Partagez | 
 

 just the two of us ϟ emily (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: just the two of us ϟ emily (terminé)   Mer 2 Mai - 7:10


EMIO ❧ just the two of us
Ellio voulait changer les idées, être avec quelqu'un avec qui il serait bien, quelqu'un qui ne le mettrait pas dans tous états, n’appuierait pas là où ça faisait mal mais plutôt lui mettre du baume au cœur. En gros cela voulait dire s'éloigner le plus loin possible de sa demi-sœur et de son ex petite amie. C'est dans ces moments-là que le jeune Fisher-Baker se rendait compte que deux des « femmes » les plus importantes de sa vie lui menaient la vie vraiment dure. En effet elles le malmenaient énormément et surtout lui déchiraient le cœur un plus chaque jour. Et en ce jour, Ellio n'allait vraiment pas bien. Tout avait commencé avec un réveil du pied gauche, une dispute avec l'un de « ses amis » pour une broutille qui concernait les métamorphoses et la vision de Dalia au loin avait fini par ruiner son moral et par conséquent sa journée. Cela faisait déjà quelques temps que l'épisode du parc avait eu lieu et Ellio ne savait toujours pas comment gérer la situation. Il l'avait embrassé c'est vrai mais il toujours ce sentiment d'avoir commis une énorme erreur et il ne savait pas à qui en parler. Il aurait voulu en parler avec Xander mais en ce moment les deux jeunes hommes n'arrivaient pas à passer du temps ce qui attristait pas mal Ellio car communiquer avec son mentor était pour lui toujours une richesse. Xander lui permettait de résoudre à chaque fois bon nombre de ses problèmes... Il aurait aimé aussi pouvoir en parler avec sa grande sœur Ella, la prunelle de ses yeux, celle qui l'aimerait toujours malgré tout. Il ne lui avait pas techniquement parlé de son changement de camp, de sa rupture avec Dalia et tout ce qui allait avec. Ce n'est pas qu'il n'en n'avait pas envie mais il avait peur, au fond de lui, de perdre sa sœur puisqu'il savait qu'elle était profondément résistante. La peur d'être renié par une sœur adorée était terrible, Ellio ne voulait pas prendre ce risque. Perdre Dalia avait déjà été assez difficile et il arrivait à peine voir pas vraiment à gérer ça alors perdre sa sœur, il ne pourrait y survivre même s'il ne regrettait pas sa décision et qu'indirectement sa sœur l'avait encouragé. En effet elle lui avait dit d'être lui-même et le nouveau lui, c'était le vrai. Il était comme ça, il en était persuadé et maintenant il avait sa ligne directrice. Il aurait pu envisager d'en parler avec Ewen, ils s'entendaient bien tous les deux et s'étaient nettement rapprochés depuis qu'Ellio était entré chez les obscurs mais le jeune homme ne se sentait pas de parler de ça avec lui. Chaque chose en son temps... Oh oui bien des fois il se sentait seul mais lorsqu'il se rappelait qu'il l'avait choisi, ça allait déjà mieux et puis il fallait souffrir pour que la route ne soit pas trop facile.

Mais enfin cette après-midi-là il allait penser à autre chose, se divertir et passait du temps avec quelqu'un qu'il aimait beaucoup... Emily. Il lui avait fait passé un petit mot lui disant de le rejoindre à quinze heures sur les toits. La relation entre Emily et lui étaient assez difficile à qualifier mais on pouvait dire que ce rendez-vous était un vrai rendez-vous, si vous voyez ce que ça voulait dire... Ellio lui même ne savait comment tout ça allait évoluer, où ils en étaient. Il était bien trop tôt pour envisager un couple entre Emily et lui alors que son cœur ne battait encore que pour Dalia bien qu'il la détestait plus que tout. Tout ça était... insensé. Il fallait qu'il tourne la page et au plus vite, il en allait de sa santé mentale et Emily semblait être la meilleure personne pour pour l'aider dans cette quête. Elle était belle, séduisante, amusante, intelligente et elle avait ce sourire incroyable qui vous faisait sourire vous aussi. Oh oui il appréciait énormément la demoiselle Spencer mais il restait tout de même méfiant après tout c'était une amie proche de sa demi-sœur. Et puis elle a souvent pris plaisir à le tourmenter par le passé. Il fallait se méfier des beautés fatales comme Emily. Toujours être sur ses gardes, Ellio ne se ferait plus avoir bien qu'encore une fois la tentation ne lui semblait pas être si mauvaise par moments. Cependant avant de pouvoir rejoindre Emily, il lui fallait d'abord terminer un devoir pour l'Histoire de la Magie, matière qu'il aimait beaucoup mais ce soir il n'était pas dedans et il sentait bien que cela avait des conséquences non négligeable sur son travail scolaire. Il se demanda donc s'il n'avait pas mieux fait de repousser ce devoir pour plus tard, peut-être après son rendez-vous avec Emily, il serait sûrement de meilleure humeur et donc plus apte pour travailler. Oh oui ce plan lui convenait, il avait l'air d'être le meilleur d'ailleurs. Ellio prenait les cours comme tout bon Serdaigle qui se respecte et il était évidant pour lui qu'il devait donner le meilleur de lui-même pour chaque devoir demandé. Il se maudissait lorsque son esprit n'était pas complètement focalisé sur son devoir lorsqu'il le faisait. Oui c'est peut-être une névrose quelconque. Mais vous savez quoi ? J'y connais rien du tout alors on va passer ce chapitre-là.

Ellio se trouvait juste devant les portes de la bibliothèque, pièce qu'il avait quittée, lorsque son meilleur ami Marcus vint le rejoindre et lui donnait une tape amicale dans l'épaule gauche. « Elli, enfin sorti de la bibliothèque, tu sais que tu devrais y mettre ton lit au moins ça t'éviterait de monter jusque dans ta tour pour prendre tes affaires. Enfin plus sérieusement, je me disais qu'on pourrait faire un truc histoire de s'amuser un peu, qu'est-ce t'en dis ? Un moment entre potes ? » En y réfléchissant, Ellio aurait très tenté mais Emily l'attendait et puis non, Marcus s'en remettrait vite. « Je peux pas ce soir, j'ai déjà un rendez-vous. Une autre fois, c'est pas les soirs qui manquent. » Son ami souffla avant de le quitter à moitié amusé devant le comportement d'Ellio qu'il le trouvait de plus en plus dragueur, ce qui n'était pas forcément une bonne chose. Après tout, tout le monde n'avait pas la carrure d'un coureur de jupons...

Ellio était tout beau, tout propre et déjà sur les toits, un peu en avance parce qu'il ne supportait pas être en retard. Et peut-être parce qu'il souhaitait aussi profiter de ces lieux avant l'arrivée de la verte et argent. Profiter de ce calme qui régnait or le calme était absent de sa vie en ce moment. Le calme, un moment de pureté. Juste entendre le bruit de la nature qui n'était pas parasitée par un quelconque capharnaüm provoqué par des élèves peu reconnaissants. Le seul désavantage qu'il y est c'est qu'il faisait froid mais heureusement il n'y avait pas de neige, Ellio avait vérifié avant de proposer de se rejoindre sur les toits. Il ne voulait pas qu'Emily se les gèle. Mais il devait bien reconnaître que son blouson était loin d'être de trop. Finalement il entendit un petit grincement provenant de la porte qui permettait d'accéder aux toits. Il tourna la tête pour observer qui venait et ce fut sans surprise qu'il découvrit la silhouette d'Emily toujours aussi ravissante. Immédiatement un sourire se décocha de son visage. Voilà maintenant ça allait mieux. C'est alors qu'il lança en direction de la jeune. « J'espère que tu n'auras pas trop froid ici. J'aurais pu choisir un coin du château mais je me suis dit qu'on serait plus tranquille ici. » Il sourit de plus belle avant d'ajouter : « Et puis si jamais ça finit mal, je peux toujours te pousser ni vu, ni connu. » Ellio n'était pas forcément le garçon le plus drôle de Poudlard mais il se défendait. Cependant pour au cas-où la jeune femme le prendrait mal, il finit par dire : « Mais je doute que nous en arrivions là, non ? Et puis maline comme tu es, c'est plutôt moi qui pourrait me retrouver en bas. »


(c) tears buried.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Angel on the skyΔ Trop belle pour être vraie
avatar


personal informations

► date d'inscription : 28/02/2012
► parchemins : 1169


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Mar 8 Mai - 8:19


Emily était tranquillement assise sur les bancs de sa maison, dans la Grande Salle, lorsque le déjeuner apparut devant elle. Un rapide regard de droite à gauche lui fit repérer la nourriture dont elle devait rapidement s’emparer, et celle qu’elle pouvait négliger. Des plats de toutes les sortes étaient apparus devant les élèves, salades, plats chauds, desserts, confiseries, et même des soupes. C’est pourquoi, avant même que qui que ce soit n’est eut le temps de tendre le quart de son bras pour attraper une miche de pain ou une cuisse de poulet, qu'Emily s'était déjà rué sur ce qui l'intéressait, ayant d'hors et déjà réuni dans son assiette deux pommes de terres, de la farce, du poulet et un mélange de plusieurs salades. Eh, quoi ? A la table des verts et argents il fallait se battre pour avoir ce que l’on désire, ou pour avoir quelque chose tout court. Sinon, il fallait se jeter dessus le premier, où se faire à l'idée qu'on ne mangerait pas, et que personne n'aurait la moindre pitié pour votre sort. La règle avait toujours été celle-ci et Emily s’en contentait grandement. Elle avait des mouvements rapides et agiles, qui faisaient qu’elle était toujours l'une des premières à chiper ce qu'elle désirait, et qu'elle mangeait, dans le même temps, toujours à sa faim. « Tu nous fais le même coup à chaque fois, mon ange. » lâcha un jeune homme qui se trouvait à deux places de lui, sur la banquette d'en face. La jeune fille releva son doux visage vers la personne qui venait de prononcer ces mots, scrutant le garçon durant quelques secondes et esquissa un sourire qu'elle voulait rieur, dévoilant ses dents. Elijah. Son Elijah. « Quoi, ce n’est pas ce qu’il faut faire ? » rétorqua la jeune fille, d'une matière désinvolte. Le garçon éclata de rires. Il hocha la tête pour approuver la réaction de la jeune fille avant de replonger son nez dans son assiette, pas bien remplie pour le coup. Emily continua de regarder, un sourire aux lèvres, celui qu’elle considérait comme son grand frère depuis toujours, et déplaça à l’aide d’un sort qu’elle maîtrisait parfaitement une des pomme de terres qui se trouvait dans son assiette, pour la faire atterrir en toute délicatesse dans celle de son ami. « Merci Emily jolie. Dis, je crois que quelqu’un t’observe, là-bas. » La verte et argent se retourna en un mouvement et découvrit à la table des Serdaigle celui qu’elle connaissait depuis tant d’années, celui qui lui donnait parfois envie de changer, Ellio. Son cœur se serra dans sa poitrine et elle lui sourit. Leur relation, si l’on pouvait appeler cela ainsi, était relativement compliquée, c'était une certitude. Ils ne sortaient pas ensemble, assurément, Emily n’avait jamais embrassé Ellio, bien qu’elle en ait d'hors et déjà rêvé, avouons-le. Pourtant, elle ressentait quelque chose pour lui, cela paraissait évident, pourquoi diable sinon son cœur s’emballerait-il de la sorte à chaque fois qu’elle croisait son regard ? Insensée, voilà ce que la situation était, tout bonnement. Mais, étrangement, celle-ci ne lui déplaisait pas, au contraire. D’un coup de tête elle fit signe au jeune homme de le rejoindre aux portes de la grande salle, auxquelles elle s’accoutra le temps qu’il la rejoigne. En le voyant finalement arriver à ses côtés, un sourire se fendit sur son visage et, sans en comprendre la signification, elle vit le jeune homme déposer un bout de parchemin dans sa douce main, souriant à son tour, avant de quitter la salle. Emily, étonnée, avait baissé les yeux sur le morceau de parchemin qui avait été déchiré auparavant et avait alors lu l’invitation du jeune homme qui stipulait de le retrouver à quinze heures tapantes sur les toits. La serpentard sourit. Cela avait tout l’air d’un rendez-vous, du mieux c’est ce que ses expériences antérieures lui avaient prouvées dans le passé. Mais elle ne considérait pas Ellio comme une expérience. Ce n’était pas un garçon qu’elle voulait accrocher à son tableau de chasse comme tous les autres, car non, Ellio n’était pas comme tous les autres, et Emily ne pouvait l’expliquer. La jeune brune consulta l’horloge se trouvant devant la grande salle et la vit annoncer les treize heures. Elle n’avait pas une minute à perdre, trop enthousiaste comme elle l’était, il fallait qu’elle se rende dans sa salle commune. Là-bas, elle retrouva Andy et Nina qui lui posèrent toutes sortes de questions, tandis qu’elle était affalée sur son lit, réfléchissant à la signification de ce rendez-vous, et à ce qui pourrait en ressortir. « Dis nous au moins de qui il s’agit, c’est Ellio, hein c’est ça ? Tu vas t’habiller comment ? Pas comme ça j’espère. Et remaquille toi, tu me fais un peu peur là. » Emily grogna. Elle avait envie de faire taire Nina en lui soumettant le stupéfix, mais elle ne se sentait pas la force de se redresser de son lit et de chercher à tâtons sa baguette magique, qu’elle avait jetée en arrivant dans la pièce. Elle n’avait strictement aucune envie de dire à ses amies de qui il s’agissait, non que cela ne la dérangeait, mais elle ne supportait pas qu’on l’oblige à dire des choses. Et encore moins les personnes pressantes. Et, après tout, pourquoi diable ne serait-elle pas très bien comme elle l’était à ce moment présent ? Ellio l’avait déjà vu dans des tenues hautement plus pitoyables que celles-ci, et il l’avait connu à l’époque où elle ne connaissait pas encore le maquillage, alors oui elle avait envie de faire des efforts pour être jolie en sa présence, mais elle ne pensait pas être affreuse au naturel. D’ailleurs, son maquillage ne consistait uniquement qu’à lui maquiller les yeux et les lèvres, rien d’autre. « Tais-toi, Nina, tu me gonfles. » rétorqua subitement la jeune fille en se positionnant de manière à se relever d’un seul bond de son lit. Elle s’empara de sa serviette de douche ainsi que d’un tee-shirt rouge ouvert à moitié dans le dos, et qui se croisait au dessus, un tee-shirt qu’elle avait toujours trouvé magnifique, et qui était d’ailleurs l’un de ses préférés, et fila en direction des douches. Une fois prête, elle jeta un coup d’oeil dans le miroir et pu observer que le rouge restait toujours une des couleurs qui la mettait le plus en valeur. Elle enfila un jean et un blouson, se remaquilla légèrement, rajoutant une fine couche de gloss sur ses lèvres rosées, avant de se partir en direction des toits.

Le chemin menant au lieu de rendez vous avec le serdaigle était loin d’être un secret pour la jeune fille. Elle l’avait emprunté tellement de fois qu’elle n’eût pas à tourner de longues heures dans le château comme un grand nombre d’élèves qui ne s’étaient rendus qu’une ou deux fois sur les toits, voir pas du tout. En consultant la grande horloge non loin du passage secret, elle vit qu’il lui restait cinq bonnes minutes pour se rendre là-bas. Elle y serait largement à l’heure. La jeune brune flâna quelque peu dans les couloirs, tournoyant sur elle-même pour faire voler ses cheveux, avant d’arriver finalement au dernier escalier qui menait sur les hauteurs du château. La jeune fille était très ponctuelle pour cette fois-ci, elle qui en avait si peu l’habitude. Il est vrai que la demoiselle n’avait jamais réussi à se rendre à un endroit à l’heure demandée. En général, elle partait précisément à l’heure à laquelle elle devait déjà se trouver au point de rendez-vous. Une habitude qu’elle avait prise pour embêter ses nombreux professeurs, et qui avait finalement pris une place non négligeable dans son quotidien. Préférant être attendue qu’attendre. Mais Ellio ne faisait pas partie de cette règle. Elle ne voulait pas le faire attendre, et elle n’en avait même pas envie. Pour dire vrai, elle mourrait plutôt d’envie de le retrouver et de ne pas perdre une minute en sa compagnie. C’est pourquoi, lorsqu’Emily monta la dernière marche de l’escalier, et qu’elle poussa la porte des toits, tombant face à Ellio, qui était positionné non loin d’elle, son cœur se serra à nouveau dans sa poitrine, décochant un sourire à son visage fin. Ellio était plus beau que jamais, et plus encore. Le jeune homme sourit en la voyant et s’exclama « J’espère que tu n’auras pas trop froid ici. J’aurais pu choisir un coin du château mais je me suis dit qu’on serait plus tranquille ici. » Tranquille ? Oui, les toits l’étaient. Et Emily adorait si rendre. La température au dehors n’était certes pas très haute, mais elle était suffisante pour rester en ce lieu sans trembler, et pour s’y plaire. Avant qu’elle ne put répondre au beau serdaigle, le garçon reprit « Et puis si jamais ça finit mal, je peux toujours te pousser ni vu, ni connu. » Emily éclata de rires. Amusante, oui, c’était le mot qui définissait le mieux la situation. Elle était présente en ce lieu depuis une quinzaine de secondes et Ellio l’a faisait d’hors et déjà rire, elle adorait cela. Elle adorait le jeune homme. Et sa compagnie était agréable. Un sourire s’étala encore plus profondement sur son visage, jusqu’à faire plisser ses jolies fossettes. « Eh ! » rétorqua-t-elle, riant toujours. Elle savait qu’Ellio ne l’aurait jamais poussé dans le vide, elle n’en doutait pas une seule seconde. Mais ce dernier rajouta tout de même, sûrement pour la forme « Mais je doute que nous en arrivions là, non ? Et puis maline comme tu es, c’est plutôt moi qui pourrait me retrouver en bas. » La brunette sourit à nouveau et s’approcha du jeune homme, se positionnant à un mètre de lui. « Ça m’étonnerait que nous n’en arrivions là en effet. Et au pire, on mourrait tous les deux, ça pourrait être une mort plutôt cool ?! » dit-elle en lui décochant un clin d’oeil. Mourir aux côtés d’Ellio, voilà bien une chose à laquelle elle n’avait jamais songé. Pourtant, l’idée lui plaisait fortement. Non pas de mourir ici, maintenant, tout de suite. Non. Emily aimait la vie, et elle aimait en profiter. Mais vieillir aux côtés d’Ellio, pour finalement mourir âgée à ses côtés, ça ne lui poserait pas le moindre problème, bien au contraire. Emily fut effrayer de penser une chose pareille, elle qui avait toujours montré si peu d’engagement auprès des garçons s’imaginait à présent vivre longtemps avec le jeune homme face à elle, ses pensées commençaient à lui faire peur. Très peur. « Et sinon, j’aime beaucoup les toits. Puis si jamais j’ai froid, plutôt que de me tuer, tu pourrais m’offrir tes bras, non ? » demanda-t-elle, souriant encore. Elle scruta le jeune homme, il était fort, ses bras l’étaient, et ils seraient certainement très accueillants. La serpentard avait très envie de se glisser entre ceux-ci. Et, de toute manière, si le jeune homme l’avait fait venir en ce lieu et à cette heure précise, il devait sûrement y avoir une bonne raison ? Souhaitait-il qu’ils deviennent plus qu’amis ? Ou que souhaitait-il, au juste ? Emily était heureuse d’être en sa présence, mais elle ignorait littéralement l’enjeu de ce rendez-vous. Peut-être même l’avait-il uniquement invité pour parler ? Elle doutait qu’il l’ait amené ici pour lui parler de Dalia, ou d’une quelconque autre affaire du genre, elle ne voyait pas bien Ellio faire une chose de la sorte. Mais elle ne pouvait s’ôter le mot du jeune homme de la tête. C’est pourquoi, plongeant ses yeux bleus dans ceux du jeune homme, aussi magnifiques soient-ils, elle lui demanda, exprimant ainsi sa pensée « Alors, pourquoi m’as-tu donné rendez-vous ici à cette heure précise ? » Quelle était l’intention du jeune homme, ses attentes, voilà ce que la verte et argent souhaitait savoir. « Bien que je sois ravie de ce rendez-vous. Si je peux appeler cela ainsi. » rajouta-t-elle, tout sourire, et jetant un petit regard aux lèvres du jeune homme, avant de relever précipitamment ses yeux vers son visage, de peur que le jeune homme n'est intercepté son geste.

__________
 BROKEN HEART
C'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Ven 1 Juin - 5:52

EMIO ❧ just the two of us
Elle lui sourit et se rapproche de lui, elle n'était pas très loin. S'il tendait la main, il pourrait presque la bouger sans se rapprocher. « Ça m’étonnerait que nous n’en arrivions là en effet. Et au pire, on mourrait tous les deux, ça pourrait être une mort plutôt cool ?! » Ellio sourit à sa réponse, c'est vrai que ça pourrait être « une mort plutôt cool » bien que mourir n'était pas dans ses projets immédiats. Oui il était bien décidé à profiter de la vie et devenir quelqu'un d'important et d'apprécier. Surtout quelqu'un d'important en faite, être apprécié c'était secondaire. « Et sinon, j’aime beaucoup les toits. Puis si jamais j’ai froid, plutôt que de me tuer, tu pourrais m’offrir tes bras, non ? » Nouveau sourire de la part du jeune homme. Ça serait bien sûr avec un grand plaisir qu'il lui offrirait ses bras pour la réchauffer. Il n'avait aucune raison de ne pas en avoir envie : il était célibataire, il appréciait énormément Emily, plus qu'il ne voulait l'admettre, elle était magnifique et il savait qu'elle l'appréciait beaucoup aussi. Certes il avait encore des sentiments pour Dalia mais pourquoi restait dans le passé ? Non Emily était bien, elle était très bien pour lui mais... Avait-il vraiment envie de s'engager de nouveau dans une relation sérieuse ? Il avait déjà donné avec Dalia, il n'en n'était pas ressorti intact et pas sûr qu'Emily lui fasse que du bien, c'était une vrai tigresse et elle avait brisé des cœurs par le passé. Le sien ne se portant vraiment pas au beau fixe, il fallait lui mettre plutôt de la pommade que de le confronter à de rudes épreuves. Il ne survivrait pas pendant ce temps de crise à une nouvelle déception. « Alors, pourquoi m’as-tu donné rendez-vous ici à cette heure précise ? » *Allons Emily, tu vas pas me faire croire que tu ne sais pas.* Emily était une fille intelligente, elle devait bien avoir des idées. Mais bon il ne dit rien pour ne pas la froisser ou dire une bêtise. Quelques fois il pouvait se montrer très cassant et vexant alors que ce n'était pas forcément l'effet recherché. Non à la base, Ellio était un gars bien, un gentil garçon qui n'avait rien de méchant, oui mais voilà ça, c'était avant. Les chosent avaient fait qu'il avait changé. Fini le petit garçon naïf qui croyait en un monde de bisounours. « Bien que je sois ravie de ce rendez-vous. Si je peux appeler cela ainsi. » Elle sourit et lui aussi. Il était content qu'elle soit là avec lui et c'était un vrai rendez-vous alors forcément qu'elle pouvait appeler cela comme ça. Mais il appréciait tout de même le fait qu'elle ne soit pas si sûr, après tout cela montrait qu'elle était assez hésitante pour le coup et qu'elle n'allait pas trop vite en besogne. Il ne le répèterait jamais assez, il connaissait la réputation d'Emily et c'était une amie proche de sa demi-sœur, il avait donc des raisons d'être méfiant. « Tu peux car c'en est un. Et mes bras te seront toujours grands ouverts. » Il lui adressa alors un sourire.

Il tourna le regard quelques secondes avant de le reporter très vite sur la jeune femme, elle était vraiment belle. Ses cheveux aussi noirs que l'ébène lui donnaient un côté mystérieux, intriguant et il mettait en valeur ses yeux bleus. Oui elle était vraiment belle, peut-être même plus que Dalia. Certainement en réalité. Il se sentit un peu coupable de penser cela mais une vague de haine eut bien vite raison de sa culpabilité. Pourquoi regrettait cette petite chose alors qu'elle lui avait brisé le cœur ? Enfin il y avait une toujours question d'Emily qui restait en suspend, pourquoi lui avait-il donné rendez-vous ? Il prit alors la parole pour lui donner une réponse digne de ce nom. « Si je t'ai donné rendez-vous c'est parce que j'avais envie de passer du temps avec toi. » Il fit une pause en ajoutant assez timidement : « J'aime passer du temps rien qu'avec toi. » Il se sentait un peu con sur le coup d'avoir dis ça comme ça, ça faisait un peu vulnérable genre il ne pouvait pas se passer d'elle alors que ce n'était pas tout à fait vrai. Non il aimait juste passer du temps à elle avec, surtout quand ils étaient seuls et qu'il n'y avait pas par exemple Cheryl pour l'embêter ou leurs amis respectifs qui n'étaient pas toujours très coopératifs. Il soupçonnait certains d'être des saboteurs mais il ne donnera pas de noms surtout pas qui commencent par un M... Non surtout pas. Enfin de tout manière c'était le cadet de ses soucis pour le moment parce qu'il était avec Emily, seul et que personne ne pourrait venir les déranger, enfin sinon ils le font tomber et on en parle plus. C'était aussi simple que ça, qui aurait penser que la vie pourrait être si facile ? Sûrement pas les grecs... Enfin bref Ellio décida de faire un peu d'humour pour détendre un peu l'atmosphère et engager pleinement la conversation dans la joie et la bonne humeur qui vont si bien aux jeunes gens. « Enfin j'espère que ce rendez-vous ne te prive d'une super après-midi avec je ne sais qui. Toi tu m'as arraché de mes livres et Merlin sait que ma chaise à la bibliothèque ne peut se passer de moi. » Ok ce n'était pas le meilleur cru de son humour dirons-nous pas forcément de qualité mais il essayait de se rendre vraiment cool pour impressionner la demoiselle. Il rajouta un sourire charmeur comme il avait vu le faire son modèle Xander McClary. Il avait aussi bien remarqué qu'à chaque fois ça marchait alors il espérait que ça marcherait aussi pour lui. Après tout, il n'était pas moche à regarder, repoussant ou tout ce que vous voulez. Non on disait de lui qu'il avait une bouille d'ange bon on était pas encore au sexe symbol mais c'était mieux que d'avoir une bouille qui plaisait pas.


(c) tears buried.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Angel on the skyΔ Trop belle pour être vraie
avatar


personal informations

► date d'inscription : 28/02/2012
► parchemins : 1169


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Jeu 14 Juin - 8:02


Emily avait toujours adorait les toits. C'était l'un des rares lieux du château où elle se sentait véritablement libre et où elle pouvait s'isoler en toute sérénité, tout en admirant les magnifiques horizons qui se livraient à elle - bien que souvent trop cachés à Poudlard. Les toits étaient agréables et comme loins de tout. Ils étaient l'endroit rêvé pour un rendez-vous amoureux. Mais ils l'étaient encore plus pour le partager avec Ellio. « Alors, pourquoi m’as-tu donné rendez-vous ici à cette heure précise ? » demanda la jeune fille, bien que sa conscience lui chuchote ce qu'elle savait déjà. La demoiselle ne voulait cependant pas avoir mal interprété le rendez-vous trop rapidement, c'était une chose qu'elle désirait par dessus tout, mais elle ressentait tout de même en elle une légère once de... Peur ? Mais Ellio avait toujours su trouver les mots justes, et le sourire qu'il arbora la rassura quelque peu. Elle ne savait si elle ne marchait pas sur des briques en employant de nouveau le mot rendez-vous, et exprima sa pensée au jeune homme. Plongeant ses yeux dans les siens, leur beauté l'éblouissant définitivement. « Tu peux car c'en est un. Et mes bras te seront toujours grands ouverts. » Un sourire s'étira sur les lèvres de la Serpentarde, la réponse lui plaisait, c'était certain. L'idée de se glisser en cet instant même dans les bras du jeune homme ne pouvait que la ravir, elle qui en mourrait d'envie. Mais quelque chose la retenait. Quoi, elle ne le savait pas, mais elle compris vite lorsque le garçon rajouta « Si je t'ai donné rendez-vous c'est parce que j'avais envie de passer du temps avec toi. » La demoiselle sentit son cœur se rétracter dans sa poitrine, bon sang, que faisait-il ? Elle allait avoir une attaque, c'était sûr. Boum, boum. La demoiselle ferma les yeux quelques secondes, en proie à prochaine mort certaine. Mais, se rendant compte de sa bêtise et du fait qu'Ellio allait sûrement la prendre pour une attardée si elle restait dans cette position, elle les rouvrit rapidement, détournant son visage vers l'horizon, afin d'éviter que ses joues ne se colore comme un pivoine. Elle aussi avait envie de passer du temps avec Ellio. Elle en avait envie en permanence, et même trop souvent pour que cela soit conforme à la normalité. Elle voulait aller manger avec lui, passer des soirées avec lui, se rendre dans le parc, enfin tout un temps de trucs... Bizarres. Dont elle n'avait jamais eut envie auparavant. Et cela lui faisait peut être peur, à vrai dire, puisqu'elle ne comprenait cette sensation d'envie et de besoin.

La voix du beau brun la sortit de sa réflexion, et elle crut l'entendre parler d'une voix timide, disant « J'aime passer du temps rien qu'avec toi. » La Spencer tenta de garder son calme, mais son cœur en avait décidé tout autrement. Boum boum boum. Il semblait s'écrier *C'est la fieeeeesta*, et battait à tout rompre. EH. STOP. Celui-ci se calma aussitôt et la jeune fille put reprendre ses esprits. Ce que disait Ellio la touchait. Elle aussi adorait sa compagnie. Et il lui arrivait parfois de se demandait ce qu'il lui avait pris durant son enfance de s'en amuser avec sa grande amie Cheryl. Elle esquissa un léger sourire en repensant à cette folle époque, où elle n'était qu'une de ses gamines qui se roulait dans la boue et ne craignait déjà pas la fureur des adultes, cherchant sans cesse à concocter une nouvelle bêtise. En grandissant, cependant, si Emily avait gagné en maturité, elle en restait toujours la même aventurière qu'autrefois, ne craignait rien de la nature, et de tout ce qui allait avec. « Moi aussi, Ellio, j'adore cela. » répondit la jeune fille, ses lèvres bougeant presque toutes seules, et souriant à son tour timidement. Elle ne mentait pas. Et elle espérait que le jeune homme le savait. Mais il n'avait pas réellement de raison d'en douter car, ces derniers temps, un lien spécial les avait lié, ils se trouvaient plus proches, plus ambiguë, plus... Eux. Et Emily se sentait différente, et ce n'était qu'avec Ellio, elle le savait. Elle avait peur de faire un faux-pas, un faux-geste, mais elle se permit une parole, une parole osée, que son cerveau avait retourné vingt fois dans son crâne avant qu'elle ne puisse se former sur ses lèvres « En fait, je t'adore toi. » Pauvre de elle, dans quoi s'aventurait-elle ? Et si Ellio la prenait pour une débile ? Qu'il la trouvait stupide avec sa phrase ? S'il ne la croyait pas ? Elle plongea une fois encore ses prunelles dans celles du troisième année, avant de se détourner à son tour rapidement.

« Enfin j'espère que ce rendez-vous ne te prive d'une super après-midi avec je ne sais qui. Toi tu m'as arraché de mes livres et Merlin sait que ma chaise à la bibliothèque ne peut se passer de moi. » La verte et argent éclata littéralement de rires. Ellio possédant ce pouvoir, cette capacité, de lui changer les idées en un rien de temps, une capacité capable de la destresser aussi rapidement que le stress était arrivé à et en elle. Elle sourit de toutes ses dents, tandis que le vent ramenait une mèche de ses cheveux devant son visage et qu'elle ne la replaçait derrière son oreille, et rétorqua « La question est plutôt, ce n'est pas un crime que je prive tes amis de toi ? » blaguant à son tour, Emily arbora un air joueur, celui qu'elle prenait quand elle aimait blaguait tout en voulant paraître suspicieuse. « Non parce que ça ne me dérangerait pas d'aller à Askaban pour toi, mais je me ferais quand même lapider pour le meilleur des crimes hein. » La demoiselle rit. Lapider. Elle avait toujours trouvé ce mot drôle. C'était quand même un drôle de mot. Son père le lui répétait fréquemment dans son enfance, un mot qu'elle avait d'abord détesté car il était moldu, mais qu'elle avait finalement adopté, le mot l'amusant beaucoup trop.

Emily marqua une chose, avant de relancer, éclatant de rires à l'idée de ses paroles « Pauvre chaise quand même. » Et elle releva son petit minois vers le bel Ellio, pour apercevoir son visage pendant qu'elle sortait sûrement une de ces pires compassion mélangée à un semblant de blague. Mais Ellio la regardait déjà, et le sourire qu'il lui jeta, omfgkendoseltamle, Emily en resta bouche bée. Whaouh, qu'il était beau. Splendide et tout le tralala. Sexy aussi. Mais le charme qu'il dégageait, bon sang, cela ne la laissait pas indifférente, mon dieu ça non. Elle lui répondit par un vif sourire, accompagné d'un regard profond, et elle dit, toujours charmée par sa belle gueule « Dis donc monsieur Fisher-Baker, ce n'est pas très conventionnel ce que vous faîtes là, je risquerais de vouloir vous embrasser. » Étonnamment, Emily ne s'empourpra pas. Elle ne devint pas rouge comme une tomate, ni même ne détourna son regard du jeune homme. La Serpentard garda tout son calme, en proie à assumer les conséquences de ses paroles, prête, même. En réalité, depuis l'instant où elle était arrivée sur les toits, son envie la plus certaine était son intense désir d'embrasser le jeune homme, de l'embrasser pour de vrai, et elle éprouvait de plus en plus de mal à le cacher. Mais elle espérait que ses paroles ne seraient pas considérées comme déplacées. Après tout, s'il s'agissait là d'un réel rendez-vous, cela rentrait dans le contexte... Non ? Pour dire vrai, c'était le premier sincère rendez-vous d'Emily, le premier qu'elle avait et qui pouvait porter dignement son nom. Le premier qui connaissait le vrai sens de ce terme, et qui l'explorait réellement. Et la demoiselle pouvait dire qu'elle avait passée tout l'après-midi à l'appréhender, et même plus que cela encore. Elle ignorait littéralement comment Ellio allait réagir à ses paroles, à cette question balançait ainsi, mais comportant pourtant un réel sens, mais la distance qui les séparaient était quasiment inexistante à présent, un demi-pas de plus et les deux jeunes gens se retrouveraient l'un contre l'autre. En y repensant, le jeune homme avait proposé ses bras, quelques minutes auparavant, et Emily se ferait une joie d'un contact quelconque avec lui, bien qu'un certain l'attirant plus que les autres. Dans un souffle imperceptible, dont elle n'était même pas sûre que le jeune homme pourrait entendre, elle murmura « Alors, on fait quoi maintenant ? » Elle parlait de leur situation, de eux, évidemment. Mais sa gêne l'avait contraint à seulement murmurer ces mots au lieu de les prononcer naturellement. Ces maux. Ses maux. Un demi-pas les séparait, un demi-pas et la réalité ne serait plus que lointaine. Un demi-pas et la demoiselle se croirait à nouveau en proie à une nouvelle attaque cardiaque. Un demi-pas... Qu'est ce donc réellement ? C'est une distance. Mais la distance peut-elle réellement vous emmener dans un autre monde ? Une distance... Un fait. Au fond, ce n'est rien de plus... Rien de moins.


Spoiler:
 

__________
 BROKEN HEART
C'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Ven 29 Juin - 4:35

EMIO ❧ just the two of us
Emily éclata de rire ce qui le fit rire lui-même. Son rire était communicatif comme on disait et il faut dire qu'elle était tellement rayonnante quand elle riait. Quel garçon ne craquerait pas pour cette beauté fatale ? C'est vrai elle était charmante, belle, drôle et il était vraiment bien avec elle. Au moins il ne pensait pas au reste. Ces moments avec Emily étaient comme suspendus dans l'espace, une sorte de bulle que personne ne pouvait éclater. Un monde à part, un endroit juste pour eux deux. Ces moments il voulait les garder bien jalousement rien que pour lui. Il n'en parlait pas tellement avec Marcus d'ailleurs, ils en parlaient comme ça mais il ne donnait jamais de grands détails. Des fois il en parlait avec Filippine parce qu'elle était toujours de son côté mais Ellio avait l'impression qu'elle ne comprenait pas, qu'elle essayait mais qu'elle ne ressentait pas la force de ces moments aux yeux d'Ellio. C'est pourquoi il arrêtait souvent d'en parler avec elle car ça l'agaçait. Finalement il fallait les mieux qu'il les conserve pour elle et lui, lui et elle. Une bulle c'était cool. Il n'empêche qu'il enlevait le fait que la bulle finissait toujours par éclater à un moment ou un autre. « La question est plutôt, ce n'est pas un crime que je prive tes amis de toi ? » Ellio esquissa à nouveau un sourire. Ces amis n'étaient pas à ce point possessifs et s'ils l'étaient ça lui était bien égal. « Non parce que ça ne me dérangerait pas d'aller à Askaban pour toi, mais je me ferais quand même lapider pour le meilleur des crimes hein. » A ce point-là, on pouvait dire qu'elle devait vraiment l'apprécier pour faire tout cela même si c'était sur le ton de la plaisanterie. Cela donna un peu plus confiance au jeune homme dans le sens où il doutait toujours un peu de la sincérité de la demoiselle. Par cette phrase il imaginait déjà le fait qu'elle tienne vraiment beaucoup à lui et qu'elle soit autant attaché à lui que lui l'était d'elle. Les sentiments amoureux c'étaient effrayants parce qu'ils vous rendaient vulnérable, fragile et Ellio n'aimait pas être dans cette position. C'était tellement plus agréable de lire dans les cartes de l'autre, on n'avait pas d'imprévus, de surprise or là il avançait dans le noir, cherchant désespérément la lumière du tunnel et il l'espérait le bonheur. Enfin Ellio se permit de dire : « Ca me va droit au cœur ton sacrifice. Je te promet de venir te délivrer avant. »

« Pauvre chaise quand même. » Elle releva alors la tête et le regarda. Ses yeux si bleus étaient tel un océan dans lequel on se perdait. Ils semblaient si purs, si profonds. Il ne put alors que lui offrir un sourire radieux. Certes pauvre chaise mais Ellio ne pensait à son sort en ce moment. Oh non, elle était bien finalement toute seule. Il fallait qu'elle commence à s'habituer à la distance car il se pourrait bien qu'il déserte la bibliothèque plus souvent à l'avenir, du moins c'est ce qu'il se dit à ce moment-là. « Dis donc monsieur Fisher-Baker, ce n'est pas très conventionnel ce que vous faîtes là, je risquerais de vouloir vous embrasser. » Cette phrase fit rater un battement à son cœur. Elle allait l'achever avec de telles phrases, il ne supporterait pas tout ça. Cette petite phrase qui pouvait sembler anodine éveillait tellement de choses en lui : un profond désir, une excitation et une terrible envie de l'embrasser. Oh oui s'il n'avait aucune retenue, il l'aurait déjà pressé de sceller leur lèvre par ce baiser qu'elle évoquait. Il ne savait pas cependant si elle en avait autant envie que lui après tout elle plaisantait juste avant, peut-être était-elle encore dans la plaisanterie. Ellio ne voulait pas être ridicule et encore une fois être blessé. Emily était bien différente de ce qu'il avait connu auparavant, à savoir Dalia. Ellio connaissait par cœur Dalia, il savait ce qu'elle allait dire avant même qu'elle n'ouvre la bouche, il connaissait ses manies, ses tics. Cette façon qu'elle avait de froncer les sourcils quand quelque chose la contrariait, son rire qui lui donnait encore plus l'envie de la garder au près de lui et son regard amoureux qu'elle a... qu'elle avait à chaque fois qu'elle se retournait vers lui. Une douleur traversa son esprit lui donnant une migraine passagère et voilà il recommençait, les regrets, cette nostalgie perpétuelle qui n'était en rien productive mais qui n'était que destructrice. Il avait le droit de connaître de nouveau le bonheur, de se donner la chance de tourner la page et pour cela il devait abandonner le passé, l'abandonner complètement. « Alors, on fait quoi maintenant ? » Oui que faisaient-ils maintenant ? Un rien les séparait. Ellio pouvait décider de mettre entièrement son passé derrière lui et franchir cette barrière et embrasser Emily, donner une chance à l'inconnu, à un « nous » que formerait Emily et lui ou alors il changeait le sujet, dériver la conversation et continuer de se raccrocher à cet infime espoir que Dalia allait enfin être à ses côtés, pour de bon. Cruel dilemme, cruelle décision. Pourquoi les choix étaient-ils toujours difficiles ? La vie était semée de choix qui semblaient cruciaux, mais l'étaient-ils au final ? Ellio décida qu'il fallait arrêter de penser au bout d'un moment, il fallait laisser faire les choses. Ainsi il dit : « Et bien ça dépend, qu'a-tu donc envie de faire ? » Ellio continua de la regarder et se rapprocha un peu d'elle avant d'ajouter : « Je pense qu'on devrait juste faire ce dont on a envie. » Il n'avait qu'à avancer son visage de même pas dix centimètres et leurs lèvres seraient en contact. Il jeta un dernier regard à Emily voir si elle n'avait pas envie de revenir en arrière, si elle avait bien envie que ce baiser se passe et puis ne voyant pas de signes lui disant de reculer, Ellio s'approcha et ce qui devait se passer, arriva...


(c) tears buried.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Angel on the skyΔ Trop belle pour être vraie
avatar


personal informations

► date d'inscription : 28/02/2012
► parchemins : 1169


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Dim 1 Juil - 9:04


Un réel bien être émanait de la Serpentard. Elle se sentait à l'aise, dans une position confortable, et en très bonne compagnie. Elle était heureuse et elle riait, qu'aurait-elle pu demander de mieux ? Rien, vraiment. Ellio était parfait, et se trouver avec lui l'était encore plus. Emily aimait ces moments en sa compagnie, et cet apaisement qu'elle ressentait à ses cotés. Elle était détendue, comme si cela avait toujours été la place qui lui été destinée. « Ca me va droit au cœur ton sacrifice. Je te promet de venir te délivrer avant. » La jeune fille sourit, à chaque parole - prononçait par l'un comme par l'autre - Emily se sentait un peu plus proche du jeune homme. Elle sortit quelques idioties dont elle aurait pu s'abstenir et scruta le beau brun. Bon sang, ce qu'il était beau. Ça n'aurait pas du être permis, d'unir tant de qualités dans une personne. D'abord, car cela vous donnez envie de l'embrasser un peu plus à chaque instant, ensuite, car ce n'était pas très juste par rapport aux autres garçons, dont Emily avait l'impression qu'ils étaient tous banals en comparaison. Et ils l'étaient, en fait. Ou alors c'était Ellio qui était extraordinaire. Mais l'un et l'autre s'unissaient, au fond. Emily dit au garçon que son sourire et son regard charmeurs n'étaient pas très conventionnels, qu'elle allait finir par vouloir l'embrasser, mais elle ne prit pas le soin de lui préciser que c'était d'hors et déjà le cas. En effet, sa seule envie depuis son arrivée sur les toits, des jours, et même des semaines voir des mois, était de goûter la sensation des lèvres du Serdaigle. Elle le désirait, elle en rêvait, cela devenait presque une lubie, tant elle le souhaitait. Ce qui était étrange, c'est que jamais Emily n'avait ressentit ce qu'elle ressentait en pensant à Ellio. Le cœur qui se contracte, les battements qui s'accélèrent, la sensation de besoin, elle n'avait ressentit tout cela qu'avec lui, et éternellement lui. Quelque chose clochait à l'intérieur d'elle, et elle n'osait pas se l'avouer. La demoiselle avait déjà souffert, beaucoup, et c'était en partie pour cela qu'elle était devenue celle qu'elle était : une séductrice. Pas d'attache, pas de relation, et dans le même temps, pas de douleur. C'était la vie qu'elle s'était donnée, celle qui était devenue son quotidien, et dont elle pensait y trouver son bonheur. Mais elle ne connaissait rien du bonheur, elle n'en avait rien connu, et elle allait bientôt se rendre d'à quel point. Son organisme voulait faire une croix sur le comportement qu'elle avait eut depuis ces cinq derrières années, et ce depuis son rapprochement avec Ellio. Elle ne souhaitait plus vagabonder de garçon en garçon, elle n'en voulait qu'un, et cela pouvait par des aspects paraître très effrayant. On ne change pas la personne que l'on est, disait certains, et pourtant Emily changeait, elle le savait, elle le sentait, et tout cela s'annonçait en elle comme une évidence. Elle ne voulait être qu'avec une personne. Et elle n'avait osé en parler à personne. Car elle ne souhaitait pas qu'on cherche à l'en dissuader, elle ne voulait aucun avis sur tout cela, c'était à elle d'en décider, et elle avait pris sa décision. Sa seule crainte, à présent, était qu'Ellio ne veuille pas la même chose qu'elle. Elle craignait qu'il ne souhaite pas cette relation, qu'il ne la souhaite pas elle, qu'il la repousse, peut-être même, et c'était pour cela qu'Emily ne se tentait pas à faire le premier pas vers ses lèvres. Elle n'avait jamais attendu de la sorte, mais elle voulait que ce soit lui, si cela devait se faire. Elle lui demanda dans un léger murmure ce qu'ils faisaient à présent, ce qu'ils allaient faire. Un infime rien les séparait, et ils en étaient tous deux conscients. Leurs yeux se croisèrent, et le cœur d'Emily tressailla. Ellio avait un regard tendre, et des yeux splendides, qui faisaient fondre Emily au plus profond d'elle. Les lèvres - qu'Emily fixait sans s'en rendre compte - d'Ellio remuèrent, et elle releva les yeux vers lui. « Et bien ça dépend, qu'a-tu donc envie de faire ? » Ce qu'elle avait envie de faire ? Comme si la question se posait ! Elle ne désirait que l'embrasser, elle ne désirait que sentir son étreinte et ses lèvres se presser contre les siennes. Elle ne souhaitait que lui, et elle aurait aimé qu'il puisse lire dans ses pensées, pour se rendre compte à quel point elle désirait tout cela. Emily ne répondit pas, elle se contenta de le regarder, il continua d'ailleurs aussitôt « Je pense qu'on devrait juste faire ce dont on a envie. » Oh mon dieu, oh mon dieu, Emily allait faire un arrêt. Son cœur allait lâché, elle allait s'évanouir, avait-elle bien entendu ce qu'il venait de dire ? Avait-elle bien comprit le ton qu'il avait employé ? Déchiffrait-elle bien le sens de ses paroles ? Par merlin, son cœur allait réellement l'abandonner là, avant même qu'elle n'ait le temps de l'embrasser. Plus aucune information ne traversait son esprit, ou au contraire, si, elles se pressaient toutes dans son cerveau, et Emily n'arrivait plus à penser à rien, si ce n'est à l'éternelle beauté d'Ellio, et au désir extrême qu'elle ressentait pour lui.

Le bleu et argent lui jeta un regard remplit de sens, elle sembla en desceller le sens. Il allait l'embrasser, maintenant il allait l'embrasser. Bon dieu, était-elle assez jolie ? Arriverait-elle à lui rendre son baiser ? En serait-il satisfait ? Sentait-elle bon, d'ailleurs ? Oui, elle s'était lavée les dents bien trois fois avant de le retrouver, mais tout de même, elle doutait de tout à cet instant. Ne serait-il pas déçu ? Le visage du garçon s'approcha un peu plus d'elle et toutes ses pensées s'effacèrent. C'était comme si Emily n'avait jamais embrassé personne, ou alors que si, mais que c'était la première fois qu'elle embrassait une personne en ressentant ce qu'elle ressentait à son égard, et c'était tellement différent, tellement parfait. Emily comprenait tout à présent, elle voyait de quoi ses amies voulaient parler lorsqu'elles parlaient de l'amour, et dont Emily n'avait jamais voulu en croire un traître mot. Elle comprenait cette sensation de papillons dans le ventre, elle les ressentait, les étoiles dans les yeux, le chatouillement de vos sens et le bonheur suprême de tout cela, également. C'était magique, oui peut-être, ou alors elle était heureuse pour la première fois de sa vie et tout cela était du au fait qu'elle ressentait des sentiments pour Ellio. Son cœur s'emballa à nouveau, tandis que ses lèvres rendaient toujours leurs baisers au jeune homme, en se rendant compte de la douce réalité : bon sang, Emily Spencer était amoureuse. C'était si... Imprévisible. Et tellement bon. Les lèvres d'Ellio étaient sans défaut, les baisers qu'il lui livrait étaient terriblement agréables, doux et exceptionnels à la fois. Leurs lèvres s'entremêlaient, et semblaient ne plus vouloir se lâcher. C'était qu'ils avaient attendu ce baiser si longtemps, qu'à présent, ils ne souhaitaient plus se séparer. Emily sentit des frissons la parcourir de tout son corps et étreignit le jeune homme, le serrant contre lui, avant de passer une de ses mains dans ses cheveux, tandis que l'autre se trouvait toujours autour de son torse. Il avait les cheveux doux, et était fort. La Serpentard mit brièvement fin à leur baiser, sans pour autant se détacher de son étreinte, et plongeant ses iris dans ceux du jeune homme, comme pour lire à l'intérieur d'eux. Elle le scrutant, un sourire aux lèvres et dit, le plus sincèrement du monde « J'attendais ça depuis tellement longtemps. » Dans sa tête, un remake de Oh happy day ! avait pris place, et tâchait fort bien de se la jouer chorale dans son cerveau. Cela devait très certainement être une projection de son esprit afin de lui signifier qu'elle était heureuse, mais Emily n'avait pas besoin de cela pour le savoir. Il lui suffisait de regarder Ellio et son cœur le devinait tout seul. Elle ne savait pas réellement si Ellio considérerait également qu'ils étaient à présent ensemble, elle l'espérait, mais elle n'osa pas lui poser la question, elle ne voulait pas gâcher un moment pareil, et elle savait qu'elle n'aurait point profité pleinement de son bonheur si le jeune homme avait décidé d'y répondre négativement. Elle préférait, pour le moment, ne pas lui poser la question, même si celle-ci serait forcément posée à un moment ou à un autre, et peut-être même en cette fin de journée, sur les toits. Qui sait ce que l'avenir nous réserve, elle s'était réveillée avec pour seul but d'user de sa flemme, et elle se retrouvait à présent dans les bras et sous l'emprise des lèvres du splendide Ellio. C'était à peine croyable. Elle lui sourit encore une fois, et se pencha à son tour pour embrasser ses douces lèvres. Elle aurait voulut que ce moment dure une éternité, mais si tout se passait bien, elle aurait encore de nombreuses occasions pour profiter de ces moments d'éternité. Emily aurait voulut lui dire ce qu'elle ressentait, à son égard, tout ce qui l'envahissait, ce bonheur, et tout cela, mais les lèvres d'Ellio étaient bien trop prenantes pour qu'elle ne puisse s'en détacher. Finalement, au bout d'un moment, et au milieu de leurs baisers, la jeune fille murmura « Je suis heureuse. », et elle l'était. Plus que jamais.

__________
 BROKEN HEART
C'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Mar 17 Juil - 9:20

EMIO ❧ just the two of us
Ils s'embrassèrent, pas qu'une fois mais bien plusieurs fois. Cette sensation de bien être total cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas ressenti mais en ce moment, alors que ses lèvres étaient scellées à celles d'Emily par ces baises c'est ce qu'il ressentait. Tous ses problèmes avaient l'air de s'évaporer, tous ses soucis étaient bien lointains. Ce n'était qu'Emily et lui, quelque part, ça aurait pu être n'importe où il s'en fichait : en plein milieu de la grande salle, dans un désert, chez lui, chez elle mais il se trouvait qu'ils étaient sur les toits. Bien les toits alors. Le jeune homme n'avait aucune envie que ça s'arrête, pourquoi le voudrait-il de toute manière ? Qu'est-ce qui pouvait être plus agréable que ce moment ? Rien de meilleur ne l'attendait et puis pourquoi toujours vouloir faire autre chose ? Avance ou encore se projeter ? Il était bien, elle était bien en tout cas c'est ce qu'il lui semblait vu qu'elle lui rendait ses baisers avec la même intensité. En tout cas ça ne devait pas lui déplaire. Il sentit alors un mouvement dans ses cheveux, quelqu'un ou quelque chose les parcourait. Sûrement la main d'Emily, en effet qu'est-ce que cela pouvait être d'autres ? Ce contact n'était pas désagréable, loin de là. Cependant toute chose avait une fin et Emily mit fin à leurs baisers mais elle ne se dégagea pas de lui. Elle le regardait droit dans les yeux, il ne savait pas ce qu'elle cherchait mais il n'était pas inquiet, non il était même plutôt confiant. Ce n'était pas comme si elle allait s'enfuir en courant, ce n'était pas son genre. Elle se mit à sourire ce qui conforta l'opinion du jeune homme et enfin elle se décida de parler, faisant ainsi taire toute hésitation, toute crainte : « J'attendais ça depuis tellement longtemps. » On peut aisément penser qu'il aurait pu lui-même la dire cette phrase mais il ne l'avait pas dite, pourquoi ? Parce qu'elle l'avait dite avant ? Sans aucun doute mais peut-être aussi parce que ça serait mentir à une partie de lui qui était toujours présente en lui, même s'il désirait plus que tout la voir partir cette partie. Enfin bref pas la peine de revenir encore une fois là-dessus. Elle l'embrassa alors encore une fois puis une autre et le jeune homme arrêta alors de compter. Finalement après quelques baisers échangés, elle lui murmura : « Je suis heureuse. ». Au départ le jeune homme ne savait pas s'il avait bien entendu mais après avoir réfléchi il se dit que ça ne pouvait pas être autre chose, elle lui avait bien qu'elle était était heureuse. Il devait bien avouer que ça le réjouissait car lui aussi était heureux peut-être pas pour les mêmes raisons qu'elle mais ce qui comptait, c'est qu'ils étaient tous les deux bien, non ? Cependant pour que tout cela marche et Ellio en avait largement conscience, il devait être tout à fait honnête avec elle or pour le moment il ne l'était. C'est vrai il avait l'impression de jouer double jeu et de la laisser espérer certaines choses qui n'arriveront sûrement jamais. Il est vrai qu'on pouvait aussi penser qu'il allait un peu trop vite en besogne mais Ellio voulait vraiment que ça marche entre Emily et lui et pour cela il fallait de bonnes bases, c'était la seule possibilité de réussite pour un couple. Ils n'étaient pas un couple mais ils allaient le devenir, c'était pratiquement sûr autant faire les choses bien. Néanmoins il devait se montrer rassurant aussi c'est pourquoi il dit : « Moi aussi. » Son ton était de suite plus grave mais il était vraiment sincère.

Le jeune homme attrapa alors ses mains pour les garder dans les siennes insinuant aussi par ce geste que les minutes bisous étaient terminées pour le moment. Il crut sentir une légère anxiété dans les yeux d'Emily ce qui ne l'aidait pas à être rassuré et être en possession d'une grande assurance mais de toute façon il était trop tard pour reculer à présent. Il réfléchissait au meilleur moyen de l'annoncer à Emily. Certes ce n'était sûrement pas ce qu'une fille de son âge voudrait en entendre, surtout quand la fille semblait amoureuse ou en tout cas heureuse mais il n'allait pas non plus lui annoncer qu'il ne voulait pas d'elle, non. Ses propos allaient être beaucoup nuancés et surtout beaucoup moins graves. « Emily écoute... » Il avait vraiment l'impression de lui annoncer la pire nouvelle de sa vie avec ce ton-là, ces mots-là et cette attitude mais il n'était pas vraiment doué pour ces choses-là, il fallait le dire. « Je t'apprécie vraiment beaucoup, je suis bien avec toi je pense que ce n'est plus à prouver mais je dois être vraiment honnête parce que... Parce que je pense que ça pourrait le faire entre nous mais pour ça il faut qu'on soit sur la même longueur d'ondes toi et moi. » Il fit une nouvelle fois une pause avant de rajouter. « Je... euh ne suis pas encore prêt à entamer une relation sérieuse, j'aimerais mais je ne peux prendre le risque de servir mon cœur sur un plateau et le voir ratatiner. Je le redis je me sens vraiment bien avec toi mais je ne voudrais pas que tu t'imagines des choses ou je ne sais quoi. Je ne dis pas que ça n'arrivera pas mais je préfère que ça soit clair dès le départ. » Il baissa les yeux se sentant gêné et mal à l'aise parce que ce n'était pas facile à dire tout cela et qu'il avait peur qu'Emily le prenne mal ou pire qu'elle lui rit au nez. Oh si elle se moquait de lui, il serait bien capable de sauter dans le vide, ça valait mieux que de subir des moqueries quotidiennes ou que tout le château soit au courant. Il ne put s'empêcher de murmurer. « J'ai l'air tellement pathétique. »

Spoiler:
 


(c) tears buried.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Angel on the skyΔ Trop belle pour être vraie
avatar


personal informations

► date d'inscription : 28/02/2012
► parchemins : 1169


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Ven 3 Aoû - 5:05


Le baiser qu'Ellio et Emily partagèrent ensemble fut passionnel, fusionnel, fantastique, et tout ce qui va avec. Du moins, il l'avait été pour Emily. Ellio, lui aussi, avait l'air plutôt satisfait, et le cœur d'Emily était encore tout chaud de cet émoustillement inhabituel. Car des garçons, elle en avait côtoyé des tas, mais jamais oh grand jamais elle n'avait ressenti ce qu'elle avait ressenti là, avec Ellio. Pourtant, le jeune homme semblait avoir quelque chose à dire, Emily avait la fâcheuse impression d'avoir été trop rapide en disant à son interlocuteur ce qu'elle ressentait au fond d'elle, et qui était la simple et pure vérité : elle était heureuse. Emily n'avait jamais connu cela auparavant, du moins il ne le lui semblait pas, pour une fois, elle tenait à quelqu'un fortement lorsqu'ils avaient franchi la barrière du premier baiser. Mais peut-être, après tout, s'était-elle emballée trop vite. Le Serdaigle lui répondit cependant un vague « Moi aussi. » qui aurait pû la rassurer si un changement de ton ne s'était pas ensuivi. Bon sang, qu'avait-elle fait ? Rien, il ne lui semblait. Avait-elle eût ce tord d'être heureuse et de l'exprimer ? Il était certain qu'Ellio et elle se connaissaient depuis très longtemps, l'enfance, pour dire vrai, et il lui avait semblait qu'elle n'avait pas besoin de jouer la carte de l'ignorance avec lui, elle voulait être avec lui, elle le voulait tout le temps, être en sa compagnie, sentir son odeur, revivre les baisers qu'ils avaient échangé, pourquoi donc aurait-elle du s'abstenir d'exprimer sa pensée ? Emily, cependant, souriait toujours. Après tout, elle devait se faire des idées, Ellio avait une voix tout à fait normal et elle s'était imaginée des choses. Les baisers qui les avaient liés étaient extraordinaires, elle était heureuse, Ellio l'était probablement aussi, et tout allait bien. Sans qu'Emily ne comprenne, Ellio attrapa la paume de ses mains, et les garda au chaud entre les siennes, elle n'avait pas rêvé, ce geste exprimait son envie de lui annoncer quelque chose, et tout le monde sait qu'annoncer quelque chose dans des moments pareils, ce n'est jamais bon présage. Stressée, anxieuse, et si Emily tentait par tous les moyens de cacher les émotions qu'elle ressentait, elle était loin de douter que la panique se lisait clairement dans ses yeux, et - par merlin - elle n'avait aucune possibilité d'y remédier. « Emily écoute... » Oh, non... Ça ne sentait pas bon, pas bon pas bon du tout. Au revoir belle utopie, au revoir rêves, au revoir illusions, au revoir à tous. Elle l'avait pressenti, il allait lui annoncer que ce qu'il venait de vivre était fantastique mais qu'il ne voulait pas d'elle. Il lui sortirait probablement une excuse du genre : je pensais être prêt mais je ne le suis pas; ou bien encore : je ne suis pas sûr qu'on soit fait pour être ensemble; et tout cela car leurs lèvres avaient eût le malheur de se rencontrer ? Qu'est-ce qu'Emily était i-d-i-o-t-e, son père lui avait bien toujours stipulé de ne jamais faire confiance aux garçons, même ceux avec qui l'on pense que ce sera différent, elle avait failli une fois et s'était retrouvée le cœur brisé, lors de sa première année à Poudlard, et voilà qu'elle n'avait rien appris de ses erreurs, elle allait souffrir et elle en serait la seule responsable. La seule responsable d'avoir cru encore une fois. « Je t'apprécie vraiment beaucoup, je suis bien avec toi je pense que ce n'est plus à prouver mais je dois être vraiment honnête parce que... Parce que je pense que ça pourrait le faire entre nous mais pour ça il faut qu'on soit sur la même longueur d'ondes toi et moi. » Bon, le début n'était pas catastrophique, pas si dramatique que cela. Cependant, Emily ne voyait pas bien où Ellio voulait en venir, qui avait-il donc de si important que la jeune fille ignorait et qui contenterait pour leur relation, si jamais ils pouvaient affirmer qu'il s'en agirait d'une ? Emily restait sur ses gardes, persuadée que cela ne voulait toujours dire quelque chose de très sympathique. Elle le laissa donc continuer, maintenant un certain calme extérieur, tout de même, loin d'exprimer ce qu'elle ressentait réellement. « Je... euh ne suis pas encore prêt à entamer une relation sérieuse, j'aimerais mais je ne peux prendre le risque de servir mon cœur sur un plateau et le voir ratatiner. Je le redis je me sens vraiment bien avec toi mais je ne voudrais pas que tu t'imagines des choses ou je ne sais quoi. Je ne dis pas que ça n'arrivera pas mais je préfère que ça soit clair dès le départ. » OK, Emily était tombée amoureuse d'un unique garçon, elle était prêter à se livrer pour la première fois, et ce exclusivement, pour la toute première fois de son existence, ELLE, la séductrice, et ce garçon était en train de lui dire qu'il ne souhaitait pas la même chose qu'elle ? Au contraire même, il était en train de lui proposer une relation comme Emily en vivait en permanence depuis cinq années, sans réelle attache, avec très peu d'importance pour la personne d'en face, il lui proposait de garder des sentiments douloureux à l'intérieur d'elle, c'était bien cela ? Emily avait envie de hurler. Ou pire, de vomir.

La jeune Serpentard ne doutait strictement pas de plusieurs choses : petit un, la tête qu'Ellio avait face à lui était tout sauf - comme précédemment - chaleureuse. Petit deux, elle était la personne la plus énervée contre sa propre niaiserie sur cette Terre, et pourtant, son visage ressemblait à un ravage, jamais sa face d'ange n'avait arborait une mine aussi triste, et ce, sans qu'elle le désire. Petit trois, elle songeait très sérieusement à faire un saut des toits, pour ne plus sentir cette humiliation qui la submergeait. « Tu... » commença-t-elle, mais cela était vain, aucun mot n'arrivait à sortir de sa bouche, elle décida donc de tourner le dos à Ellio, et de scruter le paysage, le magnifique horizon, pour digérer comme il se doit cette information. Ellio n'était pas prêt, d'accord, c'était un fait. Mais elle, était-elle prête à retomber dans cette routine de non-relation ? Elle serait prête à beaucoup de choses pour Ellio, car malgré toutes les émotions qu'elle ressentait au fond d'elle en cet instant même, elle ne pouvait nier les sentiments qu'elle éprouvait pour le Serdaigle. Mais Emily ne s'était pas attendue à cela, Ellio lui avait dit qu'il n'était pas prêt à lui livrer son coeur sur un plateau, mais lui venait à l'instant de piétiner le sien de toutes ses forces, et Emily se sentait si... stupide, d'avoir cru que ce serait à son tour, d'être heureuse, de connaître les joies d'être en couple, et pas avec n'importe qui, avec Ellio Fisher-Baker. Toujours dos à Ellio, Emily lâcha, comme si cette voix n'émanait pas de son corps « D'accord. » Quoi ? Que venait-elle de dire ? Mais non, elle n'était pas du tout d'accord avec cela, pas du tout du tout du tout. « Je comprend. » Oh bon sang, mais que disait-elle ? QUE LUI PASSAIT-IL PAR LA TÊTE ? Elle même l'ignorait, car si il avait bien une certitude dans ce monde : c'est qu'elle était loin d'être d'accord avec les paroles du jeune homme. Le réel moi d'Emily ne mit cependant pas à refaire surface, elle se retourna brusquement pour faire face au jeune homme, se retrouvant donc nez-à-nez avec lui.

« En fait non, c'est pas vrai. » elle marqua une légère pause, le temps d'avaler sa salive et de plonger ses sublimes yeux bleu dans ceux du jeune brun. « Tu dis que tu n'es pas prêt à me donner ton cœur, d'accord, mais tu devrais savoir que je ne vais pas le blesser, je ne vais pas le meurtrir, comme tu as peut-être du le connaître auparavant. » La brunette marqua un nouveau temps d'arrêt, toutes ses pensées se bousculaient une à une dans son esprit, et il fallait qu'elle fasse le tri de ce qu'elle voulait dire, et de ce qu'elle disait. « Nous deux, on est pas des inconnus, je te connais et tu me connais. Tu dis que tu ne veux pas que je m'imagine des choses, pourtant, cela fait quelques mois que nous nous tournons autour, tous les deux, et je me risque à avoir la prétention de dire que tu sais, puisque tu tiens à me préciser le contraire, que j'ai envie, pour la première fois de ma vie, d'une vraie relation. » Emily reprit son souffle, sa fierté était littéralement envolée, elle confiait tout à Ellio, et cela lui était une sensation tout à fait nouvelle. Elle en avait gros sur le cœur et pourtant, elle était loin d'avoir fini de s'exprimer. « Je veux être avec toi, Ellio, je crois pas que ce soit réellement un secret que j'aurais tâché de cacher. On le savait tous les deux quand on s'est embrassés. Maintenant t'es pas prêt, d'accord, je sais pas trop quoi te dire, en fait, je me sens tellement bête tu sais, mais tu m'as embrassé en sachant cela, t'aurais peut-être du me le dire avant, mais c'est pas un reproche que je te fais, rassure-toi, faut juste que je passe... au travers. »

Emily attendit qu'Ellio réagisse. Puis, lorsque le calme se fit, Emily entendit Ellio rajouter « J'ai l'air tellement pathétique. » Emily le dévisagea, qu'était-il en train de dire ? Lui, pathétique ? Mais jamais de la vie, et cela n'arriverait jamais. Avançant une main tremblante vers son visage, Emily abaissa son visage pour qu'il se trouve totalement devant elle, et dit « T'es loin d'être pathétique, et tu l'as jamais été. » elle marqua une pause, avant de lâcher, avec une moue malicieuse et sourire taquin « Tu crois que je serais resté avec toi, sinon, tout ce temps ? » Le rire d'Emily résonna sur les toits, et elle respira grandement, tout en lui décochant un clin d’œil. Elle se tourna de nouveau vers la vue, ne lui tournant pas le dos cette fois-ci, elle se trouvait juste perpendiculairement à lui. Dans un souffle, tandis qu'elle avait attrapé les doigts d'Ellio et qu'elle les avait glissés entre les siens, elle dit « J'ai qu'une seule certitude pour le moment, c'est que être avec toi, c'est la meilleure chose qui puisse m'arriver. » c'était vrai, elle n'aurait jamais rêvé de mieux, oh non, ça jamais. « Mais faut que tu saches que tu pourras toujours avoir confiance en moi, je te briserais jamais, sache le. »

Spoiler:
 

__________
 BROKEN HEART
C'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


sexy baker i'll put my buns in ur oven
avatar


personal informations

► date d'inscription : 08/02/2012
► parchemins : 1099


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Mer 15 Aoû - 11:02

EMIO ❧ just the two of us
« Tu... » Ellio releva vers Emily. Oui que voulait-elle dire ? Il s'attendait au pire comme au meilleur vu ce qu'il venait de lui dire, sûrement au pire mais on ne savait jamais. C'est vrai elle lui avait tout de même dit qu'elle était heureuse et tout. Lui aussi lui avait dit qu'il était heureux et maintenant il mettait un grand frein à leur relation naissante. Légèrement lunatique le jeune Fisher-Baker ? On pourrait dire ça même si je ne suis pas sûr que le terme lunatique soit celui qui corresponde le plus à son comportement. Au lieu de poursuivre, la demoiselle Spencer lui tourna le dos. Ça ne devait pas être un bon signe, ça ! Oui en général lorsqu'une fille vous tourner le dos après de tels mots c'est qu'elle était soit très vexée ou alors qu'elle allait se mettre à pleurer et par fierté, elle ne voulait pas le montrer au garçon. Ellio avait toujours vu Emily comme étant une fille avec beaucoup de fierté. Oh non, pourvu qu'elle ne pleure pas, ce n'était pas le but recherché ! Oh oui la faire pleurer était bien l'une des dernières choses qu'il souhaitait. Quel abruti faisait-il ! « D'accord. » Dire qu'Ellio fut surpris est un euphémisme ! Il s'était attendu à toute autre chose de la part d'Emily : des cris, des coups, bref toute expression de colère mais elle, elle lui disait d'accord. Sa proposition lui convenait. Il ne savait pas s'il devait être content ou perplexe de cette réaction. Il préféra se taire et attendre la suite, peut-être qu'elle allait changer d'avis. « Je comprend. » Encore un fois elle allait dans son sens. C'était formidable, non ? Il n'aurait pu demander plus. Pourtant Ellio ne put s'empêcher de s'attendre à un revirement de situation, peut-être était-ce le calme d'Emily qui l'inquiétait. Il faut dire sa précédente relation était loin d'être calme. Dalia n'était pas le genre de fille calme et posée, elle faisait du bruit au contraire, beaucoup de bruit. Elle n'hésitait pas à s'emballer, crier et compagnie. Mais il fallait croire qu'Emily n'était pas du tout pareil, était-ce un mal ? Pas vraiment, après tout il désirait le changement, beaucoup de changement, le plus grand possible. Il était servi. Cependant est-ce que le changement était toujours bon ? Toute la réflexion résidait dans cette question.

Emily se retourna alors et le regarda droit dans les yeux, alors il sut. Il sut qu'elle ne pensait pas vraiment ce qu'elle avait dit parce qu'à aucun moment elle ne l'avait regardé, et ça s'était un signe qui ne trompait pas ! Il ne lui manquait plus que d'entendre ce qu'elle pensait réellement. « En fait non, c'est pas vrai. » Cela ne faisait que confirmer ce qu'il pensait, sa capacité de juger était belle et bien excellente, sans vouloir se vanter. Ce n'était pas forcément le meilleur moment pour penser à cela... « Tu dis que tu n'es pas prêt à me donner ton cœur, d'accord, mais tu devrais savoir que je ne vais pas le blesser, je ne vais pas le meurtrir, comme tu as peut-être du le connaître auparavant. » Tout ça n'était que des paroles, avait-elle des preuves ? Comme il l'avait dit, il ne pouvait pas prendre de risques pourtant il souhaitait ardemment pouvoir lui faire confiance, la croire mais c'était trop lui demander pour le moment. Son cœur n'avait pas assez cicatrisé. C'est vrai qu'il y avait des chances qu'elle ne lui fasse jamais de mal mais on ne savait jamais de quoi était fait demain. « Nous deux, on est pas des inconnus, je te connais et tu me connais. Tu dis que tu ne veux pas que je m'imagine des choses, pourtant, cela fait quelques mois que nous nous tournons autour, tous les deux, et je me risque à avoir la prétention de dire que tu sais, puisque tu tiens à me préciser le contraire, que j'ai envie, pour la première fois de ma vie, d'une vraie relation. » Pourtant elle disait vrai, ils se connaissaient depuis longtemps, l'enfance pour être précis. Ils se tournaient depuis longtemps autour, c'était vrai. Qu'elle souhaite une vraie relation était nouveau, il le savait comme elle venait de lui dire et cet argument de choc eut tout le poids espéré car il adoucit le jeune Serdaigle. En effet, n'était-ce pas une preuve qu'elle s'engageait autant que lui dans un inconnu ? Quelle prenait autant de risques pour lui ? Malgré tout il continuait à laisser sa souffrance surpassait tout le reste. Pourquoi s'affligeait-il tout ça comme s'il se refusait le droit de passer à travers ça. Comme s'il s'interdisait le droit de retrouver le bonheur en fait et ce avec quelqu'un d'autre. « Je veux être avec toi, Ellio, je crois pas que ce soit réellement un secret que j'aurais tâché de cacher. On le savait tous les deux quand on s'est embrassés. Maintenant t'es pas prêt, d'accord, je sais pas trop quoi te dire, en fait, je me sens tellement bête tu sais, mais tu m'as embrassé en sachant cela, t'aurais peut-être du me le dire avant, mais c'est pas un reproche que je te fais, rassure-toi, faut juste que je passe... au travers. » Comme elle avait raison et maintenant qu'elle le disait, il se sentait si cruel. Il avançait d'un pas pour ensuite reculer de trois pas. Il jouait avec Emily comme il le faisait avec les toutes filles depuis sa rupture. Il avait provoqué le baiser, il avait tout mis en œuvre pour qu'il se produise et maintenant il lui demandait de faire comme si ça n'avait pas d'importance, comme si ça ne comptait pas mais ça avait de l'importance et ça comptait. Voilà qu'en plus elle avait encore la volonté d'être avec lui, de lui « courir après » alors qu'il employait toute la force du monde à la refroidir et la faire fuir. Il ne méritait pas qu'elle se batte pour lui, oh non il ne le méritait pas. Alors qu'il devait saisir cette occasion divine, cette perche tendue pour vivre des jours heureux, il s'appliquait à ne pas lui céder. A croire que tout son esprit avai décidé de la repousser au maximum, jusqu'à ce qu'il n'est plus la force de le faire. Pauvre imbécile !

« J'ai l'air tellement pathétique. » Cette terrible constatation s'appliquait plus alors à ce qui se passait au sein de son être : toutes ses réflexions, tout ce combat qui s'opérait. Bien sûr Emily ne comprendrait pas ou alors pas complètement mais maintenant qu'il avait prononcé cette petite phrase, il ne pouvait faire machine arrière. Son interlocutrice croirait sûrement qu'il pensait cela uniquement à cause de leur discussion. Cela était vrai indirectement mai pas totalement. Il se plaignait encore une fois, à croire qu'il ne savait faire que cela lorsqu'il ne trouvait pas de solution à un problème, en l'occurrence ici son incapacité à pouvoir tourner la page. « T'es loin d'être pathétique, et tu l'as jamais été. » Encore une fois elle le réconfortait, lui disait qu'il n'était pas en tort. Bref elle faisait tout pour qu'il soit bien, elle s'occupait bien trop de l'apaiser plutôt que penser à elle en premier. Encore une fois il se dit qu'il ne méritait pas autant d'attention et d'amour. Ce n'était pas forcément qu'Emily était folle amoureuse de lui, il ne disait pas cela mais plutôt qu'elle était beaucoup attachée à lui et qu'elle le montrait aujourd'hui en ayant toutes ces attentions pour lui dans ses paroles. « Tu crois que je serais resté avec toi, sinon, tout ce temps ? » Avant même qu'il ne puisse faire quoique ce soit, il put la voir et l'entendre rire ainsi que lui faire un clin d'œil. Lui aussi il eut bien envie de sourire mais il se retint, sûrement à cause de sa réserve naturelle, il n'en savait trop rien. Emily avait en tout cas le don de lui redonner le moral en moins de deux. Une phrase et c'était fait comme si elle était un rayon de soleil en plein hiver. Elle se tourna de nouveau, ainsi elle ne lui faisait pas signe. Ellio interpréta cela comme étant une façon de se mettre plus à l'aise mais peut-être était-ce pour une toute autre raison. Il n'avait pas toujours raison et heureusement d'ailleurs. Il sentit alors ses doigts chercher les siens avant qu'elle ne parle de nouveau. « J'ai qu'une seule certitude pour le moment, c'est que être avec toi, c'est la meilleure chose qui puisse m'arriver. » Il était d'accord avec ce qu'elle venait de dire parce qu'il le pensait aussi. Quand il était avec elle, tout devenait tout de suite plus beau. Pourquoi alors cherchait-il tant à repousser l'inévitable ? Lui et elle, elle et lui. Leur couple. « Mais faut que tu saches que tu pourras toujours avoir confiance en moi, je te briserais jamais, sache le. » Comment rester de marbre ? Comment ne pas avoir envie de croire à tout cela et se laisser enfin aller ? Chasser la douleur par un peu de douceur. C'était le meilleur antidote du monde et Emily lui offrait sans concession. Alors au lieu de penser aux mots à dire, Ellio se contenta de l'attirer vers lui et de l'embrasser avec toute la passion qu'il avait en lui comme pour lui dire qu'il pensait ce qu'elle venait de dire, qu'elle était son meilleur moment de la journée et toutes ses choses. Au cours de ce baiser, Ellio vint placer ses mains tantôt sur ses joues, tantôt dans son dos. Cet échange aurait duré encore de longues minutes si un bruit provenant de derrière la porte n'alerta pas le jeune Serdaigle. Il rompit le baiser et entraîna Emily plus loin pour qu'on ne les voit pas. Surgissant de derrière la porte, l'une des terribles surveillants du château, Taylor Kensington et une élève. « Bon alors ils sont où ? » Ellio sut alors qu'elles étaient là pour eux. « Ils étaient là juste là. Ils ont sûrement du partir. Je... Je vous assure qu'ils étaient là. » La jeune fille, sûrement en première ou deuxième année, était terrifiée. La surveillante se retourna alors vers elle. « Tu me refais encore monter sur les toits pour rien et je te colle pour le reste du mois, c'est compris ? » La petite fit un signe affirmatif de la tête puis elles repartirent de là où elles venaient. Ellio attendit un peu avant de regarder de nouveau Emily et de lui dire : « Je crois qu'on ferait mieux de partir d'ici. On lui a échappé une fois mais il est pas impossible qu'elle revienne. » Emily parut d'accord avec lui, il saisit donc sa main et ils quittèrent eux aussi les toits.

Spoiler:
 


(c) tears buried.

__________
 

+ Comme à tes genoux au premier rendez vous, je veux ce feu qui nous dévore et cette douleur que j'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


    Angel on the skyΔ Trop belle pour être vraie
avatar


personal informations

► date d'inscription : 28/02/2012
► parchemins : 1169


MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   Dim 26 Aoû - 22:53

Ellio et Emily s'étaient embrassés, et cela c'était ensuivit de paroles du jeune homme peu plaisantes à entre pour la verte et argent. Blessée, mais loin d'être d'accord avec ce que le Serdaigle avait pu dire, Emily avait d'abord baissée sa garde, assurant être en accord avec ses mots, puis avait fait face à celui qu'elle connaissait depuis toujours, et elle avait alors su qu'il savait ce qu'elle allait lui dire. Car, justement, ils se connaissaient si bien, et qu'Emily, malgré tous les changements dont elle avait pu faire preuve, notamment celui de ne s'intéresser plus qu'à un seul garçon, elle, la séductrice, elle aussi se devait de dire la vérité à Ellio. Et c'est ce qu'elle avait fait, elle lui avait fait partager toute sa pensée, sous le silence d'Ellio. « J'ai qu'une seule certitude pour le moment, c'est que être avec toi, c'est la meilleure chose qui puisse m'arriver. Mais faut que tu saches que tu pourras toujours avoir confiance en moi, je te briserais jamais, sache le. » Que pouvait-elle dire de plus que tout cela ? Elle avait pesé ses mots, ses maux, et les avaient exprimé. Elle n'en avait pas honte, loin de là, et elle savait pertinemment qu'elle ne briserait jamais le cœur d'Ellio. Car si elle avait décidé d'elle-même de ne voir plus que par lui en amour, c'était bel et bien la preuve que cela ne changerait. Il s'agissait tout de même d'Emily, ne l'oublions pas. Les doigts des deux jeunes gens s'étaient liés, et Emily aimait, adorait, cette sensation. Le contact de leurs peaux était tellement agréable pour la Serpentard. Mais cela n'était rien comparé aux moments où Ellio embrassait Emily. Ça, c'était magique, ça lui donnait des papillons dans le ventre, la faisait frémir, la rendait heureuse. Le baiser que lui délivra alors le jeune brun fut des mieux accepté. C'était un baiser passionnel, rempli d'émotions, comme si le jeune Serdaigle voulait lui faire comprendre qu'il partageait les paroles qu'elle avait dit précédemment. Les mains d'Ellio se baladèrent dans le dos d'Emily, puis sur ses joues, et la jeune fille l'embrassait un peu plus intensément à chaque intention. Qu'est-ce qu'elle était bien, avec lui, c'en était presque inouï. Mais bien évidemment comme pour tout, les belles choses rencontraient toujours une fin, malheureusement. Et des voix ne tardèrent pas à se faire entendre, coupant court à leur formidable union. La main d'Ellio attrapa celle d'Emily et ils se cachèrent juste à temps avant de n'être découvert par les nouveaux arrivants. « Bon alors ils sont où ? » Emily reconnut immédiatement cette voix, car oh, oui, elle la connaissait très bien. Il s'agissait de celle de Taylor, la surveillante très crainte par tous, mais qui adorait littéralement Emily. Un sourire s'émissa sur les lèvres de la Serpentard devant la vue de l'air sévère de la surveillante, qui terrorisait de toute évidence l'élève qui l'accompagnait. Bien fait pour elle, qui était-elle cette petite idiote pour venir les balancer ? Emily la fixa afin de retenir les moindres détails de son visage afin de pouvoir la retrouver plus tard, et entendit avec satisfaction la voix bégayante de la fille - enfant ? - dire « Ils étaient là juste là. Ils ont sûrement du partir. Je... Je vous assure qu'ils étaient là. » elle pointa son doigt dans le vide, et Emily serra la main d'Ellio un peu plus dans la sienne. Taylor semblait très énervée. Enfin non, elle était clairement extrêmement énervée. Et d'ici peu, et pour autant qu'Emily connaissait la surveillante, la jeune blonde allait bientôt entrer dans une colère noire, et cela ne se fit pas attendre. « Tu me refais encore monter sur les toits pour rien et je te colle pour le reste du mois, c'est compris ? » Ahaha, si Emily avait pu rire à haute voix, elle l'aurait littéralement fait. Les deux arrivantes quittèrent rapidement les toits, non sans que l'élève est baissé son visage au plus bas, et que Taylor est ruminé au plus profond de son être. Ellio se tourna alors vers elle et dit « Je crois qu'on ferait mieux de partir d'ici. On lui a échappé une fois mais il est pas impossible qu'elle revienne. » Emily sourit et approcha ses lèvres de celles du beau, magnifique, quatrième année. Il était tellement charismatique, que cela la faisait tout le temps sourire. « Allons-y. » Le Serdaigle attrapa la main de la verte et argent et ils se dirigèrent vers la sortie des toits. Ellio emprunta l'escalier et lui tendit la main pour qu'elle descende majestueusement. Emily lui décocha un sourire, un sourire splendide, et attrapa sa main pour quitter les toits en sa magnifique compagnie.

Spoiler:
 

__________
 BROKEN HEART
C'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer...
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: just the two of us ϟ emily (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

just the two of us ϟ emily (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « TOURS » :: toits-