Partagez | 
 

 SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage


what's meant to be will always find a way
avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/12/2009
► parchemins : 2294


MessageSujet: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 26 Juin - 11:39

règles

Ceci est un rp ouvert à tous, chacun peut participer autant de fois que cela lui plait.
Un topic a été créé par là pour que vous vous organisiez, n'hésitez pas à l'utiliser.
Vos réponses doivent faire entre 500 et 800 mots.
Ne partez pas dans un délire à deux, c'est très embêtant pour les autres, et rappelez vous, plus on est de fou plus on rit !
L'intrigue de base est définie par le poste suivant, mais tout n'est pas arrêté : à vous de modifier à votre guise. SEULS les propos et actions de voldemort vous sont interdite, laissez les administratrices s'en charger par des passages au cours du rp.
HAVE FUN.


Dernière édition par Dissendium le Ven 7 Sep - 22:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dissendium.org


what's meant to be will always find a way
avatar


personal informations

► date d'inscription : 21/12/2009
► parchemins : 2294


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 26 Juin - 11:39


Voldemort dans Poudlard





« Maître. »
Le Lord ne bougea pas d'un poil, il avait sentit la présence de Nathan Gypson se rapprocher de lui, il avait sentit son esprit terrorisé par la nouvelle, il savait qu'ils avaient tirer à la courte paille pour savoir qui Lui annoncerait et en plus il savait déjà exactement ce que Gypson allait lui raconter. Le Lord savait toujours tout sur tout de toute manière. Lentement, il se retourna. Il fixa le mangemort dans les yeux et d'un signe de la main l'autorisa à continuer.
« Ils, ils sont entrés à Azkaban mais on les a fait sortir bien vite, deux sont morts.
Si au début le mangemort avait l'air terrorifié, la fin de la phrase était sortie plus rapidement et avec un soulagement sans pareil.
« Merci de m'avoir annoncé la nouvelle. Endoloris. Ils n'auraient même pas du entrer dans la prison. Mais tu évites la mort, sois heureux. »
Une phrase prononcée doucement, comme dans un murmure de serpent. Une de ces voix qui font trembler le dos de ceux qui écoutent. Finalement le mage noir mis fin au sortilège, demanda Declan et congédia violemment le mangemort. Il n'avait pas hurlé de douleur, pour peu le Seigneur des Ténèbres l'aurait félicité. Voldemort s'était entouré d'une bonne équipe à Poudlard, il était plutôt satisfait de ses choix.

« Declan, le mage noir te demande. »
Le jeune professeur de potion acquiesça, remercia son collègue de l'information et s'en alla vers les appartements du Lord.
« Maître, vous m'avez demandé ? »
Le jeune homme attendait dans l'embrasure de la porte, bien droit et sur le visage une expression neutre. Il était parfait dans son rôle. Le lord se retourna avec un air satisfait et lui dit simplement.
« Organise un bal. »
Si Declan était surpris, choqué, ou interlocuté, il ne le montra pas.
« Bien Maître. »
Et en s'inclinant, il quitta la pièce.


« Un bal ? Eros, tu te fous de moi ?
- Non Jennifer je te promet ! C'est Zahara qui l'a apprit par Declan, qui le tient du Seigneur des ténèbre lui-même, or tu sais bien que Declan ne mentirait pas.
- Ouais mais Zahara peut faire une blague ?
- Non.
- Putain mais qu'est-ce qui lui prend par la tête, je vais pas m'amuser à organiser un bal pour ces débiles d'élèves bon à rien moi. »

Dans le château les adultes étaient en panique, le Seigneur des ténèbres avait prévu un bal et ils n'avaient pas leur mot et à dire et devaient se charger de tout. Si certains des plus jeunes avaient l'air de bien s'amuser à cette idée, d'autres étaient plutôt excédés. Mais finalement tout fut prêt en quelques jours. Et les annonces furent poignardées dans les salles communes.


Spoiler:
 

Certains élèves - les obscurs et beaucoup d'impartiaux - étaient euphoriques à l'idée d'avoir un bal dans Poudlard, c'était tellement génial ! D'autres élèves - généralement des résistants - trouvaient cette annonce horriblement mauvaise et méchante, mais pour beaucoup l'idée d'un bal avait du bon. Et malgré tous, les élèves attendaient avec impatience ce samedi tant attendu.

« Maître, l'annonce a été placée dans toutes les salles communes et le bal sera prêt pour le 28, comme selon vos ordres.
- Excellent, vous pouvez vous en aller Yaxley. »
Le Lord retourna sa baguette entre ses mains et avec un sourire plus que sadique il contemplât ce qu'était devenu Poudlard. Mais qu'elle idée avait-il encore en tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dissendium.org


    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Mar 26 Juin - 12:26


Sarah & everybody



Sarah était excitée comme une puce. Un bal, il y allait avoir un bal ! C'était fantastique, jamais elle n'avait assisté à un événement de la sorte, ayant toujours vécut comme une moldue dans une campagne reculée, il fallait dire que c'était vraiment extraordinaire. « C'est quand même dégueulasse, j'en reviens pas qu'il ait osé nous faire ça. » Ça c'était Lucy Weasley. Sarah s'avança, qu'est-ce qui était dégueulasse ? Le plus célèbre mage noir de tous les temps organisait une fête d'apparence joyeuse tout de même, mais si Lulu la plus drôle et amusante des sixième année se plaignait c'était qu'il y avait une raison. La jeune fille se relu l'annonce qu'elle avait survolée jusqu'alors et comprit pourquoi tous n'étaient pas joyeux. C'était révoltant !

« SARAH ! T'as vu, t'as vu, t'as vu ?! » Sarah sourit à sa meilleure amie. « Faut qu'on trouve des robes et un cavalier... Ahem, ça va être TROP MEGA BIEN. » Sarah partit dans un grand éclat de rire. Et quitta la salle commune des jaunes et noirs pour monter dans les dortoirs. Une longue journée s'annonçait car pendant et entre les cours, les deux jeunes filles parlaient et imaginaient la soirée, et pourtant elles n'avaient aucun moyen de préparer concrètement leurs vêtements où leurs idées...

Sarah savait très bien à qui elle voulait demander d'être son cavalier, Xander V. McClary, mais elle savait très bien aussi qu'il valait mieux éviter, c'était trop bizarre, trop anormal. Et surtout elle n'oserait jamais. Une fois, six fois, vingt fois, elle s'arrêta de justesse alors qu'elle allait demander à son beau serdaigle de l'accompagner. Une fois, six fois, vingt fois, ses joues avaient prit une teinte rouge tomate et elle s'était donnée une claque pour avoir voulut lui demander. Non, elle irait seule, c'était bien mieux comme ça.

« Sarah, ne me dit pas que tu n'a pas de cavalier ? » « Mais Janet, tu sais bien que c'est... » compliqué ? débile ? Sarah elle-même ne savait pas ce qu'elle avait voulut dire. Tout ce qu'elle espérait c'était de ne pas voir Xander accompagné d'une quelconque pimbêche à qui elle crèverait les yeux pour cause de jalousie. « Eh Derek ! Tu viens au bal avec moi ? » Elle tira la langue à Janet et elle supplia Derek du regard pour qu'il dise oui. Ça pourrait être tellement drôle qu'ils soient tous les deux au bal. Ils s'amuseraient comme des fous et Janet en lui reprocherait plus autant d'y aller seule. « Dis ouiiiiiiii. » supplia-t-elle encore une fois à son meilleur ami. Devant de tels yeux de biche il ne pouvait pas résister, si bien qu'il acceptât. « Gagné ! Et toi Janet tu y vas avec … ? » mais subitement la jeune fille éluda la question pour changer de sujet. Sarah se laissa prendre au piège.


« Derek, je sais pas danser. » expliqua soudainement la jeune fille à son cavalier. C'était un détail qui ne l'avait pas choqué jusqu'à présent. Mais danser était réellement un problème pour une jeune fille aussi maladroite que Sarah. Alors que tous les élèves avaient fini par entrer dans la grande salle, qui avait été aménagée en piste de danse et en table à buffet, le mage noir -président l'assemblée- s'était levé. « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Et il claqua des mains pour lancer la musique. « Trop tard » souffla le jeune homme à l'oreille de Sarah. La jeune fille paniqua quand il l'a prit par la taille et qu'il commença à l'entraîner pour danser...

__________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Jeu 28 Juin - 2:09

Depuis quelques jours, Xander était plutôt de bonne humeur. Une affiche avait été placardée sur le panneau d’affichage de la salle commune, annonçant un bal improvisé. Ce bal était en l’honneur de l’échec d’une mission résistante visant à délivrer Harry Potter. Xander n’aimait pas beaucoup les bals mais là, il ne manquerait pas l’occasion de célébrer une telle victoire. Le Serdaigle se demandait si beaucoup de résistants montreraient le bout de leur nez. Après tout, Poudlard ne voyait pas souvent s’organiser de tels évènements, surtout en dehors des périodes de fête. Il pouvait quand même sentir l’euphorie générale autour de lui mais c’était peut-être parce qu’il fréquentait généralement des obscurs. « Tu vas inviter Sarah ? » demanda Mirka à Xander. Ils étaient seuls tous les deux, à discuter, assis dans un coin de la salle commune. Mirka ne lui avait pas encore tout à fait pardonné son attitude envers Sarah et elle n’avait pas non plus totalement accepté qu’il retourne vers elle. Mais il avait promis de ne plus la faire souffrir. « Je ne pense pas.. on est pas vraiment prêts à s’afficher devant tout le monde. » dit-il alors à sa meilleure amie. En fait, c’était plutôt lui qui n’était pas prêt. Que diraient les gens s’ils savaient qu’il était amoureux d’une fille comme Sarah ? Elle était résistante, de sang-mêlé, deux ans plus jeune, d’une maladresse incroyable et naïve comme une enfant. C’était assez improbable de les imaginer tous les deux ensembles. Finalement, Mirka finit par comprendre. Elle ne l’embêta plus avec ça.

Après l’annonce, Xander s’attendait à ce que Sarah vienne l’inviter. Il s’était dit qu’elle était capable de le faire mais la Poufsouffle ne vint pas vers lui. Alors il avait le droit d’inviter quelqu’un d’autre, pour ne pas éveiller les soupçons sur eux. Justement, la jeune fille dont Mirka était la tutrice vint lui parler. Il eut alors l’idée de l’inviter. Daisy était assez jolie pour une fille de troisième année, elle était chez les obscurs et elle était totalement fan de lui. Avant de lui demander, il savait déjà qu’elle accepterait. Ce fut d’ailleurs ce qui arriva.

Le jour du bal, Xander s’était mis sur son trente-et-un comme le reste des élèves. Mais puisque c’était Xander, il se trouvait encore plus beau que les autres. Il avait accordé un soin particulier à sa coiffure et à son costume et était particulièrement charmant. Daisy et Xander se retrouvèrent dans le hall d’entrée. Il la trouva assez facilement car elle avait une couleur de cheveux des plus inhabituelles, mais il l’aimait bien. « Tu es très belle, Daisy. » dit-il en voyait la robe et la coiffure de la jeune fille. Xander proposa son bras à la jeune fille avec un sourire et la conduit jusqu’à l’intérieur de la salle où le Seigneur des Ténèbres en personne s’apprêtait à faire un discours. C’est avec des étoiles dans les yeux que Xander le regarda et l’écouta. « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » dit le mage des Ténèbres. Xander fut de ceux qui lui lancèrent un tonnerre d’applaudissements, même s’il eut une petite pensée pour Lily avec qui il avait parlé de son père. Il oublia bien vite son amie quand la musique commença. Xander se tourna vers Daisy et lui tendit la main pour l’inviter à danser. Il aimait bien danser même s’il n’était peut-être pas aussi parfait en danse qu’en Quidditch, mais il aimait faire la fête. « J’espère que tu aimes danser.. si tu as besoin de quoique ce soit ce soir, demande le moi. » dit-il avec un sourire sympathique. C’était aussi sa soirée puisqu’elle avait accepté qu’il soit son cavalier. Tout en emmenant la jeune fille sur la piste de danse, il regarda autour de lui et repéra Sarah avec un autre. La soirée commençait bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Jeu 28 Juin - 5:06

La nouvelle s’était répandue comme une trainée de poudre. Les affiches dans les salles communes des quatre maisons avaient rameutées du monde, et Janet forcément faisait partie des hystériques qui sautaient partout. Bon, elle était peut-être la seule à ce point-là, mais elle était plus que contente qu’un bal soit organisé. Elle adorait ça, les bals, et elle avait toujours rêvé de participer à un. A Poudlard en plus, c’était sûrement la meilleure chose qui pouvait arriver dans l’année. Pour l’instant, dans sa scolarité entière même. De sa vie, peut-être. « SARAH ! T'as vu, t'as vu, t'as vu ?! » Partageant son engouement avec sa meilleure amie de toujours, la cinquième année était en train de planifier dans sa tête la soirée idéale. Bon, bien sûr, elle ne serait pas tout à fait comme elle l’imaginait et elle s’en doutait. Par exemple, elle n’arriverait pas aux bras de Pete. Par exemple. « Faut qu'on trouve des robes et un cavalier... Ahem, ça va être TROP MEGA BIEN. » La Bunrrow se rendit compte qu’énumérer tout ce qu’il allait falloir était inutile et elle sautilla en réfléchissant à sa robe. Il faudrait qu’elle se trouve une jolie robe, qu’elle se coiffe, qu’elle se prépare et oh, ça allait être fabuleux. Les discussions des deux filles se résumèrent à bal danse coiffure robe et cavalier, ce qui leur attira nombreuses remarques de professeurs ennuyées par leurs discussions pendant les cours. Mais c’était un évènement unique, alors elles en profitaient.

La question du cavalier s’inscrit progressivement dans la tête de Janet comme une priorité. Oh bien sûr, elle savait qu’elle n’aurait pas Pete. Dans tous les cas elle n’oserait même pas lui demander. Peut-être qu’elle aurait le droit à une danse, ceci dit, mais pour l’instant il fallait se trouver un jeune homme avec qui arriver. Quitte à l’abandonner au milieu de la piste avec un verre quand si on s’ennuyait trop. Pour essayer de trouver des idées d’autres garçons, elle parcourait des yeux la Grande Salle, interrogeant pour faire diversion Sarah. « Sarah, ne me dit pas que tu n'as pas de cavalier ? » « Mais Janet, tu sais bien que c'est... » La cinquième année hocha la tête. Elles étaient dans des situations un tantinet similaires, avec l’impossibilité d’y aller avec la personne qu’elles désiraient. Quoiqu’il en soit, quelques minutes plus tard Mandleton avait un cavalier. Janet n’en avait toujours pas, et décida simplement de changer de sujet. Juste avant de sortir de la Grande Salle, elle remarqua un garçon qui finissait de manger tout seul. Il allait bientôt partir, et se levait déjà du banc. La Poufsouffle n’hésita pas une seconde. « Coucou Louis ! Tu me connais pas trop, moi c’est Janet, ça y est tu me connais. T’as déjà dû me voir dans la Salle Commune, je te trouve intéressant mais j’ai jamais pu te parler, en fait. Alors c’est l’occasion, j’ai pas de cavalier et je vais au bal. Tu viens avec moi ? Je serais super contente. Je mords pas tu sais. Et je sais danser. Enfin presque, j’ai appris avec mes parents mais je sais pas si ils passeront les mêmes musiques… » Comprenant que le Weasley en face d’elle avait l’air un peu perdu, elle ria. « Désolée, je parle trop. Mais c’est pas grave. Tu viens avec moi alors ? Dis oui dis oui dis oui dis oui. » Louis n’eut pas le temps de dire autre chose que « je » avant qu’elle saute de joie. « Woo merci génial on se retrouve devant la Salle Commune ? Je t’attendrais hein, je suis contente que tu aies accepté bisous » Une minute plus tard, elle lui tournait le dos et courrait en cours avant d’être en retard.

« Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Janet regarda du coin de l’œil Louis. Il était venu finalement, même si elle avait dû le surveiller de près pour qu’il se prépare et vienne avec elle. Apparemment, les bals n’étaient pas sa tasse de thé. Elle été décidée à lui faire changer d’avis. Voyant qu’il n’était pas de ceux qui applaudissaient, elle se dit sagement qu’il ne valait mieux pas qu’elle se joigne aux autres. Il le prendrait peut-être mal. La musique retentit dans la salle, et la Bunrrow eut un grand sourire, attrapant le Weasley par la main. « Viens, on va danser ! » Le garçon montrant quelques signes de réticences, elle força sur son bras pour le traîner sur la piste. « C’est pas grave si t’as pas envie ou si tu sais pas, de toute façon c’est pour s’amuser. Après je te laisserais partir si tu veux. » Apercevant Daisy et Xander pas loin, Janet fit un grand sourire aux deux. Elle aimait bien Xander, et elle était plus qu’heureuse que sa petite Daisy aille avec un garçon comme ça. Elle pouvait s’estimer heureuse, toutes les filles ne pouvant se vanter d’y aller avec le McClary. Janet posa une main sur l’épaule de Louis. « J’irais danser avec Xander s’il veut bien après, t’auras le choix de changer de cavalière. Tu pourras danser avec d’autres gens. Ou pas d’ailleurs, si tu veux pas danser c’est pas grave. Enfin là, si, je veux que tu danses et que tu y mettes un peu de bonne humeur. Ça va pas te tuer de faire deux trois pas au rythme de la musique. » La cinquième année ria en entendant le soupir de Louis. « Et de parler non plus, ça a jamais tué personne. Sinon moi et Sarah, oula, on serait mortes depuis longtemps. » Avec un petit sourire, elle commença à danser, entraînant le Weasley qu’il le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas


beater ✥ gorgeous on a broom
avatar


personal informations

► date d'inscription : 30/11/2011
► parchemins : 4172


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Jeu 28 Juin - 6:56


dancing with the devil


Citation :
Pour vous prévenir, dans mon rp il y a : DEMYAN, CASSIOPEE, XANDER, DAISY, MIRKA. Certains ne disent rien et j'en fais peut être intervenir quelques-uns, dites moi si ça ne vous convient pas.

Ariel soupire en se regardant dans le miroir clouée sur la porte du dortoir des septièmes années. Elle ne trouve pas de robe à son goût et son dernier choix se porte sur une robe noire courte aux manches plus ou moins longues, dentelées. Cheveux lâches, remontés en chignon, tresse sur le côté ? Elle soupire encore une fois. Trop de tracas pour une simple danse. Elle secoue ses cheveux pour leur donner une once de volume et se maquille rapidement avant de quitter son dortoir. Toutes ces préparations sont pour le bal. Le premier de toute la scolarité d'Ariel pour ainsi dire. Ils fêtent la défaite des partisans d'Harry Potter dans son évasion. Se mettre sur son 31, tout ce petit manège pour enfoncer le clou de cette rumeur de clan dans Poudlard. Violet pense que cela finira pas dégénérer prochainement, peut être même ce soir. Elle marche jusqu'au salon et s'adosse contre une table en attendant sa meilleure amie. À peine avait-elle commencé à l'attendre que Cassiopée apparut sur sa droite. Elle était vêtue d'une longue robe rouge sang, qui lui allait comme un gant. Ariel lui sourit puis elles s'échappèrent main dans la main de la salle commune des Serpentards. « On le rejoint où ? » La batteuse des verts et argents interrogea la blonde du regard. En effet, Ariel et Demyan avaient convenus d'aller ensemble et la brune avait obligé sa meilleure amie à venir avec eux. Après tout, ça n'est pas comme si elle allait y inviter Louis Weasley. Elle grimpèrent les escaliers en direction du rez de chaussée et s'arrêtèrent dans le couloir menant à la Grande Salle. Les couples envahissaient les environs et s'engouffraient tour à tour dans l'espace prévu pour ce bal. Ariel lança un regard vers les escaliers et sourit à Xander qui descendait en compagnie d'une troisième année ; Daisy. Le Serdaigle était très élégant en smoking. Violet s'approcha le salua et embrassa sa joue. Elle lança un regard éloquent à la Poufsouffle qui l'accompagnait sans qu'elle la voit et fit un clin d’œil au jeune homme. « Passe une bonne soirée McClary. »

Quelques secondes plus tard, Demyan descendit les marches à son tour. Les deux jeunes filles lui sourirent et lorsqu'il fut à leur hauteur, chacune d'elle s'empara d'un de ses bras. Cassiopée à sa gauche et Ariel à sa droite ; ainsi positionnés, il s'avancèrent vers les grandes doubles portes qui donnait accès à une Grande Salle totalement aménagée pour l'occasion. Tous le monde présent, attablé où debout, le grand mage noir prit la parole, extasiant certains élèves et en dégoutant d'autres. « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » La musique commença, des couples s'enfuirent de la piste de danse, d'autres s'y précipitèrent. Cassiopée, Demyan et Ariel formèrent un cercle. Ils se regardèrent à tour de rôle avant que la sixième année ne pousse ses deux amis sur la piste de danse. Violet prit la main que lui tendit le Gryffondor et posa son autre main sur son épaule, puis ils entamèrent une danse.

La tête sur l'épaule du jeune homme, Ariel se laissait bercer par son étreinte et la musique finit par s'arrêter. Il se séparèrent dans un mouvement hésitant avant de se sourire mutuellement. La Serpentard mima un Merci de ses lèvres et tourna les talons. Elle s'approcha et Cassiopée et prit le verre qu'elle avait dans la main qu'elle vida d'une traite. Puis plus les secondes passaient plus elle avait la pesante impression qu'on la regardait. La jeune fille fit le tour d'elle même avant de repérer l'origine de cette impression. Mirka Vladmirova, nulle autre que la sœur de Demyan lui lançait un regard à glacer le sang de quiconque, mais pas celui d'Ariel qui approcha son visage de l'oreille de sa meilleure amie. « Je reviens. » Elle sourit tout en s'avançant à grand pas vers la Serdaigle qui eut un rictus mauvais. À distance raisonnable de la septième année, Violet s'arrêta et la jaugea du regard. « Un problème Vladmirova ? »

__________

well, her eyes they're rubies and pearls. and she's not made like those other girls. well, her lashes flare in this madman bath, like springs bouncing off of her curls.
oh now, she's long
a-long gone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Loulou national
avatar


personal informations

► date d'inscription : 01/11/2011
► parchemins : 3103


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Jeu 28 Juin - 13:49

La nouvelle avait envahi puis animé le collège de sorcellerie en un temps record. Le Directeur de l’établissement, alias le mage noir le plus redoutable de tous les temps, organisait un bal afin de célébrer l’échec du sauvetage par ses acolytes du Survivant. Plusieurs émotions avaient traversé le Poufsouffle à la connaissance de cette nouvelle. En premier lieu, il avait été effaré vis-à-vis de l’identité de ceux qui avaient tenté de délivrer Harry Potter et qui n’en étaient malheureusement pas sortis vivants. Quasiment tous ses proches étaient susceptibles d’être ces deux défuntes personnes. Ensuite, la surprise saisi le sixième année. Il faut dire qu’en soit, Voldemort ne semblait pas être une personne conviviale qui prenait un certain plaisir à organiser un bal au château. Et finalement, le garçon se mit à prier pour que personne ne l’oblige à y faire tapisserie. Selon les affiches, la présence n’y était pas obligatoire et ça réjouissait l’adolescent.

Ainsi, le garçon dévora son assiettée en solitaire à la vitesse de la lumière en vue de se tapir dans son dortoir alors que l’enthousiasme des autres suivait une courbe exponentielle. A peine eut-il le temps d’avaler sa dernière bouchée qu’il sentit toutefois une présence à côté de lui. Janet Bunrrow. Malheur. Louis n’avait absolument rien contre la Poufsouffle, néanmoins elle le traumatisait assez pour qu’il ait développé une certaine capacité à l’éviter. Ca avait marché les six premières années. Manifestement, il devrait y retravailler. Bien vite, Janet lui débita une tirade concernant l’événement du soir à toute vitesse et à peine le garçon eut le temps de tout assimiler qu’il était déjà engagé à être son cavalier.

Après de longues heures de tortures intérieures, de stresse sans compter du profond et omniprésent désir de s’enterrer vivant, étant persuadé que tout finirait mal, Louis se retrouva en tenue de bal. Il entendit à peine quelques Poufsouffle le complimenter sur sa tenue, se remémorant comment tout s’était toujours mal passé pour lui à chaque fois que quelqu’un l’entraînait quelque part. Dans ce genre de situation, Louis était la malchance personnifiée. Il était certain qu’il ne s’en sortirait pas indemne. De plus, vu le motif du bal, il était assuré que des Obscurs soient présents en masse. Et des mangemorts. Rien qu’à cette idée, le cœur de Louis rata un battement. Il allait mourir. Il fonçait sur l’abattoir. Sans compter que chaque partie de son corps était révulsée face au fait de fêter la mort de deux de son camp et la chute de l’espoir de voir Harry Potter libre bientôt.

Puis, Louis se retrouva sur les lieux du futur crime, tiré sur toute la distance qui séparait la salle commune des Poufsouffle à la Grande Salle par une Janet survoltée. Au final, le jeune homme se retrouva au beau milieu de la piste de danse alors qu’il n’y avait que trois goules surexcitées qui osaient danser pour ouvrir le bal sous la cacophonie de l’orchestre plutôt douteux – comme si certains profs avaient décidé de se trouver quelques talents musicaux pendant la nuit mais y avaient dûment échoué -. Il était convaincu qu’il aurait déjà plusieurs ecchymoses étant donné qu’il était déjà parvenu à se faire marcher dessus à plusieurs reprises sans compter de s’être fait bousculé. Pendant un moment, il avait même espéré que Janet le lâche sous le choc mais la Poufsouffle semblait aussi déterminée et butée que lui pouvait l’être. « C’est pas grave si t’as pas envie ou si tu sais pas, de toute façon c’est pour s’amuser. Après je te laisserais partir si tu veux. » Le jeune homme se retint de lui demander pourquoi elle l’avait traîné avec tant de force si elle s’en fichait. En effet, il valait mieux ne pas la contrarier et qu’elle revienne sur sa décision de lui rendre sa liberté plus tard. « J’irais danser avec Xander s’il veut bien après, t’auras le choix de changer de cavalière. Tu pourras danser avec d’autres gens. Ou pas d’ailleurs, si tu veux pas danser c’est pas grave. » Louis acquiesça énergiquement. « Enfin là, si, je veux que tu danses et que tu y mettes un peu de bonne humeur. Ça va pas te tuer de faire deux trois pas au rythme de la musique. » Louis reçut un coup de poing dans le dos puis soupira, agacé. « Et de parler non plus, ça a jamais tué personne. Sinon moi et Sarah, oula, on serait mortes depuis longtemps. » Instinctivement, le Poufsouffle entendait la voix de Cassiopée rembarrer Janet dans sa tête. Cette même voix l’incitait à en faire de même. Mais Louis ne voulait pas faire de la peine à la Poufsouffle, même si celle-ci lui faisait vivre l’enfer sans merci. « Pardon. Je. C’est pas trop mon truc. Je suis un très mauvais cavalier en fait, vivement que tu ailles rejoindre Xander. Ça doit être parfaitement son truc, tout ça. » Louis soutint son discours avec un hochement de tête, comme s’il voulait que Janet approuve ses dires et file le plus vite possible. « J’aime bien la danse et j’aime bien la musique mais j’aime pas. » Le sixième année fronça les sourcils. Ce serait assez risqué qu’il avoue à une Obscure qu’il n’aime pas les gens présents, la raison du bal et tout ce qui s’en rejoint. Il opta donc pour une demi-vérité : « J’aime pas trop quand y’a beaucoup de gens. » Il lança un regard circulaire craintif, comme s’il redoutait être poignardé suite à son aveu. « Que je connais pas. » Louis chercha d’ailleurs des yeux des visages familiers. Personne de sa connaissance – alias, des individus possédant le même sang que lui – ne semblait être présent. Personne ne récupéra son corps à sa fin. « Désolé. Mais tu es vraiment très élégante. J’ai pas eu le temps de te le dire, vu que tu… » Louis ravala son « traîné jusqu’au bal , optant davantage pour un « étais assez pressée. » Il lui offrit un fin sourire sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://addie-ction.tumblr.com/


avatar


personal informations

► date d'inscription : 02/03/2012
► parchemins : 201


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 29 Juin - 6:04

Un sourire carnassier étira les lèvres de Demyan lorsqu’il eut vent de l’annonce du bal organisé en l’honneur de l’échec de partisans de Harry Potter qui avaient décidé de rentre la liberté de ce dernier mais n’y avaient trouvé qu’une mort sans merci. Le jeune biélorusse se fichait bien du motif du bal. Il se moquait bien que deux des ennemis de son père soient tombés quelques temps auparavant. Ce qui l’enthousiasmait davantage et le rendait d’humeur narquoise, taquine ainsi que plus agaçant que jamais, c’était les avantages qui lui procureraient la danse. Entre autres, une merveilleuse vue sur les britanniques du collège de sorcellerie qui auraient passé des heures à se camoufler le visage et tenter de trouver la tenue qui les mettrait davantage en valeur. Tout ça, pour lui et quelques autres. Un véritable spectacle s’offrirait à lui, un parfait défilé, il n’aurait plus qu’à choisir, comme au marché. Et puis, ce genre de festivité promettait toujours en événements divers et variés. On ne pouvait pas s’ennuyer à un bal lorsqu’on s’appelait Demyan Vladmirov ou était en compagnie de ce dernier.

Bien vite, l’adolescent avait néanmoins aperçu Ariel ainsi que Cassiopée qui avaient eut dans l’idée d’accompagner tous les deux le biélorusse. Ou plutôt, Ariel était sa cavalière officielle, tandis que Cassiopée les suivait pour ne pas être en reste. Une marque de générosité de la part de la française et un accord qui plaisait tout particulièrement au Gryffondor. Comme s’il allait se plaindre d’avoir deux filles à son bras plutôt qu’une seule. Tout s’augurait réjouissant.

Promptement, le septième année se mit à la tâche de se faire le plus séduisant possible pour cette soirée. De plus, Demyan ayant un tempérament très méticuleux ainsi que soigné lorsqu’il s’agissait seulement de revêtir son uniforme scolaire, pour l’occasion, l’adolescent avait dû sembler infernal à veiller à annihiler le moindre pli sur son costume. Mais le résultat en valait le coup. Il ne présentait aucun défaut, aucune faille, comme il s’aimait, comme il s’exigeait.

Le jeune homme se rendit au lieu de rendez-vous qu’il avait fixé avec ses deux cavalières à l’heure prévue. Il croisa une bonne quantité d’élèves sur son passage – la majorité étant des Obscurs ou Impartiaux, « étrangement » - puis remarqua la présence des deux Serpentard tandis qu’il descendait les marches de l’escalier de marbre. Il les rejoint, leur adressa un sourire satisfait puis se fit escorter par les deux splendides demoiselles. « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Un léger rire fila entre les lèvres du biélorusse sans raison apparente. Il reçut quelques regards intrigués qui se transformèrent en airs habitués de la part des personnes qui s’étaient tournées vers lui. En effet, prévoir les réactions du jeune homme relevait de l’impossible et provoquait sans nul doute une dépression nerveuse. On ne savait jamais comment Demyan Vladmirov pouvait bien réagir dans la seconde. Cassiopée pressa ses deux amis vers la piste de danse et le Gryffondor saisit la main d’Ariel.

Alors qu’ils s’arrêtèrent à une parcelle un peu moins bondé mais pas forcément pestiféré de la piste, la Serpentard déposa sa main sur l’épaule de l’adolescent tandis que celui-ci plaquait sa main sur le bas de son dos puis la releva lentement jusqu’à sa taille. Il sourit sincèrement à sa cavalière. Il fallait dire qu’elle était sublime, avait choisi la moindre part de son accoutrement avec soin et cela ne faisait que ravir le biélorusse. Ariel était déjà une magnifique femme au naturel – ou du moins, lorsqu’elle arborait l’uniforme des Verts et Argent ou même lorsqu’elle avait de légères cernes à cause d’une contrariété quelconque – mais sous ses yeux, Demyan avait affaire à une déesse. Il ne pourrait jamais la laisser filer. « Tu sais, tu es. » Le garçon fronça légèrement les sourcils, cherchant un mot qui pouvait qualifier le mieux possible ce qu’il pensait à propos de la beauté envoûtante d’Ariel dans une langue qu’il ne maîtrisait pas encore très bien. « Epoustouflante. » Un sourire amusé étira ses lèvres, une certaine fierté fit pétiller ses yeux. A la fin de la danse, il déposa un baiser sur la joue de sa cavalière, lui susurrant un : « Réserve-moi d’autres danses. » avant qu’ils ne rejoignent Cassiopée. A peine Ariel eut-elle le temps d’engloutir le verre de cette dernière que Demyan attirait la britannique sur la piste alors qu’un nouveau morceau commençait. « Viens faire la belle Vampirella au lieu d’empester le whiskey. » Il afficha un sourire taquin, saisissant son interlocutrice par la taille. Tandis qu’ils débutaient quelques pas de danse, le biélorusse interrogea, dans un élan d’amitié apparente : « Tu vas bien ? »

__________

S’il incarnait le vent froid de l’Est,
elle était le souffle chaud du sud.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


lost in fucking mind
avatar


personal informations

► date d'inscription : 29/02/2012
► parchemins : 1273


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 29 Juin - 6:16

Tout le monde ne parlait presque plus que de ça, c'était d'un chiant « bal, robe, cavaliers, Potter », chacun n'avait que ces mots à la bouche et l'état d'ébullition des élèves ne faisait qu'augmenter au fur et à mesure que la date fatidique approchait. Et justement cette date était arrivée, le bal aurait lieu ce soir et presque toutes les filles étaient au bord de la syncope. Non pas que Benjamin n'ait pas envie d'y participer et d'en profiter, loin de là, mais disons qu'il n'avait que faire de l'enfermement ou de l'évasion de Harry Potter, alors un bal d'accord, mais pas la peine d'en faire tout un plat.

Le préfet avait d'abord pensé qu'il irait seul, pour sa responsabilité et avait par conséquent planifié d'y aller accompagné de Liv, la préfète des Poufsouffle, une bonne amie qui le faisait beaucoup rire. Et s'il n'avait pas été surpris de voir Emily le provoquer en l'invitant d'une manière extrêmement aguicheuse – invitation qu'il avait refusée, pour une fois, très courtoisement – il avait été étonné et flatté de voir un certain nombre de jeunes demoiselles le regarder avec des yeux plein de convoitise. Mais ce qui l'avait complètement mis sur le cul, c'était le hibou de Ezéckiel Larsön qui lui avait apporté un petit mot « En souvenir de notre charmante rencontre, si tu n'as personne pour le bal, cap ou pas cap de venir avec moi ? ». Incroyable. Cela était sûrement dans le but d'éviter toutes ses groupies ou de rendre quelqu'un jaloux, mais Benjamin n'en avait rien à faire tant qu'il espérait pouvoir voler un baiser au beau brun, Mirka serait folle de rage, excellent. Il était donc prévu qu'ils s'y rejoignent.

Le bleu et bronze était donc, actuellement, au bas des escaliers, attendant sa « cavalière ». Lui-même s'était préparé rapidement, avait mis un costume aux couleurs de sa maison, une chemise bleue et un costume bronze, dont le pantalon lui faisait un derrière superbe. Il avait négligemment coiffé ses cheveux et avait fait confiance à son charme pour le reste. Liv, qui descendait les escaliers, était éblouissante. Une jolie robe rose à volants, une ceinture blanche accordée à ses chaussures (détail important pour Benjamin qui aimait la mode) et une coiffure qui lui allait à merveilles faite d'un chignon flou et d'une jolie mèche bouclée qui bordait le côté gauche de son visage. Elle était vraiment superbe.

    « Bonsoir cavalière, fier de t'avoir à mon bras tu es superbe. »


Sa remarque illumina le visage de Liv d'un sourire éclatant. Il lui tendit un bras, elle le prit, et ils se dirigèrent vers la grande salle où le bal avait lieu. Dans la grande salle, il y avait un brouhaha incroyable mais agréable car annonciateur d'une bonne soirée. Benjamin aperçut quelques connaissances parmi lesquelles Ariel et Cassiopée, inséparables, Xander, accompagnée d'une jeune demoiselle que Benjamin ne connaissait pas, Louis Weasley qui venait de se faire alpaguer par Ariel, les frères et sœurs Vladmirova. Il faudrait d'ailleurs qu'il passe voir Demyan et qu'il trouve Ilyas, ses meilleurs amis. Tout à son analyse des gens et de la salle, il fut surpris d'entendre tout à coup un voix qui lui était inconnue dire :

    « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! »


Ah, il était donc là le fameux directeur que Benjamin n'avait jamais vu. C'était fou le nombre de réactions que cet homme suscitait, haine comme adoration, le garçon ne comprenait pas bien pourquoi mais soit. Quoi qu'il arrive il n'en avait rien à faire de tout ça, tant qu'ils pouvaient s'amuser c'était tout ce qui comptait.

La musique commença à résonner et comme Benjamin ne se voyait vraiment pas rester sans rien faire au bord de la salle, il invita la belle Liv à danser avec lui et tendit la main vers elle. Bien entendu elle accepta, cette petite danse permettrait à chacun de rechercher des yeux une possible proie mais aussi de critiquer telle ou telle robe ou tel ou tel couple improbable, mis ensemble ces deux-là pouvaient être de véritable langues de vipère.

__________


+ if life was an easy matter
we'd probably be together for ages

(c) dusty scarecrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 29 Juin - 9:39



Citation :
je vais faire comme Ary, je trouve que c'est bien le fait de récapituler. donc pour moi il y a dans l'ordre Declan, Xander, Scorpius et Ariel.

Mirka resta un moment plantée devant les professeurs lorsqu'ils lui annoncèrent la nouvelle, un bal ? Sérieusement ? Le Seigneur des Ténèbres souhaitaient que ceux-ci en préparent un ? Ce n'était pas étrange avec ce qui avait été décidé pour les élèves, le couvre-feu avancé, le tutorat pour les plus jeunes. « Et bien Mademoiselle Vladmirova avez-vous perdu l'usage de votre langue ? » Ha ça, euh bah nan, elle restait toujours sur le choc, levant les yeux vers le maître des potions, la jeune femme se demanda ce qu'elle devait répondre. Elle avait envie de le faire sèchement, mais cela ne plairait pas et ce n'était guère le moment de se faire mal voir par ses professeurs, si elle ne voulait pas perdre sa place. « Non, c'est juste que c'est étonnant. Même pour fêter ce genre d'évènements. » La jeune femme ne pouvait pas dire qu'elle avait complètement trouvé inutile le fait qu'Harry Potter soit arrêté alors, qu'il ne posait aucun problème. Et ce n'était pas parce qu'elle avait choisit le clan des obscurs, qu'elle en avait forcement la mentalité entière, sauf qu'elle était bien trop intelligente pour avouer ce qu'elle pensait aux professeurs

Se retrouver dans la salle commune avec Xander, malgré les querelles qu'ils avaient pus avoir faisaient un bien fou à la brune. Elle s'était allongée sur le canapé tout en posant sa tête sur les genoux du jeune homme. Ils parlaient du bal et elle se décida à lui poser la question fatidique qui trottait dans sa tête depuis un moment. « Tu vas inviter Sarah ? » Oui la jeune femme était curieuse, il le savait mieux que quiconque cependant, elle avait besoin de savoir, histoire de se préparer psychologiquement. « Je ne pense pas.. on est pas vraiment prêts à s'afficher devant tout le monde. » Cela rassura tout de même la biélorusse, de savoir qu'il ne le ferait pas, oui c'était sûr que cela risquerait d'être difficile pour eux, mais elle serait là pour les deux. Elle n'avait pas encore de cavalier, elle ne comprenait pas pourquoi personne ne lui avait encore demandé au pire des quand elle irait avec Xander, oui c'était un bon choix. « Mirka ?! » La biélorusse se retourna en entendant la voix de Scorpius, elle lui fit un sourire adorable se demandant ce qu'il lui voulait. « Veux-tu bien m'accompagner au bal ? » La serdaigle sourit, il avait été le premier à lui avoir proposé et comme personne ne s'en était chargée, pourquoi dirait-elle non ? Ezéckiel de cette manière serait certainement dessus et cela lui plairait de le voir dans ce genre d'état bien amusant. « Bien sûr. » En plus, de cela, elle déposa un baiser sur la joue du serpentard, elle n'avait pas encore était au niveau du baiser, il n'était pas prêt pour elle. Néanmoins, l'inviter lui faisait gagner des points auprès de sa belle.

La serdaigle était ravie de pouvoir aller dans un bal, s'habiller comme elle le souhaitait et pour une fois ne pas être obligée de porter son blason de préfète en chef. Elle attrapa sa robe dans son armoire (pour la description cf mon avatar), elle l'enfila donc après avoir coiffé ses cheveux et s'être maquillée, le dortoir des septième années était en ébullitions, la plupart d'entre elles étaient ravies de s'y retrouver. Mirka quant à elle devait rejoindre Scorpius devant la Grande Salle. Elle descendait donc les escaliers en le cherchant des yeux, sauf qu'elle ne le trouva que lorsqu'elle fut presque en bas. Et s'approcha donc de lui un sourire aux lèvres. « Tu es bien élégant. » Mirka attendit que celui-ci lui offre son bras avant d'entrer avec lui dans la Grande Salle, elle chercha vite Xander qui était accompagné de Daisy, alors, ça elle ne l'avait pas vu venir. Et elle entraîna le serpentard pour qu'ils aillent à leurs côtés. « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Voldemort était présent, chose qui étonna la préfète en chef qui pris la main de Scorpius qu'elle avait lâché après être arrivée vers le serdaigle et la poufsouffle.

Le fils Malefoy entraîna donc en proposant sa main la biélorusse vers le la piste de danse, elle lui sourit. Au moins, elle allait profiter du moment. Lorsque la musique s'arrêta, elle décida d'arrêter un instant, histoire de scruter qui était là ou non. Puis son regard se posa sur son aîné qui était accompagnée d'Ariel, qu'est-ce qu'il faisait avec elle ? Sérieusement, il n'avait rien à faire avec cette fille. La biélorusse fixa donc Edelweiss un moment qui arriva plus vite qu'elle ne l'aurait voulu. « Un problème Vladmirova ? » Mirka eu un sourire faux qui se dessinait sur son visage, elle croyait que c'était maintenant qu'il fallait se crêper le chignon. « Pas pour l'instant, à moins que tu restes en face de moi Edelweiss ! » La jeune femme restait calme, s'énerver ne servirait strictement à rien elle regarda. « Scorpius on ne devrait pas rester ici, l'air c'est fait infecté, d'ailleurs j'ai soif pas toi ? » Elle offrit une petite pique à la serpentard et commença a pousser le jeune homme vers la table des boissons.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 29 Juin - 11:51

Les bals c'était pas vraiment du goût de Jenny. C'était certes toujours l'occasion de faire preuve d'élégance et de se parer de ses plus beaux atours, mais c'était aussi pour ce genre d'événements que la frivolité et la superficialité de certaines filles atteignaient leur paroxysme. La jeune femme savait qu'il y avait de fortes chances pour qu'elle s'ennuie proproment à rester assise sagement sur une chaise. Mais il fallait tout de même qu'elle s'y rende. Pourquoi? Tout simplement parce que ce bal était donné pour une grande occasion, une occasion qu'en tant qu'Obscure elle se devait de fêter. Du moins c'était la raison officielle. La non-libération d'Harry Potter et la mort d'opposants au régime, ça lui était assez égal pour être honnête. Ca ne changeait pas grand chose à sa vie de tous les jours. En revanche l'impact que cette nouvelle aurait sur les Résistants et tout particulièrement sur la famille de Potter serait très intéressant. Elle sentait que le bal serait l'occasion d'assister à une pièce de théâtre particulièrement drôle mettant en scène les élèves de Poudlard. Dès la fin de la soirée les rumeurs iraient bon train et comme à son habitude elle serait la première à les lancer. En prévision de la soirée, elle avait ressortit une très belle robe à elle qui ne lui avait jusque-là jamais servit. Elle utiliserait la journée précédent le bal pour se préparer comme il se devait. Cependant, elle ne chercha pas à avoir de cavalier. Ce serait plus encombrant qu'autre chose. Aussi elle rejeta les rares qui osèrent s'approcher d'elle et ne demanda à personne de l'accompagner.

Le jour venu, elle monta dans son dortoir assez tôt et se prépara en compagnie de Mirka et des autres filles de son dortoir. Elle enfila sa robe évasée courte noir avec un ceinture en soie rose. Elle lui tombait merveilleusement bien dessus. La jeune femme se lissa les cheveux et se maquilla de manière assez sombre. Elle osa quelques bijoux, tels que des boucles d'oreilles et un collier en or blanc. Elle chaussa ses escarpins et fut prête pour se rendre dans la Grande Salle. Voir la plupart des autre filles s'y rendre avec un homme au bras ne lui fit pas le moindre effet. C'était son choix, elle en était très contente. En entrant, elle repéra Mirka qui était descendue avant elle, avec son cavalier celle-ci était à la table des boissons. Jenny la rejoignit immédiatement. « Salut. J'aime beaucoup ta robe. » elle lui adressa un sourire, avant de prendre elle-même un verre d'un liquide non identifié. Ca devait sûrement un être un espèce de punch préparé par les elfes tout spécialement pour le bal. Elle s'en moquait, elle n'allait même pas y toucher. Elle se retourna et ses yeux tombèrent sur Xander. Elle ne lui avait pas parlé depuis leur rendez-vous à Pré-au-lard. Toujours vexée, elle n'avait aucune intention de changer la donne ce soir-là. Elle faillit néanmoins s'étrangler en voyant la jeune fille qu'il avait au bras. Elle eut toutefois brusquement une folle envie de rire en réalisant la chose. « Attends..» dit-elle à Mirka. « C'est une blague? Xander a pas réussit à faire mieux qu'une Poufsouffle de troisième année? » La soirée commençait très bien! Un rire franc s'échappa de ses lèvres maquillées. Il ne lui fallut pourtant pas plus de deux secondes pour se reprendre. « Enfin. » lâcha-t-elle. « Amusez-vous bien vous deux. » Elle fit à Mirka et Scorpius un petit signe de la main et fila s'asseoir sur une chaise à l'écart. En chemin elle adressa un signe de tête à son copain de ragot Benjamin qui s'agitait sur la piste de danse. Une fois installée, les jambes croisées, un verre à la main pour le style, elle laissa un léger sourire se dessiner sur ses lèvres. Que le spectacle commence.
Revenir en haut Aller en bas


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 29 Juin - 12:48


Citation :
Moi interviennent Sarah et surtout Emily j'espère que ça vous dérangera pas <3

Ce soir c'était le bal. LE BAL. Ellio avait pris son courage à deux mains et il avait invité Emily qui avait accepté avec on peut le dire une joie non dissimulée. Il faut dire que depuis leur rendez-vous sur les toits, les choses se passaient vraiment bien. Ce n'était pas un secret, il était bien avec Emily alors il cherchait à passer beaucoup plus de temps avec elle et se rapprochait plus d'elle. Il ne savait pas encore où tout ça allait les mener mais honnêtement Ellio ne voulait pas prévoir des choses, il ne voulait pas donner trop d'ampleur à ce qui se passait entre eux. Tout ce qu'il voulait c'était laisser faire les choses naturellement sans vouloir les contrôler. Alors s'ils devaient être un couple, ils le deviendraient tout simplement. Ellio se trouvait devant la salle commune des Serpentards attendant qu'Emily sorte, il avait hâte tout de même. Il n'était pas forcément un super bon danseur, quoiqu'il se défendait, mais disons qu'il avait envie de faire la fête, de se détendre en gros de passer une bonne soirée. Pendant qu'il réfléchissait à cela, Emily sortit de sa salle commune et Ellio eut le souffle coupé devant sa beauté, elle était magnifique ce soir et cela sortit naturellement de sa bouche : « Tu es divine ce soir. » Elle lui sourit avant de déposer un baiser sur sa joue, Ellio lui sourit avant de lui prendre la main et la conduire en direction de la grande salle où se déroulait le bal. On peut se demander pourquoi il ne l'avait pas embrasser directement après ce qui s'était passé sur les toits, peut-être était-ce de la timidité ou juste il ne voulait pas y aller trop fort, trop vite.

La musique était de plus en plus forte au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient de la grande salle. Il semblait qu'ils ne soient pas très en avance car il y avait déjà pas mal de monde arrivé mais qu'importe, personne ne les attendait. Ellio regarda Emily quand ils arrivèrent pour voir sa réaction et juste la regarder encore. Elle était si belle ce soir, c'est vrai il avait l'impression qu'il ne lui avait pas rendu justice, il se sentait tellement banal avec son costume noir. Elle, elle était vraiment sublime. Il avait presque le sentiment qu'il ne la méritait pas. Finalement il lui dit : « On danse ? » Ellio n'attendit même pas une réelle réponse de sa cavalière, il la traînait déjà jusqu'à la piste de danse mais il fallait le comprendre, il voulait bien faire. Il voulait que cette soirée soit pas parfaite mai qu'elle laisse que des bons souvenirs pour Emily et pour lui. Ils commencèrent à tourner lorsqu'Ellio bouscula quelqu'un malencontreusement. Cette personne ce n'était nul autre que Sarah Mandleton, une copine. Ellio lui sourit avant de dire. « Excuse-moi Sarah, je crois que j'ai quelques progrès à faire. En tout cas bonne soirée à vous ! » Il reprit alors sa danse avec Emily mais il lui semblait qu'elle était en quelque sorte contrariée. « Quelque chose ne va pas ? Tu veux à boire peut-être ? »

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Blake et non Black : groupies s'abstenir. + MODO
avatar


personal informations

► date d'inscription : 07/08/2011
► parchemins : 3374


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Ven 29 Juin - 13:45


Lorsqu'elle avait vu l'affichage annonçant aux élèves qu'un bal allait avoir lieu à Poudlard, Blake s'était d'abord mise en tête de ne pas y aller. C'était se moquer du monde, des résistants et des Potter-Weasley que de fêter de cette manière la non-libération de Harry Potter sans compter la mort de certains de ses alliés au passage. Elle s'était éloignée du tableau d'affichage en grommelant. Mais elle eut le temps de tourner et retourner l'idée dans sa tête dans les jours qui suivirent. D'en discuter avec des amis qui tentèrent de la convaincre d'y aller parce qu'après tout il y avait rarement ce genre de fête à Poudlard. Celui qui acheva de lui faire accepter l'idée fut Pete. Un soir quelques jours après l'annonce officielle du bal, il profita d'un de leur rendez-vous secret dans la salle commune bien après que les autres élèves se soient couchés pour lui parler du bal. Et c'est pendant un câlin que dans le creux de l'oreille il lui susurra son invitation d'une voix à tomber par terre. La jeune fille ne put alors refuser d'être sa cavalière. Elle savait néanmoins qu'il allait falloir la jouer fine et faire mine qu'ils ne se rendaient au bal ensemble qu'entre amis.

Le grand jour, Blake ne mit pas longtemps à se préparer. C'était pas pour un stupide bal qu'elle allait changer ses habitudes. Les vêtements et l'apparence en général ça passait toujours en second. Elle dénicha dans le fond de sa malle une robe que sa mère lui avait envoyé en prévision d'une occasion pareille. Pour tout dire elle lui plaisait beaucoup. Elle songea à prendre plutôt une robe rouge flamboyante comme le lui avait un jour suggéré Emily, mais la robe de sa mère lui convenait beaucoup mieux. C'était une magnifique robe empire longue et de couleur dorée, avec une seule bretelle recouverte de fleurs. Elle ramena ses cheveux en un chignon élégant et s'appliqua avec soin du maquillage. Oui l'apparence ça passait après le reste, mais elle voulait être, ou du moins essayer d'être, à la hauteur de Pete. Nul doute qu'il serait absolument à tomber ce soir-là, comme à son habitude. Elle soupira face à son reflet dans le miroir, mais ne se démonta pas. De toute façon Pete ne pouvait pas fuir ce soir. Elle faillit sortir sans chaussures, mais se rappela au moment d'ouvrir la porte qu'elle risquait d'en avoir besoin. Aussi elle attrapa des chaussures à talons dorés qu'elle n'avait jamais mis de sa vie avant de descendre les marches menant vers la salle commune. À peine en eut elle descendue trois qu'elle repéra Pete qui l'attendait. La vue du jeune homme lui arracha un sourire radieux et une fois arrivée elle lui attrapa le bras sans plus attendre. Elle se laissa ensuite entraîner jusqu'à la Grande Salle. À l'intérieur il y avait déjà beaucoup d'élèves et de la musique se faisait entendre. Si Blake croisa quelques regards surpris de la voir au bras de Pete, elle tenta de garder une expression neutre. Elle se montra toutefois attentive à ses camarades. « Oh regarde, Louis est avec Janet! » dit-elle à Pete. Elle n'aimait pas particulièrement la jeune Bunrrow qui ne se montrait d'ailleurs pas très amicale avec elle, mais elle savait que Pete l'affectionnait beaucoup. Ses yeux se posèrent sur Emily, elle dansait avec un jeune garçon que Blake ne connaissait que de vue. Pourtant il lui semblait l'avoir vu auparavant dans des réunions de résistants. Elle jugea qu'il serait bon pour elle d'aller parler à Emily qui ne manquerait pas de remarquer qu'elle était venue avec Pete et qui serait sûrement la première à se faire des idées. Ne voulant cependant pas la déranger alors qu'elle dansait, la Gryffondor se tourna vers son propre cavalier. « On danse ou on boit? »

__________
we could be heroes
If this is to end in fire then we should all burn together. watch the flames climb high into the night. calling out father oh, stand by and we will watch the flames burn auburn on the mountain side. and if we should die tonight then we should all die together (⚡️) i see fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Sam 30 Juin - 4:44


Un bal. Daisy savourait ce mot à chaque fois qu’elle le prononçait. Elle était habillée d’une longue robe rose asymétrique caractérisée par une jupe à volants. Ce devait être la première fois qu’elle était si perfectionniste. Elle avait bouclé ses cheveux et les laissa retomber en cascade sur ses épaules. Elle surveillait chaque mèche rebelle, chaque touche de maquillage en trop. La raison n’était pas qu’elle allait au bal. Mais, elle allait au bal avec Xander. Elle ne comprenait pourquoi il lui avait demandé ça à elle. Elle avait pourtant quatre ans de moins que lui et il avait toutes les filles à ses pieds. Un peu perdue, elle avait bien sûr accepté. En tant que fan elle ne pouvait pas rater cette occasion. Mais, à chaque fois qu’elle s’imaginait sur la piste de danse, elle était avec JJ. Pourquoi c’était si dur de l’oublier ? En pensant qu’elle le verrait avec Clarisse, sa poitrine semblait sur le point d’exploser. Mais, elle avait le cavalier idéal. Il ne fallait pas qu’elle laisse passer sa chance. Lorsqu’elle se sentit prête, elle sortit de son dortoir et rencontra Sidney qui se disputait avec une troisième année de Gryffondor. Daisy la prit par le bras et l’entraîna avec elle. « Pourquoi tu as fait ça ? J’allais lui clouer le bec. » « Ce n’est pas le moment Sidney. Aujourd’hui il y a un bal et tu vas t’amuser, d’accord ? » La jeune fille hocha la tête et elles se dirigèrent vers la grande salle tout en discutant du sujet de la dispute de Sidney avec une autre Griffonne d’un an son aînée. Daisy écoutait en hochant la tête et en lui disant qu’elle avait eu raison. En tant qu’amie, c’était son rôle, puisque la jeune fille l’avait défendue plus d’une fois. Daisy s’arrêta dans le hall d’entrée et Sidney s’en alla pour rejoindre son cavalier. Xander fut le premier à la remarquer. En même temps, on se demandait comment une personne pouvait avoir des cheveux tellement roux qu’ils avaient l’air rouges. « Tu es très belle, Daisy. » La jeune fille rougit, mais elle n’en perdit pas pour autant sa voix. « Merci. Tu es très beau toi aussi. » Il reçut aussi les compliments de Mirka et Ariel, une amie de Cassiopée lui souhaita une bonne soirée. Il la conduisit jusqu’à l’intérieur de la salle. A ce moment, le Seigneur des ténèbres fit un discours. « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Daisy se sentait assez mal. Fêter une non délivrance était assez étrange et elle trouvait ça méchant. Mais, elle oublia rapidement ces paroles car Xander lui proposa de danser. Elle accepta avec grand plaisir en hochant énergiquement la tête. Elle faisait tout pour ne pas chercher JJ du regard. Elle devait se persuader qu’il était en compagnie de Clarisse et qu’il s’était rendu compte que la Serdaigle était la femme de sa vie. Pourquoi cette pensée la rendait-elle triste ? Elle était censée être heureuse pour son amie. Il fallait qu’elle pense aux sentiments de Clarisse, parce qu’elle a toujours aimé JJ. Daisy devait l’oublier et le considérer comme un simple ami. Sa robe assez longue l’empêchait de se lâcher sur la piste de danse, mais elle aimait tellement danser que ça ne la gênait pas. Après quelques minutes, elle eut soif et elle décida d’aller boire quelque chose. « Je reviens » Daisy se dirigea vers une table et pris une sorte de liquide rouge qui virait légèrement vers le rose. C’était rafraichissant et elle repartit danser. Malheureusement, boire quelque chose dont elle ne connaissait pas le contenu était une erreur. Elle avait mal au ventre et elle ne se sentait plus capable de rester. Elle s’arrêta subitement de danser et lança un regard d’excuse à Xander. « Je…je suis désolée mais je ne me sens pas très bien. Je pense que je devrais aller me reposer un peu. » Elle se sentait idiote et s’en voulait. Elle se tourna et s’en alla rapidement. Elle retourna dans son dortoir et s’affala sur son lit. Elle imagina Clarisse et JJ, mais essaya d’effacer cette image de son esprit. Après avoir repensé à la fête, elle s’endormit tout en se sentant affreusement coupable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


    Angel on the skyΔ Trop belle pour être vraie
avatar


personal informations

► date d'inscription : 28/02/2012
► parchemins : 1169


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Sam 30 Juin - 5:43


« Whaouh, t'es extraordinaire. » Depuis son lit en baldaquins aux couleurs verdoyantes, Elena scrutait sa meilleure amie de tout son long, ses cheveux blonds lui tombant sur les épaules. La demoiselle qui se trouvait à ses côtés, face à son miroir, esquissa un léger sourire pas bien convaincu. En effet, l'annonce du bal avait été très apprécié par la Spencer, mais le trac de dernière minute tentait de la submerger de toutes ses forces, alors qu'elle devait quitter sa salle commune d'ici une dizaine de minutes. Emily n'était pas prête, non, elle n'était pas aussi parfaite qu'elle l'aurait voulut. Elle avait sorti le grand jeu, d'accord, mais et si tout cela ne plaisait pas à Ellio ? Si il l'a trouvé moche à en mourir ? La verte et argent pris sa tête entre ses mains, jamais, oh grand jamais, elle n'avait ressentit une chose pareille. Elle savait bien ce qui cogiter une telle panique en elle mais elle ne souhaitait point se l'avouer. La seule chose qu'elle souhaitait était de pouvoir quitter cette pièce et de rejoindre son magnifique cavalier, de danser avec lui, d'être en sa compagnie, tout simplement. « Tu peux me l'attacher, s'il te plaît ? » demanda Emily à la Serpentard qui se trouvait à ses côtés en lui montrant sa robe. En effet, la robe qu'elle avait choisi était loin d'être un de celles que l'on pouvait refermer toute seule. Non, Emily avait choisi une robe d'un rose pale splendide, qui se nouait tel un corset dans son dos, et qui s'entremêlait au bas de son dos. « Bon, cendrillon, tu vas finir par être en retard. » Emily se tourna vers son amie et la fusilla du regard. Pas-de-stress-surtout. C'était toujours avec le stress que les pires choses arrivées. Une tâche, un oubli, un faux pas, une embuscade... Oui, bon, n'exagérons pas. Emily leva les yeux vers l'horloge hibou du dortoir des filles et se rendit compte, qu'effectivement, il était maintenant temps d'y aller. Soufflant un bon coup et prenant son courage à demain, la demoiselle serra son amie dans les bras et descendit les escaliers d'un pas précipité, tentant d'enfiler ses chaussures dans le même temps.

La Serpentard arriva sur le pas de la porte de sa salle commune, et il était là. Beau, élégant, splendide, magnifique, et plus encore. Whaouh. C'était comme si toute la pression qu'elle s'était elle-même affligée venait de retomber sur le sol à la vue de son cavalier de bal. Elle ne ressentait plus de stress, elle était là, avec lui, et tout ce passerait bien. D'un pas décidé, la jeune fille s'avança près du garçon et lui offrit son plus beau sourire, son cœur se rétractant dans sa poitrine devant Ellio, tant il était parfait, et tant elle était heureuse de se trouver en sa compagnie. A peine fut elle arrivée à sa hauteur que celui-ci lâcha « Tu es divine ce soir. » Emily s'empourpra quelque peu. Elle lui plaisait donc bien. Elle lui adressa un sourire et ne sachant trop si l'on pouvait déclarer qu'ils étaient un couple, elle déposa ses lèvres sur la joue du jeune homme. Le beau brun lui prit par la main et, son cœur tressaillant, ils partirent tous deux en direction de la Grande Salle, bien décidés à passer une soirée de rêve.

Arrivés au cœur même de la fête, Emily put reconnaître de nombreuses têtes familières. Il y avait Louis, son meilleur ami, et puis Demyan, Blake, et de nombreuses autres connaissances. Tous, ou presque, accompagnés. Emily vit même que Demyan avait deux cavalières et ne put s'empêcher d'esquisser un sourire malicieux devant la fougue et le succès de son grand ami. Rapportant son regard à son magnifique cavalier, elle croisa le regard de Ellio, qui la regardait déjà. Et ses yeux étaient... Bon sang. Il était parfait. Et encore, le mot était si faible. « On danse ? » lui demanda-t-il, et Emily se demanda si il avait bien vu son hochement de tête en signe d'affirmation car il l'avait d'hors et déjà emmené avant même qu'elle n'eut répondu. Mais cela ne la dérangeait pas. Emily adorait danser, et elle adorait être avec Ellio. Elle adorait l'idée de ce bal au château. Elle adorait tellement de choses ce soir là qu'il était fort probable qu'elle se transforme en bisounours avant la fin de la soirée. Ah quoi que, Emily avait pensé trop rapidement. Pendant qu'elle dansait, ses bras enlacés autour du cou d'Ellio, celui-ci bouscula malencontreusement une personne. Oh, et pas n'importe quelle personne. Elle. Celle qu'Emily avait très assurément le moins envie de voir ce soir là. Ellio s'excuse immédiatement, ce qui fut loin de plaire à Emily, dont tout le monde savait qu'elle était son ennemie jurée. Cependant, Emily ne voulait pas déclencher un scandale devant Ellio, elle ne voulait pas chercher la dispute ce soir là. Mais la haine qu'elle ressentait à l'égard de la Poufsouffle était bien trop forte. Elle avait détaché ses bras de la nuque du jeune homme sans même s'en rendre compte, et les avaient posé sur ses épaules. Ellio semblait avoir remarqué son changement d'attitude malgré les efforts que la belle faisait pour le cacher, il lui dit « Quelque chose ne va pas ? Tu veux à boire peut-être ? » Emily croisa le regard quelque peu inquiet du jeune homme et se calma. Elle lui adressa un tendre sourire et déposa sa tête sur son torse en disant calmement « Non ça va, merci. », et en resserrant son étreinte autour de lui. Au loin, Emily aperçut Blake dansant avec Pete, et elle ne put s'empêcher de sourire de toutes ses dents. Sa Blake dansait avec Pete, c'était tout simplement adorable. Elle tourna encore quelque peu la tête et vit une dénommée Daisy, qui avait fait une entrée remarquée au bras de Xander, s'enfuir pour elle ne savait qu'elle raison. Pour sa part, Emily dansait toujours contre Ellio, et n'avait pas le moins envie du monde de se dégager de son étreinte, et de son odeur. Elle lui murmura donc doucement au creux de l'oreille « Reste près de moi. » avant de poser à nouveau sa tête sur le torse du jeune homme.

Spoiler:
 

__________
 BROKEN HEART
C'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Sam 30 Juin - 8:51

C’est avec un immense soupir qu’Oli rentra dans la salle de bal. Il y avait eu un bal, quand il était à Poudlard et il l’avait déjà très mal vécu. Sa situation n’avait pas vraiment changé. Il avait réfléchi à ça en marchant les mains dans les poches de son smoking. Il était toujours sans cavalière, en train de lamentablement craquer pour une fille qu’il n’aurait jamais, poussé par d’autres que lui à se rendre à la fête et désespérément seul. Oh bien sûr, il pourrait danser avec plusieurs jeunes filles ce soir. Comme quand il était plus jeune. Il était encore plus beau qu’avant, et il pouvait se montrer fier de sa tenue. Seulement, il n’avait pas envie d’être là malgré la proposition de danse alléchante que Will, son meilleur ami, lui avait fait. Son objectif était surtout de surveiller le dit Will histoire qu’il ne finisse pas ivre mort et que les conséquences soit graves. Morgan savait danser, il avait appris en même temps que sa meilleure amie qui à l’époque ne pouvait pas prendre de cours de danse seule et avait tenu à l’emmener. Mais les leçons qu’il avait prise demeuraient bien inutiles. En rentrant dans la Grande Salle réaménagée, le mangemort ne put retenir un sourire. Il était content que les autres soient contents. Les filles s’étaient faites belles, les garçons aussi, et les étudiants étaient plus ou moins tous par deux. Il aperçut Eros qui faisait la gueule dans un coin, ce qui semblait être une situation potentiellement normale, et Grace qui riait avec une autre professeur dont il avait oublié le nom. Elle était très jolie, et avait pris soin de sa tenue, ça se voyait de l’autre bout de la piste. L’aide bibliothécaire n’avait pas voulu s’afficher au bal avec sa collègue de travail, ayant refusé jusqu’au dernier moment d’aller faire un tour au bal. Il lui accorderait de toute façon une danse, elle avait bien mérité ça. Faisant un signe de main à Will, lui aussi solitaire en costard – et déjà au bar, il aperçut plusieurs étudiants qu’il connaissait plus ou moins bien. Emily, par exemple, qui était ravissante comme d’habitude. Il détourna les yeux avant qu’elle ne le voit et le force à danser ou à parler. Il eut un sourire en voyant Louis se faire tirer sur la piste par une brune survoltée, et observa un instant une Serdaigle qu’il ne connaissait pas, marchant seule mais avec une dignité à toute épreuve. Elle n’avait pas besoin de cavalier pour éviter de faire tapisserie. Pas loin d’elle, il reconnut Mirka, la biélorusse dont il avait un tantinet peur à cause de sa ressemblance flagrante avec son père. Rapidement, il se rendit compte qu’elle parlait avec Ariel Edelwiess, une septième année qu’il aimait beaucoup. Se rendant compte que la discussion allait rapidement tourner au vinaigre, il s’approcha.

« Scorpius on ne devrait pas rester ici, l'air s'est fait infecté, d'ailleurs j'ai soif pas toi ? » Levant les yeux au ciel, Oli admira avec amusement la guerre qui était en train de se dérouler entre les deux filles juste par leurs regards. Le jeune homme attrapa Ariel par le bras et la tira à l’écart. « Jeunes filles voyons, montrez-vous civilisées. » Il tira la verte un peu plus loin et lui fit un sourire, jetant un rapide regard sur sa robe. « Hé bien, tu es toute en beauté ce soir ! Ton cavalier doit être content. » La française lui fit un sourire, et Oli se mit à chercher le dit cavalier. « Oh, il a bien mauvais goût pour danser avec une fille pareille. » Montrant d’un coup de menton Demyan et Cassiopée, il attrapa le bras de Violet. « On le rend jaloux ? » La Serpentard eut un petit éclat de rire et hocha la tête, sachant bien que ce n'était de toute façon pas le but d'Oli. « Allons-y ! » Morgan avait soudainement envie de danser. Il avait pris de l’âge, de la maturité, et trouvait qu’il était en bien meilleure compagnie que plusieurs années auparavant. Il avait au moins la possibilité de choisir plutôt que d’être choisi. Attrapant la hanche d’Ariel, il se déplaça sur la piste de danse en riant. « Ça fait une éternité que j’ai pas dansé, tu sais ? Pourtant j’ai appris. » En faisant de trois pas, il finit par décider qu’il valait mieux suivre sa cavalière qu’autre chose. « Oh, ben je crois que comme beaucoup de chose j’ai oublié. » La musique et la danse fini par se terminer, et Oli relâcha Violet. « Va voir ton cavalier, j’ai de la peine à le voir essayer de communiquer avec la blonde. » Ariel leva les yeux au ciel. « C’est ma meilleure amie et son nom c'est Cassiopée. » Morgan eut un sourire, haussa les épaules et se dirigea vers Will. Il aurait bien un truc marrant à lui raconter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Sam 30 Juin - 10:34

Janet était en train de danser avec son cavalier. Même s’il montrait énormément de mauvaise foi, elle le trouvait très mignon. « Pardon. Je. C’est pas trop mon truc. Je suis un très mauvais cavalier en fait, vivement que tu ailles rejoindre Xander. Ça doit être parfaitement son truc, tout ça. » La cinquième année leva les yeux vers le garçon. Elle espérait qu’il ne soit pas vexé parce qu’elle voulait danser avec Xander. De toute façon, il restait son cavalier et elle voudrait sûrement re danser avec lui plus tard. Qui sait, avec un peu d’alcool dans le sang peut-être qu’il serait plus loquace ? « J’aime bien la danse et j’aime bien la musique mais j’aime pas. » Janet eut un sourire. C’était déjà une avancée majeure, s’il aimait danser et la musique. C’était quand même ce qui composait en grande partie un bal. Il aimait donc les trois quarts de l’évènement. Voyant qu’il cherchait ses mots, la Poufsouffle lui donna le temps de chercher, écoutant attentivement ce qu’il avait à lui dire. « J’aime pas trop quand y’a beaucoup de gens. » « Oh… » La cinquième année trouva ça triste. Ça se trouve, il n’allait vraiment pas bien et elle le gênait plus qu’autre chose. A cette idée, la Bunrrow grimaça. Elle n’avait pas envie de l’énerver non plus, elle voulait juste qu’il s’amuse le plus possible. « Que je connais pas. » La fin de la phrase de Louis donna plus de sens à sa pensée, et Janet essaya de remettre tous les éléments en place. Le bal, la raison du bal. C’était peut-être ça. Après tout, c’était un Weasley et il devait être un peu triste de l’occasion. Contente d’avoir peut-être compris mais incapable de répondre à ça, elle continua de danser sans rien dire. « Désolé. Mais tu es vraiment très élégante. J’ai pas eu le temps de te le dire, vu que tu… » La jeune fille eut un grande sourire. Elle était très heureuse qu’il la trouve élégante. Après tout, elle avait vraiment fait un effort et était ravie qu’il soit reconnu et apprécié. « étais assez pressée. » Le sixième année lui fit un sourire, un vrai sourire, que Janet lui rendit en deux fois plus grand. La musique se termina rapidement, et elle prit le garçon par la main, le tirant jusqu’à la table des boissons. Attrapant un verre qu’elle lui tendit, elle décida d’essayer de lui faire garder son sourire.

« Je suis désolée pour toi si tu t’amuses pas et si t’es pas très bien ici à cause des gens que t’aimes pas. Je comprends, des fois quand je marche je croise des gens que j’aime pas, et j’ai envie de me vaporiser dans le sol pour pas les voir. Donc je comprends. Enfin je crois. C’est ça ? » Avec un froncement de sourcil, la Bunrrow haussa les épaules. « Peu importe. Faut que t’essaies de t’amuser ! Tout le monde s’amuse ! C’est pas compliqué pourtant. Danser, musique, sinon oublie les gens. Mais je t’embête peut-être ? » Hochant la tête pour acquiescer ses propres paroles, elle se rendit compte que c’était évident. « C’est pas grave. Tiens regarde, il y a ta cousine là-bas ! Tu veux aller lui dire bonjour ? Moi je vais trouver quelqu’un avec qui danser de toute façon. » Cherchant du coin de l’œil quel garçon elle pourrait kidnapper, elle vit Daisy sortir de la Grande Salle en courant presque, laissant seul un Xander un brin dépité. Il semblait surpris. « Oh ben, Xander est tout seul, je vais aller lui demander si je peux l’embêter lui plutôt que toi. Je te laisse tranquille, va. » Commençant à partir, elle se retourna au dernier moment vers Louis. « Au fait Louis ! Pars pas trop loin, je vais revouloir danser avec toi tout à l’heure ! T’es toujours mon cavalier ! » Elle fit quelques pas et fini par faire demi-tour une dernière fois. S’approchant du garçon, elle lui fit un bisou sur la joue. « T’es très beau. » Sautillant vers Xander, elle lui tapa sur l’épaule en se mettant sur la pointe des pieds. « Hé ben ? T’es tout seul abandonné ? » Avec un sourire rayonnant, elle le regarda de haut en bas. « Han, comme ça te va trop bien. T’es trop cool comme ça. Tu viens, on danse ? Que si tu veux hein, j’ai déjà embêté mon cavalier, je veux pas t’ennuyer toi aussi… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Dim 1 Juil - 8:57


C'était dur de se voir inviter à un bal en l'honneur de la non libération de son père. Mais Lily, par amour et de bonne grâce, avait accepté l'invitation d'Ainsley. Il lui avait demandé naturellement, gentiment, et après la nuit passée dans la salle sur demande, elle ne se voyait même pas refuser. Même si, désormais, devant son miroir, elle se demandait bien comment elle allait supporter les visages réjouis de certains, et les regards appuyés d'autres.
La jeune Potter, laissant son cœur brisé à part, ses craintes concernant les victimes de l'attaque d'Askaban au placard, se força à enfiler la robe de soirée que Molly lui avait prêté. Rouge, emblème de la résistance. Elle n'avait pu s'en empêcher et espérait quand même que ce ne serait pas remarqué dans ce sens là. La robe était magnifique, serrée à la taille et mettant en valeur ses formes encore juvéniles. Lily choisit une paire de ballerines noires, se noua les cheveux en un chignon, laissant cependant une mèche retomber sur sa nuque dénudée et vulnérable. Ainsley ne manquerait pas de lui déposer un baiser dans le cou, elle en était sûre. Puis, elle attendit l'heure de descendre. Elle appréhendait les réactions. Que ferait une Potter à un bal en l'honneur de la non libération de son père ? Lily ne savait si Albus y allait. Qu'en était-il de Fred, Louis, Ted, Victoire, Lucy, Blake, Pete, et tous les autres ? Allaient-ils profiter de l'occasion comme des élèves lambda, car un bal était une chose unique et exceptionnelle, ou allaient-ils bouder cette occasion avec dédain et troubler la fête de quelque action résistante ? Les murmures parcouraient les rangs, en tout cas. Qui serait présent ? Du côté des élèves, ont avait des doutes. Mais du côté des adultes, c'était complètement flou.
Arrivée en bas de l'escalier de marbre, Lily chercha presque désespérément Sin du regard, avant de sentir sa main lui caresser le cou. Elle se retourna et le contempla avec admiration et fascination. Qu'il était beau... « Tu es magnifique » dit-elle avant de l'embrasser. Main dans la main, ils pénétrèrent dans la grande salle, Lily stressant quand même un peu. Sin devait le sentir, car il restait détendu et semblait attentif à ses moindres faits et gestes. Il semblait complètement à elle, sa main rassurante serrant la sienne, moite et crispée, son regard chaleureux la couvant avec bonté...
« Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Lily se figea au son de la voix glaciale. Ainsley la prit dans ses bras pendant qu'elle se sentait presque défaillir. Cette voix, ce son, qui vous glaçait le cœur et vous tordait les tripes... Elle n'osait même pas regarder pour en être sure. Rien que les yeux de son père lorsqu'il en parlait traduisaient cette sensation... Tout d'un coup, la jeune fille se sentit revivre l'un de ses cauchemars incessants qu'elle subissait depuis l'annonce de la bataille à Askaban, et donc du bal. Elle s'agrippa à Ainsley, ferma les yeux, inspira longuement, et le lâcha avec un petit sourire crispé. « Ca va aller, t'inquiètes pas... » murmura-t-elle en évitant soigneusement Voldemort du regard. Rien que d'être dans la même pièce la rendait nerveuse. Elle avait peur qu'il la reconnaisse. Ou qu'il s'en prenne à quelqu'un, elle ou un de ses proches. Il reconnaîtrait forcément les têtes des descendants des Phoenix. Louis, qui semblait lui aussi mal en point en compagnie d'une surexcitée. Albus, dont elle avait vaguement aperçut la chevelure plus loin. Et d'autres, qui se mêlaient aux abominables visages Obscurs tels que ceux de Cassiopée Cayrel, Jenny Adster, ou encore Mirka Vladmirova. Lily adressa un sourire crispé à Demyan et Ariel qui dansaient déjà, mais à peine avait-elle trouvé une chaise que son Don Juan l'attira à lui sur la piste de danse. Comme par magie, il la détendit merveilleusement, et elle se laissa bercer dans les bras d'Ainsley pendant plusieurs minutes, ignorant la musique plus que ringarde. Après un petit bout de temps, elle lui demanda : « Tu n'as pas soif ? » Autour d'elle, Pete et Blake se souriaient mutuellement d'un air complice, Xander dansait avec... Ah bah non, Daisy venait de s'enfuir en courant. Ellio était avec Emily, et Lily les fusilla du regard, Sarah était avec Dereck, le Poufsouffle dont Sin était le tuteur, elle aperçut plus loin la petite Vanity, bref, presque tout Poudlard était là.


Dernière édition par Lily L. Potter le Lun 2 Juil - 0:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Dim 1 Juil - 9:26


Citation :
Je me suis permis de danser avec Jen, d'intervenir entre Blake et Pete, de parler avec Oli, de faire bouger Eros et d'inviter Isis à danser (et du coup comme Xander annonce un slow à la fin de son rp ce sera LE slow avec Isis :D)
http://img1.xooimage

C'était une drôle d'idée ce bal. La raison était encore plus malsaine. Mais Will, rien que pour l'alcool, avait décidé d'y aller. Après tout, tout Poudlard y serait, et il ne passerait pas la soirée seul, pour une fois. Blake y serait. Donc si il n'y allait pas, il serait seul avec une bouteille et ça c'était vraiment pas cool. En arrivant, Will trouva de nombreuses jeunes filles magnifiquement vêtues, et de beaux jeunes hommes aux joues empourprées devant la beauté de leur cavalières. Ah la la, qu'ils étaient drôles. Ed chassa vite de son esprit l'image de Lucy, et entra dans la Grande Salle juste après le court discours du Seigneur des Ténèbres. Un peu étonné, un peu stressé aussi (inspection du travail, oooooups.), il chercha des yeux son frère ou son père, mais heureusement ils étaient restés dans leur manoir moisi. Apercevant une prof sur son trente et un elle aussi, une danse commençant, il n'hésita pas longtemps avant de l'inviter sur la piste, ce qu'elle accepta.
Will n'avait pas de cavalière à l'origine. Il s'était mis dans la tête de danser avec tous ses amis. Mais bon, vu les regards ennamourés que certains se jetaient, il allait être difficile de les séparer. Notamment, étonnamment, Blake et… Pete. Il lança un clin d'oeil au couple, avant de reporter son attention sur la belle dame qu'il faisait tournoyer (il avait toujours su danser avec brio, ne demandez pas où il l'avait appris.).
« C'est quoi ton nom, déjà ? » demanda-t-il avec un regard charmeur, histoire qu'elle ne le prenne pas mal. Il savait qu'elle était prof. Mais de quoi... Ah, ça y est, il se souvenait. Défense Contre Les Forces Du Bien. Nul, comme matière. « J'ai toujours rêvé d'enseigne la Défense Contre les Forces du Bien » mentit-il avec brio. Il avait envie de s'amuser. En fait, il l'avait invitée comme ça, mais elle n'avait pas l'air très marrante. La musique s'arrêta soudain, avant qu'il ai pu vraiment examiner chaque élève. « Bon, eh bien, au plaisir ma chère » dit-il en lui baisant courtoisement la main avant de s'éclipser. Il passa voir le couple qui avait retenu son attention peu de temps auparavant. « On danse ou on boit? » demandait Blake à son camarade quand il arriva. Il donna un tape amicale à Pete avant d'adresser un sourire plein de sous-entendus à Blake. « Quelle question existencielle ! » commenta-t-il en référence à leurs petites rencontres dans les cuisines. « Bon, ça va vous deux, vous vous amusez bien ? Je savais pas que vous sortiez ensemble dis donc. » À voir les regards paniqués qu'ils échangèrent, Will se rendit compte qu'il avait fait une grosse gaffe. « Ah. Ok. C'est pas officiel. Bon, j'ai rien dit, je sais rien, j'ai déjà oublié, et je vous souhaite une bonne soirée ! » dit-il pour se rattraper avant de s'en aller. Mais avant, il ajouta : « Pete, tu me prêteras ta belle cavalière pour une danse, quand même ? »

Arrivé (enfin), au buffet, Will se servit une coupe de Bièraubeurre pour attaquer en douceur. Plus loin, il fit signe à son copain Oli qui semblait plutôt content. Ce dernier sépara deux filles prêtes à se crêper le chignon et donc à gâcher la soirée, dansa un peu, puis vint le retrouver au bar. Un regard sur le verre qu'il tenait et Will réagit aussitôt. « Eh oh, tu joues pas au chaperon toi. Je vais pas picoler comme un malade, c'est bon. Je veux juste m'amuser. » Il sourit et lui donna un coup de coude. « Pas toi ? » En regardant un peu les gens danser, il remarqua qu'une petite fille quittait un McClary étonné au beau milieu de la danse. « Ah, t'as vu, McClary vient de se prendre un gros râteau ! » rigola-t-il. « Bon, tu as une cavalière Olili ? Parce que t'as refusé mon invitation, alors il doit bien y avoir une raison. Je pensais que tu venais pas. » En écoutant la réponse, Will aperçut Grace dans une belle robe. Elle était belle, en fait. Mais en croisant son regard, il détourna le sien des yeux froids de la demoiselle. Elle était pas pour lui, décidément.

Apercevant la deuxième préfète des Gryffons sans cavalier, Blake tapota amicalement l'épaule de Oli. « Je te laisse papoter avec Eros, à tout à l'heure ! » En effet, le surveillant s'était approché pour boire, et semblait écouter leur conversation. Aussi Ed se dépêcha-t-il de ficher le camp.
Will rejoignit rapidement la belle Isis. « Mademoiselle la princesse de Gryffondor m'accorderait-elle une danse ? » demanda-t-il avec un sourire amusé et amical.


Dernière édition par William E. Blake le Lun 2 Juil - 0:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Dim 1 Juil - 10:14


Bien sûr que le jeune homme n'était pas dupe ; les raisons invoquées pour prétendre à un bal devaient être un véritable coup dur pour la belle rouquine. C'est ainsi qu'il avait hésité longuement, regard figé sur son baldaquin et air songeur, à l'inviter ou non à cette sinistre fête. Mais au final peut-être n'était-ce pas la meilleure solution que de lui proposer un simple tête à tête tandis que leurs camarades se rendaient à ce bal lugubre... Lugubre. Il avait fallut que Sin ne s'amourache d'une Potter pour qu'il ne trouve le prétexte de la fête de bien mauvais goût, car quelques mois auparavant le partisan de l'Ombre aurait trouvé l'idée forte amusante et se serait donné à coeur joie de participer à cette sauterie menée par les mangemorts. Dans un dernier soupir résigné, ce jour là Ainsley s'était redressé dans son lit et avait quitté les dortoirs d'un pas résolu, bien décidé à inviter la jeune Serdaigle au bal. Sans doute n'était-ce pas la meilleure idée qu'il aurait pu avoir, mais engoncé dans cette situation délicate, le jeune homme ne voyait guère d'autres issues plus probantes.

***

Son regard fauve accrocha la silhouette fine de Lily qui semblait le chercher parmi cette foule massive et compacte. Amusé par l'effet de surprise qu'il lui prodiguerait, l'élégant Gryffondor s'approcha de la rouquine à pas de loup. Là où autrefois il se serait amusé à l'effrayer, bourreau matant sa proie, aujourd'hui il n'était désireux que de la charmer. Costume superbe sur les épaules, chemise blanche et cravate noire, il avança ses doigts quémandeurs pour mieux caresser le cou de la demoiselle avec gourmandise. Ses prunelles amoureuses embrassant avec tendresse le creux de ces courbes diaphanes, il attrapa doucement la mèche de cheveux roux flirtant avec la fraîcheur de ses épaules tandis que la belle se retourna d'un sourire radieux. La tension pourtant, se lisait sur son visage malgré tous ses efforts pour ne rien dévoiler de son trouble. « Tu es magnifique » Un bref rire s'échappa des lèvres sanguines de Ainsley, lequel trouvait cocasse que la demoiselle la première ne fasse des compliments, et qui fut bientôt avorté par un baiser amoureux. « Je suis sous le charme. » se contenta-t-il de répondre, regard charmeur et murmure suave alors qu'il dévorait sa belle de ses yeux conquis, laquelle était des plus sublimes dans sa robe élégante. Invitant la demoiselle à rejoindre la grande Salle, il put sentir l'appréhension crisper ses doigts fins et offrit en retour une caresse de son pouce sur le dos de sa main. Blackwood, le sang pur issu d'une famille de partisans, demeurait plein d'appréhension quant à la suite des événements : et si le Lord reconnaissait Lily, et s'il lui portait préjudice, et si, et si... Ainsley frémit avant de se ressaisir, se faisant la promesse de demeurer de roc pour mieux protéger sa frêle cavalière. Lily ne manqua d'ailleurs pas de défaillir sous le discours du Lord, rattrapée et soutenue cependant par les bras puissants de Ainsley qui porta à sa Serdaigle un regard inquiet.

Des yeux voraces ici et là, se portaient sur l'Obscur qui soutenant ainsi la cheftaine des Résistants et la couvant autant que possible de son regard protecteur, semblait de plus en plus bifurquer hors de leurs convictions. Traitre, sifflèrent quelques uns d'une oeillade méprisante lorsqu'ils virent l'un des leurs apporter soutien et déférence envers Lily Potter, l'indésirable de la soirée. « Ca va aller, t'inquiètes pas... » Le jeune homme planta son regard inquiet dans le sien, serrant sa main à sa taille fébrile dans un dernier geste tendre et anxieux, avant de se demander si cela avait été une bonne idée de la mener ici. Un dernier coup d'oeil furtif vers le Lord, comme pour s'assurer que ce dernier n'avait pas repéré la petite tête rousse, et dans un dernier élan amoureux pour mieux l'extirper de son malaise, Ainsley invita Lily à aller danser.

Quelques minutes pour deux coeurs battants l'un contre l'autre, où il put voler un baiser à son cou délicat mais toujours ressentir la tension qui raidissait la nuque de sa bien aimée. Cette dernière finit par lui proposer un verre, ce à quoi Sin ne put s'empêcher de l'attraper par la main et de la mener hors de la piste de danse. Un dernier regard furtif vers les organisateurs de la soirée, et le Gryffondor posa délicatement ses mains sur les joues blêmes de Lily, plantant son regard dans le sien. « Ce n'était pas une bonne idée, on ferait mieux de partir discrètement. » Idée saugrenue lorsque l'on savait que les lieux étaient bien trop épiés, mais pleine d'espoir surtout. Car il avait ce foutu pressentiment qui remuait ses entrailles et faisait briller une lueur inquiète dans le tréfonds de ses yeux habituellement si arrogants. Se gardant bien d'ajouter que si le Lord attrapait Lily du regard alors elle serait condamnée, afin de ne pas attiser son anxiété, Ainsley le pensait pourtant si fort qu'on pouvait lire ses doutes aux commissures de ses lèvres taciturnes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Dim 1 Juil - 20:51

Citation :
J'annonce un slow à la fin de mon RP, si ça peut-être utile
« Merci. Tu es très beau toi aussi. » lui avait dit sa cavalière Daisy avant qu’ils entrent dans la salle et qu’ils aillent danser. Elle avait l’air contente de danser avec lui et pourtant, on aurait dit qu’elle était pensive. Mais elle s’amusait et c’était le plus important. Xander n’était pas le pire des cavaliers, il dansait très bien et n’était pas chiant non plus, en plus il était beau. Au bout de quelques minutes, elle l’abandonna pour aller se chercher quelque chose à boire. « Je reviens » lui avait-elle dit. Alors il patienta, se fondant dans la foule, observant autour de lui. Mais son regard resta planté sur Sarah. Il la voulait pour lui, il ne voulait pas qu’elle danse avec d’autres et il ne pouvait pas aller la voir. Xander était frustré. Il jeta un nouveau coup d’œil dans la salle et vit Emily avec Ellio. Il ne savait pas qu’ils se fréquentaient. Puis son regard croisa celui de Jenny. Vu le regard qu’elle lui lançait, elle était en train de se moquer de lui parce qu’il était tout seul. Mais il s’en fichait. Il chercha à nouveau Daisy des yeux et la vit revenir vers lui. « Je.. je suis désolée mais je ne me sens pas très bien. Je pense que je devrais aller me reposer un peu. » lui dit la Poufsouffle. Elle partit avant qu’il ne puisse dire un mot et quitta la Grande Salle. Il était sûr qu’elle ne reviendrait pas. C’était bien la dernière fois qu’il invitait une gamine à un bal. Il apprendrait de ses erreurs. A présent seul, Xander hésita à repartir lui aussi. Mais cette soirée était en l’honneur du Seigneur des Ténèbres et il ne pouvait pas se permettre de la rater. Alors Xander patienta, scrutant la salle à la recherche de sa prochaine proie. Et c’est elle qui vint vers lui.

Elle lui tapa sur l’épaule et quand il se retourna, il vit Janet face à lui. Il lui offrit un sourire. Mais oui, pourquoi n’y avait-il pas pensé avant ? Janet était la partenaire idéale s’il voulait faire comprendre à Sarah qu’il n’était pas très content de la voir danser avec un autre. A coup sûr, elle ne les louperait pas. Janet lui offrit un sourire rayonnant. « Hé ben ? T’es tout seul abandonné ? » demanda-t-elle. Bien qu’il eut un peu honte de l’admettre, elle disait vrai. Il haussa les épaules avec un sourire, comme si le ciel lui tombait sur la tête. Janet le regarda alors de haut en bas. « Han, comme ça te va trop bien. T’es trop cool comme ça. Tu viens, on danse ? Que si tu veux hein, j’ai déjà embêté mon cavalier, je veux pas t’ennuyer toi aussi.. » lui dit la jeune femme. Il se demandait qui Janet avait pu inviter au bal. Mais il était content qu’elle lui fasse un compliment. Xander aimait bien qu’on flatte son égo. Il aurait pu retourner le compliment à la jeune femme, qui était aussi très charmante, mais il préféra s’abstenir. C’était quand même la meilleure amie de Sarah, il allait danser avec elle mais pas chercher à la séduire non plus, surtout qu’elle devait encore ignorer ce qui se tramait entre sa meilleure amie et lui. « Bien sûr, je vais danser avec toi Janet.. comme tu le vois, ma cavalière vient de s’en aller. » dit Xander tout en prenant la main de la Poufsouffle et en l’entraînant sur la piste de danser parmi les autres élèves. Il s’approcha d’ailleurs du duo Sarah et Derek, l’air de rien. Xander était très à l’aise pour danser et il constata que Janet n’était pas mal non plus. Soudain, une chanson plus lente commença, un slow. Xander passa ses bras dans le dos de la jeune femme et lui offrit un sourire. Il ne pouvait pas rêver mieux pour rendre Sarah jalouse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Lun 2 Juil - 3:19

L’effervescence qui accompagnait l’approche du bal embêtait plus que de raison la demoiselle. Elle n’avait jamais aimé les bals, ou tout ce qui y ressemblait de près ou de loin. Petite déjà, les grandes réceptions pompeuses de sa mère lui pompait l’air et l’ennuyait terriblement. Heureusement, dans le passé, il y avait Alister avec elle, et ils finissaient toujours par trouver une occupation digne de ce nom. Ce n’était plus le cas aujourd’hui, et c’est passablement contrariée par cette situation que Liv assistait au remue ménage que créait cette fichue annonce. En y réfléchissant, la Poufsouffle se dit que ce n’était pas que le bal qui l’embêtait, mais c’était aussi, et surtout le motif de cette fête. Fêter une non délivrance, la blague. La jeune fille se demanda comment avaient réagis les enfants d’Harry Potter, ceux encore scolarisés à Poudlard, puis conclut qu’ils avaient du avoir beaucoup de peine, ainsi que toutes les personnes qui avaient été proches de cet homme, du temps où il était encore libre de ses mouvements. Une autre question lui vint à l’esprit. Viendraient-ils au bal, en sachant le motif de celui-ci ? Et les Résistants, devaient-ils venir, ou ne pas y aller, pour faire une sorte de blocus, et montrer leur mécontentement ? Non, c’était stupide, et c’était se jeter dans la gueule du loup en montrant qui ne venait pas. Le corps enseignant n’était tout de même pas stupide, il jetterait bien un coup d’œil pour savoir qui était présent ou aux abonnées absents.

Il n’empêche que la jeune fille choisit dans un premier temps de ne pas y aller, notamment parce que les bals n’étaient absolument pas sa tasse de thé, et que son prétexte la rendait malade. Elle avait eu une pensée émue pour les deux personnes qui avaient laissés leurs vies dans cette tentative de sauvetage et pour leurs familles. Puis sa fonction de préfète lui revint à l’esprit et, en soupirant, Liv se décida à aller à cette maudite fête, juste pour montrer l’exemple et garder un œil attentif sur le petit monde qui s’y rendrait. Ce n’était pas trop le but, il lui semblait que tous devaient « s’amuser » et oublier pour un temps leurs rangs, mais on ne change pas les vieilles habitudes, et comme le disait un dicton moldu un peu bizarre au goût de Liv : « Chassez le naturel et il revient au galop. » En bref, c’est plus en tant que préfète qu’en tant qu’élève lambda qu’elle comptait y aller. Se posa ensuite la question du cavalier, à laquelle la jeune fille accorda peut d’importance. Elle y allait pour surveiller, pas pour danser et s’amuser et elle y allait également pour être vu et ne pas éveiller les soupçons sur ses convictions, alors y aller seule ou accompagnée lui importait peu, finalement. Elle irait seule, c’était bien ainsi.

Repiquant une pince de son chignon, Liv passa devant la glace, jetant un regard critique sur sa tenue. Faisant la moue, la demoiselle conclut que l’effort était largement suffisant pour cet événement, mais qu’elle aurait quand même pu faire mieux, au moins pour avoir de l’allure au bras de son cavalier, le très convoité Benjamin, préfet également. Attrapant son rouge à lèvres rose, Liv enfila dans le même mouvement, et dans un équilibre incertain, ses escarpins blancs. Puis elle fila, silencieuse, vers la sortie de sa salle commune et donc, irrémédiablement, vers le pôle de convergence de ce soir, la Grande Salle. Benjamin l’attendait au bas des escaliers, et il ne manqua pas de la complimenter sur sa tenue, ce à quoi elle répondu par un grand sourire, type Colgate dans le monde moldu, et après avoir détaillé son costume, lui lança un très sincère «  Je te retourne le compliment Ben ! Tu es superbe dans ton costume ! Tu voudrais pas mettre ça tous les jours ? ». Liv lui fit un clin d’œil et avec un air amusé et enfantin, se laissa guider à l’intérieur de la salle. Il y avait beaucoup de monde, et Liv ne pu faire l’estimation du nombre de personnes présentes avant que Benjamin l’attire sur la piste de danse, au milieu des couples dont ils pourraient faire de nombreuses critiques pour cause de mauvais goûts. Repérant Alister qui rentrait avec une parfaite inconnue, Liv lui adressa un grand sourire, de même qu’à Sarah, qui dansait plus loin avec un … Parfait inconnu. Levant un sourcil perplexe, elle continua son inspection, et aperçut Ellio qui dansait avec Emily un peu plus loin, ce qui lui tira un sourire attendrit, vite effacé par une robe absolument … Trop orange. L’indiquant à Benjamin, elle lui souffla au creux de l’oreille «  Je savais pas que le orange se devait de faire un retour en force. Elle voulait ressembler à un potiron ? Réussi, non ? » Continuant de danser, Liv remarqua Lily près des boissons, avec Ainsley. Elle eut mal au cœur pour elle, ce devait être quelque chose de très dur de se trouver ici, pour fêter cela. Enfin, elle vit Louis, tout seul, un peu perdu et visiblement très mal à l’aise. C’était compréhensible, voir même parfaitement logique. Elle se promit d’aller lui tenir compagnie pendant la soirée, vu que sa cavalière était allée danser avec un Serdaigle, le très connu McClary, qui l‘énervait sans raison valable. Et puis forcément, il y eu ce maudit slow, la danse que Liv détestait plus que tout. Lançant un regard gêné à Benjamin, elle chuchota «  Je … Suis pas très à l’aise avec cette danse et puis on … on vient comme des amis, ce serait bizarre de danser un slow ensemble, non ? Enfin, pas que je veuille pas danser un slow avec toi hein, mais si les regards pouvaient tuer, je serais déjà morte une dizaine de fois depuis qu’on à commencer à danser, alors encore un slow … La fille là bas va me tuer … Et puis, tu dois avoir envie de danser avec quelqu’un d’autre, non ? ». C’était pitoyable et risible. C’était Liv quand elle était gênée, et qu’elle ne savait plus où se mettre. Elle ne voulait pas lui faire de la peine, mais les slows, c’étaient pour les couples, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Lun 2 Juil - 4:50

Allongé à plat ventre sur son lit, Alister regardait d’un air désabusé Paul entrain de se battre avec son nœud papillon. Il sourit mentalement aux efforts que déployait son ami pour impressionner une fille qui ne soupçonnait même pas son existence. Jane avait de la chance, qu’elle en soit consciente ou non.

Pour sa part, le bleu jouait machinalement avec l’ourlet de sa couverture, toujours en justaucorps et caleçon. Il n’était pas spécialement euphorique à l’idée de se rendre au bal. Tout n’était que changement. Tout le monde n’avait que ce mot à la bouche. Non, ça ne lui plaisait pas que Liv se soit acheter une robe rose bonbon, oui, ça l’agaçait que l’on fête une non libération. Personne ne pouvait donc rester tranquille cinq minutes ?
Alister mettait du temps à s’adapter aux choses. En principe, il arrivait à prendre du recul mais pas ce soir. Il en était incapable. Le passé lui semblait brusquement si fragile. Pourtant le passé était passé, joué, définitif. C’était complètement irrationnel mais c’était comme si ce bal menaçait leur existence tout entière, comme si cette bourde dans le présent pouvait changer les mentalités. Il poussa un profond soupir et enfoui la tête sous l’oreiller.

Tu devrais t’habiller, suggéra Paul.

Alister jeta un coup d’œil à son vieux coucou de réveil. Il était censé retrouver les autres à la soirée dans une demi-heure. Il s’y rendait tout seul, parce qu’il n’avait personne avec qui y aller et que Liv avait je ne sais quel sombre dessein à accomplir. Il lança ensuite un coup d’œil à son placard ouvert, sachant qu’il n’aurait pour, une fois, aucun plaisir à choisir sa tenue.

Je ne sais pas, je n’ai pas décidé.


Ali, c’est quand même un « grand » - Paul fit des guillemets avec ses doigts- soir. Ce n’est pas demain la veille qu’il y aura un nouveau bal. Et puis c’est une occasion pour te réconcilier avec Lys. Allez ! Habille toi, coiffe toi, fais toi beau. Tu veux que je choisisse pour toi ?


Non ça va.

Tu ne mets pas ton pantalon en velours rasé gris et ton pull camionneur gris chiné, hein ?

Non, non, répliqua Alister de mauvaise grâce. Comment Paul avait il deviné qu’il avait justement prévu de mettre ça ?

La garde robe d’Ali était malheureusement à l’image de sa vie. Binaire. Les vêtements qu’il portait dans les bons jours. Et ceux qu’il portait dans les mauvais. De toute façon, il était du genre à rester en retrait, toujours habillé de sombre, à faire ses petits commentaires avec les autres marginaux trop coincés pour oser se mêler à la foule. Il aimait bien faire ça avec Liv, à l’époque. Et maintenant, il n’était même plus sûr qu’elle soit encore sa meilleure amie. Tout ça à cause d’un foutu baiser échangé sur un coup de tête qui ne menait à rien sauf à la destruction de sa santé mentale.

Bon, j’y vais. On se voit plus tard.


Après avoir encore ruminé un temps qui lui semblait acceptable, il se traina hors du lit, enfila une chemise bleu nuit, un gilet d’homme noir, un pantalon assorti et passa un coup de peigne dans sa tignasse. Pour égayer sa tenue, il poussa le vice à mettre sa cravate scolaire. Alors qu’il descendait les escaliers en trainant les pieds, à la recherche d’une pastille mentholée, il percuta quelqu’un de plein fouet, arrivant à sa droite.

Wallis ! Je suis désolé, je ne t’ai pas vu, attends, je vais t’aider !


Il prit le petit lutin par la main et l’aida à se remettre debout. Petit lutin qui avait plutôt l’air d’une fée ce soir. Elle était magnifique dans sa jupe noire droite et son chemisier blanc. Splendide dans sa simplicité. La jeune fille, le rouge aux joues déclara :

Oh Ali ! Tu es très élégant. Si jamais tu rencontres une fille dont tu tombes amoureux mais que, atteint d’une étrange mutation génétique, la malheureuse ne partage pas tes sentiments, tu n’auras qu’à mettre cette tenue !

Il éclata de rire.

Ok. Merci. Tu es très belle aussi. Je dirais même, craquante. Tu es attendue quelque part ? Enfin je veux dire …


Non. Je n’ai pas de cavalier.


Le bleu, fendu d’un large sourire, la prit par le bras et lui souffla en chemin :

Alors tu es ma princesse pour la soirée.


Arrivé dans la salle, ils remarquèrent toute de suite qu’ils n’étaient pas en avance, mais qu’importe. Wallis, absolument ravie, pointa la piste du doigt et demanda avec une moue enfantine et des grands yeux suppliants :

On danse ?

Avait-il le droit de refuser ? Que disait le guide de la soirée réussie sur le sujet ? Le cavalier avait il le droit de refuser une danse à sa partenaire ? Au moment où Wallis lui prenait la main pour l’entrainer sur la piste de danse, la musique changea. Un slow. Il ne savait pas vraiment s’il devait s’en réjouir. Il se serait demander pendant une heure comment tenir Wallis contre lui si elle n’avait pas régler le problème en l’enlaçant pour se serrer contre lui. Contre toute attente, il sentit son cœur dégringoler dans son ventre et remonter tout aussi vite, accompagner d’une nuée de papillon. Alors qu’il valsait, Alister ne savait plus s’il devait se concentrer sur le vide qui se creuser dans son ventre ou sur ses jambes qui menaçaient de se dérober. Wallis, elle, semblait parfaitement à l’aise. Il avait les joues écarlates quand il s’écarta d’elle :

Est-ce que tu veux bien qu’on aille boire un verre ? J’ai trop chaud...


Sans attendre de réponse, il se dirigea en toute hâte vers le buffet et se laissa tomber sur une chaise, soulagé. Il attrapa le premier gobelet à sa portée, le bu d’une traite et constata avec soulagement que c’était du jus de citrouille bien frais. Il aperçut Liv quelques mètres plus loin. Il la héla :

Liv ! LIV ! Viens voir !

Il lui fit signe de venir s’asseoir à côté de lui. Il fallait qu’il lui parle.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Lun 2 Juil - 10:06


Citation :
Donc, je me suis permise d'entraîner Ewen, mon cavalier,
et puis, après , bah, j'ai suivi Will dans son délire (a)

Un bal. C'était une idée bizarre, surtout en sachant que cela venait de Lord Voldemort en personne. Encore plus quand on regardait la raison de ce bal. La captivité de Harry Potter. Alors même que certains de ses enfants, neveux et nièces étaient au collège. Isis savait la cruauté du mage sans limite, mais tout de même, tordu à ce point ... Oh, bien sûr, il y avait quelques réjouis. Les Obscurs, quoi. Comme ce malade de McClary, ou encore ... Ou encore sa sœur, bien entendu. Isis soupira bruyamment et la chassa de ses pensées. Ce n'était pas le moment. Pourquoi fallait-il toujours que Cassiopée lui revienne en tête ? Qu'elle l'oublie une bonne fois pour toute, ça lui ferait des vacances ! Une serviette nouée autour de son corps, Isis sortit de la douche et se planta devant le miroir pour s'examiner sous toutes les coutures. Bon. Il était temps de se préparer. La robe qu'elle avait commandé via hiboux postaux dés lors qu'elle avait été sûre et certaine de se rendre au bal était arrivée la veille, juste à temps, et Isis n'avait pas encore eu le temps de l'essayer. Elle fut prise d'une peur subite en réalisant que peut-être ne lui allait-elle pas, puis elle se rappela qu'elle était une sorcière et que normalement, elle pouvait régler ce genre de problèmes d'un coup de baguette.

Isis quitta donc la salle de bain pour retrouver un dortoir vide. Les filles devaient être déjà descendues. Elle fit la moue. Elle se serait bien préparée en compagnie de Blake, enfin ... D'après ce qu'elle avait compris, celle-ci y allait avec Pete. Elle ne savait pas trop ce qui se trafiquait entre ces deux-là, mais c'était étrange. Bref, ce n'était pas ses oignons, elle était certaine que quand elle le voudrait, Blake lui en parlerait. Se penchant sur sa valise, elle en sortit la robe qu'elle avait prévu pour le bal, et elle l'enfila aussitôt. Puis Isis se planta devant le miroir.

La robe était magnifique, vraiment magnifique. D'un beau rose fushia et esserrée à la taille, elle se finissait juste au dessus des genoux pour laisser nue les jambes fines de la jeune Gryffondor. De plus, elle mettait en valeur ses formes certes peu développées, mais tout de même. Isis se choisit des talons hauts, pour la grandir un peu, enfila une paire de boucle d'oreilles et d'un coup de baguette, détacha et lissa ses longs cheveux blonds qui tombèrent en cascade sur ses épaules. Puis, enfin, ce fut l'heure de descendre, et Isis se décida à quitter son dortoir. Elle devait rejoindre Ewen, l'un de ses amis, qui, n'ayant pas de cavalières, lui avait gentiment proposé de l'accompagner, en tant que simple ami, bien entendu. Isis avait accepté avec joie, appréciant beaucoup la compagnie du jeune homme. Elle quitta la salle commune des Gryffondors pour descendre jusqu'à la Grande Salle et c'est devant les portes de celle-ci qu'elle retrouva Ewen. « Bonsoir, » le salua-t-elle en souriant doucement. « Et bien, t'es sur ton trente-et-un, dis donc ! Je t'ai rarement vu comme ça ! Tu es très élégant. » lui assura-t-elle ensuite en admirant son costume. Le jeune homme la complimenta à son tour, puis attrapa son bras, et ils pénétrèrent dans la Grande Salle. Bien vite, Isis repéra bon nombre d'élèves qu'elle connaissait, en bien ou en mal, comme Blake, au bras de Pete, ou encore Lily, Louis, mais aussi Emily, ou encore Xander McClary. En apercevant les Weasley-Potter, elle ne put que les admirer d'être là malgré tout. Elle serait même aller saluer Lily pour lui apporter son soutien si seulement elle ne se tenait pas au bras de Ainsley Blackwood, qui était au passage le meilleur ami de Cassiopée.

« Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Isis tourna ses yeux vers le mage noir, qui présidait la soirée, et frissonna. Ce type était vraiment un très grand malade. Comment pouvaient-ils applaudir, tous ? Brr, elle ne pouvait même pas imaginer le mal-être que devaient ressentir Lily et Albus à cet instant. « Ca te dit qu'on aille se chercher un verre ? » proposa-t-elle à Ewen, avant de l'entraîner vers le bar, et d'attraper deux verres de Bierreaubeurre, pour en offrir un à son cavalier. « C'est une drôle ... Une drôle d'occasion pour organiser une soirée, tu ne trouves pas ? » grimaça-t-elle, engageant la conversation. Ewen lui répondit, et elle hocha distraitement la tête, admirant les danseurs. Les morceaux s'enchainaient, et elle allait proposer à Ewen d'aller danser quand ... « Mademoiselle la princesse de Gryffondor m'accorderait-elle une danse ? » Isis sursauta et se retourna pour se retrouver face à ... l'un de ses professeurs. William Blake, bien entendu, qui cela pouvait-il être d'autre ? Isis eut un léger sourire, avant de se tourner vers son cavalier. « Ca ne te dérange pas ? Je reviendrai tout-à-l'heure et promis, je t'accorderai quelques danses ! Tu es mon cavalier, quand même. » lui sourit-elle. Mais Ewen lui assura qu'il n'y avait aucun problème et, bien que peu préparée à l'idée de danser avec un professeur, elle attrapa la main de son partenaire. C'était Will, après tout. « Je ne pensais pas vous voir ici, professeur. Quoique, vous ne manquez jamais une occasion de vous amuser, n'est-ce pas ? » Celui-ci l'entraîna alors sur la piste de danse, et alors qu'il s'apprêtait à la faire tournoyer, la musique s'arrêta, puis un slow débuta. Isis rougit violemment. Un slow avec un prof ? Ouais ... Pourquoi pas. « Hum ... Je ... Je ne sais pas très bien danser, vous savez. » balbutia-t-elle. A vrai dire, elle savait plutôt bien se débrouiller, puisque sur ordre de sa mère, elle avait pris des cours de danse étant petite. Mais elle n'avait pas remis les pieds sur la piste depuis une éternité, et en plus de ça, ses chaussures lui faisaient atrocement mal. Qu'est-ce qui lui avait pris de mettre des talons ? Pourtant, Will ne fut pas découragé par son affirmation, et il l'entraîna donc dans un slow.
Revenir en haut Aller en bas


Guerra, caza, y amores, por un placer, mil dolores Modo
avatar


personal informations

► date d'inscription : 25/06/2012
► parchemins : 3968


MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   Lun 2 Juil - 13:41


« Au bal on doit danser même si on n’est pas masqué. »

« Hostia! » Le juron franchit les lèvres de Naranja sans qu'elle ne s'en rende compte. Dans des cas comme celui-ci, sa langue maternelle, l'espagnol, prenait souvent le dessus. Là voilà encore une fois de plus piégée dans ces fichus escaliers du cinquième. Elle oubliait toujours de sauter cette marche. Par Merlin, ce qu'elle pouvait être étourdie, et affreusement maladroite... La raison pour laquelle elle se trouvait là était pourtant évidente. Pour être certaine qu'Albus ne puisse tenter d'échapper à cette soirée, elle avait décidé de l'attendre directement devant sa Salle Commune, par sécurité. Elle s'était lancée dans un plaidoyer enflammé au déjeuner lorsqu'il lui avait fait part de son intention de rester dans son dortoir toute la soirée, enchaînant des arguments qu'elle savait pourtant peu convaincants. Finalement, il lui avait promis qu'il viendrait. Pourtant, rien n'était moins sûr. Mais elle était bien décidée à venir le chercher elle-même à l'intérieur s'il le fallait. Elle ignorait encore comment elle allait s'y prendre, mais elle le ferait. Il fallait l'avouer, les circonstances n'étaient pas des plus heureuses. Surtout pour lui. Comme à son habitude, Naranja se fichait un peu de tout et de tout le monde, mais en apprenant que certains résistants avaient élaboré une tentative d'évasion pour Harry Potter, et qu'ils avaient échoué, cela lui avait fait de la peine. Elle n'était ni d'un côté, ni de l'autre pour des raisons qui se justifiaient, mais néanmoins, sortir avec Albus la contraignait à faire attention à ce qu'elle faisait, ce qu'elle disait. La neutralité, c'est ce qu'elle avait choisi. Elle ne souhaitait rien d'autre. Faire pencher la balance plus d'un côté que d'un autre pourrait avoir des conséquences funestes, ce qu'elle cherchait donc à tout prix à éviter. Mais pour le moment, elle était coincée dans l'escalier, et n'avait rien de mieux à faire que de tenter de s'extirper de là. Un gentil troisième année de Poufsouffle dont elle ignorait le nom l'aida. Nara grava son visage dans sa mémoire, bien décidée à lui offrir un petit quelque chose plus tard pour le remercier. Mais bref. Une éraflure ornait maintenant sa cheville, et la boursouflure n'était pas très jolie. Mais qu'importe. Personne n'allait le remarquer, sauf si quelqu'un regardait ses pieds. Personnellement, ce n'était pas ça que Nara regardait en premier chez un élève.

Elle poursuivit son chemin jusqu'au septième étage. Elle espérait qu'elle allait plaire au Gryffondor, car elle avait passé plusieurs heures à se préparer dans son dortoir. De nombreux élèves avaient pris la nouvelle du bal comme une occasion de s'amuser, de danser, de flirter. Naranja, quant à elle, avait plutôt l'intention de redonner le sourire à Albus, le temps d'une soirée, même si celle-ci n'était pas vraiment de circonstances. Elle avait fouillé dans sa malle à la recherche de chaussures et d'une robe décente à mettre pour la soirée. Finalement, elle avait plutôt opté pour quelque chose de simple, mais d'élégant. Une robe bustier, rouge, légère, qui s'accordait plutôt bien avec son teint de peau et la couleur de sa chevelure. Elle avait même enfilé ses escarpins écarlates pour l'occasion. Elle avait voulu nouer ses cheveux en un joli chignon, mais finalement, elle avait décidé de les laisser libres. De toute manière, elle ne les attachait jamais, alors pourquoi changer pour un bal dont elle n'avait que faire ?

Nara arriva devant le portrait de la Grosse Dame et attendit. Des Gryffondors en sortirent, mais il n'y avait toujours aucun signe d'Albus. Elle commençait à s’inquiéter, lorsque finalement, il apparut. Son costume lui allait affreusement bien, et c'était vraiment pas juste d'être aussi beau. Elle s'approcha de lui rapidement, l'embrassa doucement et s'accrocha à son bras. « Tu sais, j'ai vraiment eu peur que tu décides de ne pas venir. » Elle le scruta de haut en bas, et ne put s'empêcher de tenter de mettre un peu d'ordre dans ses cheveux, sans grand succès, et de renouer sa cravate correctement. Elle sourit. « Mais par Merlin, tu es très élégant ce soir. » Ils descendirent rapidement jusqu'à la Grande Salle, et immédiatement, ils entendirent une voix froide qui prononça ces mots : « Chers élèves bienvenue pour le premier bal de Poudlard depuis bien longtemps. Amusez-vous bien, sans oublier que nous fêtons la non délivrance de Harry Potter ! » Pour ne pas laisser le temps à Albus de déprimer sur les paroles du mage, elle l'entraîna aussi vite qu'elle le put sur la piste de danse où un slow venait de débuter. Elle noua ses bras autour du cou du Gryffondor, et posa sa tête doucement contre son épaule. Elle se sentait bien, et ne pensait plus à rien.

Spoiler:
 

__________
 
Ne pas faire l'impasse sur la douleur
Et puis, il y a ceux que l’on croise, que l’on connait à peine, qui vous disent un mot, une phrase, vous accordent une minute, une demi-heure et changent le cours de votre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

SATURDAY NIGHT VOLDY-VER (bal - terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « REZ DE CHAUSSEE » :: grande salle-