pas le temps de répondre car ils rentraient mais cette phrase la laissa pensive pendant quelques minutes, que voulait-il dire par-là ? Finalement elle se dit qu'il n'y avait pas de sens caché et elle s'amusa avec Hermès.

Comme à leur habitude ils se mirent rapidement à danser. La première danse était un slow. Hermès était un excellent danseur et Lucy, elle, se contentait de suivre la cadence qu'il lui imposait. A la fin du morceau, Hermès lui dit : « Tu veux pas qu'on aille voir ta cousine, elle a pas vraiment l'air au top et son obscur de copain a l'ait tout aussi tendu, c'est pas le genre de Blackwood... » Lucy fit un signe affirmatif à Hermès et ils avancèrent vers le petit couple mais ils furent devancer par Louis, Lucy le vit se diriger droit sur la jeune Potter et la faire tourner. Lucy regarda autour d'elle et elle aperçut Cayrel maléfique se qui lui fit serrer les dents. Elle aperçut aussi Naranja et Albus, Fred et Juyne au loin. Bref tout Poudlard était là ce soir. Une fois arrivée, Lucy leur adressa un sourire radieux : elle adorait son cousin et sa cousine et quand à Blackwood, tout n'était pas rose entre eux mais Lily l'avait choisi et Lucy la soutenait. « Hey vous trois ! Lily tu es absolument divine dans cette robe. » Oui la fille de Percy Weasley se trouvait fortement en dessous de la demoiselle Potter ce soir mais qu'importe. Soudain elle vit Juyne Wells s'avançait et leur balancer un « TCHISS ! » avant de les prendre en photo. « Je veux un petit souvenir de vous tous. J'avoue que c'est pas le meilleur évènement pour, mais c'est la seule fois où on est surement tous rassemblé. » Lucy n'espérait pas que la demoiselle ait raison car c'était vraiment triste tout ça. Lucy ne put s'empêcher de faire une blague : « Mais au faite où est Fred ? T'en pouvais déjà plus que tu t'en es débarrassé si tôt ? » Un petit peu d'humour ce n'était pas de trop pour cette soirée. Finalement Lucy attrapa un verre pour Hermès et un pour elle puisqu'ils étaient les seuls à ne pas avoir de verres puis elle dit : « Trinquons à des jours meilleurs et à rester unis. »

Spoiler:
 

__________
il est l'heure de se battre
même si j'ai fui les miens pour tenter de me fondre chez l'ennemi, il est à présent venu le temps de prendre les armes pour se battre. Je donnerais tout pour voir le bon camp réussir, y compris ma propre vie si cela est écrit ainsi.  @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackholenow.tumblr.com/


WONDERDALIA prepare for trouble...
avatar


personal informations

► date d'inscription : 31/03/2012
► parchemins : 989


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 10 Juil - 7:07


Faire dans l'originalité c'était bien le truc de Dalia. Alors même pour le bal hors de question de faire comme tout le monde. Exit les robes de princesses que les trois quart des filles allaient mettre. La jeune fille avait tout prévu. Elle s'était achetée un espèce de corset bustier en satin crème avec les lacets sur le devant plutôt que derrière et un joli décolleté. À cela elle associa une jupe bouffante courte de couleur noire laquelle mise avec le corset était suffisamment taille basse pour qu'on puisse voir une petite partie de son ventre blanc. Au moins personne ne risquait d'avoir la même tenue qu'elle. Elle avait presque hésité à mettre un pantalon, mais elle s'était dit que pour le coup ça risquait d'être un peu trop décalé. Et puis son cavalier apprécierait sûrement qu'elle ne se ne fasse pas trop remarquer non plus. Sa tenue paraissait déjà un peu trop...trop pour son âge. Mais Dalia n'avait de toute façon jamais été complètement normale pour une fille de quatorze ans. À cinq minutes de l'heure de son rendez-vous avec son cavalier elle s'occupa de ses cheveux et de son maquillage. Elle avait déjà pensé à tout. Elle laissa ses cheveux, joliment bouclés, lâchés tomber sur une seule de ses épaules laissant l'autre dénudée. Elle avait longtemps à l'avance pesé le pour et le contre de se faire quelques mèches roses par exemple dans les cheveux et le non l'avait de toute évidence emporté. Elle osa du rose assez pimpant sur ses lèvres et se maquilla rapidement les yeux de manière sombre pour aller avec sa jupe. Elle enfila des grosses bottines noires achetées dans le monde moldue par sa grand-mère et qui s'appelaient des « doc martens » si elle se souvenait bien. Là aussi elle était prête à parier qu'elle serait la seule à en avoir ce soir-là. Le bon côté de ces chaussures c'était aussi que c'était impossible qu'on lui fasse mal aux pieds même si on dansait très très mal. Une fois prête, un peu en retard vu l'heure à laquelle elle s'y était mise, elle dévala les escaliers. Adrian était là, l'attendant déjà dans la salle commune. On pouvait dire qu'elle avait de la chance, non seulement elle avait un cavalier, mais en plus c'était un sixième année et un garçon très demandé qui plus est. Mais c'était pas pour ça que Dalia était ravie d'y aller avec lui. Non, c'était simplement parce qu'au moins avec lui elle serait sûre de s'amuser. À défaut de pouvoir y aller avec la personne qu'elle voulait réellement, s'y rendre avec un ami c'était ce qu'il y avait de mieux. Surtout un ami comme Adrian avec qui elle pourrait bien rigoler. C'est vrai qu'elle aurait pu y aller avec Marcus aussi, mais elle n'avait pas trop eu l'occasion de le voir pour le lui proposer et Adrian lui avait spontanément offert d'être sa cavalière alors qu'ils parlaient du bal et comptaient jusque-là tous les deux y aller seuls. Elle lui sauta dessus pour lui prendre le bras, mais elle se souvint qu'elle avait oublié de prendre sa baguette. « DEUX SECONDES » cria-t-elle avant de le lâcher et de courir jusqu'à son dortoir. Elle dû fouiller près de son lit pendant une dizaine de minutes avant de finalement trouver le morceau de bois. Toutes ses camarades avaient alors déjà déserté le dortoir. Elle profita du fait qu'elle était encore la pour jeter un dernier coup d'œil à son reflet et arranger un peu mieux ses cheveux. Elle redescendit ensuite les escalier pour trouver Adrian l'attendant toujours, mais seul cette fois. Ils devaient être en retard, mais bizarrement Dalia s'en moquait un peu. Ils prirent leur temps pour arriver jusqu'à la Grande salle.

En y entrant, elle remarqua l'un des enfants Weasley et ça lui rappela la raison du bal. Elle trouvait ça méchant. Oui tout simplement méchant et provocateur de lancer un bal pour une telle occasion, mais Dalia aimait ce genre d'événement c'est pourquoi elle avait gentiment mis de côté la raison du bal pour ne se focaliser que sur la soirée en elle-même. Elle chassa donc rapidement le vague sentiment de culpabilité qui s'empara d'elle. Heureusement qu'elle était arrivée trop tard pour voir Voldemort sinon elle n'aurait plus su répondre de ses actes. Elle écarquilla grand les yeux, observant avec soin chaque parcelle de la Grande Salle décorée pour l'occasion. Un grand sourire ornait ses lèvres, elle était ravie d'être présente et prête à s'amuser et surtout à se moquer gentiment des autres avec son acolyte. « Tu veux danser? » lui proposa-t-il. C'était un slow, qu'on soit bon ou mauvais danseur tout le monde pouvait s'en sortir. Elle lui offrit un joli sourire et hocha la tête avant de lui attraper la nuque. Puisqu'elle ne portait pas de talons le haut de son crâne arrivait à peine au niveau de ses épaules.

Ses yeux se posèrent alors sur un couple dansant tranquillement sur la piste, la fille blottie dans les bras du garçon. Si l'image était adorable en soi, Dalia perdit immédiatement son sourire et sa bouche s'entrouvrit. Elle resta quelques instant scotchée sur place, n'en revenant pas de l'horreur de la vision. En effet c'était pour elle trop affreux pour qu'elle puisse regarder sans frissonner, parce que le garçon n'était autre qu'Ellio. Et non seulement il dansait avec une fille qui était sublime et qui était tout contre lui, mais en plus il avait l'air radieux. Il n'en fallait pas plus pour lui briser le cœur une fois de plus. Elle aurait pu quitter la salle sur le champ. Elle savait forcément qu'il viendrait et très certainement accompagné, mais ça aussi elle s'était efforcé de ne pas y penser. Baissant enfin les yeux, elle tenta de reprendre une certaine contenance. Elle ne pouvait pas laisser voir à quel point elle était touchée, mais elle savait qu'elle aurait beau essayer, sa perte de jovialité se verrait forcément. Et elle n'avait pas d'excuse pour être mal. Ellio était son ex, ça faisait plusieurs mois qu'ils n'étaient plus ensemble, elle prétendait ne plus l'aimer, elle n'avait aucune raison pour que ça la touche. C'est probablement à ce moment là qu'elle se rendit compte à quel point elle avait espéré de choses à cause du baiser qu'il lui avait offert dans le parc. Elle avait crut sans le vouloir à une possibilité d'un futur pas si sombre que ça. Elle avait pensé inconsciemment qu'il se pouvait qu'il l'aime encore. Et en un instant elle était désormais persuadée du contraire. Il ne lui fallut pas longtemps pour décider que la fille quelle qu'elle soit, aller le lui payer. Elle s'arrêta brusquement de danser et plongeant ses yeux dans ceux d'Adrian, murmura « J'ai besoin d'un verre. » avait-il suivit son regard? Savait-il qu'elle avait un problème? Peut-être, là tout de suite elle se fichait presque qu'on devine son attachement pour le Serdaigle. Ce qui comptait c'était son plan de vengeance qu'elle allait se mettre à élaborer...enfin dès qu'une idée lui traverserait l'esprit.

Spoiler:
 

__________
Don't fuck with my love +I already told you trust and respect is what we do this for. I never intended to be next but you didn't need to take her to bed, thats all. And I never saw her as a threat until you disappeared with her to have sex of course. Don't fuck with my love. That heart is so cold all over my own I don't wanna know that babe. Don't fuck with my love I told him, he knows. Take aim and reload, I don't wanna know that babe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 10 Juil - 13:36

Cassiopée s’était rendue au bal, finalement. Elle avait été désespérée de devoir y aller. Fut un temps, elle aurait rêvé pendant plusieurs semaines de la soirée. Maintenant, elle se trouvait sans cavalier, sans motivation, sans rien qui puisse la pousser à se rendre à un tel évènement. Elle allait croiser des gens qu’elle n’aimait pas, d’autres qu’elle aimait trop, et ça ne lui apporterait rien de bien amusant. La blonde avait accepté l’offre d’Ariel, c’est-à-dire celle d’accompagner Demyan et elle à la soirée. Après tout, elle ne perdait pas grand-chose. De toute façon, elle n’allait pas abandonner sa meilleure amie, et elle avait une réputation à tenir. Quelques jours étaient passés, et elle dansait avec le biélorusse sur la piste, souriant à sa question. « Tu vas bien ? » La sixième année haussa les épaules. Elle n’avait pas vraiment envie de parler, et connaissait Demyan assez bien pour comprendre qu’il ne réalisait là qu’une gentille politesse. Il voulait Ariel, pas Cassiopée. Et savoir comment elle allait était bien secondaire, ce soir. « Moui. » Laissant passer un petit temps, elle posa sa tête sur son épaule en continuant de danser. « J’ai vu mieux, pour un bal. Mais nous savons tous les deux que ce n’est ni intéressant ni un sujet propice à la soirée, alors dès que cette danse est finie t’as intérêt à retrouver Ariel et à lui faire passer une soirée magique, sinon t’es vraiment nul. » Avec un sourire, elle leva les yeux vers le garçon. « Mais je te fais confiance. T’es beau, au fait. » En relevant la tête, elle croisa le regard de Louis. Elle se mordit la lèvre, le voyant danser avec Lily. Elle avait envie de rire. Il faisait si maladroit, si hors de propos en costume en train de danser. Il était incommensurablement et en même temps ridiculement mignon, ce qui fit finalement glousser Cassiopée. Demyan lui jeta un regard interrogatif, et Elektra fut sauvée par le gong. La musique se termina, et elle sorti de la piste de danse, cherchant Ariel du regard. Elle la trouva en train de danser et rire avec le bibliothécaire. Se tournant vers le Gryffondor, elle ria. « Tu vas te faire piquer Ariel par un fou avec un prénom ridicule, je serais toi j’irais me rapprocher avant qu’elle passe la soirée avec lui. »

Tournant le dos à son ami, elle s’approcha du Poufsouffle qu’elle avait observé de loin. Il était à la table des boissons, ce qui semblait une approche discrète ou tout du moins naturelle. « Coucou. » N’ayant rien d’autre à lui dire pour commencer une conversation, elle avait murmuré le premier truc qui lui était venu à l’esprit. La verte fit un petit sourire à Louis, le dévisageant de haut en bas. « Je vais prendre l’air. » Jetant un coup d’œil autour d’elle pour vérifier qu’aucune oreille malencontreuse ne trainait, elle haussa les épaules et prit un air détaché. « Si t’étouffes à l’intérieur, la porte qui donne sur dehors là-bas me semble être une bonne idée. On sait jamais, t’aurais peut-être envie d’aller jeter un coup d’œil pour voir où ça va. » Se dirigeant vers la dite porte menant vers l’extérieur, elle ne se retourna pas. Le sixième année viendrait ou pas, elle resterait là-bas de toute façon. Sortie de la Grande Salle, la blonde fit quelque pas et s’assit sur le premier banc qu’elle croisa. Elle n’eut qu’à attendre quelques minutes de plus, et Louis était devant la porte. Elle sourit, et lui fit un petit geste de la main. Fouillant dans son petit sac à main, elle en sortit un paquet de cigarettes, jeta un énième coup d’œil autour d’elle, cette fois ci pour vérifier qu’il ne trainait pas un surveillant dans les parages. « Tiens, prends. » Cassiopée remarqua que le garçon hésitait à en tirer une du paquet. Levant les yeux au ciel, elle en prit une et le força à la tenir dans sa main. « C’est la seule raison acceptable pour laquelle on se parlerait si quelqu’un viens, alors prends. » L’allumant du bout de sa baguette, elle fit de même avec celle du sixième année. Une demi-seconde plus tard, il recrachait la fumée en toussant. Elektra fit de son mieux pour se retenir de rire, mais en voyant qu’il toussait encore une minute plus tard, elle éclata de rire. « Oh non Louis, sérieusement ? » S’attirant un regard énervé, elle se mordit la lèvre pour se calmer. Cassiopée se leva, embrassa le garçon sur la joue et lui retira la cigarette de la main. « T’as bien des choses à apprendre mon chou. T’es mignon. Et tu bois mieux que tu fumes. » Avec un clin d’œil, elle tira sur sa cigarette.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mer 11 Juil - 1:56


Citation :
Alors dans mon rp on y trouve Declan et Xander. j'ai utilisé #556B2F comme couleur.
« Sérieusement ? » L'assistante du maître des potions regardait celui-ci avec un sourire aux lèvres qui commençait à s'étirer de plus au fur et à mesure qu'il lui parlait du bal que le Seigneur des Ténèbres souhaitait. « Je peux t'aider tu sais, j'adore préparer ce genre de choses, tant bien qu'Athé me laisse souvent organiser les soirées A la Marque. » La jolie blonde lui offrait un sourire mi-aguicheur, mi-adorable, histoire de se le mettre dans la poche, elle était excitée, surexcitée de pouvoir faire ce genre d'évènement à l'école. Elle n'avait pas eu la chance d'en avoir un durant sa scolarité, alors il fallait que celui-ci soit mémorable, pour tous les élèves. « Declan si tu me laisses faire je te jure que tu ne seras pas déçu. » Zahara le suppliait littéralement du regard afin qu'il accepte qu'elle prépare elle-même le bal, bon d'accord, il lui faudrait de l'aider, mais les idées elle les aurait elle en était certaine, c'était bien trop simple pour elle. « J'accepte à une condition. » La blonde regarda le mangemort d'un air étonné, elle se demandait ce qu'il allait lui vouloir, mais n'avait pas vraiment de crainte, Declan serait facile à faire dire oui de toute manière si elle utilisait ses atouts féminins. « Oui ? » L'aînée McClary se rapprocha un peu du professeur des potions de manière à ce qu'il arrête de la faire languir et lui pose sa condition. « Tu seras ma cavalière au bal, sinon je ne te laisse pas le contrôle de la préparation du bal. » Zahara sourit, elle ne pouvait pas dire non et puis cela ne l'engageait à rien de lui dire oui de toute manière. Il ne sous-entendait rien et puis ce n'était pas comme s'il lui demander de se mettre avec lui. Non il voulait juste qu'ils aillent au bal ensemble. Soit, elle ne lui dirait pas non. « Je t'accompagnerais alors.» Elle se rapprocha donc encore un petit peu de lui et déposa un doux baiser sur ses lèvres. Loin de ceux auxquels il avait déjà eu le droit qui étaient plus ou moins fougueux.

« Alors, c'est officiel tu y vas avec Declan ? » Zahara regarda sa meilleure amie d'un air de dire, comment tu sais ça toi ? Elle ne lui avait pas dit, parce qu'elle avait du mal à se l'avouer, qu'elle lui avait dit oui. Principalement pour pouvoir préparer le bal, mais là n'était pas le problème Athénora la connaissait suffisamment pour savoir qu'il y avait forcement un truc en plus. Petite chose certainement encore inconsciente de la part de la blonde. « Il t'a eu. » La fille McClary roula des yeux, a ce que lui dit sa meilleure amie.

Zahara comptait rejoindre le professeur de potion devant la Grande Salle avant que tous les élèves soient là, en tant qu'organisateurs, ils se devaient de recevoir le Seigneur des Ténèbres eux-même. La jeune blonde ne c'était retrouvé que très rarement en compagnie de celui-ci et malgré le fait qu'il était certain qu'elle obéirait forcement, cela la gênait un peu. Elle n'était pas encore assez sûre d'elle, afin de l'affronter aussi souvent que son père ou bien Declan. La blonde s'approcha du maître des potions un sourire aux lèvres. « On a bien travaillé finalement. » Elle qui avait peur que le résultat soit horrible pendant la journée, pour les derniers préparatifs et bien non c'était juste parfait. Maintenant il ne fallait plus que les élèves et tout serait exact. La jeune femme restait près de Declan, étrangement, elle avait l'impression que sa place y était, après tout il était tout de même son cavalier c'était logique. Voyant les premiers élèves arriver, elle sourit en voyant son petit frère passer, plus tard, elle le forcerait à danser avec elle. Mais ça, il devrait certainement s'y attendre de toute manière. En parlant de danser, alors que les premières notes commençaient elle regarda Declan qui était en plein discussion avec un collègue. Puisque c'était cela, elle alla se chercher à boire, se sentir ignorée de plaisait guère à la jeune femme, surtout de la part du professeur des potions. Prenant un whisky pur feu, pour elle, mais aussi pour son cavalier, oui elle pouvait être serviable, si elle avait quelque chose en tête. Elle revint vers lui en lui proposant son verre. « Je me suis permise de t'en prendre un. » Zahara lui offrit également un sourire charmeur, cela n'allait certainement pas lui plaire qu'elle le tutoie dans ce genre d'endroit, plein d'élèves qui pourraient l'entendre, mais elle s'en fichait. Au bout d'un moment une nouvelle musique commença et Zahara la reconnue immédiatement. « Oh j'adore cette chanson, viens. » Sans attendre une réponse positive ou négative, elle attrapa la main de Yaxley et l'entraîna avec elle sur la piste de danse.


Dernière édition par Zahara E. McClary le Jeu 26 Juil - 7:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mer 11 Juil - 7:32

« Maître, vous m'avez demandé ? » Declan se trouvait face au Seigneur des Ténèbres. Il avait demandé à le voir. Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait face à lui et il n’était pas impressionné. Le Seigneur des Ténèbres lui avait déjà confié des missions, dont celle d’infiltrer Poudlard pour surveiller les professeurs en activité. A présent, puisqu’il le demandait, il avait une autre tâche à lui confier. « Organise un bal. » lui demanda alors Voldemort. Declan fut surpris, mais répondit sans hésitation. « Bien, Maître. » Un bal ? Comment allait-il organiser un bal ? Il y réfléchit pendant de longues heures. Ce bal, célébrant l’échec de la libération d’Harry Potter, devait être joyeux pour les élèves. Mais Declan n’avait jamais organisé ce genre d’évènements et ce n’était pas vraiment sa tasse de thé. Heureusement, il en parla à Zahara. Zahara avait tout de suite été emballée et s’était proposée pour participer à l’organisation du bal. Elle le sauvait, en quelque sorte et sans même le savoir. Il lui en était reconnaissant. En échange, il lui avait demandé de l’accompagner. Declan n’aimait pas s’afficher avec Zahara en public mais puisque c’était un bal, personne n’avait à savoir qu’ils étaient assez proches. Ils auraient une excuse pour passer une bonne soirée tous les deux. Il avait vraiment hâte. Des affiches furent placées dans le château pour annoncer ce bal. Quand tout fut à peu près préparé, Declan fit un nouveau compte-rendu au Seigneur des Ténèbres. « Maître, l'annonce a été placée dans toutes les salles communes et le bal sera prêt pour le 28, comme selon vos ordres. » Il espérait que le bal organisé par Zahara plairait au Seigneur des Ténèbres, il lui faisait totalement confiance. Declan s’inclina et Voldemort le congédia. « Excellent, vous pouvez vous en aller Yaxley. » C’est ainsi que Declan se retrouva à enfiler un beau costume et à attendre Zahara devant la Grande Salle. Ils étaient en avance, les élèves étaient encore en train de se préparer dans leurs dortoirs. Il était impatient de la voir. Il se demandait à quoi elle allait ressembler. En tout cas, les préparations étaient terminées et la salle était parfaite. Le Seigneur des Ténèbres verrait définitivement les efforts fournis par les professeurs pour faire de cet évènement une réussite.

Finalement, Zahara arriva. L’assistante portait une magnifique robe blanche, elle avait l’air d’un ange. Il ne put s’empêcher de sourire et de l’admirer. Il la dévorait du regard. Mais il arrêta de la contempler quand ils entrèrent dans la salle. Ils étaient les premiers et purent admirer le travail fourni par tout le monde. « On a bien travaillé finalement. » dit la jeune femme. Declan approuva. Il était sûr que tout ça plairait au Seigneur des Ténèbres. Et ce fut d’ailleurs le cas, d’après ce qu’il constata. Quelques minutes plus tard, les élèves commencèrent à arriver. Declan les salua car il les connaissait tous. Il les avait tous dans ses classes. C’était étrange de les voir habillés autrement qu’avec leurs robes de sorciers. Pour une fois, ils étaient tous plus classes les uns que les autres. Très sérieux, Declan observait la salle. Après le discours du Seigneur des Ténèbres, les élèves commencèrent à danser. Il vérifiait que tout se passe bien. Declan aperçut les enfants Potter et se demanda si c’était bien qu’ils soient là. Mais avant qu’il ne réfléchisse trop, Zahara revint vers lui avec un verre. « Je me suis permise de t'en prendre un. » Il prit le verre et offrit un sourire à la belle blonde pour la remercier et but une gorgée. Whisky Pur Feu, il fallait peut-être qu’il ne boive pas trop, il avait des élèves à surveiller. Doucement, il posa le verre. Justement, à ce moment là, Zahara lui prit la main et l’entraîna vers la piste de danse. « Oh j'adore cette chanson, viens. » Il n’eut même pas le temps de refuser qu’il était déjà en train de danser. Bizarrement, cela lui rappela les soirées qu’il avait passé avec elle en Biélorussie, deux ans plus tôt. Il essaya tout de même de garder ses distances. Mais Zahara était une déesse, elle se déhanchait au rythme de la musique et cherchait à le séduire. Voyant qu’elle s’approchait un peu trop, il dit entre ses dents. « Zahara, tiens toi bien.. y’a plein d’élèves autour de nous.. » Il continua tout de même à danser, pour ne pas faire tâche au milieu de la piste de danse. Habillement, il fit tourner la jeune femme lorsque la musique le permis. Il était plutôt bon danseur. Puis la chanson suivante devint plus lente et ils durent danser plus près pour le slow. « Même si je dois avouer que tu es littéralement à tomber dans cette robe. »
Revenir en haut Aller en bas


    Loulou national
avatar


personal informations

► date d'inscription : 01/11/2011
► parchemins : 3103


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mer 11 Juil - 13:36

Citation :
Alors, sont présents : Lily, Lucy, Hermès, Ainsley (normal quoi ), Juyne (à qui Louis annonce son départ) et Cassiopée.

« À dans une danse... » Louis saisit la main de Lily et l'entraîna sur la piste. Promptement, le garçon se rendit compte à son plus grand damn que le hasard faisait horriblement mal les choses étant donné qu'au fil du mouvement, Cassiopée et Demyan s'étaient rapprochés d'eux, si bien que la Serpentard se trouvait dorénavant dans son champs de vision. Louis ne put s'empêcher de poser à quelques reprises son regard sur la fille dont il était amoureux bien qu'il s'évertuait à lutter contre cette attraction, favorisant se concentrer sur Lily. Cependant, ses efforts furent vains, la tentation manifestement bien trop intense et la jeune Potter ne manqua pas de remarquer rapidement le petit jeu de son cavalier d'une danse. Elle lui piétina le pied de manière à ce que le regard de Louis soit totalement planté sur le visage de la Serdaigle. « Sois plus discret, Don Juan » Le sixième année ne pipa mot, ne réprimant néanmoins pas une grimace en réponse à son pied désormais douloureux. « Cela ne sert à rien de te consumer dans la jalousie, tu sais que vous appartenez l'un à l'autre, Louis. Ca se voit dans ton regard, dans le sien, aussi, parfois, même si j'ai tendance à ne pas vouloir le croiser. » Pour toute réponse, l'adolescent baissa les yeux. C'était certain qu'il enviait Demyan en ce moment présent pour pouvoir s'afficher avec la Serpentard sans difficultés ni répercussions à craindre. Toutefois, il ignorait que de tels regards existaient entre eux. Promptement, il s'inquiéta à l'idée que Lily ne soit pas la seule à apercevoir ce genre de complicité entre eux, après tout, leur relation était en majeure partie secrète. Il perçut un rire narquois de la part de la Serpentard mais ses pensées vaquaient désormais davantage sur ses tracas du moment. Ce fameux lien « maudit » par quasiment tous et tout ce qu'il pourrait engendrer, sans compter le motif du bal ainsi que le fait que Louis ignorait prodigieusement l'identité des deux défunts célébrés. « Tu es soucieux. » Le Poufsouffle leva les yeux, maudissant le fait d'être si transparent aux yeux de la cinquième année. Il tenta de banaliser son état avec un sourire amusé : « Je suis toujours soucieux. » La danse se conclut et les deux cousins revinrent vers le buffet. Lucy et Hermès ne tardèrent pas à faire leur apparition, suivis ensuite de Juyne qui immortalisa le moment à leur plus grand étonnement grâce à son appareil photo. « Je veux un petit souvenir de vous tous. J'avoue que c'est pas le meilleur évènement pour, mais c'est la seule fois où on est surement tous rassemblé. » « Mais au faite où est Fred ? T'en pouvais déjà plus que tu t'en es débarrassé si tôt ? » Louis attrapa son verre, tentant de noyer son inconfort dans la mixture non identifiée qu'il contenait. « Coucou. » Le sixième année sursauta légèrement, ne s'attendant pas à apercevoir la Serpentard à ses côtés. Elle le dévisagea, il comprit vite qu'elle devait être d'humeur massacrante. Il engloutit une nouvelle gorgée. « Je vais prendre l’air. Si t’étouffes à l’intérieur, la porte qui donne sur dehors là-bas me semble être une bonne idée. On sait jamais, t’aurais peut-être envie d’aller jeter un coup d’œil pour voir où ça va. » A peine l'adolescent eut-il le temps de fournir la moindre réponse que la préfète avait déjà tourné les talons et quittait la salle. Louis se retourna vers ses amis, l'air encore plus dépité et tracassé. « Trinquons à des jours meilleurs et à rester unis. » Ha, ça. Louis suivit le mouvement – ça ne pouvait pas faire de mal, bien qu'il avait du mal sur le coup à augurer des jours meilleurs. Tout ce qu'il entreprenait semblait vouer à des fins atroces. Et le peu qui le rendait heureux était instable. Il pourrait perdre sa famille en continuant son manège avec Cassiopée. Il devrait sacrifier son amour pour elle pour vivre « prudemment », mais il avait été incapable de s'y résoudre jusqu'à présent. Ainsi, il s'obstinait sur sa corde raide, menaçant de basculer d'un côté qui serait nécessairement mauvais pour lui à tout moment.

Louis jeta un coup d’œil circulaire au groupe dans lequel il était. Lucy discutait énergiquement avec Hermès, Lily et Ainsley se regardaient, complices, et finalement, il se sentait véritablement de trop. Il finit par poser son verre, annonça à Juyne qui participait à la conversation entre les deux autres Poufsouffle qu'il revenait puis sortit de la Grande Salle. Après quelques mètres parcourus à l'extérieur du château, il s'installa sur le même banc que Cassiopée, silencieux, sombre. « Tiens, prends. » Il jeta un coup d’œil interrogateur au paquet de cigarettes que lui agitait la préfète sous le nez. « C’est la seule raison acceptable pour laquelle on se parlerait si quelqu’un viens, alors prends. » Le Poufsouffle extirpa une cigarette du paquet, docile, que Cassiopée allume de l'extrémité de sa baguette magique. Il observa sa petite amie tirer avec expertise sur la sienne, recrachant une fumée qui prenait déjà aux poumons de l'adolescent. Il tenta de l'imiter, mais finit par rejeter le peu qu'il avait inspiré une demi-seconde plus tard. Il lutta aussi difficilement que possible contre une certaine quinte de toux tandis que Cassiopée ne pouvait plus retenir son rire moqueur. « Oh non Louis, sérieusement ? » Il lui lança un regard agacé, elle saisit l'origine de sa toux, puis déposa un baiser sur sa joue. « T’as bien des choses à apprendre mon chou. T’es mignon. Et tu bois mieux que tu fumes. » Cassiopée effectua quelques pas autour de lui. « Difficile de faire pire » fit-il remarquer, avant de juger : « Ce bal est nase. » Il jeta un coup d’œil à la porte, s'assurant qu'aucun mangemort ne l'avait entendu. Manifestement, ils étaient trop occupés à draguer sur la piste de danse ou se rincer l'œil en retrait. Il se releva, dérobant la cigarette des doigts de son interlocutrice. Il inspira lentement et prudemment la fumée et parvint à ne pas s'étouffer cette fois-ci, se penchant plutôt pour embrasser amoureusement la Serpentard. Il lança un vif coup d'œil à la porte, toujours immobile. Il en profita pour asséner d'autres baisers à l'adolescente, effleurant son visage du bout des doigts. Puis, alors que leur nez se frôlaient après un dernier baiser, il susurra : « Tu es magnifique. » Il laissa couler une mèche de ses longs cheveux blonds entre ses doigts avant de reprendre place sur le banc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://addie-ction.tumblr.com/

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 13 Juil - 9:10

Janet avait laissé Louis vaquer à ses occupations, et se retrouvait à sautiller devant le Serdaigle le plus populaire du bal, peut-être même le garçon le plus envié, à qui elle demandait une danse. Elle aimait beaucoup Xander, savait qu'il l'appréciait au moins un petit peu, alors elle avait toutes ses chances. Surtout qu'il avait été lâchement abandonné par sa cavalière à qui la cinquième année irait toucher deux mots le lendemain, d'ailleurs. « Bien sûr, je vais danser avec toi Janet.. Comme tu le vois, ma cavalière vient de s’en aller. » La Bunrrow eut un grand sourire, attrapant le bras du garçon, ravie. Au moins lui il était volontaire, ce qui gênait moins la brune. Elle en était arrivée au point de sérieusement s’inquiéter pour Louis. Ça se trouve, il était agoraphobe et il allait mourir par sa faute. Regardant rapidement autour d’elle, elle remarqua le Poufsouffle juste avant qu’il ne sorte de la Grande Salle. Oh, ça allait, il n’allait pas mourir. La Poufsouffle se retourna vers son cavalier de fortune, et entendit la musique s’adoucir d’un seul coup. Oh, c’était un slow. Ça ne sembla pas déranger le septième année, qui glissa ses mains dans son dos. Elle accompagna le mouvement et se laissa guider. Il dansait bien, pour un garçon. Janet croisa le regard de Sarah, sa meilleure amie, qui était à ce qui ressemblait à un bar et qui était en réalité une table avec des boissons que les gens buvaient plus par ennui que par soif. Elle était assise, avec Derek. Janet tira la langue au garçon, et sourit à la Poufsouffle qui lui renvoya plus une grimace qu’un rictus heureux. En fronçant les sourcils, la brune essaya de poser des questions mentales à son amie, sans succès. Elle décida donc de reporter ce souci à plus tard, quand la danse se serait arrêtée, et posa sa tête sur l’épaule du bleu et argent. « Tu passes une bonne soirée ? » Entendant une réponse positive, elle ne releva pas ses yeux vers lui. « Tu dois être content du bal, vu sa raison. Et t’as pu voir le directeur. Un jour tu m’expliqueras mieux ta passion pour lui, parce que j’ai du mal à comprendre. Et vu que je suis pas la seule, je me dis que cette fois c’est pas moi qui suis débile. Donc ça me rassure un peu. » En riant, elle ferma les yeux un instant. Dieu qu’elle était fatiguée. Xander la portait presque, elle se tenait sur ses pieds et arrivait à danser plus mécaniquement qu’autre chose, mais elle avait besoin de se reposer quelques dizaines de minutes avant de repartir plus énergiquement que jamais. Le slow fini par se terminer, et elle embrassa le garçon sur la joue. Elle le traîna jusqu’au bar de force, rejoignant Sarah et Derek. La cinquième année fit un câlin à sa meilleure amie et parti se chercher à boire, laissant Xander libre de rester ou de partir un peu plus loin.


Citation :
c'est ultra court, je suis désolée Xander, te voilà avec Sarah mais tu peux partir. (a)
Revenir en haut Aller en bas


lost in a bottomless mess
avatar


personal informations

► date d'inscription : 29/05/2012
► parchemins : 731


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Dim 15 Juil - 6:52

À son invitation à aller donner un peu de soutien moral à Lily, Lucy avait légèrement opiné du chef, signifiant par-là son accord et ils se dirigèrent donc vers le « couple maudit de Poudlard », le couple au centre de toutes les polémiques. Ils furent devancés de peu par Louis : la famille Weasley-Potter allait-elle se retrouver au complet ? Arrivés à leur hauteur Lucy complimenta Lily sur sa robe, et il était vrai que la petite Serdaigle était très élégante dans sa tenue de soirée et alors que Hermès allait confirmer les dires de son amie, Juyne arriva sans crier gare et les prit tous en photo. La surprise rendrait sûrement la photo originale, Hermès en tout cas était certain d'y ouvrir grand la bouche et les yeux en une expression ridicule d'étonnement. Tant pis, il n'en avait que faire en ce triste soir. « Je veux un petit souvenir de vous tous. J'avoue que c'est pas le meilleur événement pour, mais c'est la seule fois où on est sûrement tous rassemblé. » cette petite phrase qui se voulait gentillette dans la forme jeta malgré tout un froid par le fond sur la petite assemblée, qu'elle ait raison ou tort, l'envisager restait assez triste. Fort heureusement Lucy lança, comme pour détendre un peu l'atmosphère : « Mais au faite où est Fred ? T'en pouvais déjà plus que tu t'en es débarrassé si tôt ? ». Hermès rit et les autres se joignirent à lui, tantôt francs tantôt plus forcés. Mine de rien la Poufsouffle avait atteint son but, l'atmosphère morose s'était un peu effacée mêlant une légère gène à quelque chose de plus bon enfant. Profitant de ce moment plus propice, après avoir pris deux verres et en avoir tendu un à Hermès qui la gratifia d'un grand sourire elle leva le sien et dit « Trinquons à des jours meilleurs et à rester unis. ». « Tchin ! » renchérit Hermès, trinquant avec chacun de ses amis. Louis, qui paraissait légèrement absent, Juyne, un grand sourire sur le visage, Lily, avec un sourire plus timide à cause de son malaise d'être ici, Sin plus ou moins fermé et enfin Lucy toujours là pour faire face aux problèmes.
Alors qu'il faisait sonner son verre contre son verre à elle, il plongea son regard dans celui profond de Lucy y cherchant attentivement quelque chose qu'il n'y trouva malheureusement pas, une étincelle qui lui serait destiné, un sentiment, un « truc »... Non, rien, comme d'habitude. Mais cela n'attaquait pas ses sentiments, elle l'aimait, elle ne le savait tout simplement pas, elle le saurait un jour. Il détourna doucement le regard, histoire de la regarder juste assez longtemps pour qu'elle se pose les bonnes questions, mais sans qu'elle finisse par les lui poser à lui. « Mais... Où est passé Louis ? » demanda alors le blond, remarquant soudainement son absence. Quelques interrogations fusèrent, mais personne ne porta plus d'attention que de raison à la disparition du Poufsouffle, on conclut tout simplement qu'il avait du aller vivre son bal, danser avec on ne savait qui, qu'importe, il était grand.

Il proposa tout haut une danse à qui voulait bien la prendre et attendit une réponse en souriant tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


what's meant to be will always find a way
avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/12/2009
► parchemins : 2294


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Lun 16 Juil - 3:53


move your body





Voldemort regardait du haut son siège les étudiants de Poudlard remplir la Grande Salle. Pour la plupart, la joie se lisait sur leurs visages, il en était ravi. D’autres étaient beaucoup plus réservés, voir peu ravis d’être là notamment la famille Weasley-Potter, un bon nombre était d’ailleurs près du buffet semblant attendre que la soirée se passe. Le Seigneur des Ténèbres n’y prêta que peu d’attention, cette famille continuait de lutter contre lui mais il était persuadé que sa descendance pouvait être manipulée très facilement et ainsi rentrer dans le rang. Cependant cette soirée était réservée à la fête et il était bien décidé à ce que tout le monde s’amuse… Lui en premier. Or pour le moment à part regarder tout le monde arriver et commencer à danser et s’amuser on ne pouvait pas dire qu’il prenait réellement du plaisir. Non il n’aimait pas danser, il mangeait très peu et en plus personne autour de lui ne le satisfaisait pour engager une conversation sur des choses futiles. Par contre il avait toujours aimé être maître de la situation, contrôler les autres, ce genre de choses quoi. Une idée surgit alors dans son esprit et il décida de la mettre directement en application. Il se leva, regarda la pièce dans son intégralité et agita sa baguette. Automatiquement les élèves se retrouvèrent deux par deux, en face l’un de l’autre, dans une position prêts à danser. Un sourire machiavélique se dessina sur son visage puis il dit tout naturellement : « Et bien jeunes gens, c’est bien un bal auquel vous assistez ! Comment donc vous ne dansez pas tous ? Heureusement je suis là pour y remédier ! MUSIQUE, maestro ! » Une douce mélodie prit possession de l’atmosphère bien qu’elle soit de tout de même enjouée et sautillante et les élèves se mirent à danser sous le regard du Seigneur des Ténèbres prêt à leur rappeler leur mission du soir.

Le principe est simple, au cours du sujet il y aura plusieurs interventions de Dissendium sous la forme de ce très cher Voldemort. Il sépare et fait des couples comme bon lui semble. Vous l’aurez compris vous n’êtes plus maîtres de choisir votre cavalier. Si vous voulez garder votre cavalier actuel il faudra vous montrez convaincants, c’est-à-dire montrer à Voldemort que c’est le meilleur bal de tous les temps sinon il vous donnera un autre cavalier… Et qui sait vous pourriez bien tomber sur votre pire ennemi, c’est les joies de l’aléatoire très chers amis. Pour ce premier tour voici avec qui vous aurez la chance de danser ce rock pas totalement endiablé :


    Δ Mademoiselle Ariel Edelwiess et Monsieur Pete Levingston
    ✺ Mademoiselle Sarah Mandleton et Monsieur Ewen McDonagh
    Δ Mademoiselle Vanity Cyreil et Monsieur William Blake
    ✺ Mademoiselle Mirka Vladmirova et Monsieur Ainsley Blackwood
    Δ Mademoiselle Janet Bunrrow et Monsieur Ellio Fisher-Baker
    ✺ Mademoiselle Jenny Adster et Monsieur Hermès Charleston
    Δ Mademoiselle Lucy Weasley et Monsieur Eros Sturridge
    ✺ Mademoiselle Juyne Wells et Monsieur Demyan Vladmirova
    Δ Mademoiselle Lily Potter et Monsieur Albus Potter
    ✺ Mademoiselle Emily Spencer et Monsieur Declan Yaxley
    Δ Mademoiselle Isis Cayrel et Monsieur Xander McClary
    ✺ Mademoiselle Zahara McClary et Monsieur Derek Dawton
    Δ Mademoiselle Naranja d’Alvarez et Monsieur Benjamin Geolia
    ✺ Mademoiselle Fillipine Badstuber et Monsieur Oli Stoker
    Δ Mademoiselle Dalia Harrison et Monsieur Alister Drew Rivera
    ✺ Mademoiselle Lys d’Aragon et Monsieur Kenneth Shaun
    Δ Mademoiselle Liv Lindgren et Monsieur Fred Weasley
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dissendium.org

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Lun 16 Juil - 12:02

« Ce bal est nase. » Pour une fois, Cassiopée partageait l'avis de Louis sur l'administration. Elle ne voyait même pas l'intérêt du bal. C'était évident qu'il n'y avait que très peu de personnes qui s'amusaient, et ceux qui s'amusaient étaient soient naïfs soient bon publics. La plupart des gens étaient venus pour faire bonne figure, les autres parce qu'on les avait forcés. Le sixième année reporta son attention sur la cigarette, et réussi à en tirer une bouffée avec brio, ce qui fit sourire Elektra. Il avait encore des choses à apprendre, mais elle pourrait s’en occuper. Ça allait être amusant. La Serpentard dévora les lèvres de son amoureux dès qu’il se pencha vers elle. Elle avait la sale impression qu’elle devrait profiter à fond, parce qu’ils allaient devoir se séparer bientôt et que la date de leur retrouvailles était beaucoup trop incertaine. Ce qui était potentiellement vraie. « Tu es magnifique. » Cassiopée eût le premier sourire honnête de la soirée, et renvoya le compliment au résistant qui s’était rassis à côté d’elle. « En plus j’ai hésité à mettre du rouge. Je me suis dis que ça irait peut-être pas. Mais j’avais déjà mes chaussures. Tu t’en souviens ? C’est celle que j’avais la première fois qu’on s’est parlé. Mes escarpins. Enfin bref, tu t'en fiches. » Posant délicatement sa tête sur son épaule, elle termina sa cigarette en silence. Elle aurait pu rester ici des années. La musique continuait d’être jouée dans la Grande Salle derrière eux, et soudain, elle s’arrêta. Une voix bien connue remplaça le silence, ce qui alarma la sixième année. Quelque chose se passait. « Et bien jeunes gens, c’est bien un bal auquel vous assistez ! Comment donc vous ne dansez pas tous ? Heureusement je suis là pour y remédier ! MUSIQUE, maestro ! » La blonde fronça les sourcils, regarda Louis qui semblait lui aussi un brin étonné, et se leva pour passer lentement sa tête par la porte. Elle ne voulait pas se faire remarquer, mais voulait absolument comprendre ce qui était en train de se passer. Ayant rapidement compris, elle se rassit sur le petit banc… et éclata de rire.

« Louis. Oh, Louis. Faut que tu vois ça. » Réfléchissant au fait que ça ne ferait peut-être pas vraiment rire le garçon, elle attrapa sa main et commença à jouer avec. « Les couples ont été fait de force. Si tu voyais la tête de Jyune et d’Isis POUHAHA » Le rire n’étant pas partagé, la Serpentard se mordit la lèvre pour arrêter de rire. « Mais va voir par toi-même, tu peux même te moquer d’Ariel si tu veux. » Le garçon se leva, l’air suspicieux, et jeta à son tour un coup d’œil à la Salle. La sixième année eut une idée folle qui lui traversa l’esprit, mais elle eut envie de la réaliser. Et puis après tout, au point où ils en étaient, elle pouvait bien tenter quelque chose. Leur absence serait de toute façon vite remarquée. Elle s’approcha de Louis et lui chuchota à l’oreille. « On danse ? » La tête du garçon était pour le moins éloquente : il n’en n’avait absolument pas envie. « Allez ! C’est l’occasion ! Y’a que des couples foireux sur la piste, alors on a qu’à s’incruster comme si on avait pas choisi. » Le sixième année secoua la tête en signe de dénégation. Cassiopée leva les yeux au ciel. « Pff t’es pas drôle. » Réfléchissant à toute vitesse à tous les arguments qu’elle pourrait avancer au jaune et noir pour qu’il accepte, elle finit par tenter quelque chose. « Essaie de comprendre que un bal ça représente beaucoup pour une fille comme moi, et que j’ai pas la chance de pouvoir danser avec mon amoureux… Sauf maintenant. Alors sérieusement, viens. » Aucune réaction de la part de Louis, qui semblait être en pleine hésitation. Elektra, elle n’hésita pas. Elle jeta un énième coup d’œil par la porte pour voir si personne ne regardait, et attrapa son amoureux par la main. La seconde d’après, elle était collée à lui sur la piste de danse et le forçait à danser. Un clin d’œil plus tard, elle avait récupéré son visage froid. Aux yeux du monde, elle n’avait apparemment pas envie de danser avec un pauvre Weasley. Intérieurement, c’était tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


personal informations

► date d'inscription : 24/08/2011
► parchemins : 2765


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mer 18 Juil - 7:33

Fred était à coté de Vanity et de Eros. Il voulait danser une danse, rien qu'une seule avec sa petite préférée. Bon, elle semblait être la cavalière d'Eros mais il allait bien la lui céder le temps d'une danse. Il vit au loin Juyne prenant ses cousins et amis en photos. Elle semblait en faire plein ce soir là. Elle avait raison. C'était leur dernière année à Poudlard. Il attendait la réponse du surveillant et de la première année lorsqu'il se sentit partir. "Eros ! T'étais pas obligé de faire ça !" Il venait de crier ça au surveillant. Pourquoi faisait-il ça ? Il aurait pu tout simplement lui dire qu'il ne voulait pas. Fred avait été pour une fois si sympathique et poli avec lui.

Moins de trois secondes plus tard, il se retrouva face à Liv. "Tiens, salut Liv. Ta robe te va vraiment bien." Il lui faisait un grand sourire mais aurait bien voulu partir pour rejoindre Juyne qui était avec Lucy et sa bande. Mais il ne put pas. Il ne pouvait plus bouger. Et il réfléchit. Pourquoi Eros aurait-il voulu le faire danser avec Liv ? Il devait y avoir un truc bizarre. Il essaya de partir, mais il ne pouvait plus bouger. "C'est quoi le dél..." « Et bien jeunes gens, c’est bien un bal auquel vous assistez ! Comment donc vous ne dansez pas tous ? Heureusement je suis là pour y remédier ! MUSIQUE, maestro ! » C'était sa voix. Celle de la personne que Fred détestait le plus au monde. Elle était glaciale, faisait froid dans le dos.

Il les forçait à danser. Fred n'y croyait pas. En plus même s'il aimait bien Liv ce n'était pas avec elle qu'il voulait danser à la base. Avec qui il allait devoir danser la danse suivante ? Eros ? Sa pire ennemie ? Mais bon il devait bien admettre que les couples étaient amusants. Lucy allait devoir danser avec Eros et Derek avec la soeur McClary. Fred ne put s'empêcher de sourire. Si il n'avait pas du danser, il aurait bien rit et se serait moqué d'eux avec la cinquième année. Mais il pouvait être à leur place le tour suivant alors il se tut. Il n'était tout de même pas content. Il n'avait pas à danser. C'était un bal, Fred l'admettait mais normalement il aurait pu faire autre chose.

Il commença tout de même à danser avec la jolie blonde. Ils s'entendaient plutôt bien depuis son entrée dans la résistance à peu près six mois plus tôt. Ils avaient beaucoup discuté. Elle ne le disait pas vraiment mais Fred savait qu'elle cachait une partie de ses bêtises grâce à sa place de préfète. C'était risqué, Fred lui devait plus qu'il ne le savait. Des punitions en moins, beaucoup de punitions en moins. Elle avait du lui en éviter un paquet.

Fred était content que ça ne soit pas une danse trop rapide, il n'était pas mauvais danseur mais il ne fallait tout de même pas exagérer. Mais bon, lui il était aussi là pour s'amuser avec ses amis, faire des petites blagues comme à son habitude. Il n'avait pas envie de juste être sur la piste de danse. Il fallait qu'il fasse quelque chose pour oublier un peu sa peine. Il fit alors un mauvais pas. Qu'il pouvait être maladroit par moment !

Il bouscula alors la personne qui était juste derrière lui. "Désolé." Il continua quelques pas puis en bouscula une seconde. "Pardon." Il ne se retournait même pas. Il n'avait pas envie de voir qui il embêtait. Ça mettait un peu d'action.

"Toi tu aimes bien cette fête et danser ?" Il avait posé la question pas trop fort à Liv. Il ne voulait pas être entendu par des oreilles indiscrètes, et surtout que sa réponse si elle était négative ne soit pas entendue. Lui ça ne lui plaisait vraiment pas. Encore au début, il avait cru que ça irait, mais là, ils étaient devenus les pantins de Voldemort. En dansant avec la jeune fille, il pensait à Alienor, c'était avec elle qu'il aurait voulu être là, avec elle et personne d'autre. Mais elle n'était plus à Poudlard. Il y avait une seule chose qui lui redonnait le sourire. Il ne lui restait moins de six mois avant de vraiment la revoir. Il vit ensuite Cassiopée qui dansait avec Louis. Pauvre Louis... "N'empêche je suis bien content d'être tombé sur toi et de ne pas être aux bras de Cassiopée ou de l'assistante du prof de potions." Il fit un petit signe en direction des personnes visées. Il s'en sortait très bien. Il était avec une amie. Pas mal la répartition...

Citation :
A la fin, Fred fait exprès de bousculer des gens. Ils ne sont pas nommés donc si vous avez envie d'un bagarre, de le mettre dans votre réponse, de faire une remarque... Allez-y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « REZ DE CHAUSSEE » :: grande salle-