Partagez | 
 

 On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


MessageSujet: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Lun 7 Nov - 6:38


    « Amour : n.m (du latin : amor) Sentiment très intense, attachement englobant la tendresse et l'attirance physique entre deux personnes. Éprouver de l'amour pour quelqu'un (synonyme : attachement). C'est une vraie histoire d'amour. Il a fait naître en moi un amour fou. (synonyme : passion) »

    Sarah errait dans les couloirs depuis le début de la matinée et elle avait finit dans la bibliothèque à lire le dictionnaire. Oui, vous avez bien lu, le dictionnaire. Depuis deux jours les choses ne tournaient plus rond, ses pensées la conduisaient ici et ailleurs, elle avait la tête dans les nuages constamment et personne n'arrivait à obtenir une réponse claire de la jeune fille. Janet, sa meilleure amie, menaçait de l'envoyer à l'infirmerie si elle continuait comme cela ; c'est uniquement pour cette raison que la poufsouffle s'était retrouvée à la bibliothèque. Elle avait prétexté un devoir à rendre en botanique et voulait faire des recherches, cependant elle préférait travailler seule. Ses camarades de dortoir avait finit par la laisser partir de mauvaise grâce, devant ses arguments convainquant ; car tous les élèves de poufsouffle qui avaient les pieds sur terre, savaient bien qu'ils avaient réellement un devoir à rendre en botanique, mais de ça, Sarah était à des années lumière de s'en douter. Souriante et inattentive à tout ce qui se passait autour d'elle, la demoiselle avait fini par attendre la bibliothèque au bout d'une demi-heure de marche à travers le château, en se perdant dans à peu près tous les recoins et en montant tout en haut de la tour d'astronomie. Vous comprenez maintenant aisément pourquoi il n'était pas étonnant qu'un dictionnaire se trouve entre ses mains... pas plus que le mot sur lequel elle était tombée. Car quoi d'autre que l'amour pour transformer une vie de la sorte ? Pas besoin de parler de la drogue, Sarah était vraiment trop pure et innocente pour ce genre de pratiques illégales. Elle était donc amoureuse et mieux encore : elle s'en était rendue compte seule. Ou alors elle s'était persuadée parce qu'elle ne savait pas ce que c'était que l'amour, mais dans tous les cas tout son être lui criait qu'elle l'aimait. Lui en entier, lui alors qu'elle avait si peur de sa grandeur, lui qui l'avait convaincu qu'elle pouvait avoir un minimum d'importance aux yeux de quelqu'un. Ahh, quel bonheur de se sentir normale, comme toutes les autres : amoureuse.

    Si elle n'avait parlé de cela à personne, c'était uniquement parce que Xander lui avait fait promettre de n'en parler à personne, savait-il qu'elle était amoureuse de lui ? l'avait-il deviné ? ou s'en doutait-il ? Quelle que ça soit la raison, elle avait tenu sa promesse, mais bientôt le week-end serait fini et si elle restait dans le même état d'absence ses amies n'allaient pas tarder à appeler l'hôpital sainte mangouste. Elle devait se ressaisir et même si cela risquait de gâcher un petit peu son bonheur, il fallait qu'elle fasse semblant que la vie l'intéressait en dehors de lui, il fallait qu'ils croient tous qu'elle arrivait à surmonter cet élan d'amour qui consumait son envie d'être une petite fille que tout le monde oublie. Elle se souvint alors de ce qu'avait précisé Xander avant qu'il ne quitte la laverie pour aller en cours. « Si tu veux vraiment en parler à quelqu’un, tu sais que Mirka t’écoutera sans problème. C’est aussi mon amie, c’est une chouette fille » Elle se mit alors dans la quête d'une nouvelle mission : trouver Mirka.

    Elle reposa, plus ou moins, délicatement le livre sur la table et se leva pour partir à sa recherche, quand elle croisa le regard de Grace ; la bibliothécaire. D'abord ranger le livre, partir à la suite de la bleu dans tout Poudlard après. Une fois la chose fait, elle quitta discrètement la bibliothèque. Discrètement dans le sens où elle se prit les pieds dans le rebord sous la porte et s'étala de tout son long. Une vraie catastrophe cette maladresse. Sous un énième rougissement – ce n'était pas le premier de la journée et ce n'était sûrement pas le dernier – quelqu'un l'aida à se relever et elle bredouilla des excuses pour le bruit causé. Malheureusement pour elle, c'est son cousin qui l'avait aidé. Elle l'adorait et était toujours heureuse de sa présence … sauf aujourd'hui ; pourquoi fallait-il toujours qu'il y ait des complications chaque fois qu'elle se prenait en main ? « Sarah ça va ?» avait-il lancé, un air paniqué sur le visage « Tu t'es fait mal nul-part ? Tu n'saignes pas ? » C'était vraiment trop adorable la manière dont il prenait soin de sa cousine, toujours à l'afflût des moindres problèmes et avec un air farouche parce qu'il voulait faire en sorte que sa cousine aille toujours pour le mieux. « Tu t'inquiètes pour rien mon cousin chéri, je t'assure que je vais bien ! Regarde, je marche. » Et elle fit quelques pas pour le lui prouver. Sauf que quiconque connait Sarah, sait qu'il lui suffit de vouloir prouver quelque chose pour qu'il se passe l'inverse. Bingo, elle s'était prit les pieds dans son sac posé au sol, deux chutes en moins de deux minutes, qui dit mieux ? Avec un soupir désespéré, Axel prit sa cousine par le bras et l'entraîna vers l'escalier. Pour une fois Sarah mis moins de temps que d'habitude pour comprendre son intention : il comptait l'aider à rentrer dans la salle commune. « Axelou, tu m'emmènes où là ? » demanda tout de même la petite brune, juste au cas où. « La salle commune, Janet m'a demandé de vérifier que tu faisais pas n'importe quoi dans la bibliothèque, on s'inquiète pour toi ma belle, tu sais ? » Sarah rougit aux dires de son cousin. Elle était touchée par leur attention, mais ça tombait mal, elle voulait être tranquille et voilà qu'elle se sentait coupable de devoir abandonner son cousin. Que faire ?
    La force de son cousin étant énormément supérieure à la sienne, elle n'essaya pas de desserrer l'étreinte et se laissa porter un bout de chemin. Arrivés en bas des escaliers de la grande salle, elle se retourna vers lui et avec un mou d'enfant qui endure les pires souffrance elle lui chuchota à l'oreille « Axel, je peux marcher seule et trouver mon chemin comme une grande … tu sais je voulais même pas retourner à la salle commune … je voulais voir Zofia. Elle m'avait dit qu'elle avait une livre pour moi » Son cousin était incapable de lui tenir tête, il l'aimait trop pour lui refuser quoique ça soit. Il réflechit quelques secondes à la situation et envisagea le pour et le contre, le meilleur comme le pire. Finalement avec un petit sourire embêté il lui dit « Tu es sûre de toi ? Et ne t'approche pas trop de Mirka, tu sais que je ne lui fais pas vraiment confiance... ». Évidemment que Sarah savait cela, mais elle avait trop besoin de son confier à son ami. Elle se senti tout de même coupable, si seulement il savait … qu'est-ce que sa peine serait grande ! Elle lui murmura un « merci, je t'aime cousin » et après un rapide bisous sur la joue, elle remonta les escaliers. Pas trop vivement pour ne pas que son cousin suspecte quoique ça soit, mais pas trop lentement : si jamais il revenait sur sa décision ?

    Essoufflée d'avoir monté autant d'étage à cette allure là, Sarah s'appuya sur un pan de mur. Maintenant elle ne savait pas trop quoi faire, puisqu'elle n'avait aucune idée de où trouver Mirka. La préfète des serdaigle pouvait être n'importe où dans le château et elle ne savait absolument pas où était la salle commune des aiglons. De plus, le couloir dans lequel elle était ne lui disait fichtrement rien. En somme, elle était perdue, parfaite situation pour retrouver une amie. Elle se mit alors à tourner en rond, et essaya de remettre ses idées en place. « Ou puis-je trouver Mirka ? Quel serait le lieu parfait pour l'attendre ? Quel était son endroit favori dans Poudlard … ? » Sarah se rendit compte qu'elle ne connaissait pas vraiment la meilleure amie d'Iseult. Énervée et déçue de chercher en vain, des larmes se mirent à couler sur ses joues.

    Soudain le mur bougea. Terrorisée, Sarah se mit à hurler tout en sursautant, quand elle se rendit compte que c'était seulement une porte qui se dessinait dans un mur. Émerveillée par la magie de Poudlard, la fillette sécha ses larmes pour contempler ce qui était en train de se créer. Une porte tout à fait discrète, pas plus grosse qu'une porte de salle de cours, mais un peu plus accueillante qu'une porte qui mène aux toilettes. Elle était parfaitement adaptée à la situation, comme si la porte savait ce que Sarah voulait, elle était en bois vernis, une de ces jolies portes que même si tu as peur de découvrir ce qu'elle cache tu as tout de même une envie folle de l'ouvrir. La curiosité de Sarah n'est plus à cacher, il lui fallut uniquement le temps de se remettre du choc pour courir vers la porte et l'ouvrir.

    Une jeune femme était assise dans un canapé qui avait l'air bien confortable un peu plus loin. Son visage disait vaguement quelque chose à la poufsouffle. La demoiselle releva la tête en se sentant épié, une seul bruit sorti de la bouche de Sarah, un petit cri de joie : « MIRKA ! ». Oui, elle avait fini par la trouver, complètement par hasard. Sarah remercia sa bonne étoile et couru se jeter dans les bras de la bleue.


__________






Dernière édition par Sarah Mandleton le Lun 2 Avr - 3:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Sam 12 Nov - 9:31


SARAH && MIRKA

Mirka quitta la salle commune des serdaigles en compagnie de Jenny afin d'aller dans la Grande Salle pour aller souper. Elles étaient accompagnées par d'autres jeunes femmes de serdaigles qui s'était mise dans la tête qu'elles les aimaient bien. Cependant, il ne fallait pas trop rêver quand même, si elles leur parlaient c'était juste pas nécessité rien de plus. Arrivée dans la grande salle, la jeune femme chercha des yeux sa soeur, c'était le premier réflex, elle sourit lorsqu'elle la vite, puis se pencha pour la table des Poufsouffle mais n'y trouva pas Amadeus chose qui lui fit perdre son sourire. Elle voulait lui parler depuis le début de la journée mais Monsieur l'évitait et cela elle ne comprenait pas pour quelle raison cela lui prenait. Mirka s'assit à sa table avec ses amies en reprenant son sourire, cependant il était faux, elle s'assit aux côtés de Xander qui était étrangement seul, la brune se demanda ce qu'il se passait pour Andy puisqu'il n'était pas présent. Mais ne chercha pas à savoir, le sujet qui entra dans la conversation des aiglons fut l'entrainement de Quidditch comment perdre la biélorusse en trente secondes. Elle n'écouta rien de la conversation, ne l'intéressant point. Alors qu'elle regardait vers l'entrée de la Grande Salle puisque les regards de Jenny et Xander étaient rivé dessus, elle se demanda ce qu'il se passait, en voyant son meilleur ami ayant à son bras une jeune femme qui le regardait avec ses yeux pleins d'étoiles. Son sang tourna et elle fit dos à cela, seul soucis, elle avait la table des Poufsouffles en face d'elle et se trouver à les avoir dans son champ de vision. Et cela ne lui plaisait guère, comment pouvait-il faire ça ? N'était-il pas totalement épris de sa soeur jumelle ? La jeune femme ne disait rien et essayait de montrer que cela ne l'affectait pas, à ce moment-là Andrew entra en scène en se mettant en face de Mirka et elle lui en fut reconnaissante puisqu'il lui bouchait la vue de cette manière. « Je dérange c'est ça ? » Le brun devait se demander pourquoi tout le monde était aussi silencieux lorsqu'il arrivait, mais son meilleur ami, lui désigna la table des poufsouffles et plus particulièrement Amadeus, le serdaigle eu un léger rictus. Mirka quant à elle, restait très silencieuse peut être un peu trop et reporta son attention sur son assiette, la préfète releva la tête lorsqu'elle sentit un pied contre sa jambe, c'était Andy, il la regardait d'un air inquiet. Il était le seul à connaitre les vrais sentiments de la jeune femme envers le blond des poufsouffle, elle haussa les épaules en souriant pour lui répondre. « Vous avez prévu de faire quoi ce soir ? » Mirka se dit qu'elle pourrait au moins passer une soirée en compagnie d'amis dans la salle commune et oublier ce qu'il venait de se passer ainsi. Mais chacun d'entre eux se décommandaient et en voyant comment Jenny et Xander c'était regardés, ils allaient encore se voir pour la magie noire et le silence d'Andrew en dit long également, il devait aller voir Billie.

Après cela la jeune femme se leva, sans avoir fini son repas, elle n'avait plus faim et avait besoin de quitter la Grande Salle. Alors qu'elle sortait de la salle de repas, Mirka sntit une main sur son épaule qu'elle repoussa directement. Comme si elle avait envie de parler au jeune homme, elle ne voulait pas le voir et lui venait l'ennuyer, quel idiot. « J'ai vu mon petit frère avec cette blonde. » La jeune femme soupira, pourquoi Ezéckiel l'avait-il suivi ? Il n'avait que cela à faire sérieusement ? La suivre et lui montrer que son frère n'était qu'un crétin qui était incapable de voir ce qu'il y avait de plus profond chez elle. « Cela te dérange de devoir le partager avec Zo, mais avec une autre c'est une trahison non ? » La serdaigle pris le chemin de sa salle commune pour essayer qu'il la laisse tranquille, mais le serpentard la suivait. « T'es obligé de rester là et de me suivre ? Cela te plait tant que cela de faire le toutou ? Avoue tu veux que ce soit moi qui porte la culotte de notre couple plus tard ? » La jeune femme était énervée et elle passait ses nerfs sur Ezéckiel, il n'avait qu'a pas être là et l'ennuyer plus qu'il le faisait déjà. Cependant, une arrivée arrêta tout ce qu'il était en train de se passer entre les deux jeunes gens fiancés. « Laisses- la Ez' » Mirka leva les yeux vers le cadet des Larsön et fit une chose que personne ne l'aurait imaginer faire. Elle pris la main de son fiancé, ce qui était étrange, puisque tout le monde savait bien qu'elle se rangeait du côté du poufsouffle. La brune savait pertinemment qu'elle allait choquait les deux jeunes gens, mais elle s'en fichait totalement, Amadeus allait payer ce qu'il avait fait et son frère serait le jouet de la biélorusse pendant ce temps-là. Elle soutint le regard ahuri de son meilleur ami en souriant, avec la sourire provocateur que l'on lui connaissait si bien. « Mimi ? » La question que lui posait le jaune et noir la fit sourire encore plus, il sous-entendait beaucoup de choses, comme par exemple qu'est-ce que tu fais là ? Non pas lui, il va te faire souffrir. Si seulement Amadeus, savait qu'à ce moment précis c'était lui qui la faisait souffrir, si seulement il connaissait les sentiments de la jeune femme envers lui. « Y a rien à dire Amadeus. » Ezéckiel était tout aussi étonné que son cadet, surtout lorsqu'elle fit une chose dont elle ne s'imaginait même pas capable de le faire. En souriant au serpentard avant qu'il ne puisse dire le mot oui, elle l'embrassa fougueusement sauf que Mirka ne faisait rarement ça, surtout en public. « Viens avec moi-toi. » En gardant la main de l'irlandais dans la sienne en l'entraîna avec elle dans les couloirs, laissant le jeune blond seul dans la hall.

Et voilà les deux jeunes gens étaient dans la salle sur demande et il venait de se passer ce qu'il se passerait entre n'importe quels élèves consentants de l'école. Ce qui était assez étrange était tout du moins les deux protagonistes, Ezéckiel et Mirka, la jeune fille haïssait ce jeune homme plus que tout et finalement elle lui avait cédé ce qu'elle ne voulait pas. En même temps, vous me direz que premièrement, ils sont fiancés, alors c'est tout à fait logique qu'ils soient ensemble après tout ? Oui sans aucun doute, sauf que la jeune femme c'était interdite de le laisser l'approcher tant qu'elle ne quittait pas l'école et malheureusement pour elle ce qui venait de se passer de l'aiderait pas. Bien sûr la seconde chose sur laquelle on pouvait se reporter, était que certains disaient que Mirka était une fille facile, ou du moins elle agissait comme telle. Elle se considèrerait plus comme une croqueuse d'homme qu'autre chose, mais bon ce n'est pas vraiment l'idée de la plupart des élèves, surtout des jeunes femmes qui en partie étaient beaucoup jalouses de ce qu'elle pouvait avoir. D'ailleurs, les frères Larsön pouvaient bien faire partie des jeunes gens assez convoités de l'école, mais elle savait bien que l'un et l'autre serait forcement avec elle ou sa soeur. Même si elle ne l'avouait pas la bleue et bronze finirait forcement, avec le serpentard, son père l'avait décidé ainsi et elle respecterait son choix quoi qu'elle puisse penser. Même si elle pouvait bien le haïr, elle savait que trop que cela importerait peu pour son père. La jolie brune regardait le plafond de la salle sur demande qui ressemblait quelque peu à celui du manoir Larsön, Ezéckiel était celui qui avait pensé à cet endroit, elle avait déjà été chez lui lorsqu'elle était enfant et donc connaissait ce manoir, mais elle se demandait s'il avait pris sa chambre ou une chambre d'amis. Elle ne poserait pas cette question, puisqu'elle ne voulait pas de réponse et puis cela ne la regardait guère. Elle sentit du mouvement à ses côtés et en tournant la tête en direction du jeune homme qui lui sourit, il était satisfait et elle s'en voulait. Elle lui avait offert ce qu'il voulait depuis toujours et ce qu'elle s'était refusée de faire, quelle idiote. « J'espère au moins maintenant que tu sais ce qui t'attends. » La jeune femme soupira, il était réellement sérieux en osant lui dire ça ? Elle le regardait d'un air de dire dis-moi que tu rigoles ? Mais le soucis était que le vert et argent semblait quelque peu sérieux, d'ailleurs trop sérieux, il pensait vraiment ce qu'il venait de dire. Elle se rallongea sur le dos et regarda de nouveau le plafond, elle ne disait rien, ce qui était étrange, par contre lui aussi l'était et il était peut-être un peu trop démonstratif par ailleurs. Elle repoussa le bras du jeune homme qu'il venait de mettre autour d'elle afin de l'attirer à lui. « Ecoutes, ça ne veux rien dire ce qu'il s'est passé ce soir, j'étais énervée contre ton frère et il s'est avéré que c'est toi qui été présent donc j'avais un plus pour le mettre dans le même état que moi. Alors, tu arrêtes de rêver et tu reviens à ta petite vie misérable sans toucher ma soeur bien entendu. » Mirka commença a se lever en cherchant ses affaires pour se rhabiller, mais elle sentit la poigne du jeune homme sur son bras, elle savait qu'en disant cela elle avait du l'énerver. « Alors, c'est pour ça qu'autant de mecs sont accrocs à toi et disent que tu peux être horrible après ? » La biélorusse connaissait que trop bien les rumeurs qui courraient à son sujet et plus rien ne lui faisait du mal. Cependant, le fait que ce soit Ezéckiel qui le dise était tout à fait différent, cela n'avait pas le même impact sur elle, c'était plus fort. « Je t'appartiens pas, du moins pas encore, alors respectes moi tant que notre union ne sera pas célébré tout du moins, après je m'en ficherais. Je devrais juste te supporter, cela risque d'être dur, mais j'en suis capable. Maintenant laisse-moi seule. » Mirka avait regardé le jeune homme dans les yeux et n'avait pas flanché une seule fois en disant cela, il se levait comme s'il l'écoutait, chose qui étonna la jeune femme tout en la faisant sourire. « Tu as toujours été mienne Mirka. » Elle soupira quand il dit cela avant de partir de la salle sur demande.

La jeune femme s'assit dans l'un des fauteuils après s'être habillée, elle soupirait, se sentant mal avec ce qu'elle venait de faire, comment avait-elle fait ça ? Et pourquoi ? Elle ne comprenait pas ce qui lui avait pris la veille. Bien sûr que Amadeus avait le droit de voir d'autres filles, mais cela lui faisait mal. Elle avait assez mal pris ce qu'il avait fait, elle était trop amoureuse de lui pour ne rien ressentir. Même si elle essayait de ne rien montrer en apparence sur ce genre de sentiments, puisqu'elle savait bien que pour elle c'était peine perdue d'avance. De toute manière, elle ne pourrait pas jouer la carte des sentiments pour faire changer d'avis son père surtout avec le fait celui qu'elle aimait ne l'aimait pas de la même manière en retour. Et qu'il était le frère de son fiancé, pour son père, elle le savait bien que cela ne lui ferait rien, de toue manière pour lui elle devrait écouter ses choix et c'était point final. Elle n'avait rien à dire. Mirka regardait le feu qui était dans l'entre de la cheminée lorsqu'elle entendit une porte s'ouvrir. Là elle se demanda ce qu'il pouvait bien se passer puisqu'elle ne comprenait pas comment quelqu'un avait pu la trouver là. Mais en tournant la tête elle vit Sarah, une petite poufsouffle adorable elle sourit à la jeune fille en la voyant. Au moins elle savait que la générosité et tendresse de cette enfant lui redonnerait le sourire, mais pourquoi était-elle là ? Telle était la question. Mais bon vu la réaction de la blondinette lorsqu'elle vit son aînée « MIRKA ! » Son enthousiasme servirait certainement à la préfète au moins, puisqu'elle était loin de l'être quant à elle. Alors que Sarah venait se blottir dans les bras de la brune celle-ci referma son étreinte sur la jeune fille.

Cependant, après quelques minutes silencieuses et pleines de câlins, Mirka repoussa la jeune fille et la fit s'asseoir à côté d'elle tout en gardant ses mains dans les siennes. L'aînée souriant, avec un sourire rassurant et bienfaisant, elle aimait le fait que Sarah lui parle et puis cette enfant était tout bonnement adorable pour elle. « Sarah tu sais où tu es ? » La jeune femme la regarda, se demandant si la poufsouffle connaissait déjà cet endroit ou non, la première fois qu'elle y était venue c'était avec sa soeur, parce qu'elles avaient envie qu'elles soient seules. « Mais dis-moi princesse pourquoi étais-tu si excitée de me voir ? » Mirka savait jouer avec les mots doux et savait comment être tendre avec quelqu'un pour qu'il lui avoue tous ses petits secrets, par contre avec Sarah, elle ne jouait pas réellement un rôle. Elle pouvait être aussi gentille et attentionnée lorsqu'elle le voulait, la preuve avec sa jumelle. La bleue souriait à la petite fille, elle aimait bien être avec elle, au moins aujourd'hui elles ne seraient pas dérangées par le cousin de celle-ci qui voulait être trop protecteur avec elle. Comme si la biélorusse allait lui faire du mal ? Vous imaginez vous Mirka toucher à un seul cheveux de la petite et douce Sarah ? Non impossible, si cela avait été une autre élève certainement, mais pas elle. « Je suis désolée de ma tenue, ce n'est pas très correct le fait que tu me vois comme cela. » La jeune femme en profita pour se lever et s'approcher du miroir qu'il y avait non loin de la cheminée, elle avait mal reboutonnée sa robe, pas envie d'utiliser la magie et puis elle pouvait utiliser Sarah pour le faire. Sa chevelure était toute emmêlée elle se les attacha à la va vite, laissant retomber certaines mèches, on pouvait bien se douter qu'elle n'avait pas fait que dormir dans cette pièce. « Sarah ma chérie ? » Se tournant vers la blondinette en lui faisant un sourire tout à fait attendrissant. « Tu pourrais venir à côté de moi s'il te plait ? » Mirka savait bien qu'elle ferait tout ce qu'elle lui demanderait, mais elle savait également qu'elle devait faire un minimum attention à la façon dont elle lui parlait, il fallait qu'elle reste tout à fait gentille et tendre avec cette pauvre enfant. « J'ai une autre question aussi, mais on verra plus tard cela d'accord chérie ? » Oui Mirka savait faire durer le suspens pour la pauvre petite, qui elle n'aimait pas réellement attendre, elle était impatiente, mais cela plaisait à la serdaigle d'avoir le pouvoir sur le temps. « Je me suis mal boutonnée ma robe... » La jeune femme marqua un temps d'arrêt en souriant calmement. « ...tu ne pourrais pas arranger cela princesse... » Un nouvel arrêt venant de Mirka en gardant ce sourire sincère qu'elle avait pour la petite fille « ..avec tes doigts de fée. »
Revenir en haut Aller en bas


    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Sam 19 Nov - 5:45


    Sarah avait beau essayer d'agir comme d'habitude, sa folie était légèrement différente qu'avant l'épisode de la laverie. Quiconque la connaissait suffisamment, savait qu'il s'était passé quelque chose de spécial dans sa vie pour que cela la chamboule à ce point là. Sarah avait été la première à comprendre qu'il y avait eu un changement, mais elle ne se serait sûrement pas la première à en voir l'étendue. Elle avait bien évidemment senti qu'elle était amoureuse, mais il avait fallut qu'on lui dise plusieurs fois qu'elle perdait la boule pour qu'elle voit que tout le monde s'inquiétait pour elle. Son monde à elle était plus loin certes, mais il n'empêche qu'elle devrait remettre les pieds sur terre un jour ou l'autre. Ce jour était peut être arrivé mais de cela, Sarah ne s'en doutait pas le moins du monde. Au contraire, si elle cherchait Mirka c'était pour ouvrir en grand les portes de son rêve clôt et interdit. Xander lui avait bien fait promettre.
    Les portes de la salle sur demande qui s'ouvrirent devant elle, avaient l'allure parfaite : comme la grande porte de son cœur n'allait pas tarder à s'ouvrir devant la belle serdaigle qui l'attendait derrière. Oh bien sur, Sarah ignorait qui elle allait trouver et sa curiosité l'empêchait de poser des questions avant qu'elle ne puisse courir pour aller voir tout de suite ce qui se tramait de l'autre côté ! Elle ne fut pas réellement surprise de la voir ici, elle croyait très fort en une bonne étoile et en son destin. Si elle n'avait pas trouvé Mirka elle aurait fini par abandonner se disant que ce n'était pas le bon moment pour la voir, mais de toute manière, c'était toujours par hasard qu'on rencontrait les gens à Poudlard. Et pour elle c'était particulièrement vrai, quand elle avait vu Xander, c'était en tombant sur la porte de la laverie, la dernière fois qu'elle avait croisée Mimi, c'était en courant dans les escaliers, et pour Joe, c'était en marchant sur elle dans les couloirs ! Ah elle aimait le hasard au final.
     
    Elle avait donc ouvert les portes et n'avait pas mis trop de temps – comparé à ce qu'on pouvait attendre de la fillette – pour reconnaître la belle serdaigle. Il faut dire qu'elle la cherchait qu'elle aurait même pu prendre quelqu'un d'autre pour elle. D'ailleurs, sur le coup, elle était sure et certaine que c'était Mirka, le seul fait que ça soit Zofia ne lui avait même pas traversé l'esprit. Mais de toute manière tous les doutes de la jeune poufsouffle s'évanouir quand Mirka referma ses bras sur Sarah. Son parfum donnait une douce odeur à la pièce, dans ses bras elle se sentait bien, comme en sécurité, la respiration de la bleu et bronze faisait voleter les cheveux de Sarah dans tous les sens, cela lui faisait des guilis, mais c'était quelque chose d'agréable. De même que les délicates caresses sur ses cheveux. Oui, définitivement, les bras de Mirka étaient définitivement le refuge de Sarah.

    Au bout d'un certain moment, la belle serdaigle la fit s'asseoir sur un canapé, à ses côtés. Si elle desserra l'étreinte, elle garda les mains de la jeune fille dans les siennes et lui offrit son sourire le plus rassurant, un sourire bienveillant, un sourire qui donne confiance en la vie. Sarah aimait ce sourire-là, elle aimait encore plus quand il lui était destiné. « Sarah tu sais où tu es ? » Sarah tourna la tête des deux côtés, regarda le plafond – il était vraiment haut –, les murs – plutôt foncés, avec des touches de verts sombre et de noirs – non cet endroit était un terrain inconnu sur elle, mais elle s'en foutait, puisqu'elle était avec Mirka, rien ne pourrait lui arriver de mauvais, non ? « Mais dis-moi princesse pourquoi étais-tu si excitée de me voir ? » Oh, ça c'était le but de sa visite, évidemment qu'elle allait tout lui raconter, du tout début à … non pas la fin puisqu'elle ne savait pas encore comment cela finirait, de toute manière elle préférait ne pas envisager la fin. Quoique, elle hésitait, d'un côté elle les voyait déjà mariés, de l'autre elle ne savait pas vraiment ce que c'était un couple, alors elle se voyait dans ses bras, tenant sa main, étant avec lui tout le temps quoi, ou alors elle imaginait une fin horrible. Elle ne savait pas quoi penser alors elle bloquer ses idées et passer à autre chose. Hop, effacé, oublié, plus rien. Pratique non ? … A quoi pensait-elle avant ?
     
    « Je suis désolée de ma tenue, ce n'est pas très correct le fait que tu me vois comme cela. » Tenue ? Correct ? Sarah regarda son amie, elle l'avait déjà regardée dans les yeux, elle avait vu la personne qu'elle était, mais elle était passée outre ses vêtements, sa posture et ses expressions de visage. Il faut dire que ce n'était pas ce qui intéressait la poufsouffle, elle voulait voir son amie, pas comment elle était habillée non ? Voilà pourquoi Sarah fut d'abord choquée de ce que Mirka lui avait puis après elle regarda la jeune femme, et elle pouffa doucement, elle avait boutonné lundi avec mardi ! Même elle ne se trompait plus maintenant. La belle serdaigle se coiffa rapidement, Sarah rêvait de passer la main dans les cheveux de son amie, ils avaient l'air si doux et si beau ! Il fallait qu'elle trouve l'audace de demander à la coiffer, qu'est-ce qu'elle en rêvait ! « Sarah ma chérie ? » tout de suite elle répondit présente, elle était sa chérie et sa princesse, des petits noms donnés dans l'air mais qui avait tant d'importance au yeux de la poufsouffle, des petits noms mais qui montraient bien que Mirka tenait à la petite poufsouffle – ou qu'elle la manipuler mais cette idée ne viendrait jamais semer dans l'esprit de le demoiselle – son souire était si attendrissant comment dire non ? « Tu pourrais venir à côté de moi s'il te plait ? » tout de suite, il lui fallut moins de seconde pour le dire que pour que Sarah apparaisse à ses côtés. Elle était prête à obéir au moindre de ses ordres, alors elle attendait qu'elle parle... « J'ai une autre question aussi, mais on verra plus tard cela d'accord chérie ? » Et voilà comment perdre Sarah dans ses pensées, une autre question ? Mais par rapport à quoi ? Et quelle était la première question ? Sarah voulait savoir, elle voulait toujours savoir, mais elle ne savait que rarement les choses. Toujours un peu à la masse elle était la dernière à comprendre, alors si on ne lui apportait pas les réponses sur un plateau, elle ne devinerait jamais les choses ! « Je me suis mal boutonnée ma robe... » oh, mais si ce n'était que la robe ! Un soulagement sortit du coeur de Sarah, elle n'avait pas un grave problème ou même un quelconque ennui, ouf ! « ...tu ne pourrais pas arranger cela princesse... » bien sur, toujours, elle ferait tout pour toi, tu le sais chère Mirka. Elle était prête, mais elle sentait que Mirka n'avait pas fini sa phrase. D'ailleurs voilà qu'elle ouvrait de nouveau la bouche, comme pour conclure, dans un dernier sourire : « … avec tes doigts de fée. » Sarah faillit tomber dans les pommes, trop de compliments pour elle dans la même phrase. Un rougissement plus que couleur tomate trop mûre avait envahi ses joues. Elle avait chaud et elle était honorée à la fois.
     
    Tout d'abord elle répondit à la première question de Mirka d'un air quelque peu penaud « Si je te dis que je sais pas où on est mais que c'est pas grave du moment que je suis avec toi, c'est une bonne réponse ? ». Elle ne savait pas quoi dire ni quoi faire, elle hésitait avant de répondre, elle avait si peur de donner une mauvaise réponse, de décevoir la douce et puissante Mirka. Puis elle se rappela qu'elle était à côté de la Serdaigle et que cette dernière attendait qu'elle lui renoue ses boutons « Des doigts de fée, moi, vraiment ? » répéta Sarah, béate et joie, tout en rougissant d'avantage. Elle entreprit alors de remettre les boutons à leur place première, en se concentrant. Quand elle eut finit elle demanda « Comme ça c'est booon ? » avec un petit air timide, même si elle adorait la biélorusse, elle était toujours intimidée en sa présence, car elle n'était pas n'importe qui ! Déjà c'était la meilleure amie d'Iseult, mais en plus c'était une fille qui éblouissait tout le monde autour d'elle par sa simple présence !

    Sarah se recula pour regarder si elle n'avait vraiment oublier aucun bouton, puis se rapprocha en se plaçant en face de Mirka. « C'était quoiii ta questioooon ? ». La poufsouffle avait déjà oublié l'objectif de sa venue ici, elle avait laissé de côté ses questions, ses idées et tout ce qu'elle aurait voulut dévoiler sur Xander. Parce que si Mirka avait une question, Sarah allait tout faire pour en savoir la nature et l'aider à résoudre son problème... c'était ce que Sarah pensait.

__________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Sam 10 Déc - 13:25


Mirka se demandait bien ce qui pouvait lui avoir prit sérieusement, s'être laissée avoir par Ezéckiel de cette manière était tout de même étrange. Le premier point étant que ce n'était même pas lui qui avait demandé non, elle y avait été d'elle-même, elle l'avait approché elle. La biélorusse se sentait stupide sur ce coup-là, puisqu'elle savait que trop bien que le jeune homme se vanterait que trop bien qu'elle serait passer dans son lit. C'était la seule et unique chose qu'il attendait de la part de la jeune femme qu'elle craque et exhaussé son plus profond désir et c'était ce qu'il s'était passé la veille. Mirka elle s'en voulait énormément pourquoi l'avoir fait seulement par énervement face à son meilleur ami. Laisser cette chance à son fiancé allait la lancer droit au suicide puisqu'elle savait que trop bien qu'il en serait fier, bien trop au goût de la jeune femme. Elle ne lui avait jamais accordée cette chance, celle de se retrouver dans son lit et il avait fallu qu'elle le fasse sous le coup de la colère. Oui Ezéckiel n'avait peut-être été que son jouet, mais elle savait que pour lui c'était différent, il verra la chose d'une manière qui l'arrangerait lui comme quoi elle avait enfin cédé à ses avances. La biélorusse espérait juste qu'il n'en parlerait pas à sa jumelle, puisqu'elle savait que Zofia en serait anéantie, si elle apprenait ce que la serdaigle venait de faire elle lui en voudrait. Et se disputer avec son double à ce moment-là serait la dernière chose que la jeune femme souhaiterait. La dernière phrase du serpentard raisonnait dans la tête de la bleue et bronze, non elle ne serait jamais sienne, elle ne le voulait pas, s'il fallait qu'elle supplie son père pour que cela ne se passe pas, elle le ferait. Il pourrait annuler pour elle, sa fille qui avait toujours tout fait pour qu'il soit fier d'elle et pourtant elle avait l'impression que rien ne lui allait. Jamais, peut importe ce que pouvait faire Mirka pour attirer la fierté de son père, ce n'était pas assez ou très peu digne de lui. Elle était meilleure élève que son aîné, sans aucun doute plus puissante que lui en matière de magie, puisqu'elle avait un cerveau et qu'elle se servait de celui-ci contrairement à lui. Et pourtant leur père ne la voyait toujours pas elle.

La brune se demandait pourquoi son fiancé estimait qu'elle était sienne, alors que pour l'instant tout pouvait encore se passer. Comme une séparation décidée par leurs parents, si l'un des deux se décidait à avouer des sentiments qu'il pouvait avoir. Néanmoins, ce n'était pas gagné d'avance alors que la biélorusse réfléchissait à tout cela, l'arrivée soudaine de la poufsouffle la fit sourire. Sarah pouvait être un rayon de soleil pour n'importe qui pouvait l'apprécier à sa juste valeur, certains élèves plus âgés ne la supportaient guère à cause de son enthousiasme et sa mine constamment réjouie. Mais Mirka faisait partie des aînés de la blondinette qui tentaient de la protéger vis-à-vis de sa naïveté et tout ce qui pourrait lui arriver avec les autres élèves. Cependant, la biélorusse se doutait bien que la jeune fille ne saurait certainement pas où elle était. « Si je te dis que je sais pas où on est mais que c'est pas grave du moment que je suis avec toi, c'est une bonne réponse ? » La serdaigle sourit en rigolant, c'était totalement adorable venant de Sarah et puis cela lui faisait quelque peu chaud au coeur que la jaune et noire lui dise cela. Elle appréciât ce qu'elle venait de lui dire en gardant ce sourire et laissant un peu de temps avant de lui répondre. « Tu ne connais donc pas la salle sur demande ? » Mirka la regarda d'un air insistant tout en ce voulant tout à fait gentille, même si elle était d'humeur maussade, elle ne s'attaquerait pas à la poufsouffle. Elle n'avait aucune raison pour le faire, l'excitation qu'elle sentait de la petite fille ne lui ferait certainement pas de mal de toute manière. « Je t'expliquerais plus tard son fonctionnement si tu le souhaites. »

Mirka regardait Sarah d'un air rassurant en souriant gentiment, comme si toute la méchanceté qu'elle avait pu engendrer en elle s'était évaporée par la simple présence de la jeune fille. La biélorusse pouvait sembler extrêmement gentille avec la petite poufsouffle et pourtant cela ne la dérangeait pas du tout même si l'on pourrait croire que cela pourrait le faire. La serdaigle se fichait bien de ce genre de choses qui ne l'atteignaient que très peu, la plupart des élèves savaient de quoi elle était capable s'ils osaient la déranger ou l'ennuyer alors elle se fichait bien de ce qu'ils pouvaient penser. Les seuls avis qui pouvait réellement lui faire du mal seraient celui de sa soeur, d'Amadeus et malheureusement comme elle l'avait pu remarquer précédemment celui d'Ezéckiel. Oui son idiot de fiancé qu'elle haïssait plus que tout, lui il pouvait lui faire beaucoup plus de mal qu'elle ne le croyait et cela l'étonnait tout de même. L'une des choses que l'on pensait de Mirka lorsque l'on la voyait était certainement qu'elle était intouchable, que rien de ce que l'on pourrait dire d'elle devant elle ne la toucherait. C'était vrai pour la plupart des élèves, hormis ceux qui savaient piquer sur les points qui pouvaient faire très mal. « Des doigts de fée, moi, vraiment ? » La biélorusse n'eu qu'un sourire pour toute réponse envers la jeune fille qui l'accompagnait, elle attendait que celle-ci s'empresse de faire ce qu'elle lui avait demandé. La brune avait parlé d'une manière étrangement douce à la poufsouffle, mais elle savait qu'il fallait qu'elle lui montre qu'elle pouvait avoir une totale confiance en elle afin de l'avoir comme alliée. Et surtout qu'elle aurait certainement besoin de savoir qui était la fille qui accompagnait son meilleur ami la veille. « Comme ça c'est booon ? » La jeune femme sentie que les doigts de la jaune et noire n'effleuraient plus son dos et donc regarda vite fait sa robe en se mettant dos au miroir puis offrit un sourire satisfait à Sarah. « C'est parfait, chérie. »

« C'était quoiii ta questioooon ? » Mirka prit la main de Sarah dans la sienne et s'approcha d'elle en souriant. « Tu connais Amadeus Larsön ? C'est mon meilleur ami. Connais-tu la fille qui était avec lui hier soir dans la Grande Salle ? » Et oui il fallait qu'elle sache cela, c'était une poufsouffle et elle n'avait aucune idée du nom ou bien de l'année de cette blonde. Comme elle n'avait guère supportait le fait que son poufsouffle chéri soit avec elle, la biélorusse avait besoin de savoir pour sa santé mentale, mais elle ne dirait rien à Sarah, elle n'avait pas besoin de ses soucis. Mirka garda la main de Sarah dans la sienne en l'entrainant avec elle vers le canapé où elle la prit dans ses bras et posa son menton sur l'épaule de la poufsouffle. « Pourquoi me cherchais-tu princesse ? » La biélorusse avait sentit que sa voix était tremblante, mais elle comptait bien faire comme si de rien n'était et resta là en ayant la jeune fille dans ses bras sentant qu'une ruée de larmes pourraient arriver en elle à tout moment.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Lun 12 Déc - 10:55


La salle n'intriguait pas autant Sarah qu'elle aurait du. Et pourtant tout le monde savait combien la magie étonnait et enjolivait la vie de la jeune fille. Un rien suffisait à lui faire plaisir et même un simple tour de magie la rendait heureuse, et les cours ne cachaient rien dans l'esprit de la poufsouffle, s'ils étaient ennuyeux, il suffisait qu'il y ait un brin de magie pour la réveiller complètement. Cette salle qui était remplie de magie aurait donc du au minimum, l'intriguer ! Mais non, les pensées de jeune et jolie mandleton étaient perdues loin de ça, dans un pays lointain, où tout était rose et bleu, où tout était parfait. Un doux sourire s'installa sur son visage. « Tu ne connais donc pas la salle sur demande ? » La salle sur demande ? Quézako ? Le nom sonnait bien et donnait envie d'y aller rien que pour tester, mais qu'est-ce que c'était précisément, aucune idée. « Je t'expliquerais plus tard son fonctionnement si tu le souhaites. » Oh oui, elle voulait tout savoir, comment est-ce qu'elle marchait, comment elle fonctionnait, c'était des questions qui intéressait la jeune fille. Si jamais elle pouvait y revenir plus tard. Ah, qu'est-ce qu'elle ferait sans sa Mirka ? Sérieusement, cette fille lui apprenait la vie, un truc de fou ! « Non je connais pas du tout, et oui je veux tout savoir ! »

« C'est parfait, chérie. » Vraiment ? Parfait ? Sarah rougit une fois de plus. Elle était heureuse que la belle biélorusse lui dise ça, c'était un simple compliment mais qui prenait tant d'ampleur pour la jeune poufsouffle. Elle se sentait toujours vraiment bien quand elle était en compagnie de Mirka. Enfin à condition qu'elle soit seule avec Mirka, sinon ça ne marchait pas, pas vraiment.

La belle serdaigle prit la main de la jeune poufsouffle dans la sienne et joua avec son poignet. Cela eut pour effet de la faire rougir de bonheur, elle était là, à côté de son amie, d'une fille qui comptait beaucoup pour elle et rien ni personne ne pourrait les déranger. Et en plus de tout ça, elle aurait le plaisir de se confier, pour la première fois depuis si longtemps, elle pourrait dire tout ce quelle avait sur le cœur, tout ce qu'elle cachait à tout le monde depuis des mois, tout ce qu'elle taisait à ses amis. Ah quel jour parfait ! Sans Mirka, elle n'était pas vraiment la même petite Sarah, ça s'était sure. « Tu connais Amadeus Larsön ? C'est mon meilleur ami. Connais-tu la fille qui était avec lui hier soir dans la Grande Salle ? » Amadeus Larsön, LE Amadeus des poufsouffle ? Si elle le connaissait ? Évidemment ! Elle préférait tout de même son frère, le grand Ezéckiel ! Lui au moins avait le mérite d'être gentil avec la jeune poufsouffle, lui ne la taquinait pas constamment et ne lui faisait pas des crasses dès que Mirka n'était pas dans les parages. Oh, il ne fallait surtout pas qu'elle pense à ça, parce que si jamais Mirka apprenait qu’Amadeus n'était pas gentil comme il lui avait promis, il se vengerait sur Sarah encore plus que d'habitude. Vite penser à autre chose. Ah non, répondre à la question d'abord, grande salle, hier ? Mmh, évidemment Sarah y était et elle y avait passé un sacré bout de temps, la tarte à la citrouille qu'elle avait englouti, suite à un pari avec Aliernor, était délicieuse. Faire un effort. Se souvenir. Imaginer la grande salle. Non, c'était bien trop loin et assez peu essentiel pour elle pour qu'elle se souvienne de la venue du poufsouffle. Elle avait honte de répondre qu'elle n'en savait rien, elle aurait aimé, pouvoir répondre et aider la belle préfète. Elle aurait voulut être utile. Elle avait honte de ne pas pouvoir se souvenir. En baissant la tête, un air déçue par elle-même, elle soupira « Désolée, je me souviens pas du tout de qui était avec lui, mais lui je vois très bien qui c'est. » Elle releva doucement la tête et sourit à Mirka, un sourire doux et un sourire d'excuse à la fois. La biélorusse lui répondit pas un sourire et l'attira vers elle sur le canapé juste derrières elles. Dans les bras de son amie, Sarah se sentait divinement bien, là tout allait bien dans le meilleur des mondes. Une guerre aurait éclaté qu'elle n'aurait pas bougé d'un poil. Lentement et avec des gestes doux, la serdaigle posa son menton sur l'épaule de la jeune fille, Sarah accueillit le doux poids de la belle jeune femme avec une joie le plus dissimulée qu'elle pouvait le faire, et son sourire monta jusqu'à ses oreilles. « Pourquoi me cherchais-tu princesse ? »

Cette simple phrase lui fit remonter tous les souvenirs, de sa présence ici. Ils se résumaient en un seul mot, qui était en réalité un prénom : Xander. Pourquoi faire compliquer quand on peut faire simple ? Elle était amoureuse de Xander. Elle n'avait plus de doutes sur la question, c'était un fait acquis dans son esprit, le beau serdaigle l'avait envoûté, elle avait mis du temps à comprendre la cause, mais maintenant c'était ancré en elle, elle l'aimait. Ah, quel doux mot dans son esprit. Mais pouvait-elle être aussi brutal avec la magnifique serdaigle, lui dire comme ça, sans explication ce qu'elle ressentait ? Non il fallait qu'elle mette ses idées au clair, qu'elle choisisse ses mots avec soin, qu'elle sépare, qu'elle réfléchisse, qu'elle ne dise pas de bêtise. Une petite moue mignonne s'installa sur son visage, qu'est-ce que son beau serdaigle lui avait permis de dire à Mirka ? Tout non ? Mais elle ne voulait pas faire de gaffe, il ne fallait pas qu'elle en fasse. Il ne fallait pas que Mirka la trouve idiote, elle ne voulait pas que Mirka la prenne comme toutes les petites adolescentes de son âges qui croient au grand amour dès qu'un benet passait sur leur chemin. Sarah aussi croyait au grand amour, mais avec Xander c'était différent, elle le savait. « En fait je sais pas par où commencer... c'est compliqué. » Elle s'arrêta, elle soupira, elle hésita, elle pensa à Xander, elle rougit, elle sourit, elle prit une grande inspiration et demanda finalement. « Mirka, tu as déjà été amoureuse toi non ? Enfin, je suppose, vu le nombre de garçons qui tombent à tes pieds, tu dois bien en aimer certain ? » avec toute la naïveté et la non expérience de la jeune fille, Sarah avait dit tout ce qu'elle pensait réellement. Elle pensait que Mirka était juste une chanceuse qui plaisait à tout le monde et elle le comprenait bien, elle était tellement géniale ! Elle n'osait regardait la belle serdaigle dans les yeux, qu'allait-elle penser de la suite ? « Bien voilà, je pense que je suis amoureuse. Enfin j'en suis même sure, je crois. Euh. » Elle ne trouvait plus ses mots elle ne savait pas quoi dire, comment expliquer qu'en réalité elle était follement amoureuse, qu'elle rêvait de lui jour et nuit, qu'elle ne vivait que pour son sourire, qu'un seul geste de sa part, qu'un seul signe, lui faisait vibrer tout son être de plaisir. Doucement elle décala sa tête, de façon à ce que les deux joues des jeunes filles soient collées de façon à être suffisamment proche de son amie. Sa bouche contre son oreille, elle ouvrit la bouche pour parler, il fallait qu'elle dise son nom à voix-haute, il fallait qu'elle parle. Au bout de trois longues secondes, elle osa enfin murmurer « Xander, amoureuse de Xander. » Son coeur cessa de battre, la serdaigle allait-elle approuver ce choix ? Qu'allait-elle dire ? Que pensait-elle ? Le silence était insoutenable. Vite, que quelqu'un le rompe !


Spoiler:
 

__________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Mer 18 Jan - 1:20


La serdaigle ne se sentait malheureusement pas très à l'aise ce jour-là, c'était rare, elle s'en voulait tellement d'avoir fait cela. De cette manière elle s'était offerte, chose qu'elle avait toujours refusé de faire pour le jeune, devinant que trop ce que cela voudrait dire. Il allait certainement s'empresser d'en parler à ses parents, mais également à toute l'école, comme si cela avait la même importance qu'une nouvelle telle qu'une nouvelle restriction pour les élèves. Mais Mirka essayait d'oublier ce qu'elle avait fait, si elle craquait devant Sarah cela n'était pas bien, elle ne devrait pas le faire. Elle se devait de laisser la bonne humeur que la petite fille avait et d'essayer de se l'approprier par la même occasion, elle ne se doutait du tout ce qu'elle voulait lu dire. La bleue et bronze souriait à la jeune poufsouffle en la regardant tendrement, cela lui faisait du bien de la voir là devant elle, tellement heureuse de la voir. Sarah devait avoir une nouvelle importante à lui dire, enfin importante, lorsque l'on connaissait Sarah il fallait tout de même que cela reste relatif la notion d'importance. Oui puisque leur différence d'âge mais aussi celle de voir la vie, pouvaient les éloigner sur les choses qu'elles trouvaient chacune les plus importantes. Pour la serdaigle il était facile de quoi il en état puisque sa soeur jumelle était principalement son plus grand sujet d'inquiétude. Elle avait bien peur qu'il lui arrive des choses à cause de ses choix, pourtant elle la laissait faire restant dans l'ombre histoire d'être certaine qu'il ne lui arrive rien. Elle n'aurait pu avoir confiance qu'en une seule personne pour la surveiller, mais comme elle se retrouvait seule à devoir le faire, elle se devait d'être vigilante. Malheureusement pour la gryffondor, les gens pouvaient se servir d'elle afin de toucher son double bleue et bronze, puisque l'école savait qu'elle était certainement sa plus grande faiblesse. Mais revenant en à Sarah qui estimait qu'elle avait quelque chose d'important à dire à son aînée, il fallait qu'elle voit ce qu'il en était. « Non je connais pas du tout, et oui je veux tout savoir ! » La biélorusse sourit à la petite blonde en la regardant gentiment, personne ne devait se douter qu'elle puisse avoir ce regard pour une autre personne que sa soeur ou ses amis et pourtant Sarah avait cette chance d'avoir Mirka comme garde du corps si l'on pouvait dire ainsi. Puisque la brunette n'aimait pas que les gens s'approchent trop de la pauvre poufsouffle, surtout si c'était pour l'ennuyer, ils risquaient d'avoir affaire à elle, si jamais ils y pensaient. « Je t'expliquerais tout donc princesse. » La serdaigle savait comment tourner ses phrases afin que la jeune fille se sente importante à ces yeux, non pas qu'elle ne le soit pas, c'était juste qu'il fallait qu'elle lui fasse dire ce qu'elle lui voulait. Et par conséquent, les compliments ainsi que certains petits surnoms pouvaient faire beaucoup plus d'effets qu'une méprise ou une menace, cela la biélorusse le savait que trop bien.

« Désolée, je me souviens pas du tout de qui était avec lui, mais lui je vois très bien qui c'est. » Mirka soupira à ce que venait de lui annoncer la jeune fille, elle était déçue, mais ne voulait pas le montrer. Elle qui avait eu l'espoir que la poufsouffle sache qui s'était, elle avait bien envie de l'envoyer sur les roses à la blonde qui avait osé s'afficher au bras de son meilleur ami. On ne faisait pas cela, on ne se pavanait pas devant Mirka avec Amadeus de cette manière, ce n'était pas faisable sans qu'il n'y ait de représailles pour la pauvre blonde. Mais la serdaigle reposa son attention sur la jeune fille avec qui elle se trouvait à ce moment précis, de plus elle la tenait dans ses bras, elle la câlinait. Il était étrange pour la biélorusse de fare cela avec quelqu'un d'autre que sa soeur, à moins qu'elle y avait quelque chose à gagner, pourtant là elle n'avait rien pour elle. La jeune femme se sentait juste mal et elle avait besoin de se laisser aller pourtant, elle ne le ferait pas, pour Sarah qui était trop heureuse pour qu'elle gâche tout elle. Mirka s'interdisait de faire cela pour la petite poufsouffle, qui semblait sur son petit nuage, alors que la petite fille ne pouvait pas voir ce qu'elle faisait. La bleue et bronze essuya la larme qui était passée entre ses cils et qui commençait à perler sur sa joue, elle s'en voulait et état si jalouse. Oui elle était jalouse de la fille qu'Amadeus avait ramené, de sa soeur dont il était amoureux et surtout du fait que la poufsouffle qui se trouvait avec elle était bien plus heureuse qu'elle ne le serait jamais. Mirka lui sourit tendrement en déposant un baiser sur le front et en lui murmurant « Ce n'est pas grave ne t'inquiètes pas pour ça. » La biélorusse tentait d'avoir un air assurée et une voix dans le même ton pour le faire comprendre à la jeune blonde, mais elle n'était pas certaine que cela fonctionne réellement.

La jeune femme sentit que la poufsouffle n'arriverait certainement plus à attendre pour lui dire ce qu'elle avait à lui dire et donc la regardait de manière à ce qu'elle se sente bien pour lui parler de ce qu'elle voulait. « En fait je sais pas par où commencer... c'est compliqué. » La jeune femme sourit en s'empêchant de rire, ce n'était pas qu'elle se moquait de la jaune et noire, non bien sûr que non, oui elle pourrait oser le faire, dire qu'elle ne le ferait pas était certainement un très grand mensonge. Mais là, n'était pas le problème, tout pouvait sembler compliqué, la vie l'était, néanmoins, il fallait faire avec et pour la jolie blondinette, beaucoup de choses l'étaient donc cela n'aidait pas vraiment l'aînée à comprendre ce que la cadette de la conversation voulait lui dire. « Mirka, tu as déjà été amoureuse toi non ? Enfin, je suppose, vu le nombre de garçons qui tombent à tes pieds, tu dois bien en aimer certain ? » La brune fit une petite moue, tomber amoureuse oui, elle l'était éperdument de son meilleur ami, mais cela elle ne pouvait guère en parler et encore moins à Sarah, ce qui était étrange puisqu'elle ne voyait pas vraiment où celle-ci voulait en venir. Enfin, elle avait peut-être une petite idée, mais était-ce réellement cela, Mirka lui sourit pour tout réponse. Mais bon elle était sortie avec bons nombres de jeunes hommes sans les aimer, juste pour s'amuser, cependant, cela la poufsouffle ne pouvait pas comprendre. Elle attendait de savoir la suite avant de faire toute supposition, histoire de ne pas tomber à côté de la plaque. « Bien voilà, je pense que je suis amoureuse. Enfin j'en suis même sure, je crois. Euh. » Il était vrai que la première fois que l'on tombait amoureux, c'était rare de comprendre ce que cela voulait réellement dire, de comprendre ce que l'on ressentait. La serdaigle avait envie de rire, mais il ne le fallait pas, c'était plus nerveux qu'autre chose, elle avait besoin de sortir tout ce qui pouvait être enfoui en elle à ce moment-là, elle regarda le jeune fille en souriant. « Xander, amoureuse de Xander. »

Celle la Mirka l'avait pas venu venir, elle regarda le jeune fille d'un air ébahi, elle ne s'y attendait vraiment pas Xander ? Sérieusement Xander ? Et puis quoi encore, ce mec se servirait seulement d'elle pour arriver à ses fins. Mirka adorait le poursuiveurs des serdaigles, mais là elle ne croyait guère à ce qui se passait, sérieusement si c'était de lui dont elle s'était entichée, la pauvre poufsouffle était tombé bien bas. « Donc tu es amoureuse ? Oui cela je peux tout à fait le concevoir ... » Mirka se leva en disant cela et marcha dans la pièce, il fallait qu'elle réfléchisse à ce qu'elle allait dire, il fallait qu'elle soit sérieuse, que la jaune et noire comprenne sans qu'elle soit méchante. La serdaigle n'aimait pas être mauvaise avec Sarah, donc elle ne voulait pas utiliser la manière forte. « ... Mais Xander... tu es tombée sur la tête récemment ou quoi ? » La jeune femme regarda d'un air sévère la pauvre poufsouffle à qui elle était en train de commencer un sermon. « Il est vrai qu'il a un certain charme, j'y ais déjà succombé d'ailleurs, mais Xander, Xander quoi .. C'est le genre de mec ... qui préfère s'amuser qu'autre chose... » Mirka marqua de nouveau une pause, elle ne savait pas comment lui dire ce qu'elle allait faire sans que cela soit totalement négatif. « ... tu es jeune, tu t'es entichée de lui et c'est aussi simple que cela... » L'aînée se rapprocha de la petite fille puis posa tendrement ses mains sur les frêles épaules de la poufsouffle pour lui faire un léger sourire tendre. « Xander n'est pas fait ... pour toi, crois-moi il ne fera que te faire souffrir...trouve toi un garçon de ton âge princesse... lui ne fera que profiter de toi... de ta naïveté et cela je ne le veux pas. » La biélorusse se demanda pourquoi tout le monde dans son entourage tombait amoureux de la mauvaise personne, enfin de celle qui la fera forcement souffrir et ne veut que profiter d'elle. Et elle ne voulait pas que la pauvre Sarah souffre à cause de lui, il risquait d'avoir l'un des rares désaccords entre eux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Mar 24 Jan - 9:27



« Je t'expliquerais tout donc princesse. » En douceur et plein de gentillesse, comment son cousin ne pouvait-il ne pas aimer la belle Mirka ? Elle était douce, attentionnée, prête à être une épaule sur qui poser ses ennuis. Elle était présente et en plus elle te faisait sentir … vivant et important. Sarah était heureuse quand elle voyait Mirka. Et là, bien qu'elle soit follement amoureuse de son beau Xander, c'était la vue de son amie de serdaigle qui l'envoyait encore plus haut dans les étoiles. Elle souriait, niaise comme tout, son bonheur touchait à son summum. Amoureuse et heureuse comme elle l'était rien ne pouvait la faire descendre de son petit nuage.

Mirka la questionna gentiment et voulut savoir quelle était la raison de la présence de la jeune fille dans cette salle sur demande. Avec beaucoup d'hésitation, mais aidée par une préfète attentive, Sarah finit par sortir ce qu'elle avait sur le cœur et qui était trop lourd à garder pour elle toute seule. Elle avait besoin de le crier sur tous les toits, mais comme elle ne l'avait jamais dit à voix haute, à personne, c'était particulièrement difficile, surtout que c'était la première fois. « Xander, amoureuse de Xander » finit-elle tout de même par articuler. Elle baissa les yeux, releva la tête, joua avec une mèche de ses cheveux, puis la mâchouilla. Elle stressait et n'en connaissait pas la raison. Elle ne savait que faire, mais elle était tout sauf patiente. Elle attendait la réponse de la belle serdaigle.

Enfin, au bout de quelques secondes de silence -outre les ruminements de la jeune serdaigle- Sarah osa enfin regarder son amie, pour oser y lire ce qu'elle en pensait. C'est un regard ébahi et très étonné qu'elle croisa. Elle ne savait pas à quoi s'attendre, outre qu'elle partage sa joie évidemment, mais un regard comme celui-ci... non pas vraiment. Quand la demoiselle vit que Sarah l'observait elle secoua la tête et la regarda avec doucement. « Donc tu es amoureuse ? Oui cela je peux tout à fait le concevoir ... » Un soupir de soulagement se dégagea de ses poumons. Ce n'était pas une bénédiction, ce n'était pas un saut de joie, ce n'était pas un sourire énorme mais ce n'était pas un reproche. Elle pouvait le concevoir, est-ce que cela voulait dire que Xander était une bonne fréquentation, ou que les gens l'aimaient bien, ou que c'était normal qu'on aime le beau blond ? Oui plein de question, Sarah était dans sa période ''je me pose trois cent cinquante milliards de questions parce que je suis amoureuse''. Mais soulagée de la réponse de la serdaigle, Sarah attendit patiemment cette fois-ci qu'elle continue.

« ... Mais Xander... » Ouiii ? « Tu es tombée sur la tête récemment ou quoi ? » Ah. Non, à ça elle ne s'y attendait pas. Pourquoi serait-elle tombée sur la tête d'ailleurs ? Mirka faisait des allers-retours dans la pièce en marchant, et Sarah jouait pleine de nervosité avec ses cheveux, cela montrait bien l'ironie de la scène, l'une avait des problèmes de couple, l'autre ne savait pas qu'il n'y avait aucun couple en jeu la concernant, l'une cherchait ses mots, l'autre stressait. Normal, tout à fait. La préfète des aiglons tourna la tête vers la jeune fille et la regarda plutôt sévèrement. Sarah se fit toute petite sur le canapé. Elle allait ouvrir la bouche et demande pourquoi, mais la biélorusse n'avait par l'air de vouloir être interrompue. Rangeant ses questions dans un coin de sa tête, Sarah attendit que la jeune fille lui donne un signal pour parler à son tour.

« Il est vrai qu'il a un certain charme » Sarah était heureuse qu'elle le reconnaisse, bien qu'il n'avait pas un certain charme il était complément magnifique, beau à en tomber, sublime à mourir ! Sarah se jura mentalement de se calmer « j'y ais déjà succombé d'ailleurs » Oh, confidences ! La poufsouffle osa sourire franchement. Si Mirka, la sublissime serdaigle, la parfaite biélorusse avait succombée au charme de Xander et que ce dernier s'intéresse à la jeune poufsouffle, de quoi la faire bondir de joie ! « mais Xander, Xander quoi … » Oui, Xander ! Les deux jeunes filles ne prononçaient pas de la même manière le nom du garçon et pourtant. Pour Mirka c'était plutôt un reproche, pour Sarah c'était doux et savoureux sur la langue. « C'est le genre de mec ... qui préfère s'amuser plus qu'autre chose... » S'amuser ? La blondinette ne savait pas quoi penser. C'est vrai qu'il aimait jouer, mais dans quel sens ? Le quidditch ? Non Sarah, allez fait un effort, tu peux réfléchir comme il le faut. S'amuser, dans les relations ? C'est à dire, s'amuser avec les filles ou en profiter à fond ? Elle avait tant besoin de réponse précise, que Mirka lui dise, avec des mots qui veulent dire ce qu'ils sont plutôt que des sous-entendus, trop peu sûre d'elle, la poufsouffle ne comprenait rien. Et puis, s'amuser ce n'était pas si grave, d'ailleurs son Xander faisait ce qu'il voulait il était tellement parfait !

« ... tu es jeune, tu t'es entichée de lui et c'est aussi simple que cela... » Ah non non non. Elle n'était pas entichée c'était plus fort que ça. Elle avait déjà entendu parler de gens qui sortait avec d'autre juste histoire de ; une petite amourette. Et bien qu'elle ne comprenne pas l'intérêt, elle l'acceptait. Mais pour son Xander, pour le couple Xander & Sarah, elle y croyait dur comme du fer. Certes tout avait mal commencé, elle avait pris peur de lui, mais elle s'était rendue compte qu'il était si attentionné, si gentil, si parfait. Non elle ne pouvait en aucun cas être juste entichée bêtement. Elle ne voulait pas que ça soit si bête que ça.

« Xander n'est pas fait ... pour toi » la belle brune avait marqué une pause dans sa phrase, comme si elle lui annonçait quelque chose de difficile. Et c'était justement le cas. Pourquoi n'était-il pas pour elle ? Il était toujours adorable avec elle. Il était gentil, il riait de ses blagues, il la consolait quand elle était gênée, il lui souriait quand elle était heureuse. « crois-moi il ne fera que te faire souffrir... » Souffrir ? Non, avant peut être il aurait pu, mais là, elle nageait intégralement dans le bonheur. Malgré tout ce que lui disait la biélorusse, Sarah gardait un leger sourire. « Trouve toi un garçon de ton âge princesse... » ''Un garçon de mon âge ? Bwah'' Personne ne lui plaisait dans sa classe, pas assez mature, il y avait bien Albus qui était à peine plus âgé, mais c'était comme son frère ! Non, des garçons elle n'en voulait pas, Xander était le seul qu'elle aimait à ce point là. « lui ne fera que profiter de toi... de ta naïveté et cela je ne le veux pas. » Cette remarque lui fit mal au coeur. Profiter ? Non, Mirka ne devait pas connaître Xander comme elle le connaissait. Il était trop gentil pour ça, il se souciait trop d'elle pour être méchant de la sorte. Et puis, sa naïveté, elle n'était pas au courant que c'était aussi dérangeant. Elle avait toujours été naïve et pourtant il ne lui était pas arrivé grand chose à cause de ça. Et puis, être naïve c'était quoi précisément.

Mirka s'était tue, toujours debout en train de faire les cents pas dans la pièce. Lentement, Sarah se leva du canapé et s'approcha de la belle serdaigle. Elle lui prit la main et posa sa tête sur la poitrine de la biélorusse, tout doucement. Leurs deux respiration s'apaisèrent tranquillement, là, elles étaient bien dans cette salle. Mirka fini par prendre le visage de la jolie blondinette entre ses doigts et elle la positionna face à elle. « Je ne veux que ton bonheur » chuchota-t-elle. Sarah sentit ses lèvres remonter haut sur ses joues. Enfin, elle osa parler à son tour. Elle n'avait pas dit un seul mot depuis son aveu. « Je, je crois que je ne comprends pas tout. » tenta-t-elle. Sarah n'avait aucune idée de où elle venait et de où elle allait. Comme toujours elle parlait sans réfléchir, faisait au feeling On verra bien ce qu'il se passe était sa devise.

« Je veux dire, je commence un peu à connaître Xander, on s'est croisé plusieurs fois. L'autre jour, tu sais quand il pleuvait trop fort, c'était le déluge !, on a passé toute une après-midi dans les vestiaires des filles sur le terrain de quidditch. » Sarah avait des étoiles dans les yeux, elle se souvenait parfaitement de cette journée-là et malgré sa mémoire défaillante, chaque détail était gravé dans ses pensées. Le moment où il était arrivé et qu'elle était en serviette toute gênée, le moment où il lui avait parlé de sa famille, le moment où il avait passé le bras au dessus de son épaule... « Eh bah il a été trop attentionné, il m'a offert des chocolats tu, il m'a même fait un câlin à un moment donné ! ». Ah douce volupté que l'amour qui rend Sarah plus débile que jusqu'alors. Soudain, un lien se fit dans son cerveau, est-ce que c'est parce que Mirka veut avoir Xander pour elle toute seule et lui piquer son rôle d'amoureuse ou bien il y a une raison autre ? Elle se mit à jalouser la beauté, l'assurance, l'expérience, la vie de Mirka toute entière. Pourquoi pour une fois qu'un garçon s'intéressait à elle, il fallait qu'il soit pour la belle serdaigle ? Jalouse comme un pou, Sarah se rendit compte que c'était la première fois qu'elle ressentait cette émotion et pour la première fois de sa vie, elle fut heureuse d'être comme tout le monde. Elle se mit à sourire à la demoiselle et mentalement elle la remercia.

Quelques secondes plus tard elle se rappela de la cause qui l'avait fait sourire et demanda, inquiète. « Quand tu dis qu'il est pas pour moi... » commença-t-elle un peu triste « … c'est parce qu'il est … » sa voix était de plus en plus faible pour se terminer dans un murmure « …pour toi ? » C'était une question très importante pour la jeune fille, un gros problème. Car elle avait toujours entendu que l'amitié c'était plus fort que l'amour. Et elle ne savait vraiment pas si elle préférait perdre Xander ou Mirka. Les deux étaient trop importants pour elle. Les deux, elle les aimait plus que tout. Souriant tristement, elle attendit la réponse de la serdaigle.

Spoiler:
 

__________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Mar 6 Mar - 1:46


Mirka était encore sous le choc de l'annonce que venait de lui faire la jolie poufsouffle, c'était plus qu'étonnant pour la bleue et bronze étant donné qu'elle connaissait très bien le jeune homme donc Sarah lui parlait. Et Xander était loin d'être le genre de jeune homme qui apprivoiserait une enfant telle que la blondinette sans avoir d'idée derrière la tête. C'était ce qui faisait peur à la jeune femme, que celui-ci profite de la naïveté de la jaune et noire puisqu'il s'amuserait certainement avec elle, peut importe la raison, qu'il se justifie ou non Mirka lui en parlerait forcement. Approcher Sarah était un petit peu dangereux pour n'importe qui, surtout si l'on jouait avec elle, peu importe si l'on faisait partie ou non des petits papiers de la préfète. Oui puisqu'elle savait même que son meilleur ami ennuyait la pauvre enfant et ce n'était pas parce que la biélorusse l'appréciait plus que tout qu'elle ne le rabaissait pas lorsqu'elle le voyait faire. Mais la brune essayait tout du moins de comprendre ce qu'il se passait entre Sarah et Xander, afin que la blondinette lui dise qu'elle était amoureuse du beau blond. Il était vrai qu'il était facile de succomber aux charmes du jeune homme, mais tout de même c'est un obscurs bien dur alors pourquoi se laissait-elle avoir ? Alors que la plus âgée des deux jeunes filles continuait de faire les cent pas dans la pièce en essayant de comprendre ce qu'il se passait dans cette histoire ce qu'elle n'avait pas compris. Pourquoi il faisait cela ? Quelle était la raison de cette amourette pour la jeune poufsouffle, Mirka tentait de comprendre tout en restant d'un calme étrange. Mais le geste tendre et adorable de la jeune fille, lui fit oublier un instant les soucis qui pourraient l'attendre si elle se laissait avoir par Xander et elle-même par Ezéckiel, puisqu'ils jouaient tous les deux à un jeu avec chacune des jeunes femmes étaient dans cette pièce. « Je ne veux que ton bonheur » Mirka déposa son autre main dans les cheveux de Sarah et les caressa machinalement alors que celle-ci avait sa tête contre la poitrine de son ainée.

« Je, je crois que je ne comprends pas tout. » Mirka sourit gentiment à la petite blonde, elle savait très bien que ce qu'elle avait dit n'était pas très compréhensible. Elle avait tellement étonnée, qu'elle-même n'avait pas réussi à se remettre les idées en place et c'était la raison pour laquelle il y avait autant de brouhaha dans ce qu'elle avait dit. C'était flou bizarre et pour comprendre, il allait falloir certainement tout reprendre petit à petit, mais ce n'était pas très grave puisqu'elle avait le temps ce jour-là pour s'occuper de la jolie Sarah. « Je veux dire, je commence un peu à connaître Xander, on s'est croisé plusieurs fois. L'autre jour, tu sais quand il pleuvait trop fort, c'était le déluge !, on a passé toute un après-midi dans les vestiaires des filles sur le terrain de quidditch. » Mirka l'écouta attentivement, si Sarah voulait lui en parler à elle, il fallait qu'elle en profite pour essayer de creuse et de comprendre ce qu'il se passait. Il était vrai que malgré ses allures de je m'en foutiste Xander pouvait être tout à fait adorable. Comme il l'avait prouvé à la jeune poufsouffle, la brune ne doutait pas de ce point de caractère du jeune homme. « Eh bah il a été trop attentionné, il m'a offert des chocolats tu, il m'a même fait un câlin à un moment donné ! » La serdaigle sourit, là il y avait anguille sous roche et seul Merlin pouvait savoir ce qu'il se passait dans la tête du McClary, la biélorusse quand elle compris grâce à cette phrase de sa camarade qu'il y avait un problème. Le fait que Xander soit si gentil et attentionné envers Sarah était plus que bizarre, non pas qu'elle doutait qu'il en soit capable, c'était juste qu'il devait se tramer quelque chose pour qu'il fasse cela.

« Quand tu dis qu'il est pas pour moi... » Le début de la phrase fit tiquer Mirka et elle regarda la poufsouffle d'un air étrange, se demandant ce qu'il lui arrivait et si la suite de sa phase était ce à quoi elle avait pensé. « ... c'est parce qu'il est ... » La serdaigle roula des yeux, elle avait juste, Sarah doutait du fait que Mirka veuille le jeune homme, bon il était vrai qu'elle n'aimait pas le voir avec certaines filles. Mais quand même, ils n'étaient plus ensemble depuis bien longtemps, même s'ils pouvaient sembler très proches il n'y avait plus rien entre à ce niveau-là. « ...pour toi ? » Lorsque la biélorusse fut certaine que la petite avait fini sa phrase, elle se mit à rire et lui sourit gentiment, elle ne voulait pas se moquer. « Sarah non, bien sûr que non. » La jeune femme s'arrêta elle cherchait les mots pour faire comprendre à la blondinette ce qu'elle voulait lui dire. Puisque c'était tout de même amusant qu'elle croit cela et en même temps adorable et effrayant, oui étant donné que cela voulait dire qu'elle tenait vraiment à Xander, comme à elle et ne savait pas quoi faire. « Ma princesse...Xander et moi c'est bien fini depuis longtemps... » Elle marqua une courte pause en essayant de trouver les mots les plus simples pour la poufsouffle. « ... c'est juste un ami pour moi, au même titre que toi... » La jeune femme pris la main de Sarah de nouveau dans les siennes et la regarda dans les yeux. « ... Je ne vois plus Xander, comme toi tu le vois, tu as la douceur de l'enfance et l'éclat du premier amour dans tes yeux quand tu parles de lui... moi je ne l'ai jamais eu cela. » La serdaigle regarda la petite blonde avec un sourire tendre qui s'était installé sur son visage de porcelaine, puisqu'elle savait très bien que ce qu'il se passait. L'amour permettait de tout voir différemment.

« J'ai juste peur qu'il te fasse du mal. » Il était vrai que la plus âgée des deux jeunes filles se demandait s'il n'allait pas faire du mal à sa cadette. Etant donné que les hommes étaient très doués pour faire souffrir une fille, surtout lorsqu'elle est amoureuse, afin de profiter d'elle et du fait qu'elle ne voit que le bien chez lui. Le dicton : l'amour est aveugle ; le démontrait assez bien à vrai dire puisqu'il sous-entendait parfaitement que lorsque l'on était épris pour quelqu'un il n'était pas rare que l'on ne veuille pas voir ses défauts et ce qui peut vous faire du mal. « Je ne veux pas te faire peur ma chérie, mais fait attention à toi. Les garçons sont des êtres qui nous font pleurer et souffrir. » Mirka respira profondément, si la jeune fille lui demandait par la suite si elle avait déjà pleuré à cause d'un jeune homme, il se pourrait que sa déclaration soit véridique. « Ils sont très doués pour cela, s'en rendre compte qu'ils nous font du mal, alors je t'en pris fait attention à toi avec Xander. » La jeune femme sourit gentiment à la petite fille et regarda le lit qui était dans le coin de la pièce en pensant à ce qu'il s'était passé la nuit précédente dans cet endroit. « Je ne serais pas toujours là pour te rassurer. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


    Sarah-fraîchit quand il fait chaud ♛ ADMIN
avatar


personal informations

► date d'inscription : 26/07/2010
► parchemins : 4864


MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Sam 10 Mar - 13:35

« Sarah non, bien sûr que non. » La poufsouffle releva la tête, rassurée. Un énorme poids s'élevait au dessus de ses épaules, son coeur se libérait. La voilà qui volait de nouveau haut dans les airs sans plus se concentrer sur Mirka. Xander, son Xander était tout à elle. Sarah n'avait pas besoin de se casser la tête et de se torturer l'esprit pour savoir si elle devait choisir entre la douce Mirka et le parfait Xander. Elle se remit à sourire niaisement. Depuis qu'elle avait croisé Xander dans le parc, depuis qu'elle s'était rendu compte qu'elle était folle amoureuse, elle s'était forcée. Il ne fallait pas que cela se voit trop facilement qu'elle baignait dans l'amour, Xander lui avait interdit d'en parler elle ne devait pas. Mais voilà que là, aujourd'hui, elle avait le droit. Elle pouvait sourire à tout va. Elle pouvait être heureuse pour rien. Ah, merci Mirka, merci merci merci ! « Ma princesse... » Sarah n'était pas loin du roucoulement de pigeon -ou en plus classe des ronronnements de chatons- à chaque fois que la biélorusse l'appellait par un surnom affectueux. La poufsouffle redescendit sur terre et plongea son regard dans les yeux de la serdaigle, se retenant un énième sourire. « Xander et moi c'est bien fini depuis longtemps... » Un choc. Trop soudain. Sarah le savait évidemment. Beau comme il était … c'était obligé. Mais pourtant, c'était tout de même un choc. Xander et Mirka. Ensemble. Plus qu'ami, se baladant mains dans les mains, s'aimant. Elle n'y avait pas pensé une seule fois, elle aurait du pourtant elle le savait mais non. « ... c'est juste un ami pour moi, au même titre que toi... » Aïe. Un petit coup qui blesse un peu. Amis, au même titre. Elle ne savait pas pourquoi elle était si mal. Pourquoi le fait de savoir que Mirka et son Xander avait passé du temps ensemble l'embêtait autant. Elle même n'en savait que trop rien, mais c'était trop d'un coup. Elle essaya de sourire, de montrer que oui elle était contente d'être logée à la même enseigne que le beau -magnifique, superbe … tais toi veux-tu ô conscience de Sarah ?- Xander. À ce moment là, la jolie serdaigle prit les mains de Sarah dans les siennes. Un simple geste mais qui comptait beaucoup. Elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer qu'elle faisait la même chose avec Xander mais ce geste la rassura un peu. Ce geste c'était sa Mirka. Elle sourit réellement et écouta la suite. « ... Je ne vois plus Xander, comme toi tu le vois, tu as la douceur de l'enfance et l'éclat du premier amour dans tes yeux quand tu parles de lui... » Dans la bouche de Mirka tout semblait trop beau trop pur et trop parfait. Comme si c'était bien ce que ressentait Sarah. Elle était heureuse cette fois-ci. « moi je ne l'ai jamais eu cela. » le visage de Sarah se transforma en une moue gênée. Avait-elle le droit d'être aussi heureuse alors que Mirka ne l'était pas ? Elle hésitait. Mais la préfète avait un doux sourire sur les lèvres, la poufsouffle se sentit alors moins coupable mais n'enleva pas pour autant le sourire d'excuse qui s'était formé sur son visage.

Mirka tenait toujours la main de la jeune poufsouffle entre ses doigts. De son autre main elle caressa la joue de la jeune fille et dit « J'ai juste peur qu'il te fasse du mal. » Sarah était heureuse. Ce n'était donc que ça. Pour elle, ce n'était rien. Rien d'important ni de grave. Comment pourrait-il lui faire du mal alors qu'il était si gentil, attentionné et surtout qu'elle n'avait jamais été amoureuse. Ce qui voulait dire qu'elle n'avait jamais été trompée, manipulée -avec le cœur s'entend mais de toute manière elle n'avait jamais remarqué quoique ça soit- et qu'elle n'avait jamais compris. Tout cela arrivait dans les histoires mais de toute manière elles finissaient toujours toutes bien. Comment pourrait-il en être autrement de l'aventure Xander & Sarah ? Tout serait parfait, elle le sentait. Un sourire se forma de nouveau sur ses lèvres. « Je ne veux pas te faire peur ma chérie, mais fait attention à toi. Les garçons sont des êtres qui nous font pleurer et souffrir. » Si Mirka le voudrait, Sarah promettrait. Mais la poufsouffle savait bien qu'elle serait incapable de tenir sa promesse. Elle était amoureuse, un sentiment si nouveau que comme toutes les jeunes filles qui passaient par là, elle tomberait dans le piège. Oh cruel et dur piège. Mais on ne refait pas une fillette amoureuse. Les conseils de Mirka étaient vrais, récents et justes mais Sarah n'était pas encore apte à les comprendre, apte à les écouter, apte à éviter de tomber de trop haut. Mais après tout, pourquoi tout se passerait si mal ? Et si jamais Xander changeait ? Seule Sarah voulait bien y croire et encore, elle ne connaissait pas l'entière vérité. « Ils sont très doués pour cela, s'en rendre compte qu'ils nous font du mal, alors je t'en pris fait attention à toi avec Xander. » Elle était touchée, très touchée que Mirka prenne autant soin d'elle. Elle sourit une fois de plus. En réalité elle ne savait pas quoi dire. « e ne serais pas toujours là pour te rassurer. » La elle paniqua. Comment ça Mirka ne sera pas toujours là. Nooon, sa Mirka ne pouvait pas la laisser tomber. Elle ne pouvait pas partir et l'oublier. Il fallait qu'elle lui dise, il fallait qu'elle lui demande de toujours être là.

Sarah était n'avait pas changé de place depuis qu'elle s'était installée sur le canapé et qu'elle regardait Mirka bouger, marcher et se déplacer dans la pièce. Prise d'une soudaine envie elle se mit debout et à son tour elle marcha dans la pièce. Mirka du trouver se changement brusque puisqu'elle cligna des yeux, mais elle retourna ensuite dans ses pensées peu joyeuses. « Mirka, je... merci. » Sarah ne savait jamais par où commencer, elle hésitait, se perdait, tentait, mais à chaque fois c'était un carnage le début. Elle expira son air et reprit. « Oui tout d'abord merci d'être là, de me soutenir, de me conseiller mais euh... » comment lui dire que tout ce qu'elle disait ne la touchait pas ? ne la concernait pas ? et surtout qu'elle ne comprenait pas. Sarah elle-même n'avait aucune idée de tout ça puisqu'elle ne se doutait pas de ce qu'elle pourrait vivre. Donc elle s'était un peu perdue toute seules dans ses pensées.

Elle fit encore un pas dans la pièce et se retourna. « Oui voilà, merci. » elle sourit, encore une fois. Il allait falloir qu'elle s'arrête, mais elle était trop heureuse pour ça. Trop en forme. Son sourire pouvait se lire dans ses paroles. Elle était sûre que même un aveugle pourrait comprendre qu'elle souriait à s'en fendre l'âme. « Mimi, tu es mon amie. Tu sais qu'il m'a interdit d'en parler et que c'est pour ça que je t'en parle ? Enfin tu sais peut être pas. Je .. » elle se perdait dans ses idées, dans ses pensées, elle embrouillait tout, elle ne savait pas quoi dire. « J'ai le droit de t'en parler et ça fait du bien, personne -enfin je crois- ne sais combien je l'aime. Il ne faut pas le dire. Il ne faut pas. » Elle marchait en cercle, de plus en plus vite. En essayant de se concentrer sur ce qu'elle pensait. Sur ce qu'elle devait dire. « Et puis je sais pas tout ça, tu dis qu'il ne faut pas leur faire confiance mais il est trop gentil Xander, il est vraiment trop attentionné et ... » Ses pas étaient de plus en plus rapprochés, elle avait presque mal à la tête. « Albus aussi est adorable, Andrew est drôle, Pete est gentil et » arriva ce qu'il devait arriver. *BOUM* « Aïe » splatch. Sarah était tombée au sol. Tombant exactement entre l'armoire et le lit. La tête entre les deux. Les yeux fermés. La bouche légèrement entre rouverte. L'esprit de Sarah étant déjà bien loin, partit vers d'autre horizon. Sa respiration se fit soudain plus régulière et douce. La poufsouffle laissa échapper un faible ronflement. Oui, la voilà endormie. Trop réfléchir n'est pas fait pour toi ma Sarah.

__________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité
avatar


personal informations



MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   Dim 25 Mar - 10:50


Mirka souriait à la jolie Sarah, elle voulait être là pour elle et l'aider dans ses choix, vis-à-vis de Xander, qu'elle ne fasse pas d'erreur. Puisque pour l'aîné, il y avait forcement quelque chose qui clochait sur la façon d'agir du jeune homme, mais elle ne tarderait certainement pas à avoir une explication de sa part. La biélorusse chercherait à l'avoir quitte à devoir utiliser la force sur lui, chose dont elle n'aurait réellement pas peur, puisqu'elle savait qu'elle pouvait le battre. Peut être pas en se frappant, mais niveau connaissances, elle pouvait l'avoir, s'il fallait qu'elle agisse avec sa baguette. Mais revenons en à Mirka et Sarah, la petite princesse qui venait de lui avouer qu'elle était amoureuse du serdaigle. Il était gentil, la bleue et bronze le savait, puisqu'elle le connaissait depuis bien longtemps, mais avec Sarah, non ce n'était pas réellement ça, elle le savait que trop bien. Mais comment faire comprendre à la petite poufsouffle ce qu'il lui voulait sans la faire pleurer et lui faire du mal ?

Lorsqu'elle vit Sarah en face d'elle, venue la rejoindre alors qu'elle marchait dans la pièce, tout en cherchant à canaliser ses idées, même s'il fallait avouer que cela n'aidait pas vraiment la serdaigle. Elle fut tout de même étonnée de voir la jaune et noire la rejoindre à ce moment-là, mais elle alla regarda avec un léger sourire, comme si elle voulait lui dire, vas-y dis-moi ce que tu as dire princesse. Ce qu'étrangement la jeune fille fit de suite. « Mirka, je... merci. » La jeune femme la regarda d'un air étonné, encore pourquoi la remerciait-elle ? Elle n'avait rien fait qui lui valait cela. « Oui tout d'abord merci d'être là, de me soutenir, de me conseiller mais euh... » L'aînée lui offrit un sourire réconfortant afin qu'elle continue dans sa lancée, pour l'aider à lui parler plus facilement. Etant donné que la serdaigle voyait très bien que la jeune Mandleton avait beaucoup de mal à choisir ses mots et pour lui parler, alors autant l'aider en lui faisant comprendre qu'elle pouvait tout lui dire ? Que rien ne la dérangerait, que ce n'était pas grave ? Qu'il fallait seulement faire face à certaines choses et y aller franco, pour plus de facilité dans l'histoire, même si elle doutait bien que Sarah n'arriverait certainement jamais à lui parler de cette manière là. Par peur de lui faire croire qu'elle se moquait d'elle, pourtant Mirka voulait lui faire comprendre qu'il fallait le faire de temps en temps, que ce n'était en aucun cas interdit. Et encore moins pour elle, bien au contre, elle serait ravie de l'aider sur ce point en lui servant de cobaye s'il le fallait.

« Oui voilà, merci. » La biélorusse ne répondait pas à ce que lui disait la jeune fille, puisqu'elle se doutait trop qu'il allait y avoir une suite et elle ne voulait pas à brusquer dans ses paroles. Et encore moins lui faire oublier ce qu'elle comptait dire, ce qui ne l'étonnerait même pas venant de Sarah, si jamais elle lui coupait la parole, cette pensée, par ailleurs, fit esquisser un sourire sur le visage de la bleue et bronze. « Mimi, tu es mon amie. Tu sais qu'il m'a interdit d'en parler et que c'est pour ça que je t'en parle ? Enfin tu sais peut être pas. Je .. » La jeune femme tiqua un peu sur le Mimi, mais ne fit pas de manière, cela l'étonnait toujours que quelqu'un d'autre que Zofia ou Amadeus l'appelle de cette manière, c'était un peu leur truc à eux à la base. Même si tout le monde l'avait prit également, cela ne la dérangeait pas, mais n'arrivait simplement pas à s'y faire. Tant bien même qu'elle en oublia le reste de la phrase de la jeune fille. Néanmoins, elle tilta d'un seul coup, il lui avait interdit ? Il avait osé lui interdire d'en parler ? Mais pour qui il se prenait à la fin hein ? Non sérieusement, McClary avait besoin qu'elle lui remette les idées en place, comment il pouvait jouer de cette manière avec la pauvre gamine qu'était Sarah ? Mirka était en rogne contre le jeune homme, mais elle ne disait rien, restant impassible pour la poufsouffle la laissant continuer son récit. « J'ai le droit de t'en parler et ça fait du bien, personne -enfin je crois- ne sais combien je l'aime. Il ne faut pas le dire. Il ne faut pas. » Et pourquoi elle ? Pourquoi avait-elle le droit d'en parler à la biélorusse ? Pourquoi avoir choisir Mirka, alors que le jeune homme savait très bien que cela risquait de guère lui plaire le fait qu'il joue avec Sarah de cette manière non ? Et en plus il l'avait endoctriné, de manière à ce qu'elle dise qu'il ne fallait pas le dire. La serdaigle roula des yeux et soupira, cela allait un peu trop loin pour elle en tout cas. « Et puis je sais pas tout ça, tu dis qu'il ne faut pas leur faire confiance mais il est trop gentil Xander, il est vraiment trop attentionné et ... » Elle n'en doutait pas qu'il le soit, elle savait bien de quoi le jeune homme était capable, Mirka l'appréciait pour bien des choses. Et une bonne partie de son caractère le laissait devenir attentionné s'il le voulait bien, elle le voyait cela, lorsqu'elle avait besoin de lui, il était bien rare qu'il la lâche au dernier moment. Bien au contraire. « Albus aussi est adorable, Andrew est drôle, Pete est gentil et » Elle avait raison pour les deux premier, mais la mention du dernier fit avoir une moue gênée et limite horrifiée à la serdaigle qui n'aimait, mais alors là pas du tout le jeune homme. La raison ? Elle n'en avait pas besoin, elle ne l'appréciait pas, plus en tout cas, pas depuis qu'elle s'était rendu compte de qui il était cet idiot de pacotille. Qui se croyait dom juan en plus, mais faut pas rêver quand même sur certains points, faut pas pousser le bouchon un peu trop loin.

Et d'un seul coup, elle entendit un boum et regarda dans la direction de Sarah, elle venait de tomber à terre. « Aïe » La jeune femme se rapprocha d'elle par reflex, en se dépêchant afin d'être certaine qu'elle n'ait rien et qu'elle ne se soit pas fait bien mal. Mais le fait qu'elle ait les yeux fermé ne plaisait pas à la bleue et bronze, puisque ce n'était guère bon signe. « Sarah ? » Aucune réponse dans un premier temps, elle la regarda de nouveau écoutant de manière à savoir si elle respirait ou non, oui c'était un bon signe en tout cas. Déjà ça de moins à expliquer à un professeur ou un infirmier, elle la tira un peu pour la décaler de l'endroit dans lequel venait de tomber la jeune fille. « Sarah ? » Mirka n'avait encore aucune réponse, mais un tel un ronflement la fit soupirer et rouler des yeux, non sérieusement elle s'était endormie ? Mais qui pouvait bien s'endormir après ce genre de chute ? La serdaigle était désespérée et secoua la tête négativement, elle allait la réveiller, mais cherchait un moyen adorable pour le faire, elle n'allait quand même pas lui envoyer un aguamenti dessus quand même. Ce n'était pas le moment et surtout pauvre enfant, c'était sadique, sur d'autres élèves elle aurait osé, mais pas sur Sarah. Elle n'était pas aussi horrible pour s'en prendre à elle, elle pourrait ne pas réfléchir et le faire normalement. La biélorusse posa sa main tendrement sur la joue de la jeune fille en souriant à genoux à ses côtés en attendant qu'elle ouvre les yeux. « Sarah, il n'est pas l'heure de dormir, princesse, viens je vais t'amener à l'infirmerie. » Mirka attendit un peu avant que la jeune fille émerge et ouvre les yeux, elle ne réprima pas le sourire soulagé qui se posait sur ses lèvres et elle pris la poufsouffle dans ses bras pendant un moment, ne pouvant pas la lâcher. Elles restèrent ainsi quelques secondes, jusqu'à ce décider à la lâcher et défaire l'emprise qu'elle avait sur elle, en lui souriant et la réprimant un peu également. « Ne me fais plus jamais une peur pareille c'est compris ? » En même temps, comme si Sarah Mandleton pouvait lui promettre cela, il ne fallait pas trop rêver quand même, cela serait anormal de sa part surtout. Enfin même si elle promettait, il fallait bien avouer qu'il y avait énormément de chance pour que cela se reproduise à tout instant. Là était le problème dans l'histoire, mais la jeune femme ne pouvait, malheureusement pour elle rien y faire.

Mirka attendit que la poufsouffle se relève d'elle-même avant de se lever aussi à son tour pour prendre ses affaires et commencer à sortir de la salle sur demande. Elle passa la tête pour regarder si elle voyait quelqu'un, mais malheureusement il n'y avait personne, elle soupira et se retourna vers la jeune fille en souriant. « Tu veux que je t'aide ? » La biélorusse se rapprocha de la jeune Mandleton et lui pris la main en la prenant avec elle pour la faire sortir de la salle des vas et viens. « Je vais t'amener à l'infirmerie. » Néanmoins, alors que les deux jeunes filles sortaient de la salle, Mirka sourit en voyant un poufsouffle arriver au loin, elle avait reconnu le jeune homme. Zane au moins, elle pourrait lui laisser le soin de déposer Sarah à l'infirmerie et donc elle pourrait aller s'occuper elle-même du cousin du jeune homme. « Tu pourrais l'emmener à l'infirmerie pour moi ? S'il te plait ? J'ai des choses à faire assez importante. » La serdaigle sourit au jeune homme afin qu'il dise oui, mais il la regarda d'abord d'un air suspect, comme s'il se demandait ce qu'il s'était passé pour que la jeune fille soit encore à moitié endormie. « Elle est tombée et c'est endormie, mais comme c'est un peu inquiétant, je préférerais tu vois ? » Il acquiesça et Mirka lui déposa une bise sur la joue en remerciement et un simple baiser sur le front de la jeune fille. « Fait attention à elle. » Puis elle se dépêcha à partir en direction des escaliers afin d'essayer de retrouver le poursuiveur des serdaigles le plus rapidement possible, ce qui ne serait pas une mince affaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



personal informations



MessageSujet: Re: On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

On a tous besoin d'une oreille attentive (Mirka) (terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D i s s e n d i u m :: POU DU LARD DU POUDLARD :: « ETAGES » :: « SEPTIEME ETAGE » :: salle sur demande-